Sign in to follow this  
collectionneur

Séisme au Japon, Fukushima et conséquences

Recommended Posts

Le Sushi phosphorescent la nuit !

TOKYO, 18 jan 2013 (AFP) -

Un poisson pêché à des fins de contrôle près de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima présente un niveau impressionnant de contamination radioactive, plus de 2.500 fois supérieur à la limite légale fixée par le Japon, a annoncé vendredi l'opérateur du site.

La compagnie Tokyo Electric Power (Tepco) a déclaré avoir mesuré dans un poisson appelé "murasoi" une quantité de césium radioactif égale à 254.000 becquerels par kilogramme, soit 2.540 fois la limite de 100 becquerels/kg définie pour les produits de la mer par le gouvernement.

Le poisson, proche des sébastes, a été capturé dans la baie à proximité de la centrale Fukukshima Daiichi située sur la côte nord-est du Japon, au bord du Pacifique.

Ce complexe nucléaire a été victime le 11 mars 2011 d'un gigantesque tsunami qui a saccagé quatre des six réacteurs, dispersant dans la nature d'importantes quantités de substances radioactives.

Pour éviter que les poissons hautement contaminés ne partent trop loin au risque d'être consommés par d'autres espèces ou pêchés, Tepco va installer de nouveaux filets alentour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203098049249-cette-nuit-en-asie-le-japon-envisage-de-debarrasser-tepco-de-fukushima-623826.php

Cette nuit en Asie : le Japon envisage de débarrasser Tepco de Fukushima

Par Gabriel Gresillon | 30/10 | 06:04

Un panel de représentants du parti au pouvoir au Japon suggère de couper en deux l’électricien et de confier à une administration indépendante le démantelage et le nettoyage du site de la centrale nucléaire de Fukushima.

 

D’après deux journaux japonais, le «Nikkei» et le «Yomiuri», un panel de représentants du PLD, le parti au pouvoir, vient de proposer de frapper fort pour tourner la page de Fukushima. Il suggère de couper en deux l’électricien Tepco, opérateur de la centrale de Fukushima Daiichi, pour le débarrasser de ses activités liées à Fukushima. Le but étant de confier à une administration indépendante la mission de démanteler et nettoyer le site, ainsi que de dédommager les populations locales. Tepco a perdu l’équivalent de 27 milliards de dollars depuis la catastrophe nucléaire de mars 2011 et, d’après les estimations, il faudra dépenser au moins 100 milliards sur trois décennies pour venir à bout des conséquences de la catastrophe.

 

Cette proposition ne vise pas seulement à soulager la société Tepco d’un énorme poids financier, mais aussi à remettre de l’ordre sur le site de Fukushima, où Tepco semble loin d’être à la hauteur de l’enjeu. Cela est devenu flagrant ces derniers mois : en juillet, l’électricien a reconnu que de l’eau contaminée s’écoulait dans l’océan Pacifique, et que 300 tonnes de liquide hautement radioactif s’étaient échappées de l’une des piscines de stockage.

...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sauf qu'en mélangeant un acier non contaminé avec un acier contaminé on va faire une activation secondaire des composés initialement froids

Et on va donc se retrouver avec plus de matière contaminée qu'avant

C'est bien pour cela que les déchets très chauds sont mis en attente de décontamination dans des cubes de verre et pas "dilués" comme tu le proposes

 

 

   Exact ... Autant l'espérance de dilution des rejets d'eaux contaminés dans l'océan Pacifique est crédible sur le long termes car la masse d'eau en jeu est énorme, mais il faut bien se dire que la dilution efficace n'aura réellement lieu que dans un bon siècle probablement, et d'ici la on retrouvera probablement des concentrations anormales de contaminants dans la masse d'eau notamment au niveau le + probable de la gyre océanique du Pacifique nord car les gyres ont la facheuse tendance a rassembler les pollutions diverses en un tourbillon géant (voir le scandale du "continent de plastique") mais a terme on peut espérer que toutes les eaux rejetées contaminées liées a la catastrophe seront suffisamment diluées pour devenir quasi invisible avec le rayonnement naturel des eaux pacifiques les + propres ... Enfin tout dépendra malgré tout de l'échelle de précision des analyses d'eau : Probablement totalement invisible avec des analyses d'eau a précision de labo sanitaires départementaux (j'imagine qu'au Japon eux qui ont des départements/préfectures comme nous en France en un découpage administratif ressemblant, qu'ils ont des labos administratifs comme nous pour chacun d'entre eux)

 

   Mais probablement encore visibles a l'échelle d'analyses de labo scientifique qui ont le matos nécessaire pour causer en partie par milliard ...

 

  De l'acier salement contaminé a l'inverse, au meilleur des cas ils ne pourront le diluer que dans les quelques millions de tonnes de production d'acier recyclé national, national car évidemment aucun autre pays n'en voudra pour faire la même chose et diluer dans leur production national d'acier recyclé gentiment chez eux parce que le Japon c'est un copain ...

 

   La dilution des milliers de tonnes d'eau contaminés dans le Pacifique c'est crédible a long termes car le Pacifique c'est probablement plusieurs milliers de milliards de tonnes d'eau (et si ça se trouve une échelle encore + grande que ça, je cite un chiffre quantitatif qui me parait probable c'est tout) mais a long terme ... Car ça va rester suffisamment concentré pour que ça soit visible au niveau sanitaire quelques décennies dans des courants divers ect et qu'il faut pas oublier non plus que la chaine alimentaire a la facheuse tendance a re-concentrer ce que la mer dilue au niveau polluants ... Mais bon sans pêche ça fini petit a petit sédimenté pour ce qui sera concentré dans la chaine alimentaire, une fois sédimenté cela a toute les chances d'être fixé a moins de coups de malchances venant secouer les couches sédimentaires fraiches mais bon ce sont des évenements locaux ça

 

   La dilution de quelques centaines a millier de tonnes de fer contaminé dans quelques millions de tonnes de fer recyclé ... Hum ... Grosso modo c'est une dilution par 1000, vu les contaminants c'est insuffisants, très clairement ... Et personne n'en voudra de leur foutu fer recyclé a 0,1% de fer salement contaminé ... Même si le taux de contaminant fait que ça ne pose pas de problème sanitaire a son usage (avec de la chance on va dire) reste le facteur psychologique, personne n'en voudra ils se retrouveront avec des stocks de fer pestiférés a plusieurs dizaines de millions de tonnes

Share this post


Link to post
Share on other sites

À la fin de la vidéo il parle d'arbres qui lisent le champ électromagnétique terrestre et son capablent de prévoir les séismes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

   La dilution de quelques centaines a millier de tonnes de fer contaminé dans quelques millions de tonnes de fer recyclé ... Hum ... Grosso modo c'est une dilution par 1000, vu les contaminants c'est insuffisants, très clairement ... Et personne n'en voudra de leur foutu fer recyclé a 0,1% de fer salement contaminé ... Même si le taux de contaminant fait que ça ne pose pas de problème sanitaire a son usage (avec de la chance on va dire) reste le facteur psychologique, personne n'en voudra ils se retrouveront avec des stocks de fer pestiférés a plusieurs dizaines de millions de tonnes

 

Moi ça me dérangerais pas d'avoir du fer contaminer pour faire des rails de chemin de fer ou pour du beton armée, On pourrai en fer une nouvelle catégorie de fer ultra économique un peu comme le simili poulet =)

Edited by Divos
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il paraît que l'USS Ronald Reagan aurait navigué dans une zone radio active quand il fut envoyé en soutien logistique au Japon: bilan des courses le circuit secondaire de refroidissement des réacteurs (de lui qui tourne à l'eau de mer) serait pollué ...

 

Certaines zones du bâtiment serait devenues chaudes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette partie du navire est classée zone fluo, mon amiral.:cool:

Edited by Sovngard

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a encore pêcher des poissons avec des taux de radiations élevé sur la côte ouest du Canada. Cela va durer encore des décennies...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus d'un million de tonnes d'eau radioactives sur le site de Fukushima et les autorités ne savent pas quoi en faire.

On est passé au début de 400 t d'eau utilisé pour refroidir les éléments radioactifs recueilli par jour a 100 t aujourd'hui mais le volume atteint désormais un volume conséquent stockés dans un millier de réservoirs (sans compter toute la flotte qui est parti directement dans l'océan aux débuts des opérations).

Il est envisagé de traiter l'eau pour enlever tous les produits sauf le tritium puis de la relâché dans l'océan mais les pêcheurs proteste car cela nuirait de nouveau à la réputation de leurs pèche :

http://mobile.abc.net.au/news/2018-03-02/fukushimas-radioactive-water-still-a-dilemma-for-japanese-gov/9504072?pfmredir=sm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,920
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries