Recommended Posts

Le 01/09/2016 à 20:14, chaba a dit :

C'est aussi l'avis d'Elon Musk ("...originated around upper stage oxygen tank").

Impossible encore d'incriminer le lanceur a ce stade : l'explosion apparait etre a l'exterieur de la fusee (elle ne la coupe pas en deux par exemple...) donc il reste possible que son origine soit dans les installations de lancement. Il n'en reste pas moins que cela donne l'impression d'un environnement malsain (et d'abord pour le pauvre AMOS-6 evalue a 200 millions d'USD).

Si on imagine qu'il aurait pu s'agir (dans une douzaine de mois... enfin ca c'etait avant l'accident de ce soir...) d'une Falcon9 + CrewDragon, je ne suis pas sur qu'un pad abort aurait pu sauver l'equipage; on voit tres clairement la coiffe portant le satellite basculer vers le bas 2 ou 3 secondes après l'explosion.

Si justement un pad abort est principalement concu pour ces situations là ...

Exemple : https://www.youtube.com/watch?v=VIHHsn6vaN0

Share this post


Link to post
Share on other sites

a titre de complément, le test a été effectué avec la charge utile pour gagner un jour.. mais a la demande de spacecom.

 

un lancement gratuit, avec un étage réutilisé ne devrais pas couter trop cher a spaceX

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Pseudonyme a dit :

http://www.reuters.com/article/us-spacex-blast-spacecom-idUSKCN11A0YV

En compensation pour son satellite, Spacecom aimerait bien 50 millions d'USD ou un lancement gratuit de la part de SpaceX.

En exclusivité, la réponse de l’intéressé

Révélation

 

 

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, TarpTent a dit :

@MakSime sur le fil Russie et dépendances :

En même temps, il s'agissait d'un satellite israélien qui devait être utilisé par Facebook ! Il y a de quoi voir des complots partout :

http://jforum.fr/amos-6-un-revers-qui-peut-se-changer-en-opportunite.html

 

:biggrin:

J'ai vu ça aussi au sujet du satellite israélien, mais j'ai préféré éviter, trop générateur de "shitstorm".

Edited by MakSime

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, MakSime a dit :

J'ai vu ça aussi au sujet du satellite israélien, mais j'ai préféré éviter, trop générateur de "shitstorm".

Les commentaires sont lamentables, mais l'article possède néanmoins quelques informations intéressantes. Non pas sur la réalité d'un sabotage avec toutes les suppositions complotistes autour, mais sur Spacecom et son rachat par une entreprise chinoise, entre autres, avec la réorganisation d'une partie du secteur spatial que cela engendrerait. (En seconde partie d'article)

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet accident pourrait provoquer la faillite de la société Spacecom, le propriétaire du satellite Amos.

http://uk.reuters.com/article/us-spacex-blast-spacecom-idUKKCN11A0YV

Ni Facebook, ni Eutelsat ne sont propriétaire. Ils ont juste promis de louer de la capacité et payer des avances. Avances dont ils vont demander le remboursement.

Spacecom devait être acheté par une société Chinoise  pour 285 million de $. Mais seulement si le lancement  d’Amos se passait  bien. Mais là, la société vient de perdre des revenus futurs qui étaient estimés supérieur à 255 million de $ (50 + 205).  

Apparemment, Amos n’était pas assuré pour cette phase de tests. Ce n’est pas obligatoire et chaque société peut faire des chois différents (tout, le lancement, le fonctionnement).

C’est pour cela que le propriétaire se tourne contre SpaceX et IAI et demande des indemnités.  Je ne suis pas sur que cela à une chance d’aboutir. Cela dépendra précisément des  messages entre le Spacecom et ses prestataires.

Pour expliquer  le choix de faire les tests avec le satellite, il faut rappeler que le lancement avait pris beaucoup de retards. Retards pendant laquelle le satellite ne rapportait rien alors qu’il y a d’énormes emprunts à rembourser et des clients à calmer.

Ce choix était vraiment mauvais. Peut être que Spacecom s’est laissé emberlificoter par les discours sur la fiabilité de SpaceX.  Les mêmes que ceux de la Nasa sortait sur la Navette spatiale : on va faire un lanceur ré-utilisable qui sera très fiable. Mais la fiabilité n’était pas là…

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça parait quand même un sacré sac de noeud, IAI devant manifestement contractuellement rembourser le coût de construction du satellite à Spacom, avec intérêts (entre autres informations dans cet article : )

http://www1.alliancefr.com/actualites/israel-aerospace-industries-remboursera-spacecom-pour-la-destruction-damos-6-6044910

Edited by TarpTent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Marcus a dit :

Cet accident pourrait provoquer la faillite de la société Spacecom, le propriétaire du satellite Amos........................  Apparemment, Amos n’était pas assuré pour cette phase de tests. Ce n’est pas obligatoire et chaque société peut faire des chois différents (tout, le lancement, le fonctionnement)..........Pour expliquer  le choix de faire les tests avec le satellite, il faut rappeler que le lancement avait pris beaucoup de retards. .........Ce choix était vraiment mauvais......

Je suis surpris par la gestion de ce dossier par Spacecom. Le premier point qui m'étonne est l'absence d'un satellite de secours. Lorsque j'avais travaillé il y a 1/4 de siècle sur un composant pour un satellite de détection, on fabriquait ce composant en 3 exemplaires alors qu'il n'y aurait qu'un satellite. On m'avait expliqué que pour un satellite commandé, on en construisait deux identiques, de façon à ce qu'en cas de pépin (avant ou après lancement) on puisse remplacer sans retard le satellite défectueux, le troisième composant était juste en spare. C'est assez logique car fabriquer deux satellites ensembles n'est pas beaucoup plus couteux que d'en construire un seul, et en tout cas bien plus économique que d'en fabriquer deux successivement ! Donc ne pas avoir de satellite de backup, ça m'étonne.

Surtout quand on décidé de le confier à Space X, superbe entreprise mais très jeune et donc le track record en terme de fiabilité n'a rien d'extraordinaire.

Enfin quand j'entends Space X affirmer qu'ils avaient demandé à Spacecom son accord avant de faire le test des moteurs satellites embarqué, laquelle a donné son accord alors que cette phase n'était pas couverte par l'assurance, je me dis que voilà un boite qui aime prendre des risques ! Je sais que la prise de risque est une vertu, mais quand même :-)

Voilà, peut être ma compréhension est elle erronée, si c'est le cas dites le moi.

Edited by tipi

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sac de nœud : le mot est juste.

 

Maintenant, c’est IAI qui  va appeler  son assureur. J’espère qu’il n’y aura pas de motifs d’annulation.

 

Cela va augmenter les frais d’assurances pour ceux qui choissisent l’option de faire les  tests avec le satellite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Autre info intéressante : 

Citation

Stéphane Israël, le PDG d'Arianespace, était invité sur franceinfo mercredi soir. Il est revenu sur l'échec de la fusée américaine Falcon 9.  (...)
"L'explosion a détruit le pas de tir, donc il n'a plus aujourd'hui de pas de tir disponible pour faire les missions de télécoms qui vont vers l'orbite géostationnaire", précise Stéphane Israël. On doit d'abord servir nos clients, mais on peut essayer d'insérer un lanceur de plus, sans que cela ne retarde les clients qui sont déjà chez nous. C'est quelque chose que nous sommes en train de regarder
La société SpaceX est connue pour être très innovante, mais pour le PDG d'Arianespace "il est très difficile de faire trois choses : innover à chaque lancement, lancer à très haute fréquence et ne pas échouer. Nous Arianespace, nous pensons que plus un lancement ressemble aux précédents, mieux on va se porter et mieux nos clients vont se porter, parce que nous restons dans le domaine exploré." (...)
http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-interview-eco/l-interview-eco-pour-le-pdg-d-arianespace-l-explosion-de-spacex-nous-rappelle-un-devoir-d-humilite_1808495.html

J'aurais tendance à tenir compte de l'avis du PDG d'Arianespace, même si je vois bien qu'il profite de l'occasion pour égratigner la méthode de SpaceX, et pour envoyer un signal aux clients qui considéreraient Musk avec plus de circonspections:rolleyes:. Mais un point me tracasse. Il semble que, pour le moment, on ignore si la cause de l'explosion se trouve dans la fusée ou dans la tour de lancement. Si jamais la seconde option s'avérait la bonne, alors cela rendrait les autres sites de SpaceX également dangereux. En conséquence, je me demande si la société va pouvoir envisager de préparer une nouvelle Falcon9, avant la conclusion de l’enquête.

Enfin, SpaceX saisira surement l'opportunité de suivre les conseils du PDG d'Arianespace: ils vont pouvoir innover à chaque lancement et ne pas échouer  :biggrin:

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, Desty-N said:

Mais un point me tracasse. Il semble que, pour le moment, on ignore si la cause de l'explosion se trouve dans la fusée ou dans la tour de lancement. Si jamais la seconde option s'avérait la bonne, alors cela rendrait les autres sites de SpaceX également dangereux. En conséquence, je me demande si la société va pouvoir envisager de préparer une nouvelle Falcon9, avant la conclusion de l’enquête.

Si le problème est lié à la Falcon 9 il serait aussi assez déraisonnable de lancer avant qu'il soit identifié et réglé.

Tory Bruno de ULA dit qu'après ce genre d'accident SpaceX ne va probablement pas lancer pendant 9 ou 12 mois. http://www.reuters.com/article/us-spacex-blast-ula-idUSKCN11E2W3?feedType=RSS&feedName=scienceNews
Je ne pense pas que ce sera aussi long, la dernière fois cela avait pris environ 6 mois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu qu'ils ont eu un problème similaire, ils doivent avoir une bonne idée sur le sujet. Leur souci est de savoir comment corriger efficacement le lanceur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Desty-N a dit :

Autre info intéressante : 

J'aurais tendance à tenir compte de l'avis du PDG d'Arianespace, même si je vois bien qu'il profite de l'occasion pour égratigner la méthode de SpaceX, et pour envoyer un signal aux clients qui considéreraient Musk avec plus de circonspections:rolleyes:. Mais un point me tracasse. Il semble que, pour le moment, on ignore si la cause de l'explosion se trouve dans la fusée ou dans la tour de lancement. Si jamais la seconde option s'avérait la bonne, alors cela rendrait les autres sites de SpaceX également dangereux. En conséquence, je me demande si la société va pouvoir envisager de préparer une nouvelle Falcon9, avant la conclusion de l’enquête.

Enfin, SpaceX saisira surement l'opportunité de suivre les conseils du PDG d'Arianespace: ils vont pouvoir innover à chaque lancement et ne pas échouer  :biggrin:

Ce qui est con surtout c'est qu'Arianespace ne puisse pas plus profiter des déboires de ses concurrents. Ça se présente pas tous les jours mais pouvoir augmenter le nombre de tirs par ans de manière plus flexible serait un gros plus. C'est ce que devrait offrir Ariane 6 normalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon Elon Musk ce serait le plus complexe accident qu'ils ont eu en 14 ans.

Edited by Pseudonyme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faire des lancements en grand nombre est essentiel au Business  plan de SpaceX.

De ce point de vue, Musk s’est  inspiré de Dell : des PC construit  rapidement en très grand nombre avec des pièces standards. Cet effet de série permet de baisser les tarifs et de prendre des parts de marchés. Si ce cercle vertueux marche, tu deviens le constructeur numéro 1. Alors là, tu es indéboulonnable.  Les concurrents n’ont rien vu  venir. Impossible de le rattraper ensuite. Même si tu imite la méthode Dell, impossible d’avoir les mêmes résultats puisqu’il est déjà là.

Le cercle vertueux ne marche pas forcément. La société Eclipse Aviation voulait faire un avion taxi en  grande série. Elle a estimé que s’il en construisait des centaines d’exemplaires de son avion, elle arriverait à baisser le tarif de 75 % par rapport à la concurrence avec l’effet de série. Malheureusement, la mise en production a été lente et complexe. Eclipse Aviation ne connaissait rien à l’aviation car c’étaient des anciens de l’informatique. La concurrence a eu le temps de réagir en sortant des avions  modernes. Résultat : le marché se divise en plusieurs acteurs. Eclipse Aviation a fabrique des avions deux fois plus cher qu’elle l’avait  prévue. Sauf qu’elle déjà avait vendu des centaines aux tarifs initiaux. Eclipse Aviation a fait faillite.

Donc SpaceX doit choisir une bonne configuration et s’y tenir sur une longue série. Mais  Musk semble incapable de se concentrer. Il n’arrête pas de voltiger d’une configuration à l’autre. Et ses essais de lanceur récupérable? Cela ne peut marcher financièrement que si SpaceX a un énorme nombre de lancements à réaliser.

C’est pour cela qu’Arianespace  a pu donner des  conseils à Musk, ils savent que SpaceX ne pourra pas les appliquer pour des raisons stratégiques.

De ce point de vue, le concept Ariane 6 est une meilleure mise en œuvre de la standardisation voulue par Dell. Les boosters à poudre, plus petit et plus nombreux et communs à Vega vont permettre de doubler la production de ces éléments. Cela fera automatiquement des effets de série. Ce changement n’est hélas pas gratuit. L’étage central sera plus lourd et plus compliqué  que si on avait gardé l’architecture d’Ariane 5. Mais le constructeur espère que le surcout sera faible comparée aux autres  économies. La modularité d’Ariane 6 est mieux faite que celle de d’Ariane 5. La seule chose de possible avec Ariane 5 est de changer l’étage supérieur, qui est fait en encore plus petites  série. Avec Ariane 6, on joue juste sur le nombre de boosters relativement peu couteux.

Ariane 5 est mécaniquement complexe à construire. Il est très difficile de descendre en dessous du mois pour prépare un lancement car il faut utiliser un bâtiment spécial pour travailler sur la fusée posé verticalement. Ariane 6  utilisera une intégration horizontale. Elle sera construite à l’horizontale  dans un petit bâtiment facile d’accés. Il sera facile d’envoyer pleins d’ingénieurs  pour y travailler en parallèle. Cette technique a été développée par les soviétiques avec le lanceur Soyouz. Depuis, les Russes l’utilisent sur tous leurs lanceurs.

Par contre, cette accélération ne veut pas hélas dire qu’Ariane peut faire des lanceurs en avance. Cela reste malheureusement trop cher.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Airbus defense & space  pourrait jeter un oeil dessus en tant que consultant et donner son avis sur les pistes à suivre. c'est pas la première fois qu'il y aurait des échanges entre compétiteurs. mais on dirait qu'ils manquent  de capteurs et d'information sur leur falcon 9. ca pourrait être une fuite suite à une rupture d'un tuyau ou d'une pompe, ou le réservoir qui crêve sous l'effet d'une pression anormale

Explosion de la fusée SpaceX : dans le flou, Elon Musk demande de l’aide

http://www.begeek.fr/explosion-de-fusee-spacex-flou-elon-musk-demande-de-laide-215380

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le chapitre "Engins spatiaux, Espace..." nous avons un tread "Space X" qui, naturellement et par defaut de tout autre, englobe tout a propos de Space X. Or Space X a, ces dernieres annees, reussi a etre un point central d'attention en matiere d'espace grace aux talents d'Elon "le bonimenteur", a quelques succes technologiques (les capsules Dragon qui vont et viennent, les Falcon 9 qui vont et reviennent... Et repartiront un jour, etc...) et meme grace a de jolis et forts couteux spectacles pyrotechniques et sonores.

Resultat : le tread "Space X" est, et de loin, le plus gros du chapitre et, s'il n'y avait pas Henry K pour genereusement pourvoir le tread "[Chine] Programme Spatial", Space X serait cinq fois plus gros que absolument tous les autres. Resultat aussi : on y parle et y entre-mele allegrement des disucssions et des informations sur tout et, parfois aussi, n'importe quoi : Falcon Heavy, Amos6 qui fait boum, le prochain ravitaillement de l'ISS, Mars... Et meme Tesla ou la nouvelle coupe de cheveux d'Elon "le tchatcheur", etc...

Desirant essayer de mettre un peu d'ordre dans le desordre (contre toutes les lois de la thermodynamique et en particulier la deuxieme) je propose de creer un tread nouveau pour distinguer au moins les informations relatives aux futures aventures martiennes de SpaceX, sous le nom de "SpaceX - Vers Mars la Rouge"

En esperant que cette initiative aura l'heur de plaire et d'etre utile a notre communaute.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques infos en vrac a propos de Space X:

Aucune explication jusqu'a present pour l'explosion (dire "anomaly" en utilisant les elements de language de SpaceX...) de Falcon 9 + Amos6 d'il y a 2 semaines;

Pour AMOS-6, une serie d'assurances semblent couvrir la situation, la seule dette de SpaceX vis-a-vis de Spacecom (proprietaire de AMOS-6) etant le remboursement du prix paye pour le lancement soit 50 millions d'USD (ou un lancement gratuit ??)

SpaceX espere reprendre ses lancements en novembre (dixit CEO Shotwell) en novembre a partir du pas de tir 39, le pas de tir 40 etant hors service pour une duree non-definie encore; le planning de lancement a Cape Canaveral comporte :

  • Retour en vol (charge utile inconnue...)
  • SES-10
  • ??

Le tir SES-10 sera la premiere re-utilisation d'un premier etage, SES (et les assureurs) ont donne leur accord.

En son usine de McGregor au Texas, SpaceX continue de "torturer" le premier etage Falcon 9 revenu en mai du lancement JSAT-14. Jusqu'a present 7 essais de reallumage longue duree ont pu avoir lieu sans destruction ni entretien.

Les lancements de Falcon 9 depuis Vandenberg en Californie sont egalement suspendus, le planning comportant :

  • Iridium NEXT Flight 1
  • Formosat-5
  • Iridium NEXT Flight 2.

Le pemier tir de Falcon Heavy est reporte au premier trimestre 2017.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca avance un peu :

http://spacenews.com/falcon-accident-investigation-points-to-breach-in-rockets-helium-system/

Il y aurait eu une rupture du réservoir d’hélium. Encore ce système d’hélium. Il n'y aurait pas de lien avec le précédent problème, par contre toujours aucune cause. On s’orienterait du coup sur un problème cote lanceur... Mais SpaceX continue de communiquer sur un retour en vol début Novembre qui semble totalement irréaliste.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends son obsession pour Novembre, ca sent plutôt  la poudre d'escampette côté client.

Iridium's Next-Generation Satellites Are Ready, But SpaceX Is Not

http://aviationweek.com/connected-aerospace/iridiums-next-generation-satellites-are-ready-spacex-not

hile McLean, Virginia-based Iridium has been able to raise the $3 billion needed to build and orbit the new system, which includes spares for backup, getting back to space has been a challenge. 

SpaceX is under contract for seven missions with its Falcon 9 launcher, each carrying 10 Iridium satellites. The first batch of 10 satellites was in place for launch at Vandenberg AFB, California, on Aug. 25. But a mysterious explosion on a launch pad at Cape Canaveral seven days later destroyed a Falcon 9 and its payload and has grounded SpaceX until at least November, raising doubts about Iridium’s plan to have the new system fully operational by the end of next year.

“We’re encouraged by SpaceX’s November target for a return to flight, but all is based on a successful root-cause determination” of the Sept. 1 explosion, says an Iridium spokeswoman. “We’re ready to launch when our rocket is ready.”

 

 

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites
On ‎9‎/‎23‎/‎2016 at 11:46 PM, seb24 said:

Ca avance un peu :

http://spacenews.com/falcon-accident-investigation-points-to-breach-in-rockets-helium-system/

Il y aurait eu une rupture du réservoir d’hélium...

C'est vraiment de la communication minimale. Et rien sur le pourquoi. Ni si les reservoirs d'helium etaient deja sous pression complete a cet instant-la ou bien en periode de transistoire de remplissage. Ni rien d'autre...

Peut-etre que SpaceX est "tenue" (ou plutot "retenue"...) dans sa communication par le fait que c'est a la commission d'enquete (SpaceX + NASA + FAA + AirForce + etc...) qu'il revient de communiquer et que SpaceX jouerait sa credibite s'ils essayent de "bullshiter" tout le monde ? Maybe...

Je pense que cette information minimale relachee il y a trois jours a eu seulement pour but de faire baisser la pression mediatique en vue de la presentation de la strategie martienne par Elon Musk mardi 27, pour qu'on l'ecoute et l'interroge a propos de mars et pas (ou moins...) a propos de Falcon9+Amos6.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,529
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Rom1_
    Newest Member
    Rom1_
    Joined
  • Forum Statistics

    20,947
    Total Topics
    1,333,376
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries