Sign in to follow this  
Akhilleus

Scénario III : Allemagne de l'Ouest 1983

Recommended Posts

L’ordre étant de défendre le village je défend le village et que le village. C’est à l’EAM de prévoir d’autre défense sur mes flancs.    

@Scarabée

je vais poser les mêmes questions que j'ai posé à Gibbs (en tout celles dont je n'ai pas la réponse)

l'appui de mortier/artillerie tu le fais sur coordonnées pré-établies ou demande radio extemporanée  ?

Tout les tir se font dans les 800 mètres en avant du village sur des coordonnées pré établis.

Je reste sur le principe de fortifier mes positions de combats au maximum dans les ruines du village. Aucun hommes sera dans le premier village par contre il sera pigé à mort.  

Comment tu organises ton repli si replis il ya pour tes PanzerGrenadiers ?

Mes engins du génie aurons creusé une tranchée =( Une sorte de voie sacrée à travers le village qui formera un gros S. Ensuite dans la partie à découvert jusqu’à l’autoroute les engins du génie aurons construit des digues de terre tout les 5 mètres

Comme si dessous    

Fin du Village EST

Fin tranché est

                    Départ tranchée ouest début village  

     

   ______      _______

______     ______

       _____

______   _____

      ______

_____   ____

     _____

____   ____

Route avec giratoire

Ensuite

Les appuis mitrailleuses, Milan et Carl seront tous installés dans les ruines du village. Les véhicules seront embosser au maximum et recouvert de sac de sable sur le dessus. Seule la tourelle aura un champs de tir défini en horizontal et en verticale. (pour contrer les attaques des Mi 24) Chaque canon en couvrira un autres. Les Panz G, utiliseront les véhicules comme abris lors des bombardements et des attaques chimiques.  

Dans le village environ 50 mètres d' espacement entre chaque Mader.    

Comment tu gères un éventuel Su22 ou Mi24 de reco ?

Je reste planqué au maximum. Je coupe les arbres autour je recouvre mes véhicules avec des gravats je fais brûler des pneus je veux que le village ressemble à un champs de ruine.

Si ils passent juste au dessus ils subiront un véritable tir de DCA des tourelles des Mader.  

Par contre je réserve mes Stingers pour les SU25. :lol:  

Qu'est ce que tu fais des Leo (tu en utilise 1, il me manque le devenir des 3 autres) ?

Je les planquent sous les ponts de l’autoroute avec les buldozers (qui retourneront aux fortification entre chaque raid). Ils serviront à contre attaquer quand la situation sera critique.

La section de mortier elle, reste en appui dans le bois de l’autre cotée de l’autoroute, tout le monde sais ou les obus doivent tomber.

Tir d’appui commandé par radio et si brouillage R par fusée éclairante depuis le PC village.

Une fusée rouge = 3 tir de 3 obus sur le Nord Est

Une fusée verte = 3 tir de 3 obus sur le Sud Est

Une fusée orange = 3 tir de 3 obus sur Est    

Les mortiers doivent rester mobile en cas de tir de contre batterie.  

Toute les communications dans le village se font par fil seul le PC communique par radio avec les appuis d’artilleries et les deux Mader planquaient en avant du dispositif pour coordonner les raids aériens. L’autre JTA lui reste planquait dans le village. Il prendra la suite des raids aériens quand les 2 Mader seront découvert.    

La contre attaque des Leo sera commander au dernier moment (Fusée bleu) .

Des que le contact est établie je commence les tir sur les rouges au fur à mesure de leur avancer

Raids aériens en avant du village

Puis tir d’artillerie de 155

Ensuite je reste planquer O0

Puis tir Milan.

Les mortiers dans le bois eux commenceront leurs tir seulement quand les rouges quitteront leur BMP pour investir le village.

Quand les fantassins Rouges seront vraiment proche du village les carl gustav et les armes légères ouvriront le feu :happy:

Voila à l’occasion je vous mets tout ça sur un plan. 8)

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'en attends d'autre mais je me demande si le travail demandé en a pas rebuté certains  :'(

Je dois avouer que j'ai hésité avant de tracer mes cartes ... c'est lourd à faire, mais c'est vrai que le jeu en vaut la chandelle.

Ca marche aussi très bien en version papier (feutres de couleurs, marquage OTAN sur impression de cartes viamichelin, puis scan). Sur un prochain Wargame, j'en ferai peut-être la démonstration si personne ne l'a fait avant.

Donc, n'hésitez pas, lancez vous ... même des patates, des flèches et des croix sur une carte, ça guide vraiment mieux les choix et fait vite apparaître certaines limites dans le déploiment.

sinon moi aussi j'essaye de vous en pondre un pour ce week end

Oh oui ! Vas-y !!

il serait alors interessant que l'on critique chaque dispositif (je vais pas faire comme la première fois et donner un resultat fictif ou alors sauf si c'est une demande générale  :lol: et alors promis j'essayerais d'etre gentil parceque à 1 vs 8 ca risque quand même d'etre assez vite pliée d'un point de vu mathématique  :lol:)

J'ai des critiques pour chaque dispositif, mais j'attends que l'on ait "soldé" le jeu pour les mettre, car je ne suis pas expert du tout dans la tactique, et que je ne veux pas paraître trop négatif ou pisse-vinaigre. J'ai d'ailleurs plein de critiques envers le mien, dont je vois des lacunes béantes ...

Il faut dire qu'en tactique et stratégie, j'ai toujours été plus à l'aise pour appréhender les possibilités de l'ennemi que pour exploiter les miennes ... et c'est pareil quand je change de camp.

Quant à la demande générale ... une demande "Capitaine" ça peut suffire ? Même si la défaite est au bout, ça peut être intéressant de "jouer" la bataille en prenant un peu du meilleur de chacune de nos positions ... et un peu de chance ou de malchance, comme dans tous les affrontements ... mais ça représente du boulot ... mais on a le temps pour le faire : 1983, c'est pas pour demain ...  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon allez je me lance

voilà premièrement une vue élargie

Image IPB

sur cette carte ne figurent que les vehicules

je ferais une carte pour les armes collectives et les fantassins plus tard

grosso modo le plus à l'est derrière un écran d'arbes il y'a un piquet de 3 Marders qui ont pour but de fixer tout element de reco soviétique arrivant par l'Est (ceci afin d'eviter qu'ils aillent fourrer leur nez dans le dispositif)

le but etant juste un tir d'arret (au Milan) puis un decrochage sous fumigènes pour eviter un eventuel barrage d'artillerie sur la position

A noter que sur le chemin du repli, il est prevu 3 positions d'embossement pour ne pas avoir à faire à faire les 500 m en une traite à découvert

Le but ici est d'engager l'ennemi une fois, de reculer (par un eventuel cehmin amenagé dans le petit sous bois qui n'a pas l'air trop dense) puis en sortie de sous bois, faire demi tour sur chenilles et foncer vers la première position d'embossement

s'en servir comme couvert et y faire un arret court pour evaluer la situation derrière

si c'est toujours de la reco qui suit on arrose au 20 mm puis on se retire toujours sous fumi vers le second sous bois ou sont camouflés les 5 marders du second piquet

si c'est du lourd ou du semi lourd (type BMP) on décroche aussi sec

en tout état de cause ce ptit groupe ne s'arrete pas au second piquet mais passe à travers et prend vers le sud de Nenntsmannreuh pour y prendre des positions préparées:marquées dans les rues

Le second piquet lui sert de bouchon antichar si jamais y'a du lourd ou du semi lourd qui pointe son nez

a cette distance il peut engager les BMP adverses (à 500m en sortie du premier sous bois, par dessus les Marders du piquet d'obersvation avancée)

si c'est du lourd type T72 il balance la purée au Milan

après avoir vidé ses Milans ce groupe decroche aussi vers la ville de Nenntsmannreuh également vers le sud

A noter egalement les positions d'embossement à mis chemin (toujours pour une question de couverture)

En gros si tout ce passe bien après 8 tirs au Milan et quelques rafales de 20 mm on a un groupe complet de Marder au sud du village dont on fait debarquer les gruppenfuhrer qui rejoignent leur hommes en position et qui peut servir de pool de contre attaque

Une fois l'ennemi ayant dépassé la seconde ligne d'arbes (à la poursuite de ce second groupe de Marder) il  y'a au nord une embuscade de 4 LeoII (toujours à couverts dans les petits bois)

Ici le but c'est de tirer sur les blindés adverses en poursuite 3 ou 4 salves de 120 mm

à 300 - 400 m on peut tabler sur 100% de hit ce qui ferait entre 12 et 16 BMP1/2 et T72 en moins

Si on ajoute la salve precendente de 5 Milans au bas mot on peut tabler sur 17 à 21 BMP1/2 et T72 HS soit une compagnie et demi

suite à ces salve les Leo ont consignes de reculer en defilement en profitant du couvert du bois vers le noeud marqué E48 (intesection route/bois) d'ou ils pourront appuyer tout debordement du nord de la ville

A noter que je laisse en piquet 2 Marders au nord et au sud sur l'E48 pour signaler toute tentative de debordement en cercle

Le Marder de commandement, lui est sur le noeud autoroutier majeur

de la au filaire il est en lien avec un poste au nord et un poste au sud de la ville

Si jamais c'est possible un VL civil est requisitionné pour servir d'estafettes de liaison avec les M106 (hors carte à 3 km soit à 60km/h, 5 minutes de delai) afin de pallier à un eventuel brouillage

a noter que l'idée des fusées de signalisation est bonne (je l'ai eu aussi) pour demander des frappes d'artillerie sur coordonnée pré établie (sortie de seconde ligne d'arbre, là ou il y a le piquet de 5 marders, visualisé par le cercle rouge sur la seconde carte)

une fusée pour une frappe de mortiers (si majoritée d'infanterie portée)

deux fusées si beaucoup de T72 : dans ce cas les mortiers à l'arrière serviront de relais radio pour demander une frappe de Paladins en tir rapide (3 ou 4 salves avant decrochage pour eviter la contre batterie)

l'idée ici est de faire mal à l'infanterie mais surtout de desorganiser un axe blindé afin de le rendre plus vulnérable à la petite embuscade de flanc faite par les Léo II

voili, je compléterais plus tard

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Akhi, tes unités sont trop bien camouflées, sur la carte.  :lol:

Tiens, j'avais failli utiliser ça : http://www.mapsymbs.com/index.html

Tans la rubrique "Other Fonts", il y a des jolies silhouettes ... il n'y a plus qu'à écrire en bleu ou en rouge ... j'ai fait un test dans OpenOffice (Impress pour garder les unités dans des objets séparés) et ça rend bien ... le tout c'est de recapturer le résultat en image à la fin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Akhi, tes unités sont trop bien camouflées, sur la carte.  :lol:

Tiens, j'avais failli utiliser ça : http://www.mapsymbs.com/index.html

Tans la rubrique "Other Fonts", il y a des jolies silhouettes ... il n'y a plus qu'à écrire en bleu ou en rouge ... j'ai fait un test dans OpenOffice (Impress pour garder les unités dans des objets séparés) et ça rend bien ... le tout c'est de recapturer le résultat en image à la fin.

Arrrgg

essaye de voir en agrandissant l'image (controle + +/- ou molette de la souris)

sinon promi si c'est vraiment pas visible je la refais (merci pour les silhouettes, j'ai pas reussi à trouver les silhouettes noires style wargame" que je cherchais)

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon FAtac j'y suis pas arrivé (les fonts veulent pas se coller dans ma selection sous word) mais j'ai trouvé une autre solution

j'edite mon post au dessus

Merci pour l'offre de coup de main, Morbach

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour l'offre de coup de main, Morbach

De rien ....

Mais j'ai un peu l'impression que vous vous prenez la tête pour -presque- rien avec vos manip's d'images.

J'attends de voir ce qu'il va en ressortir pour juger sur pièces.

S'il m'apparait que vous vous emm..... pour rien, je ferais des suggestions.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, pour faire simple, j'ai testé la manip suivante (je vous montrerai un exemple demain) :

1- J'ai installé la police NatoKit

2- J'ai fait un screenshot de la carte (sur mac, c'est trop facile : Command+Shift+4 et sélection à la souris de la zone à capturer)

3- J'ai ouvert un OpenOffice Impress (un Powerpoint, ça marche aussi)

4- J'ai inséré l'image de la carte

5- J'ai ajouté un objet texte, avec un gros "A" en Arial, je l'ai passé en bleu.

6- J'ai transformé le A en char en faisant "insérer un caractère spécial et en choisissant la silhouette que je voulais, dans la police Natokit

7- J'ai copié/collé l'objet texte, plusieurs fois, et j'ai déplacé chacun d'entre eux sur la carte

8- Quand tout est bien placé, je déselectionne tout, et je refait un screenshot ...

Et hop, demain sur imageshack.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon on va passer (après cet incident parceque j'utilise trop bien le camo naturel  :lol:) aux biffins

j'ai hesité entre laissé le premier village le plus à l'est (Birkenhof) vide et le défendre

finalement j'y ai plutot mis pas mal de troupes pour 2 raisons : il fera un bon point de ralentissement des troupes adverses avant le gros bourg

et puis il n'est pas sage de laisser ce type de point ou l'ennemi peut etablir une base de feu (notamment avec des appuis mortiers)

donc j'y ai collé pret de la moitié de mes PzGrenadiers et 2 car gustavs

A noter que les 2 premières maisons (maisons en première ligne donc susceptible d'etre investies facilement d'autant plus qu'elles sont exposées à un appui VCI qui n'ont pas à s'engager en combat urbain mais juste à arroser depuis la périphérie) sont vides mais piégées (par quelques booby trap, grenades accrochées à un fil et autres joyeusetés)

vous avez le dispositif ci dessous

Image IPB

les zones de couvertures sont definies (rouges pour les G3 et grenades à main/fusil des fantassins, vert pour les CG)

le but ici est de tenir le plus longtemps possible (en sachant que si la première partie du plan, voir au dessus, c'est bien passée y'a un groupe de 8 marders entre l'ouest de ce village et le sud de Nenntsmannreuh en appui)

ces 8 marders ne seront pas engagés sauf si des blindés type BMP/BTR debordent Birkhenof par l'Ouest

c'est à l'infanterie dans le village d'éroder l'assaut soviétique le plus longtemps possible

si les chefs de groupes estiment qu'ils subissent trop de pression ils se replieront par sections vers l'Ouest du  village sous couvert de fumi tirés par mortier ou M109 (à la demande radio cette fois ci mais ils utiliseront les 2 canaux, peu importe le calibre des fumi qui tomberont et les coordonnées sont deja pré définies)

a ce stade le JTAC associé demandera un appui au sol sur le fronton est du village (en principe il s'agira ici d'un appui F4 Phantom)

Les 8 Marders en pool feront alors mouvement afin de récupérer les fantassins et décrocher vers Nenntsmannreuh ou les survivants et les VCI pourront renforcer les défenses (notamment en créant un bouchon au sud puisque l'axe Birkhenof  sud de Nenntsmannreuh  sera dégagé pour une pénétration soviétique)

Pour Nenntsmannreuh  lui même voici le dispositif

Image IPB

les arcs rouges sont tuojours les armes individuelles (G3, grenades et FLG), les arcs bleus sont les MG3 et verts les Carl Gustav

A noter que l'accès au centre ville est barré à l'est, au nord et au sud par des barricades (rondins, vehicules, debris) et 3 maisons en première ligne à l'est sont également piégées

en appui on peut compter ici sur les 4  Leo au nord et le pool de 8  Marder (+ fantassins recupérés precedemment) au sud

Ici on s'accroche

a priori l'ennemi peut arriver par les 3 axes : nord (mais il risque de calter sur les Leo), sud (mais y'a un solide bouchon de VCI) et Est qui la est ouvert à un deboulement de blindés (y compris T72)

c'est sur cet axe que ce fera l'appui A10 pour l'optimiser contre des chars lours

sachant qu'on aura deja érodé dans la première étape (voir mon premier post) l'ennemi de 17 à 20 VCI/MBT, qu'on peut esperer en ajouter une poignée de plus lors des combats pour  Birkhenof  l'ennemi arrivera avec en gros 2 compagnies en moins sur ses 2 regiments (soit environ 20 %  de pertes)

En s'accrochant en ville et avec les appuis A10 si on peut monter ces pertes encore un peu elles risquent de devenir insupportables et entrainer un report de l'attaque

dans ce cas on attend les instructions (renforts ou repli)

A noter : l'ensemble des forces sont initialement camouflées, donc en cas de reco aérienne on baisse la tete et on espère

les gars sont en MOP2 (masque prêt mais non porté) les combi dégradant suffisemment l'efficacité de l'infanterie (30-50% en MOP4)

le chef de compagnie est en liaison filaire avec ses subordonnés les plus gradés au nord et au sud de Nenntsmannreuh  

cela a but de redondance en cas de brouillage

les stingers sont placés entre le bourg et le Marder de commandement (à mis chemin soit environ 300-400m du village). En cas de frappe aérienne de toute façon vu les autodirecteurs de l'epoque faut tirer l'avion de dos. Autant le laisser faire une ressource et lui coller les 2 stingers au derche

Si on a des helicos qui rappliquent au dessus du bourg ils sont avoinables egalement à  cette distance

seul point ou je me pose encore des questions c'est quoi faire des 2 Milans debarqués. Le terrain est trop boisé avec des allonges trop courtes (les coupures de terrains font à chaque fois 500m  de large pas plus) donc pas formid pour un Milan

au cas ou je les laisse avec le MArder de commandement comme protection AC rapprochée

voili

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste pour la démo de la technique de mise en carte que j'évoquais :

voilà premièrement une vue élargie

Image IPB

sur cette carte ne figurent que les vehicules

je ferais une carte pour les armes collectives et les fantassins plus tard

La même sur fond de carte (désolé, j'ai pas pris la photo aérienne), avec les unités mises en utilisant des textes en NatoKit ou SovietKit :

Image IPB

J'ai oublié de marquer les positions de retrait et j'aurai préféré que les véhicules OTAN soient tournés de l'autre côté, mais bon ...

On peut rajouter tout ce qu'on veut comme textes, comme flèches, comme objets graphiques, et si on fait ça sous OpenOffice, on peut même gérer de la transparence.

Moi, j'adopte ...

Le plus gros problème, pour moi, c'est d'identifier les matériels que je ne connais pas (je suis vraiment une quiche en matériel terrestre).

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon maintenant chacun peut y aller de sa petite critique :

de mon coté ce que je vois

pour le dispositif de Gibs :

le positionnement est pas mauvais, il est même plutot pas mal

par contre j'aime pas du tout l'idée de garder les grenadiers avec les VCI

un Marder out avec les fantassins dedans c'est 7 fantassins HS

et puis les amener en urgence au village comme dernier point de resistance, ca veut dire que les gars vont se poster et controler leur environnement et axes de tir à l'arrache

j'aime pas non plus le MOPIV permanent (ca reduit de trop l'efficacité de l'infanterie)

pour l'ebauche de Shor Kahn les idées sont trop générales, je peux pas critiquer un dispositif non défini

pour l'ébauche de Scarabé : pas de positions de combat amenagées selon ses propres termes alors que c'est un multiplicateur de forces quand on est en situation d'infériorité numérique

quelques embossements (creusés au bulldozer) evitent des coupures de terrain rases sur 500 m

quant à bombarder le village  :O

est ce vraiment nécessaire ? pourquoi gacher des munitions (sans parler du risque des obus non explosés) quand tu peux aménager des positions de combat dans les maisons avec l'avantage de jouer sur la hauteur des étages.

Par contre j'aime bien l'idée de signal visuel pour pallier à la guerre electronique

enfin couvrir tes vehicules de sacs de sable ne me parait pas très pertinent, tu limites leur possibilité de repli rapide. Et coller tout les Marders dans ou autour du village c'est s'exposer à un barrage d'artillerie qui va leur faire mal (surtout que tu n'as rien prevu pour empecher des elements de reco ou des spotters d'artillerie de prendre position)

Pour Fatac ; j'aime bien, y'a de l'idée et nos dispositifs se rejoignent assez (même si le tiens prevoit un accrochage en pince nord sud quand le mien prevoit une érosion face à l'Est)

y'a juste un truc qui ne me plait pas c'est de disperser les Leopards II en 2 groupes; On perd en punch et on se retrouve à faire du soutien de Marder alors que ceux ci sont censés pouvoir se derouiller (même temporairement) face à des VCI et MBT adverses (en jouant sur leur Milan, vitesse et silhouette basse)

j'aime pas trop non plus les piquets antichars trop à l'Est. Ils sont bien seuls (ou alors sciemment sacrifiés  :-X ) De même pour les 2 qui sont tout seuls en plein champ (vont se dire que le sergent les aime pas trop  :lol:)

voili j'attend d'autres retours

Share this post


Link to post
Share on other sites

bon maintenant chacun peut y aller de sa petite critique :

de mon coté ce que je vois

pour le dispositif de Gibs :

le positionnement est pas mauvais, il est même plutot pas mal

par contre j'aime pas du tout l'idée de garder les grenadiers avec les VCI

un Marder out avec les fantassins dedans c'est 7 fantassins HS

et puis les amener en urgence au village comme dernier point de resistance, ca veut dire que les gars vont se poster et controler leur environnement et axes de tir à l'arrache

j'aime pas non plus le MOPIV permanent (ca reduit de trop l'efficacité de l'infanterie)

ben quand je parlais de resté avec les VCI  ,s'était en position débarqué ,installé dans des trous de combat ,mais pas trop éloigné des véhicules afin de rembarqué tout le monde rapidement .je pensais la chose comme sa ,mais j'ai pas préciser  :P

le village ,par lui même n'est pas le plus important ,je ne le voyais pas comme dernier point de résistance mais comme la zone à ne pas dépassé ,donc je bloque les soviets dans le village ,mais en ayant les hommes en dehors du village .

pour moi  s'est un point de passage vers le carrefour auto-routier (donc si je le bloque l'accée à cette autoroute je rempli la mission ) ,car s'est juste du travail  de retardement ,donc je préfère pas trop  sacrifiés les fantassins avec un risque de tir d'artillerie qui les feraient morflé en étant installé dans le village (même en faisant des aménagements,ont a pas trop le temps pour se faire un truc bien costaud) ,et se village peut se prendre un tir préventif d'artillerie .

on allume ,puis on décroche ,on les laisse arrivé dans le village (faut attirer leur attention afin qu'ils s'engouffre dans le village ,qui représente la partie  la plus étroite  de mon entonnoir ) et là notre aviation peu faire mal ,ainsi que notre artillerie .

mon dispositif ressemble à un V ,les deux extrémités du haut  redescendent avec du combat retardateur ,passent par la pointe et se repositionne ,la pointe ou se trouvait le PC (le PC aura déjà regagner une position de rechange ) se retrouve face à la menace et mon dispositif forme un V pointe en haut ,un V à l'envers .

on garde toujours un dispositif  faisant face et qui peu toujours assuré une pression sur l'ennemi ,même si celui-ci entre dans le village ,car je le bloque dans le village ,l'empêchant de manœuvré vers l'autoroute ainsi que sur mon "aile droite" .

en espérant ne pas être confus  :P 

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben quand je parlais de resté avec les VCI  ,s'était en position débarqué ,installé dans des trous de combat ,mais pas trop éloigné des véhicules afin de rembarqué tout le monde rapidement .je pensais la chose comme sa ,mais j'ai pas préciser

j'avais bien compris que les soldats étaient à coté des VCI

mais ca veut dire que tu embarque et décroche sous le feu

nan decidement j'aime pas trop

un risque de tir d'artillerie qui les feraient morflé en étant installé dans le village (même en faisant des aménagements,ont a pas trop le temps pour se faire un truc bien costaud) ,et se village peut se prendre un tir préventif d'artillerie .

ouais c'est le problème de mon dispositif et celui de Fatac (pour moi c'est le GROS problème)

le/les bourgs peuvent etre pilonnés à l'artillerie

suffit d'espérer que on passe à travers mais perso je vois pas comment faire du combat de retardement là bas efficacement sans y pré positionner des fantassins embusqués

mais je comprend que ça (te) pose un problème

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'avais bien compris que les soldats étaient à coté des VCI

mais ca veut dire que tu embarque et décroche sous le feu

nan decidement j'aime pas trop

ouais c'est le problème de mon dispositif et celui de Fatac (pour moi c'est le GROS problème)

le/les bourgs peuvent etre pilonnés à l'artillerie

suffit d'espérer que on passe à travers mais perso je vois pas comment faire du combat de retardement là bas efficacement sans y pré positionner des fantassins embusqués

mais je comprend que ça (te) pose un problème

il n'y a pas moyen d'avoir une compagnie de plus   :lol: (genre une compagnie qui déboule sur le village et qui a les soviets aux fesse ) .

pour mon décrochage ,j'ai le couvert des bosquets . un tir de fumigène par les mortiers sa aident bien aussi .sa rend encore plus confus la zone .

mais s'est pas évident ,en face il y a du monde .

sinon j'ai pensé à une solution pour éviter les mouvement .

mon dispositif peut former une ligne dans l'axe sud est (là ou je fais embossé mais panzers ), au sud je garde mes milans comme je l'avais dit au début ,mais mon dispositif de  panzer grenadier redescend au sud du village ,formant plus ou moins un arc de cercle qui va mordre en périphérie sud du village (on a vu sur le carrefour du village  ),et sa permet d'avoir une ligne cohérente (en utilisant les maisons étant à la limite sud du village ) ,on se met plus ou moins à l'abri  et permettant une meilleur liaison entre les sections puisque étant aligné (donc on ne se retrouve pas isolé et on simplifie les secteur de tir . l'ennemi  déboulera dans le village par le nord / nord est  .

de plus ,sa évitera de subir trop de casse pour nos fantassins  avec un tir d'artillerie préventif puisqu'on sera au sud .

on peu ainsi tenir l'ennemi dans le village sans avoir tout le dispositif dans le village .(sa forme un V légèrement écarté épousant le  sud du village ).

les karl gustav auront le carrefour du village ,à l'extrémité EST du dispositif des fantassins en ligne au sud du village ,pouvant frapper des véhicules s'engageant dans le carrefour qui est dans le village (porté plus courte ,et sa occasionnera de la casse )avec les MG3 assurant une protection des deux piéces anti-char karl gustav .

les VCI  peuvent se déployaient dans la verdure au sud ,et s'occupé des potentiels soviétique qui voudrait débordé le village par la zone de bosquet situé au nord est du village , et allumé se qui pourrait arrivé par le grand découvert ,complétant l'action des MILANS et des léopard  .

en gros ,avec l'évolution de mon dispositif ,je fait mal pour tout se qui passera dans le découvert au centre ,entre les canons des léopards ,MILAN et canon de 25 mm ,et au sud du village je garde une unité d'infanterie qui pourra maximisé l'emploi de son armement ,FA G3 ,grenade, MG 3 et KARL GUSTAV ,qui pourront faire mal au véhicules s'avançant dans le village (distance réduite ) .

ton avis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

en gros ,avec l'évolution de mon dispositif ,je fait mal pour tout se qui passera dans le découvert au centre ,entre les canons des léopards ,MILAN et canon de 25 mm ,et au sud du village je garde une unité d'infanterie qui pourra maximisé l'emploi de son armement ,FA G3 ,grenade, MG 3 et KARL GUSTAV ,qui pourront faire mal au véhicules s'avançant dans le village (distance réduite ) .

ton avis ?

ca peut être une solution

j'y avais pensé aussi (enterrer les fantassins dans des trous de combat  en périphérie urbaine au sud de Nenntsmannreuh pour couvrir l'approche en provenance du petit village à l'est (Birkhenof  )

ca peut se defendre

ce qui m'ennui c'est qu'on abandonne Birkhenof 

or du perimètre ouest du village y'a quand même une vue à 500 m (soit une bonne distance pour des snipers et MG adverses) et surtout on laisse filtrer des BMP par ce village

de plus ca laisse comme je disais un peut plus haut une base de feu potentielle pour des mortiers adverses (avec observateurs qui ont une vue directe ou presque sur notre dispositif)

m'enfin y'a pas de solution parfaite, ca peut eventuellement se defendre si on ré oriente les appuis pour interdire Birkhenof  (155 mm avec HE fusants ou chimique persistant voir napalm sur le village)

Share this post


Link to post
Share on other sites

ca peut être une solution

j'y avais pensé aussi (enterrer les fantassins dans des trous de combat  en périphérie urbaine au sud de Nenntsmannreuh pour couvrir l'approche en provenance du petit village à l'est (Birkhenof  )

ca peut se defendre

ce qui m'ennui c'est qu'on abandonne Birkhenof 

or du perimètre ouest du village y'a quand même une vue à 500 m (soit une bonne distance pour des snipers et MG adverses) et surtout on laisse filtrer des BMP par ce village

de plus ca laisse comme je disais un peut plus haut une base de feu potentielle pour des mortiers adverses (avec observateurs qui ont une vue directe ou presque sur notre dispositif)

m'enfin y'a pas de solution parfaite, ca peut eventuellement se defendre si on ré oriente les appuis pour interdire Birkhenof   (155 mm avec HE fusants ou chimique persistant voir napalm sur le village)

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je reviens un peu là dessus ... je brode et je raconte des histoires.

Quel que soit le dispositif retenu, imaginons ce que font les rouges en face, sans savoir quelle sera notre défense ...

Nous sommes début décembre, le front est ouvert depuis une semaine et aucune avancée significative n'a été enregistrée. Les troupes de la Bundeswehr se font tailler en pièce, sur place, en infligeant de lourdes pertes aux unités mécanisées du pacte de Varsovie, et en permettant aux unités américaines de placer des coups d'arrêt réguliers à toutes les offensives tentées jusque là.

Globalement, les forces de l'OTAN reculent, mais de façon marginale et en relativement bon ordre - pour les unités qui ne sont pas anéanties.

L'État-Major soviétique commence à être inquiet de l'absence de développement du front. Actuellement, les troupes OTANiennes sont libres de leurs mouvement en arrière du front et fixent les troupes russes, allemandes, tchecoslovaques et polonaises dans une frange encore proche de la zone frontalière.

Le général commandant l'offensive sur le secteur sud-RDA/Tchécoslovaquie vient d'être limogé et envoyé en déportation. La proximité de son aide de camp avec le Politburo, ainsi que ses prises de positions répétées contre les décisions de son mentor font que c'est l'adjoint du général qui a pris sa place. Les consignes sont claires : il a 48h et carte blanche pour provoquer, enfin, la rupture du front et permettre aux troupes du bloc de l'Est de transpercer la défense allemande et se ruer sur les arrières. Dans une semaine, le niveau de réserves activées à l'Ouest et de renforts en cours de débarquement en Europe sera trop important pour permettre la continuité des opérations à l'avantage de Moscou. C'est donc maintenant ou jamais ...

Le point de rupture prévu est aux alentours de Bayreuth. La Zone est proche de la Frontière, c'est un abcès de fixation, à 30 km de la ligne de départ, que les troupes communistes n'ont pas réussi à dépasser.

La réussite étant impérative, les moyens attribués sont illimités et les armes spéciales sont disponibles.

Le général a donc prévu l'offensive suivante :

- avancée nocturne le long des grands axes de communication. L'avancée est reportée au QG, demi-kilomètre par demi-kilomètre. Les bataillons mécanisés avancent, pas spécialement discrètement, mais en condition NBC.

- Au moindre engagement ennemi, l'artillerie pilonnera devant, et de part et d'autre de la colonne et des axes de progression. Le tir se fera avec un combiné d'obus explosifs/brisants et d'obus à gaz incapacitant, dans la proportion de 5 pour 1. Les obus conventionnels ont pour but de casser, de désorganiser et de rendre les défenses ennemies vulnérables. Les obus chimiques, tirés de nuit au milieu du barrage conventionnel, et donc invisibles, visent à garantir l'anéantissement des défenseurs et à semer la terreur parmi les survivants.

- En cas de résistance acharnée au delà du milieu de matinée, les troupes de l'est reculeront de 5 à 10 km et le sort de la bataille se réglera par l'explosion d'un missile tactique R-11FM (Scud-A) de 200 kt, tiré vers une position intermédiaire entre le village de Nenntmannsreuth et l'aéroport de Bayreuth, avant la reprise de l'offensive.

Le combat de nuit, le barrage d'artillerie et son complément chimique devraient bousculer les positions de l'OTAN, permettre aux blindés de passer et d'exploiter cette percée, l'infanterie mécanisée pouvant liquider les éventuelles poches de résistance laissées derrière cette brutale avancée du front.

En cas d'échec, le tir nucléaire au nord de l'aéroport permettra de liquider la résistance le long des axes de progression et  de liquider les défenses de l'aéroport, tout en ménageant la ville proche qui devrait résister assez bien à cette explosion en périphérie. Les troupes soviétiques étant aguerries au travail en ambiance nucléaire, la reprise de l'offensive et le passage à proximité du point zéro ne devraient pas poser de problème.

Dans les deux cas, les moyens alloués à cette offensive sont de nature à frapper les esprits décadents des occidentaux et à leur ôter toute volonté de résistance. L'exploitation de la percée doit donc être d'autant plus rapide pour bénéficier de l'hébétude qui ni manquera pas de les frapper.

Et là ... je crois que notre position devient vraiment désespérée ...  :O

Share this post


Link to post
Share on other sites

ben si il balance du nuc ,on est mal mais je pense qu'on aura plus l'appréhension de riposter au nuc tactique ,et là on est tous dans la merde  :'(

Share this post


Link to post
Share on other sites

...

Et là ... je crois que notre position devient vraiment désespérée ...  :O

C'est ce que je n'arrête pas de dire…..

Dit Aki, dans ton scénario, on à le droit de se rendre….

Ce n'est pas que moi et mes hommes soyons lâches, mais faut être lucide et commencer à apprendre le Russe et les principes du marxisme léninisme!

Et avec tout ce NBC dans l'air c'est pas ça: je tient à me reproduire et donc à la qualité de mes spermatozoïdes :'(…

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est ce que je n'arrête pas de dire…..

Dit Aki, dans ton scénario, on à le droit de se rendre….

Ce n'est pas que moi et mes hommes soyons lâches, mais faut être lucide et commencer à apprendre le Russe et les principes du marxisme léninisme!

Et avec tout ce NBC dans l'air c'est pas ça: je tient à me reproduire et donc à la qualité de mes spermatozoïdes :'(…

ben si dans le goulag je peux rencontré la plantureuse loubianka du camarade Krampon (voir la BD de Dimitri  =D) ,je pense qu'il y a moyen d'assumé une reddition  :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, j'ai imaginé cette petite extension en me remettant dans des ouvrages de l'époque, et en revoyant la démarche politique et le commandement soviétique :

- liquidation des chefs n'obtenant pas les résultats escomptés, ce qui incite parfois à mettre le paquet de façon démesurée.

- manque de scrupule dans l'usage du nucléaire tactique : c'est une véritable option, pas un épouvantail.

- nécessité, voire urgence, d'une percée rapide : 30 km d'avancée une semaine après l'ouverture du front, ce n'est pas un déferlement dans la trouée de Fulda, c'est un échec. La suite de la campagne est compromise et le status-quo n'est  plus tenable puisque les hostilités ont été déclenchées.

- s'installer dans la durée, c'est risquer l'ouverture de fronts secondaires et périphériques : Sud-Europe et Turquie, voire directement au dessus de la calotte polaire. A éviter absolument ...

Je dirais que c'est le "point faible" du scénario. Une semaine après "Able Archer", c'est trop tard pour museler l'arsenal nucléaire. La même chose 48 ou 72h après le déclenchement des hostilités, on a de bonnes chances de rester dans le classique.

Mais je trouve cela très, très, très intéressant et j'aime me repencher sur cette période et les risques qu'elle nous a fait subir.

Sinon, puisque l'on parle du Goulag, de Dimitri, je crois qu'il y a un épisode où l'Armée Rouge déferle sur l'Europe Occidentale pour aller jouer un match de foot à Paris, non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait, j'ai imaginé cette petite extension en me remettant dans des ouvrages de l'époque, et en revoyant la démarche politique et le commandement soviétique :

- liquidation des chefs n'obtenant pas les résultats escomptés, ce qui incite parfois à mettre le paquet de façon démesurée.

- manque de scrupule dans l'usage du nucléaire tactique : c'est une véritable option, pas un épouvantail.

- nécessité, voire urgence, d'une percée rapide : 30 km d'avancée une semaine après l'ouverture du front, ce n'est pas un déferlement dans la trouée de Fulda, c'est un échec. La suite de la campagne est compromise et le status-quo n'est  plus tenable puisque les hostilités ont été déclenchées.

- s'installer dans la durée, c'est risquer l'ouverture de fronts secondaires et périphériques : Sud-Europe et Turquie, voire directement au dessus de la calotte polaire. A éviter absolument ...

Je dirais que c'est le "point faible" du scénario. Une semaine après "Able Archer", c'est trop tard pour museler l'arsenal nucléaire. La même chose 48 ou 72h après le déclenchement des hostilités, on a de bonnes chances de rester dans le classique.

Mais je trouve cela très, très, très intéressant et j'aime me repencher sur cette période et les risques qu'elle nous a fait subir.

Sinon, puisque l'on parle du Goulag, de Dimitri, je crois qu'il y a un épisode où l'Armée Rouge déferle sur l'Europe Occidentale pour aller jouer un match de foot à Paris, non ?

effectivement ,on a échappé à un scénario apocalyptique  :O

oui ,le titre de la BD s'est "le match du siècle " ;) ,j'aime bien aussi l'album sur le voyage de krampon en afghanistan au sein d'une unité de l'armée rouge  :lol:

j'en avait déjà parlé mais Dimitri est l'auteur du soldat oublié ,il a même sorti deux BD sur la ww2 ,Koursk tourmente d'acier (sa relate son expérience) et Kaleunt sur l'histoire des sous-mariniers Allemand ,très bon complément avec le film dass boote (un ami à moi l'a rencontré ,et j'ai eu une dédicace avec un dessin fait de sa main sur l'album Kaleunt  =D )

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai laissé de coté l'option nucléaire pour des raisons evidentes

qui en plus auraient influencé le compte rendu initial du scénario (une offensive du PV basée sur une ouverture de front nucléaire n'aurait pas stagnée à 30 km  de la frontière vu les trous dans le dispositif de l'OTAN

en même temps elle n'aurait peut etre pas stagné du tout transformée en chaleur et lumière qu'elle aurait été par la riposte US-GB-Française  :O )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,366
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Sauris17
    Newest Member
    Sauris17
    Joined
  • Forum Statistics

    20,606
    Total Topics
    1,224,762
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries