Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

il y a 5 minutes, g4lly a dit :

Elle était longue la première mi-temps... Et la troisième mi-temps où on picole avec l'adversaire avait l'air bien sympathique :bloblaugh:

Tout le monde sait que la 3ème est la mi-temps la plus "intéressante" :tongue:

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, CortoMaltese a dit :

Oui oui, d'ailleurs les ukrainiens sont des russes qui s'ignorent,

Ce n'est pas ce que j'ai dit. J'ai parlé d'une équidistance, donc d'une distance entre Kiev et Moscou, donc pas d'une assimilation.

Link to comment
Share on other sites

Question sur les fonctionnalités du forum : est-ce qu'il y a moyen de cacher les "contributions" de certains membres sur une seule discussion, étant donné que leur participation sur d'autres sujets est d'un niveau bien meilleur ?

Eut égard à ce que je viens de lire plus haut, j'aimerais autant éviter de me dire "putain quel gros con" en lisant certains messages alors que quand je lis les même gars sur d'autres fils ils sont bougrement plus intéressants que le complotisme bas de gamme que l'on voit ici.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

20 hours ago, Heorl said:

Question sur les fonctionnalités du forum : est-ce qu'il y a moyen de cacher les "contributions" de certains membres sur une seule discussion...

Pas à ma connaissance non. Uniquement d'ignorer certains utilisateurs sur tout le forum (ce que tu savais déjà si je lis entre les lignes de ta question)

Link to comment
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2022/09/15/climate/louisiana-judge-blocks-formosa-plant.html

Les militants de Louisiane qui se battent pour bloquer une énorme usine de plastique dans un corridor si dense en raffineries industrielles qu'il est connu sous le nom de "Cancer Alley" ont remporté une victoire juridique cette semaine lorsqu'un juge a annulé les permis d'émission de l'entreprise [taïwanaise Formosa Plastics].

Mme Lavigne, qui vit à Welcome et dont la grand-mère est enterrée près de l'endroit où le complexe pétrochimique aurait été situé, a fait remarquer que la paroisse de St. James comptait déjà 12 installations pétrochimiques dans un rayon de 15 km.

"L'air est toxique, on ne peut pas boire l'eau, on ne peut pas planter un jardin", a déclaré Mme Lavigne lors d'un entretien téléphonique jeudi. "J'ai eu l'impression que ces usines abrègent notre vie".

Elle a comparé la victoire judiciaire à la victoire de David sur Goliath et a déclaré que, même si elle s'attendait à ce que l'entreprise fasse appel, "nous les avons battus, et ça va rester comme ça".

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On 9/14/2022 at 1:55 PM, Heorl said:

Question on forum functionality: is there a way to hide the "contributions" of certain members on a single discussion, since their participation on other topics is of a much better level?

Having regard to what I have just read above, I would as much like to avoid saying to myself "damn what a big jerk" by reading certain messages whereas when I read the same guys on other threads they are damn more interesting than the low-end conspiracy seen here.

J'admets que je suis coupable de cela, mais je ne suis pas le seul.  :mellow:

 

 

Le timing est essentiel :

La récession est très probable aux États-Unis. FEDEX, en particulier, est en train de plonger sur les actions, et est probablement le canari dans la mine de charbon (certains ne sont pas d'accord sur ce point). 

C'est l'une des raisons pour lesquelles je ne me suis pas réjoui de la "loi anti-inflation", car d'autres mauvaises nouvelles économiques nous attendaient. Les récoltes approchent également et, avec l'augmentation des prix de l'énergie et des engrais, cela signifie une augmentation des coûts de l'alimentation que tous les Américains vont ressentir. 

 De mauvaises nouvelles économiques entre ici et les élections de mi-mandat, au moment même où la Maison Blanche fait un tour de piste sur sa loi récemment adoptée... pas bon. Les Républicains sont en train de prendre de l'avance ou de se rapprocher dans plusieurs sondages, alors que le mois d'août semblait favorable aux Démocrates. 

Ensuite, le DOJ et Trump. Le DOJ est pressé par le temps. Les élections de mi-mandat sont primordiales. On s'attend à ce que Trump annonce son intention de se présenter en 2024 peu après les mid-terms. Une fois que cela se produit, cela complique le travail du DOJ, c'est le moins qu'on puisse dire. Donc "quelque chose" doit se produire entre maintenant et les élections de mi-mandat. 

En bref, nos fortunes sont attachées à une économie qui n'est pas susceptible de s'améliorer, mais seulement d'empirer.

Je pars rejoindre ma famille. Les temps difficiles ne durent pas, les gens difficiles oui

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Stark_Contrast a dit :

Les Républicains sont en train de prendre de l'avance ou de se rapprocher dans plusieurs sondages, alors que le mois d'août semblait favorable aux Démocrates.

Ca dependant dans quels sondages et on sait tous a quoi servent les sondages. 

 

il y a 13 minutes, Stark_Contrast a dit :

Une fois que cela se produit, cela complique le travail du DOJ, c'est le moins qu'on puisse dire. Donc "quelque chose" doit se produire entre maintenant et les élections de mi-mandat. 

Il faut arreter de faire croire que la vie politique us tourne autour de trump. C’est pour les democrates qui ont besoin de l’epouvantail mais biden a bien prit le role (encore faut il le savoir). 
Et pareil pour les rep, trump ne peut pas passer avant le destin et les difficultes des americains. 
 

 

il y a 17 minutes, Stark_Contrast a dit :

bref, nos fortunes sont attachées à une économie qui n'est pas susceptible de s'améliorer, mais seulement d'empirer.

Tu as resumé le sentiment profond de tres nombreux americains, c’est pourquoi les dem ne peuvent pas gagner. Les rep vont l’emporter. La question c’est de savoir s’ils arriveront a se faire elire pour qqch et non pas seulement parce qu’ils sont contre les dem ? S’ils proposent qqch de concret sans se perdre dans l’administratif et la politique politicienne, biden terminera pas son mandat. D’ou l’hysterie de tout l’appareil d’etat federal.  
 

au final l’attitude des democrates finiera par allonger considerablement l’esperance de vie de maga qui survivra largement a trump.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-club-des-correspondants/le-taux-de-natalite-inquiete-en-italie-aux-etats-unis-et-en-inde_4605339.html (14 mai 2021)

Les États-Unis sont également confrontés à un problème de renouvellement de sa population. Les résultats du dernier recensement - réalisé tous les dix ans - publié le mois dernier en attestent. Le pays compte officiellement un peu plus de 331 millions d’habitants. En dix ans, la croissance de la population a nettement ralenti : + 7,4% seulement, on est vraiment sur une tendance à la baisse. Plusieurs facteurs expliquent cela : une baisse de la natalité importante, une hausse de la mortalité due notamment à la pandémie de Covid-19 et un coup d’arrêt à l’immigration sous l’administration Trump. Tout ceci mêlé fait qu’on assiste à un vieillissement de la population aux États-Unis. Et le nombre de naissance a chuté en 2020 de 4%. Apparemment la pandémie et le confinement n’ont pas poussé les américains à faire plus de bébés.

Cette réalité démographique a, à 18 mois des prochaines élections de mi-mandat, des conséquences politiques. Chaque État américain dispose d’un nombre d’élus à la Chambre des représentants proportionnel à sa population. Ainsi quand un État voit sa population baisser, il perd du poids politique. C’est le cas par exemple de la Californie et de l’État de New York. Après les résultats du dernier recensement, tous deux ont perdu un élu à la Chambre. En revanche le Texas, plus attractif et qui voit sa population augmenter, gagne deux sièges au collège électoral. La Floride, la Caroline du nord, le Colorado, le Montana et l’Oregon, des États plutôt républicains, gagnent chacun un siège. Cette nouvelle donne n’aurait pas changé le résultat de la présidentielle de 2020 et n’aurait pas donné la victoire à Donald Trump mais elle bouge un peu les lignes pour les élections parlementaires de novembre 2021 [sic].

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-club-des-correspondants/le-taux-de-natalite-inquiete-en-italie-aux-etats-unis-et-en-inde_4605339.html (14 mai 2021)

Les États-Unis sont également confrontés à un problème de renouvellement de sa population. Les résultats du dernier recensement - réalisé tous les dix ans - publié le mois dernier en attestent. Le pays compte officiellement un peu plus de 331 millions d’habitants. En dix ans, la croissance de la population a nettement ralenti : + 7,4% seulement, on est vraiment sur une tendance à la baisse. Plusieurs facteurs expliquent cela : une baisse de la natalité importante, une hausse de la mortalité due notamment à la pandémie de Covid-19 et un coup d’arrêt à l’immigration sous l’administration Trump. Tout ceci mêlé fait qu’on assiste à un vieillissement de la population aux États-Unis. Et le nombre de naissance a chuté en 2020 de 4%. Apparemment la pandémie et le confinement n’ont pas poussé les américains à faire plus de bébés.

Cette réalité démographique a, à 18 mois des prochaines élections de mi-mandat, des conséquences politiques. Chaque État américain dispose d’un nombre d’élus à la Chambre des représentants proportionnel à sa population. Ainsi quand un État voit sa population baisser, il perd du poids politique. C’est le cas par exemple de la Californie et de l’État de New York. Après les résultats du dernier recensement, tous deux ont perdu un élu à la Chambre. En revanche le Texas, plus attractif et qui voit sa population augmenter, gagne deux sièges au collège électoral. La Floride, la Caroline du nord, le Colorado, le Montana et l’Oregon, des États plutôt républicains, gagnent chacun un siège. Cette nouvelle donne n’aurait pas changé le résultat de la présidentielle de 2020 et n’aurait pas donné la victoire à Donald Trump mais elle bouge un peu les lignes pour les élections parlementaires de novembre 2021 [sic].

La ou ça complique l'analyse, c'est que souvent ces états qui gagnent de la population, gagne avec des populations arrivantes plutôt démocrates, c'est comme cela que certains états comme traditionnelement republicaains  ou classé comme "Swing state" comme l'arizona sont devenus des états démocrates. Le prochain sur la liste pourrait être le Texas après la Georgie en 2020.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

https://edition.cnn.com/2022/10/05/politics/court-rules-2012-daca-memo-unlawful/index.html

Une cour d'appel fédérale a largement confirmé la décision d'un tribunal de district concluant à l'illégalité du programme "Deferred Action for Childhood Arrivals" de l'ère Obama, mais a renvoyé l'affaire devant le tribunal de première instance pour qu'il se prononce sur la légalité d'une nouvelle règle renforçant le programme.

Le programme DACA, créé en 2012, visait à offrir un sursis temporaire aux immigrants sans papiers qui ont été amenés aux États-Unis alors qu'ils étaient enfants, un groupe souvent décrit comme les "Dreamers". Beaucoup d'entre eux sont aujourd'hui adultes.

Plus de 611 000 immigrants sont inscrits dans le programme, selon les services américains de citoyenneté et d'immigration. La décision de mercredi n'affectera pas ceux qui participent actuellement au programme, mais elle continuera à bloquer les nouvelles demandes.

Le juge Andrew Hanen, du district sud du Texas, a jugé en juillet 2021 que le programme DACA était illégal et a empêché le gouvernement d'approuver de nouvelles demandes pour ce programme. L'ordonnance de Hanen a toutefois autorisé la poursuite du programme pour les personnes actuellement inscrites, pendant la durée du procès.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, collectionneur a dit :

Où il s'agit d'amnistie présidentielle ?

J'ai compris que c'était une grâce ("pardon" en anglais).

https://www.washingtonpost.com/national-security/2022/10/06/hunter-biden-tax-gun-charges/

Les agents fédéraux qui enquêtent sur Hunter, le fils du président Biden, ont réuni ce qu'ils estiment être des preuves suffisantes pour l'inculper de délits fiscaux et d'une fausse déclaration liée à l'achat d'une arme à feu, selon des personnes familières avec le dossier. La prochaine étape consistera pour le procureur des États-Unis dans le Delaware, nommé par l'administration Trump, à décider s'il convient de déposer de telles accusations, ont indiqué ces personnes.

Au début de l'administration Biden, un fonctionnaire du ministère de la Justice a déclaré que le retrait de M. Weiss de son poste de procureur des États-Unis, alors qu'il supervisait l'affaire Hunter Biden, provoquerait probablement des réactions politiques importantes.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://edition.cnn.com/2022/10/09/us/hurricane-ian-central-florida-flood-insurance-invs/index.html

Environ un quart des maisons unifamiliales du comté côtier de Lee, où Ian a touché terre, sont couvertes par une assurance inondation fédérale. Les taux de couverture sont plus élevés dans certaines des zones les plus durement touchées du comté, comme l'île de Sanibel, où environ la moitié des maisons sont couvertes.

Mais plus loin dans les terres, seuls 4 % des maisons individuelles du comté de Seminole, 3 % des maisons du comté d'Orange et 2 % des maisons du comté de Polk sont couvertes par une assurance contre les inondations. Tous ces comtés ont signalé d'importantes inondations au cours de Ian.

"Le facteur le plus inquiétant à la suite de la tempête et de toutes les pertes est le manque d'assurance contre les inondations, en particulier dans le centre de la Floride", a déclaré Mark Friedlander, directeur des communications de l'Insurance Information Institute, un groupe industriel.

Les propriétaires sont généralement tenus de souscrire une assurance contre les inondations s'ils vivent dans une zone inondable désignée par la FEMA et ont contracté un prêt hypothécaire garanti par le gouvernement fédéral. Mais les inondations de Ian se sont étendues au-delà de cette zone inondable en Floride centrale et ailleurs, selon une analyse de la société de cartographie par satellite ICEYE.

Cela signifie qu'un grand nombre de personnes touchées par les inondations, en particulier celles qui sont éloignées des côtes, n'avaient probablement pas d'assurance contre les inondations et ne peuvent compter sur aucun paiement d'assurance pour les aider.

"Les programmes de catastrophe américains présument que les propriétaires sont assurés", a déclaré M. Wright.

Le Congrès pourrait également adopter une aide supplémentaire en cas de catastrophe, comme les législateurs l'ont fait à la suite de précédents ouragans majeurs, tels que Katrina, Sandy et Harvey. Mais cela pourrait prendre des mois ou plus pour que le financement soit approuvé et que les communautés touchées le reçoivent, a déclaré Wright.

Selon des experts comme M. Wright, les dégâts considérables causés par Ian devraient faire prendre conscience qu'un nombre bien plus important de propriétaires américains doivent souscrire une assurance contre les inondations, même s'ils ne possèdent pas de propriété en bord de mer. C'est d'autant plus vrai que le changement climatique entraîne des tempêtes plus fortes et plus fréquentes.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2022/10/09/us/california-high-speed-rail-politics.html

La construction du premier train à grande vitesse du pays, qui doit relier Los Angeles et San Francisco, a toujours été un formidable défi technique, puisqu'il s'agit de traverser les montagnes escarpées et les failles sismiques dangereuses du sud de la Californie au moyen d'une série de longs tunnels et de viaducs imposants.

Mais la conception du projet d'infrastructure le plus ambitieux du pays n'a jamais été basée sur la route la plus facile ou la plus directe. Au lieu de cela, le trajet du train à partir de Los Angeles a été détourné à travers une deuxième chaîne de montagnes vers les banlieues en pleine expansion du désert de Mojave - un itinéraire dont l'avantage le plus marquant semblait être qu'il traversait le district d'un puissant superviseur du comté de Los Angeles.

L'examen de centaines de pages de documents, de rapports techniques, de transcriptions de réunions et d'entretiens avec des dizaines de dirigeants politiques clés montre que le détour par le désert de Mojave faisait partie d'une série de décisions qui, avec le recul, ont sérieusement entravé la capacité de l'État à tenir sa promesse de créer un nouveau mode de transport des personnes à l'ère du changement climatique.

Lorsque les électeurs californiens ont approuvé pour la première fois une émission d'obligations pour le projet en 2008, la ligne ferroviaire devait être achevée en 2020. Son coût semblait alors astronomique - 33 milliards de dollars - mais il était toujours considéré comme une alternative à l'interminable réseau d'autoroutes de l'État et aux émissions de carbone générées par l'un des couloirs aériens les plus fréquentés du pays.

Quatorze ans plus tard, la construction est en cours sur une partie d'une ligne "starter" de 171 miles reliant quelques villes au milieu de la Californie, qui a été promise pour 2030. Mais peu s'attendent à ce qu'elle atteigne cet objectif.

À l'heure actuelle, il n'existe aucune source de financement identifiée pour les 100 milliards de dollars nécessaires à l'extension du projet ferroviaire de la Central Valley à ses objectifs initiaux, Los Angeles et San Francisco, en partie parce que les législateurs, qui ne sont plus convaincus de la viabilité du train à grande vitesse, ont fait pression pour détourner des fonds supplémentaires vers des projets ferroviaires régionaux.

S'exprimant franchement sur le sujet pour la première fois, certains des anciens dirigeants de l'autorité chargée du train à grande vitesse affirment que le projet pourrait ne jamais aboutir.

Dan Richard, le plus ancien président du conseil d'administration des chemins de fer, a déclaré que le fait de lancer le projet avec pour objectif initial de relier Los Angeles et San Francisco était "une erreur stratégique". Une première ligne entre Los Angeles et San Diego aurait été plus judicieuse, selon lui.

La route du désert "a sacrifié le temps de trajet et augmenté les coûts", et a ouvert la porte à "toute une série de problèmes" qui ne sont devenus que plus clairs au fil du temps, a déclaré [Mr. Bauer]. "Ils ont trahi le public avec ce projet".

Les intérêts commerciaux de la Silicon Valley et la ville de San Jose ont exercé un lobbying intense, considérant la ligne comme un atout économique et un lien vers les logements à bas prix de la Central Valley pour les employés de la technologie. Ils ont plaidé en faveur de l'acheminement du train par le col de Pacheco, beaucoup plus élevé, ce qui nécessiterait 15 miles de tunnels coûteux.

 

  • Thanks 2
  • Sad 3
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://www.washingtonpost.com/politics/2022/10/10/supreme-court-public-opinion-legitimacy-crisis/

La cote de la Cour suprême auprès du peuple américain n'a jamais été aussi basse dans l'histoire des sondages.

Dans un sondage réalisé du 1er au 16 septembre, Gallup a constaté que seulement 7 % des Américains ont "beaucoup" de "confiance" dans la "branche judiciaire du gouvernement, dirigée par la Cour suprême des États-Unis". Il s'agit du chiffre le plus bas depuis que Gallup a commencé à poser cette question dans les années 1970. Le sondage a également montré que 58 % des Américains "désapprouvent" le travail de la Cour suprême - le taux de désapprobation le plus élevé pour la Cour depuis que Gallup a commencé à poser la question en 2000.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

https://news.yahoo.com/surprise-conservative-tulsi-gabbard-leaves-175031861.html

 

Tulsi Gabbard déclare qu'elle quitte le parti démocrate. C'est tout à fait brillant. Elle expose un grand nombre de problèmes que les démocrates "réveillés" ont apportés, et comment ils ont égaré le parti. C'est l'un des mouvements d'ouverture qui expose une future course présidentielle.

Les démocrates sont sur le point d'être blessés lors des élections de mi-mandat. Il va falloir reconstruire et Tulsi s'impose comme l'un des pionniers de ce pivot si nécessaire. 

C'est le combat interne du parti qui remonte à la surface, les décisions sur l'avenir du parti et les directions qu'il prendra. C'est aussi un coup d'ouverture sur l'administration Biden. Je ne sais pas si Tulsi se présentera en 2024, mais c'est une option sérieuse, qui prend de l'avance sur tous les autres prétendants.

Veuillez noter que j'utilise un lien Yahoo, mais il provient du Huffington Post. J'aurais pu choisir parmi des dizaines de sites d'information, mais j'ai choisi celui-ci parce qu'il met en évidence le problème majeur du parti démocrate. L'idée que quiconque n'est pas en phase avec ce qui a été déclaré comme l'orthodoxie actuelle est par définition un "conservateur" ou un "Trumper" (ou bien pire encore) est ce qui aliène les électeurs, en particulier les centristes et les indépendants et même les républicains anti-Trump ou simplement de droite.  

Le Huffington Post montre à quelle vitesse les "vrais démocrates" sont heureux de céder des positions populaires à l'autre camp : "Si vous voulez la paix et l'ordre, alors votez Trump", beaucoup de gens acceptent volontiers cette offre. 

Puisque Tulsi a exposé le fait qu'elle est pour la paix, cela fait de Tulsi une conservatrice (vous voyez parce que les démocrates aiment la guerre maintenant). Puisque Tulsi n'est pas réveillée (parce que de nombreux démocrates se sont rangés du côté d'une nouvelle minorité bizarre) ,Tulsi est une conservatrice. Puisque Tulsi est mécontente des divisions de l'identité et de la politique raciale (les démocrates adorent les luttes raciales intestines et les obsessions raciales), elle est conservatrice. Puisqu'elle est mécontente que le gouvernement soit utilisé comme une arme contre la dissidence politique (les démocrates aiment que le gouvernement cible les personnes avec lesquelles ils sont en désaccord), Tulsi est une conservatrice. Puisque Tulsi prend le parti des gens ordinaires et non des criminels (les démocrates préfèrent les criminels à la police), Tulsi doit être conservatrice.

C'est la lutte actuelle au sein du parti démocrate. Une petite minorité vocale d'électeurs a défini une ligne de conduite et déclaré que quiconque se trouve à l'autre bout de cette ligne, non seulement ne vaut pas la peine d'être écouté, mais est en fait un membre de l'autre parti, et sur des questions qui sont encore largement considérées comme populaires. 

Pour certains, c'est merveilleux. Mais pour d'autres, ils diront : "Si être pour la paix, l'harmonie raciale, la loi et un système judiciaire équitable est une position conservatrice, alors je suis un conservateur" et nous perdrons ces votes. Et je préfère certainement la paix à l'holocauste nucléaire. Je ne suis pas sur Twitter, mais on m'a envoyé un tweet très profond

"Beaucoup de gens qui sont terrifiés par le Covid à ce jour, sont certainement désinvoltes à propos de la guerre nucléaire".  

Je sais que beaucoup de gens ne veulent pas l'admettre ici et ailleurs, mais Biden n'a pas l'état d'esprit nécessaire et ils ont du mal à le cacher plus longtemps. Cela va devenir de plus en plus difficile car d'autres démocrates ambitieux sentent le sang dans l'eau et veulent commencer à se positionner pour de futures courses et autres prises de pouvoir. La lutte de pouvoir interne est bien réelle. Tulsi n'est que le début. 

Il est également probable que Trump annonce sa candidature quelque temps après les élections de mi-mandat, s'il décide de se présenter.

Accrochez-vous. 

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Stark_Contrast a dit :

Tulsi Gabbard

Tu es au courant qu'elle n'est plus représentante de Hawai à la Chambre ? Qu'elle a fait 2% aux primaires démocrates en 2019 et qu'elle a une douce tendance à servir la soupe à Assad et à Poutine ?

Qui représente-t-elle pour que tu nous en cause ? Tu continues dans ta série "je suis soit-disant démocrate mais je ne tape que sur les démocrates avec des arguments de m...e"

Aucun, mais aucun intérêt : du pur trolling encore une fois. C'est un peu comme si je te bassinais avec les déclaration de Joachim Son-Forget sur un forum US.

On peste suffisamment contre les Rokhaya Diallo qui renvoient une vision totalement dystopienne de la France dans le New York Times, et c'est du même tonneau : ras-le-bol de la propagande extrémiste importée, retourne à Dallas, Damas, Moscou ou Pékin, va sévir ailleurs !

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

39 minutes ago, Boule75 said:

Are you aware that she's no longer representing Hawaii in the House? That she made 2% in the Democratic primaries in 2019 and that she has a sweet tendency to serve the soup to Assad and Putin?

Who does she represent that you implicate us? You continue in your series "I'm supposedly a democrat but I only hit the democrats with arguments from me"

None, but no interest: pure trolling once again. It's a bit like I'm kidding you with Joachim Son-Forget's statement on a US forum.

 

Combien de fois avez-vous voté démocrate aux États-Unis ? Il n'est vraiment pas si difficile d'être démocrate ici. Je me suis inscrit pour voter en tant que démocrate. Et je vote démocrate. J'en ai assez d'entendre que je fais du trollage parce que je ne corresponds pas à vos vues stéréotypées de ce que vous considérez personnellement comme un démocrate et de ce dont les démocrates devraient être autorisés à parler. Nous serions ravis de vous avoir à bord. 

L'annonce de Tulsi est une décision intéressante, que vous vouliez l'entendre ou non.  Si vous voulez m'accuser de ne pas être "un vrai démocrate", alors cela va droit au cœur de ce qui se passe - quel est l'avenir du parti ? 

L'avenir du parti démocrate est-il l'approche "réveillée", plus progressiste, plus à gauche ? Ou est-il de retour au milieu ? Tulsi fait un pari intéressant : dans quelques années, les politiques les plus progressistes seront perçues de manière défavorable et c'est pourquoi elle se positionne tôt. C'est certainement digne d'intérêt, surtout dans mes propres cercles démocrates, et c'est pourquoi je le partage. 

Vous semblez déterminé à prétendre que tout va bien et à porter l'eau, quel que soit le désastre qui en résulte. Je pense que cette affaire est importante parce qu'elle l'est, et j'ai supposé que les autres voudraient en entendre parler.

Tout n'est pas rose. Et nous sommes susceptibles d'en subir les conséquences. Je tire donc la sonnette d'alarme, que vous soyez assez matures pour le supporter ou non. Il y a des factions au sein du parti démocrate. Tulsi trace ouvertement des lignes maintenant. 2 % ou pas, je ferais attention aussi. Elle n'a pas besoin de gagner, elle a juste besoin de voler assez de votes pour faire perdre quelqu'un d'autre.

Lorsque Biden a été choisi, cela a ouvert la voie à une lutte de pouvoir car il était peu probable que Biden fasse deux mandats. Kamala était considérée comme l'héritière - il y avait donc un plan de continuité. Cependant, Kamala n'a pas bien réussi dans sa position et nous nous approchons du potentiel d'un champ ouvert. Pendant un bref moment, il y a eu un rebondissement dans les sondages en faveur de Biden. Cela a temporairement remis certains challengers internes à leur place. Cependant, les sondages en faveur de Biden semblent peu encourageants. Le pari que l'économie tiendrait jusqu'aux élections de mi-mandat semble avoir échoué. 

Je vais vous révéler deux sales petits secrets :

1. Les démocrates se moquent bien de la façon dont vous vous identifiez, du moment que les démocrates obtiennent votre vote. Si vous votez pour les démocrates ou contre Trump, ça compte pareil. pleurnichez sur moi autant que vous voulez, je vote démocrate, je suis enregistré comme démocrate, et je vote consciencieusement démocrate. et plus précisément, je me soucie réellement que le parti fasse du bon travail sous la notion radicale que cela nous apportera des votes et mènera à une nation prospère. 

2. La politique consiste autant à gérer vos "amis" que vos adversaires. 

 

Il pourrait devenir particulièrement dangereux (au-delà de Trump) que Biden soit confronté à un défi primaire. Cette situation pourrait rapidement devenir désagréable et nuire à celui qui y survivra, au point que la victoire au général contre le républicain en 2024 pourrait être considérée comme impossible. 

Il sera extrêmement difficile pour les démocrates les plus ambitieux de rester sur la touche s'ils pensent qu'il y a une opportunité en 2024, et la menace supplémentaire de Trump pourrait en forcer certains à entrer dans la mêlée. 

De nombreux scénarios intéressants pourraient se dérouler au cours des deux prochaines années. Kamala doit rester avec Biden aussi longtemps qu'elle le peut, car Biden est le candidat sortant et Biden est le ticket de Kamala, et son bouclier. Si les démocrates obtiennent de mauvais résultats lors des élections de mi-mandat et que l'économie continue de vaciller, cela mettra la pression sur l'administration Biden et attirera des challengers. Si les démocrates s'en sortent bien à mi-terme, ou du moins ne sont pas trop endommagés, Biden pourra garder son poste et faire taire ses challengers internes.

CEPENDANT... Il existe un scénario dans lequel Biden est suffisamment sûr pour étouffer toute contestation interne - en d'autres termes, quelqu'un comme Gavin Newsom serait considéré comme ayant tort de le défier - même si tout le monde sait qu'il est peu probable qu'il remporte un second mandat contre le républicain en 2024. Ce serait le scénario cauchemardesque du "juste assez bon, jusqu'à ce qu'il ne le soit plus". 

Regardez ce dont Tulsi parle dans cette annonce. Tulsi est soit en train de voir les sondages, soit d'agir par instinct, soit de parier - probablement une combinaison des 3 à la fois. Je ne vais pas répéter tout ce qu'elle a dit dans son annonce mais analysons-la de loin pour un moment. Tulsi pense qu'il y a de la "viande sur l'os" avec ces sujets. Elle peut retirer suffisamment de religieux, de pro-police, de constitutionnalistes et de démographes raciaux pour former une coalition. En d'autres termes, Tulsi fait le pari que suffisamment de personnes voient les choses de la même manière, qu'elle obtiendra un score bien supérieur à 2 % la prochaine fois - si elle décide de se présenter, et sous quelle bannière, je ne le sais pas. 

Est-ce que je la soutiens ? Non. Cela marchera-t-il ? Je n'en ai aucune idée. Le temps décidera si Tulsi est brillante ou stupide. Il y a beaucoup de centristes, d'électeurs indépendants et de swing voters, même sur des sujets comme l'avortement et l'immigration. Mais si elle est sur la bonne voie, vous verrez d'autres personnes faire de même et tenter d'exploiter les mêmes groupes d'électeurs. Aussi fade et peut-être lâche que cela puisse paraître, suivre une voie médiane - prendre fadement la moitié de chaque parti lorsque c'est possible - a du potentiel.

 

Quote

We rail enough against the Rokhaya Diallo who return a totally dystopian vision of France in the New York Times, and it's the same barrel : fed up with imported extremist propaganda, returns to Dallas, Damascus, Moscow or Beijing , go somewhere else!

vous devriez peut-être partir, vous avez clairement atteint vos limites.

Il y a des démocrates à Dallas aussi, d'ailleurs. San Antonio:

https://www.politico.com/story/2019/09/13/castro-questioned-bidens-memory-1494495

si c'est le problème que vous rencontrez, veuillez noter que ce paragraphe est là pour prouver un point :

Puisque Tulsi a exposé le fait qu'elle est pour la paix, cela fait de Tulsi une conservatrice (vous voyez parce que les démocrates aiment la guerre maintenant). Puisque Tulsi n'est pas réveillée (parce que de nombreux démocrates se sont rangés du côté d'une nouvelle minorité bizarre), Tulsi est une conservatrice. Puisque Tulsi est mécontente des divisions identitaires et de la politique raciale (les démocrates adorent les luttes intestines et les obsessions raciales), elle est conservatrice. Comme elle n'apprécie pas que le gouvernement soit utilisé comme une arme contre la dissidence politique (les démocrates aiment que le gouvernement cible les personnes avec lesquelles ils ne sont pas d'accord), Tulsi est conservatrice.

Il y a beaucoup de gens (appelez cela un fossé générationnel d'une certaine manière) qui croient en ce genre de culture d'annulation, de mentalité "vous êtes avec nous ou contre nous". Une mentalité qui n'est pas bonne pour "gagner des amis et influencer les gens". Il y a des gens qui prennent des sujets qui valent la peine de se battre, et au lieu de cela cèdent ce territoire précieux à l'autre côté. c'est mon point de vue. Nous prenons des sujets sur lesquels beaucoup d'Américains sont d'accord et disons qu'ils sont fondamentalement des "valeurs conservatrices". 

L'autre côté est heureux d'être connu pour cela aussi. Les Républicains font mieux dans le domaine des écoles et de l'éducation qu'ils ne l'ont fait depuis des décennies, comme l'a montré la défaite en Virginie. 

Les démocrates ont dit aux électeurs que les parents ne devraient pas avoir leur mot à dire sur ce que leurs enfants apprennent à l'école. Le républicain a dit aux parents qu'ils devraient avoir leur mot à dire sur ce que leurs enfants apprennent - et comme par magie, le républicain a gagné. Plutôt que d'en tirer une leçon, certains ont redoublé d'efforts : ce sont les parents qui avaient tort, les électeurs qui avaient tort, c'est l'opinion impopulaire qui avait raison.  S'ils voulaient voter républicain parce qu'ils se sentaient ainsi, alors laissez-les avoir ces votes ! !! il suffit de voter républicain si vous voulez cela, parce que les démocrates ne le feront pas !

Je l'ai déjà dit, et je le répète. La majorité des Américains ne sont pas "encore là" pour de nombreux mâts de tente progressistes - et certains ont même reculé. Le problème est que la plupart des progressistes qui les épousent sont des fanatiques. Le problème est que la plupart des progressistes qui les épousent sont des fanatiques. Ces chambres d'écho refusent ensuite de changer de cap ou d'apprendre. Quiconque échoue le test de pureté est mieux mis à l'écart - c'était le point de ce paragraphe pour ceux qui l'ont manqué. 

n'est pas une formule gagnante lorsque vous êtes en position minoritaire. La plupart des parents veulent dominer leurs enfants - ce n'est pas considéré comme une position extrême. dire à ces parents qu'ils ont tort, et même traiter certains d'entre eux de "terroristes domestiques" et que nous ne voulons pas de leur vote est une position impossible et n'est pas une stratégie gagnante. et bien sûr, cela a abouti à une perte.  Plutôt que de présenter un argument solide, nous les appelons par leur nom et les encourageons à voter pour quelqu'un d'autre, parce que quelqu'un a décidé qu'il était le seul à détenir le pouvoir moral, et que quiconque diffère n'a pas seulement tort, mais n'est pas quelqu'un avec qui nous voulons même communiquer, et si cela les met en désaccord avec la majorité des votants, alors ils monteront sur le bateau qui coule jusqu'au fond. 

Cela vaut également pour la criminalité. Le message "Defund the police" n'est pas un message gagnant et les démocrates s'éloignent de cette idée. Il y a des progressistes très en vue qui continuent à insister bruyamment sur ce point. Les Républicains sont heureux de prendre les votes que cela leur apporte. "Nous sommes le parti de la loi et de l'ordre !" scandent-ils. Alors quand les progressistes disent "Nous sommes pour le désengagement de la police, et si vous n'aimez pas ça, votez républicain", les républicains sont trop heureux. Les deux côtés sont d'accord, les républicains sont pour cette position plus populaire, votez en conséquence. 

C'est ce que je travaille à expliquer. Nous cédons des positions qui sont populaires, en tant que "républicains", tout en essayant de défendre des tranches étroites de ce que beaucoup considèrent comme des positions extrêmes. Des positions qui étaient autrefois considérées comme universelles, sont maintenant appelées "idéaux républicains extrêmes". Beaucoup de gens prendront la notion de "si c'est de l'extrémisme, alors je suppose que je suis un extrémiste". Toute la stratégie repose sur le fait qu'ils se recroquevillent pour être aimés. Si les gens accordent plus d'importance à la position politique qu'à l'approbation d'un étranger, ils se rangeront du côté de la position politique. 

Les gens ici sont nerveux à propos de la guerre en Ukraine. Les gens ici sont nerveux à propos de ce qui pourrait se passer ensuite. Le président parle d'un "Armageddon nucléaire" 

Biden a déclaré jeudi qu'il prenait la menace de Poutine au sérieux.

"Nous avons un type que je connais assez bien. Il ne plaisante pas quand il parle de l'utilisation potentielle d'armes nucléaires tactiques ou d'armes biologiques ou chimiques parce que son armée est, vous pourriez dire, significativement sous-performante."

Biden a ajouté qu'il ne pensait pas qu'il y avait un moyen pour le Kremlin de recourir à une frappe nucléaire tactique sur le champ de bataille - comme certains analystes l'ont spéculé - sans inviter une catastrophe mondiale.

"Je ne pense pas qu'il existe une telle capacité à [utiliser] facilement une arme nucléaire tactique sans aboutir à l'Armageddon", a-t-il déclaré.

"Nous essayons de comprendre quelle est la rampe de sortie de Poutine ? Où trouve-t-il une issue ? Où se trouve-t-il, où il ne perd pas seulement la face, mais aussi un pouvoir important ?" a déclaré M. Biden.

 

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, herciv a dit :

Arrête. La société US est complexe comme la notre. Elle est parcouru de courants très variés et on ne peut pas se contenter d'en connaître un ou deux si on veut la comprendre. On n'a pas beaucoup d'intervenant US ici. Il cherche à sentir les signaux faibles chez lui et nous en amène la primeur. Il fait le même travail que @Henri K. pour la Chine mais lui de l'intérieur. 

Après il a ses biais comme tout le monde mais il suffit de les appréhender pour en tenir compte.

Ce qui me gène c'est la valorisation exclusive des extrêmes : on n'entend jamais parler de ce qui fonctionne parce que c'est moins moins marquant, plus difficile (c'est souvent dans la durée et toujours imparfait).

On a le même phénomène ici et ça nous perd.

Sur Stark, une dernière remarque car ça n'est finalement pas intéressant : sil devrait être payé par Banon d'une part, par LM d'autre part, il n'écrirait pas autre chose. Tulsi Gabard s'est égarée depuis un certain temps et son départ (volontaire en plus) n'a rien d'un "signal faible" ; celui de Son-Forget n'avait pas plus de signification. La dame n'est qu'un thème de propagande.

La démocratie US est-elle malade ? Oui, très malade, mais tout ce galimatias anti-woke ne va guère nous aider à comprendre en quoi (et tu sais à quel je n'apprécie pas ces woke ni ne suis un inconditionnel des USA, n'est-ce pas).

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,812
    Total Members
    1,550
    Most Online
    GOUPIL
    Newest Member
    GOUPIL
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...