Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Scénario VI : 1944 , un pont en Birmanie .


Gibbs le Cajun
 Share

Recommended Posts

voilà ,nous sommes en 1944 ,vous êtes le major Ian Mac Dermott ,commandant de la compagnie B du 3°bataillon ,2°bataillon Gurkhas Rifles  ,une unité qui a reçu une formation Chindits .

après avoir semé la panique derrière les lignes japonaises ,ceux ci ont lancer plusieurs bataillon a votre recherche et on réussi à tendre une embuscade au niveau d'une rivière qui remonte dans l'axe nord/sud ,désorganisant votre bataillon qui s'est dispersé dans la jungle côté OUEST de la rivière .

votre compagnie s'est retrouvé isolé du reste du bataillon plus au au sud  le long de la rivière qui s'est installé en défensive dans la jungle (la zone est grande mais les japonais ne savent pas qu'ils sont tombé sur le gros du bataillon ),bloqué par les japonais qui empêchent tout repli vers l'OUEST en direction de l'Inde .un bataillon japonais est installé de l'autre côté de la rivière (côté EST )et bloque tout repli par la rivière .(renseignement fourni par des résistants Karen ,qui connaissent bien la région ) .

vous avez toujours le contact radio avec le colonel du Bataillon ,et celui-ci vous ordonne d'attaquer le pont ,afin de réduire la pression sur le bataillon afin de lui  permettre de s'exfiltrer vers l'EST .

la destruction de se pont devait-être l'un des dernier objectifs prévu de la mission (qui a durée plusieurs mois ) ,un pont qui traverse la rivière plus au sud ,à environ une dizaine de kilomètres .

se pont mesure 150 mètre en longueurs pour 20 mètres de large  ,construit en bois  .se pont est d'une importance vitale pour les japonais qui en ont besoin pour leur futurs opération en direction de l'Inde ,donc il est très bien défendu .

1 compagnie japonaise y est installé ,assurant la protection de par et d'autres du pont ,avec quatre nids de mitrailleuses positionné (deux nids de chaque côté ) .et des positions (tranchées ) formant un arc de cercle de chaque côté du pont ,environ à 100 mètres du pont .

dans une cabane camouflé par la végétation et proche du pont côté EST  ,un centre de transmission .

l'effectif est réduit après des mois d'opération , sur une compagnie de 121 hommes ( trois section +le peloton de commandement  ) ,entre les pertes au combat ,tués ,blessés et malades maladie tropical  (ceux-ci ont été évacué par les petits avions sur des petites piste de fortune ) ,ils ne vous reste que 100 personnels ,que vous avez regroupé sur deux sections de combat .le peloton commandement a envoyé son surplus de personnels dans les sections de combat .

une section de combat s'est 3 groupes + 1 peloton de commandement  :

peloton commandement :

-1 chef de section .  arme ,un revolver calibre .38 et une thompson .

-un sergent adjoint au chef de section .arme fusil lee enfield .

-1 caporal chef de pièce mortier de 2 inch . thompson .

-2 servant de mortiers .fusil lee enfield.

-1 agent de liaison .fusil lee enfield .

-1 ordonnance .fusil lee enfeeld .

dans chacun des trois groupes :

le rifle group :

-1 caporal/chef chef de groupe .thompson .

-6 fantassins ,lee enfield .

le Bren group .

-1 caporal .arme lee enfield .

-tireur FM .arme Bren .

-chargeur FM .arme lee enfield .

dispatché au sein du groupe ,une trentaine de grenades Mills Bomb No 36 et les chargeurs de Bren .

et bien entendu pour chaque membres de la compagnie le couteau kukris ,arme  traditionnel des Gurkhas  =) .

la mission n'est plus de détruire le pont mais de soulager la pression du bataillon ,qui ne peu pas s'exfiltrer vers l'OUEST en direction de l'Inde ,puisqu'il est coincer par des bataillons japonais à l'OUEST et qui bloque le nord et le sud  (enfin plus ou moins ,car la jungle est épaisse et la rivière est sinueuse  =)) ,et un bataillon côté EST de l'autre côté de la rivière qui bloque .

donc il faut s'infiltrer pour rejoindre le pont ,organiser l'attaque ,puis choisir un chemin de repli  , (par l'OUEST s'est grillé  =)) ,tout en sachant que vous bénéficié de deux autochtones  ,des Karens qui servent dans la résistance local et connaissent la région  .

au niveau munitions et nourriture  ,s'est short car vous deviez être ravitaillé par air 1 jour avant mais au vu d'une mauvaise météo ,se largage a été reporté .

le Bataillon ne pourra pas vous aidez ,et le colonel vous a fait bien comprendre qu'il vous donne une mission très risqué ,mais s'est la survie de tout le bataillon qui en dépend .

voilà ,en espérant avoir été le plus complet  =)

 

Link to comment
Share on other sites

hum ouaip

mais manque une visualisation du terrain  (une carte quoi)  ;)

mince ,là sa se complique  :P

si tu peux me trouver une carte  :-[ ,au vu de mes informations .s'est une zone de jungle ,épaisse par endroit et plus clairsemé en d'autres endroits ,sur un terrain vallonné et quelques clairière .la rivière est par endroit facile à traversé (sa se rétrécit par endroit ) .hormis la route qui passe par le pont ,il n'y a que des tout petit chemin ,donc pas de grosse voie .

sa pourrait m'aidé  :-[.

Link to comment
Share on other sites

Voilà une "photo" prise par un avion de reconnaissance (Air Google  :lol:) qui répond à peu près à la description.

Image IPB

En rouge les postes de mitrailleuse,

En noir les tranchées (un peu rapprochées du pont il est vrai),

En brun le pont et les routes d'accès.

Le poste radio n'a pas pu être localisé avec précision.

Link to comment
Share on other sites

Voilà une "photo" prise par un avion de reconnaissance (Air Google  :lol:) qui répond à peu près à la description.

Image IPB

En rouge les postes de mitrailleuse,

En noir les tranchées (un peu rapprochées du pont il est vrai),

En brun le pont et les routes d'accès.

Le poste radio n'a pas pu être localisé avec précision.

merci Chris  =)

s'est exactement sa  =D

merci  ;)

Link to comment
Share on other sites

Première idée:

on positionne la section de commandement et son mortier sur la colline à gauche.

La section Riffle tente de pénétrer le plus discrètement dans la tranchée ouest, pendant que l'autre section se met en position d'appui pour empêcher que des renforts entre dans la tranchée.

Une minute après le premier coup de feu tiré, la section de commandement commence à pilonner une zone située en extrémité de pont (à l'ouest), de manière à surprendre les éventuels renforts envoyés depuis la zone est (et puis si par hasard ça peut abimer le pont c'est pas plus mal  :lol:).

Quant à la section bren, elle n'ouvre le feu que quand elle voit des gens s'approcher de la tranchée.

Une fois la tranchée nettoyée, la section bren progresse en direction du pont et se positionne de manière à empêcher des renforts de traverser le pont (sans pour autant entrer dans la zone où les obus tombent :lol:), pendant que l'autre section se scinde en 2 et va s'occuper des mitrailleuses (qui donne plutôt en direction de la rivière je suppose).

Une fois la zone ouest nettoyée, la section bren se positionne de manière à empêcher la traversée du pont tandis que la section riffle fait de même avec les mitrailleuses capturées (tir depuis de nouvelles positions de tir pour éviter un éventuel tir d'artillerie de représailles). Pendant ce temps la section de commandant se rapproche du pont et essaie de le détruire ou de l'endommager avec des IED improvisés à partir de quelques obus de mortiers (ou alors c'est trop moderne ?  :lol:).

Ensuite, soit on joue les héros et on essaie de tenir le point de passage, soit on déguerpi vers le nord ou le sud (à creuser...)

PS: on a perdu le sujet V en cours de route ?  :lol:

Link to comment
Share on other sites

Le scénario est intéressant, mais je coince sur plusieurs choses.

Notre unité :

- si je compte bien, on a deux sections de 37 hommes... où sont les 26 restants ?

- "le peloton commandement a envoyé son surplus de personnels dans les sections de combat"... on a deux pelotons de commandement (un par section), non ? Et par corollaire, on a bien deux mortiers de 50 ?

La situation :

Il faut choisir un chemin de repli, et l'ouest est bloqué. Mais on n'a pas d'informations pesant pour ou contre une traversée de la rivière pour le repli...

- Quelle marge de manœuvre a-t-on en restant du côté ouest de la rivière ? Que compte faire le reste de notre bataillon ? Quelles sont les forces nippones de chaque côté de la rivière ? Y a-t-il des zones propices aux parachutages de ravito ? Et in fine, comment on s'exfiltrera de la zone d'opérations ? Possibilité que des avions se posent quelque-part dans la jungle ? Autres voies de repli vers les Indes plus au nord ou au sud ? Présence d'unités alliées dans ces directions ?

En attendant, pour ce qui est de l'attaque du pont, je suis tenté de faire le coup de "Un pont trop loin" : attaquer les deux extrémités du pont en même temps. Une section traverse la rivière à gué, et attaque simultanée fixée à une certaine heure. Ainsi, les positions ennemies ne peuvent se soutenir l'une l'autre alors que de notre côté, la première section qui prend son coté pourra attaquer l'autre à revers. Désavantages, les problèmes de coordination (a-t-on des radios intra compagnie ?) et le risque de tomber sur des unités japonaises lors de la progression côté est.

Link to comment
Share on other sites

Le scénario est intéressant, mais je coince sur plusieurs choses.

Notre unité :

- si je compte bien, on a deux sections de 37 hommes... où sont les 26 restants ?

- "le peloton commandement a envoyé son surplus de personnels dans les sections de combat"... on a deux pelotons de commandement (un par section), non ? Et par corollaire, on a bien deux mortiers de 50 ?

dans la section commandement de la compagnie ,il y a 16 personnels ,donc  on dispatche 10 personnels qui bouchent les trous des manquants dans les deux sections restantes .dans les six ont le major ,son adjoint ,le sergent major de compagnie et trois soldat (1 soldat dédié pour les transmissions ).

un mortier de 50 dans chaque section .

La situation :

Il faut choisir un chemin de repli, et l'ouest est bloqué. Mais on n'a pas d'informations pesant pour ou contre une traversée de la rivière pour le repli...

non ,les infos ne sont pas disons très complète ,on a du réévalué la situation rapidement  ,donc on se base à se que l'on en a déduit de la situation ,le colonel estime la force japonaise à plus ou moins 3 bataillon lui barrant la route à l'Ouest ,et 1 bataillon de l'autres côtés de la rivière (côté Est et qui ne peut surveillé toute la rive côté Ouest ) ,renseignement confirmé par les Karen .on étudie le terrain tout en avançant le plus discrètement possible .les forces japonaises ont beaucoup de monde dans la zone ,mais ces forces sont surtout accés sur la route ,et hormis des patrouilles (une dizaine d'hommes ) dans certaine zone de jungle proche de la route à l'est de la rivière ,la menace n'est pas trop importante .les japs estiment que votre bataillon  est au nord-ouest du pont à une quinzaine de km ,et qu'au vu de leur déploiement  et de l'endroit ou ils ont bloqué se bataillon de gurkhas ,celui-ci n'a pas plus les moyens de tenté une quelconque action au niveau du pont .

il faut se glissé de manière à ne pas tombé sur le bataillon japs posté  côté Est ,et sur les 3 autres bataillons positionné autour de notre bataillon .

- Quelle marge de manœuvre a-t-on en restant du côté ouest de la rivière ? Que compte faire le reste de notre bataillon ? Quelles sont les forces nippones de chaque côté de la rivière ? Y a-t-il des zones propices aux parachutages de ravito ? Et in fine, comment on s'exfiltrera de la zone d'opérations ? Possibilité que des avions se posent quelque-part dans la jungle ? Autres voies de repli vers les Indes plus au nord ou au sud ? Présence d'unités alliées dans ces directions ?

comme le but et de permettre au bataillon de s'exfiltrer afin d'éviter sa destruction total ,celui ne pourra pas grand chose puisque notre action sert justement à permettre à celui-ci de s'exfiltrer .le but est de faire redescendre  un des bataillon japs sur le pont ,laissant un passage vers l'Ouest et ou se glissera notre bataillon afin de rejoindre l'Inde .il y a une dizaine de km entre votre position et le pont  (vous êtes à 1 km au sud de la position ou s'est mis en défense le gros de votre bataillon ).au vu des dix km ,les japs ne peuvent disons pas rendre imperméable la zone ou est bloqué le bataillon au vu du terrain et de la jungle .

pour le ravito ,une prise de contacte radio à l'initiative du major donnera les coordonnés d'une futur zone de parachutage une fois avoir put s'exfiltrer après l'action sur le pont hormis des clairières disséminé dans la zone au nord ,et au sud ,à l' Est ,il n'y a pas de zone permettant l'atterrissage d'avion .

la présence d'allié est simplement limité à des villages Karen ,mais qui ne pourront que fournir un léger appui disons logistique en fournissant des bras pour transporté les éventuels blessé .

En attendant, pour ce qui est de l'attaque du pont, je suis tenté de faire le coup de "Un pont trop loin" : attaquer les deux extrémités du pont en même temps. Une section traverse la rivière à gué, et attaque simultanée fixée à une certaine heure. Ainsi, les positions ennemies ne peuvent se soutenir l'une l'autre alors que de notre côté, la première section qui prend son coté pourra attaquer l'autre à revers. Désavantages, les problèmes de coordination (a-t-on des radios intra compagnie ?) et le risque de tomber sur des unités japonaises lors de la progression côté est.

pour les radios ,du disposent de deux postes wireless Set No 38 (porté phonie1 km ) dans chaque peloton ,et d'un poste pour le PC compagnie W set NO 68 (porté en phonie 8 km et en graphie 16 km ).

sinon  l'idée est séduisante ,à étudier  =)

Link to comment
Share on other sites

bon ben on laisse tomber ,scénario pas assez motivant (s'est de ma faute ) et pas assez moderne .

si on peu enlever se scénario que j'ai ouvert ,enfin l'enlevé qu'on ne le voit plus sur le file wargames ,si un responsable du forum peu le faire enlever ,merci d'avance  =)

faut que je bûche sur un truc plus récent et mieux présenté .

Link to comment
Share on other sites

Désolé de ne pas participer plus, mais je suis salement grippé depuis le début de cette semaine, ca n'aide pas.

C'est dommage, le sujet a du potentiel, le manque de modernité ne me gêne pas (et on avait eu une bonne participation sur le sujet Easy Company). La jungle birmane est peut-être moins attirante que le bocage normand, et « le pont de la rivière Kwaï » commence à dater. Pour moi, le seul défaut c'est le manque de cartes et d'images. Mais le sujet me tente plus que de revisiter la guerre du Golfe ou de gêrer une prise d'otages à la Rainbow Six  ;)

Link to comment
Share on other sites

Désolé de ne pas participer plus, mais je suis salement grippé depuis le début de cette semaine, ca n'aide pas.

C'est dommage, le sujet a du potentiel, le manque de modernité ne me gêne pas (et on avait eu une bonne participation sur le sujet Easy Company). La jungle birmane est peut-être moins attirante que le bocage normand, et « le pont de la rivière Kwaï » commence à dater. Pour moi, le seul défaut c'est le manque de cartes et d'images. Mais le sujet me tente plus que de revisiter la guerre du Golfe ou de gêrer une prise d'otages à la Rainbow Six  ;)

faut que je travail la présentation pour me lancé dans un wargame ,et je recherche un scénario en se moment qui pourrait-être plus récent et intéressant .

merci quand même  ;).

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...