Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[Généralités] Les forces armées canadiennes.


Serge
 Share

Recommended Posts

Une bonne nouvelle:

Canada Restores Traditional Service Names

August 17th, 2011

In a historic move to restore the heritage of their armed force, Canada renamed the Canadian Army, Royal Canadian Navy, and Royal Canadian Air Force. Since 1968 they have been known respectively as Land Forces Command, Maritime Command and Air Command.

CANFORGEN 147/11 VCDS 021/11 151502Z AUG 11

RESTORING THE HISTORIC NAMES OF THE ROYAL CANADIAN NAVY, THE CANADIAN ARMY AND THE ROYAL CANADIAN AIR FORCE.

THE CDS (Chief of Defence Staff) IS PLEASED TO ANNOUNCE THAT THE GOVERNMENT IS RESTORING THE HISTORIC NAMES OF THE ROYAL CANADIAN NAVY (RCN), THE CANADIAN ARMY (CA), AND THE ROYAL CANADIAN AIR FORCE (RCAF)

THE INITIATIVE TO RESTORE THE HISTORIC NAMES OF CANADA’S THREE FORMER SERVICES IS AIMED AT RESTORING AN IMPORTANT AND RECOGNIZABLE PART OF CANADA S MILITARY HERITAGE. THESE WERE THE SERVICES THAT FOUGHT AND EMERGED VICTORIOUS FROM THE SECOND WORLD WAR AND KOREA AND CONTRIBUTED TO THE DEFENCE OF EUROPE AND NORTH AMERICA FROM THE EARLY DAYS OF THE COLD WAR. THESE WERE ALSO THE SERVICES THAT PAVED THE WAY IN TERMS OF INTERNATIONAL PEACEKEEPING MISSIONS

THE CHANGE WILL BE IMPLEMENTED BY RENAMING THE THREE ENVIRONMENTAL COMMANDS. MARITIME COMMAND WILL BE NAMED THE ROYAL CANADIAN NAVY LAND FORCE COMMAND WILL BE NAMED THE CANADIAN ARMY AND AIR COMMAND WILL BE NAMED THE ROYAL CANADIAN AIR FORCE. IN THIS WAY WE WILL REGAIN AN IMPORTANT PART OF OUR COLLECTIVE HERITAGE WITHIN A UNIFIED EFFECTIVE CANADIAN FORCES COMMAND STRUCTURE

MORE DETAILED INFORMATION WILL BE PROMULGATED BY YOUR RESPECTIVE CHAINS OF COMMAND AS IT BECOMES AVAILABLE

FOR GREATER CERTAINTY, ALL CURRENT RESPECTIVE COMMAND ORDERS, RULES, DIRECTIVES, INSTRUCTIONS OR SIMILAR INSTRUMENTS REMAIN IN FULL FORCE AND EFFECT UNTIL AMENDED TO REFLECT THE NAME CHANGE OF THE COMMAND

Comme quoi, face à la connerie, il existe toujours un espoir.

Link to comment
Share on other sites

Vous rendez compte des heures de boulot, des centaines de pages internet et des tonnes de paperasses qu'il faudra mettre à jour  :O Encore des folies sur le dos des contribuables  :oops:

Franchement, mettre plus de 40 ans à reconnaitre qu'une armée n'est pas simplement une administration sans identité, je me demande ce que pensait les politiciens de l'époque  :P

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 year later...

Selon une étude du Centre d’études de sécurité et de défense de l’Université de Carleton, les coupes budgétaires concernant le ministère canadien de la Défense pourraient être beaucoup plus importantes qu’annoncées.

“Avec le retour de l’économie au sommet de la liste de priorités du gouvernement, les Forces canadiennes devront s’ajuster à un nouveau climat fiscal qui entraînera une diminution de 11 % de son budget au cours des trois prochaines années” estiment, en effet, les auteurs du document.

En clair, les dépenses militaires canadiennes passeraient de 21 à 18,5 milliards de dollars canadiens d’ici l’exercice 2014-2015.

L'article complet :

http://www.opex360.com/2012/10/07/larmee-canadienne-doit-sattendre-a-une-periode-de-vaches-maigres/

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Plus de 400 conteneurs de transport remplis de matériel militaire canadien sont toujours bloqués à Kandahar, plus d'un an après le retrait officiel du Canada de cette province afghane ravagée par la guerre, indiquent des documents fédéraux.

La Défense nationale dit que le matériel est considéré comme étant de faible priorité et que tout l'équipement sensible et de haute valeur a été retourné au Canada.

Mais le délai, provoqué par la fermeture de la frontière afghane avec le Pakistan, s'est transformé en un cauchemar logistique long et coûteux pour l'armée, qui comptait sur le retour du matériel en bon état pour équiper à nouveau les militaires.

Selon le lieutenant-général Stuart Beare, commandant du Commandement des opérations interarmées du Canada, la valeur de l'équipement laissé à Kandahar fait qu'il vaut la peine de le récupérer. Il a toutefois indiqué que l'absence du matériel, qui comprend entre autres des pneus, des pièces de rechange et des tentes, n'empêche pas la régénération de l'armée.

Mais les documents obtenus grâce à la Loi sur l'accès à l'information indiquent que le gouvernement du Canada fait face à des coûts de retrait de la mission à la hausse parce que les conteneurs en question doivent toujours être entreposés sur des terrains adjacents au terrain d'aviation de Kandahar. Les terrains y sont rares puisqu'il s'agit de la base de l'OTAN la plus occupée du sud de l'Afghanistan.

Dans une note de synthèse préparée le 17 mai 2012 pour l'ancien chef de l'état-major Walt Natynczyk, on indique que «la fermeture prolongée de la frontière avec le Pakistan représente un coût important (aux Forces canadiennes) en termes de pénurie et de coûts de transport potentiellement plus élevés» pour les conteneurs qui restent.

La Pakistan a fermé les canaux d'approvisionnement de l'OTAN qui passaient par son pays à la suite d'un raid de l'armée américaine qui a tué 24 soldats pakistanais par erreur.

La frontière est restée fermée jusqu'en juillet 2012.

M. Beare a indiqué que le Canada n'a pas reçu d'envois depuis que la voie a été rouverte l'été dernier, et que les conteneurs canadiens sont dans une file d'attente gérée par l'OTAN.

Le responsable a déclaré qu'il ne pouvait spéculer sur l'arrivée des conteneurs, mais que s'ils n'arrivaient pas assez vite, l'armée considérerait d'autres solutions.

http://www.985fm.ca/national/nouvelles/un-an-apres-la-fin-du-conflit-de-l-equipement-can-195577.html

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

OTTAWA - Alors que le gouvernement fédéral doit présenter un nouveau budget d'ici quelques mois comportant sans doute de nouvelles compressions, le ministre de la Défense Peter MacKay espère que les ressources allouées à la défense permettront à l'armée canadienne de demeurer une force de combat solide.

Suite :

http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2012/12/20121226-150701.html

Link to comment
Share on other sites

OTTAWA - Le ministère de la Défense nationale a admis avoir commis une erreur en retirant du web le rapport sur le décès accidentel d'un soldat canadien tué par les forces israéliennes au Liban en 2006.

Le rapport avait été mis en ligne en 2008, puis retiré en 2009 «après qu'il eut été découvert que certaines parties de son contenu étaient considérées comme de l'information secrète», a indiqué la porte-parole de la Défense nationale, Jennifer Eckersley, ajoutant toutefois «nous considérons ceci comme une erreur».

«Le Ministère de la Défense nationale et les Forces canadiennes vont réfléchir à ce qui serait préférable de faire dans les prochaines semaines», a indiqué Mme Eckersley.

Une copie imprimée du rapport est disponible sur demande du public.

Le major Paeta Hess von Kruedener des Forces canadiennes et trois autres Casques bleus de l'ONU ont été tués par une bombe israélienne à leur poste d'observation situé dans le sud du Liban, durant l'attaque de ce pays par Israël en 2006.

La veuve du major Hess von Kruedener avait affirmé que le rapport avait été retiré parce que le premier ministre Stephen Harper ne voulait pas indisposer le gouvernement israélien.

«Ils ne veulent pas que les gens le lisent», avait dit la veuve du major, Cynthia, au Ottawa Citizen.

«C'est embarrassant pour les Israéliens et, comme nous le savons, le premier ministre Harper a donné son appui inconditionnel aux Israéliens», avait-elle ajouté.

http://www.24hmontreal.canoe.ca/24hmontreal/actualites/archives/2012/12/20121226-210103.html

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Le lieutenant-général Peter Devlin, chef d’état-major de l’armée de terre au Canada, a confirmé dernièrement que le budget de la Défense canadienne diminuera de 22% (!). Les crédits budgétaires accordés aux militaires passeront ainsi en 2015 sous la barre des 1 milliard 200 millions de dollars.

Toujours dans l’optique de faire des économies substantielles, le Department of National Defence (DND), le ministère de la Défense canadien, augmente les crédits alloués à la sous-traitance privée. Rien que pour cette année, le budget des contrats destinés aux contractors et aux consultants privés est passé à 475 millions de dollars, une somme historique. A tel point que le lieutenant-général Andrew Leslie, responsable de la Transformation des forces armées canadiennes jusqu’en 2011, a publiquement dénoncé ces bouleversements budgétaires en cours. Il avait déclaré le 19 janvier dernier sur la radio CBC que « tout va dans le mauvais sens ».

Autre chiffre démontrant l’inquiétude de l’armée, 400 emplois de réservistes et 1300 postes de civils ont été supprimés. Les industriels savent quant à eux que des programmes d’armement vont être repoussés voire annulés. L’achat de 1500 camions de transports militaires, d’une valeur de 400 millions de dollars, a été ainsi récemment retardé. Des achats de roquettes en ont également faits les frais. Un doute subsiste sur la pérennité d’un programme de défense aérienne qui doit être mis en oeuvre d’ici 2017. Son avenir n’est pas encore assuré.

Les forces armées doivent de fait se concentrer sur l’essentiel des entraînements pour maintenir un niveau opérationnel en mission. Le lieutenant-général Peter Devlin a réaffirmé qu’il allait tout faire pour conserver les formations clefs afin de garantir une capacité à combattre aux nouveaux soldats.

http://www.infosdefense.com/des-coupes-budgetaires-historiques-pour-larmee-canadienne-81030/

Link to comment
Share on other sites

Les forces canadiennes vont à nouveau être confrontées à des coupes budgétaires afin de prendre leur part à l’effort d’assainissement des finances publiques. Leurs ressources annuelles pourraient ainsi passer de 21 à 18,5 milliards de dollars d’ici 2014-2015.

Plus de détails : http://www.opex360.com/2013/02/06/comment-les-forces-armees-canadiennes-font-face-aux-coupes-budgetaires/

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

.... comme il était attendu, les forces armées canadiennes devront se serrer la ceinture puisque leur budget sera diminué d’environ 13%, ce qui représente près de 2 milliards de dollars canadiens en moins par rapport au dernier exercice.

La composante terrestre sera la plus durement touchée, avec une baisse de 22% de ses ressources. La Marine royale canadienne, que l’on aurait pu croire préservée, pourrait perdre jusqu’à 20% de ses moyens financiers.

Et cette dernière aura à faire face au sous-financement de l’acquisition de deux navires de soutien interarmées (NSI), dont le coût avait été évalué à 2,6 milliards alors qu’il devrait être de 4,13 milliards. Du coup, des interrogations se posent au sujet de l’ambitieux projet de renouveler l’ensemble de ses navires de surface.

Suite : http://www.opex360.com/2013/03/08/importantes-coupes-budgetaires-pour-les-forces-armees-canadiennes/

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

La demande de propositions pour le projet d’équipement intégré du soldat est relancée.

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada a publié cette semaine une nouvelle demande de propositions pour l’achat d’un ensemble d’équipement intégré à la fine pointe de la technologie dans le cadre du «Projet d’équipement intégré du soldat».

Le Projet d’équipement intégré du soldat doit permettre de fournir aux soldats un ensemble d’équipement intégré incluant accessoires d’armes, appareils électroniques, capteurs, équipements individuels et vêtements opérationnels.

http://www.45enord.ca/2013/04/la-demande-de-propositions-pour-le-projet-dequipement-integre-du-soldat-est-relancee/

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

400 conteneurs de matériels militaire canadien sont toujours coincés sur une base en Afghanistan. On apprend aujourd’hui qu’une équipe de 15 soldats canadiens a été envoyé à Kandahar pour une mission d’un mois afin de déterminer si ces conteneurs sont encore assez bon état pour être ramené par mer à la maison.

http://www.45enord.ca/2013/05/materiel-militaire-coince-en-afghanistan-la-defense-envoie-une-equipe/

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Le gouvernement du Canada a décidé de rétablir les insignes de grade, les noms et les écussons traditionnels de l’Armée canadienne, de façon à rendre hommage aux traditions et à l’histoire de l’Armée canadienne.

Parmi les changements annoncés lundi, on compte le rétablissement des appellations et des écussons divisionnaires des secteurs de la Force terrestre actuels, des insignes de grade traditionnels des officiers, des insignes d’épaule à la suite du retour, en 2013, du qualificatif « royal » dans le nom de divers corps de l’Armée canadienne et de l’insigne secondaire de l’Armée canadienne.

De plus, le ministre de la Défense nationale a annoncé l’intention de rétablir les noms historiques des grades des militaires du rang de l’Armée canadienne.

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/07/09/l-armee-canadienne-renoue-avec-ses-traditions-9881.html

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

L'armée canadienne teste une motoneige furtive de 620 000 $ dans le Grand Nord

 

L'armée canadienne a testé en secret une motoneige furtive de 620 000 $ dans le cadre de démarches visant à déplacer silencieusement des troupes pendant des opérations clandestines dans l'Arctique.


La Presse Canadienne a appris que des soldats avaient emmené le prototype de motoneige hybride pour lui faire effectuer des essais afin d'évaluer ses caractéristiques, telles la vitesse, le niveau de bruit, la capacité de charge de la pile et l'accélération du véhicule.

La Défense a même un surnom pour ce nouvel engin: « Loki », du nom du dieu nordique pouvant changer de forme.

Les premières informations concernant la mise au point d'une motoneige furtive ont circulé il y a deux ans, lorsque l'agence de recherche et de développement de la Défense a lancé un appel d'offres.

Ce document publié en 2011 offrait cependant peu de temps sur les éventuelles missions furtives, si ce n'est que la priorité serait accordée à la discrétion des véhicules.

Le projet a débuté alors que le gouvernement conservateur promettait d'accroître les capacités canadiennes dans le Grand Nord, dans le cadre d'une série de mises à jour des Forces canadiennes auxquelles Ottawa n'a finalement presque pas donné suite.

Les motoneiges furtives ont cependant résisté à ce changement de cap politique.

À la Défense nationale, on affirme ne pas prévoir dépenser davantage pour la mobilité dans l'Arctique pour les huit prochaines années, mais sa division de la recherche soutient que l'évaluation de la motoneige furtive, bien qu'elle n'en soit qu'à ses débuts, va se poursuivre.

Le premier ministre Stephen Harper doit arriver dimanche en Arctique pour une visite de six jours dans la région, où la priorité gouvernementale est graduellement passée de l'amélioration des capacités militaires à la promotion du développement économique.

Un rapport sur les tests publié en mai, obtenu par La Presse Canadienne, dévoile certains détails sur les tests effectués, particulièrement les comparaisons entre les modèles traditionnels de motoneiges et la version furtive, mais le document est largement caviardé.

Selon le contrat offert par la Défense, dont La Presse Canadienne a également obtenu copie, l'appel d'offres a été remporté par CrossChasm Technologies, sise à Waterloo, en Ontario. L'entreprise possède également un bureau à Montréal. Le prix total avoisine les 620 000 $.

Un expert sur les politiques liées à l'Arctique s'interroge à savoir si le coût du développement d'un tel véhicule est de l'argent bien dépensé, l'homme ne croyant pas que des menaces importantes existent dans le Nord.

« Je ne vois pas beaucoup de preuves voulant que des criminels et des terroristes parcourent l'Arctique canadien sur des motoneiges, et que nous devons les surprendre », a déclaré Michael Bryers, un ancien candidat du Nouveau Parti démocratique qui enseigne désormais le droit international à l'Université de Colombie-Britannique.

« Je ne peux m'empêcher de penser que ''les responsables de la Défense'' ont vu trop de films de James Bond. »


http://www.radio-canada.ca/nouvelles/National/2013/08/18/001-armee-canadienne-teste-motoneige-furtive-arctique.shtml

Edited by Divos
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Le gouvernement Harper (...) demeure silencieux sur l'avenir du programme longuement attendu de véhicules blindés de 2 milliards $.

 

Mme Finley n'a pas voulu s'avancer sur ce qui pourrait advenir du projet distinct et controversé d'achat de 108 véhicules de combat rapproché, destinés à accompagner sur les champs de bataille les chars d'assaut Leopard 2 A6 et A4.

Des soumissions de trois groupes - Nexter (VBCI), BAE Systems (CV90) et General Dynamics Land Systems (Piranha V)- viennent à échéance le 23 décembre.

Le doute plane sur le sort du programme depuis des mois, après que l'armée a dit craindre de manquer de fonds pour la formation, l'exploitation et la maintenance de la nouvelle série de véhicules en ces temps de budgets serrés.

Mme Finley n'a pas non plus voulu dire si le gouvernement avait l'intention de laisser les soumissions venir à échéance, ce qui éliminerait de fait le programme pour la deuxième fois.

En plus de l'incertitude entourant les véhicules blindés, la Défense nationale et les Travaux publics ont annulé, puis relancé en 2012 un programme visant à acheter 1500 camions pour l'armée.

L'industrie de la défense serait en colère si le programme de véhicules de combat tombait à l'eau, d'autant plus que chaque fournisseur a déboursé plusieurs millions de dollars pour participer à l'appel d'offres. Les compagnies ont dû fournir des véhicules à des fins de tests.

 

Suite : http://rpdefense.over-blog.com/2013/12/v%C3%A9hicules-blind%C3%A9s-des-doutes-sur-un-programme-de-2-milliards-$.html

 

Tout ça pour ça !  On s'est fait chier pendant 4 ans à leur présenter le VBCI pour rien !  Cet enfoiré de Harper sacrifie toute l'armée canadienne pour financer le F-35 ou quoi ? 

Edited by alexandreVBCI
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Serge et Rescator sont priés de rendre l'obus, les canadiens le recherchent depuis 15 mois.

 

Oops oublier d'en parler aux US. L’Excalibur est une technologie des États-Unis, régi par l’International Traffic in Arms Regulation (ITAR)

— Philippe Top-Action (@top_force)

February 9, 2015

L’armée canadienne a perdu trois obus Excalibur en quittant l’Afghanistan http://t.co/na8NsxFyij

— Philippe Top-Action (@top_force)

February 9, 2015
Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
  • 5 years later...

Le nouveau camo des canadiens en test :

https://www.thechronicleherald.ca/news/canada/canadian-army-answers-questions-about-mystery-rifle-seen-in-petawawa-tests-369862/

J'ai fait un doublon dans le file camouflage infanterie. 

 

Edited by Gibbs le Cajun
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 4 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...