Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Avenir du nucléaire civil en France et dans le monde ?


LBP
 Share

Recommended Posts

...

On utilise aussi du sodium pour les réacteurs à sel fondu ?

Non, on utilise dans les réacteurs à sel fondu des…sels.

Genre tétrafluorure d'uranium (UF4), pas ou très peu inflammable.

Cette technique a d’ailleurs ma préférence, son principal avantage et qu’en sus d’une meilleure gestion du problème des déchets (sans le régler…) en purifiant au fur et à mesure le liquide, il n’y a pas de risque d’emballement, et cerise sur le gâteau les centrales sont dimensionnable pour des puissances planchés de 100 MW, donc la possibilité de décentraliser largement la production électrique.

Un problème de taille néanmoins, mais pas insurmontable, reste la corrosion des conduites ou circule le sel, difficulté partagé avec les centrales solaire à concentration.

Par contre, qu’on envisage de réactiver les programmes de surgénérateur est vraiment inquiétant :O sur le papier c’est formidable, mais c’est un coup à provoquer une apocalypse au moindre accros ! Avec un accident du genre Tchernobyl,  c’est quoi la fourchette ? 5 ou 6 million de morts ? :-[

Bien sûr on peu utiliser un autre colporteur, non ralentisseur de neutron, que le sodium, comme l’alliage plomb-bismuth porté à haute température (les russe sont les experts de cette technique et l’ont utilisé sur les sous-marins de Classe Alpha) sous forme liquide (le Sodium est aussi un métal liquide) ; mais quid de la difficulté de faire fonctionner toutes les canalisations, pompes,… etc, à hautes temperature, et en permanence (en cas d’arrêt, l’installation est perdu…).

Et même toute les risques écartés, les installations resterons vulnérable à des actes de malveillances/sabotages, problème éminemment humain, donc pas vraiment factorsable.

Et quand on sait à quel point le plutonium est l’une des pires saloperies qui puisse exister pour la santé et l’environnement, on se dit qu’il vaut mieux chercher dans une autre direction, quitte à revenir à la bougie…

Link to comment
Share on other sites

le point faible de toute centrale est son arrivée d'eau, si un attentat détruit cette dernière la fonte des barres se produira en quelques heures/minutes (rayer l'inutile). Sont elles enterrées blindées ou sont ce de simples canaux allant du Rhone à la centrale ?

Link to comment
Share on other sites

L'avenir du Nuke est assuré si on reste réfléchit. Il a un intérêt tactique, industriel et stratégique pour la France.

De plus les solutions "vertes" (Eolienne et panneaux solaires) ne le sont pas du tout, ou alors, trop chères pour celles qui ont de vraies qualités pour être établie par des opérateurs privés.. Tant qu'on aura pas technologiquement défriché ces voies (et créé un domaine d'excellence REEL, et pas démagogique), le Nuke est indiscutable.

Il faut par contre réfléchir à ça, comment le rendre plus compétitif, comme dit ci dessus, et l'élaborer de façon à ce qu'il coute moins cher et produise plus.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

pas d'accord avec toi Coriace, si le nuc est si développé c'est grâce à un soutien sans faille de la part de grand groupes industriels et financier. Si on inclut dans le prix le démantellement des centrales nuc, une assurance couvrant vraiement les dégats possible en cas de fusion et non plus limitée à 1,5 mia, le prix du kwh va grimper l'Everest. Peut-on se passer du nuc ? oui si on arrête de vouloir transporter l'électricité à des centaines de km du lieu de production comme c'est le cas actuellement : on perd près de 50 % en route CINQUANTE POUR CENT.

Link to comment
Share on other sites

Peut-on se passer du nuc ? oui si on arrête de vouloir transporter l'électricité à des centaines de km du lieu de production comme c'est le cas actuellement : on perd près de 50 % en route CINQUANTE POUR CENT.

Voilà un chiffre sucé du pouce ...  :P

En plus, les mêmes qui disent ça veulent nous vendre une méga centrale solaire au Sahara, combien les pertes dues au transport dans ce cas ? 80-90% ? bravo ...

Quand à nous vendre la production individuelle comme solution, c'est multiplier le nombre de petites installation avec compo élec et produits chimiques par plusieurs millions, à remplacer tous les 10 ans ...

Bon bah, on va garder nos grosses centrales à production collective.

En plus, désolé mais leurs implantations sont justement à 100-300 km des lieux de consommation pour une raison dual : ne pas être trop prêt en cas d'incident, ne pas être trop loin pour minimiser les pertes Joules dans le transport.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Voilà un chiffre sucé du pouce ...  :P

En plus, les mêmes qui disent ça veulent nous vendre une méga centrale solaire au Sahara, combien les pertes dues au transport dans ce cas ? 80-90% ? bravo ...

Quand à nous vendre la production individuelle comme solution, c'est multiplier le nombre de petites installation avec compo élec et produits chimiques par plusieurs millions, à remplacer tous les 10 ans ...

Bon bah, on va garder nos grosses centrales à production collective.

En plus, désolé mais leurs implantations sont justement à 100-300 km des lieux de consommation pour une raison dual : ne pas être trop prêt en cas d'incident, ne pas être trop loin pour minimiser les pertes Joules dans le transport.

Le projet DESERTEC utiliserait des lignes courant continu à haute tension pour transporter l'électricité depuis les lieux de production. Les pertes sont beaucoup beaucoup plus faibles que celle de l'AC pour les longues distances : 3% pour 1000 km.

http://fr.wikipedia.org/wiki/HVDC

Ce projet génère d'autre problèmes potentiels et l'histoire des pertes n'est pas vraiment le plus important.

Link to comment
Share on other sites

Il s'agit de l'électricité en fait, qui est une énergie secondaire, a gauche on a l'énergie primaire, a droite la conso en énergie finale. Et oui la production le transport etc. d'électricité est treeeeeees inefficace.

http://www.manicore.com/documentation/equivalences.html

Merci bien  =)

J'imagine même pas le même tableau avec la fusion, 100 millions de degrés toussa toussa  :oops:

Pour DESERTEC...

Mouais on les a pas encore les lignes hautes tensions qui perdent si peu d'énergie.

Dans un même temps on a trouvé un moyen, grâce a un nouveaux type de câbles, de réduire les pertes à 0

Mais au prix du câble et les technologies à mettre en œuvre c'est pas demain la veille qu'ils vont passer la Méditerranée.

Sans compter que si on a du nucléaire c'est pour notre indépendance en parti, donc bon être dépendent des pays du d'Afrique du nord pour notre électricité je ne pense pas que ça passe auprès des autorités françaises, voir même des français.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le projet DESERTEC utiliserait des lignes courant continu à haute tension pour transporter l'électricité depuis les lieux de production. Les pertes sont beaucoup beaucoup plus faibles que celle de l'AC pour les longues distances : 3% pour 1000 km.

http://fr.wikipedia.org/wiki/HVDC

Ce projet génère d'autre problèmes potentiels et l'histoire des pertes n'est pas vraiment le plus important.

Outre les lignes CC qui n'existent pas ou prou, au final, on doit avoir des méga-hacheurs pour générer à nouveau un signal AC (avec des pertes importantes alors) ou on doit jeter tout l'électo-ménager qui marche en AC ?  =D

ça va être la fête du transfo  :oops:

NB : toute l'électronique préfère le CC mais est adaptée pour transformer de l'AC en CC, donc il faudrait revoir beaucoup de choses.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Peut-on se passer du nuc ?

De toute façon l'armée conservera une douzaine de centrales nucléaire (et autant récemment démantelé) Je doute même qu'un gouvernement de bisounours écologique arrive à faire admettre à notre population l'abandon de notre place permanente au conseil de sécurité de l'ONU, la dissolution de nos force nucléaire et la perte de nos navire de guerre les plus puissants.

Une fois qu'on admet qu'on aura de toute façons des centrales nucléaire presque en permanence à Brest, à Toulon ... ce ne serra peut-être pas plus dangereux d'avoir aussi une institution civile qui fixe des normes sur le nucléaire même si ça rajoute quelques centrales.

Bon c'est sur qu'il est peut-être intéressant d'avoir moins de centrales nucléaires civiles et de faire comme les américains avec un parc civil du même ordre de grandeur que leur parc militaire.

Link to comment
Share on other sites

- L'éolien nécessite du vent (c'est la base ...), ne fonctionne pas s'il fait trop froid et personne n'en veut à côté de chez soi.

L'éolien actuel est trop limité en rendement et en flexibilité (pas ou trop de vent = pas de production électrique mais rendement pas terrible)

Les modèles à axes verticaux repoussent les limites et ont attends des futures modèles encore plus performants.

http://www.ecosources.info/dossiers/Eolienne_verticale_Darrieus

- Le solaire, c'est plus polluant que ça n'y parait (composés chimique GaAs + cycle de prod et de recyclage, ...), la durée de vie est limitée (20 ans max ?)

Rendement passé de 10% à 18% en 20 ans si je me souviens bien, il faut s'armer de patience dans ce domaine.

Un des moins du solaire est aussi qu'on s'est fait bouffé en R&D et construction, donc socialement, pas terrible terrible.

- L'hydro-élec est par nature limitée.

On est totalement saturé en France surtout.

- je ne vois pas dans la liste l'énergie marée-motrice ou la biomasse, ben alors ?  ^-^

Dans la bio-masse, les projets à partir d'algues semblent prometteur.

Link to comment
Share on other sites

Des ampoule a filament qui dure 15000 h ?! meme la nasa y arrive pas ;), en général elle sont vendue pour 1000h les ampoules a incandescence

http://fr.wikipedia.org/wiki/Obsolescence_programm%C3%A9e

1 million d'heure pour une ampoule incandescente. Les 1000h oui, c'est fait pour.

et oui rendement faible

http://fr.wikipedia.org/wiki/Centrale_nucl%C3%A9aireN4 33 % EPR 36 %

Selon le Science et Vie HS n° 225, pour le modèle de 4ème génération dont on attends les perfs les plus élevées, on parle de 50%, sacré bon tout de même, surtout si l'on connais le rendement d'un simple moteur de voiture.

Maintenant il faut voir la sécurité des réacteurs de quatrième génération ?

Pour les sels fondus, ton coeur qui est fondus, y'a pas de crainte avec la fusion  :oops:

Bon, après, je suppose que c'est un petit poil plus compliqué que ca.

Link to comment
Share on other sites

- L'hydro-élec est par nature limitée.

On est totalement saturé en France surtout.

Pas forcement il y a des possibilités d'utiliser des anciens moulins

Des micro central électrique

http://www.erinnov.com/hydroelectricite.htm

C'est pas de grande puissance mais c'est toujours intéressant.

J'aime bien cette idée

Image IPB

http://www.ecosources.info/dossiers/Eolienne_verticale_Darrieus

Link to comment
Share on other sites

Le réacteur de 4ème génération c'est le retour des surgénérateurs de type Super-Phénix.

En général, sortir du nucléaire a le mérite d'avoir des connaissance techniques certaines, là, c'est du délire complet.

La France fait (faisait) officiellement figure de tête de classe pour les surgénérateurs / caloporteurs sodium.

Mais dans la course à la génération 4, pas sur qu'on soit sur le bon cheval.

On est un des pays à courir après le plus de cheval possible sur la 4ème génération. Les très hautes températures sont aussi de la partie.

On utilise aussi du sodium pour les réacteurs à sel fondu ?

Le caloporteur, c'est les sels fondus.

http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_nucl%C3%A9aire_%C3%A0_sels_fondus

Grrn encore grillé.

Link to comment
Share on other sites

En général, sortir du nucléaire a le mérite d'avoir des connaissance techniques certaines, là, c'est du délire complet.

Ils ont fait l'erreur inverse de LBP ...

Le sodium liquide s'enflamme dans l'air et explose au contact de l'eau.

EPR sur la sellette

Le mot "moratoire" est à la mode en ce moment ... sauf que tous les retards des nouvelles centrales, dont EPR, ce sont les anciennes que l'on va encore pousser. D'où là, une prise de risque. S'il y a un incident, on dira que c'est le nucléaire en général qui est dangereux (et pas l'utilisation que l'homme, et surtout le politique, en fait ...) et on fera comme les bo allemands, on achètera Russe ...
Link to comment
Share on other sites

En général, sortir du nucléaire a le mérite d'avoir des connaissance techniques certaines, là, c'est du délire complet.

On est un des pays à courir après le plus de cheval possible sur la 4ème génération. Les très hautes températures sont aussi de la partie.

A bon ... pourtant c'est le discours dicret mais officiel de toute la filaire nucléaire ... passer a un combustible plutonium a défaut d'uranium.

Pour l'hydroélectricité ... on est loin d'avoir tout exploité.

- l'hydroélectricité ou fil de l'eau et assez peu mise en valeur par exemple, on pourrait faire infiniment mieux

- on a pas du tout développé les hydrolienne en mer

- on a pas du tout développé la récupération d’énergie de houle

- on développe peu l'hydro-thermique en mer, même s'il y a des projet a la réunion en court je crois.

- on a cessé de développer le stockage gravitationnel hydraulique de l'énergie ... pompage d'un réservoir bas a un réservoir haut. Alors qu'ils sont très développé aux USA - le plus gros utilisateur d'énergie renouvelable -

Pour l'énergie électique 100% renouvelable ... etonnament c'est possible, en Islande et en Norvege! ils sont meme exportateurs ...

Le Canada est a 65% électrictité renouvelable, la Suede 55%, la Suisse 60%, Finlande et Danemark 30% ...

Reste la structure de notre consommation énergétique et électrique. Parce que la on a une source de moins-énergie immense! Usage du solaire thermique réduirait le besoin d'énergie pour l'ECS a 0 par exemple. Une bonne isolation et construction des logement rendrait presque inutile un moyen de chauffage! Il existe mille moyen de climatiser un logement avec une dépense énergétique rikiki, puit a vent, VMC deux voies, solaire thermique, inertie de masse etc. Il y a la une source d'économie de plus de 25% de notre consommation énergétique totale !!!

Link to comment
Share on other sites

Sans rire ? Je m'étais toujours posé la question de savoir si ces moulins étaient recyclables, merci de la réponse  ;)

Enfin le problème des mini centrale, c'est qu'elle ne fournissent presque pas de puissance (une centrale d'un kW produit à peine assez pour une maison) et qu'elles tombent en panne presque aussi souvent qu'une grosse centrale. Les réparations demanderont moins de personnel et couteront moins cher que sur une grosse centrale, mais ça risque quand même de ne pas être donné.

Bon c'est vrai que c'est probablement mieux que d'installer une petite éolienne si on a le choix. Mais par rapport aux grande éolienne de plusieurs MW, les petites centrale hydroélectrique risquent aussi de ne pas être de la même catégorie.

- on a cessé de développer le stockage gravitationnel hydraulique de l'énergie ... pompage d'un réservoir bas a un réservoir haut. Alors qu'ils sont très développé aux USA - le plus gros utilisateur d'énergie renouvelable -

Enfin le stockage gravitationnel, c'est aussi un moyen de dépenser de l'énergie. Il est plus économique de réduire la production des autres centrales consommant du combustible (que ce soit de la biomasse, du pétrole, du charbon ou même de l'Uranium ne change pas grand chose)

Pour l'énergie électique 100% renouvelable ... etonnament c'est possible, en Islande et en Norvege! ils sont meme exportateurs ...

Le Canada est a 65% électrictité renouvelable, la Suede 55%, la Suisse 60%, Finlande et Danemark 30% ...

Je ne suis pas sur qu'on puisse vraiment comparer. L'Islande est une sorte de volcan, donc avec une puissance géothermique presque illimité (par contre j'ai des doutes sur l'exportation, ils sont reliés au réseaux électrique des autres pays ?). La Norvège, le Canada, la Suède, la Finlande ... ce sont de grand désert avec beaucoup d'eau (donc d'hydroélectricité) Même si la France est relativement peu peuplé et dispose de beaux fleuves, ce n'est pas la même échelle.

Pour la Suisse et le Danemark, je reconnais qu'il n'y a pas véritablement d'argument géographiques, mais ce n'est parce que c'est possible pour une petite région que ça le reste à une plus grande échelle. Mais bon, faut admettre que la Suisse est un pays assez particulier et que le Danemark est une région assez venté.

Link to comment
Share on other sites

Pour l'hydroélectricité ... on est loin d'avoir tout exploité.

- l'hydroélectricité ou fil de l'eau et assez peu mise en valeur par exemple, on pourrait faire infiniment mieux

Oui, mais ça a ses limites, et quid de la reproduction de la truite cendrée à points bleus ? ( :lol: )

- on a pas du tout développé les hydrolienne en mer

Désolé de dire cela, mais je pense que les catastrophes à venir viendront de ce type de production d'électricité.

Eau + élec = pas bon. Et puis, le trafic maritime s'intensifie, sans parler des sous-marins. + problèmes de corrosion, algues, ensablement. J'y crois pas à cette "solution"  :-[

- on a pas du tout développé la récupération d’énergie de houle

ça parait pas concret ...

- on développe peu l'hydro-thermique en mer, même s'il y a des projet a la réunion en court je crois.

Limité.

- on a cessé de développer le stockage gravitationnel hydraulique de l'énergie ... pompage d'un réservoir bas a un réservoir haut. Alors qu'ils sont très développé aux USA - le plus gros utilisateur d'énergie renouvelable

c'est limité géographiquement quand même, on peut pas noyer n vallées. Les US ont de la place pour faire ça. Nous il nous faut les vallées pour aller y skier ou faire de la rando ...  :P

Pour l'énergie électique 100% renouvelable ... etonnament c'est possible, en Islande et en Norvege! ils sont meme exportateurs ...

Le Canada est a 65% électrictité renouvelable, la Suede 55%, la Suisse 60%, Finlande et Danemark 30% ...

Tous ces pays ont des particularités géographiques ou de l'espace, nous moins et avec de gros besoin. On est un petit, certes avec les Alpes et les Pyrénées que l'on peut mieux exploiter mais on a aussi 70 mio de consommateurs + l'industrie. Rien à voir avec l'Islande ou la Norvège.

Reste la structure de notre consommation énergétique et électrique.

+1 sur cette partie, mais les cartes sont entre les mains du législateur pour modifier les normes de construction du neuf  ;) , mais il n'a pas le courage de voir une augmentation supplémentaire des prix que lui ferait payer les électeurs aux élections suivantes ... tant que l'écologie n'est pas rentable économiquement ça restera des conjectures de bobos parisiens parlant des panneaux solaires qu'ils ont installés sur le toit de leur maison secondaire à l'Ile de Ré ...
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

10% d'électricité haute chute

10% d'electricité fil de l'eau

10% d'électricité hydrolienne

15% d'économie électrique habitat et tertiaire

5% électricité solaire et éolienne

Oooops on arrive bêtement a 50% ;) et sans vraiment forcer ...

Ajoutons a ca du solaire thermique, du geothermique thermique pour les application chaude, et un soupson de cogénération on devrait rapidement reduire notre dépendance nucléaire, mais aussi hydrocarbure - 30% servant au chauffage -.

Pour le stockage mécanique de l'énergie, il existe :

La gravité avec l'eau de surface,

La gravité avec l'eau sous terraine,

La pression avec l'air comprimé sous terrain, ou sous marin ...

Exemple une éolienne en mer avec un ballon sous marin, en surproduction l'éolienne pompe de l'air dans le ballon fixé au fond, en sous production le ballon se dégonfle produisant de l'électricité.

Link to comment
Share on other sites

10% d'électricité haute chute

10% d'electricité fil de l'eau

10% d'électricité hydrolienne

15% d'économie électrique habitat et tertiaire

5% électricité solaire et éolienne

Oooops on arrive bêtement a 50% ;) et sans vraiment forcer ...

Ajoutons a ca du solaire thermique, du geothermique thermique pour les application chaude, et un soupson de cogénération on devrait rapidement reduire notre dépendance nucléaire, mais aussi hydrocarbure - 30% servant au chauffage -.

Pour le stockage mécanique de l'énergie, il existe :

La gravité avec l'eau de surface,

La gravité avec l'eau sous terraine,

La pression avec l'air comprimé sous terrain, ou sous marin ...

Exemple une éolienne en mer avec un ballon sous marin, en surproduction l'éolienne pompe de l'air dans le ballon fixé au fond, en sous production le ballon se dégonfle produisant de l'électricité.

Oui il y a une usine en Allemagne

Ils existent plein de solution

Résultat quelque central nucléaire (plus petite) suffiraient pour alimenté les lieux de grosse consommation.

Les Grandes ville et les zones industrielles

Link to comment
Share on other sites

Tout l'hydroélectrique est critiqué depuis des années et c'est de plus en plus le cas :

- Les barrages ne sont pas bon pour l'environnement, eaux stagnantes, asphyxie des fleuves, appauvrissement des eaux en biodiversité, création de méthane et autres gaz toxic, etc.

De plus il n'est plus question de construire des barrages la Loire est d'ailleurs le dernier fleuve sauvage d'Europe et autant qu'elle le reste.

- Pour l'énergie marée motrice on a pas vraiment de recule mais apparemment c'est très néfaste pour la biodiversité (les même effet qu'un barrage en fait) et sur wiki ils parlent même de l'influence de telle installation sur la rotation terrestre (m'enfin ça me parait un peu fumé)

La plus grosse usine marée motrice au monde est d'ailleurs en France

- Les boudins flottants qui marche avec les vagues c'est le même problème que les éoliennes, pas vent pas vagues, pas vagues pas d'électricité, pas d'électricité pas palais, pas de palais pas palais... :oops:

- Ensuite les éoliennes sous-marine qui marche avec les courants donc problème avec les marées etc. Et vu les 1er tests c'est pas encore ça  :-[

- Pour le stockage gravitationnel il s'agit quand même de pomper de l'eau jusqu'à un lac artificiel pour ensuite utiliser ce stock d'eau puis l'utiliser en cas de surconsommation ou de maintenance d'une centrale. Puis c'est marqué dessus, c'est un stockage, donc on utilise le surplus d'électricité produite pour amener de l'eau jusque dans un lacs donc c'est un système un peu bancale quand même.

Ce système se résume à brancher une ampoule à un panneau solaire qui serait lui même alimenté par cette ampoule  :rolleyes:  (le serpent qui se mord la queue) il faut obligatoirement une autre source d'énergie.

Le problème des énergies renouvelables est que, certes elle n'émettent pas de CO2, mais que leur impact sur l'environnement n'est finalement pas aussi anodin que ça.

Alors en se moment on en est au « sauver le monde du CO2 » donc ces énergies sont bien commodes, seulement elles ont beaucoup de défauts qui ne peuvent être gommé.

Les éoliennes ne produise pas tous le temps et personne n'en veut chez dans son paysage, elles tuent un nombre de créatures volantes assez important, empêchent le sol de se refroidir, coutent cher etc.

Les panneaux solaire pareil, produisent peu, coutent cher et en plus retiennent la chaleur.

Imaginez pour endiguer en parti le réchauffement climatique on avait imaginé peindre tout les toits en blanc pour renvoyer la lumière, alors maintenant recouvré tout ça de panneau solaire  :O

C'est pas pour rien que l'on évite d'en mettre sur les toits dans les villes.

Finalement les centrales nucléaires ont un impacte très faible sur l'environnement et permettent de ne pas exposer de grande zones, car une suffit à produire pour des régions entières, bien sur en cas d'accident ça peut devenir très vite problématique et avoir des conséquences vraiment importantes.

En 50 ans de nucléaire on a eu 3 accidents "majeur".

Un quasiment sans conséquences, un autre le plus important de l'histoire avec des conséquences graves mais limitées (petite zone impacté, très peu de morts directs, beaucoup plus de morts indirects mais finalement faible au vu du nombre de personnes exposés) et le dernier qui est toujours en cours aujourd'hui.

Donc bon il faut voir si on est prêt à vivre avec ces risques et à mettre l'argent pour éviter des accidents.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Tout l'hydroélectrique est critiqué depuis des années et c'est de plus en plus le cas :

- Les barrages ne sont pas bon pour l'environnement, eaux stagnantes, asphyxie des fleuves, appauvrissement des eaux en biodiversité, création de méthane et autres gaz toxic, etc.

De plus il n'est plus question de construire des barrages la Loire est d'ailleurs le dernier fleuve sauvage d'Europe et autant qu'elle le reste.

Lit avant de critiquer...

Je parle pas de barrage haute chute, en europe le potentiel de croissance est faible de ce coté, je parle de production au fil de l'eau. Par exemple aux écluses ;) L'hydroélectricité au fil de l'eau represente une production base ou quasi base, équivalente a 10% de nos besoin en électricité! et cela sans modifier les rivières plus que ne le font les aménagement fluviaux.

- Pour l'énergie marée motrice on a pas vraiment de recule mais apparemment c'est très néfaste pour la biodiversité (les même effet qu'un barrage en fait) et sur wiki ils parlent même de l'influence de telle installation sur la rotation terrestre (m'enfin ça me parait un peu fumé)

La plus grosse usine marée motrice au monde est d'ailleurs en France

Sauf qu'on peut utiliser l'énergie de la marée, au fil de l'eau, via les hydrolienne dans les zone de fort courant de marée ... ca tombe bien les marée c'est hautement prévisible, et en plus on peu produire tout le temps en disposant les hydolienne systeme le long de l'onde, en trois lot de tiers de periode typiquement ;)

- Les boudins flottants qui marche avec les vagues c'est le même problème que les éoliennes, pas vent pas vagues, pas vagues pas d'électricité, pas d'électricité pas palais, pas de palais pas palais... :oops:

D'ou l'interet du stockage air comprimé sous marin

- Ensuite les éoliennes sous-marine qui marche avec les courants donc problème avec les marées etc. Et vu les 1er tests c'est pas encore ça  :-[

A bon? pourtant c'est ce qu'il y a de plus prometteur vu la quantité d'énergie disponible et la relative facilité d'exploitation.

- Pour le stockage gravitationnel il s'agit quand même de pomper de l'eau jusqu'à un lac artificiel pour ensuite utiliser ce stock d'eau puis l'utiliser en cas de surconsommation ou de maintenance d'une centrale. Puis c'est marqué dessus, c'est un stockage, donc on utilise le surplus d'électricité produite pour amener de l'eau jusque dans un lacs donc c'est un système un peu bancale quand même.

Ce système se résume à brancher une ampoule à un panneau solaire qui serait lui même alimenté par cette ampoule  :rolleyes:  (le serpent qui se mord la queue) il faut obligatoirement une autre source d'énergie.

Sauf que si tu associe le stockage par gravitation ou par compression avec de l'éolien, tu obtient une réponse a la fois au besoin pointe et au besoin base ;)

Le problème des énergies renouvelables est que, certes elle n'émettent pas de CO2, mais que leur impact sur l'environnement n'est finalement pas aussi anodin que ça.

Alors en se moment on en est au « sauver le monde du CO2 » donc ces énergies sont bien commodes, seulement elles ont beaucoup de défauts qui ne peuvent être gommé.

L4avantage des énergie sus cité c'est que le aménagement sont tous tres facilement reversible ... en quelques jours ca se démonte et on retrouve l'environement initial. Une centrale nulcélaire elle est la pour 100 ans au moins ... si jamais on fini par trouver un moyen de démantellement. Ses déchet sont la pour 1000 ans au mieux.

Les éoliennes ne produise pas tous le temps et personne n'en veut chez dans son paysage, elles tuent un nombre de créatures volantes assez important, empêchent le sol de se refroidir, coutent cher etc.

Tout le monde veut de l'électricité personne ne veut d'éolienne. Tout le monde veux jeter des poubelles, personne ne veux d'incinérateur, ni de décharge ... A un moment faut expliquer le principe de realité aux enfants ;) On ne peut pas ad vitam envoyer nos poubelle en afrique noire, nos déchet nucléaire en somalie etc. Il va bien falloir a moyen terme qu'on s'assume, parce que ca va finir par se savoir qu'on est des porcs!

Les panneaux solaire pareil, produisent peu, coutent cher et en plus retiennent la chaleur.

Le solaire ca produit surtout une grosse partie de notre besoin en chauffage ... mais chut, ne faisont pas de tort a Total et a EDF ;)

Imaginez pour endiguer en parti le réchauffement climatique on avait imaginé peindre tout les toits en blanc pour renvoyer la lumière, alors maintenant recouvré tout ça de panneau solaire  :O

C'est pas pour rien que l'on évite d'en mettre sur les toits dans les villes.

Lol les panneau solaire accumule plus de chaleur que le bitume sombre, le béton, l'acier, le gravier des toit terrasse, le zinc, et les tuile... t'as pas du rater tes cours de thermique du batiment ;)

Finalement les centrales nucléaires ont un impacte très faible sur l'environnement et permettent de ne pas exposer de grande zones, car une suffit à produire pour des régions entières, bien sur en cas d'accident ça peut devenir très vite problématique et avoir des conséquences vraiment importantes.

En 50 ans de nucléaire on a eu 3 accidents "majeur".

Un quasiment sans conséquences, un autre le plus important de l'histoire avec des conséquences graves mais limitées (petite zone impacté, très peu de morts directs, beaucoup plus de morts indirects mais finalement faible au vu du nombre de personnes exposés) et le dernier qui est toujours en cours aujourd'hui.

Donc bon il faut voir si on est prêt à vivre avec ces risques et à mettre l'argent pour éviter des accidents.

Faut surtout savoir chez qui on va mettre les merdes qui sorte de la centrale? tu nous prête ton jardin? Tu es prêt a accueillir un surgénérateur prêt de chez toi?

Link to comment
Share on other sites

...

Désolé de dire cela, mais je pense que les catastrophes à venir viendront de ce type de production d'électricité.

Eau + élec = pas bon. Et puis, le trafic maritime s'intensifie, sans parler des sous-marins. + problèmes de corrosion, algues, ensablement. J'y crois pas à cette "solution"  :-[

ça parait pas concret ...

...

Rien de vraiment insurmontable, surtout mis en perspective avec le potentiel de cette technique.

Et qui a le formidable avantage, à la différence de sa cousine éolienne, d’être une source régulière et prévisible d’énergie.

Le gars attend toujours que des entrepreneurs ou des institutions se manifestes pour financer son projet…

...

Pour le stockage mécanique de l'énergie, il existe :

...

La pression avec l'air comprimé sous terrain, ou sous marin ...

Exemple une éolienne en mer avec un ballon sous marin, en surproduction l'éolienne pompe de l'air dans le ballon fixé au fond, en sous production le ballon se dégonfle produisant de l'électricité.

Pour l’air comprimé, ce n’est pas un très bon vecteur énergétique: les rendements sont plutôt mauvais.

Durant la compression, une partie de l’énergie est perdu sous forme de chaleur.

L’eau, incompressible, c’est mieux.

Il y a une autre source que personne ne semble avoir cité encore, c’est la Biomasse !

Y a du potentielle dans ce « gisement », et il nous ramène au BIG problème de l’énergie : autant, il existe mille est une solutions pour la production d’électricité, autant il y’en a très peu pour les transports, sauf programmes très lourds et très coûteux d’un maillage d’infrastructures, et rien d’aussi commode que les hydrocarbures liquides, qui mine de rien, CO2 mise à part, est l’énergie idéal...

Link to comment
Share on other sites

Il y a une autre source que personne ne semble avoir cité encore, c’est la Biomasse! Y a du potentielle dans ce « gisement », et il nous ramène au BIG problème de l’énergie : autant, il existe mille est une solutions pour la production d’électricité, autant il y’en a très peu pour les transports, sauf programmes très lourds et très coûteux d’un maillage d’infrastructures, et rien d’aussi commode que les hydrocarbures liquides, qui mine de rien, CO2 mise à part, est l’énergie idéal...

Il existe une premiere idée, c'est l'économie, on sait aujourd'hui produire des moteur véhicule individuel essence qui consomme 3L au 100km ... On sait aussi via des batterie consommer 0L au 100 pour les premier 60km. On sait aussi mutualiser notre transport, utiliser, nos muscle pour marcher faire avancer un vélo... Déjà en creusant un peu ces voie on pourrait obtenir une réduction drastique du besoin énergétique "hydrocarbure" pour le transport terrestre. Avec une réduction parallèle de la pollution, NOX, CO, particule hydrocarbure imbrulé, qui nous ferait faire de grosse économie de santé publique.

Le plus problématique reste le transport aérien ...

Apres c'est plus un probleme de mentalité, d'affect et autre probleme psycho sociologique, qui nous amene a consommer autant d'énergie ... en pratique il n'y a pas de nécessité on pourrait vivre aussi confortablement avec moins de consommation et plus d'investissement.

Link to comment
Share on other sites

  • collectionneur changed the title to Avenir du nucléaire civil en France et dans le monde ?

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...