Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Le lien du reportage (retrouvé sur Reddit) :

 

Il y a 4 heures, Rob1 a dit :

C'est pourtant la tactique qui avait été tirée depuis au moins Columbine (Colorado), en... 1999 :sad: Foncez, confrontez le tireur aussi vite que possible. Dans bien des cas, il n'y a même pas besoin que le tueur soit touché, rien que le fait de voir les policiers agir le fait faire autre chose et interrompt le massacre.

Au Bataclan, deux policiers ont fait exactement ça avec leurs pistolets à eau contre plusieurs terroristes armés de fusils d'assaut, et ca a marché...

Il me semble avoir lu que c'était une patrouille de la Border Patrol qui était allée au feu en fin de compte et avait abattu le tireur. Au bout de quarante minutes...

Link to comment
Share on other sites

45 minutes ago, collectionneur said:

Frankly, all ''civilized'' countries find such slackness shocking in some states, there is even a troll demanding that Russia send its tanks to protect American schools and mocking the suicidal gun culture of Americans. You have to pass an exam to have a driving license, there, that should be the minimum for the purchase of weapons of war.

During Prohibition, the Senate - with even the help of the NRA if I understood correctly - had imposed national restrictions on the purchase of Thompson submachine guns in 1934: How does it come about that we can update it  :

https://en.wikipedia.org/wiki/National_Firearms_Act

 C'est beaucoup à couvrir et par pure coïncidence, je dois partir pour le Texas demain, donc je n'aurai pas le temps de vraiment aborder les choses de la manière ou de la durée qui serait satisfaisante. C'est quelque chose dont nous pourrions parler pendant des pages et des pages même alors. Il y a plus de 24 000 lois sur les armes à feu aux États-Unis. Il existe d'autres lois, d'autres droits et d'autres philosophies encore plus larges à explorer en ce qui concerne les armes à feu.  La plupart des gens en dehors des États-Unis (et beaucoup, bien sûr, aux États-Unis) ne comprennent pas, et je ne m'attends pas à ce qu'ils comprennent. 

 Curieusement, vous mentionnez la NFA : l'un des premiers défis majeurs de la NFA à la Cour Suprême a abouti à une conclusion intéressante. 

https://en.wikipedia.org/wiki/United_States_v._Miller

la NFA est aussi techniquement une "taxe", ce qui crée plus d'obstacles juridiques. même la notion d'un "examen", qu'est-ce qui devrait y figurer ? les voitures tuent beaucoup plus de gens que les armes à feu. un des résultats de la NFA a été de rendre les droits inaccessibles aux pauvres. et les criminels, de violer la loi de toute façon. C'est une situation que les États-Unis n'ont toujours pas compris et avec laquelle ils continuent à se battre. 

Les États-Unis ne sont pas un pays civilisé, certainement pas selon les normes européennes. Aux États-Unis, les armes à feu sont un droit, ce qui complique grandement les choses car toute réglementation sur les armes à feu doit également être prise en compte dans la réglementation des autres droits. Devrait-il y avoir un examen ou une taxe pour voter ? Ces mesures ont déjà été annulées. 

Le problème n'est pas celui des "fusillades de masse publiques" comme celles d'Uvalde, qui font les gros titres mais sont relativement peu fréquentes, ni celui d'un enfant de 13 ans achetant un fusil à verrou par vente privée. Le problème est, et sera toujours, non pas qu'occasionnellement des personnes folles fassent des choses folles avec des fusils, mais le réseau de criminels dévoués qui commettent de petits meurtres " à peine remarqués " qui s'additionnent au fil du temps, avec de petites armes de poing facilement dissimulables achetées sur le marché noir :

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

https://www.chicagonow.com/getting-real/2021/08/chicago-murder-map-and-neighborhood-totals-2021-update/

Dans les années 1970 et 1980, tout le monde pensait que la grande poussée de contrôle des armes à feu porterait sur les armes de poing. Cela se retournerait bien sûr contre nous de façon massive. 

Notez que j'ai dit "fusillades de masse publiques", nous devons maintenant clarifier. Après la fusillade de 2013 dans une école du Connecticut à Sandy Hook, ils ont abaissé le seuil de ce qui est considéré comme une "fusillade de masse", ce qui a eu l'effet escompté qu'environ une ou plusieurs "fusillades de masse" se produisent aux États-Unis, de sorte que les chiffres alarmistes ont considérablement augmenté. Ce sont des gangs criminels qui se battent avec des armes à feu. La guerre des petites unités. Je pense que le seuil de 3 coups ou plus est désormais considéré comme une "fusillade de masse", ce qui n'est pas difficile à réaliser lorsque des groupes de gangs armés s'affrontent. La majorité des tireurs de masse étaient autrefois des Blancs fous et solitaires. Ce sont maintenant des gangs de rue noirs et hispaniques. 

Il y a des centaines de millions de propriétaires d'armes à feu aux États-Unis (et ce nombre ne cesse d'augmenter) qui ne commettent aucun crime et ne font de mal à personne. Il existe un petit groupe de criminels violents qui font le contraire, généralement avec des armes volées dans le cadre de dizaines d'autres crimes. Les États-Unis ne peuvent actuellement pas gérer les groupes relativement petits de criminels violents, même dans une seule ville. 

Je ne vois tout simplement pas la logistique dans tout cela et comment cela fonctionne ou ne fonctionne pas. Les États-Unis ne peuvent pas contrôler la frontière. Ils ne peuvent pas contrôler les criminels violents qui se livrent actuellement à des crimes très violents et au crime organisé. Ils ne peuvent pas contrôler les drogues. Ils n'ont pas réussi à faire fonctionner la prohibition. nous nous approchons de l'"anarcho-tyrannie", qui sonne de manière extrêmement paradoxale, où les criminels ne peuvent pas être arrêtés ou contrôlés, alors les respectueux de la loi sont contrôlés à la place. il suffit de le dire. Je ne pense pas qu'un criminel qui scie le canon d'un fusil ait entendu parler de la NFA, et je parie que sa connaissance des taxes est encore pire. 

Pour donner une idée de la sophistication des réseaux criminels, à Chicago, des criminels ont créé un marché noir de "location d'armes", où ils pouvaient louer des armes pour commettre des crimes et les rendre ensuite. Une seule arme à feu pouvait être utilisée dans des centaines de crimes. Ils n'ont toujours aucune idée de la façon d'empêcher les armes à feu de tomber entre les mains de criminels violents, ou s'ils le savent, ils ne peuvent tout simplement pas ou ne veulent pas se donner la peine d'essayer. C'est l'horrible vérité de toute cette affaire. Les "armes fantômes" ne sont pas le problème que posent les armes de poing facilement disponibles sur le marché noir par les mêmes personnes qui exploitent déjà les marchés noirs de la drogue, du jeu et des humains. 

Il y a aussi d'autres courants sous-jacents. Au-delà du fait que le gouvernement et les politiciens savent qu'ils ne peuvent rien faire contre ce phénomène, qui n'a pas d'effet pratique réel mais qui va créer une guerre de la drogue 2. 0, une guerre sans issue qui durera 30 ans et qui permettra de financer la police, de conclure des contrats lucratifs, de construire des prisons, d'incarcérer beaucoup de gens, de gagner beaucoup d'argent, d'étendre le gouvernement et de renforcer la militarisation de la police (pensez à la guerre mondiale contre le terrorisme et à la guerre contre la drogue). 

Il y a des mensonges, des foutus mensonges et des statistiques. et je m'en rends compte. mais le problème est rarement ce que nous pensons. Uvalde fera les gros titres, à juste titre, mais les plus de 500 meurtres à Chicago ne font plus guère sourciller. Ils ne sont même pas vraiment dignes d'intérêt, d'autant plus que ce n'est pas politiquement commode. 

mon but n'est pas de changer les esprits, mais de souligner la complexité et peut-être d'offrir une explication. 

Il est impossible de ne pas parler des armes à feu et de ne pas parler de la criminalité. Pas des gros titres qui attirent l'attention du public, mais de la rotation constante de la criminalité, en particulier dans les grandes villes, et de l'incapacité, génération après génération, à la combattre. C'est la question ultime. 

Comment allez-vous gagner la guerre de la drogue ? pas la "guerre de la drogue", mais ce qu'elle est devenue. la "guerre de la drogue" actuelle. je ne vois pas la guerre des armes à feu faire une grande différence, sauf pour créer un état policier intenable - qui ne sera toujours pas capable d'empêcher ces fusillades, mais encore une fois ce n'est pas le but. 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, collectionneur a dit :

On doit passer un examen pour avoir le permis de conduire une automobile, la, cela devrait être le minimum pour l'achat d'armes de guerres.

Il y a 14 heures, Ciders a dit :

CNN a sorti un reportage hier ou aujourd'hui avec un enfant de treize ans en caméra cachée. Impossible d'acheter des cigarettes, des revues porno ou de rentrer dans un bar mais à la foire aux armes du coin, il a pu s'acheter un fusil de chasse et les munitions qui allaient avec.

La Constitution Américaine (ou plus précisemment ses amendements) ne défend pas le droit à conduire des véhicules, à reluquer de la pornographie, ou à se droguer avec du tabac ou de l'alcool.

Il y a 13 heures, Stark_Contrast a dit :

et les criminels, de violer la loi de toute façon.

Ben oui, mais ça c'est vrai pour toutes les lois. Autant ne pas avoir de lois du tout si on part du principe que les hors-la-loi ne les respecteront de toute façon pas.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Kelkin a dit :

La Constitution Américaine (ou plus précisemment ses amendements) ne défend pas le droit à conduire des véhicules, à reluquer de la pornographie, ou à se droguer avec du tabac ou de l'alcool.

Entre défendre et protéger, il y a un monde et une Constitution datée et de plus en plus anachronique. :happy:

Link to comment
Share on other sites

Le 26/05/2022 à 19:52, Ciders a dit :

Il me semble avoir lu que c'était une patrouille de la Border Patrol qui était allée au feu en fin de compte et avait abattu le tireur. Au bout de quarante minutes...

Pour le moment, sur les réseaux sociaux, la police d'Uvalde se fait étriper. Je pensais qu'étant une petite ville, elle n'avait pas de groupe d'intervention, mais des gens ont retrouvé un de ses posts facebook où elle présente son SWAT. Des documents montrent que la police s'est entraînée à ce genre de situations et que la doctrine était bien que le premier officier arrivé sur les lieux doit entrer dans l'école, même s'il est seul. La police dit qu'ils ont pris à tort la situation pour un forcené barricadé au lieu d'un active shooter, sauf qu'en même temps il y a au moins deux gamins dans les salles de classe concernées qui ont appelé les urgences au moins douze fois. Maintenant les gars de la Border Patrol Tactical Unit (BORTAC) qui sont entrés dans les classes disent qu'ils ont agi de leur propre initiative, après que la police ait tenté de les en empêcher.

Et c'est même pas sûr que les gars de la Border Patrol soient venus sur les lieux à la demande de quelque autorité... au moins une partie était en civil, un de ceux qui est entré avait une casquette de base-ball, et il paraît qu'une balle est passé à un pouce (2,5 cm) d'aller lui faire rencontrer son créateur.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Rob1 a dit :

Pour le moment, sur les réseaux sociaux, la police d'Uvalde se fait étriper. Je pensais qu'étant une petite ville, elle n'avait pas de groupe d'intervention, mais des gens ont retrouvé un de ses posts facebook où elle présente son SWAT. Des documents montrent que la police s'est entraînée à ce genre de situations et que la doctrine était bien que le premier officier arrivé sur les lieux doit entrer dans l'école, même s'il est seul. La police dit qu'ils ont pris à tort la situation pour un forcené barricadé au lieu d'un active shooter, sauf qu'en même temps il y a au moins deux gamins dans les salles de classe concernées qui ont appelé les urgences au moins douze fois. Maintenant les gars de la Border Patrol Tactical Unit (BORTAC) qui sont entrés dans les classes disent qu'ils ont agi de leur propre initiative, après que la police ait tenté de les en empêcher.

Et c'est même pas sûr que les gars de la Border Patrol soient venus sur les lieux à la demande de quelque autorité... au moins une partie était en civil, un de ceux qui est entré avait un casquette de base-ball, et il paraît qu'une balle est passé à un pouce (2,5 cm) d'aller lui faire rencontrer son créateur.

Oui, j'ai aussi vu passer des documents photos sur la police locale (bien équipée, avec une douzaine de péons) et sur son budget - assez élevé pour ne pas dire plus. Et un diagramme avec tous les appels passés au 911, qui rejoint ce que tu dis : ils savaient, ils avaient les moyens d'y aller et ils n'ont rien fait. Du reste, personne n'y est allé, pas même les civils armés du coin, peut-être parce que la police locale bloquait les accès ?

Reste à savoir ce qui a pêché : blocage d'un petit chef refusant d'y aller sans ordres écrits ?

 

Link to comment
Share on other sites

Le 27/05/2022 à 10:22, Ciders a dit :

Entre défendre et protéger, il y a un monde et une Constitution datée et de plus en plus anachronique.

Pour modifier, sauf erreur, il faut non seulement une majorité qualifiée aux chambres (plus de la moitié) il faut aussi une majorité d'Etats (3/4 je crois) impossible à bouger...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 42 minutes, Fusilier a dit :

Pour modifier, sauf erreur, il faut non seulement une majorité qualifiée aux chambres (plus de la moitié) il faut aussi une majorité d'Etats (3/4 je crois) impossible à bouger...

C'est ça. Et ça explique sûrement pourquoi ça va très mal se passer à moyen terme. :mellow:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Documentaire paru en 2021 sur la "guerre de l'eau" en Californie.

La région du delta de Californie, dans la baie de San Francisco, où se jettent les deux principaux fleuves de l'État, la San Joaquin au Sud, et la Sacramento au Nord, est en danger à cause des prélèvements d'eau douce excessifs.

Déjà la San Joaquin ne rejette plus d'eau douce dans la mer.

Les Delta smelt, espèce endémique qui était jusqu'à il y a quelques décennies le poisson le plus abondant du delta est maintenant une espèce en danger. Toute la chaîne alimentaire était basée dessus. Plus de delta smelts, plus de saumons. Plus de saumons, plus d'orques dans l'Océan Pacifique. Les pêcheurs ne remontent plus rien dans leur filets.

Les agriculteurs du Sud, principalement le Westlands Water District, très puissant et armé de lobbyistes et de communicants efficaces, veulent construire un double tunnel qui acheminerait l'eau de la Sacramento sous le delta, vers le Sud. Ce sont des tunnels plus gros que le tunnel sous la Manche.

Le gouverneur Newsom a fait campagne en disant qu'il était contre le projet de double tunnel... pour finalement ajouter qu'il comptait le remplacer par un tunnel unique (dont le diamètre serait tel qu'il est en fait plus gros que le double tunnel initial.

Tout cela pour produire des amandes et des pistaches qui sont exportées dans le monde entier et qui ne sont pas vitales pour l'alimentation des Californiens.

L'expression "guerre de l'eau" prend sa source au début du XXe siècle.

Notamment la ville de Los Angeles a capté toute l'eau de la vallée de l'Owens (à mi-chemin entre Los Angeles et Las Vegas). Cette vallée naguère fertile est devenue aride et le Lac Owens s'est asséché, comme la mer d'Aral.

L'ambiance politique n'a pas changé depuis le film Chinatown de Polanski (1974).

  • Thanks 1
  • Sad 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Wallaby a dit :

L'expression "guerre de l'eau" prend sa source au début du XXe siècle.

Notamment la ville de Los Angeles a capté toute l'eau de la vallée de l'Owens (à mi-chemin entre Los Angeles et Las Vegas). Cette vallée naguère fertile est devenue aride et le Lac Owens s'est asséché, comme la mer d'Aral.

argh, je t'arrête tout de suite : le lac d'Owens, c'est pour le bien de Los Angeles, alors que la Mer d'Aral c'est le fruit de la folie et de l'inconséquence soviétique. :rolleyes:

Mais heureusement, l'humain apprend de ses erreurs et je suis quasi sûr que, par exemple, les Israéliens arrêteront de pomper le Jourdain (et les autres sources), et d'assécher Lac de Tibériade et la Mer Morte pour faire pousser des pamplemousses exports. 

https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/13/2905563-miracle-naturel-surexploite-le-lac-de-tiberiade-s-asseche.html#:~:text=Pour Israël, ce réservoir de,assèchement, apparemment inexorable, inquiète.

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Emma Haziza avait (si je me souviens bien) parler justement de l'exemple de la Californie, et notamment que cette Etat importe de l'eau de la Colombie-britannique au Canada. Elle dit aussi que depuis très récemment les Canadiens ont cessé d'exporter de l'eau à cause des crises de sécheresse qui touche leur pays.

Edited by Rochambeau
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Rochambeau a dit :

Emma Haziza avait (si je me souviens bien) parler justement de l'exemple de la Californie, et notamment que cette Etat importe de l'eau de la Colombie-britannique au Canada. Elle dit aussi que depuis très récemment les Canadiens ont cessé d'importé de l'eau à cause des crises de sécheresse qui touche leur pays.

Cela aurait été intéressant que le journaliste l'arrête à cet instant et lui demande de faire un petit résumé de 5 minutes sur ce qui se passe en Californie.

Link to comment
Share on other sites

@Wallaby C'est effectivement un gros défaut de Thinkerview, il a tendance à souvent interrompre l'invité et aussi de se disperser dans de multiple question. C'est très frustrant parfois car l'invité lui même se mêle les pinceaux durant l'entrevue.

@Kelkin En effet c'est exporter. J'ai corrigé.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On 5/27/2022 at 2:22 AM, Ciders said:

Between defending and protecting, there is a world and a dated and increasingly anachronistic Constitution.:happy:

 

vous ne pourriez pas avoir plus tort, c'est à la limite de l'ignorance totale en fait. surtout avec l'idée que la constitution qui garantit les droits individuels est limitée au 2ème amendement. votre post suivant, et ma réfutation à celui-ci, ne fera que prouver davantage à quel point vous êtes hors de votre profondeur sur le sujet. mais je ne vous blâme pas, et je n'essaie pas d'être trop dur. L'ignorance de la loi et de la constitution est en grande partie ce qui maintient les avocats en activité. Même de nombreux Américains ne comprennent pas comment tout cela fonctionne. 

L'utilisation de la constitution américaine dans la pratique du droit américain est un fait quotidien. La Constitution américaine, qui protège contre les perquisitions illégales, garantit la liberté d'expression, donne le droit de vote aux femmes, met fin à l'esclavage et protège contre les châtiments cruels et inhabituels, pour ne citer que quelques exemples, est "une chose folle et dépassée que nous utilisons tous les jours". 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

On 5/28/2022 at 5:03 AM, Ciders said:

Yes, I also saw photo documents on the local police (well equipped, with a dozen peons) and their budget - quite high to say the least. And a diagram with all the calls made to 911, which goes back to what you're saying: they knew, they had the means to go there and they didn't do anything. Besides, no one went there, not even the local armed civilians, perhaps because the local police were blocking access?

It remains to be seen what went wrong: blockage of a small chief refusing to go there without written orders?

 

La police n'a pas le devoir de protéger les citoyens. En gardant cela à l'esprit, il devrait devenir de plus en plus évident pourquoi de nombreux Américains ne font pas confiance à la police pour leur sécurité, et ce avant le meurtre de George Floyd et les troubles civils qui ont suivi :

https://prospect.org/justice/police-have-no-duty-to-protect-the-public/

Les familles des victimes ne pourront pas poursuivre la police pour leurs dommages. Le gouvernement n'assumera pas la responsabilité légale. Si la police était légalement tenue de protéger, elle pourrait être poursuivie en justice et voir sa responsabilité juridique engagée chaque fois que quelqu'un est victime d'un crime. Cela n'arrivera donc jamais. Même une ordonnance restrictive émise par les tribunaux ne comporte aucune obligation légale pour la police de protéger le citoyen :

https://en.wikipedia.org/wiki/Town_of_Castle_Rock_v._Gonzales

l'un des cas les plus célèbres :

 Dans l'affaire Warren v. District of Columbia, un cas qui a été décidé en banc par la cour d'appel du district de Columbia pendant l'interdiction de longue date des armes de poing à DC, trois femmes dormaient dans leur maison du nord-ouest de DC lorsqu'elles ont été réveillées par le bruit de leur porte arrière. Deux hommes sont entrés de force à l'intérieur et sont montés dans la chambre à coucher de l'une des femmes, située au deuxième étage. Les hommes l'ont violée et agressée. Les deux autres femmes, entendant le vacarme, ont appelé la police à l'aide. Lorsque les policiers sont arrivés à la maison, l'un d'entre eux est passé par l'arrière de la maison sans s'arrêter, ni descendre, ni même se pencher par la fenêtre pour regarder autour de lui. Un autre agent a peut-être frappé à la porte, mais est parti après n'avoir reçu aucune réponse. Les agents n'ont pas passé plus de cinq minutes à "enquêter" avant de partir. Les deux hommes ont ensuite forcé les trois femmes à retourner dans un appartement où elles ont été volées, abusées et violées pendant 14 heures.

La Cour a statué que les agents n'avaient aucune obligation particulière de protéger ces femmes. Le seul devoir d'un policier est envers le public en général, et non envers l'individu. Le juge Keating a judicieusement critiqué ce concept dans une opinion dissidente dans l'affaire Riss v. City of New York : "Parce que nous avons un devoir envers tout le monde, nous ne le devons à personne". Avant d'éliminer nos moyens de nous défendre et avant d'externaliser entièrement notre sécurité à l'État, je suggère que nous considérions le fait que l'État n'assume sans ambiguïté aucun devoir de nous protéger en tant qu'individus en l'absence d'un "devoir spécial" spécifique."

un autre exemple d'une récente et infâme fusillade dans une école où la police a permis la poursuite du massacre :

https://www.usatoday.com/story/news/nation/2018/12/19/parkland-shooting-judge-school-cops-no-duty-protect-kids/2360683002/

C'est pourquoi je continue d'insister sur le fait que c'est beaucoup plus compliqué que d'interdire toutes les armes ou de modifier la constitution "anachronique". Même si le 2e amendement était complètement abrogé, il reviendrait simplement aux États de décider. Même dans ce cas, la plupart des États ont le droit de porter des armes dans leur constitution. La police n'aurait toujours pas le devoir d'arrêter la criminalité ou de protéger les citoyens, à moins qu'un précédent juridique massif et coûteux ne soit créé, ce qui n'arrivera pas car le gouvernement ne voudrait pas être légalement responsable de chaque victime de crime. 

de nombreux Américains sont grossièrement et dangereusement mal informés non seulement de leurs droits, mais aussi des limites légales réelles (et même de l'indifférence) du gouvernement pour les protéger. La devise du département de police de Los Angeles est "servir et protéger". De nombreux Américains croient en fait qu'il s'agit d'un serment prêté par les officiers. Mais ce n'est qu'un slogan, il n'est pas juridiquement contraignant. aucun officier ne prête un tel serment, et même s'ils le faisaient, protéger et servir qui ? ou quoi ? les biens de la ville ? le maire ? les riches ? la loi ? 

nous aurions encore plus de ventes d'armes à feu si les gens réalisaient à quel point les agents de la force publique sont limités dans leur responsabilité envers le citoyen ordinaire, même les enfants. Beaucoup de gens n'apprennent les limites de la loi en termes de protection des citoyens qu'après avoir été agressés ou avoir subi des pertes. Je vais vous dire une chose sur les fous d'armes, ils sont parfaitement conscients de "l'absence de devoir de protection". 

Il est douloureusement triste et égoïste de croire que le slogan "servir et protéger" signifie quelque chose, et même si c'était le cas, qu'ils se réfèrent au petit vieux vous, citoyen ordinaire. Non seulement les citoyens devront vivre avec les décisions de la police d'Uvalde, mais ils n'auront même pas de recours légal pour obtenir justice pour leurs pertes. c'est l'une des grandes illusions de tout le spectacle "magique".

Si les politiciens se souciaient vraiment de leur sort, ils ne demanderaient pas un contrôle des armes à feu qui ne fonctionne pas et dont ils savent qu'il ne fonctionnera pas, mais ils donneraient aux citoyens d'Uvalde une chance de les poursuivre en justice et au gouvernement de payer pour l'échec de la police. Non seulement le gouvernement américain ne fera pas cela, mais il se battra activement au tribunal et fera appel jusqu'à la Cour suprême, pour s'assurer que les victimes ne soient pas payées pour une négligence ouverte. Souvenez-vous de cela lorsque les politiciens essaieront de se "surpasser" les uns les autres. 

mon but n'est pas de changer les esprits, mais d'informer de l'énorme iceberg qui se cache sous la surface de ce que beaucoup croient être une solution si simple à un droit "dépassé", et des implications légales et culturelles de cette énorme chose.

  • Thanks 3
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Vous pourrez gloser autant que vous voulez, mais en France je n'ai pas peur de me faire tirer dessus en allant au boulot et au conseil d'administration, il n'est pas question de dépenser des fonds pour installer des portes blindées.

Le reste n'a aucun intérêt autre que de donner du travail à des milliers de lobbyistes.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

35 minutes ago, Ciders said:

You can gossip all you want, but in France I'm not afraid of being shot on my way to work and to the board of directors, there's no question of spending funds to install armored doors.

The rest has no interest other than giving work to thousands of lobbyists.

L'Amérique n'est pas la France. Même une grande partie de l'Europe n'est pas la France, mais le reste du monde continue d'exister. Bien qu'imparfaitement.

La France n'est pas non plus à l'abri des fusillades de masse. 

 Je n'ai pas peur de me faire tirer dessus, et je n'ai pas peur que mes enfants se fassent tirer dessus, ce qui n'est pas le cas de la plupart des Américains. Pour chaque personne qui demande un contrôle des armes à feu, une autre achète sa première arme parce qu'elle a appris que la loi et la police ne peuvent pas ou ne veulent pas la protéger.

De nombreuses leçons seront tirées d'Uvalde, mais je vous promets que les leçons ne seront pas toutes les mêmes et que beaucoup arriveront à des conclusions très différentes. 

Si vous ne voulez pas entendre ce que j'ai à dire, c'est un grand forum. Je connais mon pays, la loi et la constitution mieux que vous, ce ne sont pas des "ragots". J'ai même eu la gentillesse de fournir des sources pour les exemples juridiques et les obstacles autour du sujet. 

J'ai compris. Vous n'aimez pas les armes et la France est meilleure. Ces deux choses ne font aucune différence. 

Si vous n'êtes pas intéressé par ce que j'ai à dire, c'est bien, mais je vais réfuter et corriger les déclarations ignorantes, et d'autres peuvent être intéressés par ce que j'ai à dire, même si vous ne l'êtes pas. Je suis en fait un très grand fan des droits individuels, et je pense qu'ils sont extrêmement importants, même ceux avec lesquels je ne suis pas d'accord. 

Passez une bonne journée. 

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Stark_Contrast a dit :

Si vous n'êtes pas intéressé par ce que j'ai à dire, c'est bien, mais je vais réfuter et corriger les déclarations ignorantes, et d'autres peuvent être intéressés par ce que j'ai à dire, même si vous ne l'êtes pas. Je suis en fait un très grand fan des droits individuels, et je pense qu'ils sont extrêmement importants, même ceux avec lesquels je ne suis pas d'accord.

Si il est intéressé mais il n'aime pas perdre la face.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Stark_Contrast a dit :

 

 

Si les politiciens se souciaient vraiment de leur sort, ils ne demanderaient pas un contrôle des armes à feu qui ne fonctionne pas et dont ils savent qu'il ne fonctionnera pas, mais ils donneraient aux citoyens d'Uvalde une chance de les poursuivre en justice et au gouvernement de payer pour l'échec de la police. Non seulement le gouvernement américain ne fera pas cela, mais il se battra activement au tribunal et fera appel jusqu'à la Cour suprême, pour s'assurer que les victimes ne soient pas payées pour une négligence ouverte. Souvenez-vous de cela lorsque les politiciens essaieront de se "surpasser" les uns les autres. 

 

Voulez-vous dire qu'aux États-Unis, il n'existe pas quelque chose comme la commission d'un délit par omission d'un acte obligatoire ?
Un élève se noie dans la piscine, l'enseignant n'est pas tenu de le sauver ?
Ou les parents ?
Ou les pompiers ?
Quelle est la difficulté de créer une telle obligation de garantie pour la police ? Parce qu'elle pourrait être poursuivie en justice ? Un enseignant de la commune pourrait également le faire s'il ne respectait pas son devoir de surveillance.

https://de.wikipedia.org/wiki/Garantenpflicht

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Manuel77 a dit :

Voulez-vous dire qu'aux États-Unis, il n'existe pas quelque chose comme la commission d'un délit par omission d'un acte obligatoire ?
Un élève se noie dans la piscine, l'enseignant n'est pas tenu de le sauver ?
Ou les parents ?
Ou les pompiers ?
Quelle est la difficulté de créer une telle obligation de garantie pour la police ? Parce qu'elle pourrait être poursuivie en justice ? Un enseignant de la commune pourrait également le faire s'il ne respectait pas son devoir de surveillance.

https://de.wikipedia.org/wiki/Garantenpflicht

Aux Etats-Unis, si l'élève se noie dans la piscine, tu peux attaquer le fabricant de la piscine parce qu'il n'aura pas écrit assez gros les consignes de sécurité. Y'a même un constructeur d'avions qui avait perdu un procès parce que nulle part dans le manuel, il n'était marqué qu'on ne pouvait pas piloter en état d'ébriété.

Un pays étrange.

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Je me souviens que quand j'avais expliqué à des Américain la notion juridique française de "non-assistance à personne en danger" ils avaient trouvé ça horrible. En général le droit américain semble être très porté sur les moyens de se défausser de sa responsabilité, sans doute à cause de l'inclinaison culturelle à intenter des procès à tout le monde tout le temps.

Il faut dire qu'une autre notion juridique française qui ne semble pas exister en Amérique est celle de recours abusif, qui permet d'infliger une amende à quelqu'un intentant un procès stupide et de mauvaise foi.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

On 5/27/2022 at 2:19 AM, Kelkin said:

The US Constitution (or more accurately its amendments) does not defend the right to drive, view pornography, or drug oneself with tobacco or alcohol.

 

La plus grande surprise dans tout ça, c'est que les gens paient pour du porno. C'est difficile d'imaginer un enfant de 13 ans qui ne connaisse pas Internet. Ces magazines étaient datés quand j'étais enfant. Et dans l'intérêt de "l'amusement", je suppose que nous avons épargné à l'enfant l'achat de méthamphétamine, de marijuana, d'une prostituée et d'une arme de poing.

On 5/27/2022 at 2:19 AM, Kelkin said:

 

 

Yeah, but that's true for all laws. You might as well have no laws at all if you assume outlaws won't obey them anyway.

pour être plus précis. Il est clair qu'il devrait y avoir des lois sur le meurtre et d'autres actes répréhensibles. Le problème ici est que le contrôle des armes, au fond, consiste à essayer d'éloigner les armes des criminels qui les utiliseraient pour commettre d'autres crimes et faire du mal aux gens. C'est une question de logistique et d'approvisionnement. 

Ce que je veux dire, c'est que les personnes qui contrôlent la logistique et l'approvisionnement des biens criminels sont déjà exploitées par des criminels. Nous rencontrons donc les mêmes problèmes qu'avec la drogue, la prostitution, et même encore aujourd'hui l'alcool et le tabac, ainsi que le trafic d'êtres humains. Il n'y a pas de vérification des antécédents sur le marché noir, qui s'adresse par définition aux criminels. La méthamphétamine est illégale ici. Les gens la fabriquent littéralement eux-mêmes et la vendent dans la rue malgré cela. Ce sont des activités criminelles menées par et pour des criminels. C'est un problème que les États-Unis ne peuvent tout simplement pas résoudre après des décennies et des milliards de dollars. 

Il y a aussi ce à quoi j'ai fait allusion dans d'autres messages de ce fil, le "piège progressiste" dans lequel même si de nouvelles lois sur les armes à feu empêchaient 9 fusillades de masse sur 10, le nombre acceptable d'enfants morts dans une école est de ZÉRO. Donc, même si nous pouvions prouver la négative, et prouver que le contrôle des armes à feu a fait en sorte que les choses ne se produisent pas et a sauvé des enfants, cela offre peu de réconfort lorsque les choses se produisent. Et rien de tout cela n'est nouveau, il y aura une autre fusillade de masse. Je vous le promets. Ainsi, les attentes du public quant à l'efficacité d'une "interdiction" seront à jamais déçues. 

C'est une chose très étrange de dire que nous nous attendons à ce que les gens tuent des gens, il serait surprenant qu'aucun meurtre ne se produise à Chicago, même pendant une semaine, et encore moins pendant un mois entier. Les meurtres se produiront quoi qu'il arrive, mais il faut ensuite penser que nous pouvons faire d'autres lois, comme l'interdiction des armes à feu, et penser qu'elles fonctionneront parfaitement, ou nous attendons au moins une amélioration, mais qui n'est pas vraiment mesurable. C'est particulièrement incroyable à la lumière de la guerre de la drogue. Et les parallèles seront extrêmement similaires. L'arme utilisée dans la fusillade de Buffalo avait déjà été interdite. Il utilisait des chargeurs illégaux et, bien sûr, le meurtre est effectivement interdit. Tout contrôle des armes à feu suit un schéma similaire :

1. une nouvelle loi doit être créée pour sauver des vies

2. après beaucoup de querelles politiques et de divisions, une loi est adoptée

3. tout le monde la salue comme une nouvelle loi massive et importante, qui sauvera des vies

4. Il y a une autre fusillade, et nous revenons au numéro 1, répété sans fin. Et il y aura toujours une autre fusillade de masse.

Et cela nous amène à la vraie question embarrassante de toute cette histoire. Que fait-on quand on a interdit toutes les armes d'assaut, et qu'une arme d'assaut est à nouveau utilisée dans une fusillade ? On les interdit à nouveau comme à Buffalo ? On les interdit super super ? Il y a littéralement tellement de lois sur les armes à feu que les gens en demandent plus pour des lois qui sont déjà en vigueur. Et cela soulève le problème non seulement de leur application, mais même d'essayer de les appliquer. Souvent, les procureurs de district ne prennent même pas la peine de le faire. 

Les "interdictions" ne sont même pas vraiment ce que beaucoup de gens pensent qu'elles sont. Ils ne veulent pas d'une révolution ou d'une rébellion sur les bras alors ils disent "nous ne prendrons pas ce que vous avez, mais vous ne pouvez pas en avoir plus" et même cela est douteux parce que sous ces interdictions les gens sont toujours autorisés à les vendre légalement. Ainsi, l'interdiction de 1994, par exemple, rendait illégale la fabrication d'autres armes d'assaut pour le marché civil, mais les millions de ces armes en circulation étaient toujours disponibles, à condition que quelqu'un veuille s'en séparer.  Il y en a des millions d'autres en circulation parce que l'interdiction a pris fin en 2004 (dans la plupart des régions) et qu'on a vendu environ 1 million d'AR15 par année depuis 2013. Pendant ce temps, les armes d'assaut étaient toujours disponibles, en circulation et utilisées, même lors de l'attaque de l'école secondaire de Columbine en 1999. Trois ans après l'interdiction. Et les fusils à grande échelle, sans parler des fusils d'assaut, sont extrêmement rarement utilisés pour commettre des crimes. 1 % ou moins. 

Je ferai remarquer que la même urgence de faire quelque chose était présente en 1994 avec le projet de loi Biden sur le crime. Quelque chose qui est maintenant considéré comme une si grave erreur qu'Hillary Clinton s'en est excusée, et Biden a admis que c'était une erreur, tout comme Bill Clinton. Il arrive donc que ces lois étonnantes, brillantes et merveilleuses aient des résultats médiocres à long terme, et je pense qu'il faut garder cela à l'esprit. L'interdiction des armes d'assaut dans de nombreux États n'a pas empêché les fusillades de masse dans ces États. Certains ont mis cela sur le compte de la disponibilité de ces armes dans les États voisins, mais même si une autre interdiction nationale était votée, il y a toujours des dizaines de millions d'armes dans le monde, sans compter que les frontières américaines ne sont pas sécurisées. 

 

 

Enfin, il y a ce que j'appellerais "l'inflation des peines", ou peut-être leur absence. Pour être "sévères envers les armes à feu", les crimes doivent être sévèrement punis, mais ces peines finissent par être parfois pires que d'autres crimes qui causent des dommages sérieux. Si les peines sont trop sévères, ou les lois trop restrictives, cela devient un problème constitutionnel. Et ceci avant d'aborder l'aspect racial. Je vous promets que les nouvelles lois frappent toujours les minorités raciales en premier. Vous n'arrêterez peut-être pas un seul tireur scolaire, mais vous enverrez certainement beaucoup de Noirs en prison, car les tireurs publics ne se font généralement connaître que lorsqu'il est trop tard. Ce qui amène aussi le "pré crime" et d'autres idées orwelliennes mais c'est pour un autre post. 

Ils ne peuvent pas faire du porte à porte pour collecter des armes à feu parce que ce serait une guerre civile, et ils seraient à court de policiers. à la place, il y a la désobéissance civile de masse. pas un seul magazine d'armes à feu n'a été retourné dans le new jersey malgré les estimations selon lesquelles des millions étaient en circulation, et malgré le fait qu'il ait été rendu illégal, pas un seul n'a été remis à la police. c'est la démocratie irlandaise. 

https://www.nationalreview.com/2015/12/gun-control-laws-connecticut-california-new-prohibition-same-totalitarianism/

Je pourrais continuer encore et encore, mais j'ai des choses à faire aujourd'hui. Ce billet ne fait qu'effleurer la surface. J'ai essayé de trouver un vieil article où un homme essayant d'acheter une arme légalement à New York a été tellement frustré en essayant de se conformer à la loi et aux permis qu'il a fini par être frustré et a simplement acheté une arme dans un parking illégalement. Il doit y avoir une sorte d'équilibre ou cela pourrait faire s'effondrer le pays. D'un autre côté, les choses ne peuvent pas être si lâches qu'elles en deviennent inutiles. Mais même dans ce cas, cela suppose que tout le monde respecte les règles. Le fait que les armes illégales soient toujours une option, est extrêmement difficile à arrêter. et je veux dire extrêmement difficile. ils ne peuvent même pas le faire dans une seule ville. Le temps de retirer les armes des rues de Chicago était il y a des années, mais sinon, pourquoi pas cette année ?

Il est assez facile de faire passer des lois, mais ensuite viennent les tribunaux et l'application, et c'est là que toutes les bonnes idées se heurtent à la réalité. C'est mon point de vue, et je le répète, il ne s'agit même pas de créer de "nouveaux marchés noirs", ces marchés noirs existent déjà, il s'agit juste d'y introduire plus d'armes. Des armes sans restriction et sans vérification des antécédents. Il y a déjà des armes sur le marché noir évidemment. Nous devons fermer le "trou de la boucle criminelle".

 

 

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Stark_Contrast a dit :

 

Ils ne peuvent pas faire du porte à porte pour collecter des armes à feu parce que ce serait une guerre civile, et ils seraient à court de policiers. à la place, il y a la désobéissance civile de masse. pas un seul magazine d'armes à feu n'a été retourné dans le new jersey malgré les estimations selon lesquelles des millions étaient en circulation, et malgré le fait qu'il ait été rendu illégal, pas un seul n'a été remis à la police. c'est la démocratie irlandaise. 

https://www.nationalreview.com/2015/12/gun-control-laws-connecticut-california-new-prohibition-same-totalitarianism/

Que diriez-vous de cette idée géniale ?

La vente d'armes et de munitions sera interdite.
Si la police trouve quelqu'un avec une arme, celle-ci sera confisquée et détruite. Le porteur de l'arme ne sera toutefois pas davantage sanctionné. Pas de guerre civile.

N'importe quel imbécile sait qu'on ne peut pas réduire la criminalité à zéro. En Allemagne aussi, les tueries par armes à feu sont plus nombreuses, malgré une législation sur les armes toujours plus stricte. En Europe aussi, on se demande si la "guerre contre la drogue" est le bon moyen. Il semble néanmoins souhaitable d'avoir moins d'armes en circulation. 

Que penserait-on d'ailleurs d'une taxation extrême des armes/munition ? Comme pour l'alcool ou le tabac ? De telles tentatives ont-elles été faites ?

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Stark_Contrast a dit :

Tout contrôle des armes à feu suit un schéma similaire :

1. une nouvelle loi doit être créée pour sauver des vies

2. après beaucoup de querelles politiques et de divisions, une loi est adoptée

3. tout le monde la salue comme une nouvelle loi massive et importante, qui sauvera des vies

4. Il y a une autre fusillade, et nous revenons au numéro 1, répété sans fin. Et il y aura toujours une autre fusillade de masse.

Ce qui est un exemple parfait de raisonnement absurde car en suivant le même on doit évidemment supprimer la ceinture de sécurité et toute règlementation sur tout... 

Genre, c'est pas comme si on pouvait mesurer la variation en nombre d'une période à l'autre

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Stark_Contrast a dit :

1. une nouvelle loi doit être créée pour sauver des vies

2. après beaucoup de querelles politiques et de divisions, une loi est adoptée

3. tout le monde la salue comme une nouvelle loi massive et importante, qui sauvera des vies

4. Il y a une autre fusillade, et nous revenons au numéro 1, répété sans fin. Et il y aura toujours une autre fusillade de masse.

Certes on ne peut pas réduire le risque à zéro, mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas le réduire du tout.

Par exemple, on peut toujours regarder les statistiques.

https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_firearm-related_death_rate

Ça permet à un Américain de se consoler en se disant qu'en fait, il y a pire ailleurs : au Mexique, au Brésil, en Colombie, au Venezuela, au Salvador... mais bon si on restreint la comparaison aux seuls pays riches et développés, on ne peut s'empêcher de constater comme un léger problème.

800px-2019_Gun_ownership_rates_and_gun_h

Ça fait partie de ces statistiques selon lesquelles l'Amérique est plus proche d'un pays sous-développé que d'un pays développé. Une autre est celle sur la mortalité des femmes durant leur grossesse, où le taux de mortalité aux USA est le triple de celui en Europe (8 décès pour 100 000 grossesses dans  l'UE ; 24 décès pour 100 000 grossesses aux USA).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Parce qu'il serait plus acceptable de tuer avec une fourchette ou un parechoc de voiture.

LA question qu'on devrait se poser c'est surtout pourquoi le quidam rêve de tuer son prochain et surtout pourquoi il passe à l'acte ...*

... le fait qu'il le fasse à la petite cuillère ou avec un pistolet n'est finalement probablement pas très importante.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,797
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Dalariel
    Newest Member
    Dalariel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...