Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[SpaceX] Programme Starship et autres innovations


Recommended Posts

https://arstechnica.com/science/2017/07/as-dominance-of-launch-market-looms-spacex-now-valued-at-21-billion/

SpaceX est maintenant évaluée à 21.2 milliards de dollars US. La valeur a presque doublée en moins de 2 ans, ce n'est pas surprenant quand on voit à quelle vitesse ils sont en train de se rapprocher d'une position dominante.

Et aux dernières nouvelles le vol d'essai de Falcon Heavy est maintenant prévu pour novembre, ce qui correspond à nos prévisions optimistes où l'on envisageait novembre/décembre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Pseudonyme a dit :

SpaceX est maintenant évaluée à 21.2 milliards de dollars US. La valeur a presque doublée en moins de 2 ans, ce n'est pas surprenant quand on voit à quelle vitesse ils sont en train de se rapprocher d'une position dominante.

A bon ? Sur quelle base ils sont en train de prendre une position dominante ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Pseudonyme a dit :

Les parts de marché en forte progression (en partie théorique, mais très probable) :

sacex1.jpg

Graphique fournit par SpaceX dont on ne connais pas la signification de PDM. Parlent-ils de PDM en terme de chiffre d'affaire ? PDM en terme du nombre de contrats signées ? De la valeur totale de ces contrats ? Du nombre de lancements ? Du nombre de satellites mis en orbite ?

En cherchant rapidement, on devine qu'ils parlent sûrement ici de PDM en terme du nombre de lancements annuels... Ce qui n'a pas beaucoup de sens pour pas mal de raisons évidentes.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, seb24 a dit :

Graphique fournit par SpaceX dont on ne connais pas la signification de PDM. Parlent-ils de PDM en terme de chiffre d'affaire ? PDM en terme du nombre de contrats signées ? De la valeur totale de ces contrats ? Du nombre de lancements ? Du nombre de satellites mis en orbite ?

En cherchant rapidement, on devine qu'ils parlent sûrement ici de PDM en terme du nombre de lancements annuels... Ce qui n'a pas beaucoup de sens pour pas mal de raisons évidentes.

Désolé, mais c'est du chipotage. Mesurer la captation des parts de marché en terme de nombres lancements annuels est une métrique très pertinente. C'est pas comme si les satellites étaient bon marché à la base.

Et ça ne me parait pas inconcevable que Space X, hors Russie et Chine, capte 60 à 80% du marché du lacement  des charges commerciales dans moins de 10 ans. 

 

Rappelez vous que Arianespace a eu le champ libre parce que les américains se sont perdus dans le programme de la navette spatial avec des prestataires gavés à la corruption de contrats pipotés et engoncés dans leurs habitudes ; et n'avaient donc rien à proposer de commercialement intéressant. Ariane en a profité sans véritable concurrence sérieuse avec un produit excellent, mais cette époque est terminée.

Rappelez vous aussi que Space X a non seulement développé une nouvelle technologie et bénéficie des économie d’échelles induites par les lancements des charges institutionnelles confié par le gouvernement US, scientifiques et militaires, a en PLUS le bénéfice d’être américains ! 

 

 

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Shorr kan a dit :

Désolé, mais c'est du chipotage. Mesurer la captation des parts de marché en terme de nombres lancements annuels est une métrique très pertinente. C'est pas comme si les satellites étaient bon marché à la base.

Pas vraiment. Si tu veux mesurer des PDM tu cherches les valeurs les plus parlantes ou alors tu te bases sur différents indicateurs et/ou tu utilises les même indicateurs que tout le monde. Celui du nombre de lancements est absurde car selon le lanceur tu peux lancer plus ou moins de satellites par lancements. Par exemple, sur du GTO, F9 fait essentiellement des lancements simple quand A5 fait presque uniquement des lancements doubles. Ça ne te donne pas non plus la valeur marchande du lancement. Par exemple entre lancer un Jason de 500Kg en orbite basse et deux satellites telecom GTO comptant pour plus de 10 tonnes de charge utile il y aune grosse difference mais sur le graphique de SpaceX cela ne compte que pour 1 dans les deux cas.

Plus vicieux, alors que le graphique parle de PDM des lancements par compagnie/pays,j'ai l'impression ils ne comparent au final que certains lanceurs. Ils ignorent visiblement Soyuz et Vega pour Arianespace.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

 

Le lanceur de satellites d’Elon Musk, qui vise à terme la colonisation de Mars, fait désormais partie des 8 entreprises non-côtées dont la valeur dépasse les 20 milliards. 

SpaceX continue de s'envoler. L'entreprise d' Elon Musk a réussi à lever 350 millions de dollars (298 millions d'euros) auprès d'investisseurs, ce qui valorise la société spécialisée dans le lancement de satellites à 21 milliards de dollars (18 milliards d'euros), selon les données d' Equidate . 

Cela permet à SpaceX de rentrer dans le cercle très fermé des entreprises non-côtées valorisées au-dessus de 20 milliards de dollars. Sept entreprises y figuraient déjà, avec cinq compagnies américaines - dont  Uber ,  Airbnb et  WeWork - et les chinoises Didi et  Xiaomi . 

En 2015, après une levée de fonds auprès d'investisseurs, dont Google, la valeur de l'entreprise de Hawthorne était évaluée à 11 milliards de dollars.

Série d'échecs

La société d'Elon Musk, qui souhaite à terme  coloniser Mars , a su rebondir après un échec retentissant en septembre dernier. Une  explosion survenue au décollage avait non seulement détruit le lanceur Falcon 9 mais aussi un satellite d'une valeur de 200 millions de dollars de la société israélienne Spacecom. 

Un autre accident, en juin 2015, avait détruit une fusée Falcon 9 peu après son décollage. Selon le Washington Post, cette deuxième explosion avait conduit à une baisse du chiffre d'affaires de SpaceX de 6%.

Rivaliser avec Arianespace

La société, fondée par le milliardaire sud-africain Elon Musk en 2002, a bénéficié pour son développement du  soutien technologique et financier de la NASA . En 2014, les deux parties ont signé un contrat de 2,6 milliards de dollars pour l'acheminement des astronautes vers la station spatiale internationale. 

SpaceX espère se faire une place dans le marché des lanceurs spatiaux, en recyclant les lanceurs. L'entreprise espère à terme pouvoir réduire de 30% le prix de ses missions, et pouvoir ainsi rivaliser avec  Arianespace .

 

La prochaine étape pour le développement de l'entreprise californienne aura lieu en novembre avec l'envoi de son lanceur Falcon Heavy. Le lancement, prévu au Kennedy Space Center en Floride, est particulièrement important puisque le Falcon Heavy doit être utilisé dès 2018 pour  transporter deux touristes astronautes autour de la lune . 

Vidéo : Après 2 reports, Space X lance avec succès un satellite Intelsat

 

DYLAN GAMBA

 


En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/010160141945-spacex-valorisee-21-milliards-de-dollars-2105012.php#U06APh9s3yZcvyXd.99

Link to comment
Share on other sites

On 7/28/2017 at 7:52 PM, seb24 said:

Celui du nombre de lancements est absurde car selon le lanceur tu peux lancer plus ou moins de satellites par lancements.

T’exagères un peu beaucoup en qualifiant ça d'absurde, ça reste un des meilleurs indicateurs, pas parfait pour comparer SpaceX aux autres, mais pour souligner la croissance de l'entreprise c'est très significatif, on devrait s'amuser à faire le même graphique en tonnes mise en orbite, il faudrait même créer un indice qui prenne en compte le type d'orbite avec un coefficient, ce serait mieux pour évaluer le marché dans son ensemble, mais je crois que la tendance ne changera pas beaucoup, la domination du marché ne sera peut être pas pour l'année prochaine mais d'ici 3 ans ça parait extrêmement probable.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Pseudonyme a dit :

T’exagères un peu beaucoup en qualifiant ça d'absurde, ça reste un des meilleurs indicateurs, pas parfait pour comparer SpaceX aux autres, mais pour souligner la croissance de l'entreprise c'est très significatif, on devrait s'amuser à faire le même graphique en tonnes mise en orbite, il faudrait même créer un indice qui prenne en compte le type d'orbite avec un coefficient, ce serait mieux pour évaluer le marché dans son ensemble, mais je crois que la tendance ne changera pas beaucoup, la domination du marché ne sera peut être pas pour l'année prochaine mais d'ici 3 ans ça parait extrêmement probable.

 

Oui en gros tu acceptes le point avance par SpaceX. Alors que le graphique est clairement oriente... Au moins on sait que ce genre d'info fonctionne bien.

Mais SpaceX n'a pas signe plus de contrats commerciaux qu'Arianespace et même moins ces derniers temps (Sachant que ce sont des contrats qui seront lance dans 2 a 3 ans). Du coup comment vas tu lancer plus de satellites si tu n'as pas de commandes qui suivent derrière ?  Pire le marche des lancements de sat commerciaux est un peu en berne ces derniers temps et pour finir il y a toujours le risque de les voir perdre quelques contrats obtenus sur FH si cette dernière a un soucis lors de son vol inaugural. Par contre le nombre de lancements commerciaux l'an prochain peut être un simple rattrapage du fait de leur retard sur le calendrier d’où le joli graphique avec une seule année de prévision.

Globalement la tendance est relativement stable ces dernières année il n'y a pas (ecnore) eu de "fremissement" du marche en faveur de SpaceX.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

C'est quand même incroyable cette façon de minorer les progrès de Space X et surtout le déni autour du danger que constitue cette entreprise pour la concurrence  !

Plus que le nombre de lancements ( qui je persiste est un bon indicateur, pas parfait mais qu'est ce qu'il l'est ?), le juge de paix sera le prix du kilos en orbite et là Space X a de bonne chance d'avoir les prix les plus bas du marché - hors Chine, mais  ITAR tout ça - et ils sont déjà dans la fourchette basse ; encore un dernier pas - rendre la réutilisation routinière et économique - et là il y en aura plus d'un à Arianespace qui auront la rondelle boursouflé...

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Shorr kan a dit :

C'est quand même incroyable cette façon de minorer les progrès de Space X et surtout le déni autour du danger que constitue cette entreprise pour la concurrence  !

Moi je trouve incroyable de passer complètement a cote de mes propos et de me faire dire quelque chose que je n'ai même pas évoqué...

Il y a 4 heures, Shorr kan a dit :

Plus que le nombre de lancements ( qui je persiste est un bon indicateur, pas parfait mais qu'est ce qu'il l'est ?), le juge de paix sera le prix du kilos en orbite et là Space X a de bonne chance d'avoir les prix les plus bas du marché - hors Chine, mais  ITAR tout ça - et ils sont déjà dans la fourchette basse ; encore un dernier pas - rendre la réutilisation routinière et économique - et là il y en aura plus d'un à Arianespace qui auront la rondelle boursouflé...

Si SpaceX le dit c'est parole d’évangile. Amen.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, seb24 a dit :

Moi je trouve incroyable de passer complètement a cote de mes propos et de me faire dire quelque chose que je n'ai même pas évoqué...

Si SpaceX le dit c'est parole d’évangile. Amen.

Il ne faut pas voir ce qu'ils disent, mais ce qu'ils font.

Autre chose: cette entreprise ne vise qu'une chose, le monopole. C'est ce que je retiens de leurs projections plus ou moins réaliste.  

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Shorr kan a dit :

Il ne faut pas voir ce qu'ils disent, mais ce qu'ils font.

Autre chose: cette entreprise ne vise qu'une chose, le monopole. C'est ce que je retiens de leurs projections plus ou moins réaliste.  

Pourtant tu t’arrêtes a ce qu'ils disent.

Croire qu'il y aura un monopole sur le secteur c'est encore une fois croire que SpaceX est une entreprise "magique". Je n'ai pas mémoire d'avoir vu des propos venant d'Elon Musk ou de la direction de SpaceX qui laisserait supposer que c'est ce qu'ils veulent.

La raison c'est qu'aucun client ne veut de monopole dans le secteur. Que ce soit de SpaceX ou d'Ariane ou d'autres. Que ce soit pour leur marche intérieur (USAF, NASA) ou commercial, personne ne veut de monopole et tout le monde pousse pour avoir plusieurs fournisseurs (Au minimum 2 acteurs et dans l’idéal trois acteurs). La question étant de savoir qui seront ces 2 ou 3 acteurs ces prochaines années et quel sera le classement.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, seb24 a dit :

Pourtant tu t’arrêtes a ce qu'ils disent.

...

Je fais attentions à ce qu'ils disent, nuance.

 

Il y a 3 heures, seb24 a dit :

....

Croire qu'il y aura un monopole sur le secteur c'est encore une fois croire que SpaceX est une entreprise "magique". Je n'ai pas mémoire d'avoir vu des propos venant d'Elon Musk ou de la direction de SpaceX qui laisserait supposer que c'est ce qu'ils veulent.

...

"Salut à tous, je m'appelle Elon Musk, je suis le fondateur de SpaceX. Dans cinq ans,vous êtes morts", c'est ce qu'il a dit en Mars 2006 à Washington à un parterre d'experts de l'industrie de l'aérospatiale. 

Et ça n'a rien de magique, c'est plutôt une culture d'entreprise propre aux startupeurs aux sourires ultra bright de la Sillicon Valley et dont Elon Msuk fait parti, mais aussi Jeff Bezos. Et le monopole est autant le logiciel mental de ces mecs là qu'une nécessité économique: beaucoup de lancements, beaucoup d'activités c'est la possibilité de réduire la charge des coûts fixes par lancement ET DONC de proposer des tarifs plus intéressants dépassé un certain seuil ; tarifs qui sont censés susciter plus d'activité - un paris sur l'avenir et possible point noir qui ne sera peut être pas atteint -  donc plus de chiffre d'affaires pour compenser les faibles marges. C'est ça leur modèle économique qui ne s’accommode pas de la concurrence, ou réduite au minimum. 

 

Il y a 3 heures, seb24 a dit :

...

La raison c'est qu'aucun client ne veut de monopole dans le secteur. Que ce soit de SpaceX ou d'Ariane ou d'autres. Que ce soit pour leur marche intérieur (USAF, NASA) ou commercial, personne ne veut de monopole et tout le monde pousse pour avoir plusieurs fournisseurs (Au minimum 2 acteurs et dans l’idéal trois acteurs). La question étant de savoir qui seront ces 2 ou 3 acteurs ces prochaines années et quel sera le classement.

En effet, mais il y a un moment où l'appel du portefeuille est le plus fort. ULA et Ariaespace continueront à exister ne serait-ce que par les charges utiles institutionnelles. Pour Arianespace beaucoup moins soutenus par les gouvernements européens c'est beaucoup plus critiques.  

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai eu l'occasion de discuter récemment avec un haut responsable d'un opérateur satellite américain qui a confié à Space X le lancement d'un satellite géostationnaire fin 2018. Je lui ai demandé s'il allait utiliser un lanceur réutilisé/réutilisable, et sa réponse m'a surprise: il s'est mis à rire et m'a répondu que non, car ça posait beaucoup de problèmes. En effet le carburant à allouer à la gestion du retour sur terre du premier étage faisait que la mise en orbite du satellite n'était pas optimale (j'ai pas tout compris pourquoi), et que le satellite devait rejoindre lui même sa position définitive par ses propres moyens, et que cela prenait plusieurs semaines (il a parlé même de 3 mois). Donc le lanceur réutilisable permettait de baisser les couts de lancement, certes, mais la mise en service tardive générait aussi des coûts d'immobilisation de l'investissement, et, l'un dans l'autre, ils préfèreraient utiliser un lanceur "perdu" un peu plus cher et se faire déposer au bon endroit pour une mise en service rapide. Raisonnement bien sur valable que pour les satellites en orbite géostationnaires.

Cela m'a beaucoup étonné, je n'avais jamais entendu parler de cette limitation. Ça vous parait réaliste ou c'est moi qui ai compris de travers ?

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Citation

Cela m'a beaucoup étonné, je n'avais jamais entendu parler de cette limitation. Ça vous parait réaliste ou c'est moi qui ai compris de travers ?

Les fusées mettent les satellites sur une orbite de transfert (GTO), ensuite c'est au satellite de se débrouiller pour circulariser son orbite et donc se mettre en GEO, aller directement en GEO consommerait trop de carburant et réduirait à néant la charge utile de toutes les fusées. La Falcon 9 a démontrée qu'elle pouvait envoyer un satellite en GTO tout en étant réutilisable (le 1ère étage) mais ne peut pas envoyer directement un satellite en GEO comme la plupart des fusées.

http://www.spacex.com/falcon9

Edited by stormshadow
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, stormshadow a dit :

 La Falcon 9 a démontrée qu'elle pouvait envoyer un satellite en GTO tout en étant réutilisable (le 1ère étage) mais ne peut pas envoyer directement un satellite en GEO comme la plupart des fusées.

Super, donc tu confirmes, merci. Je comprends qu'Ariane envoie directement en GEO. Space X peut le faire aussi mais au prix d'une incapacité à récupérer le premier étage. Très interessant !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, tipi a dit :

Cela m'a beaucoup étonné, je n'avais jamais entendu parler de cette limitation. Ça vous parait réaliste ou c'est moi qui ai compris de travers ?

Ca parait réaliste, les satellites géostationnaire sont en général assez gros, le deltav pour aller en GTO est important, et la falcon 9 perd un bon tiers de sa capacité en cas de récupération (impact de la masse des pieds et conservation de tonnes d'ergols pour le retour au lieu de les brûler au moment où la fusée est la plus légère). La falcon réutilisable est sans doute trop faible dans certains cas, d'où la nécessité pour le sat de faire pas mal de chemin tout seul, lentement en electrique.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, tipi a dit :

J'ai eu l'occasion de discuter récemment avec un haut responsable d'un opérateur satellite américain qui a confié à Space X le lancement d'un satellite géostationnaire fin 2018. Je lui ai demandé s'il allait utiliser un lanceur réutilisé/réutilisable, et sa réponse m'a surprise: il s'est mis à rire et m'a répondu que non, car ça posait beaucoup de problèmes. En effet le carburant à allouer à la gestion du retour sur terre du premier étage faisait que la mise en orbite du satellite n'était pas optimale (j'ai pas tout compris pourquoi), et que le satellite devait rejoindre lui même sa position définitive par ses propres moyens, et que cela prenait plusieurs semaines (il a parlé même de 3 mois). Donc le lanceur réutilisable permettait de baisser les couts de lancement, certes, mais la mise en service tardive générait aussi des coûts d'immobilisation de l'investissement, et, l'un dans l'autre, ils préfèreraient utiliser un lanceur "perdu" un peu plus cher et se faire déposer au bon endroit pour une mise en service rapide. Raisonnement bien sur valable que pour les satellites en orbite géostationnaires.

Cela m'a beaucoup étonné, je n'avais jamais entendu parler de cette limitation. Ça vous parait réaliste ou c'est moi qui ai compris de travers ?

ça me semble très vraisemblable. En tout cas son explication se tient dans la mesure où une partie de carburant ne sert pas à donner de la vitesse à la charge utile mais est détourné pour le retour du 1er étage. Mais ce dernier peut etre sacrifié si la charge est plus ;lourde que d'habitude, comme ici : http://mashable.france24.com/monde/20170516-spacex-fusee-falcon-9-internet-haut-debit

D'une manière générale la charge utile que peut porter la Falcon 9 est un peu juste. L'usage d’oxygène liquide ultra froid (assez instable) est sensé arranger un peu les chose, mais surtout la fusée de Space X évolue de version en version.

Edit: grillé par Carl.

 

il y a 45 minutes, stormshadow a dit :

T'es sûr de cela. Toutes les fusées envoie leur satellites en GTO, aller directement en GEO consommerait trop de carburant et réduirait à néant la charge utile de la fusée.

http://www.arianespace.com/vehicle/ariane-5/

La plupart du temps avec la plupart des lanceurs pour des missions de ce genre, sauf le lanceur russe Proton qui place directement en GEO. C'est très dispendieux en carburant et réduit d'autant la masse qui peut être placé en orbite. Je ne vois pas moi aussi l’intérêt de la manœuvre. 

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Shorr kan a dit :

Je fais attentions à ce qu'ils disent, nuance.

Quand tu te refuses intellectuellement de remettre en cause la version officielle fournie par SpaceX. C'est pas ce que j'appel faire attention.

Il y a 21 heures, Shorr kan a dit :

Je fais attentions à ce qu'ils disent, nuance.

 

"Salut à tous, je m'appelle Elon Musk, je suis le fondateur de SpaceX. Dans cinq ans,vous êtes morts", c'est ce qu'il a dit en Mars 2006 à Washington à un parterre d'experts de l'industrie de l'aérospatiale.

Ca s’appel une boutade... Des fois j'ai l'impression qu'Elon pourrait monter une secte il aurait beaucoup de monde a le suivre aveuglement et a ne pas prendre ses commentaire avec un peu de recul.

Il y a 21 heures, Shorr kan a dit :

En effet, mais il y a un moment où l'appel du portefeuille est le plus fort. ULA et Ariaespace continueront à exister ne serait-ce que par les charges utiles institutionnelles. Pour Arianespace beaucoup moins soutenus par les gouvernements européens c'est beaucoup plus critiques.  

Yep c'est clair qu'un monopole c'est connu pour être la meilleur solution financière pour les clients :blink:. On vire dans le déni de la réalité pure et simple.

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, seb24 a dit :

Quand tu te refuses intellectuellement de remettre en cause la version officielle fournie par SpaceX. C'est pas ce que j'appel faire attention.

...

Leurs projections sont plus ou moins fantaisistes, mais ils sont révélateurs de l'ampleur de leurs ambitions. C'est pas juste un écran de fumé. Et je ne peux que prendre aux sérieux des types capables de faire atterrir le 1er étage d'une fusée, et ce, contre tout les pronostiques. 

 

il y a 32 minutes, seb24 a dit :

...

Ca s’appel une boutade...... 

 

C'est surtout l'expression de beaucoup d'assurances et d'une immense ambition. 

 

il y a 32 minutes, seb24 a dit :

...

Yep c'est claire qu'un monopole c'est connu pour être la meilleur solution financière pour les clients :blink:.

Les clients sont contraints par l'arbitrage entre la nécessité d'avoir le choix de ses prestataires sur le long terme et le court terme du prix minimum ; mais rassure toi, ils auront probablement le choix entre Space X et Blue Origin, mais ULA et Arianespace ne seront peut êtres plus de la course...  

 

il y a 32 minutes, seb24 a dit :

...

Des fois j'ai l'impression qu'Elon pourrait monter une secte il aurait beaucoup de monde a le suivre aveuglement et a ne pas prendre ses commentaire avec un peu de recul.

...

 On vire dans le déni de la réalité pure et simple.

Pour un type qui a passé des années à dénigrer les prorogées de Space X tu es mal placé pour faire des procès d'intentions. 

 

Allez, pour détendre un peu l'atmosphère et prouver que je ne suis pas - complètement - sectaire, un florilège de citations du fondateur de Space X appelé  "Shit Elon Says", ce qui donne en français  quelque choses comme "les conneries d'Elon" . Savoureux.

http://shitelonsays.com/ 

 

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Shorr kan a dit :

Leurs projections sont plus ou moins fantaisistes, mais ils sont révélateurs de l'ampleur de leurs ambitions. C'est pas juste un écran de fumé. Et je ne peux que prendre aux sérieux des types capables de faire atterrir le 1er étage d'une fusée, et ce, contre tout les pronostiques.

Ils sont révélateur du mode de fonctionnement des Start Up aux US qui doivent faire le Buzz pour lever des fonds.

il y a 26 minutes, Shorr kan a dit :

Pour un type qui a passé des années à dénigrer les prorogées de Space X tu es mal placé pour faire des procès d'intentions.

Pfff on vire au ridicule: en gros être critique, se poser des questions, remettre en cause la version officielle c'est dénigrer ? Je t'explique avec des arguments pour quelle raison les valeurs données sur le graphique n'ont pas vraiment de sens et la seul réponse que j'ai se résume: si ils ont du sens... parce que SpaceX il sont trop fort.

il y a 30 minutes, Shorr kan a dit :

Les clients sont contraints par l'arbitrage entre la nécessité d'avoir le choix de ses prestataires sur le long terme et le court terme du prix minimum ; mais rassure toi, ils auront probablement le choix entre Space X et Blue Origin, mais ULA et Arianespace ne seront peut êtres plus de la course... 

Yep du court terme pour des investissement sur 20 ans....  :biggrin:. Les opérateurs savent ce qu'ils veulent et le montre chaque année, ils gèrent pas des petits investissement court terme, mais des flottes de satellites qui doivent tenir la route sur 15 a 20 ans. Un satellite au sol car le fournisseur fait défaut c'est un gros paquet de fric qui est perdu chaque jours ou pire de grosses pénalités si le satellite en question doit couvrir un événement, une fusée qui explose ce sont des centaines de millions d'euros qui partent en fumée et un service qui ne sera pas ou plus disponible, un seul fournisseur ça implique simplement plus aucun moyen de négociation et une forte vulnérabilité au niveau planning (ça c'est un basique) qui peuvent tout simplement mettre en péril l'entreprise... 

Le prix du lancement est au final une variable parmi d'autres et ce n'est pas l'unique chose qui est prise en compte lors du choix d'une compagnie de lancement.

Et je n'invente rien, tu peux aller vérifier les contrats de lancements ces trois dernières année pour voir que tes propos ne reposent sur rien de concret. Tu peux consulter les différentes interviews, les retours sur différentes conférences regardes les analyses de personnes spécialisée.

La fameuse  histoire d'Arianespace et ULA qui vont se retrouver en arrière plan on nous le vend depuis 5 ans... Arianespace a domine le marché en 2016, ULA vient de faire un retour sur le marche commercial cette année ce qui n’était pas arrivé depuis pas mal de temps, les Chinois font leur entrée sur le marche... Bref les choses sont plus complexe que tu ne le crois et ne se limitent pas au prix du kilo en orbite...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, seb24 a dit :

Ils sont révélateur du mode de fonctionnement des Start Up aux US qui doivent faire le Buzz pour lever des fonds.

...

C'est bien, tu commences à intégrer le mode de fonctionnement particulier de ce genre d'entreprise, et accessoirement vendre un but grandiose aux investisseurs et croire très fort  soi même à ce but n'a rien d'incompatible.

Pour être convaincant il faut être convaincu  disait Trotsky. Un indice : il n'était pas californien.

 

Il y a 3 heures, seb24 a dit :

...

Pfff on vire au ridicule: en gros être critique, se poser des questions, remettre en cause la version officielle c'est dénigrer ? 

...

Beaucoup trop souvent pour que se soit honnête. 

 

Il y a 3 heures, seb24 a dit :

...

Je t'explique avec des arguments pour quelle raison les valeurs données sur le graphique n'ont pas vraiment de sens et la seul réponse que j'ai se résume: si ils ont du sens... parce que SpaceX il sont trop fort.

...

à mon tour de t'expliquer les choses : Space X s'est fixé un but ambitieux, puis ils ont développé une technologie capable de changer la donne dans le monde du lancement de satellites ; en conséquence de quoi il est  parfaitement raisonnable de penser que grâce à cette technologie ils atteindrons une position dominante dans ce secteur. Je n'ai pas dis autre chose.

 

Il y a 3 heures, seb24 a dit :

...

Yep du court terme pour des investissement sur 20 ans....  :biggrin:. Les opérateurs savent ce qu'ils veulent et le montre chaque année, ils gèrent pas des petits investissement court terme, mais des flottes de satellites qui doivent tenir la route sur 15 a 20 ans. Un satellite au sol car le fournisseur fait défaut c'est un gros paquet de fric qui est perdu chaque jours ou pire de grosses pénalités si le satellite en question doit couvrir un événement, une fusée qui explose ce sont des centaines de millions d'euros qui partent en fumée et un service qui ne sera pas ou plus disponible, un seul fournisseur ça implique simplement plus aucun moyen de négociation et une forte vulnérabilité au niveau planning (ça c'est un basique) qui peuvent tout simplement mettre en péril l'entreprise... 

Le prix du lancement est au final une variable parmi d'autres et ce n'est pas l'unique chose qui est prise en compte lors du choix d'une compagnie de lancement.

Et je n'invente rien, tu peux aller vérifier les contrats de lancements ces trois dernières année pour voir que tes propos ne reposent sur rien de concret. Tu peux consulter les différentes interviews, les retours sur différentes conférences regardes les analyses de personnes spécialisée.

La fameuse  histoire d'Arianespace et ULA qui vont se retrouver en arrière plan on nous le vend depuis 5 ans... Arianespace a domine le marché en 2016, ULA vient de faire un retour sur le marche commercial cette année ce qui n’était pas arrivé depuis pas mal de temps, les Chinois font leur entrée sur le marche... Bref les choses sont plus complexe que tu ne le crois et ne se limitent pas au prix du kilo en orbite...

Les fanas du Titanic devait penser un truc très ressemblant...

Tu es comme ces types qui pensaient leur empire éternelle et à l'abri de toutes catastrophes. Mais les succès passés ne présage pas des échecs de l'avenir. lire Nassim Nicholas Taleb sur le sujet.

Libre à toi de penser que je dis que du caca, mais dans les faits ton animosité est très symptomatique de ton inquiétude. 

PS : je n'ai cité ULA que par politesse. Vu leur structure de coûts ils ne peuvent concurrencer personne à part Gucci, et encore je ne ne suis pas sur......mais c'est pas grave pour eux, leur département le plus important c'est pas celui de l'ingénierie mais celui des lobbyistes... 

 

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

  • Fenrir changed the title to [SpaceX] Programme Starship et autres innovations

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,798
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FredX
    Newest Member
    FredX
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...