Sign in to follow this  
collectionneur

Séisme au Japon, Fukushima et conséquences

Recommended Posts

Le site du réseau sortir du nucléaire tient un blog très à jour sur les évènements:

http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/alerte-nucleaire-au-japon-apres-un/

L’agence de sûreté nucléaire japonaise a admis qu’il y a une fusion partielle du coeur du réacteur nucléaire n°1 de la centrale de Fukushima Daiichi (1).

(1) The core of a nuclear reactor damaged by Friday’s massive earthquake has partially melted, Japan’s nuclear safety agency said Saturday, and the company that runs the plant is pouring seawater into the reactor in an attempt to cool it and prevent it from going critical. http://today.msnbc.msn.com/id/42044156/ns/today-today_news/

Le réacteur 3 de la même centrale ne serait également plus refroidi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je passe en vitesse, des connards m'ont pété ma bécane gratuitement tout à l'heure.

Si j'arrive à savoir qui c'est (pas impossible), y'en a qui vont saigner dans les jours à venir.

>:( >:( >:(

Pour ce qui est du Nuke Jap, j'ai la très nette impression depuis plusieurs heures qu'on nous la rejoue "tout va bien tout est sous contrôle" façon Tcherno.

Besson, t'aleur, avait l'air encore plus faux cul que d'hab, ce qui constitue un réel exploit.

Les pontes de la sûreté nucléaire français: idem. Pellerin pas mort !

EDIT: le remplacant officiel de Pellerin (celui qui disait que pas de souci, comme Pasqua et et Madelin) se nomme André Claude Lacoste. Retenez ce nom.

Fin d'EDIT.

NKM, pas moins pire.

Y savent rien, mais tout va bien. TRES mauvais signe.

Il semble établi qu'il y a du Césium dans l'air autour de la centrale.

Ce qui veut dire: fusion du réacteur en cours.

Parce que dans le cas où (ce qu'on veut nous faire croire) c'est le système de refroidissement qui a sauté, il y a certes de la radio-activité (faible) dedans, mais certainement pas de Césium, qui lui provient du coeur du réacteur.

D'ailleurs, l'hydrogène en question, il vient pas d'un début de fusion partielle du réacteur en réaction avec le système de refroidissement ? Chuis pas expert mais bon .....

Avec le 2, plus le trois peut-être dans le même processus.

Ca sent la merde grave les gars !

D'autre part, quand j'ai vu la video de l'explosion du réacteur 1, hormis la big onde de choc, j'ai vu une énorme masse sombre s'élever, puis disparaître dans la fumée.

Et ça, ca m'inquiète grave, parce que ça ressemblait pas au toit du bâtiment qui lui a volé d'entrée. Du bardage/tôle ou assimilé, rien de costaud.

Le haut de l'enceinte de confinement ?

Après, on nous dit que c'est de l'hydrogène qu'à pété, toussa, MAIS que le coeur est intact.

Je vois pas comment ils le sauraient, vu qu'après le Bang, tout a sauté, tout les systèmes de contrôle et de refroidissement et compagnie, avec des tonnes de débris par dessus.

La logique veut que le bastringue soit hors contrôle, puisque les système de contrôle, justement, sont obligatoirement détruits.

Alors je vois pas comment on peut affirmer que le truc est sous .. contrôle, justement.

C'est terrible, la comm officielle. Suffit juste d'écouter ce qu'on nous dit pour mettre le doigt sur les incohérences.

Bref, kâkâ en vue je crois, et si j'étais croyant, j'frais une prière pour les japonais.

Putain de monde de merde !

J'espère me tromper.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il semble clair que le défaut de refroidissement a about a une fusion partielle ... les japonais ne s'en cache pas. La question porte surtout sur la quantité de combustible qui a été relaché lors des débazage visant a assurer un niveau de pression admissible pour le confinement.

Pour le moment il semble que l'ennoyage de l'enceinte du réacteur se poursuive et que la température baisse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

sur Inter à 7 heures

risque de la fusion dans deux réacteurs

un troisième réacteur connaîtrait une fuite de vapeurs radio actives au césium

un scenario à la Tchernobyl (a priori moins important -on verra- car plus progressif donc potentiellement mieux géré) est envisagé très sérieusement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui m'agace le plus, c'est que l'on a très, très peu d'informations chiffrées sur le niveau actuel de radiation sur site.

Les chiffres d'hier était de quelques mSv par heure maximum  (unité de dose "absorbée", c-à-d l'énergie reçu sous forme de radiation (Gray) pondérée par certains facteurs pour mieux modéliser les réponses de l'organisme), voir des µSv en ville.

A titre d'indication, Tchernobyl c'était quelques Sievert/Heure sur site (!!!).

Par rapport aux (peu de) chiffres connus sur le cas Japonais, c'est pour le moment plusieurs milliers de fois inférieur à Tchernobyl.

Il nous faut des valeurs ! Pas pour faire de l'exploitation ultra-fine (y'a des radiologues / cancérologues ici ? ;) ) mais surtout pour avoir un ordre de grandeur.

Car dire "y'a du césium dans l'air" lors dans accident nucléaire ... c'est un peu comme dire "on a trouvé des trace de combustion de kérosène" après un crash aérien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au niveau économie, Tokyo vient de demander une aide énergétique de la Russie. Mais y a t'il des lignes haute tension entre ces 2 pays ???  :rolleyes:

Bon, la Russie qui était en bisbille avec le Japon suite aux Kouriles pourra certainement en profiter au niveau diplomatique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour revenir sur le Tsunami on annonce déjà 1800 morts et des centaines de victimes dans 2 autres ports

un 3iè port ( source itélé et libération ) ferait état de près de 10 000  disparus !!

En ce qui concerne le problème nucléaire, si ça "pète" nos TOM sont'ils sur le chemin des vents dominants ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En ce qui concerne le problème nucléaire, si ça "pète" nos TOM sont'ils sur le chemin des vents dominants ?

Le point est de savoir si, en cas d'explosion, il y a entrée ou non de particule dans la stratosphère. A ce moment, tout serait possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les barres de combustible du réacteur 3 auraient été découvertes sur 3m (BFMTV). Fusion partielle là aussi, on ne sait pas si ils ont pu le recouvrir ensuite. "Le gouvernement Japonais n'écarte pas l'hypothèse d'une explosion du réacteur 3"...

Share this post


Link to post
Share on other sites

finalement ce terrible accident nous démontre une fois de plus qu'on passe la communication avant la sécurité des populations.

on ignore encore les dégâts exacts , même si à mon avis les USA ont déjà certainement grâce à leur satellites une image exact de la situation en matière de radiation!

mais pourquoi les Japonais ne donnent ils pas les taux exacts heure par heure ? pourquoi ces "nuls" de l'agence de protection nucléaire ne demande pas à l'onu la mise en place de moyen indépendant de mesure.

à priori , les mouvements d'air météo opèrent par hémisphère! donc s'il y a pollution nucléaire, elle sera plutôt pour nous que pour Tahiti !

j'aimerai aussi que "illustre" ministre de l'industrie explique aux gens ce qu'il appelle une fonte partielle ! car sur un coeur nucléaire j'ai pas l'impression qu'il y est de grosses différences entre partiel et total.

je remercie l'internaute qui à mis le site de "sortir du nucléaire"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fusion partielle: des éléments de combustible sont endommagés, leur enveloppe (zircon: http://www.areva.com/FR/activites-2294/zirconium--gainage-et-elements-de-structure-des-assemblages-de-combustible.html) est dégradée et permet à des isotopes radioactifs de fuir dans le circuit de refroidissement et l'enceinte de confinement.

Fusion totale: le combustible fond et se retrouve dans le fond de la cuve du réacteur. Un phénomène de syndrome chinois est alors à craindre: du fait de la chaleur dégagée par le combustible, fonte de la cuve puis du béton de l'enceinte de confinement, le combustible descend de plus en plus sous l'effet de la gravité. Souvent il y a aussi des craintes que les amas de carburants fondus forment une masse critique. Du fait du faible enrichissement du combustible civil, je ne sais pas si c'est possible dans le cas présent. A priori cette centrale fonctionne au MOX.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut-être pas. Nous n'y sommes pas encore. Quatre réacteurs supplémentaires posent problème. Un, le numéro trois est foutu. Les barres de combustibles sont au sec sur 70% de leur surface et ont déjà fondu partiellement. Reste à espérer que la circulation d'eau si elle peut être mise en place pourra maîtriser la température. Pour le moment quatre voire cinq réacteurs sont foutus et nécessiteront des travaux d'entretien et de remise en état majeurs qui prendront plus d'un an. Cela entraînera une rupture capacitaire majeure de la production énergétique du Japon. Si dans le cas du réacteur 1, le confinement a cédé, même de manière mineure, le site devra être décontaminé, voire abandonné et le périmètre du réacteur 1 fermé au public.

Le gouvernement Japonais prévient q'une fusion est possible dans les réacteurs 1 et 3 de Fukushima 1.

215000 Personnes ont déjà été évacuées sur le radius de 20km autour de Fukushima 1 et l'évacuation du radius de 10km autour de Fukushima 2 est en cours.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ Perry, je donnais juste des définitions basiques. La situation à l'intérieur des coeurs, je ne la connais pas.

Par contre vu comme ils aiment faire durer le suspense avant de finalement se résoudre à admettre la vérité, je prendrai le "fusion possible en cours" pour un "fusion en cours" (de toute façon avec des barres de combustibles découvertes, ça laisse peu de doutes).

C'est quand même terrible qu'il faille que l'explosion d'un bâtiment réacteur passe à la télé pour qu'ils commencent à admettre qu'ils ne maîtrisent plus la situation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Four workers were injured after the earthquake and TEPCO confirmed that one employee has been exposed to radiation exceeding 100mSv (106.3mSv), he has been sent to hospital for diagnosis.

Copied from: Radiation Readings “Higher Than Normal” at Fukushima Daiichi Nuclear Plant, Japan | The Global Herald http://theglobalherald.com/radiation-readings-higher-than-normal-at-fukushima-daiichi-nuclear-plant-japan/13349/#ixzz1GTL1KPTN

(Removal of this notice constitutes a Copyright infringement)

http://theglobalherald.com/radiation-readings-higher-than-normal-at-fukushima-daiichi-nuclear-plant-japan/13349/

C'est grosso-modo 1/50eme de ce qu'on pris les premiers intervenant à Tchernobyl. Ça commence à faire beaucoup.

Il n'y a pas d'indication sur le lieu d'exposition, ni sur la durée.

Si c'est en 20min dans le bâtiment réacteur, ca peut se comprendre.

Si c'est en 5 min à l'extérieur, ça fout les boules  :-[

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un risque "maîtrisé", estime Besson

il devrait rapidement relire les rapports des accidents américains et russe notre ministre de l'industrie.

quand on trace le parallèle des images qui passent en boucle sur bfmtv concernant la vague et ce quel faisait des bateaux ou des bâtiments on imagine les structures des centrales nucléaires situer en façade océanique.

les hommes politiques qui s'aveuglent autant avec leur discours de façade est très inquiétant et il faut pas s'imaginer que la france soit mieux lotis que les usa , les japonnais ou les russes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

si les japonais malgré  leur super niveau sont dans la merde ...  ben ils sont pas prêt d'accéder au nucléaire civile les Iraniens vu comment s'est la misère pour eux lors d'un tremblement de terre chez eux ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le point est de savoir si, en cas d'explosion, il y a entrée ou non de particule dans la stratosphère. A ce moment, tout serait possible.

Le tour de monde en 80 jours quoi :P

Ça me semble très grave, et je ne sais pas vous, c’est peut être trop tôt pour en tirer des conclusions, mais pour moi ça annonce très certainement la fin du nucléaire comme alternative aux fossiles. On ne coupera pas du jour au lendemain les centrales actuelles, mais adieu aux constructions de nouvelle.

En même temps, quand on assiste à ce genre de catastrophe, on se dit que ce n’est peut être pas un mal…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Besson et sa moumoute...  :P

La JMA vient d'annoncer que selon ses relevés, le tremblement de terre qui a touché le nord du Japon a atteint la magnitude 9 et non pas 8.8 comme annoncé précédemment (NHK).

Yukio Edano (DPJ, chef de cabinet du PM), toujours sur NHK affirme que une explosion d'hydrogène dans le bâtiment du réacteur 3 de Fukushima 1 est hautement probable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Update à mi journée du réseau sortir du nucléaire:

La situation nucléaire au Japon est gravissime, contrairement à ce qu’a pu déclarer le ministre en charge de l’énergie hier.

- Nous assistons à une fusion partielle du cœur sur un réacteur (réacteur n°1 Daiishi) : le 12 mars, une explosion a eu lieu dans le réacteur n°1 de la centrale de Fukushima Daiichi située à 250 km au nord de Tokyo. La structure externe du bâtiment réacteur a explosé, et le toit du bâtiment réacteur s’est effondré. L’agence de sûreté nucléaire japonaise a admis qu’il y a une fusion partielle du coeur du réacteur.

- Selon nos dernières informations, ce serait au tour du cœur du réacteur n°3 de la centrale nucléaire de Fukushima d’entrer partiellement en fusion et de risquer l’explosion.

Les conditions sont réunies pour une fusion du cœur... d’autant plus que ce réacteur fonctionne au MOX, un combustible extrêmement dangereux à base de plutonium, qui entre plus facilement en fusion que les combustibles classiques. Un autre réacteur connait une panne de son système de refroidissement (réacteur n°3 Daiishi).

- 3 autres réacteurs connaissent des problèmes de refroidissement (réacteurs 1, 2, 4 de Fukushima Daini).

Près de 140 000 personnes au total ont été évacuées autour de deux centrales de Fukushima.

D’après Tohoku Electric, la radioactivité serait supérieure de 400 fois la normale dans la ville de Miyagi (Préfecture), distante de 80 km de Fukushima.

Les niveaux de radioactivité mesurés par des balises autour des centrales de Fukushima sont consultables ici (seulement en japonnais) :

http://www.atom-moc.pref.fukushima.jp/dynamic/C0014-PC.html

http://groupes.sortirdunucleaire.org/blogs/alerte-nucleaire-au-japon-apres-un/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

http://theglobalherald.com/radiation-readings-higher-than-normal-at-fukushima-daiichi-nuclear-plant-japan/13349/

C'est grosso-modo 1/50eme de ce qu'on pris les premiers intervenant à Tchernobyl. Ça commence à faire beaucoup.

Il n'y a pas d'indication sur le lieu d'exposition, ni sur la durée.

Si c'est en 20min dans le bâtiment réacteur, ca peut se comprendre.

Si c'est en 5 min à l'extérieur, ça fout les boules  :-[

oui, a un moment j'ai même pu lire 190 personnes irradiées ..

par rapport au réseau sortir du nucléaire, il serait bon d 'expliquer les chiffres et à quoi correspond les unités , becquerels , sievert etc..

Parce qu'une radioactivité qui serait supérieure de 400 fois la normale ne veut rien dire. A par mettre un gros chiffre

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.atom-moc.pref.fukushima.jp/dynamic/C0014-PC.html

Les échelles sont en NANO-gray, soit RIEN DU TOUT !!!

Donc à moins que je ne rate une info importante écrite en Japonais, je n'y vois rien d'inquiétant.

Pour les unités, ça balance entre " la détection " et "l'exploitation en biologie".

Je m'explique.

Le becquerel, c'est le nombre de désintégration par seconde.

C'est facile à mesurer, et on peut donc savoir si il y a beaucoup de substance radioactive ou non dans l'objet à analyser.

Mais cela ne renseigne pas sur l'énergie dégagée par cet objet.

En effet, les rayonnements alpha / beta / gamma sont différents.

Avoir  x becquerel en pur alpha ca peut être de la rigolade, quand 1/100ème de x en pur gamma cela peut représenter un risque sérieux.

Pour mieux comprendre cela, il y a donc le Gray, qui correspond à l'énergie reçu par 1kg de matière lors d'une exposition à l'objet.

Oui mais, 1kg de matière, pour déterminer les éventuels dégats biologique, ce n'est pas précis.

Pour cela, il y a donc le Sievert, qui pondère l'énergie reçu "théorique" (le Gray) en un équivalent "dose" permettant une meilleur compréhension des effets sur l'organisme.

Ensuite, même le Sievert reste vague parfois.

Si vous prenez 10 Sv d'exposition sur l'ongle de votre 4ème orteil gauche, c'est la mort de votre orteil/pied, mais pas du bonhomme.

5 Sv en exposition globale ça suffirait par contre pour vous tuer.

Voila pour quelques éléments qui vous épargneront les visites wikipédia.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La com des pros comme des antis est bien sûr à prendre avec des pincettes, comme toujours.

+1, on peut constater que la situation est très sérieuse et préoccupante, au vu du choc reçu, des mesures prises (évac...) et des moyens déployés, mais pour tirer des conclusions sur la dangerosité il faudrait avoir des mesures !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

C'est bien pour cela que j'ai écrit il serait bon d 'expliquer. Autant les politiques m'agacent dans leurs mensonges, autant les antis m'agacent .

La com des pros comme des antis est bien sûr à prendre avec des pincettes, comme toujours.

+1

Les gens, dans leurs majorité,  n'ont pas l'habitude de vérifier les données et s'en tiennent aux chiffres. Quant ils entendent ou lisent 400 x la normale.

Cela fait c la fin du monde, le nucléaire s'est monstrueux. On vas tous mourir, bla bla et bla.

C’est chiant

Merci Mox et Darkjmfr.

par contre, la masse critique n’étant pas ma spé. Est-il possible, d'un point de vue théorique, que la fusion du combustible aboutisse à la masse critique?

Si je me souvient bien, quand il y a fusion, toute l’énergie sert à la fonte du combustible. Et non pas à la désintégration et rayonnement alpha, bêta et gamma. Le rayonnement recommence quand la mole de matière est passé de l'état solide à liquide.

La masse critique étant la quantité de matériau nécessaire au déclenchement d’une réaction de fission

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois qu'il faut d'autres éléments pour que ça fasse boom, je me souviens qu'avec Tchernobyl on craignait ça si le combustible trouait les différentes couches pour rentrer dans la terre (peut être une nappe d'eau ?). Bref j’attends aussi l'explication de ceux qui savent :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,932
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries