Philippe Top-Force

[Bâtiment RAVitailleur d'Escadre/ FLOTLOG Vulcano/ Bâtiments Ravitailleurs de Force BRF]

Recommended Posts

Fincantieri produira bien les sections avant des futurs BRF français

Les Chantiers de l’Atlantique ont signé ce mois-ci un contrat de sous-traitance avec le groupe italien Fincantieri pour la réalisation de sections de coques destinées aux quatre futurs bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) de la marine française. Dans ce cadre, le chantier Fincantieri de Castellammare di Stabia, près de Naples, produira la partie avant de chaque navire. Les sections seront ensuite remorquées à Saint-Nazaire, où elles seront assemblées aux parties arrière, produites en France. Les Chantiers de l’Atlantique assureront l’armement et l’intégration de l’ensemble, puis les essais des BRF, en partenariat avec Naval Group, en charge du système de combat de ces bateaux.

La production pour le premier BRF doit commencer début 2020 à Castellammare di Stabia, Saint-Nazaire devant mettre en chantier la partie arrière l’été prochain. La section italienne sera remorquée à Saint-Nazaire en 2021 puis soudée à la section française. Le « C35 », comme on l’appelle sur les bords de Loire, sera livré à la Marine nationale à partir de la fin 2022. Son premier sistership (D35) sera en flotte avant la fin 2025, les deux dernières unités de la série devant être achevées en 2027 (E35) et 2029 (F35). La dernière section italienne doit quant à elle rejoindre la France en 2027.

Appelés à remplacer le pétrolier-ravitailleur Meuse (désarmé en 2015), ainsi que les bâtiments de commandement et de ravitaillement (BCR) Var, Marne et Somme, les BRF mesureront (pour les deux premiers du moins) 1194 mètres de long, pour une largeur de 27.4 mètres, une jauge de 28.700 GT et un port en lourd de 14.870 tonnes.. Leur tonnage à pleine charge atteindra 31.000 tonnes (environ 16.000 lège), ce qui en fera les plus lourdes unités de la flotte après le porte-avions Charles de Gaulle. Le choix du successeur de ce dernier, qui doit intervenir en 2020, déterminera la taille des deux derniers BRF. Les E35 et F35 sont en effet jumboisables, avec la possibilité de les allonger d'une dizaine de mètres afin de porter leur capacité d'emport en combustible à 16.000 m3 au lieu de 13.000. Une option laissée ouverte si le ou les futurs porte-avions français ne sont pas à propulsion nucléaire et réclame(nt) donc des capacités supplémentaires en combustible.

Ce programme est pour mémoire conduit sous bannière européenne par l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAR), qui a notifié le 30 janvier dernier, pour le compte de la Direction Générale de l’Armement (DGA), le contrat à un groupement formé par les Chantiers de l’Atlantique (mandataire) et Naval Group. BRF fait l’objet d’une coopération franco-italienne. Dans ce cadre, plutôt que de développer une nouvelle plateforme, les français sont partis du design conçu par Fincantieri pour le nouveau ravitailleur de la marine italienne, le Vulcano, en achèvement à flot et qui a déjà fait l’objet d’une construction dans plusieurs chantiers : Castellammare di Stabia a produit la partie avant, alors qu’un autre site de Fincantieri, Riva Trigoso, réalisait la partie arrière, l’ensemble étant ensuite jonctionné et achevé à Muggiano (La Spezia). Officiellement, les BRF sont une évolution du Vulcano mais au-delà du fait qu’ils sont plus grands que le ravitailleur italien (194 mètres de long, pour une largeur de 27.4 mètres, une jauge de 28.700 GT et un port en lourd de 14.870 tonnes.) les ingénieurs français ont, pour répondre aux besoins et standards de la Marine nationale, repris une très grande partie des études et largement modifié les espaces internes, aboutissant à des bateaux finalement assez différents.

 

BRF Marina Italia 165 mètres de long pour 24 mètres de large une jauge de 23.500 GT  et un port en lourd de 10.000 tonnes                      

l2_3.jpg

 

BRF Marine Nationale 194 mètres de long, pour  27.4 mètres de large une jauge de 28.700 GT et un port en lourd de 14.870 tonnes.

ed7840-02-p02-etrave_classique.jpg

 

Edited by Scarabé
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut annuler en urgence le 4e : son identification est le F35

 

-----> [] bonne soirée  :biggrin:

 

je viens aussi de voir que les deux premiers feront 1194 mètres de long : des PA camouflés ???? on nous cache  des choses

Edited by jean-françois
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/10/2019 à 17:58, jean-françois a dit :

Il faut annuler en urgence le 4e : son identification est le F35

 

-----> [] bonne soirée  :biggrin:

 

je viens aussi de voir que les deux premiers feront 1194 mètres de long : des PA camouflés ???? on nous cache  des choses

2 derniers BRF. E35 & F35 jumboisables avec possibilité de les allonger d'une dizaine de mètres afin de porter leur capacité d'emport en combustible à 16.000 m3 au lieu de 13.000. Option laissée ouverte si le ou les futurs porte-avions français ne sont pas à propulsion nucléaire.

BRF mesureront 194 mètres de long, pour une largeur de 27.4 mètres, jauge de 28.700 GT & un port en lourd de 14.870 tonnes. Leur tonnage à pleine charge atteindra 31.000 t (~16.000 lège), ce qui en fera les plus lourdes unités de la flotte après le porte-avions Charles de Gaulle.

Fincantieri produira les sections avant des futurs bâtiments ravitailleurs de forces BRF Marine Nationale. Production pour 1er BRF commencera début 2020 à Castellammare di Stabia, Saint-Nazaire devant mettre en chantier la partie arrière l’été prochain .https://www.meretmarine.com/fr/content/fincantieri-produira-bien-les-sections-avant-des-futurs-brf-francais

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/11/2019 à 16:39, Lordtemplar a dit :

Vu que l'usine de l'ancienne SEMT-Pielstick à Saint-Nazaire a été rachetée par MAN il y a 7 ou 8 ans, il est d'ailleurs possible que les diesels des 4 BRF soient produits sur place.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, Bruno said:

Vu que l'usine de l'ancienne SEMT-Pielstick à Saint-Nazaire a été rachetée par MAN il y a 7 ou 8 ans, il est d'ailleurs possible que les diesels des 4 BRF soient produits sur place.

Oui bien vu, les moteurs seront seront construits dans l’usine de St Nazaire.


https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/saint-nazaire-44600/saint-nazaire-des-moteurs-man-pour-les-futurs-petroliers-ravitailleurs-construits-aux-chantiers-1a144294-ffd8-11e9-be27-1885d40e6c21

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/10/2019 à 16:29, Scarabé a dit :

BRF Marina Italia 165 mètres de long pour 24 mètres de large une jauge de 23.500 GT  et un port en lourd de 10.000 tonnes           

 

Le 28/10/2019 à 16:29, Scarabé a dit :

BRF Marine Nationale 194 mètres de long, pour  27.4 mètres de large une jauge de 28.700 GT et un port en lourd de 14.870 tonnes.

 

Le 05/11/2019 à 16:39, Lordtemplar a dit :

Moteur MAN pour BRF

 Ok nous avons cependant opté pour du MAN un peu dans le sillage des  italiens . Voici tableau des écarts renseigné de valeurs captées ici et là ( rien n'est sûr) . Ceci dit j’avoue avoir  un peu de mal à y voir clair dans la valse ses chiffres  annoncés sur des sites  non officiels dont wiki .

191113072319764832.png

A partir de cette situation , je n’arrive pas à déterminer les écarts de plateforme réels entre les deux barcasses, aussi bien coté dimensions qu’organisation de la propulsion BRF , si quelqu’un pouvait apporter des éclaircissements

(1)    https://en.wikipedia.org/wiki/Vulcano-class_logistic_support_ship

(2)    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bâtiment_ravitailleur_de_forces

Sur Vulcano on doit avoir ceci en général arrangement ( et je ne vois pas de 165 m )

191113072324786965.png

191113072324646704.png

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, ARMEN56 a dit :

 

 

 Ok nous avons cependant opté pour du MAN un peu dans le sillage des  italiens . Voici tableau des écarts renseigné de valeurs captées ici et là ( rien n'est sûr) . Ceci dit j’avoue avoir  un peu de mal à y voir clair dans la valse ses chiffres  annoncés sur des sites  non officiels dont wiki .

191113072319764832.png

A partir de cette situation , je n’arrive pas à déterminer les écarts de plateforme réels entre les deux barcasses, aussi bien coté dimensions qu’organisation de la propulsion BRF , si quelqu’un pouvait apporter des éclaircissements

(1)    https://en.wikipedia.org/wiki/Vulcano-class_logistic_support_ship

(2)    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bâtiment_ravitailleur_de_forces

Sur Vulcano on doit avoir ceci en général arrangement ( et je ne vois pas de 165 m )

191113072324786965.png

191113072324646704.png

 

A moins qu'il l'ai agrandi après l'incendie sinon moi j'ai 165 M pour l'italien 

Et mer et marine aussi 

Mis à l’eau le 22 juin 2018, le nouveau bâtiment logistique italien mesure 165 mètres de long pour 24 mètres de large et affichera un déplacement à pleine charge de 23.500 tonnes. C’est sur la base de ce design que la France doit faire construire ses quatre prochains bâtiments logistiques au travers d’un programme en coopération avec l’Italie.

8ac3cab6-1ed3-426c-ae51-620d38c338bd06.j

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ARMEN56 a dit :

A partir de cette situation , je n’arrive pas à déterminer les écarts de plateforme réels entre les deux barcasses, aussi bien coté dimensions qu’organisation de la propulsion BRF , si quelqu’un pouvait apporter des éclaircissements

Sur le site de Fiancanteri  le Vulcano  c'est 193 x 24  

https://www.fincantieri.com/it/prodotti-servizi/navi-militari/lss/

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Fusilier a dit :

Sur le site de Fiancanteri  le Vulcano  c'est 193 x 24  

Je m’adresse à des marins, je sais, mais : à la flottaison, hors tout..?

M’enfin, j’intuitionne que Armen y a pensé :bloblaugh:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Hirondelle a dit :

Je m’adresse à des marins, je sais, mais : à la flottaison, hors tout..?

M’enfin, j’intuitionne que Armen y a pensé :bloblaugh:

la longueur entre perpendiculaires (LBP) est parfois proche de la longueur à la flottaison  ici 176 m , 193 m étant la longueur hors tout (LOA) tu peux penser que la longueur à la flottaison (LWL)  se situe entre les deux , plus proche de LBP.  Ca dépend du dessin de carène, off course, présence d'un bulbe ou non etc..;

pour illustrer 

450px-Esloras.PNG

 

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Fusilier a dit :

la longueur entre perpendiculaires (LBP)

Cette notion me laisse songeur (à la poupe, aplomb du/des safrans ?!) et comme dirait le défunt Jacques : ça m’en touche une, l’autre elle bouge pas !)

Je vais vous laisser entre connaisseurs, hein ?!

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Hirondelle a dit :

Cette notion me laisse songeur (à la poupe, aplomb du/des safrans ?!) et comme dirait le défunt Jacques : ça m’en touche une, l’autre elle bouge pas !)

Je vais vous laisser entre connaisseurs, hein ?!

Je crois que cette notion es utile pour les calculs de stabilité, elle fait rentrer en ligne de compte les lignes du navire en charge max. En France il me semble que c'est peu usuel de la donner, alors que c'est systématique chez les italiens et espagnols.   Dans le cas d'espèce elle nous était utile pour avoir une approche de la longueur à la flottaison 

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 hours ago, Fusilier said:

Je crois que cette notion es utile pour les calculs de stabilité, elle fait rentrer en ligne de compte les lignes du navire en charge max. En France il me semble que c'est peu usuel de la donner, alors que c'est systématique chez les italiens et espagnols.   Dans le cas d'espèce elle nous était utile pour avoir une approche de la longueur à la flottaison 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Longueur_entre_perpendiculaires

La notion de "perpendiculaires" est précise en architecture navale.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une section a été ajoutée au Vulcano, au début le navire devait être plus court de 10 m et 3000 tonnes de moins

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Hirondelle a dit :

Je m’adresse à des marins, je sais, mais : à la flottaison, hors tout..?

191114091108297983.png

191114091110518111.png

longueur HT c'est la LOA en anglais

Il y a 12 heures, Fusilier a dit :

Sur le site de Fiancanteri  le Vulcano  c'est 193 x 24  

Oui je pense que ces valeurs semblent bonnes pour le Vulcano, que l’on retrouve ici

« Les BRF mesureront (pour les deux premiers du moins) 194 mètres de long, pour une largeur de 27.4 mètres, une jauge de 28.700 GT et un port en lourd de 14.870 tonnes. Leur tonnage à pleine charge atteindra 31.000 tonnes (environ 16.000 lège) »

« Officiellement, les BRF sont une évolution du Vulcano mais au-delà du fait qu’ils sont plus grands que le ravitailleur italien (193 mètres de long pour 24 mètres de large et 23.500 tpc)

https://www.meretmarine.com/fr/content/fincantieri-produira-bien-les-sections-avant-des-futurs-brf-francais

A partir de l’estime suivante qui vaut ce qu’elle vaut , on arrive à expliquer l’écart de déplacement

191114091109993293.png

Vulcano

Coeff prismatique de Cb =0.66 de ravitailleur pour le calcul d’approche ,  ils sont en réalité ceux que les hydro auront optimisé pour chacune des coques

https://fr.wikipedia.org/wiki/Coefficient_de_bloc

LOA ( 193) Lpp ;  175.9

B  , 24m

T = 8.4 au DCC ?

alors V = 0.66 x 175.9 x 8.4 x 24   =  23 404,55 x 1.026 = 24 013  

BRF

Coeff prismatique de Cb =0.66

LOA ( 194) Lpp ;  176.8 ( déduit)  

B  , 27.4 m

T = 9  au DCC ?

alors V = 0.66 x 176.8 x 9 x 27.4 = 28 775,2608 x 1.026   = 29 523,4

Alors BRF plus volumineux et donc plus de kw aux hélices que ceux dédiés au Vulcano avec leurs deux MAN 20V32/44CR pour du 20 nds .

  • Thanks 2
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Born to sail a dit :

Etonnant ces valeurs qui diffèrent sur le site de l'OCCAR le LSS Vulcano fait 165 x24 m

https://www.occar.int/programmes/lss

Et sur le site de la Marina  176 m   Mais ça peut correspondre à l'allongement de 10 m  signalé par G55

http://www.marina.difesa.it/noi-siamo-la-marina/mezzi/nuovi_progetti_2/Pagine/LSS.aspx

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, Fusilier a dit :

Et sur le site de la Marina  176 m   Mais ça peut correspondre à l'allongement de 10 m  signalé par G55

http://www.marina.difesa.it/noi-siamo-la-marina/mezzi/nuovi_progetti_2/Pagine/LSS.aspx

J'essaye de consulter le site de la marine italienne mais les liens vers la flotte de sont pas fonctionels

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Born to sail a dit :

J'essaye de consulter le site de la marine italienne mais les liens vers la flotte de sont pas fonctionels

 

Le chemin c'est  : homme age => noi siamo la marina => mezzi , là t'arrives sur une page : i mezzi de la marina militare , tu descendants et là tu as  " la flota navale"  tu cliques :  nostre navi  , tu cliques sur "tipologia"  et là tu as la liste des bateaux de surface.   Si tu veux les sous-marins faut revenir à "mezzi" et aller dans la rubrique "i sottomarine" ,  sur "mezzi tu as deux autres rubriques  " aereomobile "  et "nuovi progetti".  

pour la "brigata San Marco"   faut suive un autre chemin  http://www.marina.difesa.it/il-tuo-futuro-e-il-mare/formazione-in-marina/formazione_specialistica/sbarco/Pagine/ForzaSbarcooggi.aspx

Edited by Fusilier

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.meretmarine.com/fr/content/le-nouveau-ravitailleur-de-la-marine-italienne-prend-la-mer

Citation

Le Vulcano, nouveau navire logistique de la marine italienne sur la base duquel sont développés les futurs bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) français, a enfin débuté ses essais en mer. Après de longs mois de réparation suite à l’incendie qui l’a endommagé en juillet 2018 alors qu’il était en achèvement à flot, le Vulcano a appareillé pour la première fois de La Spezia le 5 décembre. Long de 193 mètres pour une largeur de 24 mètres et un déplacement à pleine charge prévu pour atteindre 23.500 tonnes, il doit être livré en 2020 à la Marina militare. Issu du programme LSS (Logistic Support Ship) et construit par Fincantieri, le Vulcano permettra de remplacer les Stromboli et Vesuvio, deux pétroliers-ravitailleurs de 129 mètres et tpc mis en service en 1975 et 1978.

© Mer et Marine https://www.meretmarine.com/fr/content/le-nouveau-ravitailleur-de-la-marine-italienne-prend-la-mer

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,435
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mav783
    Newest Member
    Mav783
    Joined
  • Forum Statistics

    20,758
    Total Topics
    1,265,238
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries