Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre civile en Syrie


Recommended Posts

http://www.45enord.ca/2015/09/la-cia-et-les-forces-speciales-americaines-a-loeuvre-contre-lei-en-syrie/

 

 

La CIA et les forces spéciales américaines mènent ensemble une campagne d’élimination ciblée de chefs du groupe État islamique en Syrie, séparée des autres opérations militaires menées contre le groupe extrémiste, a affirmé mardi le Washington Post.

Cette campagne a notamment abouti à l’élimination la semaine dernière de Junaid Hussain, un cyber-activiste de l’EI près de Raqqa en Syrie, selon le quotidien qui cite de hauts responsables américains anonymes.

Une « poignée » de frappes ont eu lieu jusqu’à maintenant, selon la même source.

Dans cette campagne, la CIA et son puissant centre anti-terroriste « se sont vus attribuer un rôle étendu dans l’identification et la localisation » des chefs de l’EI, selon le quotidien.

Les frappes elles-mêmes sont « menées à bien exclusivement » sous l’autorité du JSOC, une branche très discrète mais puissante du commandement américain des forces spéciales.

Le centre anti-terroriste de la CIA (CTC) et le JSOC « sont deux des outils préférés » de l’administration Obama contre les groupes extrémistes, selon le Washington Post.

Le quotidien rappelle que le CTC a mené la traque d’Oussama ben Laden, et que le JSOC a conçu et mené l’opération au cours de laquelle le chef d’Al-Qaïda a été tué en 2011.

Selon le Washington Post, cette répartition des tâches –qui donne aux militaires du JSOC le contrôle des frappes– correspond à l’objectif de l’administration Obama de recentrer la CIA sur ses activités de renseignement, au détriment de ses activités paramilitaires comme les éliminations par drone.

Mais la CIA opère toujours elle-même ce type de frappes dans d’autres pays, notamment au Yémen et au Pakistan.

En 2013, la sénatrice démocrate de Californie Dianne Feinstein avait sévèrement critiqué cet objectif affiché de l’administration.

Elle avait expliqué qu’elle était témoin des efforts de la CIA pour limiter les dommages collatéraux de ses frappes, et qu’elle devrait « vraiment être convaincue » que le Pentagone pouvait faire aussi bien.

Enrôler des affiliés d’Al-Qaida contre l’EI?

150423-david-petraeus.jpg?resize=370%2C2L’ex-chef de la CIA est condamné à deux ans avec sursis. (Archives/Shau Curry/AFP/Getty)Le général David Petraeus, ancien chef militaire prestigieux et ancien directeur de la CIA, a estimé mardi que les États-Unis devraient songer à enrôler dans la coalition contre l’EI certains combattants du Front Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda en Syrie.

 

«En aucune circonstance, nous ne devrions essayer d’utiliser ou de coopter le Front Al-Nosra» dans la coalition contre le groupe État islamique, a indiqué le général Petraeus dans une déclaration à CNN.

«Mais certains combattants» de ce groupe «l’ont rejointe plus par opportunisme que par idéologie», a-t-il poursuivi.

Il pourrait être possible de récupérer ceux qui «voudraient renoncer au Front Al-Nosra et s’aligner avec l’opposition modérée contre Al-Nosra, l’EI et (le régime du président syrien) Assad».

Le général Petraeus avait suscité l’admiration dans son pays pour avoir supervisé en 2007 le déploiement de 30 000 soldats américains en Irak et le redressement de la situation militaire sur place.

Il avait notamment convaincu des chefs sunnites irakiens de travailler avec l’armée américaine, et de ne plus se battre avec Al-Qaïda.

Devenu directeur de la CIA en 2011, David Petraeus, 62 ans, avait dû démissionner en 2012. La presse avait révélé qu’il avait communiqué des documents confidentiels à sa maitresse et biographe.

Sa déclaration à CNN faisait suite à la publication d’un article du site Daily Beast, indiquant qu’il avait recommandé de recourir à d’anciens membres d’Al-Nosra à plusieurs hauts responsables américains.

Les États-Unis ne parviennent pas à trouver en Syrie d’autres alliés que les Kurdes pour se battre efficacement contre le groupe État islamique.

Le programme de formation et d’équipement de combattants syriens modérés lancé par l’administration américaine n’a pas réussi à décoller.

Seulement 54 combattants ont été formés jusqu’à présent, dont certains ont été kidnappés dès leur retour en Syrie par le Front Al-Nosra. Sept avaient ensuite été libérés.

Link to comment
Share on other sites

Je ne saisis pas le sens de ton post ?

Dans le lien on parle bien de la Syrie ,et pour ce que j'en sais aussi les saoudiens ,pakistanais etc ...

Exactement ce que tu précises ici en fait : c'est à dire que d'autre pays( notamment le Pakistan mais aussi des pays de l'est il me semble) ont servis à cette "délocalisation" un peu particulière.

Edited by nemo
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Syrie: Kerry convaincu que des pays de la région enverront des soldats au sol

Washington - Le secrétaire d'Etat américain John Kerry s'est dit mercredi convaincu que des pays du Moyen-Orient enverront à l'avenir des soldats au sol en Syrie contre le groupe Etat islamique, l'hypothèse devant être discutée à l'Assemblée générale de l'ONU fin septembre.

Vous avez raison: il faudra qu'il y ait des gens au sol. Je suis convaincu qu'il y en aura au moment adéquat, a répondu le patron de la diplomatie américaine interrogé sur CNN sur l'envoi éventuel, sur le terrain en Syrie, de soldats de pays voisins, voire des Etats-Unis.

Non (...) le président (Barack Obama) a dit de manière très claire que des troupes américaines ne font pas partie de l'équation. Et je ne crois pas qu'il ait le moindre projet de changer cela, a contesté John Kerry.

Mais je sais que d'autres en parlent. Il y a des gens dans la région qui sont capables de faire cela, tout comme les opposants syriens au régime en sont aussi capables, a ajouté le secrétaire d'Etat.

L'organisation sunnite armée EI, que les Etats-Unis combattent depuis un an au moyen de frappes aériennes en Syrie et en Irak, est un groupe très dangereux et nous devons augmenter la pression sur eux, a-t-il encore reconnu. Nous discutons de moyens très précis de faire cela avec d'autres pays dans la région, a insisté le ministre américain, soulignant que ce sera un sujet de discussion au cours de l'Assemblée générale des Nations unies à New York à la fin du mois.

La guerre en Syrie fait l'objet depuis des semaines d'une intense activité diplomatique pour tenter de trouver une solution politique après plus de quatre ans de conflit.

Les Etats-Unis, la Russie et l'Arabie saoudite multiplient ainsi les consultations et John Kerry a accueilli mercredi après-midi son homologue saoudien Adel al-Jubeir, à la veille de la première visite du roi Salmane à Washington, qui doit être reçu vendredi à la Maison Blanche.

Et, pour la première fois en deux ans, les 15 membres du Conseil de sécurité de l'ONU, dont Moscou, ont soutenu unanimement le 17 août une initiative visant à favoriser une sortie de crise politique.

Téhéran a aussi bien accueilli ce plan de paix.

La Russie apporte avec l'Iran un soutien diplomatique et militaire au régime de Damas, tandis que les Etats-Unis et l'Arabie saoudite appuient l'opposition syrienne modérée et combattent au sein d'une coalition militaire le groupe EI.

(©AFP / 02 septembre 2015 22h55)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Veteran 23h39

Peut etre que Meyssan est space Mais

 

pour le 11 septembre j'attend toujours des images de l'avion sur le pentagone !!!???   =)  bizare que dans un pays sécurisé et développé comme les EU aucune camera n'ait filmé cette scene........????

Enfin comme il ya quelques pilotes sur ce site je souhaiterai qu'ils nous expliquent comment avec 100 heures de cours des hommes furent capables de crasher des gros porteurs exactement sur les tours............!!!! car l'approche fut loin d'etre rectiligne, avec vitesse et altitudes variables???   

 

Link to comment
Share on other sites

Thierry Meyssan et http://www.voltairenet.org crédible ? :happy: :happy: :happy:

 

Plus sérieusement, aucune autre source que ynetnews actuellement donc à oublier ... pas d'infos allant dans ce sens de mon côté ...

Le point reprend l'info, au conditionnel, sans citer de source.

 

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/caroline-galacteros/galacteros-syrie-la-nouvelle-alliance-anti-daesh-03-09-2015-1961580_2425.php#xtor=CS3-190

Link to comment
Share on other sites

Les complotistes avec vos théories débiles sur le 11/9 vous nous les brisées sérieux... Et AirDefense a une politique très claire vis à vis de ces théories, donc si j'étais vous je m'écraserais.

Par contre ça me fait toujours marrer ces Shiits qui se tapent avec Daesh en Syrie et l'Arabie Saoudite au Yémen et dans leur cris de guerre ils gueulent "Mort à Israël ! Mort à l'Amérique !"... Sérieux la lobotomie est profonde chez ces gens.

Edited by Conan le Barbare
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Par contre ça me fait toujours marrer ces Shiits qui se tapent avec Daesh en Syrie et l'Arabie Saoudite au Yémen et dans leur cris de guerre ils gueulent "Mort à Israël ! Mort à l'Amérique !"... Sérieux la lobotomie est profonde chez ces gens.

 

Bah. Les vidéos du Hezbollah causant à ses ennemis et tentant de les persuader que l'ennemi c'est Israël et que la famille Assad était la pire ennemie d'Israël, il n'y a aucune raison de ne pas les considérer comme de la pure propagande contrôlée. Et mensongère.

 

Edit : j'ai faim j'oublie des mots...

Edited by Boule75
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Immédiatement des invectives et des menaces  de mais pas d'argument.les mecs vous êtes plus trés loin de Daesh !  Pour rester je dois être d'accord avec vous ?

 

Ce que je veux c'est qu'un pilote confirmé m'explique techniquement c'est tout votre politiquement correct pro us je m'en bas.  

Link to comment
Share on other sites

La Russie apporte avec l'Iran un soutien diplomatique et militaire au régime de Damas, tandis que les Etats-Unis et l'Arabie saoudite appuient l'opposition syrienne modérée et combattent au sein d'une coalition militaire le groupe EI.

(©AFP / 02 septembre 2015 22h55)

 

Dire qu'on ose critiquer les SputnikNews et compagnie après...

 

Tsk, tsk, Libanais_75, je ne trouve rien à redire à la qualification d'opposition "modérée".

 

Voyons, il s'agit de l'opposition soutenue par Washington. Elle est donc modérée par définition. Où as-tu vu que le gouvernement américain aurait jamais soutenu des extrémistes ? C'est mal, donc Washington ne le fait pas. Il faut donc tout t'expliquer :lol: ?

 

Du côté de l'Arabie saoudite, les raisons sont différentes et plus terre-à-terre : on soutient les djihadistes qui cassent du chiite, de l'alaouite et du chrétien, parce que leur idéologie correspond à celle de l'Etat. Pas l'EI cependant, puisqu'il conteste la monarchie saoudienne.

 

Mais du côté américain, les choses sont claires : on soutient les djihadistes parce que ce sont des gentils. C'est pourtant simple, fais un effort :)

 

Enfin, à force de lire l'AOP (*) tu finiras par comprendre ;)

 

 

(*) Agence Otan-Presse

Link to comment
Share on other sites

Immédiatement des invectives et des menaces  de mais pas d'argument.les mecs vous êtes plus trés loin de Daesh !  Pour rester je dois être d'accord avec vous ?

 

Ce que je veux c'est qu'un pilote confirmé m'explique techniquement c'est tout votre politiquement correct pro us je m'en bas.  

<si tu veux une explication fait une recherche, ce sujet a été battu, rebattu (et dix de der) sur ce forum. Et ce n'est pas du PC pro US (hm pente glissante bien savonneuse qui approche) c'est le ras le bol d'avoir à battre toujours le même cheval vis à vis de personnes qui se sont fait de toute façon une opinion gavée de complotisme à deux cents (euros ou US ca n'a pas d'importance ca reste 2 cents quand même)>

Link to comment
Share on other sites

Immédiatement des invectives et des menaces  de mais pas d'argument.les mecs vous êtes plus trés loin de Daesh !  Pour rester je dois être d'accord avec vous ?

 

Ce que je veux c'est qu'un pilote confirmé m'explique techniquement c'est tout votre politiquement correct pro us je m'en bas.  

 

Voici ce que va te dire la modération dans vraiment pas longtemps :

1) Présentation obligatoire dans la section appropriée

2) Si tu veux discuter un sujet, tu trouves le bon fil pour cela ou tu le crées, mais tu ne pollues en aucun cas un autre fil

3) Des faits à l'appui des discours, sinon c'est une dérive vers le trolling

 

N'étant pas modérateur, ce que je t'écris n'est qu'un avertissement sans frais.

 

Je conseille vraiment d'appliquer ces conseils rapidement. La modération a tendance à être peu tolérante envers les nouveaux qui n'ont encore aucunement prouvé être capable de contribuer vraiment, et qui pourtant après quelques messages sont déjà en train d'exploser les règles.

 

Si tu veux défendre une thèse sur le 11 septembre, quelle qu'elle soit, de ma compréhension tu peux le faire ici. Mais dans les règles.

 

 

Edit : battu sur le fil par Akhilleus :(

Edited by Alexis
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le foutage de gueule russo-turc continue. En substance : si on retrouve des enfants syriens morts sur des plages turcs, c'est évidemment de la faute des européens, qui doivent se sentir coupables.

 

 

Erdogan : « Les pays européens partagent la responsabilité de chaque réfugié mort ».

Lavrov : L'afflux de réfugiés que connaît actuellement l'Europe est « le résultat des actions entreprises par les pays vers lesquels se dirigent les migrants ».

 

 

Ben voyons.

Mais notre presse (pourtant aux ordres de l'oligarchie crypto-capitaliste gay comme chacun sait) est tout à fait d'accord avec eux !

Edited by Boule75
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Enfin la position russe fait référence :

 

1) A notre intervention en Libye où on a quand même foutu une belle pagaille pour pas grand chose, et en plus entubé les russes qui nous ont fait confiance en votant la résolution de l'ONU et qui l'ont depuis mauvaise.

2) A la situation en Syrie où on ne peut nier que le soutien de l'occident matériel et politique à divers mouvement opposés à l'Etat d'Assad a entrainé une prolongation voire une escalade du conflit, responsable de la fuite de toutes ces personnes. Sans parler de la forte destabilisation du voisin irakien ... Objectivement "l'affaire aurait été vite règlée" (en bien ou en mal, mais règlée) par Assad si les occidentaux ne s'en était pas mêler et effectivement on n'en serait pas à toutes ces vagues migratoires malheureuses ...

 

Donc certes les russes ont beau jeu de nous balancer ca maintenant, mais dans leur vision de realtpolitk (qui au passage sur ces deux cas les arrangent bien), mais ils n'ont pas tout à fait tort ...

Link to comment
Share on other sites

Concernant le flux via la Lybie on ne peut pas nécessairement lui donner tord

 

Non, on a notre part. Mais comme ça a été discuté longuement, l'immonde poche de pu libyenne avait outrageusement muri et avait commencé à s'épancher avant l'intervention occidentale.

 

Enfin la position russe fait référence :

 

1) A notre intervention en Libye où on a quand même foutu une belle pagaille pour pas grand chose, et en plus entubé les russes qui nous ont fait confiance en votant la résolution de l'ONU et qui l'ont depuis mauvaise.

2) A la situation en Syrie où on ne peut nier que le soutien de l'occident matériel et politique à divers mouvement opposés à l'Etat d'Assad a entrainé une prolongation voire une escalade du conflit, responsable de la fuite de toutes ces personnes. Sans parler de la forte destabilisation du voisin irakien ... Objectivement "l'affaire aurait été vite règlée" (en bien ou en mal, mais règlée) par Assad si les occidentaux ne s'en était pas mêler et effectivement on n'en serait pas à toutes ces vagues migratoires malheureuses ...

 

Donc certes les russes ont beau jeu de nous balancer ca maintenant, mais dans leur vision de realtpolitk (qui au passage sur ces deux cas les arrangent bien), mais ils n'ont pas tout à fait tort ...

 

Pour la Libye voir ci-dessus. On pourrait d'ailleurs rajouter que la galaxie néo-communiste, Chine, Syrie, Corée du Nord, Russie a bien trempé ses doigts à une époque et, parfois, continue à le faire, dans des désastres africains sans nom : Soudan (du nord), Ethiopie, Lybie. Le charmant Omar Al Bechir était à Pékin hier par exemple...

 

Et sinon, en Syrie même, je crois que le rôle et les responsabilités de l'Europe sont mineurs par rapport à tout un tas d'autres : le clan el-Assad au premier chef, la Turquie depuis le début du conflit, les USA qui ont foutu une grouille majeure en Irak, l'Iran qui l'a vraisemblablement amplifiée, les fournitures d'armes et d'argent de tout un tas de généreux donateurs non-occidentaux ; et encore, surprise, Corée du Nord, et bien sûr le presque indéfectible soutient russe durant des décennies, qui n'aide pas à pacifier le pays, vraiment.

 

Les livraisons d'armes européennes : combien de caisses ?

 

 

Le seul point positif récent est que l'accord sur le nucléaire iranien, s'il n'est finalement pas retoqué par le congrès US, et les relatifs progrès en Ukraine, d'autre part, vont peut être permettre des avancées diplomatiques entre occidentaux, Russie et Iran. Même les dirigeants sunnites pourraient commencer à trouver que la marmite bout beaucoup trop fort.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

C’est curieux, voici une nouvelle totalement occultée et dont même en Turquie j’ai du mal à trouver trace : Apparemment mardi en soirée dans la région de Kilis, des militaires voulant empêcher des contrebandier d'entrer sont tombé dans une embuscade de l’EI. Un soldat a été tué et un autre enlevé. Suite à cela l’artillerie a bombardé les positions de l’EI et des avions turcs et américains sont intervenus. On ignore encore le sort du soldat.

 

http://www.tsk.tr/3_basin_yayin_faaliyetleri/3_1_basin_aciklamalari/2015/ba_57.html

http://www.haberturk.com/gundem/haber/1124067-kayip-asker-isidin-elinde

 

Un blackout volontaire ? Jusqu’à aujourd’hui ce genre d’enlèvement s’est dénoué dans la discrétion. A mettre, peut-être, en parallèle avec l’enlèvement de 18 travailleurs à Bagdad.

Link to comment
Share on other sites

C’est curieux, voici une nouvelle totalement occultée et dont même en Turquie j’ai du mal à trouver trace : Apparemment mardi en soirée dans la région de Kilis, des militaires voulant empêcher des contrebandier d'entrer sont tombé dans une embuscade de l’EI. Un soldat a été tué et un autre enlevé. Suite à cela l’artillerie a bombardé les positions de l’EI et des avions turcs et américains sont intervenus. On ignore encore le sort du soldat.

 

http://www.tsk.tr/3_basin_yayin_faaliyetleri/3_1_basin_aciklamalari/2015/ba_57.html

http://www.haberturk.com/gundem/haber/1124067-kayip-asker-isidin-elinde

 

Un blackout volontaire ? Jusqu’à aujourd’hui ce genre d’enlèvement s’est dénoué dans la discrétion. A mettre, peut-être, en parallèle avec l’enlèvement de 18 travailleurs à Bagdad.

Il y avait aussi eu des ouvriers turcs enlevés par daesh à Mossoul.

 

Sinon ca sent les grandes manoeuvres où chacun envoit des troupes pour consolider ses positions en vue des négociations. 

Link to comment
Share on other sites

Non, on a notre part. Mais comme ça a été discuté longuement, l'immonde poche de pu libyenne avait outrageusement muri et avait commencé à s'épancher avant l'intervention occidentale.

 

 

Pour la Libye voir ci-dessus. On pourrait d'ailleurs rajouter que la galaxie néo-communiste, Chine, Syrie, Corée du Nord, Russie a bien trempé ses doigts à une époque et, parfois, continue à le faire, dans des désastres africains sans nom : Soudan (du nord), Ethiopie, Lybie. Le charmant Omar Al Bechir était à Pékin hier par exemple...

 

Et sinon, en Syrie même, je crois que le rôle et les responsabilités de l'Europe sont mineurs par rapport à tout un tas d'autres : le clan el-Assad au premier chef, la Turquie depuis le début du conflit, les USA qui ont foutu une grouille majeure en Irak, l'Iran qui l'a vraisemblablement amplifiée, les fournitures d'armes et d'argent de tout un tas de généreux donateurs non-occidentaux ; et encore, surprise, Corée du Nord, et bien sûr le presque indéfectible soutient russe durant des décennies, qui n'aide pas à pacifier le pays, vraiment.

 

Les livraisons d'armes européennes : combien de caisses ?

 

 

Le seul point positif récent est que l'accord sur le nucléaire iranien, s'il n'est finalement pas retoqué par le congrès US, et les relatifs progrès en Ukraine, d'autre part, vont peut être permettre des avancées diplomatiques entre occidentaux, Russie et Iran. Même les dirigeants sunnites pourraient commencer à trouver que la marmite bout beaucoup trop fort.

 

Une anecdote sur les russes en Ethiopie , ma femme qui a aussi de la famille éthiopienne musulmane du côté de sa mère a connu cette époque , et les russes étaient pas vu comme sympa et personne n'approché de leur "base"  (  à coup de fusil on vous faisait comprendre qu'il ne fallait pas approché ) ,par contre les cubains étaient vu comme sympa .

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le pentagone aurait confirmé la présence de russes sur le terrain, vu sur twitter à l'arrache.

 

Intéressant.

 

De son côté, Vladimir Poutine a affirmé vendredi qu'il était encore trop tôt pour parler d'un engagement militaire de la Russie en Syrie pour combattre l'organisation État islamique (EI), au moment où Washington indiquait enquêter sur des rumeurs de troupes russes combattant en Syrie.

 

Interrogé sur un éventuel engagement militaire de la Russie contre l'EI, M. Poutine a répondu: "Nous envisageons diverses options, mais ce dont vous parlez n'est pas au programme." 

 
"Prématuré"
"Il est prématuré de dire que nous sommes prêts à y aller là, tout de suite", a déclaré le président russe en rappelant toutefois que la Russie vendait depuis longtemps des armes au régime du président Bachar al-Assad. "Nous fournissons déjà à la Syrie une aide assez sérieuse en équipement militaire, en formation de leurs troupes que nous armons", a-t-il ajouté, cité par l'agence Ria Novosti. 
 
Soutien russe en Syrie
Le chef de l'Etat russe n'a pas donné de détails sur le niveau ou les conditions de cette formation militaire ou sur la présence pour cela d'instructeurs russes. Les États-Unis ont indiqué jeudi vérifier des rumeurs prétendant que Moscou mène des opérations militaires en Syrie, avertissant que de telles actions, si elles étaient confirmées, seraient "déstabilisantes et contre-productives". 
(...)
 
 
Frappes américaines "inefficaces"
Vladimir Poutine, qui s'exprimait en marge d'un forum économique à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe, a également estimé que les frappes aériennes américaines contre les positions de l'EI étaient inefficaces. "Jusque-là, l'efficacité de ces frappes aériennes est faible", a-t-il déclaré. 

 

 

Bien sûr, la frontière entre des instructeurs, formateurs et conseillers d'une part, des troupes combattantes de l'autre, tout en étant bien réelle, n'est pas parfaitement nette.

 

Et il reste à voir ce que signifie "prématuré (...) y aller là, tout de suite". Manière diplomatique de signifier "Pas même en rêve !". Ou bien au contraire "Cette semaine non, on attend lundi prochain" ?

 

Sinon, sans surprise, les piques continuent, entre Etats-Unis qui avertissent que de telles actions de la Russie seraient "déstabilisantes", et le président russe qui accuse les bombardements américains d'être "de faible efficacité"

(il a raison, mais enfin le souligner fait partie de ces petites politesses que Washington et Moscou échangent si volontiers)

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,962
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...