LBP

Avenir du nucléaire civil en france ?

Recommended Posts

Depuis le temps que çà nous pend au nez ...

Citation

La filière nucléaire est menacée par la perte de compétences industrielles en France, affirme l’ASN

Le président de l’Autorité de sûreté nucléaire, Bernard Doroszczuk, a profité de son audition à l’Assemblée Nationale pour alerter sur les pertes de compétences de la filière dans un contexte de vieillissement des installations.

https://www.usinenouvelle.com/article/la-filiere-nucleaire-est-menace-par-la-perte-de-competences-industrielles-en-france-affirme-l-asn.N843810

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

C'est toute la stratégie des anti nucléaire ça... Dégoûter et diaboliser ceux qui voudraient aller dans la filière nucléaire en misant sur le fait que sans personnels qualifiés la filière mourra d'elle même.

  • Sad 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

http://premium.lefigaro.fr/vox/economie/bertille-bayart-le-rendez-vous-manque-du-nucleaire-francais-20190528

ANALYSE - Un rapport de l’Agence internationale de l’énergie fait du nucléaire une clef majeure pour produire une énergie propre. Empêtrée dans le cauchemar du chantier de l’EPR de Flamanville, la filière peut-elle encore défendre la construction d’un nouveau parc en France?

Révélation

 

ANALYSE - Un rapport de l’Agence internationale de l’énergie fait du nucléaire une clef majeure pour produire une énergie propre. Empêtrée dans le cauchemar du chantier de l’EPR de Flamanville, la filière peut-elle encore défendre la construction d’un nouveau parc en France?

Le réchauffement climatique emmène le monde dans une course contre la montre et confronte l’intelligence humaine à l’un des défis les plus vertigineux de l’histoire. Ni le fatalisme, ni le renoncement radical à toutes nos consommations et à tous nos déplacements émetteurs de carbone ne sont acceptables, ni d’ailleurs réalistes. Il n’y aura aucune réponse simple.

» LIRE AUSSI - Sans le nucléaire, les objectifs d’électricité verte sont hors de portée

Mais les esprits raisonnables sont de plus en plus nombreux à considérer que, pour ce qui concerne l’électricité, le nucléaire fait partie de la solution. Les chiffres de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) sont sans appel: un kilowattheure d’électricité nucléaire émet 6 grammes de CO2, comme l’hydraulique ou l’éolien, contre 55 grammes pour le photovoltaïque, 418 pour le gaz, et plus de 1000 pour le charbon. À l’automne dernier, le Giec a pris en compte un accroissement de la part du nucléaire dans la plupart de ses scénarios centraux permettant de limiter à 1,5 °C le réchauffement de la planète à l’horizon 2100. Mardi, l’Agence internationale de l’énergie a publié un rapport sans équivoque, qui fait du nucléaire une clef majeure pour produire une énergie propre et plaide pour une augmentation de 80 % de la production par l’atome civil d’ici à 2040.

L’Hexagone n’est-il pas la patrie de l’atome civil, avec le deuxième parc installé de la planète et la proportion d’électricité d’origine nucléaire la plus élevée au monde?

Tous ces chiffres, tous ces rapports s’accumulent pour démontrer l’intérêt du nucléaire dans la lutte contre le réchauffement climatique. Et font en creux le même constat que l’essayiste Laurent Alexandre qui, recensant ses «plus belles conneries» de futurologue, confessait il y a quelques semaines «avoir cru que la transition du nucléaire vers le solaire pourrait être rapide», vu la chute des prix du photovoltaïque. «Je n’avais pas vu que l’intermittence ne pouvait être réglée avant des décennies à cause du coût très élevé du stockage de l’électricité.» Michael Shellenberger, un Américain distingué il y a dix ans par le Time Magazine comme un «héros de l’environnement», est un autre de ces repentis. Il plaide aujourd’hui pour le nucléaire. L’Allemagne, si fière de son «Energiewende», de sa révolution énergétique accélérée après Fukushima en 2011, commence à en dresser un bilan cruel, illustré il y a quelques jours par la une du Spiegel au titre ravageur sur une «réforme bâclée» sur fond de paysage ravagé d’éoliennes brisées.

Mardi, l’AIE a plaidé avec force pour qu’au moins, la durée de vie des centrales en activité soit étendue autant que possible. Contrairement à ce qui s’est produit en Allemagne, et à ce que prévoient la Belgique et la France. Mais la construction de nouveaux réacteurs est bien sûr également une façon de réduire les émissions de CO2 ou, au minimum, d’absorber une partie de la croissance des besoins d’énergie sans faire appel aux sources fossiles. L’innovation aura un rôle à jouer, avec les projets qui s’annoncent jusque dans la Silicon Valley autour d’une quatrième génération atomique ou de réacteurs modulaires de petite dimension.

Cela tombe bien pour la France, n’est-ce pas? L’Hexagone n’est-il pas la patrie de l’atome civil, avec le deuxième parc installé de la planète et la proportion d’électricité d’origine nucléaire la plus élevée au monde?

Sauf que si le nucléaire devait de nouveau avoir rendez-vous avec l’histoire, la filière française risque de le manquer. La faute à la Chine, qui fait la course en tête avec 25 réacteurs en construction. La faute aux politiques français qui ont accepté que la réduction du nucléaire soit un marqueur de leur conversion à l’écologie.

Tout n’est pas perdu. La filière s’est remise en ordre. Le pilotage de chantiers a été repensé, réorganisé. Les compétences sont progressivement reconstituées

La faute aux industriels, aussi. La filière nucléaire a raté de plusieurs années sinon de plusieurs décennies son rendez-vous avec l’exigence de transparence qui montait dans la société. Elle s’est grisée de ses propres ambitions pour sombrer dans un fiasco financier illustré par la débandade d’Areva, finalement démantelé en 2015. Elle s’est ridiculisée avec le cauchemar du chantier de l’EPR de Flamanville qui, dans les prochaines semaines, pourrait officiellement accuser encore plusieurs mois voire plusieurs années de retard supplémentaire si l’Autorité de sûreté exige que soient refaites huit soudures de l’enceinte de confinement du réacteur. Un énième revers qui contraint - c’est un comble - l’industrie française à faire de l’EPR chinois qui, lui, fonctionne, sa vitrine. Une contre-performance qui désespère les plus nucléarocrates des responsables politiques. Allez donc, dans ces conditions, défendre la construction d’un nouveau parc en France!

Tout n’est pas perdu. La filière s’est remise en ordre. Le pilotage de chantiers a été repensé, réorganisé. Les compétences sont progressivement reconstituées. Framatome, l’héritier d’Areva dans le domaine des réacteurs, a retrouvé le goût du sérieux et du travail bien fait. Mais reconstruire la confiance dans le nucléaire français risque de prendre encore du temps, autant qu’il en faut, semble-t-il, pour mettre en service un EPR «made in France».

 

 

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut trouver ce rapport de l'AIE ici :
https://www.connaissancedesenergies.org/sites/default/files/pdf-actualites/Nuclear_Power_in_a_Clean_Energy_System.pdf

Pour ce qui est de la France, sur les 54 réacteurs en cours de construction dans le monde, il n'y en a que 4 impliquant EDF, dont trois chantiers en voie d'achèvement.
De nos jours, le leader mondial de la construction nucléaire est le russe Rosatom, et les chinois, surtout sur leur marché intérieur pour l'instant, mais mettant en place les conditions de leur expansion mondiale dans la décennie qui vient.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 5/18/2019 at 5:18 PM, Conan le Barbare said:

C'est toute la stratégie des anti nucléaire ça... Dégoûter et diaboliser ceux qui voudraient aller dans la filière nucléaire en misant sur le fait que sans personnels qualifiés la filière mourra d'elle même.

faut arrêter avec les délires complotistes : les 1ers responsables de la perte de compétence sont bels et bien l'industrie nucléaire, EDF en tête avec son délire de sous traitance le tout sur fond de nivellement par le bas des salaires.

La guerre c'est mal, pourtant Dassault ne peine pas à recruter. Hé oui être employé Dassault ça paie... Idem pour les personnels navigant de sous marins : c'est pas hyper sexy mais la marine s'en préoccupe de longue date et au final ça tourne.

Là Flamanville c'est vraiment l'exemple du truc à faire pour se tirer une balle dans le pied, voir plus haut...  Le coût et les délais ont quoi, triplé ? Pour une industrie sensée être hyper sérieuse vu son coeur de métier ça la fout mal... 

EDF a grave merdé point barre, arrêtons de lui chercher des excuses. C'est pas comme ça qu'ils se relèveront.

 

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste un peu. Quand on voit qu'alstom avait sorti dans les temps une turbine (5 ans d'avance) que l'on a pas pu conserver faute de la faire tourner (écroulée sous son propre poids, on avait pas l'argent pour la conserver en rotation...)...

Edited by prof.566
  • Confused 1
  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/05/2019 à 14:39, Picdelamirand-oil a dit :

World's second EPR nuclear reactor starts work in China

https://phys.org/news/2019-05-world-epr-nuclear-reactor-china.html

Après tout ce sont peut être les industriels européens qui ont merdé dans la construction des EPR.

 

On a perdu l'expérience pour faire des centrales nuke.

Les Chinois ont de l'expérience dans ce domaine.

Franchement, faut il creuser plus loin ? Ceci dit, j'ai entendu un spécialiste de l'énergie expliquer que les chinois ont développé plein de Logiciels pour les aider, logiciels basé sur les outils de Dassault Systems :rougitc:

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 5/10/2019 at 10:18 AM, Picdelamirand-oil said:

Alors là c’est risible, la dette qui ne cesse de s’aggraver, elle était à 39,2 Milliards en 2012, à 37,4 Milliards en 2015 quand il a fallu investir pour prendre en compte les recommandations de l’ASN, et elle est stable maintenant en 2017 et 2018 à 33 Milliards, malgré les investissements.

Du coup pourquoi cet épisode en 2016 :

Quote

EDF annonce le 22 avril 2016 le lancement avant la fin de l'année d'une augmentation de capital de 4 milliards €, dont l'État souscrira 3 milliards € ; l'État a accepté de plus le versement en actions des dividendes de 2016 et 2017 ; au total, il apportera entre 5 et 6,5 milliards € à EDF. De son côté, EDF s'engage à porter son plan d'économies à 1 milliard € d'ici 2019 contre 0,7 milliard € d'ici 2018 annoncés jusqu'ici, à ramener ses investissements à 10,5 milliards € en 2018 au lieu de 12,5 milliards €, et confirme un plan de cessions de 10 milliards € d'ici 2020.

D'ailleurs le montant de baisse de la dette que tu évoques recoupe fortement le montant apporté par l'Etat en 2016.

 

Dans le même ordre d'idée, si EDF va si bien économiquement pourquoi ces hausses  de coût de l'électricité cf https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/05/31/des-prix-reglementes-de-l-electricite-qui-augmente-depuis-le-debut-des-annees-2000_5470021_4355770.html :

Quote

Le tarif des heures pleines entre 2008 et 2019 a augmenté de 2,09 centimes d’euros pour atteindre 10,97 centimes le kilowattheure (kWh) hors taxes, soit une hausse de 23 %, le tout en euros constants 2019.

Avec en plus à chaque fois EDF qui dit que les augmentations sont insuffisantes ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ippa a dit :

Du coup pourquoi cet épisode en 2016 :

D'ailleurs le montant de baisse de la dette que tu évoques recoupe fortement le montant apporté par l'Etat en 2016.

On ne va quand même pas reprocher à EDF d'être un bon gestionnaire. Les augmentations de capital sont nécessaire au bout d'un moment quand tu fais beaucoup d'investissements. Je l'ai moi même expérimenté: Je suis un associé dans une société civile immobilière et donc on a acheté des immeubles pour lesquels on a des prêts qu'on rembourse principalement grâce aux loyers. Dans les remboursement il y a une part qui correspond à des intérêts et une part qui correspond au remboursement du capital. Eh bien on doit tous les ans mettre en réserve dans notre comptabilité au minimum une somme qui  correspond au capital qu'on a remboursé sous peine d'être à court de trésorerie. On a donc des réserves qui sont bloquées car ce sont la contre partie du capital représenté par nos immeubles. Quand les réserves deviennent trop importantes on fait une augmentation de capital. Mais c'est transparent pour les actionnaires même si en théorie c'est eux qui ont "donné" le capital.

Citation

 

Dans le même ordre d'idée, si EDF va si bien économiquement pourquoi ces hausses  de coût de l'électricité cf https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2019/05/31/des-prix-reglementes-de-l-electricite-qui-augmente-depuis-le-debut-des-annees-2000_5470021_4355770.html :

 

23,5% de hausse en 11 ans ça fait 1,9% de hausse par an, c'est plutôt pas mal quand on sait que 80% de cette hausse est due au fait qu'on oblige EDF à racheter de l’électricité renouvelable dont EDF n'a pas besoin (c'est à dire à des moments où la consommation est faible) et à vendre à des concurrents de l'électricité à un tarif qui permet à ces concurrents de faire un bénéfice tout en proposant des contrats plus avantageux que ceux d'EDF! Moi je dis chapeau.

Citation

Avec en plus à chaque fois EDF qui dit que les augmentations sont insuffisantes ?

Ha! parce que tu veux qu'en plus EDF fournisse la vaseline?

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le scandale d'Etat sur Alstom ça vous fait pas réagir ?

https://www.challenges.fr/entreprise/ge-est-il-en-train-de-sacrifier-le-site-de-belfort_656088?fbclid=IwAR1XRKTJhJmGizZxg_jWp32ccEqBFsHblJfHGBqgTAYFqUkYpaWogzWd_j4#comments

https://www.challenges.fr/entreprise/belfort-l-etrange-double-discours-de-ge_657079?fbclid=IwAR0DK55HsYJAk3_TCq0_pQcggsB_Aaj7mBVwK8QfY7gMmFpy6ymTGpU8C9Y

https://fr.sputniknews.com/international/201804201036041963-affaire-alstom/

Le plan de charge sur les turbines gaz passe de Belfort > Greenville, SC et pour les turbines vapeur le transfert des Arabelle est en cours pour passer sur le site de Schenectady, NY. Tout ça dans l'indifférence de tout le monde et sous couvert de "baisses de commandes" d’après le gouvernement Macron. On va continuer à se faire f*ster longtemps?

Edited by Chimera
  • Sad 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Chimera a dit :

Le scandale d'Etat sur Alstom ça vous fait pas réagir ?

https://www.challenges.fr/entreprise/ge-est-il-en-train-de-sacrifier-le-site-de-belfort_656088?fbclid=IwAR1XRKTJhJmGizZxg_jWp32ccEqBFsHblJfHGBqgTAYFqUkYpaWogzWd_j4#comments

https://www.challenges.fr/entreprise/belfort-l-etrange-double-discours-de-ge_657079?fbclid=IwAR0DK55HsYJAk3_TCq0_pQcggsB_Aaj7mBVwK8QfY7gMmFpy6ymTGpU8C9Y

https://fr.sputniknews.com/international/201804201036041963-affaire-alstom/

Le plan de charge sur les turbines gaz passe de Belfort > Greenville, SC et pour les turbines vapeur le transfert des Arabelle est en cours pour passer sur le site de Schenectady, NY. Tout ça dans l'indifférence de tout le monde et sous couvert de "baisses de commandes" d’après le gouvernement Macron. On va continuer à se faire f*ster longtemps?

Pour l'instant, on hésite entre trahison motivée par la corruption et faiblesse face à un chantage américain, mais même si c'est la seconde hypothèse qui se vérifie et qu'il n'y a pas vraiment matière à poursuites judiciaires, ça reste scandaleux et certains auront des comptes à rendre au moins politiquement.
https://www.liberation.fr/france/2019/06/05/la-justice-s-interesse-aux-conditions-de-la-vente-d-alstom-energie-a-ge_1731813

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Member Statistics

    5,356
    Total Members
    1,132
    Most Online
    web123_2
    Newest Member
    web123_2
    Joined
  • Forum Statistics

    20,578
    Total Topics
    1,217,086
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries