Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Avenir du nucléaire civil en France et dans le monde ?


LBP
 Share

Recommended Posts

Il y a 2 heures, ARMEN56 a dit :

Pour information la vidéo de l’audition publique au sénat relative aux problèmes de corrosion sous contrainte rencontrés sur notre parc nucléaire

J’ai essayé de retranscrire les interventions de Cédric LEWANDOWSKI (EDF) et de Bernard DOROSZCZUK ( ASN)  .

...

 

 

"les réservoirs d'appoint étaient désinertés et des branches non désaérées " ça sent l'optimisation de process ou changement durant la vie, longue, des centrales ?

 

Edited by nikesfeld13
reformulation
Link to comment
Share on other sites

il y a 44 minutes, nikesfeld13 a dit :

"les réservoirs d'appoint étaient désinertés et des branches non désaérées " ça sent l'optimisation de process ou changement durant la vie, longue, des centrales ?

 

J'ai peut être mal compris mais j'ai l'impression qu'au contraire la non désaération était la norme dès le début.

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Julien a dit :

J'ai peut être mal compris mais j'ai l'impression qu'au contraire la non désaération était la norme dès le début.

Tu as raison, le doute m'habite, plutôt que de parler sur un schéma sur une présentation il vaut mieux regarder dans les bouquins ;)

 

 

Link to comment
Share on other sites

add

il y a une heure, Julien a dit :

J'ai peut être mal compris mais j'ai l'impression qu'au contraire la non désaération était la norme dès le début.

En fait l'IRSN a bien utilisé ces arguments comme des défauts, pouvant expliquant la corrosion. Une reformulation des termes étant: "l'eau de sureté était stockée dans une cuve en atmosphère alors que par conception les 900 MWe, la cuve était inertée (à l'azote)".

La CSC a eu lieu dans le bras mort, entre l'isolement de l'injection et le circuit primaire.

bon ceci dit la corrosion sous contrainte des inox est un sujet trés documenté et suivi dans cette branche industrielle (exemple page 50 : https://www.google.com/url?sa=i&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=&cad=rja&uact=8&ved=0CAMQw7AJahcKEwjw9eeZoMD7AhUAAAAAHQAAAAAQAg&url=https%3A%2F%2Fwww.cea.fr%2FDocuments%2Fmonographies%2FCorrosion-alt%C3%A9ration-mat%C3%A9riaux-nucl%C3%A9aire-r%C3%A9acteurs-eau.pdf&psig=AOvVaw113_rN3MSQ8Py7kSR3PAxj&ust=1669153030681216)

 

https://www.cdcorrosion.com/mode_corrosion/corrosion_contrainte.htm

Edited by nikesfeld13
add
Link to comment
Share on other sites

Les soucis décrits ci-dessus me font penser à certains améliorations mises en avant sur l'AP1000 américain :

 

Injection de sécurité directement en cuve

Par différence avec les conceptions antérieures Westinghouse les lignes d'injections de sécurité de l'AP 1000 vont directement vers la cuve et non point dans les boucles en portion froide. Cette disposition élimine un cas assez évident de mode commun en cas de brèche survenant dans une boucle ou une ligne connectée qui rend par le fait la ligne d'injection associée indisponible. L'injection "en boucle" est une conception un peu contre nature puisque ce qu'il s'agit de noyer ou re-noyer c'est le cœur et non point les boucles. La conception du débouché de la ligne d'injection dans la cuve présente un degré de liberté de dessin que ne procure pas les bossages de boucles froides pour réduire le risque de choc froid sur la paroi de cuve lors de l'injection ce qui est une difficulté importante rencontrée sur les réacteurs à conception "injection en boucles".

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Les besoins sont proche de 65 GW aujourd'hui. Le nucléaire couvre pour 34 GW, le charbon fait son retour. Le gaz et les imports couvre ce que l'éolien ne fait pas aujourd'hui alors que la semaine dernière c'est l'éolien qui était la deuxième énergie du pays. Gros laché hydro ce matin.

https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere#

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Deres a dit :

Quasiment pas de vent aujourd'hui. 3% de la production par l'éolien alors que cela peut monter à 30%. Un cas d'école des soucis de la dépendance à ce type d'énergie.

Oui, mais si c'était moins tendu, on substituerait le gaz et l'éolien. Là, on importe...

Il y a 9 heures, herciv a dit :

Les besoins sont proche de 65 GW aujourd'hui. Le nucléaire couvre pour 34 GW, le charbon fait son retour. Le gaz et les imports couvre ce que l'éolien ne fait pas aujourd'hui alors que la semaine dernière c'est l'éolien qui était la deuxième énergie du pays. Gros laché hydro ce matin.

https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere#

Manifestement, quelques tranches nucléaires sont revenues en ligne : on est passé de 28 à 34GW produits par le nucléaire entre le début et la fin novembre.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Boule75 a dit :

Oui, mais si c'était moins tendu, on substituerait le gaz et l'éolien. Là, on importe...

C'est exactement le souci : il faudrait avoir autant de puissance de centrale à gaz que de renouvelable non garanti tout en sachant qu'il ne serviront pas la moitié du temps et que légalement tout est fait pour que cette technologie ne puisse pas être un investissement rentable.

Je n'ai rien contre le solaire et l'éolien par principe bien au contraire, mais je trouve que l'on met la charrue avant les bœufs. Il faut résoudre ce problème d'intermittence avant de faire des déploiements massifs et non l'inverse. Tout investissement en énergie intermittente devrait être couplé à un investissement dans un moyen de stockage ou de production alternative garanti même partiel au lieu de dissocier les deux ce qui revient dans les faits à renvoyer aux calendes grecques le développement du stockage et de la production alternative. 

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, Deres a dit :

C'est exactement le souci : il faudrait avoir autant de puissance de centrale à gaz que de renouvelable non garanti tout en sachant qu'il ne serviront pas la moitié du temps et que légalement tout est fait pour que cette technologie ne puisse pas être un investissement rentable.

Je n'ai rien contre le solaire et l'éolien par principe bien au contraire, mais je trouve que l'on met la charrue avant les bœufs. Il faut résoudre ce problème d'intermittence avant de faire des déploiements massifs et non l'inverse. Tout investissement en énergie intermittente devrait être couplé à un investissement dans un moyen de stockage ou de production alternative garanti même partiel au lieu de dissocier les deux ce qui revient dans les faits à renvoyer aux calendes grecques le développement du stockage et de la production alternative. 

L'hydraulique est déjà un bon amortisseur en temps normal, mais insuffisant (plus extensible sur le territoire national en tout cas) si on développe trop de dépendance aux sources intermittentes.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, clem200 a dit :

Un vrai torchon.

En creusant un peu, je suis tombé sur cet article de Libé qui date d'un an, et qui explique bien les choses :

* pour aider à la compréhension avant de lire, l'Uranium naturel n'est composé qu'à 0.7% d'235U fissile en réacteurs classiques (utilisant des neutrons thermiques). Comme c'est trop peu, il est nécessaire "d'enrichir" le combustible en augmentant cette concentration jusqu'à 3.5%. Ce faisant, on a d'un côté un tas d'U enrichi près à faire du combustible, et un tas d'uranium appauvri, dont la quantité d'235U est plus basse que la naturelle.

Une fois passé en réacteur, la proportion d'235U est descendu à environ 1%, soit grosso modo la même chose que l'uranium naturel. Donc utiliser cet uranium "de retraitement" permet d'éviter d'aller chercher de l'U naturel. En revanche, cet U contient aussi d'autres isotopes comme l'236U qui le rend beaucoup plus radioactif que l'Unat. Et je pense que c'est cela qui impose des installations spécifiques.

 

https://www.liberation.fr/checknews/la-france-envoie-t-elle-ses-dechets-nucleaires-en-russie-comme-le-dit-greenpeace-20211020_Y6WS2RIHNZEBDJECREYPAVQJ5M/

La France envoie-t-elle ses déchets nucléaires en Russie, comme le dit Greenpeace ?

(j'aurai bien surligné les passages intéressants, mais il y en a beaucoup et ce *** d'éditeur empêche maintenant de mettre des textes un peu longs)

 

Au final, pas de quoi fouetter trois pattes à un canard. Greenpeace fait du Greenpeace, à savoir trouver inadmissible tout ce qui se fait dans le nucléaire :

- c'est inadmissible de le recycler l'U de retraitement car ça devrait être un déchet

- c'est inadmissible de la faire en Russie, ça nous rend dépendant

- c'est inadmissible de le faire en France parce que ça coute cher et expose les travailleurs à des doses inutiles

- c'est inadmissible d'exploiter des mines polluantes pour trouver de l'Unat

Edited by Delbareth
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, herciv a dit :

Les besoins sont proche de 65 GW aujourd'hui. Le nucléaire couvre pour 34 GW, le charbon fait son retour. Le gaz et les imports couvre ce que l'éolien ne fait pas aujourd'hui alors que la semaine dernière c'est l'éolien qui était la deuxième énergie du pays. Gros laché hydro ce matin.

https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere#

Et dès que l'éolien est en berne les importations fusent. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, papsou a dit :

Et dès que l'éolien est en berne les importations fusent. 

Tout à fait. Mais c'est montre la fragilité de notre modèle. Parce que les importations c'est beaucoup de production aux gaz a priori ... ET les réserves vont fondrent.

Aujourd'hui on voit l'inverse. Les éoliennes fournissent plus de courant ce qui permet de baisser les imports.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

37 GW nucléaires produits ce jour suit 6 de plus qu'en début de semaine !!! Au moins 6 réacteurs ont dû être rebranchés. C'est une très bonne nouvelle mais çà ne suffira pas si on continu à tangenter les 70 GW et forcément plus quand il fera plus froid. Mon indicateur c'est les imports. Ils ont atteint 10 GW à 18 h le 02 décembre.

https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere#

 

Edited by herciv
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Et l'éolien ne produit presque plus rien.

C'est le souci anticyclone en hiver = temps froid = pas de vent.

La puissance éolienne en plus d'être intermittent n'est pas complètement aléatoire. Elle est en partie lié à la météo donc à la température dans le mauvais sens.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,823
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...