Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre civile en Syrie


Recommended Posts

 

 

Moui, tu le sous estimes grandement. Et tu sous estimes grandement l'envie de se débarrasser d'un régime et des moyens que certaines personnes sont pret a mettre en branle ^^

 

 

 

 

Faut pas oublié une chose ,Fabius il a fait parti du GVT de Mitterrand ,et qu'il y avait un sacré contentieux avec la Syrie dans les années 80 par rapport au Liban .

Le problème s'est que la donne des années 80 est bien différente de celle actuelle ...

 

Est sa j'ai pas l'impression que Fabius l'ait vraiment intégré ...

 

Sa sent quand même le règlement de compte avec la famille Assad ...

 

On le voit aussi avec la gestion de la crise avec l'Iran ,complètement à l'opposé d'une politique de réchauffement en comparaison des USA de Obama .

 

réchauffer l'ambiance sa ne veut pas dire y allé naïvement .

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Faut pas oublié une chose ,Fabius il a fait parti du GVT de Mitterrand ,et qu'il y avait un sacré contentieux avec la Syrie dans les années 80 par rapport au Liban .

Le problème s'est que la donne des années 80 est bien différente de celle actuelle ...

 

Est sa j'ai pas l'impression que Fabius l'ait vraiment intégré ...

 

Sa sent quand même le règlement de compte avec la famille Assad ...

 

On le voit aussi avec la gestion de la crise avec l'Iran ,complètement à l'opposé d'une politique de réchauffement en comparaison des USA de Obama .

 

réchauffer l'ambiance sa ne veut pas dire y allé naïvement .

En faite je ne crois pas 1 seconde a ce genre d'hypothèse, les intérêts en jeux dépassant de très loin les compétence d'un seul homme, aussi puissant soit-il. 

 

Les pays du golf se sont engagés très fortement dans la chute de Assad (tout un tas de raisons sont évoqués, donc la prise de contrôle des champs gaziers au large de la Syrie), la France s'est joint a eux pour divers raisons (dont p-e la même prise de contrôle évoqués avant). 

 

Sur le dossier iranien, la France est devenu plus royaliste que le roi en devenant un des meilleurs alliés d’Israël, elle s'est sabordée elle même en Iran (bien aidé en cela par les US qui eux par contre pas stupide, se positionnent déjà et visent l'ancienne position française sur le marché automobile -mais pas que-). 

 

Ce renversement d'alliance et d'ailleurs intéressant, il serait je pense bon de savoir ce qui l’a entraîné. une chose est sur, cela a coûter très chère a la France pour wallou ou presque. 

Edited by Tonton Flingueur
Link to comment
Share on other sites

En faite je ne crois pas 1 seconde a ce genre d'hypothèse, les intérêts en jeux dépassant de très loin les compétence d'un seul homme, aussi puissant soit-il. 

 

Les pays du golf se sont engagés très fortement dans la chute de Assad (tout un tas de raisons sont évoqués, donc la prise de contrôle des champs gaziers au large de la Syrie), la France s'est joint a eux pour divers raisons (dont p-e la même prise de contrôle évoqués avant). 

 

Sur le dossier iranien, la France est devenu plus royaliste que le roi en devenant un des meilleurs alliés d’Israël, elle s'est sabordée elle même en Iran (bien aidé en cela par les US qui eux par contre pas stupide, se positionnent déjà et visent l'ancienne position française sur le marché automobile -mais pas que-). 

 

Ce renversement d'alliance et d'ailleurs intéressant, il serait je pense bon de savoir ce qui l’entraîné. une chose est sur, cela a coûter très chère a la France pour wallou ou presque. 

Il ne faut jamais oublier une chose ,bien que cela dépasse les compétences d'un seul homme il y a toujours le fait que sa voix porte plus d'écho ,et que faisant parti d'un ensemble il peut avec d'autres qui ne sont pas visible mais pas moins actif et acquis à la même idée faire allé dans un sens ou pas .

 

La relation avec les pays du golfe elle ne date pas d'aujourd'hui et cela a toujours était une continuité ,par contre pour Israël malgré une nouvelle relation lancé par Mitterrand ,cela ne s'est pas conclu par une continuité vu le tournant pris en faveur de Mitterrand en se qui concerne l'OLP .

Chose qui n'a pas du être forcément accepté par pas mal de membre du staff entourant Mitterrand .

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Relations_entre_la_France_et_Isra%C3%ABl#Les_relations_franco-isra.C3.A9liennes_sous_Fran.C3.A7ois_Mitterrand

 

Donc que Fabius ne soit pas une seul voix pouvant faire levier est exact mais il s'est entouré d'un staff qui a fait passé ses idées .

 

Un peu comme les faucons entourant  Bush ,mais avec une autre manière de faire , cela à débouché sur une direction de meilleur allié d'Israël .

 

Pour l'Iran ,que les USA en profitent est logique car qui ne le ferait pas quand on est une puissance ?

 

Les USA ont plutôt était surpris de la mise en avant de la France sur le sujet ,les US n'ayant pas besoin de savonné la planche à la France .

 

Oublions pas qu'au travers des déboires au niveau national en France le besoin de brillé à l'international a aussi fait prendre des chemins qui allait dans le sens de Fabius et de ses soutiens .

Ils ont  rattrape un "loupé" de l'époque Mitterrand ,allé dans un renouveau avec Israël .

 

Donc un seul homme non ne fait pas tout  mais n'oublions que comme pour tout système il y a toujours une pièce qui agit de manière importante grâce à des rouages .

 

N'oublions pas que les USA longtemps le meilleur ami d'Israël a changé de posture ,et que l'opportunité était vu comme le moyen de se rapproché d'Israël .

 

En fait j'ai aussi l'impression que l'équipe de Fabius (et du GVT de par se fait ) est plus proche de la politique des républicains US ...

Edited by gibbs
Link to comment
Share on other sites

 

 

Les Etats-Unis prévoient de dépêcher plus de 400 militaires pour entraîner et équiper des combattants de l'opposition syrienne modérée, dans des camps d'entrainement en Arabie Saoudite, en Turquie et au Qatar, a annoncé le Pentagone vendredi.

"L'Arabie Saoudite, la Turquie et le Qatar sont d'accord pour accueillir des sites d'entraînement", a expliqué la capitaine de frégate Elissa Smith, une porte-parole du Pentagone. Les Etats-Unis prévoient "environ 400 formateurs" et du personnel de soutien, mais le chiffre pourra varier en fonction des besoins, a-t-elle expliqué.

"Nous espérons commencer l'entraînement au début du printemps", a-t-elle indiqué.

Au début du mois, un responsable du ministère des Affaires étrangères turc avait indiqué que les Etats-Unis et la Turquie étaient sur le point de signer un accord sur l'entraînement de plusieurs milliers de combattants syriens de l'opposition modérée au régime de Damas, après de longs mois de négociation.

Selon cette source, l'accord visait à former environ 5 000 combattants syriens chaque année, à partir de la fin mars.

http://www.lorientlejour.com/article/906251/syrie-400-militaires-americains-pour-entrainer-lopposition-moderee.html

Link to comment
Share on other sites

Ces 1000 militaires ne pourraient être envoyés...je ne sais pas...à combattre Daesh ? Il y en a qui ont de l'argent à perdre O0 .

 

Faire tomber Bachar c'est aussi combattre Daesh.

La position jusqu'au boutiste de Bachar aide bien Daesh. Un peu comme Maliki les a bien aidé en Irak. Un fois le premier ministre irakien partie et sa politique anti sunnites avec lui, les tributs sunnites peuvent entrevoir une porte de sortie. Ce qui relâche de la pression et met l'EI dans une position plus délicate qu'auparavant, avec un allier de circonstance qui pourrait lui faire faux-bon s'il s'entend avec le gouvernement irakien actuel. L'EI en Irak c'est 10.000 hommes, pour 30.000 des tributs sunnites qui en plus sont chez eux (autant dire que s'ils le veulent l'EI doit vite rendre les clés le moment venu), ça doit y aller niveau enchères...

 

Bon il y a aussi sans doute un peu d'aveuglement de la part des ricains qui doivent être conseiller par des locaux pas très recommandables/fiables comme toujours :rolleyes: ("Mais si, mais si, c'est un amis tu verras !...")

 

C'est une partie d'échec ou chacun avance ses pions et finalement les ricains ne font qu'en ajouter au jeu sans les jouer eux mêmes.

Link to comment
Share on other sites

C'est du raisonnement sur carte.

 

Faire tomber Bachar c'est surtout aider Al Nosra, tu sais, la succursale d'Al Qaida dans le coin.

 

D'ailleurs il est irréaliste de voir un jour l'ASL prendre le dessus sur l'armée loyaliste. Tout ce que cette aide fera c'est prolonger cette guerre civile et distraire les ressources de Damas qui auraient mieux servi contre Daesh, ce qui est tout l'aspect criminel de cette aide: pas suffisant pour être décisive, tout en faisant le jeu du barbaristan voisin.

 

Moins qu'une super stratégie de joueurs d’échecs géniaux, moi je vois des mecs qui n'ont pas le sens des priorités et un poil irresponsable.

 

Ils veulent être utile ? qu'ils poussent les uns et les autres à une réconciliation nationale.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Drakene !!!

Bashar n'a pas voulu négocier sachant que les rebelles (ou plutôt leurs sponsors) exigeaient son départ au préalable à toute négociation. Dans ces conditions c'est une reddition sans condition, pas une négociation. D'autre part je doute qu'on puisse mettre au même niveau de sectarisme Al Maliki et la famille Assad. Sans Assad c'est le génocide assuré pour les Alaouites.

Link to comment
Share on other sites

+1, j'ai plus de like.

 

Les Allaouites et les autres minorités savent pertinemment qu'ils se ferons crever s'ils perdent le pouvoir. Je trouve ahurissant qu'on élude systématiquement le sort des minorités en cas de victoire des "rebelles modérés" ( la subtilité est dans la taille des guillemets). Heureusement pour eux qu'en l'état des choses c'est une possibilité lointaine.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

C'est du raisonnement sur carte.

 

Faire tomber Bachar c'est surtout aider Al Nosra, tu sais, la succursale d'Al Qaida dans le coin.

 

D'ailleurs il est irréaliste de voir un jour l'ASL prendre le dessus sur l'armée loyaliste. Tout ce que cette aide fera c'est prolonger cette guerre civile et distraire les ressources de Damas qui auraient mieux servi contre Daesh, ce qui est tout l'aspect criminel de cette aide: pas suffisant pour être décisive, tout en faisant le jeu du barbaristan voisin.

 

Moins qu'une super stratégie de joueurs d’échecs géniaux, moi je vois des mecs qui n'ont pas le sens des priorités et un poil irresponsable.

 

Ils veulent être utile ? qu'ils poussent les uns et les autres à une réconciliation nationale.

 

Drakene !!!

Bashar n'a pas voulu négocier sachant que les rebelles (ou plutôt leurs sponsors) exigeaient son départ au préalable à toute négociation. Dans ces conditions c'est une reddition sans condition, pas une négociation. D'autre part je doute qu'on puisse mettre au même niveau de sectarisme Al Maliki et la famille Assad. Sans Assad c'est le génocide assuré pour les Alaouites.

 

Départ de Bashar, pas de son gouvernement ;)

Le but étant de desserrer l'étau autour du pouvoir, en faisant un pseudo gouvernement d'union avec les plus "modérés" (un pays musulmans sans "modérés" ce n'est pas possible ils font parti du paysage, sinon il faut une dictature, mais j'y reviendrai)

 

En fait juste laisser du temps et de l'espace au pouvoir pour écraser les plus virulents/dangereux, puis reprendre la main après guerre sur les affaires simplement et se passer des modérés anti "business as usual" le cas échéant, chose facile car il n'y a plus 15 fronts à combattre à la fois.

Le genre de plan que les saoudiens et qataries ont tout fait pour le faire échouer en empêchant un dialogue constructif entre les protagonistes (l'Iran avait son mot à dire et ça, ça passe pas. Puis bon c'est un gouvernement socialiste vu d’Amérique, alors c'est pas bien grave...).

Link to comment
Share on other sites

Si quelqu'un avait voulu soutenir l'opposition à bachar, l'opposition qui existe depuis des lustres à Damas, ça se saurait depuis le temps. Il n'y a jamais eu aucune volonté de soutenir un changement de gouvernement. L'opération en cours c'est une liquidation de la minorité alaouits et autres non-sunnites rien de plus. Juste un prolongement de la volonté de liquidation de l'arc chiite... dont je ne comprends toujours pas la motivation.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Départ de Bashar, pas de son gouvernement ;)

Le but étant de desserrer l'étau autour du pouvoir, en faisant un pseudo gouvernement d'union avec les plus "modérés" (un pays musulmans sans "modérés" ce n'est pas possible ils font parti du paysage, sinon il faut une dictature, mais j'y reviendrai)

 

En fait juste laisser du temps et de l'espace au pouvoir pour écraser les plus virulents/dangereux, puis reprendre la main après guerre sur les affaires simplement et se passer des modérés anti "business as usual" le cas échéant, chose facile car il n'y a plus 15 fronts à combattre à la fois.

Le genre de plan que les saoudiens et qataries ont tout fait pour le faire échouer en empêchant un dialogue constructif entre les protagonistes (l'Iran avait son mot à dire et ça, ça passe pas. Puis bon c'est un gouvernement socialiste vu d’Amérique, alors c'est pas bien grave...).

 

 

2 remarques:

 

- Quand tu parle du départ de Bashar, de sa personne, là c'est prendre les rebelles pour des cons. Ces derniers savent pertinemment que les gars qui tronçonnent les opposants dans les caves des services secrets, manœuvrent les divisions blindés et commande les bombardement à coup de barils de TNT sont ses frères, cousins et beau-frères. Ils demandent la tête du clan, or ce clan par un immense réseaux de clientes commande à toute la Syrie utile. Et s'ils ne partent pas eu aussi, les rebelles ne seront jamais tranquille, mais c'est en même temps trop demander à Damas...

 

- Tu fait bien de citer saoudiens et qataris, car ils ne céderons jamais. Ils sont dans une perspective de lutte anti-chiite primaire.

 

Sacrifier le moustachu et juste lui pour préserver les apparences est parfaitement envisageable (lui et bobonne les gosses sous le bras en exile à Téhéran) ; mais je doute que les belligérants soient dans le bon état d'esprit. Et le conflit c'est beaucoup trop radicalisé. La méfiance et la haine inextinguible , sans compter les acteurs extérieurs qui jettent de l'huile sur le feu.

 

 

De mon point de vue, la décapitation du pouvoir syrien et la nature même de ce genre de régime centralisé déboucherait sur l'effondrement de l’État syrien et le chaos de façon presque automatique (avec personne pour occuper le vide). On a déjà assez d'un Irak et d'une Libye.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Sacrifier le moustachu et juste lui pour préserver les apparences est parfaitement envisageable (lui et bobonne les gosses sous le bras en exile à Téhéran) ; mais je doute que les belligérants soient dans le bon état d'esprit. Et le conflit c'est beaucoup trop radicalisé. La méfiance et la haine inextinguible , sans compter les acteurs extérieurs qui jettent de l'huile sur le feu.

 

C'est un exile à Londres qui lui était proposé (retour à la vie d'avant), sont départ n'étant qu'une concession pour une continuer plus en avant les discutions. Si j'ai bien suivit la France et l’Angleterre était pour aider ensuite le nouveau/ancien gouvernement (quasiment le même sans Bashar quoi), les américains, saoudiens, qataris et russes beaucoup moins (on comprend mieux pourquoi ça a merdé).

Link to comment
Share on other sites

 

 

L'équipage d'un avion cargo a trouvé la mort dans le crash de l'appareil sur un aéroport militaire dans le nord-est de la Syrie samedi soir, a annoncé dimanche l'agence officielle Sana. Selon l'agence, l'avion cargo s'est écrasé "lors de son atterrissage" en raison "des mauvaises conditions météo et d'un brouillard épais". 

Au moins cinq personnes sont mortes, a indiqué de son côté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui a confirmé qu'il s'agissait d'un accident, "l'avion ayant percuté des lignes à haute tension à cause du brouillard près de l'aéroport militaire d'Abou Douhour".

L'aéroport d'Abou Douhour est l'une des dernières positions du régime dans la province d'Idleb, conquise en grande majorité par le Front Al-Nosra, branche d'el-Qaëda en Syrie.

Le groupe jihadiste a de son côté revendiqué dans un tweet avoir "abattu" l'avion "qui transportait des munitions, des denrées alimentaires, et de l'eau potable".

http://www.lorientlejour.com/article/906471/syrie-un-avion-cargo-secrase-lequipage-tue-sana.html

 

MAJ: le bilan passe à plus de 35 morts dans le crash. L'avion serait un AN 26

 

B7pDXg8CcAAIjWk.jpg

 

La chute de la base aérienne (abu ad duhur) ou devait se poser l'avion n'est qu'une question de temps à mon avis, en effet les avions ne peuvent plus atterrir ou décoller en toute sécurité car Al Nosra a pris le village de Tal Salmu en bout de piste .

http://wikimapia.org/#lang=fr&lat=35.722894&lon=37.076368&z=14&m=b&search=idlib

B7nxB2BIMAEGDz3.jpg

Edited by alexWF
Link to comment
Share on other sites

 

Le Hezbollah a affirmé dimanche qu'un groupe de ses combattants a été visé par le raid israélien qui a eu lieu près de Kuneitra, non loin de la ligne de séparation entre la partie syrienne du Golan et la partie occupée par Israël. Le raid aurait fait plusieurs victimes, selon le mouvement chiite.

Plus tôt, une source israélienne avait indiqué à l'AFP que l'armée israélienne a mené un raid aérien sur le Golan syrien contre des "éléments terroristes" accusés de préparer des attaques contre l'Etat hébreu.

http://www.lorientlejour.com/article/906506/raid-israelien-sur-le-golan-des-combattants-du-hezbollah-vises.html

 

Attention à l'escalade possible même si c'est pas l’intérêt du Hezbollah. Nasrallah avait prévenu l'autre jour que si les Israélien frappaient encore en Syrie il y aurait une riposte... mais comme on dit; la vengeance est plat un plat qui se mange froid, la riposte viendra surement plus tard. Le Hezbollah réagit rarement à chaud

 

Le commandant tué est Jihad Emad Moghniye

B7pckyGIgAAYN69.jpg

 

 

MAJ

 

 

Six membres du Hezbollah, dont un responsable et le fils de Imad Moughniyeh, commandant militaire assassiné en 2008, ont été tués dimanche dans un raid israélien sur le Golan syrien, a annoncé une source proche du mouvement libanais.

"Six membres du Hezbollah, dont le commandant militaire Mohammad Issa, un des responsables du dossier Irak-Syrie, ainsi que Jihad, un fils d'Imad Moughniyeh, ont été tués aujourd'hui dans le raid israélien", a dit cette source à l'AFP.

 

 

 

 

 

L'armée syrienne a évacué près de 4.000 personnes depuis mercredi de la région rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas, où la population est assiégée depuis deux ans par les forces du régime, a rapporté dimanche l'agence officielle.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), a rapporté de son côté l'évacuation de plus d'un millier de personnes, dont des dizaines de rebelles, de cette région considérée comme une place forte de la rébellion.

D'après cette ONG, d'ex-rebelles graciés par le régime ont mené des médiations pour permettre ces évacuations, les habitants souffrant notamment de pénuries de nourriture et de médicaments.

"Des unités de l'armée ont évacué dimanche (...) 2.112 personnes de la Ghouta orientale", a indiqué l'agence officielle Sana, en précisant que plus de 1.850 habitants avaient quitté la zone entre mercredi et samedi.

Sana a diffusé des photos montrant femmes, enfants et personnes âgées visiblement affectés par le froid et le manque de nourriture. 

Evoquant l'une des principales villes de la Ghouta, l'agence a souligné que les "habitants de Douma sont venus vers l'armée (...) fuyant les crimes des organisations terroristes qui utilisent les habitants comme des boucliers humains".

Les personnes évacuées devaient être transférées vers un lieu d'hébergement dans la banlieue de Qoudsaya, au nord-ouest de Damas, selon l'agence.

http://www.lorientlejour.com/article/906510/syrie-4000-personnes-evacuees-dune-zone-rebelle-pres-de-damas-media-officiel.html

Edited by alexWF
Link to comment
Share on other sites

 

 

La réunion du "Congrès des avocats arabes" a dégénéré en une violente bagarre dimanche lorsque des membres de la délégation syrienne ont attaqué des avocats libanais. L'incident s'est produit à la suite d'un discours prononcé par Fadi Saad, l'avocat libanais membre du Courant du Futur de l'ancien Premier ministre Saad Hariri, critiquant le régime syrien de Bachar el-Assad. Une altercation verbale a éclaté lorsque M. Saad a critiqué le "régime dictatorial" en Syrie, accusant l'armée syrienne de "tuer le peuple". Une vidéo de l'incident montre des avocats syriens s'en prenant physiquement à leurs confrères libanais. Plusieurs personnes auraient été blessées, selon plusieurs médias libanais.

Dénonçant cet incident, le ministre libanais de la Justice, Achraf Rifi, a appelé les bâtonniers Georges Joreige (Beyrouth) et Fahed al-Mokaddem (Tripoli), condamnant le comportement des avocats syriens pro-régime. Dans un communiqué, M. Rifi affirme que cet incident "reflète bien la nature du régime syrien et de ses partisans".

http://www.lorientlejour.com/article/906503/violente-bagarre-entre-avocats-syriens-pro-assad-et-libanais-au-caire.html

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,755
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Kratos
    Newest Member
    Kratos
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...