Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[SpaceX] Programme Starship et autres innovations


Recommended Posts

Il y a 5 heures, Pseudonyme a dit :

Cela pourrait permettre d'éviter ce qui s'est passé sur Soyuz 11.

Oui, c'est une combinaison de vol, IVA si vous préférez, requise par la NASA pour le contrat Commercial Crew Development, elle est donc à comparer avec la combinaison développée par Boeing pour le Starliner.

Ok. Plutôt sympa en tout cas.

Link to comment
Share on other sites

 

Comment SpaceX va perdre des millions avec un seul lancement

VU SUR LE WEB Jeudi 24 août, SpaceX va envoyer le satellite Formosat-5 en orbite à l'aide de son Falcon 9. Non seulement la société d'Elon Musk ne va pas faire de profit sur ce lancement, mais en plus SpaceX se retrouve à payer des millions de sa poche, comme le relate Wired. Retour sur les péripéties qui conduisent SpaceX à payer ce lancement.

http://www.usinenouvelle.com/article/comment-spacex-va-perdre-des-millions-avec-un-seul-lancement.N579063

Edited by zx
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Pour ceux qui suivent cela un peu plus finement, ils ont combien de "1er étage" récupéré, maintenant ?

Est-ce que l'on considère qu'ils commencent à atteindre un rythme de croisière "récupération - reconditionnement - réutilisation", ou bien leur reste-t-il encore quelques étapes avant d'y être réellement ? (Il n'y avait pas un hangar en cours de fabrication proche de la zone de lancement ?)

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, TarpTent a dit :

Pour ceux qui suivent cela un peu plus finement, ils ont combien de "1er étage" récupéré, maintenant ?

Est-ce que l'on considère qu'ils commencent à atteindre un rythme de croisière "récupération - reconditionnement - réutilisation", ou bien leur reste-t-il encore quelques étapes avant d'y être réellement ? (Il n'y avait pas un hangar en cours de fabrication proche de la zone de lancement ?)

 

il y a 5 minutes, zx a dit :

Sur le plan récup, c'est devenu la routine, c'est maîtrisé,  pour l'instant j'ai compté que 2 ou 3 réutilisations,  mais je n'ai pas les comptes précis.

Un rapide calcul on est a 1.5 vols par mois en moyenne actuellement et je crois aussi qu'on est a 2 réutilisations et une autre prévue en Septembre/Octobre. Tout ça a l'air de fonctionner plutôt bien mais il leurs reste des étapes a passer. Pour le moment il y a toujours plusieurs mois entre chaque vols. Tout les clients n'ont pas l'air non plus encore complètement rassure pour passer sur du réutilisable (ça peu se comprendre si c'est propose après que le contrat soit signe).  Ils doivent aussi encore implémenter des modifications (Block 4 et 5).

Link to comment
Share on other sites

ca peut se comprendre, si c'est un satellite standard, qu'on peut fabriquer rapidement à moindre coût, la réutilisation sera intéressante,

genre une constellation de sat, par contre la société qui a passé des années à valider son sat et qui a coûté beaucoup d'argent , il va y

réfléchir à deux fois avant de faire son choix, il préférera le lanceur qui représente le moins de risque.

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, zx a dit :

ca peut se comprendre, si c'est un satellite standard, qu'on peut fabriquer rapidement à moindre coût, la réutilisation sera intéressante,

genre une constellation de sat, par contre la société qui a passé des années à valider son sat et qui a coûté beaucoup d'argent , il va y

réfléchir à deux fois avant de faire son choix, il préférera le lanceur qui représente le moins de risque.

Oui y'a sûrement plusieurs variables a prendre en compte

  • L'assurance qui reste plus élevée sur SpaceX que chez Arianespace. Et je suppose que cela doit augmenter pour du réutilisable.
  • Je crois que SpaceX veut remplacer des lancements de premier étages neufs par des premier étages réutilise. Mais si le client a signé et payé pour du neuf il a pas vraiment d’intérêt a changer, sauf si SpaceX lui offre une bonne ristourne.
  • Et après oui comme tu dis tu ne risques pas forcement un satellite a 250 millions d'euros qui va t'en rapporter 3 ou 4 fois plus sur 15 ans pour économiser quelques millions d'euros.
Link to comment
Share on other sites

On 8/26/2017 at 2:04 PM, TarpTent said:

Pour ceux qui suivent cela un peu plus finement, ils ont combien de "1er étage" récupéré, maintenant ?

Est-ce que l'on considère qu'ils commencent à atteindre un rythme de croisière "récupération - reconditionnement - réutilisation", ou bien leur reste-t-il encore quelques étapes avant d'y être réellement ? (Il n'y avait pas un hangar en cours de fabrication proche de la zone de lancement ?)

Je crois qu'il y a 13 lanceurs qui ont été récupérés au total, dont 2 qui l'ont déjà été 2 fois.

3 seraient déjà remis en état et prêt à être relancés (2 avec le premier vol de Falcon Heavy), 4 seraient en cours de remise en état et pour ce qui est du reste ils sont en stockage avec une partie pas négligeable qui sont considéré comme étant définitivement à la retraite.

L'étape pour atteindre une bonne cadence de réutilisation devrait être la version Block 5 de Falcon 9 dont le premier vol est prévu pour févier 2018 (le premier lancement d'une capsule Dragon 2).

source : https://www.reddit.com/r/spacex/wiki/cores

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

12 hours ago, TarpTent said:

Lancement nominal, et récupération du 1er étage tout en douceur.

Well Done.

La précision des atterrissages s'est manifestement améliorée ces derniers lancements, la dernière fois la Falcon 9 était excentrée de seulement 70 centimètres, on dirait que cette fois-ci c'est au moins aussi précis. Précision nécessaire pour le système envisagé pour l'ITS (atterrir directement sur un dock, dont elle avait décollée, pour automatiquement faire le plein et être prêt à repartir juste après sans nécessiter aucune manipulation avec une grue ou un érecteur de fusée).

Et justement à propos de l'ITS, la mise à jour qu'Elon Musk avait promis "dans quelques semaines" il y a déjà plusieurs mois arrive enfin le 29 septembre à l'IAC 2017, la date est réservée donc ce coup-ci il ne devrait pas repousser. Les rumeurs parlent d'une version réduite d'ITS, une interview de Tom Mueller que j'avais posté ici il y a quelques temps mentionnait 100 tonnes sur la surface martienne, ce qui est déjà énorme, impossible de savoir si c'était juste un chiffre mentionné en l'air ou quelque chose de sérieux. En tout cas on peut noter que si Musk a repoussé de nombreuses fois cette annonce c'est qu'il doit y avoir du travail derrière.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 14/09/2017 à 20:15, TarpTent a dit :

En parlant de vidéo, celle-ci vient directement de SpaceX ! Du coup, pas de raison non plus de se priver :biggrin:

"Trial and error" ça marche très bien... Quand on a de l'argent et des contrats garantis...

Imagine Arianespace faire ça... "lol les gens regardez comme on fait n'imp avec votre argent mdr c rigolo la fusée elle explose ptdr".

:mellow:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Patrick a dit :

"Trial and error" ça marche très bien... Quand on a de l'argent et des contrats garantis...

Imagine Arianespace faire ça... "lol les gens regardez comme on fait n'imp avec votre argent mdr c rigolo la fusée elle explose ptdr".

:mellow:

Arianespace ferait comme SpaceX : délivrer les satellites puis tenter de faire atterrir le 1er étage. Les contrats gouvernementaux et commerciaux couvriraient de même, et les moyens (argent et contrats garantis) seraient les mêmes.

Du coup, hihi, oui, ça serait tout aussi rigolo de voir les 1er étages d'Arianespace exploser sur une vidéo produite par leurs propres services.

(parce que que les 1ers étages ne soient pas récupérés ou qu'ils se crashent, c'est quasi le même coût, hein)

 

(On va arrêter de jouer les pisse-froid et les jaloux en permanence ?)

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, TarpTent a dit :

Arianespace ferait comme SpaceX : délivrer les satellites puis tenter de faire atterrir le 1er étage. Les contrats gouvernementaux et commerciaux couvriraient de même, et les moyens (argent et contrats garantis) seraient les mêmes.

Du coup, hihi, oui, ça serait tout aussi rigolo de voir les 1er étages d'Arianespace exploser sur une vidéo produite par leurs propres services.

(parce que que les 1ers étages ne soient pas récupérés ou qu'ils se crashent, c'est quasi le même coût, hein)

 

(On va arrêter de jouer les pisse-froid et les jaloux en permanence ?)

Je pense au contraire qu'ils en prendraient plein la poire... De la part des politiques, des journalistes, du public... Et qu'ils devraient rappeler en permanence que les satellites ont été délivrés correctement et que la récupération du premier étage est une mission secondaire sans impact sur la mise en orbite desdits satellites. Et tâcher de mettre ces échecs à répétition sous le tapis.
C'est pas une histoire de jaloux ou de pisse-froid, je constate juste que les différences culturelles et d'investissement font qu'à un certain niveau, l'engagement de dépenses sur des dispositifs non-fiables dans des secteurs de haute technologie passe généralement très mal en Europe. Surtout en France.

Tu vois EDF/AREVA faire une vidéo comique sur les retards de l'EPR une fois qu'il sera finalement mis en route ?

Link to comment
Share on other sites

D'un point de vue développement, c'est quand même très étrange de devoir s'y prendre 10 fois avant d'y arriver.

Cela sous-entend que l'on ne maîtrise pas du tout cette phase, que sa modélisation est en fait pourri et qu'on la découvre progressivement en essayant.

Sur le coup, cela veut donc dire que l'on en sait pas si cela marche vraiment car il reste peut être d'autres événements menant à l'échec qui ne se sont pas produit en vol pour le moment.

Si l'étude de risque est pourri, il n'ont pas prévu et anticipé des risque à peut être 1% de chance d’occurrence sachant que leurs essais ont permis pour le moment de déverminer les problème avec 10% ou plus de taux d’occurrence.

Ce n'est pas parce que cela a marché une fois que cela marche définitivement dans tous les cas ...

 

Au point de vue réutilisation, je voudrais rappeler que ce n'est pas vraiment nouveau de réutiliser du matériel.

C'était déjà le cas des navettes spatiales et de leur moteurs ainsi que de leur boosters.

La difficulté c'est que ce soit rentable avec pas trop de travail ce qui n'était pas le cas avec les navettes et a entraîné un non réutilisation de ses boosters.

Pour les utilisateurs, quelques réutilisations ayant fonctionné, cela veut juste dire une fiabilité garanti à peine supérieur à 50% avec un étage réutilisé.

Je note aussi qu'il y a une contradiction entre le fait de vouloir réutiliser les étages avec leurs moteurs et le discours de développer un lanceur pas cher.

On le voit avec les avions qui étant complètement réutilisables optimisent au contraire à fond la masse et la consommation.

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Deres a dit :

D'un point de vue développement, c'est quand même très étrange de devoir s'y prendre 10 fois avant d'y arriver.

Ça doit coûter moins cher. Plutôt que de payer du monde pour tout prévoir tu essayes et si ça explose tu modifies et recommence. L'avantage ici c'est que la mission est réussie (satellite en orbite) donc l'argent rentre de toute façon. La réutilisation est un extra.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, seb24 a dit :

Ça doit coûter moins cher. Plutôt que de payer du monde pour tout prévoir tu essayes et si ça explose tu modifies et recommence. L'avantage ici c'est que la mission est réussie (satellite en orbite) donc l'argent rentre de toute façon. La réutilisation est un extra.

Comme je l'explique, sans maîtrise théorique, le souci c'est que tu ne peut alors jamais garantir qu'il ne reste pas un loup caché dans ton produit tant que tu n'as pas un retour sur expérience immense.

Un problème critique avec un taux d’occurrence faible peut se produire lors de chaque nouveau vol sans prévenir.

Link to comment
Share on other sites

Le 16/09/2017 à 23:48, Deres a dit :

Comme je l'explique, sans maîtrise théorique, le souci c'est que tu ne peut alors jamais garantir qu'il ne reste pas un loup caché dans ton produit tant que tu n'as pas un retour sur expérience immense.

Un problème critique avec un taux d’occurrence faible peut se produire lors de chaque nouveau vol sans prévenir.

Toujours plus facile à dire qu'à faire, surtout quand ça n'a jamais été fait auparavant.

Si l'on suit ce raisonnement, ça reviendrait à dire que la simulation d'explosion d'une bombe atomique aurait dû être au point avant même d'avoir fait des essais, et que ces derniers auraient exactement dû se passer tel que simulé. Pas de bol, on a en réalité dû continué nos essais jusqu'à ce que nos simulations soient en cohérence avec ce qui se passait vraiment...

 

En attendant, que la méthode plaise ou non, non seulement SpaceX l'a fait, mais vu le nombre de 1ers étages récupérés et même réutilisés depuis, on peut considérer qu'ils le maitrisent. Et ce sont les seuls.

 

 

Edited by TarpTent
Link to comment
Share on other sites

  • Fenrir changed the title to [SpaceX] Programme Starship et autres innovations

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,798
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FredX
    Newest Member
    FredX
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...