Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre civile en Syrie


Recommended Posts

Si c'est de l'aide humanitaire comme en Ukraine ,on sait à quoi s'attendre pour la suite   

 

Perso, si la Russie s'implique directement en Syrie, je pense qu'elle prend un gros risque. 

Bachar et l'iran sont potes avec les russes et sont les ennemis des monarchie. Si la Russie vient directement défendre leurs intérêts, cela risque de donner à ces dernières une très belle occasion de rendre la monnaie de leur pièces de façon direct à la Russie sur leur propre terrain de jeu.

Les capacités russes aussi loin de chez eux, en territoire hostile risques d'être limitées. Sans compter que les usa pourrait en profiter pour eux aussi leur mettre la pression pour obtenir des concessions russes sur d'autres dossiers.

C'est donc une aventure risquée. 

Edit :

Sans oublier le facteur turque qui assurément ne restera pas les bras croisé alors qu'il s'agit de sa zone d'influence .

Edited by Drakene
Link to comment
Share on other sites

Si c'est de l'aide humanitaire comme en Ukraine ,on sait à quoi s'attendre pour la suite   

 

Perso, si la Russie s'implique directement en Syrie, je pense qu'elle prend un gros risque. 

Bachar et l'iran sont potes avec les russes et sont les ennemis des monarchie. Si la Russie vient directement défendre leurs intérêts, cela risque de donner à ces dernières une très belle occasion de rendre la monnaie de leur pièces de façon direct à la Russie sur leur propre terrain de jeu.

Les capacités russes aussi loin de chez eux, en territoire hostile risques d'être limitées. Sans compter que les usa pourrait en profiter pour eux aussi leur mettre la pression pour obtenir des concessions russes sur d'autres dossiers.

C'est donc une aventure risquée. 

Edit :

Sans oublier le facteur turque qui assurément ne restera pas les bras croisé alors qu'il s'agit de sa zone d'influence .

Pour l'instant, les Russes ne font que ce qu'ils font depuis des années : soutenir le régime pour éviter qu'il ne s'effondre militairement. Il n'y a pas d'envoi de gros contingents ou de livraisons massives d'armes lourdes. Rien qui ne puisse changer radicalement l'équilibre précaire qui semble commencer à s'instituer et à satisfaire tout le monde (les Kurdes à la frontière, les gouvernementaux au sud et sur la côte, l'EI au nord-est et à l'est, les rebelles dans les trous qui subsistent entre ces différentes zones).

Il ne faut pas oublier aussi que le timing est plutôt bon : les Saoudiens et leurs alliés sont englués au Yémen (où des armes russes leur font très mal), les Turcs sont pris dans une spirale de tensions qui pourrait bien déboucher sur un embrasement général et les Occidentaux sont pris ailleurs.

Link to comment
Share on other sites

Je doute qu'ils s'impliquent directement, ils doivent se douter qu'ils sont attendus au tournant,, comme ils l'ont fait en Ukraine, je pense qu'ils enverront une armée privé (ex soldat russe sous contrat) pour aider les locaux sous le chaperon des Service Secret FSB/RGU avec toute la logistique qui va bien.

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

L'ex-site nucléaire à Deir ez-Zor (détruit par un raid israélien en 2007) est actuellement sous le contrôle de quelle faction ?

Je suppose qu'il y a encore des matières fissiles sont encore enterrées là-bas.

Par rapport aux armes chimiques déjà utilisées au combat, c'est un soucis plus distant, mais quand même...
 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Les russes peuvent géré à visage découvert militairement en Syrie tout simplement parce que en cas de coup de pute des US ( je ne critique pas ,le monde s'est des coups tordus avec le sourire ) il peut y avoir des répercussions plus importante,surtout si on découvre du matos fourni par les US qui seraient donc tombé aux mains des islamistes.

donc il y a peut-être plus d'intérêt pour les russes d'être visible .

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il ne faut pas oublier aussi que le timing est plutôt bon : les Saoudiens et leurs alliés sont englués au Yémen (où des armes russes leur font très mal), les Turcs sont pris dans une spirale de tensions qui pourrait bien déboucher sur un embrasement général et les Occidentaux sont pris ailleurs.

Les contingents au Yémen sont assez ridicule actuellement. 

Les Turcs  sont chez eux pour ainsi dire .

Les occidentaux sont en Irak et en Syrie tous les jours.

Les russes sont loin d'avoir l'expérience occidentale des guerres au MO. Tous les protagonistes sont capables de mener la vie dure aux russes par proxy, pas besoin d'un gros engagement, ou de troupes au sol.

Même avec des ROE à la russe, je les vois mal arriver à se défaire efficacement de proxy en combat asymétrique. Ou faire mieux que les américains en Irak avec moins de moyens et d'expérience.

D'ailleurs je me demande qu'elle serait la réaction d'un autre acteur important de la région, à savoir Israel.

Link to comment
Share on other sites

Les contingents au Yémen sont assez ridicule actuellement. 

Les Turcs  sont chez eux pour ainsi dire .

Les occidentaux sont en Irak et en Syrie tous les jours.

Les russes sont loin d'avoir l'expérience occidentale des guerres au MO. Tous les protagonistes sont capables de mener la vie dure aux russes par proxy, pas besoin d'un gros engagement, ou de troupes au sol.

Même avec des ROE à la russe, je les vois mal arriver à se défaire efficacement de proxy en combat asymétrique. Ou faire mieux que les américains en Irak avec moins de moyens et d'expérience.

D'ailleurs je me demande qu'elle serait la réaction d'un autre acteur important de la région, à savoir Israel.

je pense qu'il ne faut pas sous estimer les russes en pensant que les américains ont plus l' expérience du MO .

n'oublions pas que la Tchétchénie fut une guerre qui n'a pas vu que des batailles rangées ,idem pour les autres endroits du Caucase ou les russes interviennent (Daguestan) .

Une fois les grosses batailles rangées effectué il fallait combattre les tchétchènes dans les montagnes et forêts du pays .

De plus il ne faut pas oublier une différence notable ,les russes ont l' armée syrienne pour assurer le gros du travail alors que les US en Irak ont certes fait une victoire à l' issu de l' offensive de 2003 tout en commençant déjà à s'embourber , et qu'ils ont démantelé l' armée irakienne ... Résultant une vague de militaire irakien animé la résistance des 2003 ...

Donc au vu de la situation en Syrie qui voit des lignes de front ,des offensives de part et d'autre on est loin d'une guerre de proxy pour l' instant ,surtout si le but est au final de tenir la Syrie utile tout en cassant un maximum la dynamique Daesh en lui reprenant des zones .

Les russes ont un avantage en comparaison des US en Irak ,ils ont une armée syrienne qui ne peu pas ce permettre de perdre du terrain car s'est la dernière limite avant de subir la vengeance si la rébellion et les islamistes gagnent la partie ,donc une situation de dos au mur même si elle a encore des capacités pour faire mal .

Celle-ci existe encore et a montrer que malgré des défections au départ ,elle est resté fidèle au régime.

Les US ont du recréer une armée entière en Irak avec des personnels largement moins qualifié que les cadres de l' ancienne armée de Saddam Hussein .

De plus même si pas visible les russes et iraniens ont fourni de manière discrète des cadres pour aider l' armée syrienne , pas dans les zones de combat (enfin si en ce qui concerne les iraniens ) .

Les US ce sont de facto trouvé en zone dangereuse des le début de la guerre ,avec une green zone à Bagdad... Ne pouvant faire confiance à une police et armée irakienne qu'ils ont pourtant créé...

Les russes si ils doivent agir ont déjà une zone sécurisé ,contrôler par le régime syrien et si ils doivent agir largement plus de sérénité pour atteindre les zones de contact en comparaison des US en Irak qui ce retrouver bunkerisé tout en ayant une population contre eux en plus de la rébellion irakienne . Donc pour défendre et assurer la limite de la Syrie utile pour le régime ,face à Daesh and co qui tient aussi une ligne de front rien de trop compliqué,pas de risque embourbement puisque l' armée syrienne assurera ce rôle .

Donc pour des actions limitées les russes ont une meilleure position en comparaison des US en Irak qui ce sont retrouvés seul contre tous.

Enfin voilà , il faut prendre en compte tout cela avant de parler de la supposé expérience américaine qui s'est faite en Irak ,puisque ceux-ci des le départ ce sont eux même paralysé en n'ayant plus le support d'une armée irakienne qu'ils ont eux même démonter au départ , alors qu'il y aurait mieux valu composé avec les anciens cadre de l'armée irakienne ,tout en faisant évoluer cette armée d'une manière évolutive .

Les russes ont pas ce problème avec une armée syrienne qui n'a plus qu'à continuer de combattre sous peine de subir la vengeance d'en face si ceux-ci gagnent .

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

En complément Gibbs le Cajun

L’intérêt de l’émission « C dans l’Air » d’Yves Calvi, sur la « 5 » avec des invités militaires et de spécialistes du Moyen-Orient, à été démontré par les argumentations présentés par lesdits invités.

1° - Les reconnaissances et les futures frappes en Syrie de l’aviation Française vont de paires avec les frappes de la RAF (Royal Air Force) Britannique et Australiennes.

2° - Le Président Russe Vladimir Poutine  (et la Fédération de Russie) ont toujours un coup d’avance sur l’échiquier International et au Moyen-Orient.

> Le président Poutine ne veut pas entendre parler de DAESH au nom de l’intégralité et des menaces pesants sur les Républiques de la Fédération Russe à caractères musulmanes. Nous devons nous rappeler comment la guerre contre la Tchétchénie fut menée avec une férocité sans pareil.

> Il a donc décidé, sinon  d’intervenir au Nord de la Syrie, du moins  de protéger de DAESH, voir nettoyer cette zone fondamentale pour les intérêts Russes en Syrie.

> Il semble que des compromis soit de mise entre USA, Russe, Grande-Bretagne et peut-être Français. Il est possible que le Président Poutine ne soit plus un inconditionnel  du Président Syrien, mais que les intérêts Russes en Syrie sont fondamentaux et resteront, d’où aussi la démonstration de forces en Syrie du Nord.

> Compromis qui pourrait s’appliquer au problème Ukrainien (neutralisation) ou la situation – comme par hasard- semble s’améliorer. L’économie de la Fédération Russe va très mal et il est urgent – tant pour l’Europe de l’Ouest – que pour la Fédération Russe, que les embargos cessent.

3° - Les militaires présents sur le plateau ont démontrés l’absurdité – pour la France du moins et les chancres qui claironnent cette possibilité – de s’engager avec quelques forces terrestres en Syrie. Notre pays n’à plus aucune réserve pour cela étant donné qu’avec le plan « Sentinelle » qui est une hérésie sur le plan militaire en ponctionnant les dernières réserves disponibles, cela soit tout bonnement pas possible en l’état.

> Il faudrait plusieurs années pour venir à bout de DAESH avec pour citation – lors de l’intervention en Irak par la coalition américaine contre Saddam Hussein - la prise de Bagdad en vingt jours (guerre conventionnelle) et 9 mois de combat par la suite (période d’insurrection et de guérilla) pour reprendre Faloudja. Il faudrait au bas mot, 100.000 hommes avec des mixités complémentaires avec des forces locales parant des langages différents et des « milices » anti Président Syrien, pro Président Syrien, etc.

> Pour le moment, la Turquie frappe le PKK Kurde pour l’essentiel au lieu de DAESH et le les forces du Président Syrien frappe les opposants (la plus forte armée sur le terrain qui tient des villes importantes) au lieu de DAESH et dont cette entité  frappe également ces derniers au lieu des forces du Président Syrien !

> Et nous avons de solides imbéciles pour démonter au nom de tout ce que l’on voudra, qu’ils nous faillent aller combattre en Syrie.

 

C'est un résumé de l'émission en question.

Janmary

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La Tchétchénie est un mauvaise exemple, les russes jouent à domicile, ils ont été particulièrement féroces et malgré cela il faut attendre 2009 pour que la phase de contre insurrection se finisse. Il leur en a couté entre 5 à 12.000 pertes selon les estimations. J’espère pour eux que ce n'est pas qui les attends en Syrie ou les forces qu'ils doivent affronter sont 10 fois supérieurs en nombre, sur un territoire plus important.

 

Les russes ont un avantage en comparaison des US en Irak ,ils ont une armée syrienne qui ne peu pas ce permettre de perdre du terrain car s'est la dernière limite avant de subir la vengeance si la rébellion et les islamistes gagnent la partie ,donc une situation de dos au mur même si elle a encore des capacités pour faire mal .


Les USA ont en Irak une armée plus conséquente et mieux équipé que l'armée syrienne. Pourtant en Syrie comme en Irak cette armée ne peut finalement tenir que sont "réduit ethnique".

Les occidentaux laisseront peut-être les russes tranquilles s'ils ne sortent pas du réduit d'Assad. Mais ni la Turquie ni le CCG, au minimum, ne vont rester sans rien faire, l'affaire est trop bonne pour eux.

Link to comment
Share on other sites

En complément Gibbs le Cajun

L’intérêt de l’émission « C dans l’Air » d’Yves Calvi, sur la « 5 » avec des invités militaires et de spécialistes du Moyen-Orient, à été démontré par les argumentations présentés par lesdits invités.

1° - Les reconnaissances et les futures frappes en Syrie de l’aviation Française vont de paires avec les frappes de la RAF (Royal Air Force) Britannique et Australiennes.

2° - Le Président Russe Vladimir Poutine  (et la Fédération de Russie) ont toujours un coup d’avance sur l’échiquier International et au Moyen-Orient.

Effectivement Pierre Servant a dit que la Russie a toujours un coup d'avance. Comment l'avait-il dans son esprit ? C'était peut-être un raccourcis.
Je trouve que c'est très discutable. Si la Russie avait un coup d'avance, elle n'attendrait pas la dernière minute pour bouger afin de défendre ses intérêts. J'ai l'impression que c'est ce qui se passe actuellement. Si la Russie veut garder la Syrie dans son giron, c'est maintenant ou jamais. Ce coup d'avance est très tardif.

Que la Russie soit pleine de surprises, je l'accorde. Mais c'est un coup d'avance ou une connerie d'avance ? On peut s'interroger pour l'Ukraine par exemple et actuellement la Russie cherche à se sortir de se merdier.

Coup d'avance ou pas, pour trouver une solution en Syrie la Russie peut être une des principales clés.

 

3° - Les militaires présents sur le plateau ont démontrés l’absurdité – pour la France du moins et les chancres qui claironnent cette possibilité – de s’engager avec quelques forces terrestres en Syrie. Notre pays n’à plus aucune réserve pour cela étant donné qu’avec le plan « Sentinelle » qui est une hérésie sur le plan militaire en ponctionnant les dernières réserves disponibles, cela soit tout bonnement pas possible en l’état.

C'est sûrement une hérésie sur le plan militaire, mais je pense que ce n'est pas une décision militaire et donc que ce n'est pas sous cet angle qu'il faut l'analyser. C'est une décision politique. Pas "politique politicien", politique. Faut se remémorer la situation qu'il y avait après les attentats du 7 janvier de cette année plus la prise d'otage suivante etc. Ça pouvait sérieusement dégénérer et il fallait calmer les esprits. Ça peut encore dégénérer s'il y a un nouvel attentat. Chacun son avis, mais pour moi c'est sous l'angle politique (impact sur l'opinion public) qu'il faut juger cette décision et pas militaire.

 

Link to comment
Share on other sites

La Russie ne pouvait intervenir massivement que pour aider une victime ... pas un bourreau.

Pendant que les force loyaliste gagnait, une intervention russe aurait été tres tres mal venue et mal vu, aussi bien coté pétromonarchie, Turquie, et occident.

Ici poutine vient sauver les chrétien d'orient victime de l'invasion islamiste "barbare", qui menace à moyen terme les satellites de la Russie. ... personne ne peut vraiment lui reprocher, ni dans les mots, ni dans les actes :lol:

Peut importe qu'il sauve ou pas le régime ... ici ce sont les bonne intention qui compte.

Pendant que l'occident soutien les islamistes ... poutine défend les chrétiens ... le symbole est superbe.

Je dis pas non. Mais c'est pas vraiment un coup d'avance.

Link to comment
Share on other sites

Pourtant il y a quelques jours personne n'aurait parié un kopek dessus ... tout le monde envisageait les turcs entrer en premier.

Que ce soit une surprise oui.

Mais en quoi c'est un coup d'avance ? Tu parles des Turcs, mais à ma connaissance ils ne veulent pas intervenir au sol. C'est un coup d'avance mais par rapport à quoi ? Est-ce que la coalition se sent obligée de réagir pour rattraper un retard ? Je ne crois pas.

La difficulté actuellement est qu'on connait mal les intentions de la Russie, ainsi que la réception des actions actuelles de la Russie, (et beaucoup d'autres choses) pour dire si c'est vraiment un coup d'avance.

Edited by web123
Link to comment
Share on other sites

l'Autorité Palestinienne aurait fait savoir qu'elle s'opposait à tout principe d'autonomie culturelle des régions Kurdes et encore plus de leur indépendance qui serait un "couteau dans le dos des peuples arabes". Confirmant par ceci que tout comme le Hamas elle vise bien la création d'une zone mono ethnique et sunnite ( et donc la destruction d'Israël mais aussi des minorites comme semble le faire Daesh... qui pourtant ne veut pas se limiter à des combattants arabes.). J'ai vu cette information délirante dans un lien sur une page Kurde et je peux fournir la source initiale  mais je n'en connais pas la crédibilité.

 

Si ça se confirme je comprends bien peu les soutiens ni arabes ni sunnites de l'autorité Palestinienne.

 

Je pensais acquis qu'à la fin de ce conflit le Kurdistan naisse enfin ( sous forme de partition de l'Irak et de la Syrie et de sanction pour l'ensemble de l'oeuvre Turque ( oui je pensais que les américains ouvrirait les yeux)) mais les discours de tous les responsables ces derniers jours ça a l'air " maintenir le statut qu'on en virant Bachar". Histoire que ça répète dans dix ans ?

Edited by Coriace
Link to comment
Share on other sites

Sunnite c'est une religion pas une "ethnie" ...

Il suffit de voir les "plan" de la "Grande Syrie" Bilad el Cham pour comprendre les objectif de Daesh du moins de sa communication.

Syrie, Liban, Palestine, Jordanie, une partie de la Turquie - la Cilicie notamment et Chypre aussi sur certain délire -, et une partie de l'Irak, et la partie Sinai de l'Egypte. Ensemble anciennement culturellement homogène et détruit par la colonisation.

Edited by g4lly
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

 Pour le moment, la Turquie frappe le PKK Kurde pour l’essentiel au lieu de DAESH et le les forces du Président Syrien frappe les opposants (la plus forte armée sur le terrain qui tient des villes importantes) au lieu de DAESH et dont cette entité  frappe également ces derniers au lieu des forces du Président Syrien !

 

Et la coalition arabe tape sur les rebelles Houthis au Yemen plutot que sur Daesh. C'est d'ailleurs assez "marquant" comme la Turquie et les pays du Golfs sont plus prompt à aller taper sur d'autres mouvement que sur L'EI...
 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Et les peuples "arabes" c'est pas une ethnie? Les Kurdes sont majoritairement Sunnites, c'est pas en ça qu'ils posent donc problème à l'Autorité Palestinienne.

 

Le texte initial viendrait de là http://elkashif.net/site/news/11630 mais je ne parle pas Arabe et je ne sais même pas si ce site est réellement un site fiable chez les Palestiniens.

 

Edit ; Dino c'est assez logique. Ils ont une forte population Islamiste (à voir en Jordanie par exemple) et taper sur Daesh aux côtés des occidentaux pourrait créer des tensions internes. Alors que massacrer du Chiite, pas de problème :). Mais ce sont nos amis, donc il ne faut pas le dire.

 

Edited by Coriace
Link to comment
Share on other sites

La Tchétchénie est un mauvaise exemple, les russes jouent à domicile, ils ont été particulièrement féroces et malgré cela il faut attendre 2009 pour que la phase de contre insurrection se finisse. Il leur en a couté entre 5 à 12.000 pertes selon les estimations. J’espère pour eux que ce n'est pas qui les attends en Syrie ou les forces qu'ils doivent affronter sont 10 fois supérieurs en nombre, sur un territoire plus important.

 


 

 Pour moi non , l'exemple est concret puisqu'il me en évidence que cette guerre bien que joué à domicile à montré que les russes  sont allé jusqu'au bout de ce qu'ils avaient décidé , connaissant effectivement des pertes mais sans que cela ne freine leur volonté d'aboutir à quelques choses .

Certes ce quelques chose s'appel Kadyrov ( oui s'est sûr s'est pas le top pour les tchétchènes ) mais pour les russes s'est une certaine stabilisation dans le Caucase pour le moment .

Les USA quand à eux ont voulu de facto quitté l'Irak et les pb du Moyen-Orient , en laissant l'Irak dans une position tellement délicate que l'on en est venu à voir un désastre avancée l'été dernier .

En 9 années les américains ont perdu 4489 tués ( et sans compté les blessés sauvé du fait d'une meilleure organisation sanitaire en comparaison des russes ) , 300 pour les alliés ,sans compté les pertes des société privées ( 1554 ) ,les tribus/miliciens sunnites ( 1002 ,tués , 1328 blessé )  .

Ont montent à 7345 tués (pour les blessés ben faut compté encore plus )  pour un gain pas terrible au bout de 9 ans ,puisque l'on voit une nouvelle force naître avec l'ISI ,Daesh and co tout en ayant un gvt qui a agrandi le fossé entre chiite et sunnite .

Donc le ratio pertes au final est aussi balayé aisément comme il en va de même avec  la qualité matériels et armement ,technologique ,logistique etc ... au vu du résultat en Irak en ce qui concerne les américains question but atteint .

En Syrie , pour tenir la partie utile et réduire des points d'abcès islamistes (donc limité ) , en résorbant les poches et saillant des islamistes s'enfonçant dans la partie utile  ,les russes en aidant les syriens de Assad peut permettre d'arrivé à une situation politique avec les poches rebelles , voir à terme une évolution vers un départ de Assad .

L'intérêt est surtout à long terme de gardé une certaine Syrie utile , certes plus petite mais équilibré avec au niveau confession qui arrive à vivre ensemble .

800px-Syrian_civil_war.png

Militairement ,ce n'est pas un risque énorme pour les russes  puisque de facto ils sont du genre à assumer de perdre du monde si l'enjeux en vaut le coup avec une possibilité de reboosté une armée syrienne pour cela .

Les syriens resteront en pointe mais ils savent qu'ils sont dans une situation de blocage ,et que les russes peuvent-être une solution du fait de leur position ,ayant acquit en quelque sorte le "monopole" de ne pas s'être disons compromis en terme de visibilité dans le soutien d'une rébellion comme l'ont fait les occidentaux et qui a perdu la main et vu la majorité du terrain perdu être occupé par les mouvances islamistes sunnite .

De plus si les russes interviennent , s'est l'ouverture d'une pression sur l'Ouest de la zone qui est devenu la raison d'être des islamistes qui rêvent d'un état/califat chevauchant la Syrie et l'Irak qui verra l'ISIS ,Daesh subir une pression qu'ils ne pourront pas géré en ayant deux fronts à gérer ,cela pouvant amené à une action plus offensive venant du gvt irakien avec l'aide des occidentaux et iraniens .

Au fond , les iraniens ce retrouvent à aidé les syriens aux côté des russes tout en aidant les irakiens au côté des américains même si cela reste en mode limité question relationnel avec les US .

Moi je vois surtout une chose ,les russes ont toujours n'ont jamais eu à réajusté leur politique au Moyen-Orient alors que les USA ben si au vu du changement de politique en ce qui concerne l'Iran .

Donc je reste persuader que les russes ont très bien compris qu'ils ont un tas de facteur permettant de faire une guerre ,avec des moyens limités mais quand même conséquent au vu de la situation tout en y gagnant sur le long terme avec une image de défenseur face à l'Islam radical ,que ce soit en direction de la communauté internationale ou de l'opinion russe .

J'observe que les russes ont sûrement plus appris de leurs erreurs avec l'Afghanistan que les USA avec la guerre au Vietnam ,au vu de cette fin du 20°siècles et début du 21°siècles en ce qui concerne les USA ,au vu des guerres menés depuis par les américains .

Les américains ont en fait servi sur un plateau la région à une nouvelle donne géostratégique qui au départ n'était pas celle prévue en ce qui concerne ce que eux voulaient ... 

Au départ n'oublions pas que le but derrière l'excuse que l'Irak soutenait al quaida était de ce positionné autour de l'Iran ,  au lieu de gérer la guerre en Afghanistan qui restait justifié du fait du 11 septembre ,  ils ont voulu avancé des pions sur un mensonge pour assouvir une géostratégie mené par des faucons ...

Al quaida n'était qu'une petite mouvance ,et au final elle s'est vu évoluer sur une force capable de prendre des territoires en Syrie et en Irak ,et cela après la politique mené par les USA dans la région ... 

Les américains ( et nous maintenant ) ce faisant même entubé par leurs amis des pétro monarchies ... qui ont toujours était là pour foutre le bordel ...

Les russes eux n'ont rien déstabilisé dans la région en ce tenant à une politique qui n'a pas bougé d'un iota .

Moi je crois que pour des objectifs limité en Syrie , les russes sont loin de ce retrouvé dans une guerre de proxy vu que les islamistes tiennent des lignes de front , leurs ressources étant pas mal usée dans le fait de tenir ces lignes dans une guerre "classique" .

Une fois ces poches/saillant islamistes détruite , avec un réajustement de la nouvelle "frontière" les russes seront bien en retrait par rapport à un risque de proxy , les islamistes ce retrouvant dans un étau entre la Syrie utile et l'Irak .

Et il sera difficile pour un califat islamique de tenir dans la durée avec ces conditions ,car pour exister il faut avoir une position viable , et ce retrouvé cantonné alors qu'on vit sur un tas de ruine bien compliqué pour ce faire .

Pour la rébellion syrienne sa sera aussi le moyen de ce dissocié des islamistes ,et politiquement être vu comme plus à même de discuter avec le régime syrien ,qui devra lui aussi composé , étant donné qu'on est dans une donne de blocage .

 

 

 

 

 

Les USA ont en Irak une armée plus conséquente et mieux équipé que l'armée syrienne. Pourtant en Syrie comme en Irak cette armée ne peut finalement tenir que sont "réduit ethnique".

Les occidentaux laisseront peut-être les russes tranquilles s'ils ne sortent pas du réduit d'Assad. Mais ni la Turquie ni le CCG, au minimum, ne vont rester sans rien faire, l'affaire est trop bonne pour eux.

 

Hum non car de fait , malgré une armée conséquente et mieux équipé  la nouvelle armée irakienne s'est faite carrément mise en déroute , voyant les américains devoir revenir en catastrophe pour éviter de voir les islamistes dans les faubourg de Bagdad .

L'Armée syrienne du régime tient quand même depuis longtemps sans avoir vu Damas être menacé directement ,et cela malgré un équipement ancien et des pertes importante .

Les russes ont compris que la carte du Moyen-Orient va changé et que leurs intérêts dans la région passe par la Syrie ,même si ce pays ce voit réduit territorialement ,ils n'en demeurent pas moins un point d'ancrage dans leur politique dans la région ,et cela tout simplement parce qu'ils seront ceux qui n'auront pas laissé ce pays malgré une situation explosive .

En ce qui concerne la Turquie , je pense que les moindres tentative de nuire aux russes même si ils ne tiennent que le réduit Assad peut largement être contre productif ,car les russes peuvent aussi joué une carte qui ferait mal aux turcs , une aide ( armes/munitions uniquement )au profit des kurdes .

http://www.ifri.org/fr/publications/enotes/russieneivisions/kurdes-un-relais-dinfluence-russe-moyen-orient

Enfin voilà je pense qu'on sous estime que les russes ont peut-être bien plus de cartes en leur mains qu'on ne le pense en ce qui concerne le Moyen-Orient , fruit d'une politique peut-être plus pragmatique qu'on ne le pense .

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

 

Hum non car de fait , malgré une armée conséquente et mieux équipé  la nouvelle armée irakienne s'est faite carrément mise en déroute , voyant les américains devoir revenir en catastrophe pour éviter de voir les islamistes dans les faubourg de Bagdad .

L'armée irakienne se porte bien, c'est seulement qu'elle n'a jamais quitté le sud du pays. Les troupes envoyées au nord étaient livrées à elle même (pour rappel, elle devait se servir chez les habitants pour manger, ne recevait pas de munitions ou de renforts), d'ailleurs l'EI s'est retrouvé bloqué une fois face à d'autres forces que cette division de va-nu-pieds.

 

L'Armée syrienne du régime tient quand même depuis longtemps sans avoir vu Damas être menacé directement ,et cela malgré un équipement ancien et des pertes importante .

Damas est toujours menacé et ce depuis le début du conflit :

10:33, 20 June 2015

Rif_Damashq.svg

Sinon cela se bat toujours aux portes de la capitale, l'EI aimerait bien s'imposer dans ce coin là :

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/09/02/a-damas-combats-entre-l-etat-islamique-et-factions-rebelles_4743344_3218.html

Link to comment
Share on other sites

L'armée irakienne se porte bien, c'est seulement qu'elle n'a jamais quitté le sud du pays.

Tu arrives à écrire çà sérieusement ?

Non seulement les 15/20 000 combattants qui "tenaient" Mossoul ont pris leurs jambes à leur cou ( officiers en tête ) face à 1000/2000 djihadistes mais toutes les tentatives de reprendre des villes en zones sunnites ont échoué

Les autorités ont même été obligés d'engager des milices chiites pour stopper les djihadistes 

   

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...