alexandreVBCI

Energies renouvelables : projets et conséquences

Recommended Posts

il y a 56 minutes, WizardOfLinn a dit :

Projet de centrale solaire de 1000 MW en Gironde.

https://www.connaissancedesenergies.org/afp/engie-et-neoen-devoilent-un-gros-projet-solaire-en-gironde-210111

Ça commence à être significatif, surtout si c'est associé à du stockage, c'est même énorme par rapport aux projets habituels.
Par contre, il faut couper environ 1000 ha de forêt pour faire de la place. Surveillons les réactions des associations écologistes.

Je parie qu'ils ne diront rien.

Couper des arbres c'est mal sauf quand c'est pour la bonne cause.

Cf: les centrales à "biomasse". La "biomasse" ce sont essentiellement des arbes, pas morts, pas malades, qui sont coupés pour devenir du carburant.

Provenance: Amérique du nord. Un coup d'oeil à un site présentant une carte satellite vous montrera les forêts coupées dans le nord-est des USA. C'est très visible.

Autre illustration dans le documentaire "planet of the humans". Avec des morceaux de pneus mélangés au bois pour que ça brûle mieux:
https://youtu.be/PYgmW3131Jw?t=3276

 

Je sais pas si c'est ça qu'on brûle en France. Mais en tout cas les arbres (qu'on fait aussi venir d'Amérique du nord) c'est ce qu'on fout dans nos "centrales à biomasse" ici aussi.

Cf: la vidéo d'EDF à ce sujet:

"tels que les résidus végétaux", [montre des images de troncs d'arbres coupés] :laugh::bloblaugh:
https://www.edf.fr/groupe-edf/espaces-dedies/l-energie-de-a-a-z/tout-sur-l-energie/produire-de-l-electricite/le-fonctionnement-d-une-centrale-biomasse

https://youtu.be/B0Nq35wkpsk?t=15

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Ah, il y a déjà une fédération d'associations environnementales qui s'oppose au projet :

https://www.revolution-energetique.com/la-future-plus-grande-centrale-solaire-deurope-veut-raser-une-foret-landaise/

(accessoirement, ça ne vaut un réacteur nucléaire qu'en puissance crête, la production annuelle serait plutôt de l'ordre de 1/5 de celle d'un réacteur)

Mot clé : Horizeo centrale solaire

 

  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, WizardOfLinn said:

Ah, il y a déjà une fédération d'associations environnementales qui s'oppose au projet : https://www.revolution-energetique.com/la-future-plus-grande-centrale-solaire-deurope-veut-raser-une-foret-landaise/  (accessoirement, ça ne vaut un réacteur nucléaire qu'en puissance crête, la production annuelle serait plutôt de l'ordre de 1/5 de celle d'un réacteur)

Mot clé : Horizeo centrale solaire

Le facteur de charge pour du PV en France dans les zones bien ensoleiller c'est plutôt 15% au mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Patrick a dit :

Cf: les centrales à "biomasse".

à Gardanne ce bois vient des Alpes de Haute Provence ...

Si au lieu de chercher à produire toujours plus d'énergie on essayait simplement de maîtriser la consommation ?

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
58 minutes ago, pascal said:

à Gardanne ce bois vient des Alpes de Haute Provence ...

Si au lieu de chercher à produire toujours plus d'énergie on essayait simplement de maîtriser la consommation ?

Ce n'est pas comme ça que fonctionne le monde ... en pratique il est modelé à notre image grâce à l'énergie ... c'est presque notre seul moyen d'action dessus.

Pas d'énergie bon marché pas de "progrès" ... sauf dans un monde ou on mange des poèmes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, g4lly a dit :

sauf dans un monde ou on mange des poèmes.

Il est temps que çà change de toute façon poêmes ou pas on va dans le mur ... enfin pas nous nos gamins. Il se pourrait que d'ici 50 ans notre génération soit déclarée maudite pour avoir réagi bien trop tard à coup de "ce n'est pas comme ça que fonctionne le monde ..."

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, pascal said:

Il est temps que çà change de toute façon poèmes ou pas on va dans le mur ... enfin pas nous nos gamins. Il se pourrait que d'ici 50 ans notre génération soit déclarée maudite pour avoir réagi bien trop tard à coup de "ce n'est pas comme ça que fonctionne le monde ..."

Les renoncement seraient infiniment trop grand ... et nous mettraient bien trop en danger pour qu'on se le permettent sérieusement.

Aujourd'hui la messe est dite de toute façon ... il faut se préparer au changement aussi tot que possible pour apprendre à vivre avec.

7 minutes ago, Skw said:

En France, la production et la consommation d'énergie primaire stagnent plus ou moins depuis 2000...

http://www.afhypac.org/documents/tout-savoir/Fiche 2.2 - Situation énergétique France rev. mai 2020 ThA.pdf

Parce qu'on délocalise nos productions et nos pollutions ... c'est juste le reflet d'un comportement de parasite ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, g4lly a dit :

Parce qu'on délocalise nos productions et nos pollutions ... c'est juste un comportement de parasite ...

C'est une manière de voir, qui n'est pas fausse, mais qui peut également s'appréhender d'une autre manière. On aurait très bien pu continuer à subventionner une énergie bon-marché pour en tirer un avantage comparatif. Certains diraient au contraire qu'on a préféré s'attacher un boulet au pied.

Share this post


Link to post
Share on other sites
5 minutes ago, Skw said:

C'est une manière de voir, qui n'est pas fausse, mais qui peut également s'appréhender d'une autre manière. On aurait très bien pu continuer à subventionner une énergie bon-marché pour en tirer un avantage comparatif. Certains diraient au contraire qu'on a préféré s'attacher un boulet au pied.

En fait plus aucun français ne veut voir d'usine derrière chez lui - pas plus que d'éolienne ou de champ PV - ... donc sponsoriser le l'énergie bon marché n'aurait même pas changé grand chose contrairement à l’Allemagne.

Un temps il fut question de sidérurgie électrique et sans carbone ... alimenté par les centrale nucléaire ... pilotable tout ça ... des prototypes ont démontré la faisabilité ... et on a jeté bébé avec l'eau du bain, sous prétexte de l'économie du loisir ou je ne sais quel connerie dans le genre.

Et aujourd'hui tout le monde te casse les couilles avec de la sidérurgie bas carbone ...

Le rêve français c'est de vivre dans un musée ...

  • Sad 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voulais vous faire part d'un article que j'ai lu il y a 5 ans environ et qui s'intitulait "comment stocker de l'électricité dans du béton".

Le titre m'a bien entendu étonné et a suscité mon intérêt.

Schématiquement le projet était le suivant : installer au Sahara, sur une surface grande comme la France, des panneaux solaires, donc la moitié de l'électricité serait consommée en live, et l'autre moitié servirait à entrainer des moteurs électriques qui utilisent des masses en béton (armé) comme volant d'inertie. La nuit on utilise l'inertie pour entrainer les moteurs devenus générateurs....  Béton car pas cher, et puis la fonte par exemple aurait provoqué des pb d'électricité statique.

L'auteur indiquant que la surface proposée (650000km²) suffirait à alimenter le monde entier à 100% ....  Je ne sais si c'est plausible.

J'avais trouvé l'idée intéressante.  L'auteur concluait en indiquant qu'une maquette allait être construite en Corse.  Je n'ai plus jamais eu de news, et pour être honnête je n'en ai pas cherchées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, B52 a dit :

Schématiquement le projet était le suivant : installer au Sahara

Déjà pour produire autant de panneaux il va faloir se lever tôt.
Ensuite acheminement = pertes.
Vu la localisation ça ne concernera que l'Afrique et le sud de l'Europe. Européens qui n'en auront absolument pas besoin vu qu'ils ont déjà leurs propres moyens de production.
Le désert n'est pas l'endroit idéal pour des panneaux justement parce qu'il y fait trop chaud. Le réchauffement n'arrangeant donc rien.
Encore pire,  et l'indépendance énergétique dans tout ça?
Permettre à des zigotos de couper le courant comme ils veulent est-il une bonne idée? Une partie du Sahara est actuellement une zone de guerre.
Ensuite les volants d'inertie c'est mignon mais dans les faits c'est cher et imbaisable.
Personne ne parle de l'énergie nécessaire pour faire tourner les volants dans le sens du stockage.
Et l'entretien? Il faudrait des villes entières pour disposer d'assez de main-d'oeuvre très qualifiée pour mener un tel projet. Qui s'en chargera? Ne serait-ce que pour nettoyer vu que les panneaux solaires dans le désert. ça se recouvre de poussière très rapidement et qu'une fine pellicule à peine visible peut faire perdre un TIERS de la capacité de production d'un panneau.
Les projets gargantuesques de ce style ont tous échoué les uns après les autres.

À mettre dans le même panier que les super idées de "routes solaires", de "satellites solaires projetant des micro-ondes vers la surface de la terre converties en électricité", etc.

Techniquement faisable (ou pas) mais tellement bancal que c'en devient comique.

Après, les volants d'inertie, pour une petite communauté autarcique dotée de moyens non pilotables et intermittents (petit barrage, éoliennes...) ça peut valoir le coup pour le stockage, c'est même l'une des seules pistes valables vu que faire ça avec des batteries est illusoire à court moyen ou même long terme (échelle du siècle).

Edited by Patrick
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Patrick a dit :

Déjà pour produire autant de panneaux il va faloir se lever tôt.
Ensuite acheminement = pertes.
Vu la localisation ça ne concernera que l'Afrique et le sud de l'Europe. Européens qui n'en auront absolument pas besoin vu qu'ils ont déjà leurs propres moyens de production.
Le désert n'est pas l'endroit idéal pour des panneaux justement parce qu'il y fait trop chaud. Le réchauffement n'arrangeant donc rien.
Encore pire,  et l'indépendance énergétique dans tout ça?
Permettre à des zigotos de couper le courant comme ils veulent est-il une bonne idée? Une partie du Sahara est actuellement une zone de guerre.
Ensuite les volants d'inertie c'est mignon mais dans les faits c'est cher et imbaisable.
Personne ne parle de l'énergie nécessaire pour faire tourner les volants dans le sens du stockage.
Et l'entretien? Il faudrait des villes entières pour disposer d'assez de main-d'oeuvre très qualifiée pour mener un tel projet. Qui s'en chargera? Ne serait-ce que pour nettoyer vu que les panneaux solaires dans le désert. ça se recouvre de poussière très rapidement et qu'une fine pellicule à peine visible peut faire perdre un TIERS de la capacité de production d'un panneau.
Les projets gargantuesques de ce style ont tous échoué les uns après les autres.

À mettre dans le même panier que les super idées de "routes solaires", de "satellites solaires projetant des micro-ondes vers la surface de la terre converties en électricité", etc.

Techniquement faisable (ou pas) mais tellement bancal que c'en devient comique.

Après, les volants d'inertie, pour une petite communauté autarcique dotée de moyens non pilotables et intermittents (petit barrage, éoliennes...) ça peut valoir le coup pour le stockage, c'est même l'une des seules pistes valables vu que faire ça avec des batteries est illusoire à court moyen ou même long terme (échelle du siècle).

Il y a aussi ça, à voir le résultat à la fin ?

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/des-briques-cuites-transformees-en-dispositif-de-stockage-delectricite-83008/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, g4lly a dit :

En fait plus aucun français ne veut voir d'usine derrière chez lui - pas plus que d'éolienne ou de champ PV - ... donc sponsoriser le l'énergie bon marché n'aurait même pas changé grand chose contrairement à l’Allemagne.

Es-tu sûr que ce facteur pèse tant que cela ? Je ne dis pas qu'il est inexistant. Mais j'ai plutôt l'impression que les normes et procédures (autorisation d'urbanisme, autorisation environnementale, fouilles archéologiques, etc.) prévalant à l'installation d'usines sont en fait relativement lourdes en France. Et non sans fondements d'ailleurs. Mais, là encore, on a fait le choix de règles qui n'avantagent pas les sites français face à la concurrence internationale. A noter que ces normes et procédures sont autant d'opportunités, notamment pour attaque devant tribunal administratif, pour des opposants aux projets. Autrement dit, peut-être a-t-on des populations moins enclines à accepter des usines dans leur environnement. Mais on a surtout des possibilités de recours administratifs et juridiques qui donnent une certaine latitude d'action aux opposants, qui ne sont d'ailleurs pas toujours des riverains. D'autant plus quand on connaît les lenteurs de la justice française. Par ailleurs, beaucoup de projets/procédures sont attaqués au motif du non respect de normes environnementales... bien que ceux qui déposent la plainte n'en aient pas forcément grand chose à faire de la cause environnementale. Elle est souvent plutôt le moyen que la fin.

Edited by Skw

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Skw a dit :

En fait plus aucun français ne veut voir d'usine derrière chez lui

On pourra maudire longtemps les Serge Tchuruk et autres Pierre Bilger qui ont rêvé d'entreprises industrielles sans usine (leur crédo des années 90, fruit de la consanguinité des boards des grands groupes français, était "numéro un mondial ou rien".  Quitte à céder des pans entiers d'activité en marge du cœur de métier et acheter à n'importe quel prix des gallinettes pour grossir)

Quand on sait qu'un emploi industriel "alimente" 2 à 2.5 emplois indirects en parallèle, on a là une bonne explication (mais pas la seule) au déclin industriel Français et à son chômage endémique.  Et dire que ces fossoyeurs sont partis avec de généreux parachutes dorés. Ca dégoute.

Et maintenant on essaye de se refaire la cerise avec des énergies renouvelables.  Ouais. 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/01/2021 à 17:10, B52 a dit :

Je voulais vous faire part d'un article que j'ai lu il y a 5 ans environ et qui s'intitulait "comment stocker de l'électricité dans du béton".

Le titre m'a bien entendu étonné et a suscité mon intérêt.

Schématiquement le projet était le suivant : installer au Sahara, sur une surface grande comme la France, des panneaux solaires, donc la moitié de l'électricité serait consommée en live, et l'autre moitié servirait à entrainer des moteurs électriques qui utilisent des masses en béton (armé) comme volant d'inertie. La nuit on utilise l'inertie pour entrainer les moteurs devenus générateurs....  Béton car pas cher, et puis la fonte par exemple aurait provoqué des pb d'électricité statique.

L'auteur indiquant que la surface proposée (650000km²) suffirait à alimenter le monde entier à 100% ....  Je ne sais si c'est plausible.

J'avais trouvé l'idée intéressante.  L'auteur concluait en indiquant qu'une maquette allait être construite en Corse.  Je n'ai plus jamais eu de news, et pour être honnête je n'en ai pas cherchées.

Comme souvent, les bonnes idées cachent des détails qui la rendent complètement inutiles. 

Je te laisse là une très bonne vidéo qui va expliquer tout bien ce que je mettrai des plombes à expliquer sans que je ne sache vraiment le démontrer:

https://www.youtube.com/watch?v=S6Y4XVa8tew

Alors j'édite pour répondre à ce que je sais répondre. Les volants d'inertie ne peuvent stocker l'énergie que pendant quelques heures. ça ne répond pas au problème du stockage saisonnier. Même au Sahara, l'ensoleillement diminue en hivers alors que la consommation de l'hémisphère nord augmente. Donc rien que là y'a un truc qui coince. 

Edited by bubzy
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, bubzy a dit :

Comme souvent, les bonnes idées cachent des détails qui la rendent complètement inutiles. 

Je te laisse là une très bonne vidéo qui va expliquer tout bien ce que je mettrai des plombes à expliquer sans que je ne sache vraiment le démontrer:

https://www.youtube.com/watch?v=S6Y4XVa8tew

Je me doutais bien que les panneaux solaires + accumulation d'énergie originale, dans la bande sahalienne, ca allait soulever des objections (sable, terrorisme).

Et au Texas?   Déjà moins de terrorisme (une fois Trump parti !). Et le nettoyage des panneaux, on doit pouvoir trouver une solution (autre que des migrants mexicains).

Edited by B52

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, B52 a dit :

Je me doutais bien que les panneaux solaires + accumulation d'énergie originale, dans la bande sahalienne, ca allait soulever des objections (sable, terrorisme).

Et au Texas?   Déjà moins de terrorisme (une fois Trump parti !). Et le nettoyage des panneaux, on doit pouvoir trouver une solution (autre que des migrants mexicains).

Heu... Au vu de ta réponse tu n'as ni lu ce que j'ai écris, et encore moins vu la vidéo...

C'est pas les terroristes qui vont t'empêcher de faire ton infra de production + stockage, c'est la physique qui la rend inutile. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, bubzy a dit :

Heu... Au vu de ta réponse tu n'as ni lu ce que j'ai écris, et encore moins vu la vidéo...

C'est pas les terroristes qui vont t'empêcher de faire ton infra de production + stockage, c'est la physique qui la rend inutile. 

J'ai fait les deux l'ami.  La video de ton message propose autre chose, un truc idiot, désolé de le dire.

voilà le vrai projet en question : https://www.youtube.com/watch?v=N2u6EDwumdQ&ab_channel=TEDxTalks

Edited by B52

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, B52 a dit :

J'ai fait les deux l'ami.  La video de ton message propose autre chose, un truc idiot, désolé de le dire.

voilà le vrai projet en question : https://www.youtube.com/watch?v=N2u6EDwumdQ&ab_channel=TEDxTalks

La vidéo ne propose pas quelque chose d'idiot, la vidéo démonte une idée avec des faits et des chiffres.

Je pense que si tu l'avais regardé attentivement tu aurais vu où je veux en venir. Utiliser le béton comme énergie potentielle (car c'est bien de ça dont il s'agit, en s'aidant de la gravité pour les grues ou l'inertie pour les volants) revient au même. Utiliser une matière qui a un bilan carbone désastreux. De plus, l'énergie potentielle lié à la gravité étant beaucoup plus facile à gérer en fonction des aléas de la production et de la demande, les volants d'inertie sont une solution encore plus bancale..." désolé de le dire "

Si tu as lu mon message et vu la vidéo que je t'ai proposé, d'où vient la citation de mon message et le lien avec cette histoire de terroriste alors ? 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rajoute, en te conseillant les vidéos du réveilleur si tu t'intéresse à l'énergie, c'est qu'il donne des outils intellectuels pour analyser par toi-même les "solutions" qu'on te présente. Cette solution là ne fonctionne pas, et c'est pour ça qu'elle ne verra jamais le jour.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En route vers l'inconnu.
D'ici 2035, 110 GW de puissance électrique pilotable vont être retiré du réseau européen :

https://www.connaissancedesenergies.org/securite-dapprovisionnement-electrique-une-menace-reelle-pour-la-france-et-ses-voisins-210121

A partir de 2030, les capacités pilotables traditionnelles (fossile,nucléaire,hydro,biomasse) ne peuvent plus couvrir les pointes à elles seules, à l'échelle du continent.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.politico.eu/article/a-damn-obstacle-for-biodiversity-hydro-dams-climate-neutral/ (26 janvier 2021)

Bien que l'hydroélectricité ait représenté 35 % du bouquet énergétique renouvelable de l'UE en 2019, son effet sur la biodiversité a été considérable. Depuis 1970, les espèces de poissons d'eau douce migrateurs ont diminué de 93 %, tandis que l'Agence européenne pour l'environnement attribue le mauvais état des écosystèmes d'eau douce aux "pressions liées à l'énergie [et] aux installations hydroélectriques".

Mme Baffert [du WWF] a fait valoir que l'hydroélectricité est en contradiction avec la stratégie de la Commission européenne pour 2030 sur la biodiversité, qui engage le bloc à restaurer 25 000 kilomètres de rivières à débit libre au cours de la prochaine décennie pour protéger la biodiversité d'eau douce.

"Les rivières européennes sont les plus fragmentées au monde", a-t-elle déclaré, ajoutant que les pays de l'UE qui élaborent actuellement leurs plans de gestion des bassins fluviaux pour 2021-2027 en vertu de la directive-cadre sur l'eau de l'UE pourraient saisir l'occasion pour supprimer les infrastructures hydroélectriques vieillissantes et annuler certains des 8 785 barrages prévus ou en construction.

"Le développement de la nouvelle hydroélectricité va à l'encontre de la conservation des écosystèmes d'eau douce et est largement sans rapport avec la réalisation de nos objectifs climatiques et énergétiques", a-t-elle déclaré. "Nous ne disons pas que l'hydroélectricité n'a aucun rôle à jouer [dans la transition énergétique de l'UE]", a-t-elle poursuivi, mais elle a ajouté : "il semble que l'énergie éolienne et solaire [l'énergie] ait moins d'impacts négatifs sur la biodiversité".

Francisco Ferreira, président de Zero, une ONG environnementale portugaise, a déclaré que les petits barrages "qui n'ont pas beaucoup de sens" avaient étouffé nombre des petits affluents de son pays, "où ils ont une influence démesurée sur la vie et la libre fonction de nos rivières".

Ferreira a également critiqué les centrales hydroélectriques de pompage, qui sont utilisées pour stocker l'eau pendant les périodes de faible demande et générer de l'énergie pendant les pics de consommation, qui ont été approuvées par le gouvernement portugais au début des années 2000.

"Tous les barrages détruisent les habitats de manière irréversible, mais certains peuvent être justifiés s'ils sont vraiment nécessaires", a-t-il déclaré, ajoutant qu'un exemple positif est le barrage d'Alentejo Alqueva - le plus grand d'Europe occidentale - qui sert non seulement à produire de l'électricité mais aussi à stocker de l'eau pour l'agriculture et les loisirs.

"Mais détruire une rivière et un habitat où vivaient le loup ibérique et d'autres espèces, juste pour avoir un moyen de vendre de l'électricité à un prix plus élevé pendant les heures de consommation clés... c'est inadmissible", a-t-il déclaré.

Les écologistes craignent qu'au lieu de travailler à l'élimination progressive de l'hydroélectricité, Bruxelles ne finisse par lui donner un coup de pouce avec son règlement sur la taxonomie, qui est censé définir quels investissements sont considérés comme verts. Bien que le groupe d'experts techniques sur le financement durable chargé de conseiller la Commission sur le règlement ait recommandé d'exclure les petits barrages d'une capacité inférieure à 10 mégawatts de la catégorie des investissements durables, Bruxelles a laissé la proposition en dehors de son projet d'acte délégué sur la taxonomie.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
19 minutes ago, Wallaby said:

https://www.politico.eu/article/a-damn-obstacle-for-biodiversity-hydro-dams-climate-neutral/ (26 janvier 2021)

Bien que l'hydroélectricité ait représenté 35 % du bouquet énergétique renouvelable de l'UE en 2019, son effet sur la biodiversité a été considérable. Depuis 1970, les espèces de poissons d'eau douce migrateurs ont diminué de 93 %, tandis que l'Agence européenne pour l'environnement attribue le mauvais état des écosystèmes d'eau douce aux "pressions liées à l'énergie [et] aux installations hydroélectriques".

Mme Baffert [du WWF] a fait valoir que l'hydroélectricité est en contradiction avec la stratégie de la Commission européenne pour 2030 sur la biodiversité, qui engage le bloc à restaurer 25 000 kilomètres de rivières à débit libre au cours de la prochaine décennie pour protéger la biodiversité d'eau douce.

"Les rivières européennes sont les plus fragmentées au monde", a-t-elle déclaré, ajoutant que les pays de l'UE qui élaborent actuellement leurs plans de gestion des bassins fluviaux pour 2021-2027 en vertu de la directive-cadre sur l'eau de l'UE pourraient saisir l'occasion pour supprimer les infrastructures hydroélectriques vieillissantes et annuler certains des 8 785 barrages prévus ou en construction.

"Le développement de la nouvelle hydroélectricité va à l'encontre de la conservation des écosystèmes d'eau douce et est largement sans rapport avec la réalisation de nos objectifs climatiques et énergétiques", a-t-elle déclaré. "Nous ne disons pas que l'hydroélectricité n'a aucun rôle à jouer [dans la transition énergétique de l'UE]", a-t-elle poursuivi, mais elle a ajouté : "il semble que l'énergie éolienne et solaire [l'énergie] ait moins d'impacts négatifs sur la biodiversité".

Francisco Ferreira, président de Zero, une ONG environnementale portugaise, a déclaré que les petits barrages "qui n'ont pas beaucoup de sens" avaient étouffé nombre des petits affluents de son pays, "où ils ont une influence démesurée sur la vie et la libre fonction de nos rivières".

Ferreira a également critiqué les centrales hydroélectriques de pompage, qui sont utilisées pour stocker l'eau pendant les périodes de faible demande et générer de l'énergie pendant les pics de consommation, qui ont été approuvées par le gouvernement portugais au début des années 2000.

"Tous les barrages détruisent les habitats de manière irréversible, mais certains peuvent être justifiés s'ils sont vraiment nécessaires", a-t-il déclaré, ajoutant qu'un exemple positif est le barrage d'Alentejo Alqueva - le plus grand d'Europe occidentale - qui sert non seulement à produire de l'électricité mais aussi à stocker de l'eau pour l'agriculture et les loisirs.

"Mais détruire une rivière et un habitat où vivaient le loup ibérique et d'autres espèces, juste pour avoir un moyen de vendre de l'électricité à un prix plus élevé pendant les heures de consommation clés... c'est inadmissible", a-t-il déclaré.

Les écologistes craignent qu'au lieu de travailler à l'élimination progressive de l'hydroélectricité, Bruxelles ne finisse par lui donner un coup de pouce avec son règlement sur la taxonomie, qui est censé définir quels investissements sont considérés comme verts. Bien que le groupe d'experts techniques sur le financement durable chargé de conseiller la Commission sur le règlement ait recommandé d'exclure les petits barrages d'une capacité inférieure à 10 mégawatts de la catégorie des investissements durables, Bruxelles a laissé la proposition en dehors de son projet d'acte délégué sur la taxonomie.

Ça me fait pisser de rire ce genre de message à la con justifiant n'importe quoi et blâmant n'importe quoi!!!

Pour le barrage d'Alqueva :

  • Conserver de l'eau dans un barrage est la pire chose qui soit ... elle s'y évapore 100 fois plus vite que quand elle est courante ou stocké dans le sol.
  • Produire des lac artificiels pour le loisir ... serait responsable environnementalement?! En pratique c'est tout l'inverse le tourisme et le loisir sont une plaie pour l'environnement.

Concernant l'hydroélectricité ça serait bien que ces abrutis d'écolos se sortent les doigts du cul et apprennent ... l'hydroélectricité ce n'est pas QUE des gros barrages! Loin s'en faut ... et qu'il parviennent un jour à cesser d’être ridicule par leur simplissisme permanent.

Sinon à quand une pétition pour l'interdiction des écluses... du microturbinage... de l'autoproduction hydraulique...

---

Résultat de tout ce bla bla pseuo écolo ... il faut se rendre à l'évidence ... la SEULE solution c'est la densification massive de la production ... et donc produire énormément dans une usine de taille très réduite ayant aucun impact sur le milieu passer quelques centaine de mètres ... la magique centrale nucléaire :bloblaugh:

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,069
    Total Topics
    1,374,089
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries