Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine chinoise en 2020


gilletpuce
 Share

Recommended Posts

A noter qu'un emplacement de démagnétisation y est présent ce qui démontre une nouvelle capacité chinoise.

La démagnétisation permet de supprimer les champs magnétique résiduels pour rendre les sm plus discrets encore.La taille de cette base est l'ensemble de son réseau de tunnels est inconnu mais il y aurait quelques ramification supposées.Evidemment,il est impossible à l'heure actuelle de savoir combien de sous marins se situent à l'intérieur de ces tunnels.

Link to comment
Share on other sites

Image IPB

J'ai commencé  à recenser les bases navales chinoises avec l'aide de Wikipedia.C'est pas toujours facile mais ça avance.

J'ai aussi commencé pour l'Inde, je devrais aussi sans doute faire les bases US, japonaises et coréennes.

Link to comment
Share on other sites

http://en.wikipedia.org/wiki/Yu-8_torpedo

Yu-8 (鱼-8) torpedo is developed by China as the electrically powered counterpart of the Chinese Otto fuel II powered Yu-6 torpedo, with which it shares many components and technologies, with the exception of propulsion system.

Since Otto fuel II powered torpedo cost up to three times of the electrically powered torpedo, Yu-8 torpedo is developed as a cheaper alternative. Very little information is released regarding the torpedo and this new torpedo is shrouded in secrecy. From the very limited information circulating, it is revealed that Yu-8 (鱼-8) torpedo is capable of both ASuW and ASW like Yu-6 torpedo, and it can be launched from a variety of platforms including surface ships, submarines, shore battery, and aircraft. Like all other Chinese torpedoes, Yu-8 torpedo can also be used as part of CAPTOR mine type mine system. Yu-8 torpedo is reportedly the first Chinese torpedo to incorporate wire guidance with optical fiber.

In 2007, domestic Chinese sources have claimed that Yu-8 torpedo had become the test vehicle and subsequently the first torpedo to be armed with a new warhead that was developed by the Chinese naval research institute. The new warhead utilizes sodium hydride compounds / chemical reaction and once detonated, large amount of sodium powder is released. The chemical reaction of sodium powder and sea water produce huge amount of hydrogen at very high temperature within very short period of time and the within range of several dozen meters, the temperature instantly increased to over two thousand degrees (celsius) as the chemical reactions taken place with hydrogen and oxygen, destroying the target even if no direct hit is scored. During the test in East China Sea, a retired twelve thousand ton ship was hit by two Yu-8 torpedoes on one side, and the side that was hit was completely melted within fifteen minutes.

En gros,ca dit que la torpille chinoise yu-8 est probablement une torpille test servant à l'études de nouvelles technologies.En 2007,une nouvelle tête thermobarique équipant les torpilles chinoises permet une réaction chimique très énergétique.La tête composée d'un concentré de sodium,qui,au contact de l'eau de mer produit une grande quantité d'hydrogène montant instantanément à 2000 degrés dans un rayon de plusieurs dizaines de mètres.La cible est ainsi détruite même sans être directement touchée,ce qui rend les possibilités d'esquive réduite.

Durant des tests en mer de Chine,un vieux navires chinois de 12 000 tonnes a été torpillé par cette yu-8 et le cotê torpillé a sombré en moins de 15 minutes.

Link to comment
Share on other sites

L'info sur les têtes thermobariques des Yu-8 à était effacé, pas de sources fiables :rolleyes:

Zut...j'ai vu ça.

http://en.wikipedia.org/wiki/Yu-7_torpedo

En voici une sur la torpille yu-7,qui selon de nombreuses sources chinoises est l'équivalent américaine de la mk46 mod3.

Il s'agit en fait de la version électrique de la torpille yu-6.

PS:ce lien est d'actualité.

Link to comment
Share on other sites

China surveillance

Bill Gertz

Defense officials said China has deployed a new wide-area ocean surveillance system that includes an underwater sonar network of sensors, and ground- and sea-based long-range radar that will make it more difficult for U.S. submarines to protect the fleet and to track China's growing force of new attack and missile submarines.

A former U.S. government defense specialist on China said on the condition of anonymity that there are indications China is operating a rudimentary underwater Sound Surveillance System, or SOSUS. The sonar network includes fixed sensors that can pinpoint U.S. submarines operating in some areas of the western Pacific.

The U.S. Navy operates a similar system at strategic underwater choke points around the world.

The Chinese SOSUS has been detected underwater in the Bohai Sea, off the northern Chinese coast, north of the Yellow Sea, a major Chinese navy operating area. Additionally, China also has set up at least five long- and medium-range radar sites along its coast that have over-the-horizon capability, the former official said.

The sonar and radar are part of China's key strategic wartime goal of knocking out the five or more aircraft carrier strike groups that would be rushed to the region near Taiwan in any future conflict. Those carrier battle groups are defended by submarines.

"If they are after carriers, we protect carriers with subs and if they know where they are, they can find the carriers," said the former defense official, who confirmed that the Chinese are developing various ground, sea and space sensors designed to "target the American fleet."

The Chinese sonar and radar also complicates the Navy's mission of tracking China's submarine fleet, which includes large numbers of newer and quieter attack and ballistic missile boats with JL-2 nuclear missiles capable of hitting the United States.

"If the Chinese can do SOSUS that would be a tremendous leg up for their submarines," the defense official said. "Because the best way to hunt a sub is with a sub."

China's SOSUS array "will make it more difficult to follow and prosecute their [missile submarines] with all their missiles aimed at the U.S.," the former official said. The radar-sonar network provides the Chinese military with "constant air and sea coverage of the western Pacific for the first time, so they can keep a 24-7 trail on American naval assets for the first time."

http://www.washingtontimes.com/apps/...plate=nextpage

La Chine aurait un debut de reseau SOSUS (capteurs sous marins)... A premiere vocation de proteger sa flotte nucleaire, mais a l'avenir cela posera un gros soucis a Taiwan et  a la 7eme Flotte USN.

Link to comment
Share on other sites

cette nouvelle implique énormément de choses car à présent,aucun sous marin américain n'est à l'abri dans le détroit si cette nouvelle est confirmée.

:) durant la guerre froide les sous marin Russe passaient plein pot entre les les mailles des sonar US - en se servant de tanker comme plastron ou autre technique - ... les réseau sonar de la sorte n'ont jamais vraiment été efficace.

Link to comment
Share on other sites

Il faudra autre chose qu'un réseau d'écoute passive pour détecter un SNA qui ne fait virtuellement aucun bruit en dessous de 10 noeuds et qui ont tous leurs systèmes sonars opérationnels en dessous de 15 ...

Ce qui est le cas des 688 I et surtout des VIRGINIA ...

Si leur SOSUS a été détecté (et surtout que l'info a été rendue publique) on peut se douter que les américains on déjà dû lui faire entendre plein de bruits qu'ils avaient envie de lui faire entendre mais peut être pas les bons ... :lol:

Les américains développent à nouveau une technologie de SM classique avec les espagnols de Navantia il y a un partenariat industriel très poussé. Ce n'est pas tant une question de savoir faire que de stratégie...

Quand on sait faire un engin comme le Seawolf çà doit pas être hors d'atteinte de faire un classique qui tienne la route c'est une question de moyens...

Link to comment
Share on other sites

:) durant la guerre froide les sous marin Russe passaient plein pot entre les les mailles des sonar US - en se servant de tanker comme plastron ou autre technique - ... les réseau sonar de la sorte n'ont jamais vraiment été efficace.

Si ca ne servait à rien,ils n'en construiraient pas.De plus,il faut savoir où se situent ces sonars pour pouvoir y échapper(c'est comme les radars sur la route).Et puis,ce sont des sonars...Si ca ne servait à rien d'avoir des sonars,on en mettrait même pas sur les sm.

D'ailleurs dans l'article,il s'agit d'un expert qui parle et pour lui,les chinois n'auront pas de mal à détecter les sm américains.

Link to comment
Share on other sites

Si ca ne servait à rien,ils n'en construiraient pas.

A bon ? les américains l'ont bien fait ... et ca n'a pas servi a grand chose. Les chinois aiment bien faire des experiences il semble, une de plus ... mais visiblement s'il essaye de mettre en place un tel réseau c'est qu'il sont pas super confiant dans leur défense cotiere. Parce qu'un sonar remorqué TBF derriere un chalutier abattra bien plus de boulot qu'un réseau passif SOSUS.

De plus,il faut savoir où se situent ces sonars pour pouvoir y échapper(c'est comme les radars sur la route).Et puis,ce sont des sonars...Si ca ne servait à rien d'avoir des sonars,on en mettrait même pas sur les sm.

Tout dépend ce que tu veux écouter, et comment. Je doute que les réseau SOSUS soit équipé de sonar passif de meme qualité que ceux des SNA ... sachant que les SNA on déjà du mal a se repérer entre eux avec de tres bon sonar, imagine ce que va repérer le réseau SOSUS avec de mauvais ...

D'ailleurs dans l'article,il s'agit d'un expert qui parle et pour lui,les chinois n'auront pas de mal à détecter les sm américains.

Comment tu expliques que les américains ont du mal a repérer les américains mais que les chinois y arrivent facilement :lol: ... l'expérience est simple tu prends un SNLE tu le fait suivre par un SNA et tu mesure a quelle distance il disparait dans le bruit de fond ... en général pour un SNLE qu'il file moins de 10kts et plus de 300m... la distance a laquelle tu le perds est assez courte, c'est d'ailleurs pour ca qu'on dépense autant dans les SNLE.

L'expérience acquise pendant la guerre froide au niveau sous-marin est inestimable... et je doute que les chinois avec toute la bonne volonté du monde rattrappe vite le retard autant technique qu'opérationnel.

Link to comment
Share on other sites

A bon ? les américains l'ont bien fait ... et ca n'a pas servi a grand chose. Les chinois aiment bien faire des experiences il semble, une de plus ... mais visiblement s'il essaye de mettre en place un tel réseau c'est qu'il sont pas super confiant dans leur défense cotiere. Parce qu'un sonar remorqué TBF derriere un chalutier abattra bien plus de boulot qu'un réseau passif SOSUS.

Tout dépend ce que tu veux écouter, et comment. Je doute que les réseau SOSUS soit équipé de sonar passif de meme qualité que ceux des SNA ... sachant que les SNA on déjà du mal a se repérer entre eux avec de tres bon sonar, imagine ce que va repérer le réseau SOSUS avec de mauvais ...

Comment tu expliques que les américains ont du mal a repérer les américains mais que les chinois y arrivent facilement :lol: ... l'expérience est simple tu prends un SNLE tu le fait suivre par un SNA et tu mesure a quelle distance il disparait dans le bruit de fond ... en général pour un SNLE qu'il file moins de 10kts et plus de 300m... la distance a laquelle tu le perds est assez courte, c'est d'ailleurs pour ca qu'on dépense autant dans les SNLE.

L'expérience acquise pendant la guerre froide au niveau sous-marin est inestimable... et je doute que les chinois avec toute la bonne volonté du monde rattrappe vite le retard autant technique qu'opérationnel.

L'éxpérience compte de moins en moins et ce sera de plus en plus le cas dans le futur.On peut vanter une expérience face à une marine obsolète,mais face à une marine qui sera très moderne,l'expérience et son importance tendront à diminuer.Surtout qu'à bord des navires,le personnel tend à diminuer au profit de l'automatisation des fonctions.Un chasseur de f-22 même sans aucune expérience vaincra aisément un chasseur d'en face alors que si un pilote expérimenté de f-22 se retrouve face à un autre f-22,les choses ne tourneront pas forcément en sa faveur.

L'expérience américaine est vantée mais face à des armées de pays pauvres ne disposant d'aucun moyen...Je serais curieux de savoir si l'expérience américaine servira beaucoup à sa marine à qualité égale.Le kitty hawk n'a pas vu le song,et pourtant les américains à bord du groupe avaient de l'expérience(chercher l'erreur).

Link to comment
Share on other sites

L'éxpérience compte de moins en moins et ce sera de plus en plus le cas dans le futur.

L'expérience dont je parle ces des année de gueguerre avec la marine Russe ... ambiance tendu avec torpille nucleaire a bord et tout le tralala... combien les chinois ont coulé de sous-marin récemment - a par les leur bien sur :) - ?

Et pour le coup de l'expérience qui compte de moins en moins je souris doucement ... la technologie n'est qu'un outil juste un outil.

Link to comment
Share on other sites

C'est bien la première fois que quelqu'un affirme que l'expérience ne sert à rien, ou de moins en moins, tout les opérateurs sonars de toutes les flottes du monde s'ils on lu cette déclaration, ont du sourire un minimum...

Quand à parler de l'exxpérience face à des armées de second ordre... les sous mariniers de l'USNAVY s'entraînaient et s'entraînent toujours contre ... eux même, les russes, les brits...la crème quoi...

enfin les chinois détectent facilement les sous marins américains...? quelles sont les sources de ce scoop?

Link to comment
Share on other sites

L'expérience dont je parle ces des année de gueguerre avec la marine Russe ... ambiance tendu avec torpille nucleaire a bord et tout le tralala... combien les chinois ont coulé de sous-marin récemment - a par les leur bien sur :) - ?

Et pour le coup de l'expérience qui compte de moins en moins je souris doucement ... la technologie n'est qu'un outil juste un outil.

Oui fameuse gueguerre avec les russes qu n'est jamais allée bien loin...comme tu l'as dit,il s'agissait d'une "ambiance tendue",pas grand chose de plus.Et les américains??combien en ont ils coulé de nos jours?Couler des sous marins iraniens,ca ne sera pas super difficile,c'est sûr.Si!!ils ont bien coulé des sous marins de manière virtuelle.

Sinon,va m'expliquer que le DXX américain emporte autant de passagers que les anciennes générations.La machine remplace de plus en plus l'homme dans certaines fonctions et fait même mieux que lui.Bien tôt la mission des sous marinier consistera à appuyer sur un bouton et suivre un protocole très réduit.

Leclerc,j'ai dit que l'expérience servait à quelquechose "s'il y a différence technologique significative entre 2 marines".

Après les chinois font des exercices comme les américains en moins grand nombre certes,mais ils ont la base nécéssaire pour se battre.Après les années d'expérience qui apportent quelquechose,j'y crois face aux iraniens,mais face à une marine moderne,bof.

Link to comment
Share on other sites

Oui fameuse gueguerre avec les russes qu n'est jamais allée bien loin...comme tu l'as dit,il s'agissait d'une "ambiance tendue",pas grand chose de plus.

:lol: on a été a deux doigt d'une guerre nuke une fois ou deux ... quelques sous marins sont parti au fond mais nan c'est pas une ambiance de combat ...

Sinon,va m'expliquer que le DXX américain emporte autant de passagers que les anciennes générations.La machine remplace de plus en plus l'homme dans certaines fonctions et fait même mieux que lui.Bien tôt la mission des sous marinier consistera à appuyer sur un bouton et suivre un protocole très réduit.

les tactique ... ne naissent pas ex nihilo ... et elle se valident a l'expérience, se revalident encore et encore. Les banques de donnée sonar et les algo de traitement du signal non plus ne s'accumule pas du jour au lendemain... c'est un boulot d'acharné. Pourquoi crois tu que si peut de marine dans le monde maitrise la soumarinade océanique ... par qu'au delà du cout d'acquisition ... la formation et l'entretien de la compétence des équipage est longue et délicate et ne s'apprend pas dans les bouquins.

Leclerc,j'ai dit que l'expérience servait à quelquechose "s'il y a différence technologique significative entre 2 marines".

Après les chinois font des exercices comme les américains en moins grand nombre certes,mais ils ont la base nécéssaire pour se battre.Après les années d'expérience qui apportent quelquechose,j'y crois face aux iraniens,mais face à une marine moderne,bof.

l'expérience c'est ce qui fait la différence entre deux armée technologiquement équivalente ... l'expérience c'est la garantie de tirer le meilleur du contexte.

Lorsque que les technologies sont différentes l'expérience ne compte plus vu qu'elle ne repose pas forcement sur le meme mode ... genre Liban 2006.

Link to comment
Share on other sites

L'expérience et l'entraînement prévalent

lisez à cet effet les deux articles de mer et marine sur l'entraînement ASM du Latouche Tréville et sur les modes de recherche actifs et passifs

On est loin de la virtualité là

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,749
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...