Sign in to follow this  
collectionneur

Séisme au Japon, Fukushima et conséquences

Recommended Posts

Pour ceux que cela intéressent, je siterai "Les japonais" de Corinne POUPÉ. Ce livre explique bien l'organisation du pays face aux catastrophes naturelles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mise en perspective:

Le plus fort séisme enregistré fut de 9. Hier, c'était du 8,9.

On peut donc penser que leur niveau de sécurité est pas mal du tout.

PS: ne pourrait-on pas couper la partie séisme du Japon et le placer en divers? Le sujet est aussi important que différent des valeurs profondes du Japon.

Je suis bien d'accord, ils s'en tirent plutôt bien. D'autant plus que ce sont les vagues qui ont fait la majorité des victimes, pas le shaker urbain.

Et sujet déplacé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prévoir exactement ce qui va se passer avec un séisme d'une magnitude supérieure à 9 doit être extrêmement compliqué (pour rappel il n'y a eu que 3 séismes enregistrés d'une magnitude supérieure à 9: 9.5 au Chili en 1960, 9.2 en Alaska en 1964 et 9.1 un certain 26 Décembre 2004 (dans ce cas là c'est plus le Tsunami qui a suivi qui a marqué l'attention)), donc pour moi c'est normal qu'il y ait certains problèmes. D'ailleurs même s'il y a eu libération de particules radioactives, le coeur du réacteur ne semble pas avoir été touché, ce qui est l'essentiel.

PS: d'ailleurs, la rupture d'un barrage aussi du à ce séisme sera probablement bien plus meurtrier, même sur le long terme, que cet incident nucléaire...

Pourtant personne ne crie contre les barrages, comme quoi... :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

on parle des normes anti-sismiques dans les installations nucléaires ;-).

Je serai curieux de voir les unités NRBC en actions

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui je sais, mais pour pouvoir savoir comment construire de manière à résister à ce genre de séismes, il faut aussi pouvoir voir ce qui se passe lors d'un vrai séisme, car les modèles restent des modèles, qui doivent pouvoir être validé par "l'expérience" (la réalité sur le terrain).

En plus, à magnitude égale, un séisme à faible profondeur ou à forte profondeur n'aura pas les mêmes effets, ce qui complique encore les choses.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prévoir exactement ce qui va se passer avec un séisme d'une magnitude supérieure à 9 doit être extrêmement compliqué (pour rappel il n'y a eu que 3 séismes enregistrés d'une magnitude supérieure à 9: 9.5 au Chili en 1960, 9.2 en Alaska en 1964 et 9.1 un certain 26 Décembre 2004 (dans ce cas là c'est plus le Tsunami qui a suivi qui a marqué l'attention)), donc pour moi c'est normal qu'il y ait certains problèmes. D'ailleurs même s'il y a eu libération de particules radioactives, le coeur du réacteur ne semble pas avoir été touché, ce qui est l'essentiel.

PS: d'ailleurs, la rupture d'un barrage aussi du à ce séisme sera probablement bien plus meurtrier, même sur le long terme, que cet incident nucléaire...

Pourtant personne ne crie contre les barrages, comme quoi... :lol:

Richter 9 n'a pas beaucoup de sens ... en effet l'Echelle de Richter s'intéresse a la puissance dégagé a l'épicentre, et ne préjuge pas de la qualité du mouvement du terrain localement ... en gros c'est un truc de journaliste qui n'a aucun intérêt pour les opérationnels.

Les bâtiment sont conçu pour résister a certaine contrainte de cisaillement flexion surcharge verticale etc.  A priori le modèle de contrainte est lié a la géologique local et au risque connu de tremblement de terre, mais y a aucune garantie que le prochaine tremblement produisent les même contrainte aussi longtemps de même intensité etc.

Au dela de ca les norme parasismique sont assez conservative au Japon, a raison, et ca marche. Le même séisme en Turquie et c'était le million de mort.

Pour les installations industriellles, et nucléaires ici, difficile de se prononcer. Le risque est pris en compte au même titre que pour les habitation, mais y a tout un tas de cascade d'événement qui peuvent amenenr a des situations tellement improbable qu'elle auront meme pas été envisagé a la conception. A priori le souci ici a été l'explosion de l'hydrogène produit lors du fonctionnement du réacteur ... hydrogène qui s'est barré on sait comment dans les bâtiments turbine! Au moment du seisme la centrale était déjà en défaut, a cause d'un refroidissement en panne ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chiffres officiels mesurés : 1,015 mircrosieverts par heure sur la ville de Fukushima.

Pas de mesures indépendantes pour le moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok donc dans le meilleur cas ils ont dépressurisé le bâtiment réacteur (pas le choix) et de l'hydrogène s'est accumulé dans la salle turbine ? Il ne me semblait pas que les cheminées d'évacuation des gaz en surpression donnent dans la salle turbine pourtant. Chez nous ça sort sur le toit du réacteur avec un zoli filtre à sable à l'efficacité douteuse. (le filtre à sable n'aurait été adopté qu'en France, les autres pays n'aurait pas considéré la chose comme efficace donc oubliez pour le Japon)

Scenario moins enviable: le confinement a cédé au niveau de l'échangeur de chaleur entre les circuits de refroidissement primaire et secondaire (connu pour avoir des faiblesses) et on a une rupture de confinement. Le secondaire monte en pression et fuit (dans les réacteurs Westinghouse ils y a normalement 400 bars dans le primaire et 200 dans le secondaire si mes souvenirs sont bons).

Problème: si on en est là, on doit perdre de l'eau (remplie d'isotopes radioactifs) en quantité, si la pression baisse du fait de la fuite/explosion, l'eau chaude va se vaporiser, ça va commencer à être dur de refroidir le coeur.

ça pue vraiment...

edit: voilà ce que je vois sauter sur les images

Image IPB

ça ressemble tout de même assez à un bâtiment réacteur (il y en a trois autres identiques à côté). Par contre ce que l'on voit de l'extérieur ne ressemble pas à l'enceinte de confinement. On dirait qu'ils ont mis leur enceinte de confinement sous hangar. Du coup il est possible qu'une partie des gaz relachés se soient accumulés dans ce hangar, mais il serait étonnant qu'ils n'aient pas prévu un scénario d'accumulation d'hydrogène.

Est-ce que k'un d'entre vous sait quelles sont les cheminées d'évacuations des gaz en surpression ? Je pencherais pour les grandes structures métalliques blanches, mais pas sûr.

au passage, selon wiki: Fukushima-Daiichi 1 : 439 MWe, mis en service en 1970, construite par General Electric. je me demande de quel type de réacteur il s'agit. (On en avait fini avec la filière graphite à l'époque j'espère ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Scenario moins enviable: le confinement a cédé au niveau de l'échangeur de chaleur entre les circuits de refroidissement primaire et secondaire (connu pour avoir des faiblesses) et on a une rupture de confinement. Le secondaire monte en pression et fuit (dans les réacteurs Westinghouse ils y a normalement 400 bars dans le primaire et 200 dans le secondaire si mes souvenirs sont bons).

C'est un réacteur à eau bouillante, donc pas d'échangeur de chaleur et un circuit unique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un réacteur à eau bouillante, donc pas d'échangeur de chaleur et un circuit unique.

Bien vu j'avais pas percuté qu'on parle de BWR pour celle qui a explosé ...

Les détail chez wiki http://en.wikipedia.org/wiki/Fukushima_I_Nuclear_Power_Plant

En fait pour résumer, le défaut de refroidissement a abouti a une augmentation de pression pour éviter l'éclatement du circuit primaire, il a été décidé de lacher de la vapeur dans le confinement du batiment réacteur, puis comme c'était insuffisant dans le confinement du batiment turbine. Visiblement la ventilation de l'hydrogene n'a pas eu lieu ... et boom.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je serai curieux de voir les unités NRBC en actions

Les tchèques pourront envoyer leurs blindés spéciaux. J'avais assisté à des démonstrations de leur capacité. C'était intéressant.

De plus, de mémoire Nexter avait dans ses cartons des robots lourds pour l'intervention sur des accidents industriels

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait pour résumer, le défaut de refroidissement a abouti a une augmentation de pression pour éviter l'éclatement du circuit primaire, il a été décidé de lacher de la vapeur dans le confinement du batiment réacteur, puis comme c'était insuffisant dans le confinement du batiment turbine. Visiblement la ventilation de l'hydrogene n'a pas eu lieu ... et boom.

Pour mieux comprendre:

Image IPB

Source: wiki

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Wolfmoy, Maverick

Ok, Encore le nombrilisme franco-français qui me joue des tours :)

Merci pour l'info !

Share this post


Link to post
Share on other sites

protection très relative ...

Les bâtiments des réacteurs me surprennent ils sont peut être aux normes anti sismiques mais forts différents des enceintes ovoïdes des centrales français a priori conçues pour protéger la cuve du réacteur d'un impact d'avion.

Là çà ne semble pas du tout le cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

ils peuvent être recouvert d'une structure legère

Share this post


Link to post
Share on other sites

ils peuvent être recouvert d'une structure legère

D'autant qu'ici c'est pas la solidité des batiment qui pose probleme mais la fiabilité de l'alimentation électrique de secours qui a rendu le refroidissement défecteux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wow...

L'enveloppe du bâtiment 1 a semble t'il été soufflée :

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Les parkings de l'usine Nissan ont été salement touchés (pas cette photo). Nombre de véhicules en attente d'expédition vers le monde entier sont détruits.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'explosion est assez impressionnante la bâtiment ou se trouve le réacteur a explosé littéralement il ne reste que l'armature en métal, mais l'enceinte de confinement qui est à l'intérieur est saine apparemment.

http://www.youtube.com/watch?v=wwkXriY4NfQ

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'explosion est assez impressionnante la bâtiment ou se trouve le réacteur a explosé littéralement il ne reste que l'armature en métal, mais l'enceinte de confinement qui est à l'intérieur est saine apparemment.

http://www.youtube.com/watch?v=wwkXriY4NfQ

Les autorités japonaise parle d'une fusion du coeur ... les barre combustible aurait été en contact avec l'air suite au manque de refroidissement - a la fois approvisionnement en eau qu'alimentation électrique pour les pompes -, et des laché de vapeur contaminée césium ... pour l'instant c'est pas bon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,920
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries