Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Energies renouvelables : projets et conséquences


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

Bah si c'était un truc très "majoritaire" dans la production je dis pas.

Mais comme ça, même si le principe que tu énnonces me parait une évidence d'un point de vue très "macro", ça me parait un peu trop dogmatique quand on regarde un peu dans le détail de ce qu'on peut faire "tout de suite" à échéance 2/3 ans

Mais si on se dit que 'tout est bon à prendre' pour augmenter de manière bcp plus substantiel le renouvelable...

Si on attend le truc parfait, on fera rien de palpable avant des plombes...

Link to comment
Share on other sites

11 minutes ago, Eau tarie said:

Mais si on se dit que 'tout est bon à prendre' pour augmenter de manière bcp plus substantiel le renouvelable...

Sauf qu’augmenter le renouvelable "installé" bêtement n'a aucun intérêt et ne fait pas baisser les émissions ... ça ne fait qu'augmenter la production des centrale à gaz.

... pour bien faire il faut produire OU et QUAND il y a de la demande ... encore plus quand il s'agit d'injecter en local sur un réseau pas adapté particulierement pour encaisser de la production.

En gros les boucle locale peuvent encaisser quelques installation PV ... sans que ca ne modifie trop tension et fréquence du courant sur la ligne ... mais si tu injectes trop tu déstabilises le réseau pas conçu pour ça.

Le plus simple pour le solaire individuel c'est le solaire thermique isolé ... mais économiquement ce n'est pas vraiment rentable. Ca permet en général d'alimenter toute l'ECS d'une famille toute l'année, ce qui est déjà pas mal.

L'autre solution magique ... c'est d'installer de la PAC ou de la PAC géo selon les régions pour remplacer le gaz ... mais la aussi la rentabilité n'existe pas ... par contre tu consommes 4 à 5 fois moins d'électricité nucléaire, et normalement pas de gaz quand tant que tu es alimenté au nucléaire quand il fait frais.

Il faut savoir qu'en France le coût élevé du bâtis empêche les propriétaires de faire des travaux de grosse amélioration souvent ... et donc la fréquence de grosse rénovation sur l'habitat est tres faible ce qui éloigne encore plus les amélioration énergétique. Sachant qu'en plus souvent c'est mal pensé ou mal fait ...

15 minutes ago, Eau tarie said:

Si on attend le truc parfait, on fera rien de palpable avant des plombes...

Sauf que parfois c'est contre productif de lancer une grosse installation de mensonges. Parce que les gens de bonne fois penses qu'ils sont vertueux ... et le jour ou ils comprennent qu'ils se sont fait entuber et que ce sont des porcs ils le prennent mal parfois.

C'est de la politique à l'échelle au moins nationale dont on parle ici ... pas la construction d'un prototype ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, clem200 said:

Je viens d'apprendre qu'en France les chaudières gaz étaient sur le point d'être interdite en logement neuf. 

Ça fait pas mal augmenter le budget d'achat mine de rien, si il faut passer à une PAC trois fois plus chèr. 

Ça a été reporté plusieurs fois ... mais effectivement normalement ça rentre en application au 1er janvier 2022 ... pour les maisons individuelle ... et 2025 pour le collectif.

... Pire tout le monde ne peut pas passer à la PAC - pas seulement financièrement mais techniquement aussi - ... et donc beaucoup passeront à  du chauffage électrique classique trois fois plus coûteux à l'usage, qui  pomperont l'électricité dans les centrale à gaz ou au charbon ...

Selon le ministère ... ils veulent promouvoir les réseaux de chauffages urbain, les PAC, et le bois ... sauf que le bois ca pollue à mort ... même en pellet.

La seule alternative bois raisonnable c'est des chaudière collective à l'échelle d'un quartier voir de la commune ... avec un gros système de dépollution derrière. Et encore écologiquement parlant la filiere bois énergie est un non sens.

4 hours ago, clem200 said:

Ça fait pas mal augmenter le budget d'achat mine de rien, si il faut passer à une PAC trois fois plus chèr. 

Le pire c'est qu'à l'usage pour les habitant des climats froids il faut passer par une PAC géo ... les PAC air n'étant pas intéressante quand il fait froid parce qu'elles givrent.

Ça coûte deux reins et demi ... et on ne peut pas faire des forages partout.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://jancovici.com/recension-de-lectures/societes/lillusion-de-la-finance-verte/ (20 juin 2021)

La seule volonté des financiers peut-elle contraindre les entreprises à opérer d’une manière plus « verte » ? C’est à cette question que se sont attelés Julien Lefournier et Alain Grandjean, en réponse aux affirmations de plus en plus fréquemment faites par les intéressés eux-mêmes.

En effet, entre les « Principles for Responsible Investing », « Green Bond Principles », « Montreal Pledge », « Finance for Tomorrow », et autres « taxonomie verte » et « Sustainable Finance », on ne compte plus les initiatives du monde financier qui laissent penser que les acteurs de cette branche de l’économie sont en train de « faire ce qu’il faut » pour contraindre la totalité des entreprises, ou presque, à se comporter d’une  manière qui soit compatible avec les limites planétaires, sans rien sacrifier au rendement pour autant (c’est souvent dit de manière explicite, et le reste du temps c’est implicite).

Las : dans leur ouvrage parfois un peu technique mais bien argumenté, les deux auteurs expliquent en quoi la finance ne peut rien faire d’autre que d’investir dans l’économie telle qu’elle se présente, et qu’il n’est pas du pouvoir des financiers de changer les systèmes productifs de façon à les mettre en conformité avec le climat sans que l’épargnant n’y perde quoi que ce soit.

Et si un financier accepte délibérément un rendement moindre pour tenir compte du « vert » ? C’est là qu’arrive une règle ancienne dans ce monde là, qui est « inviolable » aux USA, et par ricochet quasiment partout ailleurs : le devoir fiduciaire, qui est celui de gérer l’argent des épargnants au mieux de leurs intérêts financiers. Ne pas la respecter expose le gestionnaire d’actifs à un procès où il risque gros.

Comme le disent les auteurs dans leur conclusion, la finance n’a proposé actuellement aucun modèle explicatif de la finance verte, qui verrait en entrée l’investissement dans des produits dits « verts » et en sortie une baisse des émissions de CO2. Ils constatent bien des investissements verts en entrée, mais rien en sortie.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Le 01/09/2021 à 11:25, g4lly a dit :

Sauf qu’augmenter le renouvelable "installé" bêtement n'a aucun intérêt et ne fait pas baisser les émissions ... ça ne fait qu'augmenter la production des centrale à gaz.

... pour bien faire il faut produire OU et QUAND il y a de la demande ... encore plus quand il s'agit d'injecter en local sur un réseau pas adapté particulierement pour encaisser de la production.

En gros les boucle locale peuvent encaisser quelques installation PV ... sans que ca ne modifie trop tension et fréquence du courant sur la ligne ... mais si tu injectes trop tu déstabilises le réseau pas conçu pour ça.

Le plus simple pour le solaire individuel c'est le solaire thermique isolé ... mais économiquement ce n'est pas vraiment rentable. Ca permet en général d'alimenter toute l'ECS d'une famille toute l'année, ce qui est déjà pas mal.

L'autre solution magique ... c'est d'installer de la PAC ou de la PAC géo selon les régions pour remplacer le gaz ... mais la aussi la rentabilité n'existe pas ... par contre tu consommes 4 à 5 fois moins d'électricité nucléaire, et normalement pas de gaz quand tant que tu es alimenté au nucléaire quand il fait frais.

Il faut savoir qu'en France le coût élevé du bâtis empêche les propriétaires de faire des travaux de grosse amélioration souvent ... et donc la fréquence de grosse rénovation sur l'habitat est tres faible ce qui éloigne encore plus les amélioration énergétique. Sachant qu'en plus souvent c'est mal pensé ou mal fait ...

Sauf que parfois c'est contre productif de lancer une grosse installation de mensonges. Parce que les gens de bonne fois penses qu'ils sont vertueux ... et le jour ou ils comprennent qu'ils se sont fait entuber et que ce sont des porcs ils le prennent mal parfois.

C'est de la politique à l'échelle au moins nationale dont on parle ici ... pas la construction d'un prototype ...

C'est facile de produire OU et QUAND pour les maisons de particulier justement. Surtout si tu vises une production raisonnable.

Genre 2 ou 3 kW par exemple.

Par exemple tu fais tourner le chauffage (ou la clim), le chauffe eau, et dans tous les cas frigo etc.

Plus de soleil la nuit ? Pas de pblm la nuit on est supposé ne pas chauffer

Le bordel des heures creuses juste un truc pour lisser pour le nucléaire. En vrai à par le frigo ya pas grand chose qui tourne la nuit dans un baraque.

Pour toutes les maisons avec piscine (et dieu sait que le nombre de piscine a explosé dans le sud c'est dingue !! les années de canicules ont eu un effet boost assez incroyable) Le pompage est quasiment proportionnel à la production solaire. et une pompe de piscine c'est vite fait 1 ou 2 kW

Tu produis trop pour le réseau ? Pas de problème tu injectes pas dedans. C'est un peu "gaché" mais si tu dis que le réseau national ne sait pas en gérer trop, et que c'est trop difficile, soit.

Bref je dis pas que c'est l'alpha et l'oméga, mais il est "facile" de consommer les qqs kW en quasi continue dans une maison...

 

Link to comment
Share on other sites

A mon sens il est inutile de se voiler la face, on ne fera pas baisser drastiquement le confort des gens dans le laps de temps qui nous interesse. Ou alors faut multiplier le prix de l'elec. par 5.

Si on veut au niveau mondial gagner la bataille du CO2, il va falloir essayer de gagner "partout". Et si chacun regarde juste ses usages et attend des autres de vivre pareil on est pas rendu...

Il faut gagner de partout et vite, surtout les choses techniquement "dispo" et qui bouleverse pas "le paysage" (au sens théorique). En  vrai la France et même l'Europe c'est pas grand chose au niveau CO2 mondial, donc en effet il est inutile de se tirer complétement une balle dans le pied pour rien (genre passer au 100% voiture électrique en 2030...bonjour la connerie). Pour autant on se doit de trouver un ensemble de voies pour arriver à produire et optimiser l'energie de manière plus propre très rapidemment. Pour tirer vers le haut les filières et être capable de donner l'exemple et des solutions pour les pays un peu moins riches qui vont compter vraiment dans la balance.

Là on est dans une voiture qui roule à 130 km/h, et sous prétexte que des freins à disque serait mieux, ou que ça va un peu faire du bruit, ou il y aura des vibrations, on refuse d'appuyer sur le frein des certes pas terribles freins à tambours...

Link to comment
Share on other sites

C'est une question de bonne allocation des ressources. En France, les dizaines de milliards d'euros déjà déversés en subventions et soutien de certaines stratégies n'apportent rien à la réduction des émissions de CO2. La France a résolu la question de la production électrique il y a 30 ans, et les subventions ciblées vers les installations solaires individuelles sont du gaspillage de moyens qui seraient mieux utilisés ailleurs.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, Eau tarie a dit :

A mon sens il est inutile de se voiler la face, on ne fera pas baisser drastiquement le confort des gens dans le laps de temps qui nous interesse. Ou alors faut multiplier le prix de l'elec. par 5.

Si on veut au niveau mondial gagner la bataille du CO2, il va falloir essayer de gagner "partout". Et si chacun regarde juste ses usages et attend des autres de vivre pareil on est pas rendu...

Il faut gagner de partout et vite, surtout les choses techniquement "dispo" et qui bouleverse pas "le paysage" (au sens théorique). En  vrai la France et même l'Europe c'est pas grand chose au niveau CO2 mondial, donc en effet il est inutile de se tirer complétement une balle dans le pied pour rien (genre passer au 100% voiture électrique en 2030...bonjour la connerie). Pour autant on se doit de trouver un ensemble de voies pour arriver à produire et optimiser l'energie de manière plus propre très rapidemment. Pour tirer vers le haut les filières et être capable de donner l'exemple et des solutions pour les pays un peu moins riches qui vont compter vraiment dans la balance.

Là on est dans une voiture qui roule à 130 km/h, et sous prétexte que des freins à disque serait mieux, ou que ça va un peu faire du bruit, ou il y aura des vibrations, on refuse d'appuyer sur le frein des certes pas terribles freins à tambours...

Moi j'ai l'impression que l'écologie c'est que des contraintes et que l'on nous fait payer des taxes pour ça.   

Du style ils augmentent le prix des parkings pour reduire le nombre de voiture en ville . Ils font de la circulation alternée, (acheter les vignettes crit air) etc.. etc.. 

Idem pour les navires. Mais personne ne realise que 90 % du commerce mondial passe par la mer. 

J'en ai marre de la secte verte  qui veut nous interdire de prendre l'avion, et que l'on produise sur place. Si l on achette en Chine ou ailleurs il faudrait d'abord se poser la question ? Pourquoi?  Je ne sais pas moi, mais si il y a des copies de produit de marque, c'est peut etre que les gens n'ont pas les moyens de se les payer. 

J'ai l'impression d'etre aux 6 siecles avec eux, et qu'il nous disent encore que la terre est plate. Mais aujourd'hui il n'y a personne pour les convaincre  que la terre est ronde. Ils restent dans leur bull verte. :bloblaugh:    

De mon point de vue:happy: j'attends de l'écologie une inovation pas une contrainte.  Et pas des solutions à la con de voiture électrique qui font 500 km sur un circuit à 30 km heure mais une fois que l'on roule avec dans la vrai vie on allume les phares le chauffage ou freine on redémarre et à la fin on fait plus que 100 km avec.    

Edited by Scarabé
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, WizardOfLinn a dit :

C'est une question de bonne allocation des ressources. En France, les dizaines de milliards d'euros déjà déversés en subventions et soutien de certaines stratégies n'apportent rien à la réduction des émissions de CO2. La France a résolu la question de la production électrique il y a 30 ans, et les subventions ciblées vers les installations solaires individuelles sont du gaspillage de moyens qui seraient mieux utilisés ailleurs.

Vous vous rendez compte que rien que pour faire un nouveau réacteur nucléaire, même si on décidait là tout de suite, il ne sortira pas de courant du machin avant 7/8 ans à la vitesse ou vont les choses avec l'ASN  et tout le toutim.

Donc on est trop tard. je veux dire, même si on est OK pour dire qu'on continue sur du 70%nuc, ce qui n'est pas l'objet du topic, on fait quoi pendant ce temps ? Rien ?

Perso les éoliennes terrestres je trouve que c'est un carnage visuel / sonore etc. Notre pays est trop petit pour supporter cela en masse. Les grandes centrales solaire, à voir. ça peut le faire dans le sens ou c'est assez "raz le sol"

Les éoliennes off shore c'est bien, mais c'est compliqué. On doit continuer l'effort pour voir si ça peut le faire. Mais avec l'inertie du bousin, pareil, rien de très conséquent avant longtemps.

Alors que profiter des toits de toutes les constructions neuves, déjà ça serait pas mal. Là dispo tout de suite. Avec un plan sérieux tu as chose de pas trop mal. Idem pour les entreprises qui ont pour un certains nombre des grands hangards, bâtiments à toit +/- plat. On pourrait gérer la monter en charge du parc des voitures électriques en chargeant au solaire les voitures la journée. En s'y mettant maintenant, en faisant un investissement "soft" ya moyen de lisser le cout pour le contribuable /l'entreprise et l'utilisateur.

Et surtout au final je pense qu'on a besoin de TOUT. Quelques nouveaux réacteurs, des éoliennes Offshore, et du solaire réparti sur les lieux de consommations.

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, Eau tarie said:

Donc on est trop tard. je veux dire, même si on est OK pour dire qu'on continue sur du 70%nuc, ce qui n'est pas l'objet du topic, on fait quoi pendant ce temps ? Rien ?

On fait quoi pour quoi?

Déjà fait un inventaire des sources de carbone en France ...

... le probleme comme en Norvège ce n'est pas l'électricité ... elle est déjà décarboné.

---

Et plus sérieusement au lieu de se focalisé seulement sur les émissions de CO2 dans un pays qui en émet peu, et dont les efforts n'auront pas beaucoup de résultat sur le climat ... on pourrait peut être se préparer à la "chaleur" en adaptant le pays.

Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, g4lly a dit :

On fait quoi pour quoi?

Déjà fait un inventaire des sources de carbone en France ...

... le probleme comme en Norvège ce n'est pas l'électricité ... elle est déjà décarboné.

---

Et plus sérieusement au lieu de se focalisé seulement sur les émissions de CO2 dans un pays qui en émet peu, et dont les efforts n'auront pas beaucoup de résultat sur le climat ... on pourrait peut être se préparer à la "chaleur" en adaptant le pays.

Je suis d'accord avec ça. Et c'est pour ça que je trouve bcp de positions bcp trop extrémistes quand il s'agit de la France.

Mais sans se tirer une balle dans le pied complétement, on a quand même un minimum un devoir d'exemple.

Et en secundo, si on bosse pas dessus, on sera incapable d'exporter pour aller le faire dans les autres pays qui vont partir avec 5/10 ans de retard.

Et pourquoi pas être un encore plus grand exportateur d'energie la plus propre possible ?

Mais tu as raison, on doit aussi savoir dépenser de l'energie/argent pour se préparer à ce qui peut arriver (incendies, fortes pluies, inondations, chaleurs, etc.), mais ce n'est pas tout à fait le sujet du topic :biggrin:

Edited by Eau tarie
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Eau tarie a dit :

 

...

Et surtout au final je pense qu'on a besoin de TOUT. Quelques nouveaux réacteurs, des éoliennes Offshore, et du solaire réparti sur les lieux de consommations.

 

On mélange des choses qui ne sont pas comparables. Si on veut faire du solaire PV, la bonne façon de le faire sont des grandes installations qui permettent de réaliser des économies d'échelle, comme pour les réacteurs nucléaires, barrages, éoliennes off-shore, etc.
Les ressources dirigées vers les installations individuelles réduisent la production d'électricité renouvelable, parce qu'à budget constant on pourrait construire des grandes installations d'une puissance supérieure à la somme de toutes ces installations individuelles.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, WizardOfLinn a dit :

On mélange des choses qui ne sont pas comparables. Si on veut faire du solaire PV, la bonne façon de le faire sont des grandes installations qui permettent de réaliser des économies d'échelle, comme pour les réacteurs nucléaires, barrages, éoliennes off-shore, etc.
Les ressources dirigées vers les installations individuelles réduisent la production d'électricité renouvelable, parce qu'à budget constant on pourrait construire des grandes installations d'une puissance supérieure à la somme de toutes ces installations individuelles.

Oui mais on nous explique (et je le crois) qu'en terme de réseau on ne sait pas gérer "trop" de PV et ses fortes variations.

Alors qu'au niveau de l'habitat on sait faire. C'est donc beaucoup plus facile à intégrer.

Et puisqu'in fine l'utilisateur peut voir sa facture baisser assez vite, on peut faire un deal gagnant gagnant assez facilement (sans rentrer dans l'exagération de la précédente tentative...avec l'histoire de la revente et de la réinjection qui pose des pblms)

 

Link to comment
Share on other sites

29 minutes ago, Eau tarie said:

Et puisqu'in fine l'utilisateur peut voir sa facture baisser assez vite, on peut faire un deal gagnant gagnant assez facilement (sans rentrer dans l'exagération de la précédente tentative...avec l'histoire de la revente et de la réinjection qui pose des pblms)

Sans rachat forcé à tarif subventionné ... c'est pas rentable le PV ... l’électricité est bon marché en France.

29 minutes ago, Eau tarie said:

Alors qu'au niveau de l'habitat on sait faire. C'est donc beaucoup plus facile à intégrer.

Le probleme est toujours le même ... tu produis quand tu ne consomme pas ... et les capacité d'accumulation sont coûteuse et chiante à mettre en place ... ça transforme ta baraque en usine à gaz.

Pour un habitat off grid ca a du sens autrement c'est s'emmerder pour pas grand chose.

29 minutes ago, Eau tarie said:

Et puisqu'in fine l'utilisateur peut voir sa facture baisser assez vite

Pas tant que ça ... le gros de la facture c'est de l'abonnement et des taxes forfaitaire d'acheminement, de réseau etc. Sauvent la conso' représente une petite fraction de la facture.

---

Après ça dépend du niveau de confort du domicile ... chez quelqu'un très gros consommateur d'électricité en été qui a un habitat bien exposé ... et dans une région ensoleillé ... mais c'est plus de l'ordre de l'exception ...

... et puis je vois mal un mec installer 10kW sur son toit juste pour assurer le besoin de la clim' et du traitement de sa piscine.

Link to comment
Share on other sites

Je parle de 2/3 kW en expliquant comment on peut ne rien stocker. Donc QUAND on consomme justement. Et les régions ensoleillée au même niveau que l'Allemagne (qui installe bcp de panneau même si ça suffit pas), en France il y en a pas mal quand même.

Il n'y a pas que le Nord et les Ardennes :biggrin:.

Je comprends que vous ne partagiez pas l'idée, mais ça serait bien d'essayer de pas caricaturer une proposition somme toute raisonnable. Peut être pas assez ambitieuse j'en conviens.

Le prix de l'abonnement pourrait baisser, et le kWh augmenter. ça inciterait à optimiser la conso justement. ça c'est une variable quasi arbitraire, pas un problème physique insoluble.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Eau tarie a dit :

Je parle de 2/3 kW en expliquant comment on peut ne rien stocker. Donc QUAND on consomme justement. Et les régions ensoleillée au même niveau que l'Allemagne (qui installe bcp de panneau même si ça suffit pas), en France il y en a pas mal quand même.

Il n'y a pas que le Nord et les Ardennes :biggrin:.

Je comprends que vous ne partagiez pas l'idée, mais ça serait bien d'essayer de pas caricaturer une proposition somme toute raisonnable. Peut être pas assez ambitieuse j'en conviens.

Le prix de l'abonnement pourrait baisser, et le kWh augmenter. ça inciterait à optimiser la conso justement. ça c'est une variable quasi arbitraire, pas un problème physique insoluble.

 

re,

 

 

dit autrement, quelle surface de panneaux solaires faudrait il, theoriquement, pour produire l'alimentation quotidienne d'electricité en métropole (combien de millions d'hectares) ?

meme question pour les éoliennes.

 

Enfin, mauvaise question : quand il ne fait pas beau, en métropole, qu'il fait froid et qu'il n'y a pas de vent, quelle solution de rechange (puisqu'il fait froid, tout le monde chauffe..)

Edited by christophe 38
Link to comment
Share on other sites

18 minutes ago, christophe 38 said:

dit autrement, quelle surface de panneaux solaires faudrait il, theoriquement, pour produire l'alimentation quotidienne d'electricité en métropole (combien de millions d'hectares) ?

Pour  le PV nominalement c'est 200W le m² ... mais on ne produit pas souvent le nominal.

18 minutes ago, christophe 38 said:

Enfin, mauvaise question : quand il ne fait pas beau, en métropole, qu'il fait froid et qu'il n'y a pas de vent, quelle solution de rechange (puisqu'il fait froid, tout le monde chauffe..)

Les centrales au gaz russe ...

---

Officiellement selon l'ADEME si tu fais bien tout ce qu'il dise ta maison se chauffe toute seule ... juste parce que tu es dedans. Donc on aura meme pas besoin de se chauffer au gaz russe.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Eau tarie a dit :

Si on veut au niveau mondial gagner la bataille du CO2

...Alors il faut arrêter la production de panneaux solaires.

Puisque comparativement, la production de CO2 (et je ne compte pas le reste de merde associée parce que je suis gentil) induite par la fabrication d'une surface XYZ de cellules photovoltaïques qui généreront ? MW d'électricité, est supérieure au volume de CO2 qui serait généré par une centrale électrique au charbon générant les mêmes ? MW d'électricité.

Ah sinon, au passage, la production électrique des panneaux PV, tributaire de la production des terres rares entrant dans la fabrication des cellules PV, est de facto la source la plus importante de production de radioactivité en sieverts par mégawatts, très loin devant... le nucléaire. L'éolien n'est pas en reste non plus.

Source ONU.

Une fois encore, on est pas en train de parler de protection de la nature là.
On est dans la protection de l'air des gens qui peuvent installer des panneaux PV partout. Tant pis pour l'air des chinois (et d'autres), et tant pis pour le climat.

À re-re-regarder, 0:58:

 

Les écologistes politiques et engagés idéologiquement ne sont pas des écologistes.

Un véritable écologiste est forcément pro-nucléaire.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

 

Anticipation de développement du solaire aux USA. Avec de grands espaces plutôt bien ensoleillés, il peut y avoir une rationalité.

https://www.connaissancedesenergies.org/aux-etats-unis-le-departement-de-lenergie-envisage-un-essor-considerable-du-solaire-210909

Remarquer qu'on ne parle pas spécialement d'économies d'énergie et de contraintes irréalistes de la demande (c'est plutôt une spécialité française). La consommation électrique US passerait de 3800 TWh en 2020 à 4900 TWh en 2035, cette croissance provenant surtout des transports.

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Un Stalingrad pour le gaz naturel

Par Dmitry Orlov – Le 15 septembre 2021 – Source Club Orlov

 

Le prix au comptant du gaz naturel en Europe a dépassé les 900 dollars par millier de mètres cubes, le seuil psychologiquement important de 1 dollar par mètre cube n’étant pas loin. Il s’agit d’un prix astronomique qui risque de mettre en faillite un grand nombre de compagnies d’énergie européennes tout en provoquant la mort de leurs clients cet hiver.

spacer.png

Rien qu’au Royaume-Uni, où environ 10 000 personnes meurent de froid au cours d’un hiver normal avec des prix normaux, jusqu’à présent, PfP Energy, MoneyPlus Energy, People’s Energy et Utility Point ont dit adieu au monde, leurs clients étant récupérés par l’organisme de réglementation gouvernemental Ofgem. Agissant avec sagesse, Ofgem a augmenté le plafond annuel des prix pour un ménage type de 139 £ pour le porter à 1 277 £.

Qu’est-ce qui se cache derrière tout ce chaos et cette pagaille ? Appelez ça le salaire de la stupidité.

Le Royaume-Uni a tout misé sur les énergies renouvelables – éoliennes et solaires – en ignorant le fait que « s’asseoir dans un jardin anglais en attendant le soleil », comme le chantaient les Beatles, est une quête futile. Et maintenant, il s’avère qu’il n’y a tout simplement pas assez de vent pour faire tourner les turbines. En conséquence, la demande de gaz naturel, qui est le combustible de prédilection pour combler les trous béants dans l’approvisionnement en énergie renouvelable, dépasse ce qui est disponible, ce qui entraîne des prix exorbitants pour l’électricité. Pour rendre les choses encore plus intéressantes, le câble sous-marin qui fournit de l’électricité au Royaume-Uni depuis la France vient de tomber en panne, privant ainsi le pays d’une puissance de 1 GW sur une liaison de 2 GW.

Dans l’Union européenne, le gaz n’a pas été pompé dans les stockages souterrains en quantité suffisante pour passer un hiver normal et modéré, tandis qu’un vortex polaire arctique forçant l’air froid loin au sud épuiserait les réserves bien avant le printemps. Mais il y a aussi de bonnes nouvelles : La société russe Gazprom vient d’achever la pose du dernier tronçon du gazoduc NordStream2, qui relie la côte baltique dans sa région de Leningrad à la côte allemande. Sous réserve des lenteurs bureaucratiques allemandes et des ingérences américaines, il devrait livrer son premier gaz en décembre.

Les Américains sont, bien sûr, livides et les sénateurs républicains menacent de bloquer les nominations à des postes au sein du département du Trésor parce que l’administration Biden n’a pas réussi à bloquer l’achèvement du gazoduc. Trump voulait vendre du gaz naturel liquéfié américain à l’Europe, mais Biden a fait échouer ce plan et a permis l’achèvement du pipeline. Bien sûr, il n’y a pas assez de gaz naturel liquéfié américain disponible pour faire une différence, et le gaz qu’il y a va en Asie, pas en Europe, car c’est là que les prix sont les plus élevés. « Rien de personnel », comme les Américains aiment à le dire, « juste les affaires ».

Mais la politique est différente des affaires : pour le bien de l’unité politique occidentale, si les Américains ne peuvent ou ne veulent pas vendre suffisamment de gaz à l’Europe, les Européens doivent se taire et se figer lentement dans l’obscurité. Ils ne doivent certainement pas se précipiter et acheter beaucoup de molécules de méthane russes totalitaires pour combler la différence.

En attendant, les entreprises énergétiques européennes voient dans NordStream2 une bouée de sauvetage essentielle. Il est bien moins nuisible sur le plan écologique et plus sain sur le plan économique que ne le serait l’expédition de gaz de schiste liquéfié depuis l’autre côté de l’océan. Le gazoduc est plus court de 2000 km que tous les gazoducs existants vers l’Europe et utilise deux fois moins de stations de pompage. Les Allemands estiment que le lancement de NS2 rendra leur industrie plus écologique et permettra une collaboration avec la Russie dans le domaine des énergies vertes. Plus précisément, à l’avenir, le NS2 pourra transporter une certaine quantité d’hydrogène avec le méthane, qui sera séparé à la livraison et utilisé pour alimenter toutes sortes de choses très dangereuses mais très vertes.

Pendant ce temps, la pauvre Estonie, qui jouxte la région de Leningrad d’où provient le gaz, et qui se trouve à l’extrémité oubliée de ce qui reste de l’Union européenne, a été contrainte de rouvrir sa centrale électrique alimentée par du schiste que les Soviétiques avaient eu la prévoyance de construire pour elle il y a longtemps. Ils l’avaient auparavant fermée parce que la combustion du schiste dégageait de nombreuses molécules de CO2 que Greta pouvait voir depuis Stockholm et qui la mettaient hors d’elle. Mais les prix élevés du gaz naturel ont obligé les Estoniens à oublier le réchauffement climatique et à se ré-soviétiser. De plus, en regardant le golfe de Finlande, large de 80 km, ils ont vu les Finlandais passer un contrat avec la société russe Rosatom pour construire un, voire deux, réacteurs nucléaires, et ils ont pensé : « Oh, eh bien… »

Tout cela est, bien sûr, terrible, mais le Parlement européen est sur le coup, puisqu’il vient d’approuver les détails d’un rapport préparé par Andrius Kubilius, ancien premier ministre de la Lituanie, pays voisin de l’Estonie. Son rapport appelle l’UE à renforcer son potentiel pour contenir la Russie.

À cet égard, les Lituaniens sont un cas exemplaire. Ils ont fermé leur station d’énergie atomique d’Ignalinskaya (comme condition préalable à l’adhésion à l’UE), que les Soviétiques avaient si soigneusement construite pour qu’elle dure jusque dans les années 2030. À la place, ils louent un terminal de regazéification de gaz naturel norvégien, stationné à Klaipeda et appelé « Independence », pour 189 000 dollars par jour. Ils utilisent parfois ce terminal pour acheter du gaz naturel aux Américains… qui à leur tour l’achètent aux Russes, en faisant le plein dans un terminal gazier situé au coin de la rue, dans cette même région de Leningrad, et en le majorant de 100 %. Mais la plupart du temps, ils se contentent d’importer de l’électricité du Belarus voisin, où Rosatom vient d’allumer une nouvelle centrale nucléaire située à proximité de la défunte Ignalinskaya AES.

spacer.png

Edited by Picdelamirand-oil
  • Thanks 4
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,938
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...