Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Série TV Anglaise Strike back]


Recommended Posts

Par contre c'est clair que c'est pas réaliste, ce n'est pas le ton de la série. D'accord là-dessus.

 

Et le début de la saison 3 je suis d'accord est pas terrible. Il faut arriver à la moitié de la saison pour que ça aille mieux.

Je ne connais aucune série d'action réaliste mais faut arrêter de critiquer, c'est juste du divertissement, il ne concourt pas pour avoir un Grammy Award, Strike Back c'est juste l'adaption pour la TV des romans de Chris Ryan, ancien soldat du Special Air Service (SAS). Son livre le plus connu est Strike Back (Riposter, 2007), où il raconte son expérience au SAS.

 

L'autre série TV anglaise c'était Ultimate Force, série télévisée basée sur les romans de Chris Ryan.

 

Faut arrêter d'être blasé ou du style, "putain t'as vu comme il tient son gun", ou cette scène n'est pas réaliste je l'ai vécue, j'y étais, c'est pas ça le fight IRL, ce n'est pas ça la guerre.

 

En fait, ça s'adresse aussi à de simples spectateurs grand Public pas uniquement ceux qui veulent juste voir de l'action, certains regardent juste pour se détendre durant 42 minutes.

 

Point barre!

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La force de SB c'est surtout l'humour, en plus du show. D'autant que les intrigues sont pas mal fichues et que la série ne pète pas plus haut que son cul. Moi j'aime beaucoup - surtout l'australien qui me fait délirer - , mais évidement c'est a prendre au second degrés...

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

La force de SB c'est surtout l'humour, en plus du show. D'autant que les intrigues sont pas mal fichues et que la série ne pète pas plus haut que son cul. Moi j'aime beaucoup - surtout l'australien qui me fait délirer - , mais évidement c'est a prendre au second degrés...

 

Clair que l'australien assure sans problème et fait marrer à toutes les sauces, y compris quand il se prend au sérieux.

 

C'est plus un buddy movie sur fond d'action qu'autre chose.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Ah mais moi aussi j'adore Strike Back. ;)

Moi aussi puisque j'ai vu tous les épisodes des 5 saisons y compris les 2 derniers de Legacy.

 

Clair que l'australien assure sans problème et fait marrer à toutes les sauces, y compris quand il se prend au sérieux.

 

L'acteur australien s'étant blessé, c'est pour cela que la dernière saison avait été décalée.

Link to comment
Share on other sites

Cette dernière saison, j'ai trouvé l'Australien un peu plus faible alors que l'Anglais était vraiment à fond dans son perso de soldat droit dans ses bottes. Mais pour les saisons précédentes, j'aurais tendance à être d'accord avec vous.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • 11 months later...

Vu le premier épisode: très cheap, très convenu, très artificiel. Visiblement, toutes les formules à la mode sont là, tous les codes censément destinés à attirer l'audience telle que les marketeurs la voient et la veulent, et absolument rien de ce qui a pu faire l'originalité des saisons précédentes. J'avais dit sur ce fil que je m'étais férocement lassé de Strike Back après 2 saisons, le truc devenant selon moi très formulaïque, donnant dans la surenchère d'action façon Hollywood (moins terre à terre, toujours plus irréaliste....), convenu (les enjeux lassants et exagérés) et répétitif. Mais il restait au moins les deux personnages qui, malgré tous les clichés s'accumulant peu à peu, restaient développés, équilibrés (dans leur make up et leurs motivations), sympathiques, suffisamment "réels"/ancrés/tangibles et fonctionnant bien en tant que duo. Là, on a une gallerie sélectionnée sur casting, pour correspondre à des archétypes de fiction: le rude sergent au fort accent régional (mais rien d'autre pour lui donner corps), le quota américain caricatural, LA capitaine de FS bandante et meilleure que tout le monde (parce que girl power), et la nana multi office (meilleure combattante qu'un super héros, meilleure tireuse qu'American Sniper, jolie comme un coeur mais aussi terre à terre et bonne copine, mécano/bricoleuse de la bande ET quota ethnique), parce que parité. Et évidemment la patronne de la section, dure à cuire et vieille routière des services, parce que hein?

L'intrigue est dès l'abord encore plus creuse qu'un épisode de NCIS, les persos secondaires sont au-delà de l'archétype transparent, et côté action/violence, on voit clairement qu'il s'agit plus du tout de la même gamme d'investissement que les saisons précédentes. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 04/11/2017 à 10:55, Kiriyama a dit :

Le fait que ce soit cheap est quand même très dommageable, dans le sens où Strike Back avait son côté spectaculaire pour en mettre plein les yeux.

En fait, ce sont les mêmes ingrédients et la même recette que dans les premiers Strike Back saison 2 à 5, l'ex SAS Daniel "Mac" Macallister dans le premier épisode de la saison 6 qui rejoint la section 20 semble aussi prude (que Michael Stonebridge) par rapport à l'opérateur US Samuel Wyatt qui est aussi queutard que Damien Scott.

Commando à 4, dont binôme de femmes sexy.

DNd9xb2UIAA_Ltg.jpg

Placement de produit et l'armurier de la production se fait plaisir au niveau Gun Porn.

Effet spéciaux, explosion, cascade, scène d'action, pour l'instant tourné en Jordanie, donc véhicule tactique Jordanien et Black Hawk Jordanien

UH601796t.jpg

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
  • 2 weeks later...
3 hours ago, prof.566 said:

Espérons que ce sera mieux que le début de la saison...

Vu la façon dont cette mode qui régit aujourd'hui les codes de narration fonctionne, y'a des chances que les deux compères rappliquent et soient rabaissés par les nouveaux héros, principalement les donzelles, afin de servir de marchepied pour essayer de montrer à quel points les nouveaux persos sont invincibles et tellement mieux que tout ce qui a pu exister (et donc regardez la série, s'il vous plaît, dit la chaîne).... Michael Stonebridge, qui doit mesurer et peser plus que les deux donzelles réunies, sera donc, dans le meilleur des cas, "juste au niveau" des dites écolières qui continueront à avoir un air très sérieux en essayant de se faire passer pour des opérateurs FS. Suspension of disbelief on steroids. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

10 minutes ago, Kiriyama said:

La scène de baston de la fille est presque à mourir de rire. 

Même pour une femme sportive elle n'est pas très musclée. Pas mal de sportives sont bien plus solidement bâtie qu'elle. 

C'est la mentalité et le style du moment: le niveau de "suspension of disbelief" exigé dorénavant a crevé tous les plafonds possibles. Ironiquement, cette croissance est à l'inverse de l'effort fait dans la mise en scène de l'action qui, elle, est de plus en plus cartoonesque, avec des adversaires dont la passivité et la fragilité sont choquantes, des "passes d'armes" et échanges ridicules.... Le tout mal compensé par les débauches stylistiques malvenues: le cadrage débile, l'abus de "shaky cam" (jamais une bonne idée depuis le départ), le découpage en mitraillette (si bien qu'on sait à peine ce qu'on regarde et que la continuité visuelle d'une séquence est au mieux très difficile à suivre et génératrice de maux de tête....) et tous les artifices possibles et imaginables pour essayer de faire oublier que les acteurs (et encore plus "trices") ne sont pas capables de même faire semblant d'être vaguement crédible plus de 2 secondes de suite, que les réalisateurs sont mauvais et sans ambition ou imagination (le travail à la chaîne dans le monde des séries et films actuels, ça permet de favoriser les moutons et de produire de la quantité.... Vu qu'il y a plus de fric pour la prod de séries que jamais, mais beaucoup moins dans chaque série, surtout en terme de salaires), et que tout le monde se raccroche à ce qu'ils croient être des "recettes" de la tendance du moment. L'action, en particulier, est peu prise au sérieux et toujours plus un simple prétexte pour mettre style et ego des persos en valeur. Résultat, elle est insipide, over the top en ambition et au ras des pâquerettes en intensité/crédibilité/valeur narrative et sensorielle. 

Cette mouture de Strike Back n'est au final que l'aboutissement du processus d'évolution de la série au fil des saisons: d'un truc qui se voulait (au moins en ambition) plus "près du sol" et faisant un peu semblant de se donner des airs de réalisme et de dimensionnement humain, on est passé à cette caricature de narration à l'américaine, avec des persos aussi creux et superficiels que ridicules. Les deux vétérans faisant un caméo ne seront employés que dans ce cadre, pour tenter de donner une "légitimité" à ces personnages "paint by number", qui ne sont que des collections de traits et caractéristiques sans aucune personnalité en faisant un tout qui fonctionne. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 11 months later...
Le 26/02/2018 à 20:56, prof.566 a dit :

Espérons que ce sera mieux que le début de la saison...

Une autre saison débute.

 

Le 27/02/2018 à 15:48, Kiriyama a dit :

La scène de baston de la fille est presque à mourir de rire. 

Même pour une femme sportive elle n'est pas très musclée. Pas mal de sportives sont bien plus solidement bâtie qu'elle. 

Dans cette nouvelle saison, tu as dès le premier épisode une baston entre filles badass!

Link to comment
Share on other sites

38 minutes ago, kalligator said:

badass ? en tant que provincial je ne connaîs pas cette expression

Balaise ? musclée ? pouf ?

"Badass" (littéralement "mauvais cul") est un terme traduisant jadis un personnage extrême, combatif, dur à cuire et un tantinet atrabilaire/agressif (iconiquement, John McClane dans la série des Die Hard), la chose pouvant être péjorative ou positive. Plus récemment, c'est devenu un terme exclusivement positif traduisant les traits précédents et plus largement appliqué pour un peu tout et n'importe quoi, au point qu'il est terriblement banalisé, et le plus souvent employé maintenant pour les personnages féminins de films/séries d'action qu'on essaie de vendre. Bref, c'est un terme au final assez récent qui a été vite galvaudé au point de devenir un peu insipide et sans signification étendue, tant il est employé pour tout et n'importe quoi.... Surtout des héroïnes d'action qui, ironiquement, ont bien peu des caractéristiques requises (ou font mal semblant de les avoir), mais ont toutes ou presque "a very fine ass" (un très beau cul). 

Sinon, vu le premier épisode de la nouvelle saison..... Comment dire.... Je reprends mes commentaires précédents: la série poursuit son évolution dans la direction imprimée: le niveau de suspension of disbelief requis augmente chaque jour un peu plus, l'inanité des personnages s'accroît, les clichés et caricatures s'empilent, le vide du scénario et des dialogues s'amplifie, et l'action est toujours plus merdique. Il faut que j'arrête de m'accrocher et espérer quelque chose: même en survolant les épisodes pour les regarder en 15 minutes, c'est toujours trop de temps de perdu. 

Edited by Tancrède
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,967
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...