Sign in to follow this  
zx

KLM fait voler ses avions à l'huile de friture

Recommended Posts

http://fr.news.yahoo.com/klm-fait-voler-avions-%C3%A0-lhuile-friture-053100007.html

En septembre KLM lancera sa première ligne régulière écologique. Les avions reliant Paris à Amsterdam voleront grâce à un biocarburant fabriqué avec de l'huile de cuisson usagée, annonce la firme sur son site Internet. Plus de deux cents vols "verts" devraient ainsi relier les capitales française et néerlandaise chaque semaine. KLM n'attend plus que l'homologation de cette technologie pour les vols commerciaux. Produit par la société américaine Dynamic Fuels, le biocarburant est réalisé avec une huile provenant de restaurants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis sceptique pour le succès des vols commerciaux.

Tant qu'on garantie pas l'origine hallal ou cacher des dites huiles, ils y aura des récalcitrants  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis sceptique pour le succès des vols commerciaux.

Tant qu'on garantie pas l'origine hallal ou cacher des dites huiles, ils y aura des récalcitrants  :lol:

Je ne pense pas que les passagers soit au courant. Et de toute manière je crois que tout le monde se contrefout de savoir à quoi l'avion carbure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bonne odeur flotera dans l'air entre Paris et Amsterdam !  :lol:

beh justement, en plus du bruit, les riverains prêt des aéroports risquent de craquer si ca se généralise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

l'utilisation de l'huile de friture usagée en adjonction du diesel ou du kérozène n'est pas une nouveauté. Très régulièrement des bateaux de "bio carburant" cf huile de friture déchargent à Fos sur Mer...

çà permet de recycler cette saloperie en revanche je me demande si çà n'est pas polluant en tout cas çà ouvre droit à des aides financières ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas + polluant qu'un autre carburant, l'avantage étant que ça améliore sensiblement le bilan carbone du transport qui l'utilise :

Comme c'est de l'huile utilisée donc "2x" en tant que masse carbonées destinées a être cramées la plupart du temps "pour rien" autant alors s'en servir comme carburant : toujours ça de moins de consommé en pétrole ...

Et de GES "fossile" qui ne sont pas injectés dans l'atmosphère, même si c'est une micro-goutte d'eau dans un océan d'émissions évidemment ...

Perso : moi j'en attends beaucoup + sur le développement des kérozènes issus des micro-algues dont airfrance klm a annoncé des investissements conséquents pour espérer "voler" au + tôt avec ce type de carburant dans l'avenir, alors après dans quelles conditions ?

Vont ils participer au projet "shamach" du CNRS/INRIA/IFREMER qui est un projet national de développement des bio-carburants (qu'on peut appeler réellement des bio-carburants cette fois, par rapport aux agro-carburants) de issus de la culture des micro-algues en bio réacteur :

Le but du projet, est de trouver les espèces a rendements maximales sous process de stress des micro algues déja bien connus aujourd'hui

(en gros : on met en culture du phyto-plancton dans un bio réacteur de milieu ultra favorable a sa prolifération dans le liquide : nutriments classiques, énergie solaire directe si possible + lampes de culture, chauffage léger selon saison et CO² a très forte teneur pour que le rendement soit "explosif" environ 10 a 13% de CO² je crois dans le circuit fermé d'air du bio réacteur : le but étant arrivé a une concentration optimale des micro-algues, de les mettre en stress nutritionnel en coupant brutalement l'apport des produits azotés : cela provoque une réaction naturelle de production massive de lipides stockés dans le corps de cellule de la micro-algue : lipides qui sont les huiles qu'on veut produire en masse par ce procédé : ou y a plus qu'a presser puis raffiner comme n'importe quel autre bio-carburant pour obtenir a volonté toute la palette de carburant désiré : même l'essence !)

Aujourd'hui le projet shamach a démontré, des capacités de rendements prouvés (de production d'huile) 30x supérieur et surement au de la encore atteignable d'un bio-réacteur par rapport a une surface équivalente agricole de colza/maïs pour agro-carburants ! Ce qui veut dire tout simplement, le principe est prometteur au point d'être capable de remplacer intégralement le pétrole mondial dans l'avenir : tout en ayant des bilans carbone quasi neutre ou pas loin de l'être !

(Très différent des agro-carburants qui eux sont loin d'être neutre en GES, voir même pire que le pétrole fossile a cause des aléas d'émissions GES liés a l'agriculture intensive : qui rend le sol exploité un fort émetteur de GES a cause des produits phyto-sanitaires qui en stérilisant le sol : supprime la capacité de la terre, a fixer son CO² en dégradant les produits carbo-végétal : en effet, plus de champignons, micro flore, et micro faune pour fixer le GES par la dégradation qui est le point noir des agro-carburants et le rend nul et non avenu pour "lutter" contre les GES)

_ Ils sont "neutres" parce que : le CO² qui est induit dans le bio-réacteur, ne peut pas provenir naturellement de l'air au vu de la concentration nécessaire (au moins 10% de CO² nécessaire dans l'air injecté) : du coup, ça rend viable économiquement, lorsque la phase industrielle sera réelle : la récupération de CO² des industries émettrices en stockant les GES qui trouveront un débouché commercial et utile ... (Ceci dit, ça risque d'être pas forcément vrai avec les débuts de l'industrialisation des process micro-alguaux : dont le CO² proviendra très certainement de chez "l'air liquide" en bouteille provenant de divers process industriel produisant ce gaz ou il a de bonne chance de ne pas être neutre : mais le potentiel de recyclage du CO² des futures filières de récupération stockage des GES est malgré tout assuré quand on s'y mettra)

_ Ils sont neutre, parce que l'énergie nécessaire au maintient en t° du bio-réacteur, et appoints de lumière "fertile" (lampes et néons avec spectre solaire efficace photosynthèse : comme lampe sodium, mercure ect bien connu en hydroponie "amusante" aujourd'hui) peut être en bonne partie assuré par le traitement des résidus après pressage des huiles qui contiendront toujours de fortes concentrations en potentiel de bio-gaz ect et donc être en bonne partie assumé par un circuit de co-génération de toutes les matières carbonés produites dont on peut plus extraire d'huile, tout comme la transformation en carburant utilisable des huiles, selon les types de carburants réalisés : pourrait avoir un potentiel de bio-gaz aussi utilisable

Puis couplé avec de l'éolien, photovoltaÏque ect lié (qui peut être au final une source de stockage de ce type d'énergie, avec évidemment des rendements pas très bon c'est sur)

_ Ils sont neutres, parce que les dépenses énergétiques liés a la mécanisation des besoins autour, par rapport a l'agriculture des agro-carburants sera des dizaines de fois moindre !

_ Ils sont neutres, parce que représente un potentiel de fabrication de carburants localisés ! Ces types de procédés pourront rendre indépendant, de nombreuses régions du monde, défavorisées en possession "pétrole" : des pays comme la france tout d'abord, étant connu qu'on a pas de pétrole ... Mais aussi, les nombreuses localités insulaires a travers le monde qui ne seront plus dépendantes d'importations de carburants chers et qui doivent traverser de grandes distances en navire de transport ect : ce qui induira une très nette diminution mondial des émissions GES liées aux transports grandes distances du pétrole qu'on observe aujourd'hui

L'humanité a la quasi garanti, avec ce type de procédé d'avoir une solution très concrète au pétrole fossile qui devient catastrophique sur tant de sujet : autant environnemental, qu'économique et politique ! Pour l'avenir ...

Les seules barrières qui restent, comme l'explique les scientifiques français liés a ce projet : sont de l'ordre de 10 ans maximum pour faire sauter quelques verrous techniques a l'industrialisation de masse, qu'ils ont la certitude de pouvoir faire sauter : si la recherche est correctement financée pour pas prendre de retard !

Evidemment, USA, allemagne et Japon sont aussi très actifs sur le sujet, les USA en sont même déja a préparer la phase industrielle : ils commencent déja a produire des bio-réacteurs spécialisés pour ce type de production, en grande série ! Bien que la clientèle pour l'instant : reste uniquement, les laboratoires (US et allemands principalement) qui bossent sur le projet et qui veulent déja expérimenter la phase de production de moyenne ampleur, la ou la france se contente elle de bio-réacteurs de petites échelles pour continuer a avancer : ceci dit, on ferait bien de commencer a se secouer pour faire comme eux : commencer a expérimenter a échelle moyenne, pour y bidouiller tout ce qui y a régler pour garantir une future filière industrielle pérenne : car quand on change d'échelle d'expérimentation apparait surement des problèmes et imprévus de process : qu'il faut donc étudier et plancher de suite et qui se révéleront que par du concret !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci alpacks , je ne conaissais pas du tout la technologie que tu décris .......et ça m'a remonté le moral  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,336
    Total Members
    1,132
    Most Online
    Karthik1k
    Newest Member
    Karthik1k
    Joined
  • Forum Statistics

    20,526
    Total Topics
    1,203,297
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries