Recommended Posts

la compagnie américaine Space X a présenté Falcon Heavy, la fusée la plus puissante au monde depuis l'ère Apollo et dont le lancement est prévu d'ici 2013.

Baptisé "Falcon 9-Heavy", l'engin est en fait la version lourde du précédent lanceur Falcon 9. C'est ce qu'a expliqué Elon Musk, le PDG de la compagnie américaine Space X, qui dévoilait hier son nouveau lanceur. Mesurant près de 70 mètres de hauteur, le Falcon 9-Heavy serait selon Space X, la fusée la plus puissante jamais créée depuis l'engin Saturn V du programme Apollo. En effet, elle serait capable de mettre en orbite à quelques kilomètres de la Terre jusqu'à 53 tonnes de charge utile, soit "plus qu'un Boeing 737 chargé de 136 passagers, bagages et essence", selon Elon Musk. Une capacité qui "ouvre un horizon de possibilités pour le gouvernement et les clients commerciaux", a indiqué le PDG lors d'une conférence au National Press Club à Washington.

L'an dernier, Space X est devenue la première compagnie à avoir mis en orbite une capsule habitable et capable de revenir. Ce vol faisait alors partie d'une série de démonstrations destinées à prouver la fiabilité et la sécurité de sa technologie. Pour l'instant, le Falcon Heavy n'a encore jamais volé. Mais il sera acheminé à la fin 2012 au complexe de lancement de Space X basé à Vandenberg en Californie, avant d'effectuer un premier lancement de démonstration. Un autre vol est également prévu fin 2013 ou 2014 de la base du Cap Canaveral en Floride.

En plus de sa grande capacité, la fusée permettrait de faire considérablement baisser les coûts de lancement. C'est du moins ce qu'a précisé Elon Musk indiquant qu'ils avaient fixé le prix à 1.400 euros par kilo. Ainsi, les missions du Falcon Heavy coûteraient entre 50 et 90 millions d'euros, un record mondial, selon l'AFP. Financée en partie par la Nasa, Space X compterait déjà plus de 1,7 milliard d'euros de commandes de lancement pour les prochaines années sur son dernier engin.

http://www.maxisciences.com/fus%e9e/space-x-devoile-sa-surpuissante-fusee_art13726.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore l'enthousiasme d'Elon Musk et je lui souhaite vraiment de réussir car une fois oppérationnel (c'est pas gagné d'avance!), ce nouveau lanceur permetra d'envoyer des charges plus lourdes pour moins chère (satellites comerciaux biensûr, mais aussi des sondes spatiales).

Néanmoins, il convient de lui rapeller que l'ex union sovietique avait lancé un lanceur bien plus puissant en mai 1987, celui-ci ayant par la suite servi à lancer la navette bourane (una seul fois c'est vrai), avant d'être abandonner. :'(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oui, tout n'a pas été perdu, les moteurs modernisé du lanceur energia permettent le developpement du nouveau lanceur russe angara.  de 2t à 40t.

Le lanceur energia a été utilise deux fois, 88 tonnes de charge utile en orbite basse, premier pour le satellite polyus, le second

avec bourane, en comparaison la N1 était limité à 70t, saturne V  118t. que bourane soit perdue me gene pas trop, mais perdre  le

lanceur energia ca a fait mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...

Le lanceur energia a été utilise deux fois, 88 tonnes de charge utile en orbite basse, premier pour le satellite polyus, le second

avec bourane, en comparaison la N1 était limité à 70t, saturne V  118t. que bourane soit perdue me gene pas trop, mais perdre  le

lanceur energia ca a fait mal.

Et moi donc :-[

Ah Energia ! Bourré jusqu'à la gueule, en configuration maxi, 250 T de charges utiles en orbite basse ou 80 vers Mars ! 3 ou 4 modules assemblés et bonjour la planète rouge…

Ce n’est pas demain la veille qu’on reverra ça. :-[

Faut dire que les popov savaient y faire dans le genre programme démesuré, ça me rend nostalgique  de leur programme qui a un coté « Tintin sur la lune » et leur esthétique improbable. Rien que pour ça, la glorieuse Union des République Soviétique me manque :'(

Séchons nos larmes et restons digne :-\

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

250T ça parait énorme je trouve, sur internet ils mettent 150 à 175 pour les plus gros chiffre que j'ai pu voir (ce qui est déjà énorme) =|

Tien au passage en parlant de projet démesuré.

J'aimerai savoir si quelqu'un a des infos sur le projet qui consistait, pour éviter d'assécher la mer d'Aral, à creuser un canal de Sibérie à la mer d'Aral, de plus de 2000km à l'aide de charges nucléaire ? ? ?

2 ont été faites il me semble avant que le projet soit enterré.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

250T ça parait énorme je trouve, sur internet ils mettent 150 à 175 pour les plus gros chiffre que j'ai pu voir (ce qui est déjà énorme) =|

...

Sur mes anciennes revues – notamment l’édition française d’un Scientifique American datant de la fin des années 80-  c’est bien dans les 250T dont il est question et c’est colossal en effet, un bateau pratiquement :O

Il était question de 6 boosters surpuissant fonctionnant à l’oxygène et kérosène. Ça devait être la configuration maximale pour des missions lunaires faites d’un seul lancement ou martienne avec assemblage de 3 à 6 module. Les russes préféraient disposer d’une capacité à même de diminuer le nombres d’opérations de rendez vous en orbite au minimum et cette surcapacité était pensé pour donner de la marge au programmes futurs de plus en plus lourd, comme une station orbital de 1500 T :O :-X

Puissance, simplicité et robustesse, long terme ; tout le programme spatial russe.

A coté le, SpaceX – Falcon Heavy fait figure de super Delta Heavy III IV sans plus ou une Ariane 5 avec 4 boosters.

...

Tien au passage en parlant de projet démesuré.

J'aimerai savoir si quelqu'un a des infos sur le projet qui consistait, pour éviter d'assécher la mer d'Aral, à creuser un canal de Sibérie à la mer d'Aral, de plus de 2000km à l'aide de charges nucléaire ? ? ?

2 ont été faites il me semble avant que le projet soit enterré.

Des travaux préliminaires avaient été engagés, mais avec la fin de l’URSS, et même si le projet lui a survécu un moment, faute de financement le projet a été très officiellement abandonné ; sans compter les protestations de beaucoup de monde, la conscience écologique, très forte chez les russes – autant que leur pays est pollué :P- c’étant réveillé, c’était la goûte qui faisait déborder le vase, c’en était trop, ça aurait été une catastrophe écologique pour en réparer une autre et pérenniser une ineptie économique – culture du coton dans le désert-.

Pour la mer d’Aral, la banque mondiale a, il me semble, financé à la suite des efforts méritoire d’un homme – dont j’ai oublié le nom, et qui a prouvé la viabilité du projet, et seul :O- un réseau de digue pour quelques centaines de millions de dollars- censé faire remonter un peu la mer.

Je sais plus ou ils en sont, mais je crois que le niveau a été stabilisé et la mer est remontée un petit peu ; même si la seul solution viable est d’arrêter de prélever autant d’eau de l'Amour-Daria et le Syr-Daria.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours en HS mer d'Aral, on voit bien les digues sur Google Earth. L'effet a ete tres bon au nord, malheureusement cette mer est coupee entre le Kazakhstan et l'Ouzbekistan, et les Ouzbeks n'ont pas sa sauvegarde comme priorite. Les digues limitent donc la casse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Suite du HS.

...

Tien au passage en parlant de projet démesuré.

J'aimerai savoir si quelqu'un a des infos sur le projet qui consistait, pour éviter d'assécher la mer d'Aral, à creuser un canal de Sibérie à la mer d'Aral, de plus de 2000km à l'aide de charges nucléaire ? ? ?

...

Pour ce qui est du terrassement à la bombe H, l’idée avait été proposé par Edward Teller, et ensuite, assez sérieusement par les russes pour des travaux publics ou miniers, début des années 90, quand ils étaient complètement fauchés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/avec-son-lanceur-lourd-spacex-voit-grand-trop-peut-etre_29298/#xtor=RSS-19

SpaceX, qui vise tous les créneaux du marché des lancements institutionnels et commerciaux, vient de dévoiler le lanceur lourd qui lui manquait : Falcon Heavy, qui pourrait voir le jour en 2013. Si cette initiative est à saluer, il faut garder à l’esprit que le succès n'est pas garanti. SpaceX est loin d’avoir démontré sa capacité à autofinancer ses futurs développements après avoir bénéficié de la manne financière de la Nasa.

Des subventions pour une politique commerciale agressive

Comme à son habitude, Elon Musk a affirmé que ce nouveau lanceur lourd permettrait de faire baisser considérablement les coûts de lancement du fret sur orbite qu'il a fixé à quelque « 2.200 dollars le kilo », dix fois moins qu'avec la navette.

Il a également annoncé pouvoir maintenir un tel prix avec seulement quatre lancements par an ! Le prix d'un lancement de satellite sur un Falcon Heavy sera de 100 millions de dollars, un coût inférieur à ce que propose Arianespace. Mais il faut noter qu’Arianespace peut lancer deux satellites et reste ce qui se fait de mieux sur le marché, pour la fiabilité, la disponibilité, la performance et la précision.

Fortement subventionnée par le gouvernement des États-Unis qui finance en partie le développement de ses lanceurs à travers les partenariats public-privé Cots et CCDev, SpaceX peut également utiliser certaines des installations de la Nasa pour réaliser des essais et mettre au point certains éléments de ces lanceurs.

Enfin, on peut se demander si les vols gouvernementaux, facturés au prix fort, ne vont pas permettre à SpaceX de se positionner en bonne place sur le marché commercial du lancement de satellites, en proposant des prix très attractifs.

Elle ressemble étrangment a la delta IV heavy

Image IPB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait le premier prix était une conversion en Euro le second en USD.

Maintenant je pense que le directeur de SpaceX est très optimiste.

Je crois avoir lu que les lanceurs qu'ils commercialisent actuellement ont au final un prix relativement proche de ceux du marché.

Ils sont moins cher, mais pas autant que ce qu'ils annoncent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me demande à quoi peu bien servir ce nouveau lanceur s’il ne coute pas beaucoup moins cher que les autres R-7, Proton, Angara, Titan, les Longue Marche et autres Ariane? Le marché est déjà hyper-saturé.

Pourquoi un doublon pareille ? A part des Key Hole en « grappe » je ne vois pas :lol: ?!  Je ne crache pas sur un plus de 50 T en orbite basse ; mais est-ce qu’il est optimisé pour le lancement de télécom, comme Ariane 5 ? Autrement quoi, ça perd beaucoup de sont intérêt. D’ailleurs qu’elle charge il peut emmener en géostationnaire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rhoooooooooooo :rolleyes: ! 30 T :O ?! A là…indépendamment du prix….Ariane à du souci à ce faire pour le marché des satellites très lourd :-X

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rhoooooooooooo :rolleyes: ! 30 T :O ?! A là…indépendamment du prix….Ariane à du souci à ce faire pour le marché des satellites très lourd :-X

Ce lanceur n'existe pas encore... On ne connait pas son prix. Et accessoirement, il n'existe pas de satellite de 30T, il n'en est même pas prévu à l'avenir. En fait, ce lanceur semble être surtout envisagé pour des missions gouvernementales (remplacement du Shuttle et des lanceurs lourds gouvernementaux pour lesquels la retraite est envisagée). Ce n'est tout simplement pas le même marché.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui le sat civil le plus lourd devait faire dans les presques 9 tonnes ( ENVISAT si mes souvenir sont bon).

Actuellement la masse moyenne des satellites doit être de 4.5 tonnes avec des satelittes de 6t pour les plus lourd.

Cette fusée répond apparemment à l'objectif pour le lancement de missions spatiale pour la Nasa.

Mais même tout ça me parait très ambitieux. C'est pas plus mal pour dynamiser le marché, mais ils faudrait pas qu'ils se plantent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais même tout ça me parait très ambitieux. C'est pas plus mal pour dynamiser le marché, mais ils faudrait pas qu'ils se plantent.

Bof, si c'est le gouvernement US le client, c'est pas bien grave s'ils se plantent. C'est juste que ça coûtera plus cher au gouvernement.

Dans le pire des cas ça ferra comme avec le JSF, la fusée économique serra en réalité la plus cher du marché au kilo et presque la moins fiable imposant d'utiliser un autre modèle (des Ariane ou Soyouz) pour envoyer les hommes dans l'espace. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est comme pour sea launch qui voulait concurrencer directement ariane V, mais ils ont quasiment coulés après

l'echec des lancements des satellites commerciaux. ArianeEspace a ensuite recuperer la plupart des contrats.

Ariane peut reduire ses couts de productions, elle ne le fait pas, parce qu'elle n'a pas de concurrent

dangereux sur son crenau, pour l'instant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est comme pour sea launch qui voulait concurrencer directement ariane V, mais ils ont quasiment coulés après

l'echec des lancements des satellites commerciaux. ArianeEspace a ensuite recuperer la plupart des contrats.

Ariane peut reduire ses couts de productions, elle ne le fait pas, parce qu'elle n'a pas de concurrent

dangereux sur son crenau, pour l'instant.

Arianespace n'a pas de couts de production c'est une entite commerciale qui ne fait qu'acheter les fusées a EADS.

Les couts de production d'ariane 5 ont déjà été largement réduits entres les différents lots mais restent éleves. Pour pouvoir les baisser encore plus il faudrait revoir tout le schema industriel car aujourd'hui la filière n'est pas suffisamment rationalisee a cause des impératifs de retour géographique notamment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand je parle d'ariane je sous entendais egalement les entreprise qui participent

a sa production, EADS/Astrium  et tout le paquet de sous traitant..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

aller, objectif mars

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/en-bref-spacex-veut-aller-sur-mars_29740/#xtor=RSS-19

des tests, pour quoi faire

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/astronautique/d/la-russie-pourrait-refuser-a-spacex-lamarrage-a-la-station_29742/#xtor=RSS-19

La Russie pourrait ne pas autoriser le cargo spatial de SpaceX à s’amarrer à la Station comme envisagent de le faire en fin d’année la firme américaine et la Nasa. En réduisant de trois à deux le nombre de vols de démonstration, la Russie craint qu’il soit difficile de s’assurer que cet engin réponde bien à toutes les normes de sécurité pour cette manœuvre.

Visiblement, Elon Musk est contraint de s'expliquer, compte tenu des remarques sur ses low cost

http://www.spacenews.com/commentaries/110505-fromwires-musk-answers-doubts.html

For those skeptical about Space Exploration Technologies’ bargain basement launch costs, SpaceX founder and Chief Executive Elon Musk has posted a response on his company’s website.

The price of a standard flight on a Falcon 9 rocket is $54 million, he says, and a full NASA Dragon cargo mission to the international space station runs $133 million including inflation.

    “I recognize that our prices shatter the historical cost models of government-led developments, but these prices are not arbitrary, premised on capturing a dominant share of the market, or ‘teaser’ rates meant to lure in an eager market only to be increased later,” Musk says. “These prices are based on known costs and a demonstrated track record, and they exemplify the potential of America’s commercial space industry.”

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il est sur que la première entreprise qui réussira à faire des voyages vers la Lune ou tout autres planètes est garantie de retomber financière époustouflante : allant de la simple exploration à la terraformation. Et le pays qui aura cette entreprise n'aura plus de problème de chômages .... Mais cela demande des centaines, voir des milliers de milliards d'Euros d'investissement sur plusieurs années et pour le moment personne n'en veux vraiment .... Il n'y a plus de véritable course à la Lune comme durant la Guerre Froide, à part les chinois qui seront peut être la seconde puissance qui mettra un pied sur la Lune, je ne vois pas d'autres pays à vouloir se lancer ... Dommages ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 278
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    polo03
    Membre le plus récent
    polo03
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 422
    Total des sujets
    1 171 412
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets