Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

ça fait très longtemps qu'il y a des pirates là bas. déjà, au temps de l'URSS, il y en avait. d'ailleurs, des pirates avaient eu le malheur d'attaquer un navire soviétique. dans les semaines ou les mois qui ont suivi, les russes ont envoyé un autre cargo qui débordait de marchandise avec en bonus un commando armé+++. le bateau s'est fait attaqué par des pirates et le commando russe à réussi  =) à capturé les pirates. ils ont balancé les pirates à la mer. une bande de requins passaient par là  et ils les ont tous bouffé. évidement, les russes ont tout filmé et ont distribué, gratuitement (on est communistes ou on ne l'es pas),  le film dans la région. plus aucun bateau russe n'a été attaqué

C'est une interprétation des conventions de Genève comme une autre...  =) Mais tellement représentatif des méthodes russes de l'époque. Comme cette histoire d'un chef religieux du Hezbollah, responsable du rapt de ressortissants russes et refusant de les libérer, qui s'est vu livrer par colis un de ses proches en pièces détachées.
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Charismatique et populaire, Charles Blé Goudé ne brillait cependant pas par la finesse de ses aphorismes.

Charles Blé Goudé, leader des Jeunes Patriotes et séide parmi les séides de Laurent Gbagbo, s'est vu affublé de multiples surnoms. « Général de la jeunesse » ou de « la rue », « génie du Kpô », pour ses partisans les plus zélés ; « Blé la machette » ou « le Buffle », pour ses détracteurs.

Charismatique à défaut d'être brillant (une dizaine d'années pour obtenir une licence d'anglais, en trichant !), hâbleur et populiste, il s'est évertué tout au long de sa carrière à multiplier les contre-pieds et à brouiller son image de boutefeu, acquise dès 2002 lors du déclenchement de la rébellion. Notamment après les accords de Ouagadougou, signés en mars 2007, censés conduire à la paix et aux élections. Il ne cessa alors de proclamer son nouveau credo : réconcilier les Ivoiriens. Pour finir, en décembre 2010, par les inciter à se soulever, sans oublier de distribuer des armes à ses Jeunes Patriotes.

Grand adepte de l'emphase dans ses interviews, où il n'hésitait pas à parler de lui à la troisième personne, Blé Goudé n'avait pas une petite opinion de lui-même, citant sans ciller des modèles incongrus pour un homme de sa trempe, de Gandhi à Mandela en passant par Martin Luther King, tous chantres de la non-violence. Parmi ses pensées les plus profondes, tirées d'entretiens qu'il a accordés, on distingue le style bestiaire : « Je suis assez intelligent pour comprendre que, quand on frappe le margouillat, le lézard doit s'apprêter », « une poule qui se respecte ne pond pas ses oeufs en public ». La fausse modestie : « Je ne suis pas ébloui par la grande popularité dont je jouis. » Ou encore, quand il s'agit de fustiger la politique néocoloniale de Paris : « La France doit arrêter de décider pour nous. Voyez nos filles qui souffrent pour maigrir parce qu'on leur a dit qu'une belle femme doit être mince, alors qu'en Afrique, celle qui est belle a des rondeurs. »

Link to comment
Share on other sites

pétrolier français alors qu'il bat pavillon Luxembourgeois ? :rolleyes:

si ça bat pas pavillon français ou on s'en lave les mains ou on envoie la facture a la companie.

Ce serait mépriser aussi bien les usages que le droit maritime et la politique de la France dans ce domaine.

En matière de sauvetage des biens (le bateau et la cargaison), il est, certes, possible de présenter la facture (ou de prélever une part de la valeur).

En matière de sauvetage des personnes, s'il n'y a pas de mise en danger délibérée, le sauvetage est généralement gratuit.

S'agissant de ressortissants français, détenus à illégitimement à l'étranger, le pavillon du navire sur lequel ils étaient n'a aucune importance. On essaie de les récupérer au mieux et au plus vite, simplement parce qu'ils sont français.

A la limite, finalement, le pavillon, on s'en fout.

Et comme les français ne peuvent pas s'empêcher de toucher à tout ce qui les concerne de près ou de loin, "s'en laver les mains" n'est pas une option acceptable.

Link to comment
Share on other sites

A la limite, finalement, le pavillon, on s'en fout.

c'est une erreure amha : alors ou est la valeur ajouté du pavillon français ? il est cher en partie parce qu'on se paye une marine, et cette marine il faut qu'elle serve pour les pavillons de complaisance ? si un navire battant pavillon Luxembourgeois a un probleme ils ont qu'a s'adresser à la marine du Luxembourg ..

A la limite c'est la nationalité des marins ou de la companie qui ne devrait avoir aucune importance, et le pavillon qui devrait primer : c'est dans notre interet, si on se débrouille bien, les pirates ne s'attaquerons jamais au pavillon français (ou des Kerguelen) mais aux pavillons de complaisance incapables de se défendre et dont les primes d'assurance (voir les primes de risque pour les équipage) montra en fleche, rendant notre pavillon (ainsi que celui des Kerguelen) plus compétitif.

Link to comment
Share on other sites

On s'éloigne de la Côte d'Ivoire. ;)

c'est une erreure amha : alors ou est la valeur ajouté du pavillon français ? il est cher en partie parce qu'on se paye une marine, et cette marine il faut qu'elle serve pour les pavillons de complaisance ? si un navire battant pavillon Luxembourgeois a un probleme ils ont qu'a s'adresser à la marine du Luxembourg ..

A la limite c'est la nationalité des marins ou de la companie qui ne devrait avoir aucune importance, et le pavillon qui devrait primer : c'est dans notre interet, si on se débrouille bien, les pirates ne s'attaquerons jamais au pavillon français (ou des Kerguelen) mais aux pavillons de complaisance incapables de se défendre et dont les primes d'assurance (voir les primes de risque pour les équipage) montra en fleche, rendant notre pavillon (ainsi que celui des Kerguelen) plus compétitif.

Le Luxembourg n'est pas un pavillon de complaisance.

Ensuite, la plus-value du pavillon Français, elle n'a rien à voir avec notre Marine. Tout au plus, avec les Aff-Mar ...

Un pavillon, c'est un registre d'immatriculation qui garantit certaine normes sur les navires, en termes d'emploi, de sécurité, ainsi que sur la loi qui s'applique à bord dans les eaux internationales. Ca n'a rien à voir avec l'assistance que l'on portera ou non.

A la limite, c'est rassurant pour les petits pays qui ont une flotte de commerce et pas les moyens d'assurer leur sécurité au niveau mondial.

Link to comment
Share on other sites

Un pavillon, c'est un registre d'immatriculation qui garantit certaine normes sur les navires, en termes d'emploi, de sécurité, ainsi que sur la loi qui s'applique à bord dans les eaux internationales. Ca n'a rien à voir avec l'assistance que l'on portera ou non.

merci pour le briefing :)

Donc ça a bien changé depuis les origines ou le pavillons signifiait vraiment quelque chose. C'est devenu un truc bizard.

Celà étant, en ces temps de piraterie renaissante, rien ne nous empecherais d'en tirer avantage en donnant de la valeur ajoutée à notre pavillon de la maniere que j'ai évoquée précédement non ? ok pas très moral mais quand on a 1500 milliards d'euro de dettes il arrive un moment ou faut retirer les gants amha.

A la limite, c'est rassurant pour les petits pays qui ont une flotte de commerce et pas les moyens d'assurer leur sécurité au niveau mondial.

c'est ça aussi qui est bizard : quel est notre interet d'assurer la sécurité de la flotte de commerce de petit pays ? on ferait mieux de vendre nos services ou alors d'assurer leur commerce avec nos propres bateaux il me semble ou alors il y a quelque chose qui m'échappe.

[laisser nous etre hs encore quelques posts svp, c'est interessant, on en a plus pour longtemps et ça vaut pas le coup d'ouvrir un thread pour quelques posts. merci]

Link to comment
Share on other sites

Allez, on va essayer de clore le HS ...

Donc ça a bien changé depuis les origines ou le pavillons signifiait vraiment quelque chose. C'est devenu un truc bizard.

A quand fait tu remonter ces origines où ça "signifiait quelquechose" ?

A mes yeux (et pas qu'aux miens), ça signifie toujours quelque chose, mais on parle de gens (les pirates) pour qui ça ne représente rien, c'est là l'enjeu.

Historiquement (au cours des derniers siècles), les seuls navires à arborer un pavillon étaient les navires de guerres et les navires marchands qui appartenaient soit directement à l'état, soit à des aristocrates qui représentaient - par délégation - l'autorité du roi, donc de l'état. Attaquer un navire battant pavillon français, c'était donc s'attaquer à l'état ou au roi, ce qui ne pouvait rester impuni.

Progressivement, avec l'avénement d'une bourgeoisie non-nobiliaire, puis avec le raccourcissement de la noblesse par la révolution, les flottes militaires et marchandes sont passées sous des statuts subtilement différents. La flotte militaire reste fermement rattachée à l'état, mais les flottes marchandes ont progressivement basculé vers un régime d'armateurs privés, régi davantage par le droit des contrats que par la volonté politique des états.

A ce titre, l'élaboration des registres d'immatriculation et les obligations qui vont avec sont davantage à voir comme un interventionnisme de l'état dans un domaine en train de se libéraliser à outrance que comme un gage de protection comme cela pouvait être le cas avec une autorité directe.

Et ce n'est pas un mouvement franco-français, cela a touché tout le monde à la charnière XIX-XXe, car tout le monde y avait intérêt. C'est un geste du politique pour conserver le pouvoir et éviter qu'il ne bascule vers l'économique (les armateurs, florissants à l'époque).

Et puis, en phase de généralisation, cela a fini par toucher tout le monde, y compris la grande-pêche (assez logique) et finalement les barcasse de pêche côtière qui ont vu débarquer avec surprise des obligations inconnues jusque là.

Par contre, en terme de "protection", la valeur du pavillon n'a pas changé depuis l'ancien régime. Dans les relations d'état à état, attaquer un navire, c'est aussi attaquer le pays dont il bat le pavillon. Cela amène à des explications diplomatiques, au minimum, puis à des réparations ou à des situations conflictuelles.

Celà étant, en ces temps de piraterie renaissante, rien ne nous empecherais d'en tirer avantage en donnant de la valeur ajoutée à notre pavillon de la maniere que j'ai évoquée précédement non ? ok pas très moral mais quand on a 1500 milliards d'euro de dettes il arrive un moment ou faut retirer les gants amha.

c'est ça aussi qui est bizard : quel est notre interet d'assurer la sécurité de la flotte de commerce de petit pays ? on ferait mieux de vendre nos services ou alors d'assurer leur commerce avec nos propres bateaux il me semble ou alors il y a quelque chose qui m'échappe.

Le problème actuel, avec la piraterie, c'est justement l'absence d'état du côté des agresseurs, ou son caractère failli, donc l'absence de possibilité de discuter pour une solution diplomatique. Seules les armes peuvent résoudre cette crise, mais dans un contexte ou nos états les musèlent, au nom du droit ...

En plus, les pirates se foutent du pavillon. Ils attaquent, et si ça rate, s'ils meurent, la leçon ne porte pas vraiment ... c'est à peine une légère pression évolutionniste (les moins adaptés disparaissent), mais vu le nombre de candidats, je ne crois pas que cela provoquera la mutation de leur espèce.

Après, assurer la sécurité des autres (tous les autres), c'est à la fois continuer à exister (en politique internationale), et c'est aussi assurer une partie de nos intérêts, tant tout le monde est interdépendant maintenant sur notre planète. La mondialisation se comprend mieux en anglais : "globalisation". Le commerce étant global, il n'est plus possible d'en assurer la sécurité par une action locale, mais bien en s'y appliquant de façon globale, c'est à dire partout ou c'est en notre pouvoir (et c'est valable pour tous ceux qui le peuvent).

Encore une fois, c'est assez bisounours comme raisonnement, mais c'est cette orientation qui tient l'humanité ensemble et qui fait que chacun n'écrase pas tous les autres pour assurer ses seuls intérêts. Cela tient compte du fait que les intérêts d'aujourd'hui du voisin pourront finir par être une partie des nôtres.

Link to comment
Share on other sites

A quand fait tu remonter ces origines où ça "signifiait quelquechose" ?

...

Attaquer un navire battant pavillon français, c'était donc s'attaquer à l'état ou au roi, ce qui ne pouvait rester impuni.

ben voilà, j'en était resté à peut pres là..  :lol:

mais si maintenant c'est juste du juridique pas la peine de hisser les couleurs, un coup de tampon suffirait.

... attaquer un navire, c'est aussi attaquer le pays dont il bat le pavillon.

?? alors là je ne comprend plus  :rolleyes: ça contredit completement ce que tu disait précédement.

..

mais on parle de gens (les pirates) pour qui ça ne représente rien, c'est là l'enjeu.

...

En plus, les pirates se foutent du pavillon. Ils attaquent, et si ça rate, s'ils meurent, la leçon ne porte pas vraiment ... c'est à peine une légère pression évolutionniste (les moins adaptés disparaissent), mais vu le nombre de candidats, je ne crois pas que cela provoquera la mutation de leur espèce.

Autant sur le coté juridique de la chose je ne te contredirais pas, autant là c'est du ressentit sans aucun élément tangible et tu ne peut absolument pas affirmer celà en le presentant comme une réalité.

Sur le ressentit j'affirme exactement le contraire : le pavillon a le mérite d'etre visible. Si a chaque fois qu'on s'attaque à un navire battant le pavillon français ça se termine mal pour les pirates, ça finirait par se savoir. Très vite. Pas besoin de faire beaucoup d'exemple. D'autant que c'est pas les pavillons de complaisance et/ou de petits pays qui manquent. Les loup ne s'attaquent toujours qu'aux plus faible.

Après, assurer la sécurité des autres (tous les autres), c'est à la fois continuer à exister (en politique internationale), et c'est aussi assurer une partie de nos intérêts, tant tout le monde est interdépendant maintenant sur notre planète. La mondialisation se comprend mieux en anglais : "globalisation". Le commerce étant global, il n'est plus possible d'en assurer la sécurité par une action locale, mais bien en s'y appliquant de façon globale, c'est à dire partout ou c'est en notre pouvoir (et c'est valable pour tous ceux qui le peuvent).

Encore une fois, c'est assez bisounours comme raisonnement, mais c'est cette orientation qui tient l'humanité ensemble et qui fait que chacun n'écrase pas tous les autres pour assurer ses seuls intérêts. Cela tient compte du fait que les intérêts d'aujourd'hui du voisin pourront finir par être une partie des nôtres.

ça a beau etre bisounours là je te suis mieux. Bon c'est pas tout blanc ou tout noir, on peut commencer par etre intraitable sur la defense de notre pavillon et continuer plus ou moins comme avant avec les autres pavillons, avec plus ou moins de zele suivant le pays et nos interets, de manière informelle bien sur.

Mais dans l'ensemble c'est vrai que je trouve cette histoire de pavillon qui ne signifie plus rien a part en terme de juridique, mais si quand meme parce que les états sont engagés, bref, assez confuse. ça méritait peut etre un thread finallement mais trop tard.

merci et fin du hs

Link to comment
Share on other sites

Sur le ressentit j'affirme exactement le contraire : le pavillon a le mérite d'etre visible. Si a chaque fois qu'on s'attaque à un navire battant le pavillon français ça se termine mal pour les pirates, ça finirait par se savoir. Très vite. Pas besoin de faire beaucoup d'exemple. D'autant que c'est pas les pavillons de complaisance et/ou de petits pays qui manquent. Les loup ne s'attaquent toujours qu'aux plus faible.

Pavillons bien visibles, peut-être, mais il ne faut pas surestimer pour autant.

Quand on sait que des pirates somaliens on attaqué des navires militaires...

Encore, des pétroliers ravitailleurs, à la limite on peut confondre. Mais également des frégates et même un destroyer américain.

Je pense que certains attaquent tout ce qui passent à coté d'eux, et puis c'est tout.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 2 months later...

Menace terroriste contre les intérêts français en Côte d’Ivoire

Une note de “dernière minute” a été publié par le ministère français des Affaires étrangères le 27 mai dernier. “Au regard de l’activisme de groupes terroristes opérant dans la bande sahélienne, il importe que les Français résidant ou de passage en Côte d’Ivoire fassent preuve d’une vigilance accrue, notamment à l’égard de tout comportement suspect, lors de leurs déplacements et dans les endroits qu’ils fréquentent de façon habituelle ou occasionnelle. Il convient de demeurer attentif à l’évolution de la situation au Mali mais aussi aux recommandations éventuelles qui pourraient être diffusées par le Consulat général de France en Côte d’Ivoire “, indique-t-elle.

Le ministre ivoirien de l’Intérieur a aussi fait savoir que “plusieurs individus” ont récemment été interpellés à Abidjan par la Force de recherche d’action de la police (FRAP). Toujours selon lui, ces suspects auraient “avoué que leur objectif est de s’attaquer aux intérêts des occidentaux en Afrique.” Et de préciser avoir noté une “information persistante faisait état de la présence discrète d’éléments djihadistes à Abidjan” depuis le lancement de l’opération Serval au Nord-Mali contre les groupes terroristes qui s’y étaient installés.

Environ 10.000 ressortissants français se sont installés en Côte d’Ivoire.

Suite : http://www.opex360.com/2013/06/01/menace-terroriste-contre-les-interets-francais-en-cote-divoire/
Link to comment
Share on other sites

  J'imagine que c'est probablement + compliqué que ça ... Vu que l'intervention française en CI après a été en faveur de la victoire démocratique d'un musulman, mais bon musulman très afrique noire et très loin des pratiques + au nord + rigide ...

Le problème de fond est la confusion potentielle avec aussi les intérêts qu'on pourrait nommer par facilité "gbagbiste" mais qui doivent porter un autre nom aujourd'hui vu que cet homme est Out du jeu ... Mais qui a potentiellement encore beaucoup de gens potentiellement influents de son camp et libres au sein de la CI ...

Problème il est peu imaginable que d'anciens lieutenants Gbagbistes puissent s'allier avec un spectre salafiste du "très au nord" du pays pour tenter de destabiliser ensemble les intérêts français

  A l'inverse le nouveau pouvoir en place lui a peu d'intérêt de porter atteinte a la France, mais idem c'est potentiellement plus compliqué que ça car dans les forces de Ouattara il pouvait très bien y avoir des gens qui auparavant étaient fondamentalement anti-france par anti-néocolonialisme

Ce qui pourrait rendre les choses très difficiles d'y voir clair, mais une chose est sure :

  C'est que les djihadistes du sahel n'ont quasi aucune chance de pouvoir porter atteinte a des intérêts français en CI sans appuis local de gens qui leur sont traditionnellement très éloigné normalement ... Mais tout spectre d'intérêts communs peuvent un jour se rejoindre, et l'argent peut faciliter des choses aussi le djihadisme a des capacités corruptrices si il le veut, via un magot accumulé potentiellement utile et pouvant faire réfléchir des personnes prisent de manière isolées

  Si il y a menace elle va être très confuse sur, sur quoi le spectre djihadiste se repose pour aider a toucher les intérêts français en CI ?

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 5 months later...

Charles Blé Goudé, ancien chef de file du Mouvement ivoirien des jeunes patriotes et proche de l'ex-président Laurent Gbagbo, va être remis à la Cour pénale internationale (CPI), qui le recherche pour crimes contre l'humanité, a annoncé le ministre ivoirien de la Justice.

"Le gouvernement a accepté d'envoyer Blé Goudé devant la Cour pénale internationale", a déclaré à la presse Gnenema Mamadou Coulibaly.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/03/20/97001-20140320FILWWW00187-l-ivoirien-charles-ble-goude-remis-a-la-cpi.php

Link to comment
Share on other sites

Charles Blé Goudé, ancien chef de file du Mouvement ivoirien des jeunes patriotes et proche de l'ex-président Laurent Gbagbo, va être remis à la Cour pénale internationale (CPI), qui le recherche pour crimes contre l'humanité, a annoncé le ministre ivoirien de la Justice.

"Le gouvernement a accepté d'envoyer Blé Goudé devant la Cour pénale internationale", a déclaré à la presse Gnenema Mamadou Coulibaly.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/03/20/97001-20140320FILWWW00187-l-ivoirien-charles-ble-goude-remis-a-la-cpi.php

 

:happy:  :happy:  :happy:  =D

Link to comment
Share on other sites

C'est fait.

 

Charles Blé Goudé, un proche de l'ex-président Laurent Gbagbo, a été transféré samedi à la Cour pénale internationale (CPI), qui l'accuse de crimes contre l'humanité, a annoncé le gouvernement ivoirien dans un communiqué lu à la télévision nationale.

"Le gouvernement informe la communauté nationale et internationale que M. Charles Blé Goudé a été transféré à la CPI à La Haye ce jour samedi 22 mars 2014", selon ce communiqué lu au journal de 13H de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), la chaîne publique.

La juridiction internationale le soupçonne de quatre chefs d'accusation de crimes contre l'humanité, à savoir meurtre, viol, persécution et autres actes inhumains, commis entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

Il rejoindra à La Haye son mentor Laurent Gbagbo, qui y est écroué depuis fin 2011 en attente d'un procès.

 

http://fr.news.yahoo.com/c%C3%B4te-divoire-charles-bl%C3%A9-goud%C3%A9-proche-gbagbo-transf%C3%A9r%C3%A9-141154932.html

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

   La CPI c'est bien ... Enfin pour l'enquête et les mise en évidence entre les décisions d'un régime et de ses obligés et des crimes de masses commis ...

 

  Mais la CPI si on s'en tient a la finalité judiciaire des condamnations c'est pas tip top quand même ... Prendre 20 ans de prison aux Pays bas pour crimes de guerre c'est tellement une broutille en rapport a l'immensité des crimes et des pertes économiques engendrées comme les 10 ans de Gbagbo en CI qui ont réduit a néant un pays qui était pourtant encore si prospère début des années 90 avant que ça dérape avec les premières tensions "nord sud"

 

   Un truc qui serait bien c'est que la CPI fasse son topo car j'avoue leur travail est très précis et de grande qualité quand aux dossiers de crimes de guerre ect ... Mais qu'elle se déclare a chaque fois incompétente pour la condamnation :  Pour qu'on se donne des occasions de les balancer depuis un hélico pieds et poings liés a une foule de familles de victimes chauffée a l'avance ...

Link to comment
Share on other sites

   La CPI c'est bien ... Enfin pour l'enquête et les mise en évidence entre les décisions d'un régime et de ses obligés et des crimes de masses commis ...

 

  Mais la CPI si on s'en tient a la finalité judiciaire des condamnations c'est pas tip top quand même ... Prendre 20 ans de prison aux Pays bas pour crimes de guerre c'est tellement une broutille en rapport a l'immensité des crimes et des pertes économiques engendrées comme les 10 ans de Gbagbo en CI qui ont réduit a néant un pays qui était pourtant encore si prospère début des années 90 avant que ça dérape avec les premières tensions "nord sud"

 

   Un truc qui serait bien c'est que la CPI fasse son topo car j'avoue leur travail est très précis et de grande qualité quand aux dossiers de crimes de guerre ect ... Mais qu'elle se déclare a chaque fois incompétente pour la condamnation :  Pour qu'on se donne des occasions de les balancer depuis un hélico pieds et poings liés a une foule de familles de victimes chauffée a l'avance ...

disons que se taper 20 ans sans remise de peine ,déjà sa mais hors de circuit le gus et ses nuisance loin du pays .

 

faudrait qu'il prenne perpétuité réelle pour permettre aux familles de victimes d'avoir le sentiment de justice .

 

bon au vu des preuves irréfutable ,je l'aurais collé au poteau mais bon ,on ne fait plus sa de nos jours .

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Bon, on ne parle pas de la Côté d'Ivoire, mais il

y a maintenant une émission sur Radio Courtoisie avec Bernard Lugan sur le Mali, Nigeria, Centre-Afrique, vraiment un puits de science.

Je crois qu'on peut l'avoir en diffèré sur leur site.

Même si vous ne partagez pas son angle ethniciste, il donne des informations vraiment inédites.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

sa faisait longtemps ,les militaires Ivoiriens se mutine ...

 

http://koaci.com/cote-divoire-ministre-defense-demande-militaires-rentrer-caserne-96529.html#.VGtoY7tWz_U.twitter

 

 

 

Paul Koffi Koffi en direct sur le média d'Etat ce mardi à Abidjan (ph koaci.com)-

Cliquez pour Agrandir
 
© koaci.com – Mardi 18 novembre 2014 - Après la mutinerie du jour dans les différents camps militaires du pays, le ministre délégué à la défense a demandé, au nom du président de la République et ministre de la défense, aux militaires de regagner leurs casernes.

"Je demande aux militaires de regagner leurs postes" c'est avec ces mots qu'a été conclu le communiqué d'Alassane Ouattara lu en direct sur la seule chaine télévisée du pays (RTI, média d'Etat, ndlr) par Paul Koffi Koffi. Le média avait, comme dans les heures chaudes de l'histoire du pays, interrompu ses programmes pour que la parole des gouvernants soit diffusée.

Selon le ministre délégué, Ouattara a promis d'examiner toutes les préoccupations des militaires. Paiement des arriérés des soldes de plus de 400 militaires des ex FDS, les frais de déplacement des militaires et des baux octroyés à 8400 caporaux dès le 1er janvier 2015 ont, entre autre avec une invitation à présenter un plan au conseil national de sécurité, été annoncés pour tenter de calmer la fronde des ex-rebelles devenus FRCI ou pas, sans statut pour la plupart depuis la fin de la crise post-electorale.

Depuis mardi matin de Bouaké à Abidjan en passant par San Pédro ou Daloa, des militaires ou ex éléments de la rébellion, ont manifesté leur colère. Cette dernière trouve son origine sur leurs conditions sociales de vie qui tranchent avec celles de leur hiérarchie ou autres cadres politiques du nouveau régime du pays.

AAbobo Rechercher Abobo (commune d'Abidjan, ndlr), les rappels à l'ordre de la hiérarchie militaire n'ont eu aucun effet sur la détermination des hommes en arme qui ont manifesté en dressant des barrages sur les voies comme constaté et rapporté par koaci.com. A Bouaké, la ville, deuxième du pays, est paralysée. Les hommes en armes se sont regroupés devant la préfecture après avoir pris soin de bloquer la ville. A Daloa, les tirs en l'air fusent et les FRCI paradent à bord de pick ups.

Tout indique selon les informations recueillies à cette heure que les actions du jour avaient été préparées, coordonnées de concert entre camps militaires ce qui pourrait en dire long sur l'ambiance et l'ordre qui y règnent.

Reste à savoir si l'appel du président ministre qui n'évoque pas la problématique des ex rebelles, aura une quelconque influence sur ces derniers, déterminés à recevoir leurs primes et autres avantages promis au lendemain de la crise post-electorale et jusqu'alors attendus. 

Alassane Ouattara s'étant toujours refusé de céder au chantage financier d'hommes en arme du pays, habitués depuis des dizaines d'années à voir des primes aussi régulièrement qu'en temps et en heure, payées.

Amy Touré, Abidjan
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,797
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Dalariel
    Newest Member
    Dalariel
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...