Recommended Posts

Les kurdes - du moins les principaux partis représentant les kurdes - sont socialistes ... ceci explique cela.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Confédéralisme_démocratique

Pour Öcalan, cofondateur du PKK, les concepts clés de ce mouvement sont la démocratie, le socialisme, l'écologie et le féminisme.

Edited by g4lly

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et non. Pas selon le plan de route occidental. Ce que les USA et la France voulaient c'est qu'il dégage de manière unilatérale non négociée.

Quand tu veux amener quelqu'un à la table de négo, c'est pour entendre ce qu'il a à dire. Quand tu pars du postulat que tu ne discutes ni ne négocies (Clinton, Kerry, Fabius entres autres) avec ce quelqu'un, l'option de la table de négociation est morte et enterrée dès le départ.

C'est bien la position absolutisme occidentale qui est un (parmi d'autres) facteur de blocage du problème syrien.

Pour moi ce n'est simplement pas vrai.

Même la France qui est, parait-il, sur une position dure a dit plus d'une fois ces derniers temps qu'elle accepte de discuter avec Assad si à la fin il y a son départ. Pour la France Assad n'est pas la solution. Il faut le comprendre qu'Assad n'a pas d'avenir dans la solution (qui mettra peut-être des mois à être mise en œuvre). Mais évidement que les occidentaux ne sont pas cons au point de refuser de négocier son départ puisque qu'ils veulent son départ. Sérieux, tu les crois con à ce point ?

Faudrait que je te retrouve des sources mais Lavrov a dis à plusieurs reprise que le départ de Bashar était une possibilité depuis au moins 2013.

Je peux pas donner de source, mais je l'ai aussi entendu plusieurs fois. Par contre très rarement pour Poutine, mais c'est peut-être arrivé. Je crois que Poutine n'était pas contre avant son intervention militaire. Je donne ce dernier point sans assurance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande quand même si tu ne confonds pas "positions de départ" de la négociation et "résultat espéré"

C'est la même chose. Quand une position de départ est aussi arrêtée qu'elle n'évolue pas dans le temps (si ce n'est tout, tout recemment par des evenements imposés de l'exterieurs  et non controlés cad par la force des choses) c'est une position intransigeante d'un point de vue diplomatique.

La seule option pour atténuer le truc serait de penser que l'intransigeance n'etait que de façade pour les médias et que des discussions de couloirs avaient lieu

M'enfin, vu l'attitude de Fabius et Kerry (et ce jusqu'à toooout recemment) j'en doute

Si tu veux une ouverture dans des discussions diplomatiques (surtout diplomatiques) tu ne fais pas comme cela. Même moi, je le sais et pourtant je n'ai pas été formé au MAE. Tu peux etre exigeant, cassant, mettre plein de conditions, tu n'imposes pas un diktat, c'est le meilleur moyen d'avoir une fin de non recevoir.

Cela dit les américains ont toujours été très forts là dedans lors de négociations stratégiques en faisant des demandes irréalistes pour passer ensuite pour les innocents et faire passer le camp opposé pour des jusqu'auboutistes. Nous sommes moins excusable, on avait l'habitude d'une France plus fine en terme de diplomatie

Même la France qui est, parait-il, sur une position dure a dit plus d'une fois ces derniers temps qu'elle accepte de discuter avec Assad si à la fin il y a son départ.

Quand ? Où ? le discours depuis 4 ans c'est "pas de discussion avec Assad ni avec le gouvernement syrien avant le départ d'Assad"

Pas vraiment la même chose....

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A confirmer quand même, y'a tellement de rumeurs qui circulent depuis l'intervention russe.

Après si c'est le cas j'espère qu'ils ont choisis plutôt l'option des véhicules facilement traçables et neutralisables en cas de pépin plutôt que les lanceurs portables pouvant facilement disparaître dans la nature.

En tout cas si les russes continuent d'acheminer des moyens pour augmenter leur cadence et que le flux d'étrangers côté loyaliste continue, ils auront pas le choix si ils veulent rester dans la course de booster les capacités rebelles dans ce secteur, les TOW seul suffiront jamais.

Que les TOW (et d'autres équipement de base) ne suffisent pas, je pense que ça dépend en parti des objectifs. S'il faut des rebelles qui tiennent durablement pour enliser la Russie, les TOW peuvent suffire. On est dans le "pourrissement". Si l'objectif est d'aller plus loin que ça, d'abréger l'intervention Russe, voire d'humilier Poutine, des manpads sont une (fausse?) bonne idée.

Personnellement j'y crois difficilement aux manpads. Ou alors qu'une petite poignée en espérant abattre un appareil pour rappeler à la Russie que ses appareils ne sont pas intouchables. Ça peut pousser la Russie à prendre beaucoup plus de précautions dans ses interventions aériennes et elles perdront en efficacité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca peut aussi pousser la Russie a sortir des Tu 160 ... et a se mettre a faire du terrassement a la Tchétchène.

Poutine ne peut se permettre de perdre la face en Syrie. L'Iran ne peut se permettre de perdre en Syrie. Le Hezbollah ne peut se permettre de perdre en Syrie ... ca fait beaucoup de monde dos au mur pour que la fin ne justifie pas les moyens.

Edited by g4lly
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pousse un petit coup de gueule parce que je trouve ca gros quand même comme message :

Ca serait bien d'arrêter le manichéisme forcené aussi. Tu réduis de manière grossière ce qu'est, et surtout ce qu'a été, l'Etat syrien et la politique d'Assad depuis le début. Non la famille Assad et les milieux dirigeants ne sont pas qu'un groupe de familles mafieuses, corrompues et assoiffées d'argent. Non ils n'exercent pas un controle de terreur totalitaire sur le pauvre petit peuple syrien (ils sont à des années lumières d'en avoir les moyens aujourd'hui). Et que cela te plaise ou non, oui ils incarnent (et personnellement après l'exemple libyen, je trouve cela plutot convainquant) l'alternative au chaos que serait une prise de pouvoir par des rebelles qui ne représentent rien, ou au drame que serait une prise de pouvoir des islamistes.

Que l'Etat syrien n'ait pas respecté les standards démocratiques occidentaux depuis 40 ans c'est un fait, et admettre que le régime est loin d'être blanc dans cette histoire personne ne le conteste, mais faire fi des qualités qu'a pu avoir le pouvoir en matière d'éducation, de santé, de sécurité ou de laicisme et en conséquence du soutien dont le régime bénéficie dans beaucoup de classes de la population syrienne c'est commettre un déni intellectuel. Quoique les diplomaties occidentales en pensent, et malgré une certaine érosion de popularité au sein de la population liée à la longueur et au caractère larvé du conflit, Assad reste soutenu par un partie importante de la population, notamment dans les classes moyennes et supérieures de la Syrie utile, de la même facon que Sissi en Egypte est soutenu par les mêmes gens. Peut etre que ce soutien est du soutien par défaut, et que la lassitude l'emporte sur le reste, mais il est néanmoins bien réel.

Imaginer qu'un président isolé à la tête d'un Etat en déliquescence, boycotté par tous les pays occidentaux, combattu sur son territoire par des mouvements aussi forts que les rebelles, les islamistes modérés, l'Etat islamique, puisse tenir aussi longtemps sans une franche adhésion d'une partie de la population (sachant que l'aide des alliés d'Assad était quand même limitée), c'est avoir des oeillères, le tout aurait volé en éclat depuis bien longtemps comme en Tunisie ... Donc présenter Assad et le régime comme une bande organisée mafieuse qui exerce un controle totalitaire contre le peuple, et refuse de lacher le pouvoir pour ne pas perdre sa manne finanière c'est un peu gros.

Et si tu as une super alternative autre que le régime pour garantir la paix et le bien etre des populations à l'heure d'aujourd'hui en syrie ne te prives pas de nous la communiquer ...

Coup de gueule off.

bonjour,

Vous pouvez pousser votre coup de gueule comme bon vous semble.

Cependant, je vous encourage à relire mes messages sans y chercher des mots qui n'y sont pas, lire les documents que j'ai mis en lien, relire (lire ?) la documentation existant sur les années Assad père et fils (et pas seulement les publi reportages de personnalités françaises invitées pour chanter les louanges du régime), on pourra reparler de cela sereinement.

Le manichéisme est dans l'affirmation "Assad ou l'apocalypse" ou dans "l'état islamique ou l'apocalypse par les mécréants" (je résume ...).

Si quelqu'un a bien eu des manières grossières, c'est peut être l'état qui fait donner l'armée contre des manifestants. Ah oui j'oubliais certainement qu'il ne s'agissait que d'agents infiltrés à la solde de l'étranger (les manifestants ...). C'est certes grossier mais la méthode avait plutôt bien réussi à Assad père jusque là.

Sur l'exercice du pouvoir par le régime, beaucoup ont analysé la question longuement et de manière approfondie, dont Ignace Leverrier qui animait le blog "un oeil sur la Syrie" : vous pourrez confrontez vos certitudes à ces éléments.

Ce qui peut me plaire ou pas est totalement superfétatoire pour les Syriens depuis 4 ans sous la mitraille. Que le régime actuel soit la seule alternative au chaos de l'état islamique, cela se discute et aucun élément ne donne à cette affirmation le caractère d'une loi divine absolue. Quant aux rebelles qui ne représentent rien, cela me fait penser à cette puissante analyse stratégique qui assimilaient l'armée syrienne libre à une armée fantomatique impossible à trouver sur le terrain, mais çà c'était avant le tir au pigeon sur blindés et les offensives qui ne passent pas, sans compter cette rengaine systématique rebelles = islamistes étrangers, faisant fi de tous les Syriens passés avec armes et bagages dans le camp adverse du pouvoir, par exemple. Il est vrai que tout le monde ne peut pas avoir été réélu avec 88% des voix et 74% de participation dans un pays à feu à sang après 3 ans de guerre civile, et plusieurs millions d'habitants réfugiés à l'étranger (100 000 inscrits pour le vote au Liban pour plus d'1,5 millions de réfugiés ... dixit l'ambassadeur syrien à Libération à l'époque).

Pour le laïcisme, mis en avant pour faire d'Assad le seul rempart contre l'islamisme, faut il rappeler que la constitution syrienne impose un président musulman, le droit musulman est la source principale de la législation (article 3) ? Avant la guerre civile, chaque communauté pouvait garder ses règles internes, mais les différents entre communautés ou d'ordre public relevaient de la loi commune, et donc de la loi musulmane.

Si vous relisez les documents que j'avais mis en lien, vous verrez que les progrès économiques et sociaux sont mentionnés et datés, car il faut aussi prendre en compte les évolutions avec le temps. En relisant vous pourrez voir que je ne dis pas qu'Assad est un président isolé, mais le contraire !

Il ne me semble pas que ce soit à moi d'amener une quelconque solution au conflit syrien, mais peut être déjà au président du régime en place, vous ne trouvez pas ? A part la guerre aux "terroristes", quelles propositions pour sortir de la guerre civile ? Une unité nationale autour d'une personne qui symbolise un état tenu par une minorité depuis des décennies ? 

 

Edited by jeansaisrien
  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Poutine ne peut se permettre de perdre la face en Syrie. L'Iran ne peut se permettre de perdre en Syrie. Le Hezbollah ne peut se permettre de perdre en Syrie ... ca fait beaucoup de monde dos au mur pour que la fin ne justifie pas les moyens.

 

Tout à fait, et c'est ce qui me fait penser que la Russie n'est pas là-bas simplement pour aider le gouvernement légitime à préserver la Syrie "utile". Si les pétro-dictatures envoient des MANPADS aux hordes salafistes, Moscou renforcera grandement son dispositif sur place, car un échec de l'intervention n'est tout simplement pas envisageable. 

EDIT : il me semble d'ailleurs que cette info est passée inaperçue ici, alors qu'elle pourrait annoncer quelque chose de massif si les syriens piétinaient réellement sur les fronts engagés jusque maintenant :

http://fr.euronews.com/2015/10/15/l-iran-se-dit-pret-a-envoyer-des-troupes-en-syrie/

Edited by Libanais_75

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,

Vous pouvez pousser votre coup de gueule comme bon vous semble.

Cependant, je vous encourage à relire mes messages sans y chercher des mots qui n'y sont pas, lire les documents que j'ai mis en lien, relire (lire ?) la documentation existant sur les années Assad père et fils (et pas seulement les publi reportages de personnalités françaises invitées pour chanter les louanges du régime), on pourra reparler de cela sereinement.

Le manichéisme est dans l'affirmation "Assad ou l'apocalypse" ou dans "l'état islamique ou l'apocalypse par les mécréants" (je résume ...).

Si quelqu'un a bien eu des manières grossières, c'est peut être l'état qui fait donner l'armée contre des manifestants. Ah oui j'oubliais certainement qu'il ne s'agissait que d'agents infiltrés à la solde de l'étranger (les manifestants ...). C'est certes grossier mais la méthode avait plutôt bien réussi à Assad père jusque là.

Sur l'exercice du pouvoir par le régime, beaucoup ont analysé la question longuement et de manière approfondie, dont Ignace Leverrier qui animait le blog "un oeil sur la Syrie" : vous pourrez confrontez vos certitudes à ces éléments.

Ce qui peut me plaire ou pas est totalement superfétatoire pour les Syriens depuis 4 ans sous la mitraille. Que le régime actuel soit la seule alternative au chaos de l'état islamique, cela se discute et aucun élément ne donne à cette affirmation le caractère d'une loi divine absolue. Quant aux rebelles qui ne représentent rien, cela me fait penser à cette puissante analyse stratégique qui assimilaient l'armée syrienne libre à une armée fantomatique impossible à trouver sur le terrain, mais çà c'était avant le tir au pigeon sur blindés et les offensives qui ne passent pas, sans compter cette rengaine systématique rebelles = islamistes étrangers, faisant fi de tous les Syriens passés avec armes et bagages dans le camp adverse du pouvoir, par exemple. Il est vrai que tout le monde ne peut pas avoir été réélu avec 88% des voix et 74% de participation dans un pays à feu à sang après 3 ans de guerre civile, et plusieurs millions d'habitants réfugiés à l'étranger (100 000 inscrits pour le vote au Liban pour plus d'1,5 millions de réfugiés ... dixit l'ambassadeur syrien à Libération à l'époque).

Pour le laïcisme, mis en avant pour faire d'Assad le seul rempart contre l'islamisme, faut il rappeler que la constitution syrienne impose un président musulman, le droit musulman est la source principale de la législation (article 3) ? Avant la guerre civile, chaque communauté pouvait garder ses règles internes, mais les différents entre communautés ou d'ordre public relevaient de la loi commune, et donc de la loi musulmane.

Si vous relisez les documents que j'avais mis en lien, vous verrez que les progrès économiques et sociaux sont mentionnés et datés, car il faut aussi prendre en compte les évolutions avec le temps. En relisant vous pourrez voir que je ne dis pas qu'Assad est un président isolé, mais le contraire !

Il ne me semble pas que ce soit à moi d'amener une quelconque solution au conflit syrien, mais peut être déjà au président du régime en place, vous ne trouvez pas ? A part la guerre aux "terroristes", quelles propositions pour sortir de la guerre civile ? Une unité nationale autour d'une personne qui symbolise un état tenu par une minorité depuis des décennies ? 

 

C'est quoi tout ce charabia. S'il n'y avait pas eu afflux massif de légionnaires djihadistes et d'armes, la guerre n'aurait pas pris ces proportions monstrueuses. Ceux qui ont activement soutenu les rebelles sont aussi criminels que le régime d'Assad.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les kurdes - du moins les principaux partis représentant les kurdes - sont socialistes ... ceci explique cela.

 

des voleurs pédophiles donc :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en est encore là ? Je vois que le storytelling de CNBC, Fox et CNN ont encore de beau jours.

Je répète ce que j'ai déjà posé comme question ? Comment on passe d'une manifestation pacifique (avec 7 policiers tués la première semaine) à une repression militaire monstre (y compris avec APC/IFV/tanks) et 150 tués dans les forces de l'"ordre" syriennes en un mois (premiere semaine et premier mois de la révolution) si cette dite révolution avait une base purement pacifique non armée ??

J'attend toujours la réponse (et ma question ne défend pas Assad dont la main répressive a aussi été critiquée par l'Iran ce qui n'est pas peu dire)

Encore un peu on va nous ressortir l'histoire des caisses de viagra pour commettre des viols de masse et des mercenaires nords coréens pour encadrer la securitate locale (les armes chimiques dans le storytelling classique version "guerre de Charlie Wilson" on y a déja eu droit, ca c'est fait, on coche)

 

 

http://america.aljazeera.com/opinions/2015/10/wikileaks-cables-shed-light-on-us-foreign-policy-failures.html

By 2014, the sectarian Sunni-Shia character of the civil war in Syria was bemoaned in the United States as an unfortunate development. But in December 2006, the man heading the US embassy in Syria advocated in a cable to the Secretary of State and the White House that the US government collaborate with Saudi Arabia and Egypt to promote sectarian conflict in Syria between Sunni and Shia as a means of destabilizing the Syrian government. At that time, no one in the US government could credibly have claimed innocence of the possible implications of such a policy. This cable was written at the height of the sectarian Sunni-Shia civil war in Iraq, which the US military was unsuccessfully trying to contain. US public disgust with the sectarian civil war in Iraq unleashed by the US invasion had just cost Republicans control of Congress in the November 2006 election. The election result immediately precipitated the resignation of Donald Rumsfeld as secretary of defense. No one working for the US government on foreign policy at the time could have been unaware of the implications of promoting Sunni-Shia sectarianism.

Robert Naiman
The WikiLeaks Files

 C'est un secret de Polichinelle que les américains et leur alliés veulent se débarrassé du régime syrien a tout prix bien longtemps avant 2011. Cela a été discuté de long en large sur ce même sujet.

 

Edited by zack
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et vu du sol:

Je crois que c'est une vieille vidéo faite par ANNA News

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un secret de Polichinelle que les américains et leur alliés veulent se débarrassé du régime syrien a tout prix. Cela a été discuté de long en large sur ce même sujet.

Attention à ne pas tout mélanger. Qu'il y' ait eu des plans pour un nouveal ordre au MO dans certains think tank et cercles proches du pouvoir neocons, oui (suffit de chercher les cartes de l'époque Bush de redécoupage du MO) oui. Qu'ils aient été mis en application par les USA, je n'y crois pas.

Par contre que des éléments des FM aient joué (comme en Lybie, en Egypte et en Tunisie) un role dans la révolution syrienne, ca ne fait pas de doute (probablement sous l'impulsion du Qatar au grand enervement du grand frère Saoudien)

Mais les causes sont multiples (migration rurale interne liée à une secheresse majeure sur 2 ans, inflation limitant le coussin étatique pour les prix de denrées de première nécessité, affaiblissement du cercle de pouvoir d'Assad par son isolement relatif en 2009-2010, les iraniens ayant d'autres chats à fouetter en interne pour un appui majeur) etc etc

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention à ne pas tout mélanger. Qu'il y' ait eu des plans pour un nouveal ordre au MO dans certains think tank et cercles proches du pouvoir neocons, oui (suffit de chercher les cartes de l'époque Bush de redécoupage du MO) oui. Qu'ils aient été mis en application par les USA, je n'y crois pas.

Par contre que des éléments des FM aient joué (comme en Lybie, en Egypte et en Tunisie) un role dans la révolution syrienne, ca ne fait pas de doute (probablement sous l'impulsion du Qatar au grand enervement du grand frère Saoudien)

Mais les causes sont multiples (migration rurale interne liée à une secheresse majeure sur 2 ans, inflation limitant le coussin étatique pour les prix de denrées de première nécessité, affaiblissement du cercle de pouvoir d'Assad par son isolement relatif en 2009-2010, les iraniens ayant d'autres chats à fouetter en interne pour un appui majeur) etc etc

Je suis parfaitement d'accord, mais c'est en temps de disette que les tensions interne refont surface. Et ceux qui exacerbent ces tensions en amont sont pour moi des criminels.

fig1_crises.png

http://necsi.edu/research/social/foodcrises.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention à ne pas tout mélanger. Qu'il y' ait eu des plans pour un nouveal ordre au MO dans certains think tank et cercles proches du pouvoir neocons, oui (suffit de chercher les cartes de l'époque Bush de redécoupage du MO) oui. Qu'ils aient été mis en application par les USA, je n'y crois pas.

Par contre que des éléments des FM aient joué (comme en Lybie, en Egypte et en Tunisie) un role dans la révolution syrienne, ca ne fait pas de doute (probablement sous l'impulsion du Qatar au grand enervement du grand frère Saoudien)

Mais les causes sont multiples (migration rurale interne liée à une secheresse majeure sur 2 ans, inflation limitant le coussin étatique pour les prix de denrées de première nécessité, affaiblissement du cercle de pouvoir d'Assad par son isolement relatif en 2009-2010, les iraniens ayant d'autres chats à fouetter en interne pour un appui majeur) etc etc

Économie de toute la région déstabilisée par les conflits à répétition, Irak en tête bien sûr. Saturation en armes, expérience de leur usage compte tenu des conflits récents proches. Corruption et clanisme du régime, contrebande et trafics concurrents par réaction, menés par des bandes... Arbitraire de la justice, brutalité, tortures, historique de répression du régime, et division sectaire.

Ces éléments pourraient-ils expliquer, en bonne partie également, la vitesse à laquelle des émeutes structurées se sont manifestées ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en est encore là ? Je vois que le storytelling de CNBC, Fox et CNN ont encore de beau jours.

Je répète ce que j'ai déjà posé comme question ? Comment on passe d'une manifestation pacifique (avec 7 policiers tués la première semaine) à une repression militaire monstre (y compris avec APC/IFV/tanks) et 150 tués dans les forces de l'"ordre" syriennes en un mois (premiere semaine et premier mois de la révolution) si cette dite révolution avait une base purement pacifique non armée ??

J'attend toujours la réponse (et ma question ne défend pas Assad dont la main répressive a aussi été critiquée par l'Iran ce qui n'est pas peu dire)

Encore un peu on va nous ressortir l'histoire des caisses de viagra pour commettre des viols de masse et des mercenaires nords coréens pour encadrer la securitate locale (les armes chimiques dans le storytelling classique version "guerre de Charlie Wilson" on y a déja eu droit, ca c'est fait, on coche)

Bonsoir,

si vous vous posez des questions relisez le bog "un oeil sur la Syrie" du regretté et disparu diplomate français qui possédait une connaissance impressionnante et lucide de la Syrie, lucidité sur le régime et ses dirigeants qui l'amenait à comprendre les revendications populaires exprimées.

Je vous redonne le lien pour le début

http://syrie.blog.lemonde.fr/page/76/

Eh oui 76 pages avant sa disparition. Relisez ses premières pages, celles de 2011, son premier article datant du 21 avril 2011. faudrait avoir une bonne dose de culot pour y voir le suivi d'une révolution selon un "storytelling" de CNN ou de la Fox. Il est sûr que l'auteur du blog présente un énorme défaut, il se sent proche des revendications de liberté des manifestants.

Que l'on soit pour ou contre Assad (ce qui en plus est certainement un faux problème, la question comme je le disais précédemment étant plus de savoir quel ensemble de personnes tiennent le régime et dans quel but), comment ne pas voir la fuite en avant d'un régime dépassé qui ne peut plus réprimer et enfouir la contestation comme à Hama en 1982.

 

Pour les Kurdes, qui a dans le temps croisé, dans Paris, les manifestations du PKK avec les drapeaux rouge géants à l'effigie de Lénine et Staline ? Même après la chute du mur de Berlin ils brandissaient avec énergie ces drapeaux, le PCF était écrasé dans le culte des ancêtres.

 

 

 

Edited by jeansaisrien
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Hello,

Suis je le seul à trouver les servants ridicules?

 

 

A+/Yankev

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

Suis je le seul à trouver les servants ridicules?

 

 

A+/Yankev

 

 

Non.

Et l'engin d'une dangerosité extrême pour ses servants aussi, non ?

Peut être est-ce pour ça qu'ils gigotent autant.

Et s'ils mettaient le canon sur un camion, ça n'irait pas mieux ??

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,535
    Total Members
    1,550
    Most Online
    perso69man
    Newest Member
    perso69man
    Joined
  • Forum Statistics

    20,966
    Total Topics
    1,341,139
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries