Sign in to follow this  
Rob1

Scénario II : Easy Company, 6 juin 1944

Recommended Posts

Première idée:

Prendre d'assaut la MG la plus au sud (protégée des autres mitrailleuses par les arbres), puis, après s'être discrètement déplacé à couvert, les 2 autres MG situées à l'ouest, de manière simultanée (pour éviter que l'une puisse tirer en direction de l'autre).

Ensuite, en utilisant les 2 MG capturées et les 2 Browing, une partie du groupe riposte à toute tentative de représailles de la 4ème mitrailleuse, pendant qu'une autre partie du groupe avance à couvert pour aller prendre à revers la 4ème mitrailleuse.

Une fois les postes de mitrailleuses nettoyés, les groupes se regroupent et détruisent un à un les canons, en s'appuyant sur les MG capturées et les Browing pour nettoyer les positions de tir des canons et les tranchées.

Finalement, si par hasard ils ont survécu à cet assaut, ils vont vers le manoir histoire de régler son compte au stock d'obus.

(de toute façon mission suicide pour mission suicide, autant aller jusqu'au bout de la chose  :lol:)

PS: si tu regardes le plug in google, le manoir est situé au sud du canon 4.  ;)

Juste quelques questions: On a que 13 hommes. Tu utilise les deux Browning vers les MG, et je ne pense pas que leur servants font partie des groupes de neutralisation des MG, qui sont au minimum deux. Ca fait pas un peu short pour s'occuper des canons par la suite?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas faux, m'enfin c'était surtout une première ébauche, sans vraiment tenir compte du nombre exact d'hommes à disposition.

Share this post


Link to post
Share on other sites

on rentre par le nord ou le sud ?

si c'est par le nord le schéma que je propose est assez classique (et risque d'etre tendu selon la reéactivité des servants de MG42 aux point 2-3-4)

on ne sépare pas le groupe de combat, on est deja juste en effectif

on utilise le couvert boisé pour s'infiltrer sur le gun 1 (comme cela les servants de la mitrailleuse proche à priori orientée vers le sud vont avoir peu de temps pour réagir et réorienter et vont etre "inhibés" un court instant par la proximité de la pièce d'artillerie et de ses servants)

on neutralise les servants de la pièce 1 et de la mitrailleuse à la grenade puis on suit la ligne de tranchée (couvert interessant) pour se faire dans l'ordre les pièces 2-3 et 4.

Une fois la pièce 2 neutralisée on place une browning et un autre appui (BAR  ou grease gun/thompson, tout ce qui est à tir rapide....)  entre le canon 2 et 3  un peu plus loin dans la tranchée et le reste des gars poursuit sur le canon 3 en profitant du couvert de la tranchée et du tir de suppression du petit groupe d'appui (4 hommes max) qui va faire baisser la tete aux servants des 2 MG42 les plus au nord.

On poursuit dans la tranchée jusqu'à la pièce 3 que l'on neutralise et on profite du couvert de la tranchée ou du puit de tir pour installer la seconde browing pour assurer un autre tir de suppression sur la dernière MG42 et eventuellement sur du personnel au dessus du puit de tir 4. Les paras restants foncent sur le gun4 et le neutralisent.

Une fois cela fait tout le monde degage en profitant des groupes d'appuis et de la végétation qui font faire ecran aux MG42

Share this post


Link to post
Share on other sites

La batterie dispose de quatre canons, soit une efficacité quantifiable et que l’on peut diviser par quatre. Tout canon détruit diminue l’efficacité de la batterie de 25%.

Au regard des troupes dont nous disposons (13 hommes), l’on ne pourra peut-être pas neutraliser toutes les pièces. Il ne faut pas perdre de vue que les 4 pièces c’est le nirvana et pas la norme.

Je propose qu’on sépare le groupe en un groupe de six hommes et un groupe de sept. Soit.

Groupe 1 : 7  hommes

Groupe 2 : 2 binômes de mitrailleurs pour les browning soit quatre hommes

+2 temporairement détaché au groupe principal.

On a donc un groupe de préengagement de 9 hommes pour la phase 1.

L’attaque se fait non pas par la pièce 1 mais par la mitrailleuse qu’on peut justement prendre à revers et qui se situe à mi chemin entre le canon 1 et le canon 2 (enfin pas à mi chemin mais sur le chemin).

L’engagement de la mitrailleuse et de la pièce 1 se fait simultanément et à la grenade, les hommes disposant de M1 Garant mettent baïonnette au canon pour ne pas prendre de risque. Avec 9 hommes il y à de quoi rafaler et grenader en suffisance pour prendre les deux points. Sabotage du canon 1.

À partir de là ça se complique. Les 2 hommes du groupe 2 détachés auprès du groupe 1 retournant la MG 42 contre la seconde mitrailleuse de l’Ouest en partant du Nord, 1 calibre 30 se charge de l’autre, plus porche. La progression vers le canon 2 est appuyée par la troisième browning. On profite de la tranchée et des abris pour installer les mitrailleuses.

On récupère un maximum de grenades sur l’ennemi s’il y en a, et on n’hésite pas à en balancer pour avancer (on hésite d’autant moins si on peut se servir sur place).

Prise du canon 2 et sabotage. Un .30 se déplace vers le canon 2 et couvre la progression vers la pièce 3. Si on dispose de grenades à fusil on arrose avec, la grenade à main pour dégager les intersections. Un binôme équipé d’armes à bonne cadence de tir (Tompson ou autre) relève le .30 appuyant le groupe 1 à la troisième intersection de la tranchée entre les pièces 2 et 3, le .30 poursuit avec le reste du groupe 1 et une fois la pièce 3 prise, s’y installe et effectue un tir de suppression sur la mitrailleuse no 3, le groupe 1 dispose encore de 5 hommes qui percent vers la pièce 4 en suivant la tranchée toujours en grenadant à la première résistance. Normalement les 3 mitrailleuses à l’Ouest sont occupées.

Si entre-temps l’ennemi s’est ressaisi, on bat en retraite vers la pièce 1 sans demander son reste. Si on neutralise trois pièces, la batterie est déjà fortement affaiblie et c’est un gain. Vu le nombre qu’on est qu’on ne sait pas combien de paras ont survécus, la situation est trop précaire pour risquer du monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben si on arrive par le nord ,je positionne les deux mit dans les fourrés qui sont horizontales au nord , pour allumé les deux zones ,donc attiré l'attention des MG (toute ne pourront pas riposté vers la lisiére nord au vu de leur positionnement ) et mettre la pression sur les servants des pièces d'artillerie ,permettant avec un report de tir de laissé les gars du groupe d'assaut redescendre la tranchée du nord au sud et détruire les canons qui reste la priorité de la mission .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les fourrés ne protègent pas moins que la tranchée déjà creusée ? d'accord ya une bonne protection visuelle mais la tranchée ne remplirait pas mieux l'office ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les fourrés ne protègent pas moins que la tranchée déjà creusée ? d'accord ya une bonne protection visuelle mais la tranchée ne remplirait pas mieux l'office ?

ben disons qu'une fois le premier canon prit , on repositionne les deux mits dans la tranchée (une reste dans les fourrés le temps que l'autre rejoigne la tranchée ,puis une fois celle-ci installé ,elle protège celle qui la rejoint au niveau de la tranchée ,appui mutuelle ) .

en gros elle suive l'assaut ,en se repositionnant mais ne descendant pas plus loin que le 1°canon qui est le plus au nord .

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon avis le mieux est d'approcher le plus pres de la tranchee par l'est-sud-est et de debouler entre les canons 3 et 4, commencer par la 4, nettoyer et faire sauter les positions successives en remontant vers la position 1 avec des elements ayant des thompson et des grenades pour nettoyer en profitant du couvert de la tranchee.

Je garde un trinome avec les 2 mitrailleuses et un M1 pour appuyer le groupe qui remonte la tranchee quand il arrivera dans le secteur nord-est face a la mg42 situee entre les canons 1 et 2 et couvrir la retraite uand le canon 1 aura ete petarde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

j’emmène mon groupe de 12 hommes ,je m'infiltre par le nord et atterrit dans la lisière horizontale au nord .je poste mes deux mit ,donc quatre personnel (tireur et servant )sous la responsabilité du plus ancien ou du plus gradé qui va géré l'appui .effectif de l'appui 5 .

le responsable de l'équipe appui assurera la liaison a vue entre son équipe et le groupe d'assaut ,report de tir au fur et à mesure de la progression et de la prise de chaque alvéole .sa mission prendre a parti les différents nids de MG 42 positionné dans la lisière ouest ,et attiré leur attention .seconde mission prendre a parti les alvéoles des canons afin de semer la confusion .

ouverture du feu pour l'équipe appui lorsque le groupe d'assaut attaquera la première alvéole contenant la première pièce d'artillerie .

le groupe d'assaut ,8 hommes se lance à l'assaut ,grenadage puis assaut de la première alvéole .nettoyage des servants de pièce allemand ,l'élément de tête continu la progression par la tranchée reliant chaque alvéole ,pendant que deux hommes neutralise le canon a l'explo ,rejoignant le groupe d'assaut une fois la piéce détruite .l

l'équipe appui rejoint l'alvéole de la première pièce détruite ,en appui mutuelle (feu continu pendant que l'une rejoint l'alvéole ,et inversement lorsque celle-ci est installé ).l'équipe  servira de point de recueille pour le groupe d'assaut une fois la mission effectué .

le groupe d'assaut continu ,détruisant le nid de MG42 positionné entre la première pièce et les autres canons .grenadage puis assaut .

report de tir de l'équipe appui .une des mit prend en compte les alvéoles canon plus au sud afin de permettre au groupe d'assaut d'avancer plus rapidement .

toute les pièces sont détruite .

le repli ,en remontant par la tranchée vers le nord .

arrivé au niveau de l'équipe appui ,décrochage et exfiltration pour l'ensemble des personnels par le chemin emprunté pour rejoindre la zone de la mission .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, eh bien je vois que ca phosphore ici, je suis content car en postant le sujet, je n'étais pas sûr que ca marcherait.  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, eh bien je vois que ca phosphore ici, je suis content car en postant le sujet, je n'étais pas sûr que ca marcherait.  =)

ouais mais on aimerais bien une evaluation des propositions et/ou une comparaison avec la vraie Retex  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les évaluations, je n'ai pas grand chose à ajouter aux commentaires déjà faits. Babou et Chris ont imaginé des plans mais qui ont des défauts qui les rendent sans doute impossible (prendre d'assaut plusieurs nids de MG successivement).

Berzerker, Gibbs et Akhilleus convergent vers un même schéma global qui est proche de ce qui s'est passé à l'époque. Pour celui de French Kiss, c'est assez similaire mais en allant du sud vers le nord au lieu de l'inverse, j'ai du mal à voir des avantages ou désavantages à cela.

Pour terminer le fil, je propose de poster dimanche un petit récit de l'opération "historique", histoire de laisser réfléchir ceux qui n'auraient pas eu beaucoup de temps en semaine.  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour terminer le fil, je propose de poster dimanche un petit récit de l'opération "historique"

cool

je peux alors poster le nouveau Scénario de la semaine ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouiiiii =D

que je tente un scénario plus réaliste..il est vrai que j'avais un peu oublié que je n'avais que 12 hommes de dispo...entre autre un bien sur ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les évaluations, je n'ai pas grand chose à ajouter aux commentaires déjà faits. Babou et Chris ont imaginé des plans mais qui ont des défauts qui les rendent sans doute impossible (prendre d'assaut plusieurs nids de MG successivement).

Berzerker, Gibbs et Akhilleus convergent vers un même schéma global qui est proche de ce qui s'est passé à l'époque. Pour celui de French Kiss, c'est assez similaire mais en allant du sud vers le nord au lieu de l'inverse, j'ai du mal à voir des avantages ou désavantages à cela.

Pour terminer le fil, je propose de poster dimanche un petit récit de l'opération "historique", histoire de laisser réfléchir ceux qui n'auraient pas eu beaucoup de temps en semaine.  ;)

la défence grace aux hais ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors petit récit historique, fait à partir de quelques pages web :

Le lieutenant Winters décide d'attaquer en neutralisant d'entrée de jeu la MG 42 au nord-est et ensuite d'attaquer les canons successivement en profitant du couvert qu'offre les tranchées face aux MG situées à l'ouest, en utilisant ses M1919 pour arroser les MG 42 en couverture.

Au passage, erreur de ma part dans le premier post, il n'est pas sûr que ce soit le FJR 6, l'unité des allemands est inconnue.

Winters divise ses hommes en cinq groupes :

1) groupe d'assaut (Winters, Joe Toye, Robert "Popeye" Wynn, Gerald Lorraine, ce dernier appartenant à la compagnie de service du 506 PIR)

2) groupe M1919 (Joe Libgott, Cleveland Petty)

3) groupe M1919 (John Plesha, Walter Hendrix)

4) groupe d'assaut (lieutenant Lynn "Buck" Compton, William "Wild Bill" Guarnere, Donald Malarkey)

5) groupe arrière (sergent Carwood Lipton, Mike Ranney)

graphicassault02-vi.jpg

Les groupes 1 et 2 ouvrent le feu sur la MG42, pendant que le groupe d'assaut 4 la contourne et la neutralise par une volée de grenade. Le groupe arrière harcèle le premier canon. N'ayant pas un angle dégagé, le SGT Lipton grimpe dans un arbre (notez que dans la série, le Garand qu'il a au début se transforme en une carabine M1A1 quelques plans plus tard).

La MG neutralisée, Winters entraîne son groupe à l'assaut des tranchées et du canon 1. Les servants s'enfuient à découvert, et les Américains les abattent sans états d'âme. (Contraitement à ce que montre la série, ce n'est pas Lorraine mais Guarnere qui rate "son" allemand.) Les MG42 ouvrent le feu sans dommages, mais les servants du canon 2 balancent des grenades et blessent Popeye de quelques éclats dans les fesses.

Winters s'apprête à attaquer le canon 2 et abat deux allemands en train de positionner une MG sur bipied dans la tranchée. Les Américains chargent et prennent le canon sans trop de difficultés, trouvant au passage une carte indiquant les positions de diverses batteries dans le Cotentin.

Ayant repositionné ses M1919 dans les tranchées face aux MG42, Winters est rejoint par John D. Hall de la A company (j'ai pas trop compris comment il arrivait là, s'il était là depuis le début ou non. En tout cas, il ne serait pas le seul à débarquer au milieu du combat) qui trimbale des explosifs. Ca tombe bien, parce que Lipton qui devait les apporter a oublié son sac à sa position initiale et est en train de ramper dans un champ sous le feu des MG pour le récupérer. Hall place des explosifs dans le tube des canons et, n'ayant pas de détonateurs, les détonne avec des grenades allemandes.

Hall mène ensuite la charge sur le canon 3 mais est tué. (A noter qu'une autre source dit qu'il s'agirait de John D. Halls de la compagnie du QG, 2/506 PIR ; mais Winters semble savoir de qui il parle puisqu'il était avec Hall dans l'équipe de basket-ball du régiment.) Le capitaine Hester, officier ops du bataillon arrive avec des grenades incendiaires pour le détruire. Il n'est pas le dernier à débarquer de nulle part puisque de son côté, Lipton tombe sur le Warrant Officer Andrew Hall, perdu et à la recherche du QG du bataillon, qui se fait tuer. 5 hommes commandés par le lieutenant Ronald Speirs de la D Company arrivent et conduisent l'assaut sur le canon 4. (Speirs est l'officier dont une rumeur dit qu'il avait abattu des prisonniers, et qui prendra le commandement de la Easy dans les Ardennes lors de l'assaut sur Foy.) Ils font l'erreur de sortir des tranchées et subissent des pertes lors de la prise du canon.

Les canons sont détruits et les Américains se replient en bon ordre, ayant tué une vingtaine d'Allemands et en laissant sans doute une quarantaine d'autres autour des trois MG 42.

Bilan, la force d'une vingtaine d'Américains (je compte les 13 originaux + Hall + Hester + Hill + les cinq de Speirs, pas sûr que ce soit parfaitement juste) a atteint son objectif face à une force ennemie très supérieure en nombre. Les pertes US sont de quatre tués (Hall, Hill, et deux hommes de Speirs - il semble que l'un était de la compagnie F) et deux blessés (Popeye, gravement blessé à l'amour-propre, et un homme de Speirs)

Cela grâce à diversi facteurs :

- une défaillance allemande qui laisse ses canons sans périmètre défensif au nord et à l'est

- la chance des Américains d'arriver précisément de ce côté

- un plan simple et efficace, improvisé sur le coup, qui saisit l'opportunité ainsi offerte et exploite le couvert du système de tranchées reliant les canons.

Pour ceux qui auraient oublié l'épisode ou qui sont trop radins pour acheter le DVD ( ;)) :

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=Irqh310Ya4E

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=nWGrDAn9Fwc&feature=related

Share this post


Link to post
Share on other sites

on voit bien dans la video que le but etait aussi de faire en sorte que les MG de couvertures tirent aussi sur les canons, en faisant croire a une attaque encore plus rapide ^^

tu m'a donné envie de revoir la serie.... je sent que je vais m'endormir unpeu tard....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,335
    Total Members
    1,132
    Most Online
    tetz
    Newest Member
    tetz
    Joined
  • Forum Statistics

    20,526
    Total Topics
    1,203,059
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries