Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

13 hours ago, collectionneur said:

@Stark_Contrast It has been at least since Reagan that public money has been spent in your country with diminishing returns - see in a waste that benefits only a few shareholders despite the slogans of certain politicians who proclaim ''less taxes'' - .

I will not also talk about military programs, everyone on the forums is aware of the mismanagement in this area, but the fundamentals.

The United States is the nation that spends the most on the health system, and the only one in the G7 which had, even before Covid 19, a declining life expectancy which was already the lowest of Western countries. 

74.2 years of life expectancy for men, compared to 79.9 for women in 2020 in the United States. In 1980, 77.40 years for women, 70.00 years for men.

In France, 79.3 years for men and 85.4 years for women. In 1980, 70.2 for men, 78.4 for women.

Equality 40 years ago, big dropout since about 2000.

While the share of GDP devoted to health exceeds 18% in the USA, twice that in Western Europe, and the budget in R&D in health is much higher than the whole of the European Union :

https://fr.statista.com/statistiques/565299/industrie-pharmaceutique-des-etats-unis-depenses-engagees-dans-la-recherche-et-le-developpement-de-1980-a/

In short, the “liberal” economy in the United States in this area is more spendthrift, both in the public and private domain, and with lower results than other developed economies.

In the field of education, it is not brilliant either. Not to mention the universities that have forgotten the fundamentals, the majority of primary and secondary schools do not have the average of OECD establishments.

In a country where I thought, in my youth, that profitability and efficiency was a credo, this is more than worrying and is now being felt in the ''real'' economy at all levels.

Not enough engineers and technicians, too many financiers and lawyers who don't build anything, and above all workers who are worn out and sick before their time...

In short, it is not additional money that this country needs, but structural reforms. 

 

 

nous sommes très différents de l'Europe. Je doute que nous ayons des réformes structurelles de sitôt. C'est l'une des raisons pour lesquelles je n'aime pas perdre mon temps à les souhaiter. L'une des choses que j'ai appréciées chez Bernie, c'est qu'il a su couper court à toutes ces histoires de "fluff" et de "feel good emotional" que l'on fait passer pour de la politique de nos jours, et qu'il les a traitées comme des négociations syndicales : voici ce que nous voulons, voici ce que nous attendons, voici les choses concrètes que nous exigeons". C'est drôle de voir comment ce discours a disparu pour revenir aux mêmes distractions qui n'apportent rien. La journée des transgenres, le mois des fiertés, l'avortement aujourd'hui est le grand sujet grâce à une terrible fuite dans la plus haute cour, les lois sur la régulation des choses que nous n'aimons pas entendre sur internet. Pendant ce temps, vous êtes toujours aussi pauvres, toujours aussi coincés.

comme j'y ai fait allusion plus tôt, le simple fait d'arrêter temporairement les choses que vous décrivez ci-dessus serait une énorme victoire, mais ils ne peuvent même pas se donner la peine de le faire. Oubliez les réformes structurelles, j'adorerais voir les tendances s'arrêter, ne serait-ce que pour quelques années, mais les gens ne sont pas "programmés" ou "conditionnés" pour voir cela, et ce n'est pas un hasard. Il existe également un vaste mouvement visant à censurer davantage quiconque dénonce les problèmes et à créer davantage de tabous. Les solutions politiques disponibles ne fonctionneront pas, et les solutions qui fonctionneront ne sont pas politiquement disponibles actuellement. 

Le concept de "majorité émergente" s'est avéré être un mythe. Comme je l'ai déjà dit, si j'étais républicain, infliger au parti démocrate l'état actuel des choses serait une chose parfaite. Le truc du réveil est absolument désastreux. "Defund the police" a été un cauchemar, la culture de l'annulation est affreuse, les villes sont en déclin continuel. La plupart des villes sont dirigées par des démocrates, donc ce sont les villes et les électeurs démocrates qui souffrent le plus. 

C'est vraiment "du pain et des jeux" et les jeux sont délibérément créés et sans fin. Je suis à 100 % pour la liberté d'expression, mais je ne suis pas du tout choqué de voir la Maison Blanche et d'autres appeler à la censure, parce que les gens font remarquer que l'empereur n'a pas de vêtements, et plutôt que de reconnaître cela, et que nous avons échoué en tant que parti à faire ce que nous avions dit, nous préférons censurer les gens et appeler cela "démocratie".

Il est essentiel de comprendre qu'il y a de nombreuses façons d'échouer, mais que l'un des pires échecs est d'échouer selon ses propres normes et règles. Un grand problème avec le parti démocrate est qu'il n'a même pas de sens dans son propre univers, ce qui n'est pas une bonne chose. 

 

 

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Grosso modo si j'ai bien suivi, c'est la fin de tous le droits non explicitement mentionnés dans la constitution US c'est ça? Au moins dans les états républicains et pour les droits qui dérangent la droite, et potentiellement pour tout le pays quand les républicains reprennent le contrôle du congrès et de la présidence (vu que la cour suprême ils l'ont dans la poche pour 30 ans)?

Ça va ressembler vachement à une sécession de fait des états du Sud...

Edited by hadriel
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

42 minutes ago, hadriel said:

Roughly speaking if I have followed correctly, it is the end of all the rights not explicitly mentioned in the US constitution, is that it? At least in Republican states and right-wing disturbing rights, and potentially for the whole country when Republicans regain control of congress and the presidency (since the Supreme Court has it in their pocket for 30 years) ?

It's going to look really like a de facto secession of the southern states...

Je ne pense pas que c'est ce qui va se passer.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 7 heures, Stark_Contrast a dit :

La journée des transgenres, le mois des fiertés, l'avortement aujourd'hui est le grand sujet grâce à une terrible fuite dans la plus haute cour, les lois sur la régulation des choses que nous n'aimons pas entendre sur internet. Pendant ce temps, vous êtes toujours aussi pauvres, toujours aussi coincés.

Je ne sais pas qui réclame la "journée des trangenres" et "le mois des fiertés", mais ce sont deux gadgets qui ne concernent que d'hyper-minorités et ne leur apportent rien, voire les desservent. A contrario, le droit à l'avortement concerne environ... la moitié de la population et revêt pour beaucoup de femmes une immense importance même si elles escomptent ne jamais avoir à en user.

Comparer les deux de manière aussi légère est étonnant.

Il y a 2 heures, hadriel a dit :

Ça va ressembler vachement à une sécession de fait des états du Sud...

Ou à une sécession ouverte des états côtiers, à l'exception de la Floride et du Texas : fin des subventions massives aux états ruraux ...

Edited by Boule75
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Boule75 said:

I don't know who is calling for "transgender day" and "pride month", but these are two gadgets that only concern hyper-minorities and bring them nothing, even serve them.

Ce que je veux dire, c'est qu'il y a une machine à distraire sans fin qui est apparemment conçue pour empêcher les masses de penser à autre chose qu'à des choses comme l'inégalité des revenus. 

https://thehill.com/changing-america/3255885-biden-honors-transgender-day-of-visibility/ 

et les riches ne paient toujours pas leur juste part. 

pourquoi le président des états-unis se préoccupe-t-il de ça ? je pensais que c'était seulement l'affaire des hyper-minorités, le président des états-unis n'a-t-il pas des choses plus importantes à se préoccuper ? n'y avait-il pas un énorme soulèvement il y a seulement 2 ans à propos du système entier qui était raciste ? est-ce que c'est déjà réglé ? n'y a-t-il pas d'énormes problèmes de sans-abris ? les riches ne sont-ils pas de plus en plus riches ? l'économie n'est-elle pas en ruine ? qu'en est-il des soins de santé après que Covid19 ait ravagé le système entier ?

remarquez qu'à chaque fois que la question de l'argent ou de l'obtention de quelque chose de tangible est soulevée, nous nous lançons dans une croisade de distraction pour un petit groupe ou une petite cause qui apparaît comme par magie.

2 hours ago, Boule75 said:

Conversely, the right to abortion concerns about... half of the population and is of immense importance to many women even if they expect never to have to use it.

 

la moitié de la population ? Vous n'avez pas entendu ? Les hommes peuvent aussi être enceintes. Une des grandes choses que j'étais heureux de leur dire se retournerait contre l'avortement... et nous y voilà. Je peux enfin dire "oui, je peux aussi être enceinte, donc mon opinion est tout aussi valable".

Nous voyons la voiture de clown tourner en rond et la logique s'effondrer sur elle-même. J'ai mentionné précédemment comment les mandats de vaccination avaient détruit la notion de liberté médicale aux États-Unis, et bien cela a également détruit l'argument de "mon corps, mon choix", une des raisons pour lesquelles j'appelle constamment à la retenue. 

Permettez-moi d'expliquer quelques points très importants, ce qui permettra également d'explorer mes frustrations à l'égard du parti démocrate et, je l'espère, d'éclairer le forum sur l'épisode farfelu d'aujourd'hui : " Je crois tous les appâts hyperboliques que je lis sur Internet, y compris les trucs politiquement biaisés que je devrais probablement connaître mieux maintenant ".

1. Les démocrates ont eu des décennies pour codifier Roe dans des lois qui protègent l'avortement et ils n'ont souvent pas pris la peine de le faire. Jill Stein (parti vert américain) a tweeté à ce sujet aujourd'hui même en fait. 

2. En fait, de nombreux États s'y préparaient déjà, sachant que si l'affaire était réexaminée, elle serait probablement annulée parce que, encore une fois, c'était une très mauvaise décision au départ et qu'ils cherchaient déjà à renforcer l'avortement. 

3. Même si Roe est annulé, cela ne signifie pas que les avortements sont illégaux, mais que l'avortement n'est pas un droit, et qu'il revient aux États individuels de fixer les règles, ce qui, comme le souligne le document d'Alito, se produisait déjà avant que la Cour suprême ne rende l'arrêt Roe Vs Wade. 

4. Faites attention aux personnes qui se noient, elles s'accrochent à n'importe quoi pour se sauver, et vous avez des démocrates qui regardent les élections de mi-mandat avec panique, et ils s'accrochent à n'importe quoi. Elizabeth Warren, dit qu'ils rendent l'avortement illégal, ce serait de la désinformation pure et simple. Ce mensonge est si pur, je suis étonné que Hunter ne l'ait pas sniffé. Et elle sait que c'est un gros mensonge. Sinon, elle est juste stupide alors. Ce qui est un débat amusant : "Stupide ou menteuse ?"

Qu'est-ce que j'espère ? Mais les démocrates sont désespérés. La Californie parle déjà de l'inscrire non seulement dans la constitution de l'Etat, mais aussi de subventionner le voyage de tous ceux qui ont besoin de s'y rendre pour se faire avorter. 

5. De manière classique, et prouvant qu'il n'y a pas une seule situation que Biden ne peut pas empirer, il a réussi à faire une déclaration qui a mis en colère à peu près tout le monde, à droite, à gauche, chez les démocrates et les républicains, et je suis tellement impressionné par cette capacité que je pense que c'est en quelque sorte volontaire. 

6. Dire aux gens que l'avortement est illégal (alors qu'il ne l'est pas) semble être un excellent moyen de décourager les femmes de se faire avorter, mais je n'écris pas leurs articles. 

beaucoup de contradictions et de paradoxes sont exposés. et c'est sombrement divertissant. Je suppose que les avortements sont toujours un droit pour les hommes ? parce qu'ils ont complètement oublié que les hommes peuvent tomber enceinte tout d'un coup. 

 

2 hours ago, Boule75 said:

Comparing the two so lightly is amazing.

Parfois, il est très difficile de savoir si vous déformez délibérément ce que je dis ou si c'est, comme le peintre Bob Ross l'a dit, "un heureux accident".

2 hours ago, Boule75 said:

Or to an open secession of the coastal states, with the exception of Florida and Texas: an end to the massive subsidies to the rural states...

 

Encore une fois, vous ne savez pas de quoi vous parlez. 

La sécession n'aura pas lieu car c'est un acte de guerre, cela a été réglé dans les années 1860. Si les états se séparent, le gouvernement fédéral envoie les troupes, et ils les enverront, et ils n'auront pas à aller loin. Les équipes SEAL de la côte ouest apprécieraient probablement de chasser les politiciens locaux sans avoir à voyager à l'autre bout du monde, et elles savent déjà où trouver les meilleurs tacos. La logistique de la séparation des côtes (quelle monnaie utilisent-elles ? quelle est leur armée ? avec qui ont-elles des accords commerciaux ? des alliances ? qui possède les terres fédérales dans tous ces états dissidents ?), même sans guerre, une paix à l'amiable serait si fantastique qu'il est difficile de la prévoir ou de l'envisager. et c'est avant d'arriver au fait que ces mêmes zones rurales voteraient probablement pour "se séparer de la dissidence" et rejoindre les États-Unis. Il existe déjà des mouvements visant à créer de nouveaux États et à se séparer de l'État de Washington, de l'Oregon, etc. et à s'éloigner de leurs politiques insensées.

Les États bleus ne sont pas vraiment des États bleus. Ce sont généralement des États rouges, avec des villes bleues denses, et certaines de ces villes bleues sont assez grandes pour contrôler l'ensemble de l'État. Parfois, ils ne le sont pas. Mais même dans ce cas, beaucoup de démocrates (et je me compte parmi eux) votent bleu mais aiment toujours leur pays et ne se joindront pas à ceux qui le quittent. Vous pouvez donc aussi compter certains de ces districts bleus qui n'iront pas dans ce sens. Et il y aura bien sûr des gens neutres qui ne partiront pas mais ne résisteront pas du tout. 

le réseau électrique ne tiendra pas une heure avant d'être coupé d'une manière ou d'une autre. 

si vous pensez que toutes les régions républicaines des états côtiers vont accepter de se séparer avec ce qui sera une quinzaine de villes au final. Les Américains ruraux, dans ces états, resteront dans les parages assez longtemps pour diriger les chars de l'armée de l'union vers Sacramento, Portland, NYC, etc, et ensuite ils regarderont le feu d'artifice. La guerre devrait être courte. On peut seulement se demander comment les gardes du corps personnels des politiciens se débrouilleront face aux Navy Seals et Delta Force, je parie 3 secondes. Peut-être 4 secondes si l'un d'entre eux parvient à se cacher. Mais il suffit de dire que les drapeaux américains vont surgir de partout dans l'espoir qu'ils ne soient pas confondus avec les traîtres. 

Enfin, l'économie change constamment. Si les "états côtiers" se séparent, cela change immédiatement l'équation économique. Boeing à Seattle, par exemple, aurait probablement un embargo sur ses avions, en plus de tous les autres embargos économiques, des sanctions et, puisqu'il s'agit d'une côte, d'un blocus naval (sexy !), nous pouvons également supposer d'énormes déploiements militaires pour se protéger des interférences étrangères lorsque les États-Unis reprennent les "nations" séparatistes. 

Beaucoup de gens fuiront vers les états voisins pour rester américains. Tous ces talents, cet argent, ces cerveaux, et même cette simple base d'imposition, reviendront aux Etats-Unis. Ce ne sont pas tous des fanatiques, mais ça va trop loin. Tout l'argent fédéral - Medicare, application de la loi, service forestier (lutte contre le feu - ouf bonne chance !) est arrêté. l'économie côtière s'effondrerait. Ce serait l'armée américaine contre la police d'État légèrement armée, je devrais dire ce qui reste de la police d'État qui n'a pas fait défection aux États-Unis, afin qu'elle ne soit pas éliminée par un bataillon de Rangers de Lewis-McChord, soutenu par des Apaches ou des chars ou quelque chose d'autre avec lequel elle n'a aucune chance. 

Pour quelqu'un qui dit que les Etats-Unis gardent jalousement l'Europe, vous pensez que nous laisserions des Etats actuels se détacher ? êtes-vous sérieux ? enfin, les Etats qui se détacheraient perdraient toute hauteur morale, ils seraient des traîtres, tournant le dos à l'union américaine, à la démocratie, etc. la seule façon pour eux de tenir tête aux Etats-Unis est de s'unir à la Chine ou à la Russie, et cela inciterait encore plus les gens à courir vers les Etats-Unis.

J'essaie de brosser le tableau ici pour que les choses soient bien comprises. 

Je ne suis pas au niveau de haine, de méchanceté et de dégoût que certains démocrates ont pour les états ruraux, et que vous êtes aussi apparemment. Vous parlez comme un républicain : pourquoi les états avec des quantités massives de richesse devraient-ils partager avec les pauvres ? oui pourquoi ? c'est pourquoi je suis devenu démocrate, pour aider les riches et les bien lotis, en les protégeant des masses pauvres. Les états s'entraident, ce n'est pas seulement une question d'argent. 

Je connais un peu mieux mon pays grâce à l'avantage de vivre ici. Les reportages des médias ici vont être très hyperboliques dans les prochains jours avec le drame de la décision de la Cour suprême, et je les prendrais donc avec un énorme grain de sel, d'autant plus que les politiciens mentent ouvertement sur ce que cela signifie vraiment. 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Merci @Stark_Contrast pour tes éclairages sur la société américaine, vu par un américain(*), concerné et visiblement désabusé.

C'est d'ailleurs dans ces moments que je regrette l'absence de @Tancrède: les plus anciens imagineront très bien le niveau stratosphérique des échanges.

 

A+/Yankev

(*) Ou une américaine, on s'en fiche :-)

 

Same but in english:

Révélation

Thank you @Stark_Contrast for your insights into American society, as seen by an American, concerned and visibly disillusioned.

It is in those moments that I regret the absence of @Tancrède: the older ones could imagine very well the stratospheric level of the exchanges.

SeeYa, Yankev

 

 

Edited by Yankev
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Stark_Contrast a dit :

Je ne suis pas au niveau de haine, de méchanceté et de dégoût que certains démocrates ont pour les états ruraux, et que vous êtes aussi apparemment. Vous parlez comme un républicain : pourquoi les états avec des quantités massives de richesse devraient-ils partager avec les pauvres ? oui pourquoi ? c'est pourquoi je suis devenu démocrate, pour aider les riches et les bien lotis, en les protégeant des masses pauvres. Les états s'entraident, ce n'est pas seulement une question d'argent. 

C’est une vision tres droitiere que je partage mais qui n’a pas grand chose de democrate si je puis me permettre. 
c’est anti conflit de classe (sauf a considerer les republicains en agent des riches, ce que je pourrais comprendre des bushistes). 
a mes yeux de francais et corriges moi si je me trompe. Les republicains se definissent ainsi par attachement aux valeurs et institutions des origines de la republique americaine. A l’inverse les democrates remettent en cause le statut quo pour obtenir une societe plus avancés. L’un est d’inspiration classique philosophiquement parlant (avec des interpretations et arrangements qui leurs sont propres) l’autre est dans une approche contractuelle de la societe qui peut bouger en fonction des interets immediats et « progresser ». 
 

les republicains pensent que le model actuel est indepassable (ce qui en fait plus des conservateurs quittent a enterriné ce qu’on fait les democrates), les democrates que le changement est permanent. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Stark_Contrast a dit :

Encore une fois, vous ne savez pas de quoi vous parlez. 

La sécession n'aura pas lieu car c'est un acte de guerre

Absolument pas, c'est pour ça que je parle de sécession de fait. Aller vers une solution "un pays, deux systèmes" est tout à fait possible. Mais bon dans les fait une fois que les républicains récupèreront le congrès et la présidence, ça va vite finir en un seul pays où les lois fédérales imposeront à tous les états les politiques les plus régressives. Tout en se revendiquant pour les state's rights en même temps...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Stark_Contrast a dit :

Je ne suis pas au niveau de haine, de méchanceté et de dégoût que certains démocrates ont pour les états ruraux, et que vous êtes aussi apparemment.

Je n'ai aucun rapport avec aucun élu rural américain et suis d'une neutralité totale. A dire vrai, tu ne vas pas tarder à être insultant.

Il y a 17 heures, Stark_Contrast a dit :

Vous parlez comme un républicain : pourquoi les états avec des quantités massives de richesse devraient-ils partager avec les pauvres ? oui pourquoi ? c'est pourquoi je suis devenu démocrate, pour aider les riches et les bien lotis, en les protégeant des masses pauvres. Les états s'entraident, ce n'est pas seulement une question d'argent.

Hein ? Il faut revenir sur terre. J'ai signalé que les états les plus urbain aux USA subventionnaient massivement les états les plus ruraux : les transferts fédéraux sont massifs, chaque année, depuis des décennies. Et de ce point de vue, le pork barrel de la loi sur les infrastructures de Biden est une carricature, avec de petites ététs dont les élus républicains se laissent convaincre de voter une loi démocrate parce que celle-ci leur permet de bénéficier d'encore plus de subventions, d'une montagne de subventions.
Ca ne t'intrigue pas quand même un peu ?

Et sinon, donc, tu continues à ramener à tout propos des histoires de wokisme démocrate sur lesquelles nous sommes d'accord : ça occupe juste probablement trop de place. Et tu en parles, et en reparles, pour que ça continue à prendre trop de place... Ca n'intéresse pour ainsi dire personne ici, on a fait le tour, il y a même un fil dédié à ça avec la fameuse Titania McGarth (probablement un compte entretenu par un républicain ou un russe d'ailleurs), etc...

 

Mais l'avortement, que tu mettais au même niveau, est une toute autre affaire, bien plus sérieuse : comment, sur ce sujet, réussis-tu encore à taper sur les démocrates ? C'est une obsession, non ? Un petit syndrome DINO ? :happy:

Link to comment
Share on other sites

19 minutes ago, hadriel said:

Absolutely not, that's why I'm talking about de facto secession. Moving towards a “one country, two systems” solution is entirely possible.

C'est en quelque sorte ce qui se fait déjà avec le concept de fédéralisme, et c'était destiné à être fait de cette façon, en comprenant que ce qui fonctionne à New York ne fonctionnerait pas aussi bien en Caroline du Nord, mais qu'il y a aussi un gouvernement fédéral suprême. 

Lorsque les États-Unis ont été créés, même parmi les pères fondateurs, cette question a fait l'objet d'un grand débat. Qui a le dernier mot ? le gouvernement fédéral ou les États ? la guerre de Sécession a répondu à cette question dans une large mesure, mais le débat se poursuit sur de nombreuses autres questions importantes. c'est l'une des raisons pour lesquelles Lincoln était considéré comme un tyran par le Sud, et une raison pour laquelle John Wilkes Booth l'a mentionné. Les États étaient censés faire contrepoids à un gouvernement central trop puissant qui créerait la tyrannie. 

 

19 minutes ago, hadriel said:

But in fact, once the Republicans recover the congress and the presidency, it will quickly end in a single country where federal laws will impose on all the states the most regressive policies.

 le gouvernement fédéral est limité dans ce qu'il peut imposer aux États. Avec Trump en 2020, la Californie et de nombreux autres États bleus ont refusé d'ouvrir ou de mettre fin aux lockdowns avec le covid19. Lorsque Biden a pris le relais, la Floride et de nombreux autres États rouges ont continué à rester ouverts. Il y a des limites dans la constitution quant à ce que le gouvernement fédéral peut imposer aux États. Tant Trump que Biden ont essayé de faire pression sur ces États pour qu'ils se conforment, mais en fin de compte, les États ont aussi leurs droits et n'ont pas besoin de se conformer à tout - il y a aussi bien sûr des zones grises. 

Vous pouvez également considérer la légalisation de la marijuana par certains États - c'est toujours un crime fédéral. Les banques relèvent du gouvernement fédéral, ce qui signifie que les dealers ne peuvent pas apporter leur argent dans les banques, car il peut théoriquement être saisi. Mon frère vit dans le Colorado et, jusqu'à ce jour, je lui fais remarquer que son État a "tout gâché" parce qu'il a légalisé la marijuana en premier. 

En fait, j'attends toujours que le premier État légalise sérieusement les mitrailleuses, ce qui pourrait être très rentable, et je ne dis pas ça pour rire. Les mitrailleuses sont interdites par la loi fédérale, mais là encore, la marijuana l'est aussi et l'état de Washington, je crois, vient de légaliser presque toutes les drogues. ceci dit, je parie que les fédéraux sont plus disposés à fermer les yeux sur la légalisation des drogues, mais - selon qui est en fonction - je parie que les mitrailleuses obtiendraient une sérieuse attention fédérale. parce que là encore, c'est juste une question de principe politique des partis. 

Quote

While claiming for state's rights at the same time...

Les deux camps le font assez régulièrement en fonction de ce qui convient à l'argument politique du moment (sous Trump, la Californie a vraiment aimé pouvoir faire ce qu'elle voulait - mais quand la Floride l'a fait, elle a été diabolique), c'est pourquoi il vaut la peine de maintenir la séparation des pouvoirs et de garder à l'esprit, comme je l'ai dit à plusieurs reprises, qu'il faut faire très attention à ne pas aller trop loin contre l'autre camp, car le retournement est un jeu équitable.

Les personnes qui appellent à donner à Biden des pouvoirs fédéraux massifs pour sévir contre les ennemis du progressisme seraient utilisées par le prochain républicain pour sévir contre les ennemis du conservatisme, ce qui est une raison pour laquelle les "boutons rouges" ne devraient probablement pas être pressés. En outre, pour les nombreuses raisons évoquées ici, il ne faut pas que la division et la haine deviennent telles que le pays ne puisse plus fonctionner. 

regardez le nouveau tsar de la désinformation, est-ce quelque chose que nous voulons donner à Donald Trump ? un ministre de la propagande qui décide de ce qui est vrai ? cela me semble assez irréfléchi et stupide compte tenu de son histoire et de sa relation conflictuelle avec les médias. c'est la même chose avec cette nouvelle tendance bizarre. Si les hommes peuvent avoir des bébés, alors pourquoi un fondamentaliste chrétien ne peut pas insister sur le fait que le monde a été créé en 7 jours ? Cela ressemble à une course vers le bas. Donc ce serait vraiment bien si nous choisissions nos batailles. 

Je pouvais voir le météore de l'avortement arriver à un kilomètre. Les actions de 2020 utilisées pour lutter contre le covid19 allaient être tournées vers l'avortement ensuite. et Roe Vs Wade est fortement attendu avec la confidentialité médicale à l'esprit. cela a disparu lorsque vous avez eu besoin de prouver à votre employeur et à d'autres que vous étiez vacciné. Roe Vs Wade spécifie aussi que les femmes peuvent tomber enceintes... et c'est clairement idiot et dépassé, vous vous souvenez ?

Nous avons ouvert la boîte de Pandore et choisi des batailles vraiment vraiment stupides à mener. Cette grande poussée d'ingénierie sociale pour insister sur le fait que la science médicale soit damnée, les hommes peuvent maintenant avoir des bébés ? cela valait-il la peine de sacrifier la science sur l'autel du ridicule politique pour jouer le jeu de quelques illusions aberrantes ? 

la meilleure façon de faire les choses est de gagner à tour de rôle. pas tout, mais certaines choses. compromis. et nous n'empoisonnons jamais le puits au point que personne ne puisse plus y boire. en général, il vaut mieux travailler dans le cadre que nous avons plutôt que de faire des "longs tirs" depuis la moitié centrale qui sont facilement repoussés par le gardien de but. Je déteste casser les frères Bernie, mais le capitalisme ne va nulle part, alors peut-être devrions-nous nous concentrer sur l'obtention d'une part plus équitable du capitalisme dans le système actuel. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Stark_Contrast a dit :

Vous pouvez également considérer la légalisation de la marijuana par certains États - c'est toujours un crime fédéral. Les banques relèvent du gouvernement fédéral, ce qui signifie que les dealers ne peuvent pas apporter leur argent dans les banques, car il peut théoriquement être saisi

Du coup pareil, l'état fédéral peut empêcher les personnes et structures pratiquant des avortement d'utiliser une banque.

Si ça devient un crime fédéral, une personne qui va dans un autre état pour avorter sera passible de poursuites fédérales également non?

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, Boule75 said:

I have no connection with any elected rural American and am completely neutral. To tell the truth, you will soon be insulting.

Il existe une réelle tension à ce sujet et beaucoup de personnes aisées, isolées et riches considèrent tous les autres comme des parasites, des ignorants et des personnes sans éducation.

8 minutes ago, Boule75 said:

Eh ? We have to come back to earth. I pointed out that the most urban states in the USA massively subsidize the most rural states: federal transfers have been massive, every year, for decades. And from this point of view, the pork barrel of Biden's infrastructure law is a caricature, with small parties whose elected Republicans are convinced to vote for a Democratic law because it allows them to benefit from more more subsidies, a mountain of subsidies. Doesn't that intrigue you a bit?

Pas vraiment, non. Ce serait bien que la Californie s'intéresse davantage à ses propres pauvres. 

 Vous pouvez vous pencher sur la "guerre contre la pauvreté" si vous le souhaitez. Et, bien sûr, le fait que l'équation des entrées et des sorties d'argent est compliquée et complexe, et aussi très artificielle, car même la Californie reçoit de grands avantages des financements fédéraux. Je nargue mes amis conservateurs avec cela tout le temps.

Les démocrates n'arrêtent pas les riches, et les républicains n'arrêtent pas le gros gouvernement. 

 

8 minutes ago, Boule75 said:

And if not, therefore, you continue to bring back stories of Democratic wokism on which we agree: it just probably takes up too much space. And you talk about it, and talk about it again, so that it continues to take up too much space... It doesn't interest anyone here, so to speak, we've done the trick, there's even a thread dedicated to that with the famous Titania McGarth (probably an account maintained by a Republican or a Russian for that matter), etc...

 

woke ne vous intéresse peut-être pas, mais woke m'intéresse beaucoup. et cela affecte presque tout ce que beaucoup de gens ont construit pendant des décennies, cela va coûter cher au parti démocratique. Si tout cela n'est qu'un jeu, on s'en fiche. Mais si vous croyez que le parti démocrate est capable de créer un changement positif et que ses revers ont de grandes conséquences, alors ce n'est pas une bonne nouvelle du tout. 

J'espère que c'est assez compréhensible, mais je vais essayer de le simplifier.

Les gens votent. 

Ils ne votent pas pour ce qu'ils n'aiment pas.

Les Démocrates prennent des positions que beaucoup de gens n'aiment pas.

les démocrates vont perdre des votes, ce qui signifie que les démocrates vont perdre des élections,

ce qui signifie que nous perdrons le pouvoir

ce qui signifie que nous ne pouvons pas avancer nos idées pour aider à résoudre les problèmes. 

Personne n'est plus malheureux que moi à ce sujet, mais suivez-moi bien... Je dois parler de woke quand je parle de politique, parce que woke a infiltré l'un des deux principaux partis politiques des États-Unis. l'ignorer ne le fera pas disparaître. 

deuxièmement, et c'est l'un de mes points clés --- ne parlez pas du progressisme woke!--- alors de quoi suis-je supposé parler avec la maison blanche ? une très belle pelouse ? 

Le parti démocrate ne peut rien faire tant qu'il n'a pas vaincu woke, parce que ses griffes se sont enfoncées et sont devenues le parti, et ce à quoi il est associé, les démocrates essaient maintenant désespérément d'échapper à son orbite, mais qui sait ?

8 minutes ago, Boule75 said:

But abortion, which you put on the same level, is a completely different matter, much more serious: how, on this subject, do you still manage to hit the Democrats? It's an obsession, right? A little DINO syndrome?:happy:

 

Vous pensez probablement que je ne prends pas assez au sérieux le magicien qui scie une femme en deux, mais je comprends qu'il s'agit d'un tour, d'une illusion créée et contrôlée, donc je ne le place pas au même niveau de vie et de mort que vous. Vous m'avez eu là, mais elle ne va pas vraiment mourir, mon ami. C'est un tour de passe-passe. Ce qui risque de se passer maintenant, c'est que les États bleus vont surcompenser et que les avortements ne seront jamais moins chers et plus accessibles, jusqu'à ce qu'ils achètent votre billet d'avion. Les états rouges introduiront des restrictions, mais seuls quelques états iront probablement jusqu'à l'extrême. 

 Etant donné que vous ne comprenez même pas ce que dit la Cour Suprême, alors que moi je le comprends et l'ai même expliqué ? Je ne vois pas en quoi c'est plus grave étant donné que les avortements ne vont nulle part et que la Californie a déjà proposé, avec de nombreuses entreprises, de subventionner les avortements. On pourrait donc dire que, d'une certaine manière, c'est une chose incroyable, énorme, et que, d'autre part, très peu de changements se produiront. cela arrête les avortements mais ne fait rien pour les arrêter ? donc c'est une décision légale qui a peu ou pas d'effet pratique ? 

une partie de ce que je cherche à faire sur ce fil de discussion est de clarifier ce qui se passe réellement, et ce qui est réellement en jeu, ou ce qui est même légalement possible. cela inclut ce que sont réellement les démocrates, par opposition à la version idéalisée que beaucoup de gens ont d'eux et aux mensonges hyperboliques et autres fausses informations qui sont délibérément inventées afin d'attirer les clics, l'argent et les votes dans la politique américaine en général.

Warren sait que l'avortement ne va nulle part. Mais elle sait aussi qu'elle va attirer beaucoup d'attention et, avec un peu de chance, faire augmenter la participation aux élections de mi-mandat et, bien sûr, les dons, ce qui lui permettra de conserver ses acquis politiques ou de les faire progresser pour continuer à bénéficier de l'argent et du pouvoir. 

La plupart des démocrates sont des DINO, c'est ça le problème. Je suis juste blasé. Regardez les gens très riches se plaindre des gens très riches pendant des décennies tout en faisant de grandes promesses qu'ils ne tiennent pas et des choses comme ça vont arriver. 

 

Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, hadriel said:

As a result, the federal state can prevent people and structures practicing abortion from using a bank.

If it becomes a federal crime, a person who goes to another state to have an abortion will be subject to federal prosecution as well, right?

 

je ne pense pas que cela va devenir un crime fédéral, et si c'est le cas, comme beaucoup de crimes fédéraux qui sont légaux au niveau de l'état, ils ont tendance à ne pas s'en préoccuper. cela pourrait aussi aller à nouveau devant la cour suprême et faire face à des risques. 

l'immigration illégale est un crime fédéral aussi, pour ce que cela signifie

Il n'est pas dans l'intérêt du parti républicain d'enflammer cette question et de motiver les gens à voter contre eux. C'est pourtant ce qui sera vendu pour motiver les gens à se rendre aux urnes. McConnell essaie déjà de jeter de l'eau sur le feu. 

Les républicains font la même chose avec le contrôle des armes à feu. La NRA gagne en fait plus d'argent lorsque les démocrates sont au pouvoir, car elle joue sur la peur du contrôle des armes à feu pour obtenir des dons et de l'attention. Les démocrates disent toujours que l'avortement va être interdit. Une personne cynique remarquerait qu'ils ont tendance à mettre en avant ces questions à l'exclusion de beaucoup d'autres, car il s'agit d'une des rares différences d'opinion réelles entre les deux partis. 

Le ciel nous tombe toujours sur la tête. Il est techniquement possible qu'une interdiction fédérale de l'avortement se produise, mais je doute qu'elle le fasse. Les républicains comprennent qu'ils ne peuvent pas aller plus loin. 

les républicains auraient besoin de 60 voix, je ne pense pas qu'ils aient jamais eu 60 voix dans l'histoire, sauf après la guerre civile, quand il y avait environ la moitié des États.

au-delà de ça, je ne sais tout simplement pas. Si vous regardez le post que j'ai fait après celui-ci, cela pourrait expliquer l'urgence d'abandonner le truc de la fumée avant que cela ne commence vraiment à coûter des choses. Si les Républicains obtiennent autant de contrôle au Sénat, et qu'aucun de leurs sénateurs ne rechigne à une interdiction fédérale.

Je vois cela comme impossible, il y a plusieurs républicains qui traversent l'allée et quelques femmes, rappelez-vous que McCain n'a pas pu se résoudre à abolir Obamacare ? il est peut-être temps de se demander comment diable nous avons donné le jeu de manière si décisive que les républicains puissent obtenir autant de pouvoir. 

Je suis peut-être vieux jeu, mais je vois les choses comme une question de confiance. On nous confie certaines choses, et si nous faisons un mauvais travail sur ces choses, alors il y aura des conséquences, nous perdrons la confiance du public. et beaucoup d'objectifs démocrates reposent sur la confiance du public. ça va être assez mauvais si le public nous fait si peu confiance qu'il remet essentiellement toute l'expérience aux républicains pour une longue durée. 

Il y a 20 ans, les gens parlaient de majorité émergente,

en 2002, John Judis et Ruy Teixeira ont publié un livre qui a convaincu de nombreux libéraux que, quel que soit le pouvoir que les républicains pourraient accumuler lors d'une élection ou d'une autre, l'avenir appartenait aux démocrates. Dans leur livre - également intitulé The Emerging Democratic Majority - Judis et Teixeira ont concentré leur attention sur les "idéopoles", c'est-à-dire les grandes zones métropolitaines en expansion qui détermineraient notre avenir économique et culturel et qui seraient majoritairement libérales dans leurs valeurs et leurs politiques.

Ils ont également fait valoir que les tendances raciales et idéologiques favorisaient les démocrates. Leur livre se termine par l'affirmation que les Américains ont soutenu et continueront de soutenir un rôle important du gouvernement dans l'éducation publique, la promotion du progrès technologique et des programmes tels que la sécurité sociale et l'assurance maladie. "Et ils veulent que les acquis sociaux des années 60 soient consolidés, et non réduits, que les blessures raciales soient guéries, et non enflammées", écrivent-ils. "C'est pourquoi les démocrates sont susceptibles de devenir le parti majoritaire du début du 21e siècle."

Dans les années qui ont suivi, toute victoire républicaine - la réélection de George W. Bush en 2004, les victoires électorales du GOP hors année en 2010 et 2014, l'élection de Donald Trump en 2016 - verrait inévitablement certains conservateurs se plaindre : "Où est votre majorité démocrate émergente maintenant, hein ?"

La réponse de Judis et Teixeira, et de ceux qui étaient d'accord avec eux, était que les tendances fondamentales n'avaient pas changé, même si elles jouaient lentement avec des revirements politiques temporaires en cours de route. 

Et maintenant, nous nous demandons si les Républicains seront si puissants qu'ils pourront interdire l'avortement au niveau fédéral ?

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, wagdoox said:


to my French eyes and correct me if I'm wrong. Republicans are thus defined by attachment to the values and institutions of the origins of the American Republic. Conversely, Democrats challenge the status quo to achieve a more advanced society. One is of classical inspiration philosophically speaking (with their own interpretations and arrangements) the other is in a contractual approach to society which can move according to immediate interests and "progress". 


the Republicans think that the current model is unsurpassable (which makes more conservatives leave to confirm what the Democrats are doing), the Democrats that the change is permanent. 

Oui. En général, les Républicains croient en un gouvernement limité et en la tradition telle qu'elle est décrite dans la Constitution américaine. C'est aussi la notion de République. Les États-Unis sont une République constitutionnelle et non une démocratie. Comme vous le soulignez, même avec l'avènement des nouvelles technologies, les Républicains et les conservateurs ont tendance à être d'accord sur le fait que les anciennes méthodes deviennent encore plus importantes. 

Les démocrates croient qu'une démocratie plus directe est la voie à suivre, que la constitution est dépassée (croyez-moi, la constitution est votre amie, les droits individuels sont des choses très utiles) et qu'il est temps d'évoluer au-delà des anciennes méthodes et de chercher de nouveaux systèmes à partir de ceux écrits et imaginés il y a si longtemps, l'Europe et le Canada sont souvent des modèles à suivre mais vous savez, la Suède pas la Grèce. La France, pas la Russie. 

Le parti démocrate est considéré comme plus diversifié sur le plan racial, plus respectueux des races, plus protecteur des minorités, basé sur la science, définitivement respectueux des femmes et de la classe ouvrière, bien que, comme je l'ai souligné, cela semble être en train de disparaître. 

Si vous répétez les points de discussion du parti démocrate d'il y a seulement 15 ans, beaucoup de gens vous diront que vous êtes maintenant un conservateur, peut-être même un Trumper. Le parti s'est éloigné de ses racines. 

Il y a une tension, comme l'a souligné Jordan Peterson, entre le nouveau et l'ancien. Le moderne contre la tradition. On ne peut pas aller trop loin dans l'une ou l'autre direction, sinon c'est préjudiciable. L'histoire évolue également par cycles.

Le progrès n'est pas toujours ce qu'il semble être et le "bon vieux temps" n'est pas toujours aussi bon que ce dont on se souvient. J'ai toujours été curieux de savoir qui décidait de ce qui comptait comme "progrès", mais je m'égare.

La façon dont j'ai décrit le parti est sujette à débat, et la façon dont les partis adhèrent réellement à leurs propres idées est sujette à un débat acharné. 

Ne le dites pas à votre femme. 

6eytjz.jpg

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Stark_Contrast a dit :

Oui. En général, les Républicains croient en un gouvernement limité et en la tradition telle qu'elle est décrite dans la Constitution américaine. C'est aussi la notion de République. Les États-Unis sont une République constitutionnelle et non une démocratie. Comme vous le soulignez, même avec l'avènement des nouvelles technologies, les Républicains et les conservateurs ont tendance à être d'accord sur le fait que les anciennes méthodes deviennent encore plus importantes. 

Les démocrates croient qu'une démocratie plus directe est la voie à suivre, que la constitution est dépassée (croyez-moi, la constitution est votre amie, les droits individuels sont des choses très utiles) et qu'il est temps d'évoluer au-delà des anciennes méthodes et de chercher de nouveaux systèmes à partir de ceux écrits et imaginés il y a si longtemps, l'Europe et le Canada sont souvent des modèles à suivre mais vous savez, la Suède pas la Grèce. La France, pas la Russie. 

Le parti démocrate est considéré comme plus diversifié sur le plan racial, plus respectueux des races, plus protecteur des minorités, basé sur la science, définitivement respectueux des femmes et de la classe ouvrière, bien que, comme je l'ai souligné, cela semble être en train de disparaître. 

Si vous répétez les points de discussion du parti démocrate d'il y a seulement 15 ans, beaucoup de gens vous diront que vous êtes maintenant un conservateur, peut-être même un Trumper. Le parti s'est éloigné de ses racines. 

Il y a une tension, comme l'a souligné Jordan Peterson, entre le nouveau et l'ancien. Le moderne contre la tradition. On ne peut pas aller trop loin dans l'une ou l'autre direction, sinon c'est préjudiciable. L'histoire évolue également par cycles.

Le progrès n'est pas toujours ce qu'il semble être et le "bon vieux temps" n'est pas toujours aussi bon que ce dont on se souvient. J'ai toujours été curieux de savoir qui décidait de ce qui comptait comme "progrès", mais je m'égare.

La façon dont j'ai décrit le parti est sujette à débat, et la façon dont les partis adhèrent réellement à leurs propres idées est sujette à un débat acharné. 

Ne le dites pas à votre femme. 

6eytjz.jpg

Je te conseille la psychologie de foule par Gustave Le Bon. 

https://en.wikipedia.org/wiki/The_Crowd:_A_Study_of_the_Popular_Mind
C’est un vieux bouquin politique mais une référence. 
Je pense que tu trouveras ton bonheur avec. (Juste, je préviens le terme race revient souvent et tu peux le traduire le langage actuel comme peuples et il y a d’autres termes aujourd’hui prescrit. Il est de 1895. 
il a été lu et a inspire tous les grands du derniers siècle d’Hitler a Roosevelt…

fyi en France, c’est très drôle les conservateurs sont a gauche et ils arrêtent pas avec le respect « des valeurs de la république ». En mettant dedans des trucs genre la suppression de la peine de mort qui n’a rien de consubstantiel avec la république, ça date des années 1980 donc rien a voir avec la révolution fr. 

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

9 hours ago, wagdoox said:

I recommend Crowd Psychology by Gustave Le Bon. 

https://en.wikipedia.org/wiki/The_Crowd:_A_Study_of_the_Popular_Mind
This is an old political book but a reference. 
I think you will find your happiness with it. (Just, I warn the term race often comes up and you can translate it in the current language as peoples and there are other terms today prescribed. It is from 1895. 
it has been read and has inspired all the greats of the last century from Hitler to Roosevelt…

Je vais me pencher sur la question. Je découvre que j'aime les livres plus anciens qui ont une perspective plus large - ce qui est ancien est nouveau. ça me rappelle "la folie des foules".
 

Quote

 

fyi in France, it's very funny the conservatives are on the left and they don't stop with respect for “the values of the republic”. By putting in stuff like the abolition of the death penalty which has nothing consubstantial with the republic, it dates from the 1980s so nothing to do with the French revolution. 


 

 

Des choses similaires se produisent ici, des valeurs qui ont peu de sens et qui sont clairement plus contemporaines.

 

 

 

 

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Il y a 2 heures, Stark_Contrast a dit :

Des choses similaires se produisent ici, des valeurs qui ont peu de sens et qui sont clairement plus contemporaines.

Mon argument ici, est de montrer que la gauche reprend l’argumentaire republicain de dire « c’etait ainsi a l’origine » et devient donc de plus en concervatrice. 
les republicains au contraire s’en réferent de plus en plus au vote du peuple pour changer la donne actuelle et deviennent donc de plus en democrates (au sens étymologique du terme). 
les conservateurs sont à gauche. 
les révolutionnaires (quand tu as fait un tour de 360 degrés, tu reviens au meme point que celui du départ) ou réactionnaire sont à droite. Mais ils sont plus du tout conservateurs (ils sont completement contre le systeme actuel hérité de la gauche). 
 

tout ca pour dire qu’on est presque arrivé à une forme d’inversion des conceptes partisans. Comme par guerre avait ete longtemps une valeur de gauche en france jusqu’en 1870 puis de droite. 

Edited by wagdoox
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On à eu un cinglé qui à tué une dizaine de personnes a Buffalo en mettant son massacre sur les réseaux sociaux, c'est devenu hélas ''courant; mais une autre fusillade m'interpelle car je pense pas qu'il y en eu de telle entre ''civils''. Un sino américain de 68 ans à visé une église de la  communauté taïwanaise tuant un docteur de 58 ans en Californie qui avait chargé pour le désarmé  :

https://www.lefigaro.fr/international/fusillade-en-californie-d-origine-chinoise-le-tireur-en-voulait-a-la-communaute-taiwanaise-20220516

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

 

nous attendons toujours que la poussière retombe avec la fusillade d'Uvalde, au Texas. Ils étudient des projets de loi bipartites sur le contrôle des armes à feu. Je pense qu'au mieux, ils obtiendront des vérifications universelles des antécédents, qui sont évidemment inutiles. Il y a des rumeurs de lois fédérales sur le "drapeau rouge", ce qui constitue un précédent juridique et constitutionnel terrifiant, sans parler d'un cauchemar logistique au niveau fédéral. 

La première réaction instinctive de Schumer, leader du Sénat, a été de procéder à un vote insignifiant sur un projet ou une série de projets de loi qui ne seraient pas adoptés, mais qui seraient symboliques - ce qui est également très risqué en année électorale.

Schumer a mis fin à cette pratique lorsqu'il a semblé qu'il pouvait y avoir un consensus possible sur un projet de loi qui pourrait être adopté. Ce projet de loi est toujours en cours d'élaboration, mais je suppose que tout cela est assez fragile. Le seul moyen pour que quelque chose passe est que le projet de loi soit extrêmement "symbolique" ou petit, probablement sans signification.

Il semble que la police ait complètement bâclé la gestion de la fusillade. Les forces de l'ordre sont actuellement examinées. Les premiers rapports ne sont pas bons du tout. Il semble qu'elles aient refusé d'entrer pour arrêter le tireur, même si des passants et des parents les ont exhortés à entrer. 

Les tactiques officielles reconnues pour contrer un "tireur actif" sont d'aller immédiatement à la menace et de l'éliminer. N'attendez pas les renforts. Ne pas établir de périmètre, ne pas suivre les procédures standard de la police. Une guerre, un spartiate. Le premier officier à se montrer est "l'équipe des armes spéciales".

Comme me l'a dit un agent des forces de l'ordre fédérales, "nous sommes formés pour croire que chaque tir est une vie qui est prise, donc la réponse est de répondre immédiatement et seul si nécessaire. Les renforts sont un luxe que vous ne pouvez pas toujours avoir".

Une note rapide sur le contrôle des armes à feu est qu'il est largement mort en général en tant que question fédérale. Il est principalement promulgué par les États à ce stade. New York, la Californie, le New Jersey, le Maryland, l'Illinois sont parmi les états les plus sciemment anti-armes. L'Arizona, la Géorgie, le Texas, la Floride, le Missouri sont parmi les états les plus connus pour être pro-armes. (Il s'agit d'une description générale, les détails varient considérablement. Quelqu'un du Kentucky, par exemple, serait choqué par le caractère "strict" du Texas). 

En parlant de l'Arizona, un état violet, et pour les accros de la politique parmi nous. Mark Kelly, le mari de Gabriel Giffords, victime d'une fusillade très médiatisée, est "étrangement" silencieux à ce sujet. Biden a gagné l'Arizona par moins d'un point. Kelly est ouvertement anti-armes, fièrement anti-armes mais il est clairement très silencieux pour des raisons de réélection. 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Franchement, tout les pays ''civilisés'' trouvent choquant un tel laissez aller dans certains états, il y a mème un troll qui demande à que la Russie envoi ses chars pour protéger les écoles américaines et se moquant de la culture des armes suicidaires des américains. On doit passer un examen pour avoir le permis de conduire une automobile, la, cela devrait être le minimum pour l'achat d'armes de guerres.

Durant la Prohibition, le Sénat - avec mème l'aide de la NRA si j'ai bien comprit - avait imposé des limitations au niveau national pour l'achat des pistolets mitrailleurs Thompson en 1934: Comment cela fait il que l'on peut la réactualisé  ?

https://en.wikipedia.org/wiki/National_Firearms_Act

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

CNN a sorti un reportage hier ou aujourd'hui avec un enfant de treize ans en caméra cachée. Impossible d'acheter des cigarettes, des revues porno ou de rentrer dans un bar mais à la foire aux armes du coin, il a pu s'acheter un fusil de chasse et les munitions qui allaient avec.

Difficile à comprendre comme mentalité.

  • Sad 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, Stark_Contrast a dit :

Il semble que la police ait complètement bâclé la gestion de la fusillade. Les forces de l'ordre sont actuellement examinées. Les premiers rapports ne sont pas bons du tout. Il semble qu'elles aient refusé d'entrer pour arrêter le tireur, même si des passants et des parents les ont exhortés à entrer. 

Les tactiques officielles reconnues pour contrer un "tireur actif" sont d'aller immédiatement à la menace et de l'éliminer. N'attendez pas les renforts. Ne pas établir de périmètre, ne pas suivre les procédures standard de la police. Une guerre, un spartiate. Le premier officier à se montrer est "l'équipe des armes spéciales".

C'est pourtant la tactique qui avait été tirée depuis au moins Columbine (Colorado), en... 1999 :sad: Foncez, confrontez le tireur aussi vite que possible. Dans bien des cas, il n'y a même pas besoin que le tueur soit touché, rien que le fait de voir les policiers agir le fait faire autre chose et interrompt le massacre.

Au Bataclan, deux policiers ont fait exactement ça avec leurs pistolets à eau contre plusieurs terroristes armés de fusils d'assaut, et ca a marché...

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,799
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Dalariel
    Newest Member
    Dalariel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...