Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre civile en Syrie


Recommended Posts

La Russie construit une piste d'atterrissage à Lattaquié, selon l'OSDH  (bon c'est l'OSDH donc à voir)

http://www.lorientlejour.com/article/944026/la-russie-construit-une-piste-datterrissage-a-lattaquie-selon-losdh.html

 

Bon si ça se confirme, que vont-ils déployer ? des SU-34 (ça aurais de la gueule), SU24M ? je pense pas des SU 25 car trop risqué de se faire descendre.

 

Bientôt en Syrie?

https://farm1.staticflickr.com/587/21121460436_54e563f925_b.jpg

 

 

Des Su-25 et des hélicos pour l'appui feu basique quotidien et quelques avions "haut de gamme" pour les attaques avec PGM et pour dissuader les voisins dès fois que .......

Une frégate lance-missile aussi

 

 

Franchement un peu d'artillerie correctement guidé et un peut d'engin de bombardement/reco et sur la plupart des front la messe sera dite tant l'opposition est bordélique. Le probleme des loyaliste c'est de se ménager des zone cohérentes défendables.

 

Je doute que les russes prennent le risque d’envoyer des helicos et des avions faire du CAS tant ils dégustent dans ce genre de conflit et ce serait prêter le flanc aux sponsors des rebelles qui leur livreraient encore plus de manpads.

L’artillerie comme on l’a vue en Ukraine serait peu vulnérable en plus d’être un apport très significatif.

 

D'une manière général c'est toujours étonnant de voir la négligence dont est l'objet cette arme malgré son exceptionnelle efficacité, et plus encore rapport qualité/prix imbattable. C'est aussi ironique quand on sait que la guerre "moderne" comme on l'entend a commencé avec les bouches à feu. Peut être que c'est pas aussi sexy que les chars et les avions. Les militaires sont aussi des victimes de la mode :combatc:.

 

Edited by Shorr kan
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Pour encager des zones, le mieux c'est le LRM. Plus quelques batteries d'artillerie lourde.

Quelques batteries de Smerch ...

 

 

 

 

 

 

Je doute que les russes prennent le risque d’envoyer des helicos et des avions faire du CAS tant ils dégustent dans ce genre de conflit et ce serait prêter le flanc aux sponsors des rebelles qui leur livreraient encore plus de manpads.

L’artillerie comme on l’a vue en Ukraine serait peu vulnérable en plus d’être un apport très significatif.

 

D'une manière général c'est toujours étonnant de voir la négligence dont est l'objet cette arme malgré son exceptionnelle efficacité, et plus encore rapport qualité/prix imbattable. C'est aussi ironique quand on sait que la guerre "moderne" comme on l'entend a commencé avec les bouches à feu. Peut être que c'est pas aussi sexy que les chars et les avions. Les militaires sont aussi des victimes de la mode :combatc:.

 

Je me questionne sur l'utilité de construire (ou agrandir) une piste par les russes si c'est pas pour y déployer des avions de chasses. L'aéroport de Lattaquié sert déjà à acheminer du matériel par avion cargo. Il faut déjà une piste costaud pour accueillir des AN 124, je vois pas les russes se mettre à construire une telle piste. Pour moi si il construise une base aérienne c'est pour y déployer des chasseurs à l'abri des regards et éviter les éventuelles traître/espion dans l'armée Syrienne.

Link to comment
Share on other sites

Déclaration de Serguei Lavrov sur la coalition anti EI

"L'analyse des frappes effectuées par l'aviation des pays faisant partie de la coalition dirigée par les Etats-Unis donne une étrange impression. On a parfois la sensation qu’outre l'objectif déclaré, la lutte contre l'EI, il y a quelque chose d'autre dans les tâches de cette coalition", a déclaré M.Lavrov.

"Certains de nos collègues des pays faisant partie de la coalition disent avoir parfois des informations précises sur les positions de l'EI, alors que le commandant de la coalition (naturellement, les Etats-Unis) ne donne pas son feu vert pour porter une frappe", a expliqué le chef de la diplomatie russe. 

Link to comment
Share on other sites

ça c'est de la langue de pute Mr. Lavrov où je ne m'y connais pas :laugh:.

Je pense qu'il doit suggérer que les frappes ariennes de la coalition évitent soigneusement les cibles qui pourrait donner un avantage à l'armée syrienne.

Et il continue la petite musique "l'EI est une création des Etats-Unis soutenue par la CIA" pour ceux qui l'aiment..

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Vidéo des très violents combats dans le nord-est de Damas, après l'offensive des rebelles de la Ghouta menés par Jaysh al Islam :

 

Apparemment c'est une offensive qui a été préparée depuis plusieurs mois et qui implique plusieurs milliers de combattants, y'a peu de communications des deux côtés mais les rebelles semblent avoir faits de sérieux gains en prenant des positions stratégiques proche de la prison d'Adra ainsi que vers Harasta d'ou ils menacent maintenant directement le quartier de Dhahiyat al-Asad qui a du être en grande partie évacuée. Ils contrôlent également maintenant quelques kilomètres de la stratégique autoroute reliant Damas et Homs.

Le régime a réagit en faisant venir pas mal de renforts notamment de Zabadani. 

Edited by Barristan-Selmy
Link to comment
Share on other sites

@ Ioki

Non seulement les 15/20 000 combattants qui "tenaient" Mossoul ont pris leurs jambes à leur cou ( officiers en tête ) face à 1000/2000 djihadistes mais toutes les tentatives de reprendre des villes en zones sunnites ont échoué

Les autorités ont même été obligés d'engager des milices chiites pour stopper les djihadistes 

 

En effet Ioki.

Pierre Servant à expliqué le "pourquoi" de ces peurs entrainant ces fuites massives.

Avec un bulldozer protégé par des plaques -sinon de blindage, du moins anti-balles - charge dans les rangs de l'Armée Irakienne et se font sauter avec. Les techniques kamikaze sont de retour.

Cela provoque un double effet, d'une part des effectifs de DAESH des plus faibles dans l'offensive ainsi pratiquée, et d'autre part, une peur panique chez les Irakiens malgré des effectifs très, très  largement supérieurs aux combattants adverses avec une peur  décuplée par la  décapitation des prisonniers.

Il a fallu attendre plus d'une année pour que l'armée Irakienne reçoive des "anti-chars" de la part des États-Unis.

La peur est irraisonnée et s'auto-amplifie au combat comme nous l'avons constatée pour nombre de guerres.

Janmary

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Un rappel utile à la compréhension générale de la guerre civile syrienne.

"Al-alawî fî t-tâbout wa al-masîhî fî Bayrout"

"L'alaouite dans le cercueil et le chrétien à Beyrouth"

était un slogan des manifestations anti-Assad en 2011.

 

Un article de fond sur les alaouites et leur situation en Syrie, datant de 2012 mais toujours intéressant. Par exemple ce rappel des événements du début des années 1980 :

Cela rappelle le mouvement qui eut lieu lors de la révolte des Frères musulmans, entre 1979 et 1982, où des milliers d’Alaouites fuirent Alep pour trouver refuge à Lattaquié. Le souvenir de ces événements est douloureux en Syrie : ce fut le massacre de Hama, les exécutions massives dans la prison de Palmyre, les milliers d’arrestations arbitraires de la part du régime et de la part des Frères musulmans, l’assassinat des cadets alaouites de l’école militaire d’Alep, les attentats dans les bus à destination de Lattaquié et le meurtre de nombreux civils en raison de leur appartenance à la communauté alaouite. Les commanditaires des assassinats affirmaient qu’ils éliminaient des membres du régime et non des Alaouites, il est vrai que d’autres membres de l’armée et du Baath furent assassinés durant cette période indépendamment de leur appartenance communautaire, mais les Alaouites constituaient néanmoins des cibles privilégiées. La lutte contre le régime et la haine communautaire allaient de pair pour les Frères musulmans.

 

Aussi, cet article de Renaud Giraud, datant de début 2012 également, toujours aussi intéressant :

Pourquoi les chrétiens de Syrie (10% de la population) sont-ils aujourd'hui tous derrière Bachar? C'est parce qu'ils n'ont aucune envie de connaître le sort des chrétiens d'Irak, poussés à l'exode après que la «démocratie» y fut installée par l'invasion militaire américaine de 2003. Les chrétiens d'Irak ont appris à leurs dépens qu'on pouvait trouver pire que la dictature politique: l'anarchie. Et qu'on pouvait trouver encore pire: la guerre civile. Du temps de Saddam, les chrétiens, comme tous les autres Irakiens, étaient privés de liberté politique. Mais ils pouvaient pratiquer leur religion ouvertement et envoyer leurs enfants à l'école sans craindre pour leur sécurité. Ce n'est plus le cas dans le Bagdad d'aujourd'hui.

(...)

 

En Syrie, les insurgés islamistes armés se rallient au mot d'ordre: «Al-alawî fî t-tâbout wa al-masîhî fî Bayrout» (l'alaouite dans le cercueil et le chrétien à Beyrouth). C'est regrettable, mais c'est comme ça.

Si demain le régime de Bachar s'effondrait, il ne fait guère de doute que ce sont les islamistes qui y prendraient le pouvoir. La vengeance contre les alaouites, les chrétiens et les druzes y serait terrible. La liberté religieuse serait balayée en Syrie. La démocratie est toujours fille de la réforme, de l'évolution lente, jamais de la révolution violente.

 

Pour un petit aperçu supplémentaire sur ceux que les diplomaties occidentales soutiennent en Syrie, ces gens de l'Armée syrienne libre qui sont contre Assad tout en n'étant pas affiliés à l'Etat Islamique, voici les réactions des habitants d'Antioche (Turquie, proche de la frontière syrienne) au spectacle de ces gens protégés par leur gouvernement et circulant dans leur ville

Cinquante mille Syriens, fuyant la répression du soulèvement contre Bachar al-Assad, ont trouvé refuge dans quatre camps autour de la ville. Leur présence alimente tensions et suspicions, particulièrement chez les chrétiens et les alaouites, la branche de l'islam chiite à laquelle appartient le clan du dirigeant syrien.

(...) Un autre se plaint des combattants de l'Armée libre syrienne (ALS), qui utilisent la Turquie comme base arrière et se promènent armés en ville. Un jeune montre sur son ordinateur la vidéo d'un homme de l'ALS, qui se promène en ville, en scandant : « Les alaouites au cercueil et les chrétiens à Beyrouth ! »

(...) D'autres habitants d'Antakya affirment avoir vu en ville des djihadistes libyens et afghans en transit pour la Syrie. « La présence d'extrémistes au sein de l'ALS nous fait peur, déclare un patron de café. Ils sont remplis de haine envers Assad et tous les alévis. Notre gouvernement les soutient et les arme. Qui les empêchera de retourner leurs kalachnikovs contre nous ? »

(...) Les chrétiens de la ville, une communauté de 1 500 âmes, se sentent aussi menacés.

Les alaouites (alévis en turc) sont nombreux en Turquie. Alors des réfugiés syriens, affiliés à l'ALS, qui circulent armés, et répètent leur slogan "Les alaouites au cercueil et les chrétiens à Beyrouth" ! Pas étonnant qu'ils soient troublés.

Ils ne sont sans doute pas mécontents d'en voir partir une bonne partie en direction de l'Europe... :angry:

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un slogan tellement populaire que y'a très peu de vidéo ou on le voit effectivement prononcé surtout dans les manifestations de 2011. Par contre les milliers de slogans/chansons/cris des manifestants qui appelaient à l'unité du peuple syrien toutes confessions confondues et ne s'en prenaient qu'a la mafia que représente les Assad, ceux la on les oublient forcément comme certains alaouites et chrétiens qui manifestaient également.

C'est un peu comme les violences manifestantes qu'on met en avant alors qu'elles étaient minoritaire pour essayer de justifier la répression totalement disproportionnée et d'une violence inouïe du régime qui a été jusqu'a entre autre dés les premiers jours mutiler et torturer à morts des gamins  ( sunnite évidemment ) pour seulement avoir écrit des graffitis anti-gouvernement sur des murs.

 

Petit rappel utile également de qui a commencé la violence de masse contre les civils, qui forcément étaient dans leurs très très grande majorité sunnites et visés pour beaucoup car ils l'étaient sunnite, mais bon c'est pas une minorité donc tans pis :

“We’ve Never Seen Such Horror” Crimes against Humanity by Syrian Security Forces - June 1, 2011

https://www.hrw.org/report/2011/06/01/weve-never-seen-such-horror/crimes-against-humanity-syrian-security-forces

Syria: Crimes Against Humanity in Homs - November 11, 2011

https://www.hrw.org/news/2011/11/11/syria-crimes-against-humanity-homs

 

Au final aujourd'hui même après presque 4 ans et demie de guerre violente ou des factions ultra extrémistes ont vu le jour et sont des devenus des acteurs majeurs et ou on est souvent dans un véritable affrontement chiite/sunnite, les alaouites qui sont dans leurs cercueils le sont majoritairement car ils sont morts au combat et les chrétiens et autres minorités, même si certains ont du fuir/être chassé de chez eux ne sont pas encore, et j'espère jamais, dans leur majorité à Beyrouth.

Par contre le fameux slogan des pro-Assad qui était : "Assad, ou on brûle le pays", lui malheureusement il c'est totalement réalisé et pas par l'effet du saint esprit. C'est pas non plus comme si le régime n'avait pas totalement joué a fond la carte ( même si il est pas le seul ) de la division communautaire/religieuse depuis bien avant la révolte et même durant le conflit au risque de créer un véritable risque en retour pour sa communauté et les minorités, mais bon si les Assad pensaient a autre chose qu'a eux même et leurs proches cercles d'alliés ça se saurait.

Je vais citer également Fabrice Balanche :

 

C'est sur que quand tu finis en Turquie avec ta famille dans une tente en ayant tout perdu  et que ton ancien quartier sunnite ou mixte à Homs par exemple est maintenant totalement aux mains d'alaouites et de chrétien tu peux avoir un peu les boules surtout quand tu sais que c'est exactement ce que le régime voulait. Ça peut en faire tomber pas mal dans la haine pure et aveugle également malheureusement.

Mais bon ton article date de 2012 et depuis j'ai pas entendu parler de massacre de minorité dans cette belle ville d'Antioche, encore une fois on se demande si ces soi disant combattants de l'ASL étaient très nombreux a crier ce genre de slogan dans les rues.

Link to comment
Share on other sites

En général le point de vue de Balanche est tombé juste depuis le début du conflit mais j'aimerai bien savoir d'ou il sort cette histoire d'expulsion de sunnites? Rien dans la communication du régime n'indique ce type nettoyage ethnique. 1 an et demi après cette interview la victoire finale du régime est très loin d'être certaine aussi.

Une remarque aussi concernant le caractére criminel du régime (qui hors de doute entendons nous bien) . Sa conduite repose dès le début sur le fait que des forces étrangères veulent renverser le régime et ce dès avant le début des manifestations. Je ne dis pas cela comme justification de ses actions mais pour monter que tout cela fait système et que les attitudes des uns et des autres se correspondent. Les exemples précédant de Khadafi et Sadam Hussein rendant la suite prévisible...

Link to comment
Share on other sites

Faut dire qu'en 2014, fallait le faire pour deviner ce qui allait se passer cette année^^

 

Ici par exemple : http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/middleeast/syria/10195849/Bashar-al-Assads-militias-cleansing-Homs-of-Sunni-Muslims.html

C'est le plan depuis un petit moment maintenant, d'essayer de changer la démographie de la sorte de bande ouest du pays que le régime, l'Iran et maintenant la Russie veulent garder a tout prix sous contrôle, pour qu'elle soit plus favorable au régime. D'ailleurs à Zabadani, une fois la ville tombée, elle qui était un des lieux forts et symbole de la révolution et une ville majoritairement sunnite verra certainement les civils étant restées malgré le siège et la bataille expulsés et un effort sera certainement fait pour rendre la ville plus loyale au régime avec l’installation de minorités, c'est d'ailleurs en partie ce qui aurait fait capoter les négociations selon les rebelles : http://www.aljazeera.com/blogs/middleeast/2015/08/syrian-deal-population-swap-ethnic-cleansing-150815160046670.html

Edited by Barristan-Selmy
Link to comment
Share on other sites

Il ne s'agit pas d'une expulsion du pays et rien ne dit que l'expulsion ne sera pas suivis d'un retour avec le retour du calme. D'ailleurs il s'agit la des attitudes "post-combat" (pillage and co) pas du tout la preuve de l'existence d'une telle politique. Pour mener une telle politique il serait bien plus simple de mettre des obstacles au retour des réfugiés dans les pays voisins or rien de tel existe au contraire (voir la politique de promesses faites en échange de l'engagement dans l'armée). Cela me parait aussi violemment contraire à l'idéologie du régime.

Link to comment
Share on other sites

je pense que la Russie envoie des troupes, pour nous empêchez de tapé sur bashar el assad. et lui permettre de s'en sortir.

après partir faire le coup de feu...

disons que l'idée d'une Syrie unie et mort et enterrer, alors si Assad est malin il va concentrées l'essentiels des alaouite et chrétiens sur la bande côtière en incluent homs et hama.

mini_230907frontieredunetatalaouitochret

 

Edited by mallrats
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@ Ioki

Non seulement les 15/20 000 combattants qui "tenaient" Mossoul ont pris leurs jambes à leur cou ( officiers en tête ) face à 1000/2000 djihadistes mais toutes les tentatives de reprendre des villes en zones sunnites ont échoué

Les autorités ont même été obligés d'engager des milices chiites pour stopper les djihadistes 

 

En effet Ioki.

Pierre Servant à expliqué le "pourquoi" de ces peurs entrainant ces fuites massives.

Avec un bulldozer protégé par des plaques -sinon de blindage, du moins anti-balles - charge dans les rangs de l'Armée Irakienne et se font sauter avec. Les techniques kamikaze sont de retour.

Cela provoque un double effet, d'une part des effectifs de DAESH des plus faibles dans l'offensive ainsi pratiquée, et d'autre part, une peur panique chez les Irakiens malgré des effectifs très, très  largement supérieurs aux combattants adverses avec une peur  décuplée par la  décapitation des prisonniers.

Il a fallu attendre plus d'une année pour que l'armée Irakienne reçoive des "anti-chars" de la part des États-Unis.

La peur est irraisonnée et s'auto-amplifie au combat comme nous l'avons constatée pour nombre de guerres.

Janmary

De plus l'EI utilise les mêmes techniques que les Houtis ou Yemen. Ils font beaucoup de sniping sur des positions statiques et défendus par moins de 10 hommes, puis se replient avant l'arriver de tous renforts possibles. Abattent les sentinelles. Ne recherche jamais une confrontation direct. Cela déstabilise complétement adversaire qui se repli petit à petit sur des positions plus concentrées et défendues, rigidifiant ainsi sont dispositif et sapant le moral des hommes qui n'ose même plus monter la garde. Ces positions ou se concentrent alors l'ennemi, sont attaquées par des kamikazes qui font office de missile de croisière en visant des points bien précis (centre de commandement, lieu de vie etc.) et déstabilise complétement les défenseurs, ce qui permet à de petits commandos de s'infiltrer et tuer tout ceux qu'ils croisent, le reste de la troupe prenant ces jambes à son cou. Avec un effectif réduit et quelques kamikazes ils parviennent à mettre en déroute des forces 10 fois supérieures en nombre.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Selon les US, la Russie aurait déployé 7 chars T -90 près de Lattaquié 

7 chars, et 200 soldats d'infanterie, pour protéger la construction d'une longue piste pour avions militaires.

Enfin c'est la version des Etats-Unis... sous toutes réserves donc.

Reste que les Russes semblent bien en train de faire quelque chose. Quoi ? Pas de certitude possible naturellement. Mais cela pourrait être effectivement la préparation d'un point d'entrée pour des renforts de taille conséquente. Avec trois intérêts au moins :

- Possibilité soit de livrer plus facilement des armes, pièces de rechange, etc. aux forces syriennes

- Possibilité de transporter des forces de combat conséquentes, si la Russie décidait d'intervenir

- Et avant même tout cela... un intérêt pour tenter de dissuader les rebelles syriens et leurs soutiens (Etats-Unis, Européens de l'ouest, Arabes du Golfe) de continuer leur effort. Ceci en donnant un signe clair et concret que Moscou ne laissera pas le gouvernement syrien être renversé. Donc une chance - dans le meilleur des cas... - de convaincre les rebelles et leurs parrains de venir plus tôt à la table des négociations

Bon, enfin, je ne surestimerais pas les chances de succès...

 

Edited by Alexis
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Dans cet édito assez intéressant, l'auteure nous apprend qu'une des raisons du lâchage Américain sur les frappes de représailles après le franchissement de la "ligne rouge" serait que les premiers missiles Tomahawks qui ont été tirés auraient été neutralisés par des navires Russes ou Chinois. C'est du délire ou bien j'ai raté un train ?

Le reste de son analyse est très intéressante. 

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/caroline-galacteros/galacteros-l-armee-russe-en-syrie-un-chien-dans-un-jeu-de-quilles-11-09-2015-1963803_2425.php

 

Link to comment
Share on other sites

Affirmation non sourcé jamais vu ailleurs, amha c'est du délire. Une grosse surestimation de l'influence politique russe voilà ce qui me frappe dans cet article.

"chasseurs soviétiques"? Elle se trompe de siécle apparemment.

Edited by nemo
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Dans cet édito assez intéressant, l'auteure nous apprend qu'une des raisons du lâchage Américain sur les frappes de représailles après le franchissement de la "ligne rouge" serait que les premiers missiles Tomahawks qui ont été tirés auraient été neutralisés par des navires Russes ou Chinois. C'est du délire ou bien j'ai raté un train ?

Ton train est à l'heure, et l'auteure se fait l'écho de divers délires.

C'est d'ailleurs assez moyen, la manœuvre consistant à lancer une énormité, puis à prendre ses distances avec "Hier comme aujourd'hui. Info ou intox ? Comment une telle armada a-t-elle pu échapper aux satellites américains ? Un scénario digne de John Le Carré.". Du n'importe quoi, sans au moins avoir le cran de le soutenir. Je lance une rumeur bien sensationnaliste, sans m'engager, mais en profitant bien de l'effet de pub pour moi-même.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

J'ai hésité à poster la nouvelle dans le fil "Migrations de masse"... mais bon c'est plutôt ici le meilleur endroit.

Le président de la Conférence de Sécurité de Munich, Wolfgang Ischinger, appelle à une action militaire allemande en Syrie (interview en allemand)

Il prévient que le Proche-Orient est "au bord d'une grande explosion", que le danger d'une "instabilité débordante" est énorme.

Il recommande la coordination des Européens avec Russie comme Iran. Il veut que l'UE puisse appuyer militairement la création de zones de sécurité en Syrie pour l'accueil de millions de réfugiés, et prévient que si on ne s'y résout pas "il ne faudra pas s'étonner si des millions de réfugiés arrivent chez nous". Il affirme que pour l'instant la question de troupes allemandes au sol en Syrie ne se pose pas, mais qu'il ne faut rien exclure.

 

(des Panzerdivisionen contre l'E.I. :dry: :huh: ?)

7-leopard-2-mbt.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...