Recommended Posts

Combat près de Salma aujourd’hui

 

Hassan Hussein Al-Haj  un  des commandant du Hezbollah a été tué aujourd'hui dans la région de Hama

Edited by alexWF

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après le général iranien en charge des opérations en Syrie tué à Alep hier, c'est celui en charge des opérations pour le Hezbollah qui a été tué aujourd'hui durant les combats dans la plaine d'al-Ghab : 

 

Edited by Barristan-Selmy

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lorientlejour.com/article/948805/les-rebelles-lancent-la-contre-attaque-autour-dalep.html 

Au onzième jour de son intervention en Syrie, l'armée russe a affirmé avoir effectué 64 sorties en 24 heures et frappé 55 cibles de l'Etat islamique (EI), poursuivant ainsi l'intensification de ses bombardements entamé la veille. Ces bombardements soutiennent l'armée syrienne qui, avec les milices pro-régime, s'est emparée de la localité d'Atchane dans la province de Hama, a annoncé la télévision officielle. Des combats faisaient rage pour la conquête des collines de Sukayk, mitoyennes au village, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).
Si l'armée réussissait à prendre ces hauteurs, cela lui ouvrirait la route vers Khan Cheikhoun, une ville aux mains des rebelles depuis mai 2014, sur la route internationale entre Damas et Alep.

Par ailleurs, selon l'OSDH, de violents accrochages opposaient l'Armée de la conquête, qui réunit les groupes islamistes et le Front Al-Nosra, branche syrienne d'el-Qaëda, soutenue par l'Arabie saoudite, le Qatar et la Turquie, aux forces du régime, pour le contrôle de hauteurs stratégiques dans le nord-est de la province de Lattaquié, fief du président Bachar el-Assad.
 

Le ministère russe de la Défense a précisé que les 55 frappes avaient visé les provinces de Damas, Alep, Hama, Raqa et Idleb, détruisant 29 camps d'entraînement "des terroristes", 23 positions défensives, deux centres de commandement et un dépôt de munitions.
Dans le même temps, la coalition conduite par les Etats-Unis a annoncé avoir mené cinq frappes contre des positions de l'EI en Syrie et 20 autres en Irak.
 

Dizaines de morts

A proximité d'Alep, des groupes islamistes anti-EI, dont le puissant Ahrar al-Cham, ont repris dans la nuit le village de Tall Soussine et des combats se déroulaient pour le contrôle de Tall Qrah. Ces deux localités au nord d'Alep sont situées sur une route stratégique pour les rebelles car elle conduit vers la Turquie, l'un de leur principal allié.

L'EI avait réussi vendredi à avancer en quelques heures jusqu'à une dizaine de kilomètres de la périphérie nord de la grande ville et à 3km de la zone industrielle de Cheikh Najjar, aux mains du régime.
Les jihadistes du groupe ultra-radical ont profité des frappes russes qui ciblent en priorité la coalition regroupant le Front Al-Nosra et ses alliés islamistes. Des dizaines de jihadistes et de rebelles ont trouvé la mort au cours des combats, selon l'OSDH.

Dans la même province, l'ONG a fait état de violents combats entre les forces du régime et l'EI autour de l'aéroport militaire de Kweires, assiégé par les jihadistes depuis mai. Les soldats et miliciens pro-régime attaquaient le groupe jihadiste dans plusieurs villages autour de cette base pour desserrer l'étau.

Par ailleurs, un puissante explosion a détruit samedi dans la localité d'al-Bab, place forte de l'EI au nord d'Alep, un dépôt de munitions et une fabrique d'armes appartenant aux jihadistes. L'origine n'a pas encore été déterminée mais des avions survolaient la ville au moment de la déflagration, a précisé l'OSDH.
 

Eviter des incidents aériens

Des négociations pourraient se tenir ce week-end entre la Russie et les États-Unis pour garantir la sûreté des opérations militaires distinctes que mènent les deux pays dans l'espace aérien en Syrie, a affirmé vendredi le porte-parole du Pentagone Peter Cook.

Washington et Moscou veulent éviter tout incident entre leurs avions qui sont susceptibles de se croiser au cours de leurs raids depuis que la Russie est entrée dans le conflit le 30 septembre. Les Etats-Unis sont eux à la tête d'une coalition anti-jihadistes qui comprend plusieurs pays occidentaux comme le Royaume-Uni et la France, et qui mène des bombardements en Syrie depuis septembre 2014.

Au lendemain des premières frappes russes, de hauts responsables civils et militaires américains s'étaient entretenus par vidéo-conférence avec leurs homologues russes. Ils avaient évoqué des questions comme les fréquences radio qu'utiliseraient les avions pour communiquer "en cas de détresse", ou encore de la langue à utiliser pendant des échanges d'appareil à appareil.
Le Pentagone avait ensuite critiqué Moscou, affirmant que la Russie ne répondait pas assez rapidement aux propositions formulées par Washington à la suite de ces premiers échanges.

 


 

Poutine pourrait négocier une Kurdistan ... en échange du soutien kurdes dans le conflit ...

http://www.lorientlejour.com/article/948754/quand-assad-dit-non-aux-kurdes-poutine-pourrait-dire-oui-.html

Dans un article publié pour le Washington Institute, « Syria's Kurds Are Contemplating an Aleppo Alliance with Assad and Russia » (Les Kurdes de Syrie envisagent une alliance avec Assad et la Russie à Alep), Fabrice Balanche, spécialiste de la géographie politique de la Syrie, envisage le scénario d'une alliance entre les troupes loyalistes et les forces kurdes dans l'inéluctable bataille d'Alep.

Celle-ci est effectivement centrale dans la stratégie du régime de Damas de sécuriser et de stabiliser le « pays utile », c'est-à-dire l'axe Hama-Homs-Damas-Alep. Pour réaliser leur objectif, les troupes d'Assad et leurs alliés, confortés par la campagne russe en Syrie depuis le 30 septembre, viennent d'opérer une révision stratégique sur le terrain militaire. En attaquant sur plusieurs axes simultanément pour harceler les insurgés de l'Armée de la conquête, réduire leur mobilité et les empêcher d'acheminer leurs forces d'un front à l'autre, ils tentent de pallier les défaillances stratégiques et d'éviter une réédition du scénario d'Alep où une partie des forces de l'opposition armée engagées dans la bataille ont été ensuite transférées dans la province d'Idleb. Mardi, les forces progouvernementales ont lancé une offensive dans la province de Hama. Le lendemain, elles ont attaqué à Sahl el-Ghab puis à l'extrême-nord de Lattaquié. Ces offensives terrestres sont renforcées par les frappes russes sur les lignes d'approvisionnement des groupes armés d'opposition.

Ces évolutions par touches successives devraient donc naturellement conduire à la bataille d'Alep dans quelques mois, pour laquelle les forces kurdes pourraient être sollicitées. Or, si une coordination a minima existe déjà entre l'armée gouvernementale syrienne et les forces kurdes, particulièrement visible dans la bataille de Hassaké, ou dans la livraison d'armement et de munitions du gouvernement syrien aux forces kurdes (150 tonnes la semaine dernière), une coalition s'avérerait autrement plus coûteuse pour le régime de Damas.

Surenchère politique

Selon une source sécuritaire proche du régime, il y a quelques jours, une rencontre secrète s'est tenue entre trois responsables kurdes venus de Qamechli et le directeur du bureau de la Sécurité nationale, le général Ali Mamlouk, pour aborder les conditions de formation d'une coalition entre les forces progouvernementales et leurs alliés, ainsi que les Kurdes. Et elle s'est soldée par un échec. Les deux principales conditions posées par la partie kurde ont entraîné un refus catégorique de Ali Mamlouk, puisque Damas exclut toute livraison de chars d'assaut et d'armements lourds au parti de l'Union démocratique (PYD) et ne veut pas entendre parler d'un projet d'unification des trois cantons de Djazeera, de Kobané et, plus à l'ouest, de Afrin, soit la reconnaissance d'une zone autonome qui s'étendrait du nord-est de la Syrie jusqu'au nord-ouest de l'Irak et la région pétrolière de Kirkouk. Toujours selon la même source, le refus inexorable du régime syrien a conduit ces trois responsables à porter leurs revendications aux Russes au cours d'une rencontre séparée. Or, il n'est pas improbable que le PYD prenne place dans le schéma russe à l'avenir. Cette possibilité de rapprochement russo-kurde a essentiellement été favorisée par l'attitude des Américains qui s'enlisent dans l'immobilisme.

Selon Fabrice Balanche, les États-Unis n'ont aujourd'hui plus rien à offrir aux Kurdes. Alors que Washington attendait des forces kurdes qu'elles s'engagent dans une confrontation avec le groupe État islamique (EI) à Raqqa, ces dernières ont décliné, estimant que l'EI a pu renforcer ses défenses dans cette zone grâce à l'approvisionnement turc en armements et munitions, et que les Américains ne leur offraient aucune garantie de protection. En juin dernier, Saleh Moslem, la tête dirigeante du PYD kurde, a fait savoir qu'ils n'avaient pas l'intention d'engager la bataille de Raqqa. Pour M. Balanche, « les Kurdes se sentent aujourd'hui protégés par les Russes. Ils se sont rendus aux États-Unis pour faire monter les enchères, mais l'administration américaine n'a rien laissé entrevoir. Les Kurdes ont besoin d'un soutien américain qui neutraliserait Ankara, mais Washington ne semble pas en mesure de leur offrir la liaison entre Kobané et Afrin. Ils sont donc allés voir les Russes tout en sachant qu'Ankara ne va pas réagir face aux Russes », puisque les Kurdes restent une carte de dissuasion pour contraindre le président turc à cesser tout soutien à l'État islamique.

Que si le régime d'Assad reste faible...

Mais, en réalité, l'arrière-fond indispensable aujourd'hui pour analyser l'éventualité d'une coalition entre Damas, Moscou et les forces kurdes reste l'évolution des rapports de force sur le terrain dans les mois à venir. Les Kurdes posent des conditions inacceptables pour Damas, qui reste attaché au principe intangible de l'intégrité et de l'unité de l'ensemble du territoire syrien. Sur ce point, le président syrien Bachar el-Assad refuse toute évolution dans la perception du problème. Son équation reste la suivante : stabiliser « le pays utile » pour, dans un second temps, stabiliser l'ensemble du territoire, et, en ce sens, tout projet de partition et autonomiste est honni par le président syrien.

Or, pour Fabrice Balanche, les développements sur le terrain dans les 3 à 6 mois à venir avant le lancement de la bataille d'Alep seront déterminants dans la décision russe de faire appel aux forces kurdes. Selon lui, Assad pourrait se retrouver acculé devant le choix d'accepter un deal avec les Kurdes. « Nous sommes encore dans cette phase de négociations où chaque acteur tente de savoir quels sont les moyens à la disposition de l'autre. Tout dépendra de l'avancée de l'armée syrienne dans les mois à venir, mais surtout de sa capacité à maintenir son contrôle dans les zones reconquises. Les Kurdes sont conscients qu'ils ne pourront concrétiser leur projet que si le régime d'Assad reste faible. Et ils savent également que Poutine peut leur donner ce qu'Assad ne leur donnerait pas », conclut Fabrice Balanche.

Edited by g4lly
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Images de guerre :

Ça fait pas dans la dentelle.

Vu que je connais pas l'arabe, je sais pas grand chose de ces vidéos.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant l'article de galli :p

150 tonnes livrées aux kurdes par le régime + les explications d'une éventuelle alliance russie-kurde-régime. 

Si la russie peut garantir un kurdistan face aux turcs alors ils sont vraiment devenus des acteurs qui comptent  dans la région.  

Poutine a une carte de plus et assez intéressante pour  qu'on vienne moins l’embêter avec le donbass, le kurdistan ?

Edited by gerole
modif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Images de guerre :

Ça fait pas dans la dentelle.

Vu que je connais pas l'arabe, je sais pas grand chose de ces vidéos.

Les 02 parlent d'un bombardement BASM par l'aviation russe.

 

 

#Breaking: Al-Mansoura village has been liberated, Zyara is next target for #SAA and allies #Russia #Hezbollah #NDF

Permalien de l'image intégrée
 
 
 
Edited by Yakovlev
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

J'ai vu cette info sur d'autres sites, j'ai l'impression qu'ils  se sont tous trompés sur le nombre de zéros. Quand on additionne les différents revenus possibles de l'EI, on arrive à quelques milliards, et d'un seul coup, en un épisode inflationnaire comparable à celui du big bang, on en arrive à des milliers de milliards de dollars.

Le pire c'est que tout le monde  a repris l'info...

 

 

 

Bonsoir

Si vous lisez bien l'article du Parisien et celui de Challenges, vous pourrez constater que l'évaluation que vous donnez est exactement dans la même fourchette : Challenges précise 2,6 milliards de revenus en 2015 contre une estimation de 2.9 milliards en 2014. De votre côté vous dites "quelques milliards" : où est l'erreur sur le nombre de zéro ? D'ailleurs si vous allez lire la précédente analyse pour 2014 du think tank, vous pourrez constater que toutes leurs évaluations de revenus sont argumentées. J'avoue qu'il est toujours étrange de lire qu'une évaluation documentée et chiffrée est fausse sans avancer d'autre élément que du ressenti. Leurs analyses peuvent certainement être débattues, notamment parce qu'en absence de données précises et complètes il y a recours à des pondérations par rapport à des situations théoriques de production et de vente.

Le chiffre de 2200 milliards est associé à la "fortune" de l'EI. Si vous allez voir par exemple le document du think tank pour les revenus de l'EI en 2014, cela recouvre la valeur des biens dont l'EI s'est emparé, et non ce que l'EI perçoit chaque année. Biens détenus dans les banques contrôlées par l'EI, champs pétroliers, installations et productions agricoles ou autres, etc ... Rien que pour le pétrole, il est évoqué 90% des puits syriens et 10 des puits irakiens. Et ce n'est qu'une partie de ce que l'EI contrôle.

Dans le document du think tank vous pourrez d'ailleurs trouver l'évaluation des dons issus des pays du Golfe et leur évolution.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir,

dans les video du jour, les classiques paf le TOW. Un exemple de 2 videos liées au même poste de tir :

En secteur dégagé, les forces loyalistes rament encore pour faire face à ce type de menace.

 

Sinon, côté artillerie et fantassin, un fesival du mortier, mais l'organisation et la pratique de cette arme restent, quelque soit le camp ... particulières :

C'est étonnant qu'on ne les voit pas tout se faire pèter à la g...

Dès qu'on passe à des armements plus lourds, avantage aux loyalistes et aux opérateurs spécialisés :

 

Edited by jeansaisrien

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir,

changement dans les méthodes, une attaque de nuit coordonnée entre troupes au sol loyalistes et aviation russe sur Kafar Nabodah

Le camp loyaliste mutiplie les video de ses attaques et de ses conquêtes, là une video dont un élément certainement volontaire permet de montrer que l'armée officielle ne partagent pas les mêmes valeurs que les rebelles islamistes

 

Edited by jeansaisrien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

info qui n'est pas confirmée mais présente sur la version online du mail : 

http://www.dailymail.co.uk/news/article-3267595/Russian-jet-shot-Turkish-forces-flew-country-s-airspace.html

Russian jet 'shot down by Turkish forces after planes violated country's airspace on Syrian bombing run' 


 

Turkish forces are said to have shot down a Russian jet after it flew into the country's airspace, according to unconfirmed reports on social media.

It has been claimed by eyewitnesses that there was a large explosion in Huraytan, northern Syria, while three fighter planes were seen overhead.


Si ls forces turques ont fait une déclaration cela devrait apparaître quelque part à un moment où à un autre, comme les témoins.

autre extrait de l'article :

"But neither side has yet said whether rumours of another of Russia's planes was shot down in a separate confrontation. According to the Daily Express, one journalist tweeted that three Turkish planes had been responding to 'mysterious' lock-ons from MIG-29 jets, which are used by Putin's forces.MailOnline has approached both the Russian and Turkish authorities for a comment.A spokesman for Nato said it had so far received no reports of a plane being shot down"

Donc :

- les Turcs ont dit mais aucun lien ni source sur cette déclaration.

- un journaliste a twitté, mais qui, mystère

- Aucune info des 2 côtés.

- L'otan n'a aucune info ni élément.

Avec autant d'incertitudes un petit conditionnel dans le titre eût été approprié ? Y aurait peut être moins de clic aussi ...

 



 

Edited by jeansaisrien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est étrange c'est qu'à chaque fois on parle de mysterious mig 29...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, ...

Encore un coup de Lady X ?

 

Une compilation assez conséquente de l'activité du jour en Syrie (la désignation des victimes indique assez facilement dans quel camp se place le rédacteur) :

https://yallasouriya.wordpress.com/2015/10/10/syria-news-as-reported-by-the-lccsy-for-10112015/

 

Un article intéressant sur Vice :

https://news.vice.com/article/is-syria-about-to-become-irans-vietnam?utm_source=vicenewstwitter

Is Syria About to Become Iran's Vietnam?

le début de l'article :

Iran has invested heavily in Syria's civil war. Having already spilled much blood and spent much treasure to shore up President Bashar al-Assad against opposition forces, Tehran appears to be doubling down with yet more commitments of resources and manpower. But will Iran's efforts make a difference? Assad's side is now faltering, even publicly admittingthis summer that it faces a severe manpower shortage thanks to death and defection.

Because of Iran's ever-deepening involvement in the fighting, analysts have speculated about the possibility that Syria could be Iran's Vietnam. The parallel may be imperfect, but the comparison has become political shorthand for a more basic question: has Iran stuck itself in a quagmire?

Edited by jeansaisrien
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir

décidément à Londres il doit circuler une nouvelle colombienne aux effets assez hallucinants :

http://linkis.com/thesundaytimes.co.uk/1y7uo

le sunday times quand même

RAF ready to shoot down Russian aircraft over Syria

avec le fleuron de la RAF, le Typ... ah non avec  ...

01_NH11JET_1183976k.jpg

"AF Tornados bombing Isis targets in Iraq are to be armed with air-to-air missiles to protect them from attack by Russian aircraft — as a senior cabinet minister warned that Britain was prepared to shoot down Vladimir Putin’s jets.Combat aircraft involved in Operation Shader over Iraq will be fitted with Asraam heat-seeking missiles, which can destroy any military aircraft flying today.A senior defence source said: “Up till now RAF Tornados have been equipped with 500lb satellite-guided bombs — there has been no or little air-to-air threat. But in the last week the situation has changed. We need to respond accordingly.”

J'ai une énorme tendresse depuis des décennies pour le Tornado, mais bon, il y a sur le fil du Tornado une video d'un pilote français evoquant un souvenir d'exercice avec des Tornado, et encore la version ADV.

La presse anglaise semble impatiente que cela fritte. Ca devrait faire péter les vente il est vrai.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens ici pour me renseigner et je ne lis que des news à clics et des tweets à deux balles de bellicistes de salon....

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir

décidément à Londres il doit circuler une nouvelle colombienne aux effets assez hallucinants :

http://linkis.com/thesundaytimes.co.uk/1y7uo

le sunday times quand même

RAF ready to shoot down Russian aircraft over Syria

avec le fleuron de la RAF, le Typ... ah non avec  ...

01_NH11JET_1183976k.jpg

"AF Tornados bombing Isis targets in Iraq are to be armed with air-to-air missiles to protect them from attack by Russian aircraft — as a senior cabinet minister warned that Britain was prepared to shoot down Vladimir Putin’s jets.Combat aircraft involved in Operation Shader over Iraq will be fitted with Asraam heat-seeking missiles, which can destroy any military aircraft flying today.A senior defence source said: “Up till now RAF Tornados have been equipped with 500lb satellite-guided bombs — there has been no or little air-to-air threat. But in the last week the situation has changed. We need to respond accordingly.”

J'ai une énorme tendresse depuis des décennies pour le Tornado, mais bon, il y a sur le fil du Tornado une video d'un pilote français evoquant un souvenir d'exercice avec des Tornado, et encore la version ADV.

La presse anglaise semble impatiente que cela fritte. Ca devrait faire péter les vente il est vrai.

Décidément cette nuit on va se marrer à fond avec la presse britannique qui commence à disjoncter pour de bon, après le mysterious mig-29 comme l'a appelé g4lly là on a droit aux tornados qui vont abbatre les avions russes :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les articles et déclarations hystériques, ou ne pouvant parler de la Russie autrement que comme un adversaire qu'il faut absolument affronter, viennent de personnes qui se sont faits des films sur une fin de l'Histoire, ils se heurtent à la réalité, ben oui la Russie fait des OPEX que ça leur plaise ou non, et je ne parles même pas du retour de la Perse, sous le nom d'Iran, ou mieux, la Chine.

Le choc doit être dur pour eux alors ils réagissent comme un gamin lorsqu'on lui enlève son joujou préféré. Ca tape du pied ca chouine, ca menace...

Il y'a bien sur beaucoup de gens lucides qui réagissent plus rationnellement, probablement la majorité, mais leurs réactions sont noyées car moins percutantes et "vendeuses".

Edited by MontGros
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens ici pour me renseigner et je ne lis que des news à clics et des tweets à deux balles de bellicistes de salon....

Bonsoir,

Le Mail et le Times sont loin d'être les représentants de la presse à scandale anglaise. Oui le phénomène clic de la presse pour sauver sa peau financière introduit des dérives sensationnalistes et peu déontologiques. L'autre conséquence sera certainement qu'une frange non négligeable des lecteurs ne percevra pas forcément les nuances de prudence, ou ne fera pas forcément un travail de mise en perspective ou de croisement de sources, et ce qui est hypothétique ou non vérifié pourra devenir aussi sûr et certain que le fait que la Grande Bretagne est une île.

Et encore, on pourrait faire l'étude des délires de Sputnik ou autres organes plus locaux et plus confidentiels qui balancent du nawak à la tonne chaque heure.

Dans le 2 cas, le martèlement finit par rendre crédible et réel, chez certains lecteurs, les trucs les plus hallucinants. Pas la peine de rappeler le porte avions chinois au large de la Syrie et autres billevesées.

Par le phénomène du lien, de la reprise, du retweet, de la transformation ou même de l'enjolivement de l'info, cela peut se retrouver partout répété, amplifié, déformé.

2 faits d'actualité qui devraient faire réfléchir mais je ne me fais aucune illusion :

- le soldat américain blessé dans le Thalys et blessé à coup de couteau aux Etats Unis : relisez les réactions à chaud en France, sur les sites d'info militaires par exemple, en prenant le temps de lire ce qui s'est vraiment passé ...

- Nombre de spectateurs américains qui ont été voir au cinéma "seul sur mars" sont persuadés que c'est tiré d'une histoire vraie ...

 

Sinon une visite qui devrait faire causer :

et un reportage d'Al hadath sur la star du moment :

http://www.alarab.qa/story/677246/شاهد-مجزرة-دبابات-لقوات-الأسد-في-حماة

(avec video en bas de l'article)

Edited by jeansaisrien

Share this post


Link to post
Share on other sites

On dirait GM vs Toyota !!! A quand une classe action des paysans du danubes réclamant a Moscou un dédommagement pour leur pature contaminé au kerozene ...

En meme temps on les comprend les américains, ils aimeraient tant bombarder l'Iran... alors si Poutine leurs vole même ça, leur frustration doit être immense!

Tu as des sources à l'appui de tes dires ?

J"imagine que non, alors voila mon sentiment : Vive l'Otan dont mon glorieux pays fait partie, vive l'Union Européenne notre avenir. Vive la Bretagne, vive l'Anjou, vive la France et vive l'Europe. Et si la Russie (Dieu sait qu'elle a tant souffert et que je préférerais l'avoir à nos cotés) continue sa politique agressive, fasse Dieu que nous ayons le courage de la remettre à sa modeste place, comme en 1854-1856. N'oublions jamais qui sont nos alliés avec qui nous versâmes notre sang et qui sont nos ennemis.

Edited by xanthe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as des sources à l'appui de tes dires ?

J"imagine que non, alors voila mon sentiment : Vive l'Otan dont mon glorieux pays fait partie, vive l'Union Européenne notre avenir. Vive la Bretagne, vive l'Anjou, vive la France et vive l'Europe. Et si la Russie (Dieu sait qu'elle a tant souffert et que je préférerais l'avoir à nos cotés) continue sa politique agressive, fasse Dieu que nous ayons le courage de la remettre à sa modeste place, comme en 1854-1856. N'oublions jamais qui sont nos alliés avec qui nous versâmes notre sang et qui sont nos ennemis.

Je crois que que g4lly était ironique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la journée d'hier, les pertes du régime. Je ne connais pas la crédibilité de la source :

https://yallasouriya.wordpress.com/2015/10/10/syra-infography-of-regime-losses-for-the-1st-phase-of-e-al-ghota-battle-jaish-al-islam/

infography-e_al_ghota_1st-phase.jpg

600 tué, ça fait du monde en une journée. Et combien de blessés ? On peut supposer que du côté de l'opposition ça souffre aussi. On a envie de dire "faites l'amour pas la guerre". Malheureusement la réalité...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la journée d'hier, les pertes du régime. Je ne connais pas la crédibilité de la source :

https://yallasouriya.wordpress.com/2015/10/10/syra-infography-of-regime-losses-for-the-1st-phase-of-e-al-ghota-battle-jaish-al-islam/

infography-e_al_ghota_1st-phase.jpg

600 tué, ça fait du monde en une journée. Et combien de blessés ? On peut supposer que du côté de l'opposition ça souffre aussi. On a envie de dire "faites l'amour pas la guerre". Malheureusement la réalité...

a non pas l'amour... pour l'amour il y a bien assez de vidéo sur youporn, mais pour la guerre pas de site dédiez.... c'est en scandale MONsieur...  

ce soir faite l'amour a votrefemme et juste après... envoyé lui ne tarte dans la tronche... l'amour et la guerre....

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,500
    Total Members
    1,550
    Most Online
    am60
    Newest Member
    am60
    Joined
  • Forum Statistics

    20,876
    Total Topics
    1,311,302
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries