Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre civile en Syrie


Recommended Posts

La Turquie annonce sa première perte due à l'opération (Gülbaba en Turquie, près de la frontière) : 

Fantassins turcs durant l'opération :

gOVXGVq.jpg

Liwa Asifat al-Shamal continue ses actions dans l'opération :

4fyOOgu.jpg

D'autres groupes armés signalent leur présence (j'ai des doutes sur leur nom donc je ne les mets pas). Comme :

DUKIRGcW4AENOXV.jpg

DUKJDhnWkAEp63P.jpg

Faylaq al-Cham est actuellement assez actif :

QuxZMqk.jpg

c9AouVO.jpg

Comme la 9e brigade de l'ASL :

RkdTU5W.jpg

ugOBduH.jpg

Ainsi que d'autres branches de l'ASL :

2zKhPMc.jpg

O8uqX9Q.jpg

EusCoNK.jpg

86JK9W4.jpg

L'Armée nationale de l'ASL utilisant un AT-4 Spigot :

AJ6x4VN.jpg

Jaych al-Nokhba aux côtés des Turcs :

NMreRqc.jpg

1iFI7uL.jpg

 

Edited by Baba1
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Libanais_75 a dit :

Cela donne envie de les avoir comme voisins, dites donc !

Je ne comprends pas pourquoi il y a tant de réticences au fait que la Turquie puisse rentrer dans l'UE.

Il est absolument essentiel que le processus de négociation pour l'intégration de la Turquie continue, même s'il est pour l'instant ralenti. Il serait trop dommage qu'une telle opportunité soit perdue.

  • Haha 2
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, MontGros a dit :

Qu'est ce que les FSA reprochent aux kurdes ? Autant pour les turcs je comprends (sans être forcement d'accord mais au moins il y'a un argumentaire), mais pour les rebelles syriens ?

Peut être que Barristan Selmy a des infos ?

ils leurs reprochent d'avoir profité de la révolte pour prendre le controle des zones kurdes, comme pour les loyalistes, les rebelles ne reconnaissent pas l'autorité des ypg.

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, metkow a dit :

ils leurs reprochent d'avoir profité de la révolte pour prendre le controle des zones kurdes, comme pour les loyalistes, les rebelles ne reconnaissent pas l'autorité des ypg.

Vouais. Ils sont surtout entièrement téléguidés et payés par la Turquie, pas trop besoin d'aller chercher plus loin.

  • Like 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Alexis a dit :

Je ne comprends pas pourquoi il y a tant de réticences au fait que la Turquie puisse rentrer dans l'UE.

La Turquie, même si elle n'avait pas d'autres problèmes, est un énorme pays. Plus de 80 millions d'habitants, comme l'Allemagne, sauf qu'au contraire de l'Allemagne la démographie est croissante. Donc si la Turquie rentrait dans l'Union Européenne, elle aurait tout de suite un poids énorme, pesant plus que n'importe quel autre au Parlement. Ce qui bouleverserait tous les équilibres politiques de l'Union bien plus qu'accepter un petit pays comme la Croatie. C'est un peu le même genre de réticence que s'il fallait intégrer la Russie et ses 140 millions d'habitants.

Après, il y a des considérations moins avouables -- ce sont des Musulmans, et on se souviendra peut-être du coup des racines chrétiennes de l'Europe. Cela dit il n'y a pas autant de méfiance vis-à-vis des Bosniaques, eux aussi Musulmans dans leur majorité, mais bon, la Bosnie est un tout petit pays de seulement 3 millions d'habitants, beaucoup plus facile à "digérer".

 

il y a 50 minutes, Alexis a dit :

Il est absolument essentiel que le processus de négociation pour l'intégration de la Turquie continue, même s'il est pour l'instant ralenti. Il serait trop dommage qu'une telle opportunité soit perdue.

C'est pas trop la direction voulue par Erdogan. Le genre de chose que l'UE reproche à la Pologne en ce moment, c'est ce qu'Erdogan peut accomplir en Turquie sans que quiconque ne puisse y trouver à redire. Il n'a pas envie que ça change. Par contre il est suffisamment compétent en politique pour ne pas vouloir être officiellement celui qui a fermé la porte ; donc il multiplie les provocations comme annoncer le probable retour par référendum de la peine de mort dans l'espoir d'obtenir que ce soit Bruxelles qui prenne la peine d'enterrer la candidature Turque.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, MontGros a dit :

Qu'est ce que les FSA reprochent aux kurdes ? Autant pour les turcs je comprends (sans être forcement d'accord mais au moins il y'a un argumentaire), mais pour les rebelles syriens ?

Peut être que Barristan Selmy a des infos ?

Le problème est plus avec le YPG qu'avec les kurdes en général, même si en Syrie comme dans la région t'as un fort sentiment anti-kurde qui existe chez les populations arabes et turkmènes et inversement chez les kurdes. Même si le YPG a clairement la primauté chez les populations kurdes en Syrie, une bonne partie des principaux gros groupes rebelles du nord du pays ont une minorité de combattants kurdes dans leur rang, HTS a les siens, Ahrar aussi et y'a plusieurs petits groupes indépendants ou liés a l'ASL qui sont majoritairement kurdes.
Un ici par exemple : https://www.youtube.com/watch?v=sZ2KeD9BKCE&feature=youtu.be

Après pour l'opposition au YPG, oui ça vient principalement du reproche de pas avoir rejoint pleinement la révolte contre le régime, alors que les zones kurdes étaient parmi les premières a rejoindre la contestation et des régions ou la colère était aussi forte que dans les berceaux de la révolution a Deraa ou Homs. Le YPG a canalisé cette colère pour son projet et donc depuis ils alternent entre coopération limité, neutralité ou opposition avec la rébellion ou le régime.
Mais la ou ça a commencé a bien empiré entre l'ASL et le YPG, alors qu'avant y'avait des moments de coopération ( dans la région d'Alep contre Assad, ou a Kobani contre l'EI ) c'est avec la reprise du conflit en Turquie et fin des négociations  en 2015, qui a forcément eu de lourdes répercussion en Syrie et ensuite ce qui c'est passé à Alep en 2016 ou de violents combats ont opposés rebelles et YPG dans Alep et sa région en pleine offensive du régime appuyés par la Russie. La prise de Tal Rifaat, une des villes les plus symbolique de la rébellion par le YPG est d'ailleurs l'un des principaux cri de ralliement depuis pour cette offensive vers Afrin, vu que la majorité de la population de la ville( dont les nombreuses familles de combattants ) est déplacé et vie aujourd'hui en Turquie ou dans des camps de réfugiés. L'abandon progressif par les USA de nombreux groupes de l'ASL qui combattait l'EI dans la région d'Alep et leur reprise par la Turquie a forcément également joué, forcément si les américains avaient soutenus aussi fortement ces groupes que le YPG, certains aujourd'hui combattraient certainement a leur côtés plutôt que contre eux pour obéir a leur soutient turc. Ironiquement aujourd'hui, c'est plus un groupe djihadiste comme HTS, qui avait été pourtant parmi les premier a s'opposer au YPG au début du conflit, qui dénonce les danger de suivre aveuglement la Turquie dans ce genre d'opération, même si ça change rien a ce qu'ils pensent du YPG.

A noter, quand même que y'a également toujours des groupes se revendiquant de l'ASL, et vu la diversité de l'appellation c'est pas incongrue, qui se battent aux côtés du YPG à Afrin , c'est principalement l'alliance rebelle Jaysh al-Thuwar qui compte également beaucoup de combattants kurdes dans ses rangs : https://en.wikipedia.org/wiki/Army_of_Revolutionaries

 

En tout cas ce qui est vraiment désastreux avec cette nouvelle offensive, en plus d'importer toujours plus le conflit turc en Syrie, le fait qu'aujourd'hui des provinces entières syriennes et populations s'échangent entre grandes puissances comme des cartes Pokémon, ou que cela puissent poser les bases d'un nouveau conflit ethnique entre arabes et autres vs kurdes qui pourraient ensuite s'étendre et s'embrasser totalement dans l'est du pays, c'est surtout également le fait qu'Afrin était l'un des endroits les plus paisible du pays ou pas mal de populations qu'elles soient arabes, kurdes ou autres fuyant l'EI ou le régime avaient pu s'y recueillir et vivre dans une certaine sécurité comparé a d'autres endroits du pays. Ça risque de créer une nouvelle catastrophe humanitaire, en conjonction a celle déjà crée par la récente offensive du régime au sud d'Idlib, qui a déjà déplacé environ 200 000 civils.

 

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Citation

Syrie : les drones artisanaux changent les règles sur le champ de bataille

Début janvier, des engins armés, conçus grâce à Internet avec moins de 1000 dollars, ont visé les installations militaires russes.

Avec un investissement initial de quelques milliers de dollars, un groupe rebelle syrien a-t-il réussi à causer plusieurs millions de dégâts à l’armée russe ? Voire plus. C’est ce qui semble bien s’être passé début janvier quand plusieurs attaques de drones armés ont visé des installations militaires russes, dont la base aérienne de Hmeimim.

Dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier 2018, deux militaires russes ont été tués lors d’une attaque attribuée à un groupe rebelle par Moscou dans ce qui a été présenté dans un premier temps comme une attaque au mortier. Le 3 janvier, le quotidien russe Kommersant assurait que 7 appareils (quatre bombardiers Sukhoï-24, deux chasseurs multirôle Su-35 et un avion de transport Antonov 72) avaient été détruits. Une information réfutée par l’armée russe. Des images, dont l’authenticité n’a pu être confirmée, montrent des dommages sur au moins un Sukhoï-24, dont le numéro d’immatriculation correspond à un appareil déployé en Syrie. (...)

Suite: http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/01/22/utilises-en-syrie-les-drones-artisanaux-changent-les-regles-sur-le-champ-de-bataille_5245326_3218.html#ztgO5c0s7JwGEyrm.99

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, MontGros a dit :

Qu'est ce que les FSA reprochent aux kurdes ? Autant pour les turcs je comprends (sans être forcement d'accord mais au moins il y'a un argumentaire), mais pour les rebelles syriens ?

Peut être que Barristan Selmy a des infos ?

Ne sont-ils pas simplement comme beaucoup d'Arabes influencés par une perception plus ou moins fausse que Kurdes sont des populations allochtones à la Syrie ?

https://en.wikipedia.org/wiki/Kurds_in_Syria

Même si les Kurdes ont une longue histoire en Syrie, le gouvernement a profité du fait que de nombreux Kurdes se sont enfuis en Syrie dans les années 1920 pour prétendre que les Kurdes ne sont pas indigènes au pays et pour justifier les politiques discriminatoires du gouvernement à leur encontre.

http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/kurdish-forces-syria-turkey-kurdistan-counter-attack-battle-militia-erdogan-olive-branch-latest-a8172851.html (22 janvier 2018)

M. Erdogan a suscité ces animosités en disant ce week-end que "55 pour cent d'Afrin est arabe, 35 pour cent sont les Kurdes qui ont été réinstallés plus tard, et environ 7 pour cent sont turkmènes. Nous voulons rendre Afrin à ses propriétaires légitimes."

Cela signifie que si la Turquie et ses alliés des milices arabes occupent Afrin, il y a la perspective d'un nettoyage ethnique des Kurdes qui y vivent. Les chrétiens et les Yézidis craignent également d'être pris pour cible par les miliciens arabes qui combattent aux côtés de l'armée turque.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Dino a dit :

Connaissant Alexis et son avis sur l'Europe loin de la béatitude, je pense qu'il était ironique et provocateur  sur l'entrée de la Turquie ^^

En effet...

Désolé, @Kelkin ... j'aurais du être plus clair. :blush:

C'est parfois difficile de bien transmettre l'ironie dans un message. :smile:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Baba1 a dit :

La Turquie annonce sa première perte due à l'opération (Gülbaba en Turquie, près de la frontière) : 

Fantassins turcs durant l'opération :

gOVXGVq.jpg

Liwa Asifat al-Shamal continue ses actions dans l'opération :

4fyOOgu.jpg

D'autres groupes armés signalent leur présence (j'ai des doutes sur leur nom donc je ne les mets pas). Comme :

DUKIRGcW4AENOXV.jpg

DUKJDhnWkAEp63P.jpg

Faylaq al-Cham est actuellement assez actif :

QuxZMqk.jpg

c9AouVO.jpg

Comme la 9e brigade de l'ASL :

RkdTU5W.jpg

ugOBduH.jpg

Ainsi que d'autres branches de l'ASL :

2zKhPMc.jpg

O8uqX9Q.jpg

EusCoNK.jpg

86JK9W4.jpg

L'Armée nationale de l'ASL utilisant un AT-4 Spigot :

AJ6x4VN.jpg

Jaych al-Nokhba aux côtés des Turcs :

NMreRqc.jpg

1iFI7uL.jpg

 

Tous ces personnes armées sont des syriens normalement, mais dans leur têtes, ils se posent la question, nous sommes aidés et  téléguides par la les Turcs, qui sont membres de l'OTAN , et on combat des Kurdes qui sont aussi aidés par des pays membres de l'OTAN et de l'UE !!! Sont-ils conscients que la fraternité entre sunnites c'est du n'importe quoi ! Je ne comprend pas leur pensée leur vision , il y a des vidéos ou ils sont fiers de marcher avec des drapeaux turcs ! Je ne comprend pas ça !

   

Ils ne se sentent pas Syriens à ce point !

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, numidiadz a dit :

Tous ces personnes armées sont des syriens normalement, mais dans leur têtes, ils se posent la question, nous sommes aidés et  téléguides par la les Turcs, qui sont membres de l'OTAN , et on combat des Kurdes qui sont aussi aidés par des pays membres de l'OTAN et de l'UE !!! Sont-ils conscients que la fraternité entre sunnites c'est du n'importe quoi ! Je ne comprend pas leur pensée leur vision , il y a des vidéos ou ils sont fiers de marcher avec des drapeaux turcs ! Je ne comprend pas ça !

   

Ils ne se sentent pas Syriens à ce point !

je ne vois pas de problème, c'est la même chose que quand les loyalistes s'affichent avec des drapeaux russes ou les kurdes avec des drapeaux américains.

Edited by metkow
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, metkow a dit :

je ne vois pas de problème, c'est la même chose que quand les loyalistes s'affichent avec des drapeaux russes ou les kurdes avec des drapeaux américains.

Justement c'est ça le grand problème, les syriens sont devenus plus intéressés par toute idée pacifique ou militaire qui vient de l'étranger , donc on a des syriens pro russes, pro turcs, pro américains (kurdes) !

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, numidiadz a dit :

Justement c'est ça le grand problème, les syriens sont devenus plus intéressés par toute idée pacifique ou militaire qui vient de l'étranger , donc on a des syriens pro russes, pro turcs, pro américains (kurdes) !

 

quand tu est dans la merde et quelqu'un vient t'aider, même si c'est pour ses propres motifs, il devient vite ton 'meilleur ami', surtout si t'as pas d'autres alternatives

Link to comment
Share on other sites

La situation est assez confuse sur les progressions aujourd'hui, pas mal de zones ont été annoncé tenu par chaque camp apres des attaques/contre-attaques. Une carte de ISW qui essaye de résumer la situation et les possibles mouvements:

 

Un échange de communication qui m'a fait tilter au début de l'opération, c'est la différence de discours des russes et du gouvernement syrien. Le second a fermement condamné l'attaque pendant que le premier semblait beaucoup plus compréhensif et surtout mettait en garde son allié qu'il n'interviendrait pas en cas de combats entre TAF et SAA. 

 

Link to comment
Share on other sites

Sur les autres fronts.

  • A Abu ad Duhur, a priori les loyalistes on finit pas tenir l'aéroport et la ville ainsi que les villages voisins. Hier ils avaient été délogé a coup de VBIED.
  • Plus étonnant des combat sur le front de "Jisr Al Shoughur". C'est la zone qui emmerde les russes. En effet les rebelles y sont beaucoup trop proche des bases russes, et c'est pire encore depuis qu'il se permette d'y envoyer des drone en carton bombarder a 50km.
  • Daesh est toujours actif sur la rive gauche de l'Euphrate autout d'Abu Kamal ... plus encore depuis que les YPG/SDF ont dégarni leurs positions pour combattre les trucs.

Sinon l'AFP a décidé de considéré le YPG/SDF comme une vulgaire milices kurdes ... probablement une parmi tant d'autre ... a se demander si les dépeche ne sont pas rédigé a Ankara!!!

On parle quand même d'une force qui contrôle une gros gros bout du pays et qui a botté le cul a Daesh ... alors que les rebelles "arabes", héros clairs et purs, contrôle une enclave ridicule ... cherchez l'erreur.

On se souvient de la même escroquerie sémantique quand il s'agissait de parler des PMU irakienne Chiite ... alors que les rebelles "syriens" sunnite, chechen ouighur etc. , avaient eux le droit d’être appelé armée!!!

En gros quand il s'agit de combattre Daesh ce sont les SDF ... héros clairs et purs ... quand il s'agit de se faire poutrer par la Truquie ... c'est "une milice kurde".

Quote

Syrie : violents combats à Afrine, les miliciens kurdes appellent aux armes

Des soldats turcs, près du mont Bersaya, au nord de la ville syrienne d'Azaz, le 23 janvier 2018. / © AFP / Saleh ABO GHALOUN

L'armée turque et ses alliés arabes syriens ont lancé mardi plusieurs assauts dans le nord de la Syrie dans le but de briser les lignes d'une milice kurde, qui a exhorté la population à prendre les armes pour repousser l'offensive.

De violents affrontements se déroulaient mardi dans la région d'Afrine, bastion des Unités de protection du peuple (YPG), une milice kurde honnie par Ankara mais soutenue par Washington, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Avec cette offensive aérienne et terrestre lancée samedi, la Turquie a ouvert un nouveau front dans le complexe conflit syrien et menace de tendre davantage ses relations avec les Etats-Unis, qui ont fait part de leur préoccupation.

Le président Donald Trump devrait exprimer son inquiétude lors d'un appel prévu avec son homologue Recep Tayyip Erdogan, ont rapporté mardi des responsables américains. "Ils devraient se parler rapidement", a indiqué un haut responsable confirmant des informations selon lesquelles les deux dirigeants devaient s'appeler mercredi.

Le président français Emmanuel Macron a exprimé mardi sa "préoccupation" à M. Erdogan. "En tenant compte des impératifs sécuritaires de la Turquie, le président de la République a exprimé à son homologue turc sa préoccupation suite à l'intervention militaire lancée samedi dans le canton d’Afrine", a indiqué la présidence française dans un communiqué, après un entretien téléphonique entre les deux chefs d'État.

Les Etats-Unis ont la responsabilité "morale" de faire pression sur Ankara pour stopper l'offensive militaire turque contre l'enclave kurde d'Afrine, a affirmé mardi à Washington la représentante kurde de cette région du nord de la Syrie.

La violence à Afrine trouble ce qui était jusque-là une zone relativement stable de Syrie", a déclaré le ministre américain de la Défense Jim Mattis, appelant Ankara à "faire preuve de retenue dans ses opérations militaires comme dans sa rhétorique".

Sur le terrain, "la résistance des Kurdes et les combats sont très violents sur trois fronts : nord-est, nord-ouest et sud-ouest d'Afrine", a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

La Turquie, qui a enterré mardi son premier soldat tué dans les combats, a indiqué avoir perdu deux autres militaires dans le cadre de cette opération meurtrière pour les deux camps.

"Grâce à Dieu, nous allons sortir victorieux de cette opération, ensemble avec notre peuple et l'Armée syrienne libre", a déclaré le président Erdogan lors des funérailles.

Depuis samedi, plus de 80 combattants des YPG et des groupes rebelles syriens pro-Ankara ont été tués, ainsi que 28 civils, la plupart dans des bombardements turcs, selon l'OSDH. Ankara dément avoir touché des civils.

Les forces pro-Ankara, appuyées par l'aviation et l'artillerie turques qui pilonnent la région d'Afrine, ont repris deux villages de la région depuis samedi, selon l'OSDH.

- 'Jusqu'au dernier' -

Depuis le début de l'opération, au moins deux civils ont été tués dans des tirs de roquettes contre des villes frontalières turques. Des projectiles sont encore tombés mardi sur Kilis.

Signe de l'âpreté des combats, les forces pro-Ankara ont réussi lundi à prendre le contrôle de la colline stratégique de Barsaya, dans le nord de la région d'Afrine, avant de la perdre quelques heures plus tard.

Des pick-up blancs surmontés de mitrailleuses gravissaient les routes de terre à flanc de colline, alors que le bruit des tirs retentissait sans discontinuer, selon un correspondant de l'AFP.

Face à l'offensive, les autorités du canton de Jaziré, l'un des trois territoires contrôlés par les YPG en Syrie (avec Afrine et Kobané), ont décrété mardi la "mobilisation générale" pour "défendre Afrine", selon un communiqué.

La Turquie a lancé son opération après l'annonce par la coalition internationale antijihadistes emmenée par les Etats-Unis de la création d'une force frontalière de 30.000 hommes dans le nord syrien, avec notamment des combattants des YPG.

Les YPG sont en effet l'épine dorsale d'une alliance de combattants kurdes et arabes soutenue par Washington dans la lutte contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie.

Mais Ankara accuse les YPG d'être la branche en Syrie du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qui mène une sanglante guérilla sur le sol turc depuis 1984. Des avions turcs ont bombardé lundi des bases arrière du PKK dans le nord de l'Irak.

"Cette opération se poursuivra jusqu'à ce que le dernier terroriste soit éliminé", a toutefois souligné mardi le Premier ministre turc Binali Yildirim.

L'offensive turque "pourrait s'étendre à Manbij" (ville à une centaine de kilomètres à l'est d'Afrin), "voire à l'est de l'Euphrate", a indiqué le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu mardi à la chaîne de télévision France 24.

La coalition militaire antijihadiste pilotée par les Etats-Unis a annoncé de son côté avoir tué 150 combattants de l'EI lors d'un bombardement aérien dans la vallée de l'Euphrate.

D'après son communiqué, les alliés arabo-kurdes de Washington, les Forces démocratiques syriennes (FDS), ont aidé la coalition en marge de ce bombardement.

Plusieurs pays ont exprimé leur préoccupation face à l'opération turque, qui survient alors que les violences ont repris de plus belle en Syrie ces dernières semaines, avec des bombardements du régime à la Ghouta orientale, à l'est de Damas, et à Idleb (nord-ouest).

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni lundi pour discuter de l'escalade en Syrie, pays ravagé par une guerre complexe depuis 2011 qui a fait plus de 340.000 morts et des millions de déplacés, mais sans émettre de condamnation.

L'Union européenne s'est dite "extrêmement inquiète" lundi, tandis que le Qatar, proche d'Ankara, a exprimé mardi son soutien à l'offensive.

L'offensive militaire se double d'une répression en Turquie contre les internautes soupçonnés de faire de la "propagande terroriste". Près de cent personnes ont été interpellées depuis lundi, et les manifestations contre l'opération sont interdites.

burs-gkg/ezz/mra/mct/fjb


(©AFP / 23 janvier 2018 22h54)

 

  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Les Kurdes auraient démarré une offensive surprise sur Darat Izza:

 

Étonnant cette attaque. C'était de là qu'était partie une attaque repoussé de "l'ASL" mais je comprends pas trop l'intérêt des SDF de pousser plus. 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,771
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...