Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

NASA


 Share

Recommended Posts

Déjà posté le 20 mars ;)

 

C'est toujours aussi ridicule ...

Le 20 mars il y avait 3 version de présentées assez proche mais avec des détails différents. C'est la version présentée au dessus qui est choisie.

Link to comment
Share on other sites

  De la com' un brin bidon ...

 

 D'autant que pour Mars le jour ou on ira il se sera passé au moins 20 ans d'ici la ... Et d'autres combis auront été présenté depuis un bail ... Après quand a savoir si elles seront toujours aussi ridicules ?

Link to comment
Share on other sites

  De la com' un brin bidon ...

 

 D'autant que pour Mars le jour ou on ira il se sera passé au moins 20 ans d'ici la ... Et d'autres combis auront été présenté depuis un bail ... Après quand a savoir si elles seront toujours aussi ridicules ?

Logiquement elles devraient etre utilise dans l'espace également il me semble.

Link to comment
Share on other sites

Logiquement elles devraient etre utilise dans l'espace également il me semble.

 

 

 

    J'ai quelques doutes quand on voit les pompes ... Ou alors il y a des variantes non présentées ?

 

 

 

 

Ils ont demandé a un designer anglais ou quoi?

 

 

 

    Allons, les britanniques ne sont réputés en mauvais gout qu'en niveau culinaire ...

 

  La preuve y a qu'eux qui ont chanté du rock et de la pop un brin décent ... Et c'est toujours le cas d'ailleurs ou Londres reste implacablement dominante dans la musique (oui oui aux USA y a un volume bien + important d'édition mais la qualité c'est pas souvent trop ça quoi, la France n'en parlons pas ... Mais au fait pourquoi je parle de ça moi ?)

 

    En général les designs "osés" et qui ont tendance a avoir drole de gout c'est les espanophones ... (d'ou qu'ils viennent) en Espagne par exemple y en a de partout ... Et en général dans le domaine de l'art et du design dès qu'il y a un truc étrange y a un nom a consonnance espagnole derrière

Edited by alpacks
Link to comment
Share on other sites

quelqu'un a des infos récentes de la BioSuit du MIT ?

 

Il me semble qu'ils sont au point mort. Ils en avaient parlé pendant un moment a la Nasa puis depuis un an plus rien

 

    Allons, les britanniques ne sont réputés en mauvais gout qu'en niveau culinaire ...

 

  La preuve y a qu'eux qui ont chanté du rock et de la pop un brin décent ... Et c'est toujours le cas d'ailleurs ou Londres reste implacablement dominante dans la musique (oui oui aux USA y a un volume bien + important d'édition mais la qualité c'est pas souvent trop ça quoi, la France n'en parlons pas ... Mais au fait pourquoi je parle de ça moi ?)

 

    En général les designs "osés" et qui ont tendance a avoir drole de gout c'est les espanophones ... (d'ou qu'ils viennent) en Espagne par exemple y en a de partout ... Et en général dans le domaine de l'art et du design dès qu'il y a un truc étrange y a un nom a consonnance espagnole derrière

 

bon je ne vais pas discuter les gouts et les couleurs, je vais illustrer

http://www.thunder-and-lightnings.co.uk/lightning/survivors/xp693-ysterplaat-080919.jpg

 

xp693-ysterplaat-080919.jpg

 

 

http://static.photo.net/attachments/bboard/00c/00cFiz-544347784.jpg

 

00cFiz-544347784.jpg

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/39/HMS_Illustrious_%28R06%29_at_Port_of_Amsterdam,_02Mar2009_p8.JPG

 

HMS_Illustrious_%28R06%29_at_Port_of_Ams

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

   L'Aston Martin est la preuve qu'ils savent avoir un minimum de gouts ... Ceci dit ils sont bons clients des marques françaises au niveau bagnoles (il suffit de se rendre en GB pour voir que Renault-PSA y a une bonne part de marché respectable) pour moi c'est la preuve qu'ils aiment autant que nous certaines bagnoles au design improbable (phénomène Fiat multipla quoi lol)

 

 

  Ceci dit je veux bien admettre qu'on leur a mis bien profond quand on était en duel "qui a le meilleur nucléar bomber" a l'époque ou les dissuasions reposaient principalement dessus

 

  Entre les Avro britanniques et le Mirage IV =D  il y avait de quoi a l'époque pour nos chers amis brittons de se sentir petite bite ... >:D  Même les américains ! (ils n'avaient qu'a faire des Oxcart et leur successeur direct une version pour frappe nuke ... Ils l'ont pas fait ...)

Edited by alpacks
Link to comment
Share on other sites

Facile aston martin, c'est anglais que de nom ca a appartenu a ford et maintenant c'est italien anglais et américain. C'est comme les mini, elles ont un look sympa depuis que c'est bmw, avant elles étaient moches, pareil pour jaguar, c'était ford et maintenant c'est tata, ça n'a d'anglais que le nom.

C'est comme bombardier transportation, le siege sociale est en Allemagne mais c'est canadien a 100%.

Trouve moi des exemples de truc 100% anglais qui sont beaux, et ne me sort pas le spitfire, c'est l’exception qui confirme la règle.

 

par ailleurs, pour revenir au sujet,

les vues d'artiste de la biosuit du mit ne sont pas récentes car la dernière version a des modifications que celle des cgi n'ont pas:

gant et chaussures pressurisée.

En effet, ils n'ont pas réussit avec leur "seconde peau" a l'appliquer a la main a cause de l'amplitude et de la diversité des mouvement que la main peut produire, pareil pour le pied. Le problème est qu'ils n'arrivent pas a maintenir une pression suffisante sur ces deux membre avec leur tissu. Ils ont donc du recourir a de l'air sous pression pour y arriver

Link to comment
Share on other sites

pour recentrer sur le sujet

 

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-lune-sonde-ladee-termine-mission-ecrasant-53544/

 

Lune : la sonde Ladee termine sa mission en s'écrasant


La sonde Ladee de la Nasa a terminé sa mission de six mois autour de la Lune. La Nasa l’a fait s’écraser sur la face cachée de la Lune. Malgré la faible durée de la mission, le retour scientifique est significatif. Elle a également permis de tester un nouveau système de communication par laser.

 

 

À court de carburant, au terme d’une mission de six mois autour de la Lune, pendant laquelle tous les objectifs ont été atteints, la sonde Ladee de la Nasa s’est écrasée contre sa surface. Enorbite autour de la Lune depuis octobre 2013, après un lancement en septembre 2013, cette sonde a passé l’essentiel de son temps à étudier l’atmosphère et la poussière lunaires.

 

Ce crash a été plus ou moins contrôlé. Pour cette mission, il n’était pas possible de calculer un point d’impact précis. En effet, dans leurs calculs, les contrôleurs au sol devaient tenir compte de l’altitude de la sonde, de la densité de l’atmosphère lunaire, de la gravité et du carburant restant dans son réservoir. Il fallait également maximiser les observations scientifiques et éviter qu’elle tombe sur un des sites d’atterrissage des missions Apollo.

 

Résultat : le 11 avril, un dernier allumage de moteur abaisse la trajectoire de la sonde, qui se place sur une orbite entre un et trois kilomètres d’altitude. Sous l’effet de la gravité lunaire, et tout en poursuivant ses observations, la sonde s’est écrasée le 17 avril quelque part sur la face cachée de la Lune. Depuis cette date, la Nasa cherche le point d’impact. Elle utilise pour cela Lunar Reconnaissance Orbiter, l’autre sonde qu’elle possède en orbite autour de la Lune.

 

RTEmagicC_poleNord_Lune_LRO_mars14_nasa_

 

L’une des missions de la sonde lunaire Ladee était de chercher des traces de composés hydratés sur la Lune et de mieux comprendre leur migration à partir des latitudes moyennes vers les régions polaires. © Nasa

L'atmosphère de la Lune mieux comprise grâce à la sonde Ladee

 

Pour répondre aux besoins des scientifiques, la sonde a évolué à une très faible altitude, de 20 à 150 km. C’était la première fois qu’une sonde survolait la Lune aussi bas sur une période aussi longue. Le pilotage n’a pas été simple, notamment parce que le champ de gravité de la Lune n’est pas uniforme, mais ce fut un bonheur pour les scientifiques.

 

Ainsi, il a été possible de mieux comprendre le halo de poussières qui entoure la Lune et les poussières en lévitation créées par des impacts de micrométéorites, ainsi que de reproduire les observations réalisées par les astronautesd'Apollo voilà plus de 40 ans, lorsqu’ils tournaient autour de la Lune.

 

Sans surprise, la connaissance de l’atmosphère lunaire a progressé. C’était le principal objectif de la mission. Cette atmosphère, très différente de celle de la Terre, est si peu dense que les atomesqui la composent n’entrent jamais en collision. Parce qu'elle est analogue à de nombreuses autres dans le Système solaire, son étude nous aide à comprendre les atmosphères qui entourentMercure, les lunes d’autres planètes ou les plus grands astéroïdes. Dans le détail, un certain nombre de composés ont été suivis tout au long de la mission. L’analyse plus approfondie des données révélera certainement de nouveaux composés. Ainsi, l’argon 40, découvert lors des missions Apollo, a également été repéré par Ladee.

 

Pour communiquer avec la Terre, la sonde a notamment utilisé un démonstrateur de communicationlaser qui devrait considérablement améliorer le retour de données provenant de futures missions dans l'espace lointain, dans des formats proches de la haute définition.

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

quelqu'un a des infos récentes de la BioSuit du MIT ?

 

prototypes et vues d'artistes

 

NK_Biosuit_01.jpg

 

 

 

 

C'est beaucoup plus joli =)  super le clébard robotisé à coté :lol:

 

 

...

 

    Allons, les britanniques ne sont réputés en mauvais gout qu'en niveau culinaire ...

 

  La preuve y a qu'eux qui ont chanté du rock et de la pop un brin décent ... Et c'est toujours le cas d'ailleurs ou Londres reste implacablement dominante dans la musique (oui oui aux USA y a un volume bien + important d'édition mais la qualité c'est pas souvent trop ça quoi, la France n'en parlons pas ... Mais au fait pourquoi je parle de ça moi ?)

 

Un alpacks qui ne ferait plus de digressions resterait-il un alpacks ? O0

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronomie-nasa-prepare-survol-mars-comete-siding-spring-53651/

 

La Nasa se prépare au survol de Mars par la comète Siding Spring

 

La Nasa se prépare au rase-mottes de la comète Siding Spring au-dessus de la surface Mars. Avec quatre sondes en orbite et deux rovers, elle met en place une stratégie d’observation pour ne rien manquer de cet événement très rare. Sur Terre, les astronomes amateurs pourront également le suivre. Lors de son passage auprès de Mars, la magnitude apparente de la comète devrait atteindre 8.

 

 
 
 

040fc1bf19_cometeC2013A1_hubble_nasa_esaLa comète Siding Spring (comète C/2013 A1) observée par le télescope spatial Hubble. L'image de droite a été améliorée et permet de voir ce qui semble être deux jets de poussières sortir de la surface cométaire. © Nasa, Esa, J.-Y. Li (Planetary Science Institute)

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Ha non pas dommage du tout, si elle avait touché Mars, on aurait pu abandonner toute idée d'exploration ou colonisation futur à cause de la projection de débris  en orbite en grand nombre et ce pour plusieurs siècles.

Link to comment
Share on other sites

effectivement, j'avais zappe ce petit détail sur la durée des conséquences. oops, je pensai plus en décennie.

 

un  article de 2013 sur le sujet

 

http://www.cidehom.com/astronomie.php?_a_id=564

 

http://www.cidehom.com/astronomie.php?_a_id=573

 

Une collision ne signifierait pas nécessairement la fin du programme Martien de la NASA, mais elle le transformerait à coup sûr, ainsi que la planète elle-même.

 

« Nous pourrions être témoins d'un gigantesque évènement climatique », explique Michael Meyer, scientifique en chef du Mars Exploration Program au QG de la NASA. « Une collision projetterait une énorme quantité de poussière, de sable, d'eau et autres débris dans l'atmosphère martienne. En conséquence, Mars pourrait devenir une planète plus chaude et plus humide que celle à laquelle nous sommes habitués ».

 

Meyer s'inquiète du sort d'Opportunity car le rover qui fonctionne à l'énergie solaire aurait bien des difficultés à survivre sous une atmosphère opaque. En revanche, Curiosity serait sauf car il fonctionne à l'énergie nucléaire. Il indique également que les sondes en orbite pourraient éprouver des difficultés à observer la surface de la planète, du moins le temps que les débris se dispersent.

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

   Et dire que pourtant un tel crash serait une excellente chose si on avait pour projet futur de terraformer Mars ... Le seul problème après c'est que ça ne serait qu'un projet a long terme car effectivement Mars ne serait alors pas utilisable avant quelques siècles a cause des débris envoyés en orbite basse, moyenne et haute ..

 

   Mais bon, ça aiderait en même temps a former une nouvelle lune + massive que Phobos & Deimos dont l'un d'ailleurs est condamné a se crasher au sol dans quelques dizaines de milliers d'années environ (je pense que si on veut terraformer Mars, autant le provoquer et pas attendre)

 

    Une bonne dizaines de comètes et une bonne vingtaine d'astéroïdes rocheux (carbonés & silicatés, pas les ferreux car ceux la valent trop de pognon ...) et l'atmosphère marsienne sera épaissie pour environ 10 millions d'années de délai minimum avant retour a la normale actuelle ...

 

    Le top serait même de décrocher Vesta ou Cérès (ou carrément les 2)  et  provoquer un méga-cataclysme sur Mars de sorte qu'il y aurait une assez bonne chance de réanimer le champ magnétique d'origine ... Qui a été figé il y a 4 milliards d'années par un impact du même genre d'ailleurs (d'ou pourquoi je dis des chances, pas obligé que ça réussisse) le problème c'est que dans 1000 ans on ne sera toujours pas une civilisation qui aurait accès a suffisamment d'énergie injectable dans l'espace pour dévier de tels objets aussi lourds vers une planète majeur du système interne ... (enfin majeur ...)

 

 

   Bon beaucoup de fantasmes je reconnais ... Mais pourtant si on veut un scénario viable un jour de terraformation, provoquer des crash sur Mars est LA SOLUTION ...

 

 Reste après effectivement le problème des débris envoyés ... Débris qui pourraient même provoquer de belles cata sur Terre rapidement en réponse ... Mais si c'est le prix a payer, je pense que ça en vaut la peine quand même ...

 

 

  Le crash potentiel de cette comète, pourrait être une excellente occasion d'évaluer le nombre d'impacts nécessaires pour terraformer Mars jusqu'a des conditions quasi terrestre climatique et stable pour 2-3 millions d'années ...

Edited by alpacks
Link to comment
Share on other sites

ce qui est dommage, c'est que si ce crash se passe réellement, il n'y a pas de sonde actuellement sur mars capable d'analyser l'étendue de l'effet de l'impact

Il y a 2 sonde US en orbite il me semble et une autre en chemin, la sonde Européenne et 3 rovers. Il y a de quoi faire je pense déjà.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

La Nasa présente un vaisseau pour voyager comme dans "Star Trek"

 

L'agence spatiale a dévoilé un modèle 3D d'engin spatial équipé d'un moteur à distorsion, digne de l'USS Enterprise de la série de science-fiction.

 

http://www.lepoint.fr/sciences-nature/la-nasa-presente-un-vaisseau-pour-voyager-comme-dans-star-trek-14-06-2014-1836155_1924.php

 

 

 

  

Des voyages comme dans "Star Trek". Si la téléportation n'est pas pour tout de suite malgré des avancées notoires, la Nasa a dévoilé travailler sur un moteur à distorsion digne des célèbres films de science-fiction. Harold White, à la tête de l'Advanced Propulsion Team de l'agence spatiale américaine, a ainsi révélé avec le designer Mark Rademaker le modèle 3D d'un vaisseau spatial qui en étonnera plus d'un.

 

Si le lancement en 2018 du satellite Hélios - l'engin spatial le plus rapide au monde puisqu'il atteindra les 720 000 kilomètres/heure - est très attendu, il ne contente pas vraiment les scientifiques qui cherchent à voyager aux confins de la galaxie.

 

Le physicien Harold White planche donc avec son équipe sur le moteur à distorsion, qui permettait notamment au vaisseau Enterprise de Star Trekde visiter des étoiles et des planètes inimaginables. Un projet a priori complètement fou, mais pourtant bien vrai.

 

La propulsion Alcubierre L'ingénieur américain tente ainsi de démontrer la faisabilité d'un moteur d'Alcubierre, nommé ainsi d'après le physicien mexicain éponyme pour qui il est possible d'étirer l'espace.

 

Comme dans la fameuse saga, l'espace se contracterait à l'avant du vaisseau, avant de s'allonger derrière. Si la communauté scientifique reste sceptique sur un tel projet, Harold White croit au vaisseau supraluminique, dont il vient tout juste de révéler un rendu 3D.

 

Il a d'ailleurs déclaré au site internet Gizmodo qu'il espère qu'"une expérience comme celle de Star Trek puisse être une possibilité de notre vivant".

 

Son projet de vaisseau, qu'il a nommé IXS Enterprise (IXS-110), en hommage à la série de science-fiction, permettrait d'emmener les hommes en seulement deux semaines dans le système Alpha Centauri, quand un appareil voyageant à la vitesse de la lumière mettrait 4,3 années. Et des milliers d'années avec nos vitesses actuelles...

 

 

 

l'IXS Enterprise.

vaisseau-modelise-designer-mark-rademake

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...