Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Projet de l'europe dans l'espace


Recommended Posts

coloniser la lune ça c'est sérieux le jour ou l'homme sera capable de vivre en permanence sur notre vieux satellite  la on serra près pour mars pas avant 

 

 

      Il ne faut pas en parler en termes futuristes technologiques, car ça fait des décennies déja que l'humanité aurait pu installer l'homme en permanence sur la Lune si elle l'aurait voulu, technologiquement nous sommes déja a niveau depuis un bon moment pour la viabilité d'un projet d'infras lunaires habitées !

 

    Nombre d'inventions par le passé ne dépendaient pas du niveau technologique pour apparaitre et devenir possible, mais dépendaient d'un besoin nécessaire pour forcer a ce qu'on se penche sur leur développement et réalisation donc !

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

si elle est contaminée, iradiée, ca va risque d'être difficile de la traitér, le peu d'eau qu'on a pu analyser sur Mars a révéler des constituants toxique très difficile à éliminer

Edited by zx
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

 Pour l'eau, qu'on soit sur Mars ou sur la Lune, faudrait pas non déprimer pour des broutilles non plus :

 

   Avec l'osmose inverse on peut largement et aisément assainir n'importe quelle eau ! Après bon, l'osmose coute beaucoup d'énergie c'est vrai ...

 

 Mais ce n'est pas sans solutions ; )  D'autant que l'osmose n'a besoin que d'une pression suffisante pour fonctionner :  Ce qui peut se faire naturellement en jouant sur de la hauteur de colonne d'eau & la gravité notamment sur Mars (+ problématique sur la Lune de compter la dessus ...)

 

   La dépense énergétique au final n'est plus que sur le biais d'acheminenent de cette eau en hauteur (une petite pompe de relevage, ou une vis sans fin et basta ...) et qu'on peu controler quand a quel moment l'actionner pour la gestion énergétique globale du site ...

 

  On pourrait même en faire une mini-centrale hydraulique de type "pompage turbinage" en option !!!

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

Énergie sombre et matière noire : à la découverte du côté obscur de l’univers


Où en est la recherche sur la matière noire et l’énergie sombre ? Cette composante de l’univers jusqu’à présent invisible pourrait bien être mise à nu au cours de cette année, comme vous pourrez le découvrir durant cette vidéo.

 

L’Esa travaille de son côté à l’élaboration d’un télescope baptisé Euclide permettant de sonder l’univers à grande échelle. Avec ce nouvel outil, les scientifiques pourront explorer et cartographier l’univers à la recherche de matière noire et d’énergie sombre. Ce télescope devrait aussi étudier l’action de la gravitation et le rôle de cette matière sur l’expansion de notre univers.

 

http://www.futura-sciences.com/videos/d/energie-sombre-matiere-noire-decouverte-cote-obscur-univers-1088/#xtor=EPR-55-%5BHEBDO%5D-20150516-%5BVIDEO-Energie-sombre-et-matiere-noire-:-a-la-decouverte-du-cote-obscur-de-l--univers%5D

Edited by zx
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

 Tout le drame du spatial européen concentré en 1 sujet :  Pride, le successeur du démonstrateur IXV

 

    http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/ixv-ixv-mini-navette-europeenne-bien-vecu-son-vol-historique-59024/

 

 

 

  Pourquoi je dis cela ? Car après tout  au premier abord c'est une chose positive que les résultats du démonstrateur IXV nous permette d'envisager Pride maintenant pour 2020 environ

 

 Oui mais, c'est aussi caractéristique de toute la lourdeur d'absence de volonté financière a faire du vrai spatial utile et a lancements fréquents en Europe !

 

   Si par exemple on était dans un contexte US : IXV aurait déja débouché sur la signature d'une réalisation en série de véhicules de ce type avec une dizaine de mission signée/financée dans plusieurs domaines pour aller au de la, de la démonstration mais vers un usage

 

    Mais non nous sommes en Europe, IXV qui a déja été plutot long a être accouché par l'ESA (ça doit faire bien 6-8 ans que j'en entends causer de ce démonstrateur !) si on était dans un contexte US n'aurait pas pris + de 2 ans via un budget adéquate pour que sa réalisation ne traine pas jusqu'aux calendes grèques ... Et les résultats auraient illico déclenché un programme de réalisation en série pour ceci cela et encore ça, & ça tiens ...

 

    Voila pourquoi je dis le drame du spatial européen même si oui IXV c'est très positif, mais ça révèle aussi notre politique financière qui implique des programmes très mous & somnolents ou on prends guère de risque ... C'est un peu l'Helvétie quoi

 

     Il y a urgence que cette Europe pourtant financièrement + riche que les USA dans les faits, revoit très clairement sa politique financière de son spatial et ouvre les yeux sur la nécessité de rattraper la politique US en la matière ou ils dépensent en gros 4x + que nous au minimum (si on met de coté les dépenses spatiales militaires US, car la c'est probablement au total 10x + que nous de manne financière totale pour l'espace)

 

     Ca ne peut pas durer comme ça ... Surtout a une époque charnière ou au final on risque de louper le coche du spatial industriel habité

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites

DarkSidius sort de ce corp !!! :happy:

Pour le coup c'est peut être pas le bon exemple. Le X-37 US à traîné de nombreuses années, en passant par la NASA, abandonné puis repris par l'USAF. Ils ont mis 10 ans pour le faire et 5 ans après on reste sans nouvelle de nouvelles versions. Et on à l'impression que ca reste très expérimental comme solution.

 

Même si je suis d'accord sur le fait qu'en Europe on avance trop doucement. En partie à cause d'un manque de nouvelle politique industrielle.

 

Pour revenir à PRIDE c'est une bonne nouvelle, j'avais peur de voir l'histoire de l'ATV se répéter. On sait maintenant qu'il reviendra bien sur une piste ce qui est aussi une bonne chose pour la réutilisation. Du coup rendez-vous l'an prochain pour voir quel tête PRIDE aura et je suppose qu'on en apprendra plus sur le calendrier. Un lancement en 2020 serait très bien en terme de timing.

Link to post
Share on other sites

 

lourdeur d'absence de volonté financière a faire du vrai spatial utile et a lancements fréquents en Europe !

 

Ah oui c'est sur, aux US ils ont le SLS, question lancements utiles et fréquents ça se pose là....

Link to post
Share on other sites

L'article donne des précisions intéressantes concernant Pride:

- tout d'abord, le programme vise, entre autres, "à ramener des échantillons après une mission d'exploration lointaine". Cela devrait entraîner à terme une simplification de ce type d'expédition, ayant pour but de ramener des échantillons minéraux extra-terrestres. Plus besoin de concevoir, comme pour StarDust, un module configuré pour la rentrée dans notre atmosphère (bouclier, parachute...) Cela devrait aussi permettre un allégement de la sonde. Par contre, on évoque une charge à ramener variant entre 3 et 400 kg, ce qui rend difficile le retour du vaisseau complet (New Horizons pèse 478 kg, Rosetta 3 tonnes).

Dans ce cadre, vu le temps nécessaire pour concevoir une sonde (~ 10 ans ?), le délais de développement de Pride (objectif 2020) ne me pose pas de souci. Le programme Cosmic Vision de l'ESA court jusqu'en 2025. Un véhicule spatial européen réutilisable ne s'avèrerait utile qu'au delà de cette date.

- l'usage possible de parachutes type parafoil (parapente). Cela indique qu' va peut-être résoudre des difficultés techniques comme la précision du point d'atterrissage. Dans ce cas, pourquoi ne pas y recourir pour récupérer les lanceurs réutilisables? Cela me semble moins compliqué que le projet Adeline qui transforme les moteurs d'Ariane en drones ( http://www.usinenouvelle.com/article/airbus-presente-adeline-une-ariane-reutilisable-pour-contrer-spacex.N333885 )

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

DarkSidius sort de ce corp !!! :happy:

Pour le coup c'est peut être pas le bon exemple. Le X-37 US à traîné de nombreuses années, en passant par la NASA, abandonné puis repris par l'USAF. Ils ont mis 10 ans pour le faire et 5 ans après on reste sans nouvelle de nouvelles versions. Et on à l'impression que ca reste très expérimental comme solution.

 

Même si je suis d'accord sur le fait qu'en Europe on avance trop doucement. En partie à cause d'un manque de nouvelle politique industrielle.

 

Pour revenir à PRIDE c'est une bonne nouvelle, j'avais peur de voir l'histoire de l'ATV se répéter. On sait maintenant qu'il reviendra bien sur une piste ce qui est aussi une bonne chose pour la réutilisation. Du coup rendez-vous l'an prochain pour voir quel tête PRIDE aura et je suppose qu'on en apprendra plus sur le calendrier. Un lancement en 2020 serait très bien en terme de timing.

 

 

 

    Attends, je t'arrete 2 secondes la, tu as vu la taille du X37 en comparaison de l'IXV ? Reprends une autre base de comparaison :

 

  Si l'X37 avait été développé et lancé par les européens :  Au rythme ou on bosse & finance dans cette Europe, le programme aurait pris 20 ans pour un malheureux vol et puis s'en vont ... Comparons ce qui est comparable ... L'X37 est un engin majeur en comparaison de l'IXV a mis chemin vers une vrai navette spatiale mais en mode drone ...

 

    Ou autre comparaison possible si l'IXV avait été US : Un programme de ce genre aurait été mineur pour eux et n'aurait guère pris + de 2 ans, vol inclus ...

 

 

     Quand a venir mettre le SLS en comparaison, la c'est limite trollage (mais ça me déplait pas ^^)  lol

 

 

        SLS dans les faits, c'est un programme aussi ambitieux qu'Apollo ... Logique que se soit relativement lent (entre 5 & 10 ans, comme Apollo ...) et avec un rythme de vol faible

 

   Il y a même un progrès notable en rapport a Apollo : 1 vol/an c'est grosso modo le double de fréquence de tir par rapport au lanceur Saturne 5, ou pourtant a l'époque les USA avaient mis top priorité financière sur le programme pour vaincre l'URSS sur le terrain de  l'aventure humaine dans l'espace

 

       1 vol/an pour SLS si on y regarde bien, de par ce qui s'est fait par le passé : C'est un très bon rythme de tir qui dénote de gros progrès industriel & de développement et ce avec un budget moindre que les programmes Apollo

Link to post
Share on other sites

    Attends, je t'arrete 2 secondes la, tu as vu la taille du X37 en comparaison de l'IXV ? Reprends une autre base de comparaison :

 

  Si l'X37 avait été développé et lancé par les européens :  Au rythme ou on bosse & finance dans cette Europe, le programme aurait pris 20 ans pour un malheureux vol et puis s'en vont ... Comparons ce qui est comparable ... L'X37 est un engin majeur en comparaison de l'IXV a mis chemin vers une vrai navette spatiale mais en mode drone ...

 

    Ou autre comparaison possible si l'IXV avait été US : Un programme de ce genre aurait été mineur pour eux et n'aurait guère pris + de 2 ans, vol inclus ...

 

 

     Quand a venir mettre le SLS en comparaison, la c'est limite trollage (mais ça me déplait pas ^^)  lol

 

 

        SLS dans les faits, c'est un programme aussi ambitieux qu'Apollo ... Logique que se soit relativement lent (entre 5 & 10 ans, comme Apollo ...) et avec un rythme de vol faible

 

   Il y a même un progrès notable en rapport a Apollo : 1 vol/an c'est grosso modo le double de fréquence de tir par rapport au lanceur Saturne 5, ou pourtant a l'époque les USA avaient mis top priorité financière sur le programme pour vaincre l'URSS sur le terrain de  l'aventure humaine dans l'espace

 

       1 vol/an pour SLS si on y regarde bien, de par ce qui s'est fait par le passé : C'est un très bon rythme de tir qui dénote de gros progrès industriel & de développement et ce avec un budget moindre que les programmes Apollo

Tu sors les deux ans de ton chapeau comme si c'était évident. Ce genre de programme ça tourne rapidement dans les 5 ans minimum. La capsule Orion ce sera 10 ans entre le lancement et le premier vol. Le Dragon de SpaceX c'est 5 ans. Du coup les 2 ans sont totalement fantaisiste. Surtout en plus si tu parles de projets de la NASA ou de l'USAF.

 

Maintenant PRIDE devrait faire entre 2 et 3 tonnes selon la version de Vega utilisé alors que le X37 en fait 4.9t.

Link to post
Share on other sites

(...)

SLS dans les faits, c'est un programme aussi ambitieux qu'Apollo ... Logique que se soit relativement lent (entre 5 & 10 ans, comme Apollo ...) et avec un rythme de vol faible

Il y a même un progrès notable en rapport a Apollo : 1 vol/an c'est grosso modo le double de fréquence de tir par rapport au lanceur Saturne 5, ou pourtant a l'époque les USA avaient mis top priorité financière sur le programme pour vaincre l'URSS sur le terrain de l'aventure humaine dans l'espace

1 vol/an pour SLS si on y regarde bien, de par ce qui s'est fait par le passé : C'est un très bon rythme de tir qui dénote de gros progrès industriel & de développement et ce avec un budget moindre que les programmes Apollo

Le SLS s'avérera-t-il si remarquable? Les russes envisagent d'envoyer des charges plus petites et inhabitées vers une station spatiale, où ils les assembleraient ( http://www.webcitation.org/5j8D34fZx )

Plutôt que d'investir dans un nouveau lanceur de grande taille, cela permet d'utiliser les fonds pour créer les modules qui composeront un vaisseau spatial ou une sonde. L'Europe pourrait même utiliser cette technique avec ses lanceurs actuels.

Link to post
Share on other sites

        SLS dans les faits, c'est un programme aussi ambitieux qu'Apollo ... Logique que se soit relativement lent (entre 5 & 10 ans, comme Apollo ...) et avec un rythme de vol faible

 

...

 

Absolument pas, SLS réutilise les moteurs de la navette. Pour Apollo, ils ont du développer de nouveaux moteurs. Pareil pour les autres équipements, Apollo partait de beaucoup plus loin.

 

Et le vol/an du SLS a du mal a trouver une charge utile.

 

Bon après oui c'est du trollage gratuit...

Link to post
Share on other sites

Tu sors les deux ans de ton chapeau comme si c'était évident. Ce genre de programme ça tourne rapidement dans les 5 ans minimum. La capsule Orion ce sera 10 ans entre le lancement et le premier vol. Le Dragon de SpaceX c'est 5 ans. Du coup les 2 ans sont totalement fantaisiste. Surtout en plus si tu parles de projets de la NASA ou de l'USAF.

 

Maintenant PRIDE devrait faire entre 2 et 3 tonnes selon la version de Vega utilisé alors que le X37 en fait 4.9t.

 

    Orion a été mise en stand-by du fait de l'arrêt du programme Ares ou ils se sont simplement rendu compte qu'il n'y avait plus besoin de dépenser immédiatement son budget, et comme le délai pour SLS était long : Ils ont volontairement piétiné pour ne pas trop dépenser ... Il n'y a pas eu 10 ans de développent continu de tout un bureau d'étude pour Orion, simplement une longue pose lié a un gros contretemps de changement de programme

Le SLS s'avérera-t-il si remarquable? Les russes envisagent d'envoyer des charges plus petites et inhabitées vers une station spatiale, où ils les assembleraient ( http://www.webcitation.org/5j8D34fZx )

Plutôt que d'investir dans un nouveau lanceur de grande taille, cela permet d'utiliser les fonds pour créer les modules qui composeront un vaisseau spatial ou une sonde. L'Europe pourrait même utiliser cette technique avec ses lanceurs actuels.

 

    Je ne dis pas qu'SLS est remarquable, je dis que pour moi ce programme c'est du Apollo like, concernant ce qu'envisagent les Russes ça m'intéresse guère ... La russie pour moi n'est plus vraiment une puissance spatiale : Elle ne fait que surfer sur Soyuz qui est juste robuste et pas cher ... Et si Soyuz vole toujours, les russes le doivent fondalementalement au fait que les USA ont sauvé la filière un peu avant les années 2000 en permettant aux russes de se concentrer financièrement sur Soyuz

Absolument pas, SLS réutilise les moteurs de la navette. Pour Apollo, ils ont du développer de nouveaux moteurs. Pareil pour les autres équipements, Apollo partait de beaucoup plus loin.

 

Et le vol/an du SLS a du mal a trouver une charge utile.

 

Bon après oui c'est du trollage gratuit...

 

 

    Et c'est quoi le problème qu'SLS réutilisent des moteurs qui vont bien ? Ta base de comparaison sur l'ambition ou non d'un programme est d'une étrangeté pour moi ...

Link to post
Share on other sites

(...)

Je ne dis pas qu'SLS est remarquable, je dis que pour moi ce programme c'est du Apollo like, concernant ce qu'envisagent les Russes ça m'intéresse guère ... La russie pour moi n'est plus vraiment une puissance spatiale : Elle ne fait que surfer sur Soyuz qui est juste robuste et pas cher ... Et si Soyuz vole toujours, les russes le doivent fondalementalement au fait que les USA ont sauvé la filière un peu avant les années 2000 en permettant aux russes de se concentrer financièrement sur Soyuz (...)

Euh ... la Russie n'est peut-être plus une puissance spatiale, mais les américains sont bien contents qu'elle embarque ses astronautes en ce moment.

Quand au fait de disposer de Soyouz "juste robuste et pas cher", je crois que bien des nations rêveraient de ne disposer "que" de ce type de lanceur (la Chine s'y emploie)

J'ajouterai qu'on peut même considérer qu'en ce moment ce sont les russes qui sauvent l'ISS, en permettant la relève des équipages.

On a vu plus mauvais comme puissance spatiale ...

Et pour le SLS, je demande à voir. La récente annonce de la NASA sur une base lunaire montre la formidable capacité US à communiquer, alors je reste circonspect.

Fin du HS pour moi.

Link to post
Share on other sites

    Orion a été mise en stand-by du fait de l'arrêt du programme Ares ou ils se sont simplement rendu compte qu'il n'y avait plus besoin de dépenser immédiatement son budget, et comme le délai pour SLS était long : Ils ont volontairement piétiné pour ne pas trop dépenser ... Il n'y a pas eu 10 ans de développent continu de tout un bureau d'étude pour Orion, simplement une longue pose lié a un gros contretemps de changement de programme

 

Il y a eu une pause d'un an je crois et pas pour l'ensemble du programme. Mais 2 ans pour développer un nouveau projet ça n'existe pas dans le spatial.

Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...

L’agence spatiale Allemande, la DLR vient de présenter un concept intéressant de super-successeur au Concorde. L’objectif est de créer un vrai avion en série avec un objectif d’utilisation classique. Et ensuite, on utilise des éléments de l’architecture pour réaliser économiquement un morceau. Ici, le premier étage serait utilisable pour faire un lanceur partiellement réutilisable. Ce concept est une évolution du concept Sanger II + Cargus.

http://aviationweek.com/technology/new-road-map-dlr-s-suborbital-spaceliner?NL=AW-18&Issue=AW-18_20150821_AW-18_735&sfvc4enews=42&cl=article_11&utm_rid=CPEN1000001025481&utm_campaign=3559&utm_medium=email&elq2=155664b7ccc140d898e1b50c2e839e73

L’avion serait capable d’emmener 50 passagers entre l’Europe et l’Australie en 1h30. Une version agrandie (100  passagers et plus loin est aussi à l’étude).

Le premier étage fait 82 m de long et 36 de large. Il  utilise 9 moteurs pour larguer l’avion à 75 km et 4 km/s.  Ensuite il est récupéré en vol par un avion classique.

DF-TECHSpaceliner_1_DLR.jpg

L’avion  étage fait 64 de long et 33 de large. Ensuite il utilise ses deux moteurs pour atteindre 80 km et 7 km/s.  Ensuite il fait sa rentrée à Mach 20. Il faut 10 tonnes d’eau pour refroidir l’avion à cette phase. Les chercheurs cherchent comment réduire ce chiffre.  L’avion démarre ses moteurs dés le décollage mais il utilise en fait à ce moment le carburant du premier étage.

DF-TECHSpaceliner_2_DLR.jpg

C’est le même moteur LO2/LH2 qui est utilisé pour maximaliser l’effet de série.  Le véhicule serait utilisable entre 150 et 300 fois.

L’objectif est de viser les clients d’avion normaux les plus riches : les chercheurs pensent que 0.2% des voyageurs internationaux sont intéressés (100 000 000/an).  Avec ce chiffre il faut construire 2000 moteurs par an pour répondre à la demande.  C’est ce chiffre qui permet l’effet de série.

Planning envisagé :
2016-2017 : revue du concept  avancée
2019-2020 : revue du concept  préliminaire.
2020 : décision
2020 : Etudes des systémes
2025 : revue du concept
2030 : début construction
2035 : premier vols du prototype
2040 : mise en service

Le cout du développement de 1er prototype est estimé à 30 milliards d’euros.

(NDT : intéressant comme concept mais j’ai peur qu’ils aient les mêmes erreurs que nous sur Concorde)
 

Edited by Marcus
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,550
    Total Members
    1,550
    Most Online
    vicky
    Newest Member
    vicky
    Joined
  • Forum Statistics

    21,091
    Total Topics
    1,376,694
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...