Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Energies renouvelables : projets et conséquences


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

Pour suivre les travaux de la commission, notament les auditions c'est par ici http://www.senat.fr/commission/enquete/cout_electricite/index.html

Celle de Jancovici est intéressante d'ailleurs http://videos.senat.fr/video/videos/2012/video12508.html

J'arrive un peu après la bataille mais Jancovici a des réflexions intéressantes et fait aussi un cours aux Mines en gros sur les mêmes sujets disponible en podcast:

http://www.mines-paristech.fr/ingenieurcivil/SitesIC/Balado/Climat_som.html

Ca vaut le coup d'oeil, mais ça n'incite pas à l'optimisme.

Link to comment
Share on other sites

Il faut dire ça à toutes les boites qui mettent la clef sous la porte et aux exploitants qui annulent leurs projets en laissant des ardoises de subventions et de dettes phénoménales à charge pour les contribuables européens.

Qui donc produit ces cellules miracles? Les chinois?

Comme le dit G4lly des chinois ferment aussi.

Ceux qui ferment sont ceux qui n'innovent pas assez vite. Ils ne sont très vite dépassés par des produit de plus en plus rentable.

Ce processus est naturel. Il ne faut surtout pas le contrarier même si la faillite d'une boite est toujours désagréable.

En 2013, le photovoltaïque sera la source d'electricité la moins chère. Ce qui ne supprime pas certains problèmes liés à la rareté des matériaux nécessaires. Pour le moment.

Link to comment
Share on other sites

14 projets d’énergie solaire soutenus par l’Ademe.

Portés par des PME et des entreprises de taille intermédiaire, ces projets ont en commun de réduire les coûts de systèmes énergétiques basés sur la ressource solaire, d’en améliorer la performance globale et d’en diminuer l’impact environnemental.

Le détail des 14 projets :

http://www.lemoniteur.fr/183-recherche-developpement/article/actualite/17340102-14-projets-d-energie-solaire-soutenus-par-l-ademe

Link to comment
Share on other sites

Construction de la plus grande centrale solaire du Japon en manque d'énergie

TOKYO - Un consortium d'entreprises nippones a annoncé mardi un projet de construction de la plus grande centrale solaire du Japon, archipel confronté à une insuffisance d'électricité à cause de l'arrêt de la quasi intégralité de ses réacteurs nucléaires.

Le groupe Kyocera fournira les panneaux photovoltaïques pour cette installation de 70 mégawatts qui sera érigée à partir du mois de juillet dans la préfecture de Kagoshima (sud-ouest) avec l'aide de la firme d'industries lourdes IHI et de la banque Mizuho.

Sa surface (1,27 million de mètres carrés) équivaudra à celle de 27 terrains de baseball, pour un coût de construction estimé à 25 milliards de yens (235 millions d'euros).

Une entreprise sera créée par les mêmes acteurs pour exploiter le site dont la production sera revendue à la compagnie d'électricité régionale Kyushu Electric Power et devrait permettre d'alimenter quelque 22.000 foyers.

Le Japon souffre actuellement d'un manque d'électricité à cause de l'arrêt brutal d'une quinzaine de réacteurs nucléaires à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars 2011 et du non-redémarrage des autres unités entrées en maintenance depuis ou précédemment stoppées pour diverses raisons.

Sur un parc de 54 réacteurs atomiques, un seul est encore actif. Avant l'accident de Fukushima, la part de l'énergie nucléaire dans la production japonaise d'électricité se situait entre 25% et 30% du total.

Le manque a jusqu'à présent été comblé par des économies de la part des entreprises et particuliers ainsi que par une utilisation accrue des centrales thermiques, mais la dépendance du Japon vis-à-vis des approvisionnements extérieurs s'est élevée de même que sa facture énergétique.

La population et les autorités appellent dès lors à un recours plus important aux énergies propres renouvelables, solaire en tête, une technologie que maîtrisent depuis plus de quatre décennies les groupes japonais Kyocera, Sharp, Sanyo ou encore Mitsubishi Electric.

kap/pn/ros

Link to comment
Share on other sites

Le photo électrique est un marché tres fortement déflationniste qui donne un énorme prime au dernier arrivant. Le cout du matériel est en chute libre, et sont rendement augmente progressivement, si bien que le cout de production avec du matériel deux ans en arrière est 40% plus élevé qu'avec du matériel d’aujourd’hui et qu'il en sera ainsi encore demain ... un peu a la manière de l'informatique. Le photo électrique jusqu’à récemment était gérer de manière assez artisanale, ce n'est plus le cas, les retours dans la durée sur le matériel permettent de mieux évaluer les performance et les rendements, et les gros acteurs produisent désormais eux même leur modules qui adapte rigoureusement a leur implantation et a leur modèle économique. On se retrouve avec de gros investissement, mais des cout marginaux ridicules les parcs étant complétement automatisé la seul personne a payer c'est celle qui tond le gazon ;)

Je suis quand même  étonné de voir qu’il y est eu un tel gisement de productivité jusqu’à maintenant, tout comme je suis bluffé et rendu un peu septique par le fait que la courbe se prolonge à l’avenir ?

D’ailleurs si j’ai bien compris l’article de Thierry Lepercq  c’est la chute du silicium sur le marché spot qui est à l’origine de cette chute vertigineuse. avec la fameuse bulle du silicium qui a gonflé juste après la crise et qui a fini par éclater ? 

Link to comment
Share on other sites

De toute façon, tout le monde travaille sur le remplacement du silicium par des matières premières moins rares et ayant de meilleurs rendements.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cellule_photovolta%C3%AFque#Prospective.2C_recherche_et_d.C3.A9veloppement

http://www.smartplanet.fr/smart-business/des-cellules-solaires-efficaces-meme-en-condition-de-faible-eclairage-5182/

Link to comment
Share on other sites

Deux entreprises autrichiennes ont mis en place en Arabie Saoudite le plus grand complexe d'énergie solaire au monde, qui devra fournir l'énergie nécessaire pour alimenter en eau chaude le campus universitaire "Princess Noura Bint Abdulrahman", à Riyad. Le campus abrite près de 40.000 étudiants et enseignants.

L'entreprise GREENoneTEC, installée à Sankt-Veit (sud de l'Autriche), a produit des panneaux solaires d'une surface totale de 36.000 m2, pour une valeur totale de 4,7 millions de dollars.

Ces panneaux ont dû respecter certaines normes particulières, avec du verre et un système de fixation spéciaux, notamment pour résister aux tempêtes de sable, a expliqué le PDG de l'entreprise, Robert Kanduth.

Avec le patron de l'institut de recherche AEE Intec, Werner Weiss, Robert Kanduth a précisé que les installations étaient à la phase d'essai depuis la fin de l'année 2011, pour une durée de six mois.

Le complexe, deux fois plus important que la plus grande installation mondiale, jusqu'à présent au Danemark, pourrait être une première étape pour l'entreprise GREENoneTEC: elle serait en négociations avec un groupe minier de cuivre dans le désert d'Atacama au Chili, pour un complexe encore plus grand que celui de la capitale saoudienne.

http://www.lorientlejour.com/category/Derni%C3%A8res+Infos/article/754483/Le_plus_grand_complexe_denergie_solaire_au_monde_construit_a_Riyad.html

Link to comment
Share on other sites

http://www.avem.fr/news?id=3105

IBM vient d’annoncer un nouveau projet pilote aux Etats-Unis en partenariat avec le constructeur automobile Honda et le fournisseur d’énergie Pacific Gas and Electric Company (PG & E) concernant un système de communication intelligent entre la voiture électrique et le réseau.

Selon IBM, le nombre de voitures électriques dans le monde pourrait atteindre 2.9 millions d’ici 2017. Un chiffre qui aurait une incidence sur la demande énergétique et pourrait s’avérer problématique aux heures de pointe.

Ainsi, l’objectif d’IBM et de ses partenaires est de tester un système de communication intelligent entre le véhicule électrique et le réseau permettant d’adapter la charge en fonction de la capacité de ce dernier. Le système d’IBM permet également d’enregistrer l’historique et les lieux de recharge pour permettre au fournisseur d’énergie d’anticiper les besoins et de limiter les risques de surconsommation du réseau électrique.

Les véhicules électriques utilisés seront des Fit EV spécialement équipés et fournis par le constructeur automobile Honda.


Les voitures électriques alimentent le réseau en pointe :)

http://www.avem.fr/actualite-mitsubishi-teste-le-smart-grid-au-japon-avec-le-m-tech-labo-3102.html

Au Japon, Mitsubishi vient de débuter les tests du M-Tech Labo, un système de charge intelligent associant panneaux photovoltaïques, voitures électriques et V2G.

Au total cinq voitures électriques, des Mitsubishi i-MiEV, sont intégrées au projet. Elles permettent une charge bidirectionnelle, ou V2G, ce qui signifie qu’elles peuvent se recharger ou alimenter le réseau électrique en fonction de sa capacité.

L’ensemble de ce système est supervisé par un EMS (Energy Management System) selon les contraintes du réseau et les impératifs de charge des conducteurs.

Ce projet bénéficie du soutien du Ministère Japonais de l’Economie et de l’Industrie.

Les détail du systeme chez Mitsu http://www.mitsubishicorp.com/jp/en/pr/archive/2012/html/0000014509.html

La station de 5 vehciules intégre 20kW de panneau photvoltaique, et 80Wh d'accumulation dans les 5 véhicule accueilli par la station. Les vehicule peuvent soit se recharger soit alimenter le réseau en fonction de la demande réseau et de des exigenges de charge des utilisateurs.

Les véhicule servent donc au stockage de l'énergie réseau en trop ... et peuvent la restituer s'il n'en on pas besoin et si le réseau est en manque, du moment que l'utilisateur a signaler qu'il n'aurait besoin du véhicule a sa charge maxi que plus tard.

En gros l'utilisateur rentre du boulot gare sa bagnole ... avec encore de la charge batterie, il signal qu'il n'en a pas besoin jusq'a demain, et se fait couler un bain ... et hop c'est l'électricité de la batterie de la voiture qui lui chauffe le bain - en complément de son chauffeeau solaire ;) -. On écrete la pointe de consommation de de 19h00. Plus tard quand il dort ... et que le réseau est en surcapacité la voiture se recharge lissant la surcapacité, et le matin l'engin est pret a de nouvelles aventures!

Link to comment
Share on other sites

En gros l'utilisateur rentre du boulot gare sa bagnole ... avec encore de la charge batterie, il signal qu'il n'en a pas besoin jusq'a demain, et se fait couler un bain ... et hop c'est l'électricité de la batterie de la voiture qui lui chauffe le bain - en complément de son chauffeeau solaire ;) -. On écrete la pointe de consommation de de 19h00. Plus tard quand il dort ... et que le réseau est en surcapacité la voiture se recharge lissant la surcapacité, et le matin l'engin est pret a de nouvelles aventures!

Va falloir bien planifier sa vie et éviter les imprévus. Un bureau du plan pour la vie privée? ;)

De toute façon se déplacer va devenir un luxe, vivement les repas de famille via Skype.

Link to comment
Share on other sites

Va falloir bien planifier sa vie et éviter les imprévus. Un bureau du plan pour la vie privée? ;) De toute façon se déplacer va devenir un luxe, vivement les repas de famille via Skype.

Le vélo c'est bien aussi ;) et y a tout plein de belle piste cyclable a Luxembourg!


ERDF et Legrand vont coopérer dans les réseaux intelligents

PARIS - ERDF, filiale d'EDF chargée de la distribution du courant, et le fabricant français de matériel électrique Legrand ont annoncé jeudi s'être alliés dans le domaine des réseaux et installations électriques intelligents, un marché promis à un fort développement.

Un partenariat à ce sujet a été paraphé la semaine dernière entre la présidente d'ERDF, Michèle Bellon, et le PDG de Legrand, Gilles Schnepp, ont indiqué les deux parties dans un communiqué.

ERDF, premier distributeur d'électricité européen, et Legrand, spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment, souhaitent mutualiser leur expertise pour rendre les réseaux électriques plus intelligents, expliquent-ils.

Il s'agit d'adapter à l'aide de l'informatique les réseaux et équipements électriques pour répondre à l'essor des énergies renouvelables et des véhicules électriques et à la volonté croissante des utilisateurs de mieux maîtriser leur consommation d'électricité.

Comme le rappellent les deux sociétés, elles collaborent déjà dans ce domaine sur des démonstrateurs de réseaux intelligents (ou smart grids).

Parmi les chantiers communs, ERDF et Legrand évoquent le développement de solutions pour les consommateurs liées à Linky (un nouveau compteur électrique dit intelligent qui doit en principe être installé dans toute la France à partir de 2013) ou encore les bornes de recharge pour véhicules électriques.

LEGRAND

EDF

(©AFP / 26 avril 2012 17h50)

Link to comment
Share on other sites

http://www.avem.fr/actualite-jusqu-a-1200-d-economie-par-an-pour-la-voiture-electrique-selon-une-etude-americaine-3114.html

Aux Etats-Unis, un rapport publié par l’UCS (Union of Concerned Scientists) démontre qu’un possesseur de voiture électrique peut gagner jusqu’à 1200 $ (900 €) de carburant chaque année.

Cette étude vient ainsi comparer les tarifs de l’électricité dans 50 grandes villes américaines à ceux de l’essence (3.5 $ par gallon aux USA soit 0.7 €/l) et conclut qu’un conducteur de véhicule électrique peut économiser entre 750 et 1200 $ par an.

Se basant sur un kilométrage annuel moyen de 17700 km, la comparaison est réalisée entre une berline essence, consommant en moyenne 8,7 l/100 km et une Nissan Leaf affichant une consommation de 0.54 Wh/km 0,20 kWh/km avec un coût d’électricité moyen de 11 cents/kWh (0.08 €).

« Pour chaque augmentation de 0,5 $ de carburant, un utilisateur de VE peut gagner 200 $ supplémentaires chaque année » précise l’étude.

Un gain à l’usage plus qu’intéressant pour l’utilisateur et qui permet de « donner le change » avec le surcoût initial du VE.

Et si on décidait, rapidement, d’appliquer cette formule à la France où le prix de l’essence est de 1,65 €/l et la consommation moyenne des véhicules de 5,5 l/100 km en 2011, on parviendrait à une économie de l’ordre de 1100 € avec un kWh facturé 0,13 €…

L'étude en anglais par ici http://www.ucsusa.org/clean_vehicles/technologies_and_fuels/hybrid_fuelcell_and_electric_vehicles/emissions-and-charging-costs-electric-cars.html

Link to comment
Share on other sites

La Grèce mise sur le solaire : Alors que la Grèce a décidé de s'ouvrir activement au photovoltaïque, l'allemand Schott Solar, en collaboration avec son partenaire Environ, a annoncé la réalisation actuelle de plusieurs parcs solaires d'une puissance cumulée de 17 MW dans le pays.

Plusieurs centrales solaires ont déjà été reliées au réseau, pour un total de 10 MW. Les autres étant en cours de construction. Actuellement, les installations solaires de plus de 100 kW en Grèce bénéficient d'un tarif d'achat de 0,29 € par kWh (tarifs au 1er février 2012). Le rôle actif que tient aujourd'hui la Grèce dans le domaine du photovoltaïque contribue à stimuler l'économie. L'énergie solaire est devenue un moteur régional de la croissance économique, créant des emplois notamment dans la vente de détail et chez les artisans.

Par ailleurs, les systèmes solaires génèrent de l'électricité aux heures de pointe, lorsque les systèmes de refroidissement et de réfrigération en ont le plus besoin. Ces installations photovoltaïques devraient aider le pays à atteindre une indépendance énergétique à long terme face à des importations coûteuses. Mais plus encore, l'électricité solaire pourrait devenir un bien d'exportation très recherché par les entreprises grecques, et ouvrir de nouvelles perspectives de croissance.

http://www.enerzine.com/1/13876+la-grece-se-dote-dun-grand-projet-photovoltaique-de-17-mw+.html

Bientôt des cellules solaires liquides imprimables ?

http://www.enerzine.com/1/13878+vers-des-cellules-solaires-liquides-imprimables+.html

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

L'Arabie Saoudite veut investir plus de 100 milliards de dollars dans le solaire.

Saudi Arabia (...) is rich in sunlight, and it now promises to invest over $100 billion to develop 41 gigawatts of solar electricity by 2032. The plan could eventually transform Saudi Arabia from the world’s largest oil exporter to a leading innovator of solar energy and technologies.

http://inhabitat.com/saudi-arabia-promises-109-billion-in-solar-power-investment/

Link to comment
Share on other sites

Il y a quelques jours, un sondage de OTO Research révélait que 86% des Français considéraient que la voiture électrique représentait l’avenir de la circulation en ville. Mais selon une autre étude de TNS, seul 1/3 de la population affirme vouloir en acheter une.

2012 est en passe de devenir une année charnière pour le marché de l’électrique. Et pour cause ce secteur est de plus en plus médiatisé et les automobilistes s’y intéressent de près. Comme le prouve un récent sondage de TNS, réalisé en mars. On apprend que 34% des conducteurs français affirment que la prochaine voiture qu’ils achèteront sera électrique.

Un résultat qui ne devrait pas déplaire à Renault, puisque parmi les potentiels acheteurs, une grande majorité (61%) envisage de se tourner vers la marque au losange et sa gamme ZE (Zero Emission). Peugeot est le deuxième constructeur cité par les sondés (28%).

A noter pour finir que le système de location de batterie ne séduit pas du tout les Français. 77% des personnes interrogées affirment vouloir rester propriétaire de leur véhicule.

http://www.gizmodo.fr/2012/05/17/34-des-francais-envisage-dacheter-une-voiture-electrique.html

Link to comment
Share on other sites

http://www.latribune.fr/green-business/l-actualite/20120518trib000699189/solaire-la-guerre-commerciale-entre-les-etats-unis-et-la-chine-s-intensifie.html

Le montant des taxes anti-dumping imposées par Washington aux importations de panneaux chinois est plus élevé qu'attendu. Les fabricants et l'Etat chinois protestent contre ces mesures qu'ils jugent "protectionnistes" et menacent de mesures de rétorsion.

Link to comment
Share on other sites

Les virus, une énergie inépuisable ?

Des chercheurs du laboratoire national Lawrence Berkeley (Berkeley Lab) ont découvert que certains virus, inoffensifs pour l'homme, peuvent produire de l'électricité lorsqu'ils sont soumis à une pression mécanique. Ces virus sont tout simplement piézoélectriques.

http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2012/05/19/rechargeons-nos-telephones-en-marchant-grace-a-des-virus/

Link to comment
Share on other sites

Image IPB

Avec une extension solaire, une centrale thermique utilise le soleil pour produire de la vapeur à la place du gaz naturel, du charbon où de la biomasse.

Quand il n'y a plus de soleil, le gaz naturel, le charbon où la biomasse prennent le relais.

Par exemple, avec 5,26 hectares de concentrateurs solaires, on récupère 26 850 MWh de chaleur par an soit l’équivalent de 3 350 tonnes de charbon. Soit 3 350 tonnes de charbon économisées par an.

Ainsi, il n'y a pas de problème lié l'intermittence de l'énergie solaire car la centrale fonctionne 24h/24h.

De plus, la fabrication des concentrateurs solaires ne demande pas de matériaux rares.

Enfin, de l'énergie solaire peut être stockée avec des sels fondus afin de faire marcher la centrale pendant la nuit.

Link to comment
Share on other sites

Les virus, une énergie inépuisable ?

Des chercheurs du laboratoire national Lawrence Berkeley (Berkeley Lab) ont découvert que certains virus, inoffensifs pour l'homme, peuvent produire de l'électricité lorsqu'ils sont soumis à une pression mécanique. Ces virus sont tout simplement piézoélectriques.

http://blog.slate.fr/globule-et-telescope/2012/05/19/rechargeons-nos-telephones-en-marchant-grace-a-des-virus/

Un virus ça mute... bientôt un remake de "28 jours plus tard" ?  :O

Link to comment
Share on other sites

Merkel tente de reprendre la main face à une sortie du nucléaire qui patine

BERLIN - Un ministre congédié à la hâte, des cafouillages dans le solaire comme dans l'éolien, et la menace diffuse de coupures de courant: l'Allemagne, qui voudrait être un modèle de sortie du nucléaire, voit patiner sa transition énergétique.

La chancelière Angela Merkel réunit mercredi à Berlin les chefs des puissants Etats régionaux pour redonner des couleurs à la Energiewende, processus pour sortir le pays à grande vitesse du nucléaire, d'ici 2022.

L'enlisement de cette transition énergétique, annoncée peu après la catastrophe de Fukushima et en totale rupture avec la stratégie auparavant pro-atome de la chancelière, a déjà fait une victime.

La semaine dernière, Mme Merkel a congédié de manière fort sèche son ministre de l'Environnement Norbert Röttgen, jugé responsable par ailleurs d'une cuisante défaite du camp conservateur lors d'un scrutin régional majeur.

La chancelière, parlant d'une nécessaire rupture d'ordre personnel, a nommé à sa place l'un de ses principaux bras droits, Peter Altmaier. Commentaire de la presse: la transition énergétique devient l'affaire de la patronne.

Laquelle, après avoir mis au pas le ministère de l'Environnement, va devoir aussi faire plier les Etats régionaux.

Ceux-ci bloquent au Parlement une réforme censée rendre l'électricité photovoltaïque moins dépendante de l'Etat et moins coûteuse pour les ménages, en baissant le prix de vente garanti à ses producteurs.

Les Länder craignent que cette réforme n'aggrave les difficultés de cette industrie, moribonde pour cause de féroce concurrence chinoise.

Mais le solaire n'est pas le seul secteur à problèmes dans les énergies renouvelables, censées peser d'ici huit ans 35% de la production électrique allemande, contre 20% aujourd'hui, et prendre le relais des neuf réacteurs nucléaires encore en activité.

Berlin compte sur l'installation en masse de parcs éoliens en haute mer mais bute sur de gros retards.

Le géant industriel allemand Siemens subit par exemple des pertes à répétition en raison de son incapacité à raccorder en temps et en heure ces éoliennes marines au réseau terrestre.

Son patron Peter Löscher reconnaît avoir complètement sous-estimé la complexité de ces projets.

Autre souci pour Mme Merkel: les centrales à gaz, censées se multiplier pour faire contre-poids aux renouvelables les jours de grisaille et d'absence de vent, manquent à l'appel.

Pour de nombreux opérateurs, il n'est pas rentable de construire de nouvelles centrales à gaz car elles risquent de ne pas fonctionner assez pour être rentabilisées, explique à l'AFP un porte-parole de l'Agence fédérale des réseaux allemands.

Pour hâter la transition énergétique, l'Allemagne a décrété que l'électricité produite par des sources renouvelables était prioritaire sur le réseau, réduisant les centrales conventionnelles à gaz et à charbon au rôle de suppléantes.

Un autre défi de la chancelière mercredi est de convaincre les Etats régionaux de doper la construction de nouvelles lignes électriques, très impopulaires auprès des populations locales.

Selon le gouvernement, il faudrait 1.800 kilomètres de nouvelles lignes en particulier pour relier les industriels du sud du pays aux éoliennes du nord. Jusqu'ici seulement 200 kilomètres ont été construits.

L'état du réseau et les cafouillages de la transition valent à l'Allemagne de vivre avec la crainte diffuse d'un black out, une coupure de courant généralisée.

Elle y a échappé l'hiver dernier, mais l'Agence des réseaux a reconnu que pendant les quelques jours de grand froid en février la situation avait été très tendue, rendant nécessaire le recours à des centrales de réserve en Autriche.

(©AFP / 23 mai 2012 08h09)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...