Philippe Top-Force

Blindés européens à roues

Recommended Posts

Guest ZedroS

C'est Mungo et non Mongo. C'est un véhicule destiné aux unités para.

Voici un article : ici

Quelques exemplaires sont utilisés en Afghanistan.

Merci ! Ceci dit il est po bo et en plus pour l'équipage il n'a pas l'air tip top... [21]

Vous avez des échos quant à son usage ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

il a un blindage le Mungo?

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est une bête de guerre...oublie tes clowns, ça doit être pas mal pris en embuscade, 2 mitrailleuses (même 5,56ça suffit emplement) en tourelles, et tout les G36/ag36 qui dépassent dans tout les sens par la large ouverture

Share this post


Link to post
Share on other sites

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui

Image IPB

40 VAB NBC pour le 7ième Régiment de cavalerie

Share this post


Link to post
Share on other sites

il est ou european ? [08] j'ai vus 14 engins moi et en plus prelevé sur les stock de l'armée française !

Share this post


Link to post
Share on other sites

voila d'autre images du MUNGO

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est dans un C-130 la seconde image? C'est ce que j'appele de l'exploitation de l'espace ça dis donc!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais comment les concepteurs de ces véhicules font pour choisir le design ? ça a de l'importance la forme du véhicule ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ça a de l'importance la forme du véhicule ?

pas énormément, quand tu fais la guerre je pense que tu préfère être dans une bousse de design blidné contre les 12,7 que dnas un camion designé blindé contre rien du tout...

par contre, il y a peut être quelques conceptions aérodynamiques, et surtout, ce qui ets à la mode en ce moment : une conception en V du blindé, de façon à dispercer le souffle des IED et autres mines

sinon, il peut aussi y avoir une conception modulaire du véhicule, avec de petits blocs qui lors du moindre souffle qui viendrait d'en dessous sautent de façon à laisser le blindé intact (système créé pour le VBL il y a 10 ans, avec le 1er de ces principe on la partie au-dessus des roues avant peut de détacher asser simplement en cas d'une explosion)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut aussi voir que sur le hummer l'avant est aussi "détachable" laissant l'habitacle relativement intact. Suffit de voir quelques photos qui circulent pour trouver nombre de HMMWV avec l'avant arraché jusqu'au parebrise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Version ambulance du Boxer, un monstre !!! il doit dépasser le VBCI en hauteur.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest grinch

je confirme c'est un monstre. le vbci est grand sur roues

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi on fait un camouflage sur les véhicules alors, qu'on voit bien la croix rouge ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest grinch

Pourquoi on fait un camouflage sur les véhicules alors, qu'on voit bien la croix rouge ?

Les medecins militaire s'imaginent encore qu'en montrant la croix-rouge, celle-ci les protégera des tirs des miliciens. Après les balkans, où des unités utilisèrent les véhicules arborant la croix-rouge pour aller faire du renseignements, les forces en présence ont commencé à mitrailler les véhicules.

Pour moi, la croix-rouge est caduque. Comme-ci dans les conflits asymetriques, il ne vont pas tirer sur la croix-rouge. Au demeurant magnifique cible mais selon la convention (I) de Genève pour l'amélioration du sort des blessés et des malades dans les forces armées en campagne, 12 août 1949, la signilisation des formations et etablissements sanitaires il faut:

Alinéa premier. - L'emploi du drapeau de la Convention

Bien que la Convention ne précise pas expressément en quoi consiste le « drapeau distinctif de la Convention », le doute [p.357] n'est pas permis à cet égard. Le bon sens indique qu'il ne peut s'agir que d'un drapeau blanc portant en son centre une grande croix rouge. On ne saurait imaginer une croix rouge placée sur fond blanc et cet ensemble placé à son tour sur un drapeau d'une autre couleur. Ce qui peut paraître à la rigueur possible pour un brassard ne l'est pas ici, par cela même qu'il s'agit d'un drapeau et que les proportions du signe y sont différentes que sur un brassard. La nécessité d'assurer une bonne visibilité commande aussi cette interprétation. Le drapeau de la Convention aura donc l'allure générale d'un drapeau suisse aux couleurs inversées.

Le mot « drapeau » doit d'ailleurs être pris dans son sens le plus large : il ne sera pas forcément en étoffe. On désigne souvent les grands établissements sanitaires en peignant sur le toit une ou plusieurs grandes croix rouges sur fond blanc.

Le signe distinctif doit être arboré sur les formations mobiles comme sur les établissements fixes se rattachant au Service de santé. Il doit l'être pour leur assurer la protection et le respect qui leur sont dus. Mais il ne peut l'être qu'avec le consentement de l'autorité militaire, en application du principe général exprimé par l'article 39, au commentaire duquel nous renvoyons.

Nous avons vu que le brassard doit être timbré par l'autorité militaire. Une mesure semblable n'a pas été proposée pour le drapeau. Elle eût d'ailleurs été impraticable pour les signes apposés sur une toiture.

Ce qui importe, c'est que l'autorité militaire veille strictement à ce que le drapeau ne figure que sur les bâtiments qui ont droit à la protection de la Convention. Et c'est l'autorité militaire seule qui pourrait prendre la responsabilité de « camoufler » une formation sanitaire - c'est-à-dire s'abstenir de la signaler - si elle le juge nécessaire.

Dans les travaux préparatoires ayant trait à la revision des Conventions de Genève, bien des experts ont fait valoir que la tactique moderne ne permettait souvent plus de signaler les formations de première ligne, de crainte de donner à l'adversaire des renseignements sur la position et l'importance des troupes engagées. Comme nous l'avons dit à propos de l'article 39, une telle pratique est licite. Cependant, les formations ainsi camouflées ne seront évidemment plus protégées que dans la mesure où l'ennemi pourra reconnaître leur nature.

La Commission de 1937 avait particulièrement étudié la question du camouflage des formations sanitaires. Elle avait annexé au compte rendu de ses travaux un rapport de M. le médecin général Schickelé, auquel nous renvoyons. Son auteur préconisait, notamment, de ne camoufler les formations sanitaires que pendant le temps strictement exigé par le secret des opérations militaires et de les signaler dès le début de la bataille, alors que le commandement militaire n'a plus rien à cacher à son adversaire. Cette recommandation mérite d'être retenue.

Pourquoi le camo, tout simplement parce que selon une norme militaire, ( la couleur est normée, même comment placer la croix est normé) tout véhicule militaire se doit d'être camouflé. C'est compréhensible, car les pousses-canules sont intégrés au sein des unités. Un truc blanc cela se repère très vite. moins que la croix

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme-ci dans les conflits asymetriques, il ne vont pas tirer sur la croix-rouge

La preuve, le hezbollah tirait sur les medocs israéliens.

Le blindage de ces véhicules à roues, est aussi lourd que celui des chars ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les medecins militaire s'imaginent encore qu'en montrant la croix-rouge, celle-ci les protégera des tirs des miliciens. Après les balkans, où des unités utilisèrent les véhicules arborant la croix-rouge pour aller faire du renseignements, les forces en présence ont commencé à mitrailler les véhicules.

Pour moi, la croix-rouge est caduque. Comme-ci dans les conflits asymetriques, il ne vont pas tirer sur la croix-rouge. Au demeurant magnifique cible.

Pourquoi le camo, tout simplement parce que selon une norme militaire, ( la couleur est normée, même comment placer la croix est normé) tout véhicule militaire se doit d'être camouflé. C'est compréhensible, car les pousses-canules sont intégrés au sein des unités. Un truc blanc cela se repère très vite. moins que la croix

la croix rouge c'est pour dire que t'es censé pas te faire tirer dessus et etre protégé par la convention de Geneve en temps que personnel médical

Après, un barrage d'artillerie est aveugle et un obus fais pas la différence entre un vehicule armé et une ambulance

Pis de toute façon personne ne respecte la convention de Geneve alors la croix rouge, c'est surtout pour d'eventuels conflits entre gentleman

Parceque comme dis par Ginche, en cas de conflit asymétrique avec des miliciens irreguliers, la croix rouge "elle fait une jolie mire de reglage à RPG" (dixit mon ancien Adj Chef)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest grinch

J'ai comme l'impression que mon expression a irrité Akhilleus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,350
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries