Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Guerre civile en Syrie


Recommended Posts

Au fil de cette "reconquête" que l'élan actuel des forces bachariennes semble favoriser, la question des effectifs ne va t-elle pas TRES vite se reposer? Cette armée a largement fondu depuis le début du conflit, et sa partie encore réellement capable et utile (et motivée) est plutôt réduite, si bien que, par définition, chaque morceau de terrain reconquis devra avoir de la garnison, ou au moins de quoi assurer un minimum de contrôle et de surveillance. et dans le cas de zones fraîchement reconquises, proche de la ligne de front et où, comme dans la grande majorité de la Syrie, Assad n'est pas vraiment la personnalité la plus populaire, ce besoin ne peut qu'être important. Jusqu'où le régime peut-il pousser ainsi, compte tenu de ce facteur? Cherche t-il juste en ce moment à reconquérir juste quelques morceaux de "Syrie utile" et à obtenir une ligne de front plus favorable et durablement défendable? Dans l'état des moyens actuels, un tel objectif est-il même à sa portée? 

Au delà de mes observations sur les lourdes pertes (forcément) de la SAA, c'est ce que je soulignais avec les garnisons qui défendent la périphérie de Homs, dans les faits elles restent dans leurs FOB dans les nombreuses propriétés foncières de l'armée syrienne et se contentent de patrouiller/protéger les grands axes, les rendant extrêmement vulnérable à un adversaire qui choisirait d'exercer le contrôle (diffus) sur les zones rurales. J'ai l'impression que Bashar a totalement vampirisé ce secteur "mou" où il y a beaucoup d'espace, de faible valeur en soi, peu peuplé, pas valorisé, rempli uniquement de bleds, de ruines et diverses manifestations du clientélisme de l'armée. Moi j'ai pensé très fort à la RC4 en voyant Daesh grignoter le wasteland "mou" autour des points durs à l'est de Homs. Daesh a un sanctuaire, des moyens, et même si ils ont beaucoup de pression ailleurs, un sanctuaire assez tranquille autour de l’Euphrate où se refaire.
Le truc c'est que cet espace immense, qui s'étend de Damas à Hama est rempli d'installations militaires (voir wikimapia) c'est hallucinant le poids de l'armée dans le PIB et la géographie du pays, tissu dont la valeur défensive est tellement éparpillé qu'il me paraît bien fragile, en même temps Daesh n'a pas non plus des moyens immenses en face, mais ils ont l'initiative et le choix de l'endroit ou frapper.

Sinon sur le front d'Alep il est très net que la présence du Hezbollah et des iraniens fournis le gros de l'effort dans la troupe d'assaut, la SAA étant inapte à cet exercice. Vu qu'on parle d'une progression de 5-15 km sur un front de 20 km de long, pour l'instant ça ne pose pas de difficultés, mais si l'offensive SAA reprend la région rebelle du nord j'espère que les partenaires chiites ont prévu le service après vente parce que ça va être crade et long.

Sur le plan plus politique je pense que ça pousse sérieusement à la négociation du coté de Moscou, vu les nombreuses rencontres qui ont lieu en coulisse, on applique Clausewitz à la lettre du coté du Kremlin. Après la négociation pour quoi faire ? Partager le pouvoir ? Diviser les groupes rebelles entre eux ? Forcer un consensus dans le camp d'Assad ? (ou ça rue dans les brancards d'après les indices qu'on peut percevoir) faire une pause contre l'ASL le temps de permettre au régime de remettre sur pied son outil militaire ? Attaquer Daesh comme Gally le suggère ? (ça je n'y crois pas, mais alors pas du tout).
Le régime veut récupérer les zones tenus par les rebelles, il est prêt à s’accommoder des kurdes et de Daesh, mais il ne peut pas faire de pause alors que son territoire est morcelé et que son "hearthland" est à 30 km du front; je pense que c'est un peu "tout ou rien" en terme territorial sur la Syrie "côtière" (Alep - Damas).

D'ailleurs la Syrie c'est quoi aujourd'hui ? Sur 22 million d'habitants,  240 000 sont morts (probablement plus puisque ça ne liste pas les morts indirects), 2 millions de blessés, 4 millions de réfugiés, et 7,6 millions de déplacés à l'intérieur du pays. (tout ça c'est ce dont on est sur, ce sont donc sans doute des estimations basses)
Plus de la moitié de la population du pays c'est barré en fait, la situation humanitaire doit être très très crade dans les zones où il y a des déplacés.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Au delà de mes observations sur les lourdes pertes (forcément) de la SAA, c'est ce que je soulignais avec les garnisons qui défendent la périphérie de Homs, dans les faits elles restent dans leurs FOB dans les nombreuses propriétés foncières de l'armée syrienne et se contentent de patrouiller/protéger les grands axes, les rendant extrêmement vulnérable à un adversaire qui choisirait d'exercer le contrôle (diffus) sur les zones rurales. J'ai l'impression que Bashar a totalement vampirisé ce secteur "mou" où il y a beaucoup d'espace, de faible valeur en soi, peu peuplé, pas valorisé, rempli uniquement de bleds, de ruines et diverses manifestations du clientélisme de l'armée. Moi j'ai pensé très fort à la RC4 en voyant Daesh grignoter le wasteland "mou" autour des points durs à l'est de Homs. Daesh a un sanctuaire, des moyens, et même si ils ont beaucoup de pression ailleurs, un sanctuaire assez tranquille autour de l’Euphrate où se refaire.
Le truc c'est que cet espace immense, qui s'étend de Damas à Hama est rempli d'installations militaires (voir wikimapia) c'est hallucinant le poids de l'armée dans le PIB et la géographie du pays, tissu dont la valeur défensive est tellement éparpillé qu'il me paraît bien fragile, en même temps Daesh n'a pas non plus des moyens immenses en face, mais ils ont l'initiative et le choix de l'endroit ou frapper.

Sinon sur le front d'Alep il est très net que la présence du Hezbollah et des iraniens fournis le gros de l'effort dans la troupe d'assaut, la SAA étant inapte à cet exercice. Vu qu'on parle d'une progression de 5-15 km sur un front de 20 km de long, pour l'instant ça ne pose pas de difficultés, mais si l'offensive SAA reprend la région rebelle du nord j'espère que les partenaires chiites ont prévu le service après vente parce que ça va être crade et long.

Sur le plan plus politique je pense que ça pousse sérieusement à la négociation du coté de Moscou, vu les nombreuses rencontres qui ont lieu en coulisse, on applique Clausewitz à la lettre du coté du Kremlin. Après la négociation pour quoi faire ? Partager le pouvoir ? Diviser les groupes rebelles entre eux ? Forcer un consensus dans le camp d'Assad ? (ou ça rue dans les brancards d'après les indices qu'on peut percevoir) faire une pause contre l'ASL le temps de permettre au régime de remettre sur pied son outil militaire ? Attaquer Daesh comme Gally le suggère ? (ça je n'y crois pas, mais alors pas du tout).
Le régime veut récupérer les zones tenus par les rebelles, il est prêt à s’accommoder des kurdes et de Daesh, mais il ne peut pas faire de pause alors que son territoire est morcelé et que son "hearthland" est à 30 km du front; je pense que c'est un peu "tout ou rien" en terme territorial sur la Syrie "côtière" (Alep - Damas).

D'ailleurs la Syrie c'est quoi aujourd'hui ? Sur 22 million d'habitants,  240 000 sont morts (probablement plus puisque ça ne liste pas les morts indirects), 2 millions de blessés, 4 millions de réfugiés, et 7,6 millions de déplacés à l'intérieur du pays. (tout ça c'est ce dont on est sur, ce sont donc sans doute des estimations basses)
Plus de la moitié de la population du pays c'est barré en fait, la situation humanitaire doit être très très crade dans les zones où il y a des déplacés.

 

Je me pose une question , après l'attentat contre l'avion russe en Egypte ,vu la conjoncture actuelle en ce qui concerne l'armée syrienne loyaliste est-ce que les russes ne vont pas tenté une option terrestre avec leur propre force ?

Et d'une certaine manière avoir la main sur la situation militaire tout en ayant du poids sur l'avenir de Assad en Syrie ( proposé un départ tout en ayant de nouveaux interlocuteurs ) ?

Link to comment
Share on other sites

Je me pose une question , après l'attentat contre l'avion russe en Egypte ,vu la conjoncture actuelle en ce qui concerne l'armée syrienne loyaliste est-ce que les russes ne vont pas tenté une option terrestre avec leur propre force ?

Et d'une certaine manière avoir la main sur la situation militaire tout en ayant du poids sur l'avenir de Assad en Syrie ( proposé un départ tout en ayant de nouveaux interlocuteurs ) ?

Ce serait contre-productif vu ce qu'ils sont capables de déployer aujourd'hui, sans parler du risque d'une Afgha-bis.

La logistique russe est déjà très tendue pour assurer les ~50 sorties par jour, ils ont dû achetés/loués 8 navires commerciaux turcs pour assurer le transit de la Mer Noire jusqu'à Lataquié et Tartous (http://kommersant.ru/doc/2836487) et les coûts de l'opération sont estimés à $2.5m/jour (http://www.rbc.ru/investigation/politics/28/10/2015/562f9e119a79471d5d7c64e7) dans un contexte où en parallèle il y a une recrudescence des combats en Ukraine. 

Je vois mal comment ils pourraient déployer davantage.

Pour compléter:

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/russes-en-syrie-moscou-cherche-issue-politique-militaire-29787

D’un point de vue tactique, l’un des enjeux est celui de la coordination air-sol. Toutes les armées modernes sont confrontées à ce défi : comment s’organiser, jusqu’au plus bas niveau hiérarchique, pour que l’aviation puisse venir soutenir des troupes engagées dans des combats au sol ? Comment fournir à ses mêmes soldats des renseignements recueillis depuis les airs (drones, avions, etc.) pour leur permettre de manœuvrer ? L’armée syrienne de Bachar, très cloisonnée et peu moderne, ne possède pas ces savoir-faire. Les Russes, si. Bachar et les grands hiérarques du régime sont-ils prêts à laisser les Russes réorganiser leur armée, au risque, pour eux, d’en perdre le contrôle ? C’est la partie qui se joue en coulisses.

Edited by eikkN
Link to comment
Share on other sites

Quand ils auront la jouissance des mistral .... Egyptien lol

Je n'ai ps compris le sens de ce post ? Cela fait référence au fait que les russes n'ont pas obtenu les BPC et que cela leur manque ?

Je ne pense pas que dans cette affaire syrienne ce soit le manque de BPC soit un des facteurs gênant pur qu'ils interviennent en Syrie mais plutôt le budget comme la dit eikkn apparemment . Étant donné que les russes ont accès à un port et qu'il y a déjà une noria de navires qui assurent le ravitaillement pour l' armée syrienne , si les russes devraient assuré l' arrivée de force et qu'ils ont le budget je pense qu'ils continueraient à le faire par cargo et qu'ils ont une flotte d'avions gros porteur pour aider aussi . Donc qu'il y ait des BPC ou pas ne changerait rien vu le contexte ( bien évidemment si les russes auraient le budget et pas de force en Ukraine ) vu que posséder un port et un aéroport en Syrie s'est déjà fait pour les russes en Syrie. Maintenant j'ai vu la France vouloir ce mêler du conflit syrien en menaçant de bombarder le régime syrien , sauf que les USA ont pas suivi ... Et je pense que ce n'est pas avec nos moyens qu'on aurait put le faire d'une manière concrète...Donc je pense que pour l' instant les russes ont plus de clés en main pour apporter une nouvelle donne en Syrie que nous autres on en a put en avoir ... Vu que l'on a juste fait qu'alimenter un conflit qui a surtout aider nos ennemis islamistes à prendre de l' ampleur ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Au fil de cette "reconquête" que l'élan actuel des forces bachariennes semble favoriser, la question des effectifs ne va t-elle pas TRES vite se reposer? Cette armée a largement fondu depuis le début du conflit, et sa partie encore réellement capable et utile (et motivée) est plutôt réduite, si bien que, par définition, chaque morceau de terrain reconquis devra avoir de la garnison, ou au moins de quoi assurer un minimum de contrôle et de surveillance. et dans le cas de zones fraîchement reconquises, proche de la ligne de front et où, comme dans la grande majorité de la Syrie, Assad n'est pas vraiment la personnalité la plus populaire, ce besoin ne peut qu'être important. Jusqu'où le régime peut-il pousser ainsi, compte tenu de ce facteur? Cherche t-il juste en ce moment à reconquérir juste quelques morceaux de "Syrie utile" et à obtenir une ligne de front plus favorable et durablement défendable? Dans l'état des moyens actuels, un tel objectif est-il même à sa portée? 

Dans un reportage diffusé sur ce fil quelques pages auparavant, le monsieur parlait de milices de quartiers qui se battaient aux cotés du pouvoir pour défendre leur maison et leur famille (en tant qu'habitant du quartier et/ou de la ville). Peut être que la solution envisagée serait à chercher de ce côté : une armée qui s'occupe de la reconquête et de la sécurisation de la ligne de front, des milices inféodées au pouvoir qui défendent la ville et les alentours dans l'arrière pays. Si la guerre n'était pas déjà universelle, je dirai qu'il y a des gros risques de dérapages, mais le camps EI n'est déjà plus à ça prêt...

Link to comment
Share on other sites

Pour le moment les milices représente autant de troupe que l'armée ... environ 150 000 combattants chaque.

Le probleme des milices c'est que ça fonctionne surtout près des zones de résidence des miliciens ... quand il arrive chez "l'autre" en tant qu'occupant ca devient tout de suite très compliqué. En gros tant que tu reprends des zone plus ou moins favorable a ta cause ça se passe plutôt bien ... au delà le plus simple est souvent de procéder en chassant les "autres" de la zone a la yougoslave.

Link to comment
Share on other sites

Non ce n'était pas la vision que je "défendais". L'armée reprend ton quartier et te forme pour que tu puisses le défendre. Le front continue à avancer, mais toi tu resterai chez toi, prêt à défendre le quartier des incursions de l'ennemi. 

 

Link to comment
Share on other sites

Non ce n'était pas la vision que je "défendais". L'armée reprend ton quartier et te forme pour que tu puisses le défendre. Le front continue à avancer, mais toi tu resterai chez toi, prêt à défendre le quartier des incursions de l'ennemi. 

 

Sauf que ce n'est possible que dans les zone favorable a l'armée! En zone favorable aux rebelles tu ne vas pas monter une milice rebelle!

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Selon Sputnik, l'Arabie Saoudite a doublé ses livraisons d'armes aux rebelles Syriens, y compris et surtout aux groupes Djihadistes > http://fr.sputniknews.com/international/20151107/1019359884/arabiesaoudite-syrie-soutien.html

Tous les services de renseignement occidentaux (+ Russes et Israëliens) savent que l'Arabie Saoudite est depuis 20 ans le grand argentier et soutien logistique discret des groupes salafistes de par le monde ; donc qu'ils profitent de la guerre civile en Syrie pour foutre encore plus la merde et du coup affaiblir à la fois l'Iran et les pays à culture historique chrétienne...  C'est une info fort crédible

  

Link to comment
Share on other sites

Selon Sputnik, l'Arabie Saoudite a doublé ses livraisons d'armes aux rebelles Syriens, y compris et surtout aux groupes Djihadistes > http://fr.sputniknews.com/international/20151107/1019359884/arabiesaoudite-syrie-soutien.html

Tous les services de renseignement occidentaux (+ Russes et Israëliens) savent que l'Arabie Saoudite est depuis 20 ans le grand argentier et soutien logistique discret des groupes salafistes de par le monde ; donc qu'ils profitent de la guerre civile en Syrie pour foutre encore plus la merde et du coup affaiblir à la fois l'Iran et les pays à culture historique chrétienne...  C'est une info fort crédible

  

Oui, bon ... c'est Sputnik ... donc grosses pincettes !

Link to comment
Share on other sites

Syrie : 23 civils tués dans des frappes sur un fief rebelle près de Damas

http://www.lorientlejour.com/article/953589/syrie-23-civils-tues-dans-des-frappes-sur-un-fief-rebelle-pres-de-damas.html

Douma encore...

 

Un nouveau rapport d'Amnesty décrit que la politique de disparition forcée orchestrée par le régime syrien, qui se chiffre à 65 000 disparus dont 58 000 civils, est devenu en plus un véritable "business" ou des intermédiaires exploitent la détresse des familles de victimes en leurs demandant de grosses sommes contre des informations. Ce système serait devenu : " la poule aux œufs d'or pour le régime […] une source de financement sur laquelle il s'est mis à compter".

http://www.amnesty.fr/disparitions-forcees-en-Syrie

http://fido.nrk.no/14bc5965801ee5661583a289b4fc52e3706a5e0099fae666eccff73c75993731/Between Prison and the Grave Final.pdf

 

Link to comment
Share on other sites

Oui, bon ... c'est Sputnik ... donc grosses pincettes !

Oui effectivement .

Maintenant je pense que les saoudiens ont sûrement plus en tête que leurs armée "expéditionnaire" de djihadistes a plus les cartes en main par rapport à la rébellion syrienne libre donc sans passé par Sputnik on devine aisément que les saoudiens misent sur les djihadistes et leur fournit de quoi en armement/munition vu que leur lutte va bien au delà du conflit civile entre syrien .

 

 

Link to comment
Share on other sites

Oui effectivement .

Maintenant je pense que les saoudiens ont sûrement plus en tête que leurs armée "expéditionnaire" de djihadistes a plus les cartes en main par rapport à la rébellion syrienne libre donc sans passé par Sputnik on devine aisément que les saoudiens misent sur les djihadistes et leur fournit de quoi en armement/munition vu que leur lutte va bien au delà du conflit civile entre syrien .

 

 

Je ne dis pas que l'info est fausse, mais que la source n'est pas la plus crédible ...

Link to comment
Share on other sites

Je ne dis pas que l'info est fausse, mais que la source n'est pas la plus crédible ...

La source est ce qu'elle est en effet, mais dans ce cas particulier ce n'est pas d'une "info" que l'on parle... car une information suppose qu'elle ait un caractère de nouveauté, même un tout petit peu.

Et le fait que l'Arabie saoudite soutienne financièrement et d'autres manières les groupes salafistes / wahhabites / takfiris, depuis des décennies, partout dans le monde, ça n'est pas exactement une nouveauté.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La source est ce qu'elle est en effet, mais dans ce cas particulier ce n'est pas d'une "info" que l'on parle... car une information suppose qu'elle ait un caractère de nouveauté, même un tout petit peu.

Et le fait que l'Arabie saoudite soutienne financièrement et d'autres manières les groupes salafistes / wahhabites / takfiris, depuis des décennies, partout dans le monde, ça n'est pas exactement une nouveauté.

Tout à fait, et d'ailleurs dans mon post avec le lien vers l'article de Sputnik, je précisais bien que l'info me semble bien crédible pour cette raison...

Des détails sur les activités Russes au sol cette fois, avec des photos plus ou moins claires ; mais il semble bien en tous cas qu'ils sont en tain d'accroître leur implication avec l'envoi d'artillerie lourde > http://ruslanleviev.livejournal.com/44827.html

En plus, si l'hypothèse de l'attentat pour le crash de l'Airbus de Metrojet se confirme, leur réaction ne va pas être celle des Espagnols, par exemple après les attentats de Madrid en 2004 > les russes c'est un peuple fier qui ne baissera pas son froc, et si Poutine décide d'intensifier la lutte contre les Islamistes/de venger la mort des 220 civils russes, la grande majorité de la population Russe soutiendra l'intervention !

Ensuite, quand à la crédibilité des infos/affirmations du média Sputnik : vous croyez que nos médias Occidentaux nous disent la vérité, et nous informent avec honnêteté peut-être ? Perso j'en doute fort...

D'ailleurs, pour avoir un copain qui est prof de français en Russie, là-bas ils disent que nous sommes manipulés par nos médias et que le refus de vente des BPC à la marine Russe est dû à ça et aux pressions des seigneurs anglo-saxons (US en tête), ils ne nous en veulent pas à nous Français, qui conservont apparemment une bonne cote de sympathie sur place, mais ils nous plaignent plutôt d'être autant manipulés à l'instigation des "think-tank" anglo-saxons : attention, je ne dis pas que leurs médias à eux présentent les choses de manière impartiale, mais ont-ils tellement tort dans leur point de vue ?

Il faut reconnaître que sur la Syrie ils avaient plutôt raison depuis le début : Bachar est un tyran, certes, mais l'affaiblissement de son régime a bien ouvert un boulevard aux milices salafistes/terroristes comme ils en avaient averti depuis le début ; il faut dire aussi qu'eux ayant du gaz et du pétrole à profusion ne sont pas inféodés à l'Arabie Saoudite comme les Ricains, prêts à toutes les compromissions pour continuer à approvisionner les gros 4X4 et autres "Big Trucks" énergivores emblématiques de leur mode de vie...  

 Il y a 2 ans nos dirigeants occidentaux ont ignoré, méprisé, l'avis des Russes et ont décidé d'envoyer des armes aux rebelles, sans trop vérifier l'obédience réelle de ceux-ci, et on sait que le front Al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) a ainsi obtenu plein d'armes anti-chars, des mitrailleuses... Aujourd'hui, si nous avons arrêté les livraisons d'armes aux rebelles syriens quand on n'est pas sûr que ce sont des laïcs (enfin j'espère...), l'Arabie Saoudite elle, continue discrètement, à fournir ses chers frères les terroristes Djihadistes en lance-roquettes, et missiles anti-chars achetés aux ricains, sous prétexte officiel d'équiper ses propres forces qui interviennent contre les rebelles Houthis au Yémen...           

Edited by Bruno
Link to comment
Share on other sites

Tout à fait, et d'ailleurs dans mon post avec le lien vers l'article de Sputnik, je précisais bien que l'info me semble bien crédible pour cette raison...

Des détails sur les activités Russes au sol cette fois, avec des photos plus ou moins claires ; mais il semble bien en tous cas qu'ils sont en tain d'accroître leur implication avec l'envoi d'artillerie lourde > http://ruslanleviev.livejournal.com/44827.html

En plus, si l'hypothèse de l'attentat pour le crash de l'Airbus de Metrojet se confirme, leur réaction ne va pas être celle des Espagnols, par exemple après les attentats de Madrid en 2004 > les russes c'est un peuple fier qui ne baissera pas son froc, et si Poutine décide d'intensifier la lutte contre les Islamistes/de venger la mort des 220 civils russes, la grande majorité de la population Russe soutiendra l'intervention !

Et que vont faire les Russes de plus qu'ils font actuellement ? Tuer plus de civils ? Pour en avoir 220 de plus, c'est quoi, deux ou trois semaines maxi de bombardement comme actuellement. Bombarder un hôpital ? Déjà fait. Pour les terroristes (et les nombreux supposés terroristes des Russes...) que vont-ils faire de plus ? Arme chimique peut-être ? Je cherche hein.

Ensuite, quand à la crédibilité des infos/affirmations du média Sputnik : vous croyez que nos médias Occidentaux nous disent la vérité, et nous informent avec honnêteté peut-être ? Perso j'en doute fort...

Les médias occidentaux sont largement critiqués par les occidentaux, les gouvernements aussi ce qui est loin d'être le cas en Russie. Poutine a des scores de "dictateur" grâce à la presse à sa botte.

Les Russes diraient plus la vérité ? Le nombre d'incohérence qu'ils nous ont servi est sans fin. Dernièrement ce crash. Pour eux c'est sûr clair et net, ce n'est pas un attentat et Cameron se fait remontrer les bretelle. Finalement les Russes réfléchissent et ils se sont probablement dit que s'il y avait un second crash ils auraient l'air bien con. Donc interdiction de vol.

 

D'ailleurs, pour avoir un copain qui est prof de français en Russie, là-bas ils disent que nous sommes manipulés par nos médias et que le refus de vente des BPC à la marine Russe est dû à ça et aux pressions des seigneurs anglo-saxons (US en tête), ils ne nous en veulent pas à nous Français, qui conservont apparemment une bonne cote de sympathie sur place, mais ils nous plaignent plutôt d'être autant manipulés à l'instigation des "think-tank" anglo-saxons : attention, je ne dis pas que leurs médias à eux présentent les choses de manière impartiale, mais ont-ils tellement tort dans leur point de vue ?

Il faut reconnaître que sur la Syrie ils avaient plutôt raison depuis le début : Bachar est un tyran, certes, mais l'affaiblissement de son régime a bien ouvert un boulevard aux milices salafistes/terroristes comme ils en avaient averti depuis le début ; il faut dire aussi qu'eux ayant du gaz et du pétrole à profusion ne sont pas inféodés à l'Arabie Saoudite comme les Ricains, prêts à toutes les compromissions pour continuer à approvisionner les gros 4X4 et autres "Big Trucks" énergivores emblématiques de leur mode de vie...  

 Il y a 2 ans nos dirigeants occidentaux ont ignoré, méprisé, l'avis des Russes et ont décidé d'envoyer des armes aux rebelles, sans trop vérifier l'obédience réelle de ceux-ci, et on sait que le front Al-Nosra (branche syrienne d'Al-Qaïda) a ainsi obtenu plein d'armes anti-chars, des mitrailleuses... Aujourd'hui, si nous avons arrêté les livraisons d'armes aux rebelles syriens quand on n'est pas sûr que ce sont des laïcs (enfin j'espère...), l'Arabie Saoudite elle, continue discrètement, à fournir ses chers frères les terroristes Djihadistes en lance-roquettes, et missiles anti-chars achetés aux ricains, sous prétexte officiel d'équiper ses propres forces qui interviennent contre les rebelles Houthis au Yémen...           

Assad est une bénédiction pour la Syrie. C'est cela oui, c'est cela.

Tu peux toujours reprocher aux occidentaux de ne pas avoir écouté les Russes, mais la réciproque doit être au moins autant valable.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Et que vont faire les Russes de plus qu'ils font actuellement ? Tuer plus de civils ? Pour en avoir 220 de plus, c'est quoi, deux ou trois semaines maxi de bombardement comme actuellement. Bombarder un hôpital ? Déjà fait. Pour les terroristes (et les nombreux supposés terroristes des Russes...) que vont-ils faire de plus ? Arme chimique peut-être ? Je cherche hein.

Ils vont faire de plus qu'ils vont pilonner les rebelles (y compris les salafistes) à l'artillerie... Effectivement, ils font bien plus de dommages collatéraux que nos forces lors des frappes aériennes, peut-être en feront-ils moins s'ils s'impliquent au sol, du moins c'est à souhaiter...

Pour le reste, oui cherches bien, et notamment de notre côté : as-tu pris en compte les "dommages collatéraux" faits par les Islamistes avec les armes occidentales qu'on leur a livré en 2013 et 2014, avant de se rendre compte qu'il y avait des "rebelles" moins recommandable que d'autres et au final pire que le mal qu'ils combattent ? Le nombre de victimes civiles par la faute des Occidentaux ou des Russes, au total ça doit se valoir...

Assad est une bénédiction pour la Syrie. C'est cela oui, c'est cela. Tu peux toujours reprocher aux occidentaux de ne pas avoir écouté les Russes, mais la réciproque doit être au moins autant valable.

Mis à part dans ton imagination je n'ai jamais prétendu qu'Assad est une bénediction pour la Syrie... C'est juste que l'on pourrait respecter le point de vue des Russes selon lequel entre 2 malédictions (les Islamistes étant jusqu'ici les seuls qui pourraient renverser son régime) il vaut mieux choisir la moindre/la moins grave. Notamment pour notre sécurité à moyen terme...

Et il me semble qu'ils prennent parfois un peu notre avis en compte, quand ils acceptent l'idée qu'il faudra décider de l'avenir de ce dictateur, mais pas avant que la situation soit relativement stabilisée (après dans les relations internationale, qui est vraiment sincère ?? Ni eux, ni nous, ni les Chinois...) 

Edited by Bruno
Link to comment
Share on other sites

 

Ils vont faire de plus qu'ils vont pilonner les rebelles (y compris les salafistes) à l'artillerie... Effectivement, ils font bien plus de dommages collatéraux que nos forces lors des frappes aériennes, peut-être en feront-ils moins s'ils s'impliquent au sol, du moins c'est à souhaiter...

Pour le reste, oui cherches bien, et notamment de notre côté : as-tu pris en compte les "dommages collatéraux" faits par les Islamistes avec les armes occidentales qu'on leur a livré en 2013 et 2014, avant de se rendre compte qu'il y avait des "rebelles" moins recommandable que d'autres et au final pire que le mal qu'ils combattent ? Le nombre de victimes civiles par la faute des Occidentaux ou des Russes, au total ça doit se valoir...

 

Le régime est le plus meurtrier de tous les protagonistes et c'est sans commune mesure avec ce que les rebelles doivent cumuler en bodycount de civile. C'est un concours de bite perdu d'avance pour les rebelles.

 

Non ce n'était pas la vision que je "défendais". L'armée reprend ton quartier et te forme pour que tu puisses le défendre. Le front continue à avancer, mais toi tu resterai chez toi, prêt à défendre le quartier des incursions de l'ennemi. 

 

Seulement qu'en face ce sont de vrais combattants. Si demain on te donne une Kalash en te disant défend toi l'armée russe/chinoise/américaine débarque et que tu connais très bien le sort réservé par ces forces à ceux qui résistent et leur famille. Toi pauvre combattant de fortune face à des militaires tu vas soit fuir avec ta famille, soit rester dans ta cave et jeter ta Kalash dans le fleuve le plus proche afin que quiconque retrouve une arme en ta possession...

 

Edit :

D'ailleurs c'est un des problème que le régime à rencontré lorsqu'il a armé les civiles pour se défendre contre les "terroristes". Les gens se sont débarrassés de leur arme, soit vendu aux groupes armés pour gagner quelques sous ou acheter leur tranquillité, soit ils les ont simplement abandonné pour ne pas être pris pour des combattants d'un bord ou l'autre.

Edited by Drakene
Link to comment
Share on other sites

Je pense que là où les loyalistes peuvent s'améliorer c'est sur l'utilisation de l'artillerie et de l'aviation au niveau défensif.

Avec l'arrivée des russes, ils ont fait des progrès au niveau soutien des offensives, en particulier au niveau de la concentration des feux.

Mais j'ai l'impression que la réactivité et la précision reste très limité.

Donc activer un feu de soutien pour contrer une offensive en moins de 10 minutes sur un point non prévue reste probablement hors de portée de combattants actuels.

Sur les vidéos, on voit souvent quand les rebelles prennent un village, une grosse concentration d'infanterie évoluer en toute liberté.

En théorie, une position importante devrait dès son évacuation être écrasé sous un tir de neutralisation.

Dans les faits, les attaques peuvent souvent être empêcher par bombardement préventifs des zones de concentration avant même les assauts.

C'est un peu l'évolution que l'on a constater depuis la première guerre mondiale sur l'utilisation de l'artillerie.

Au début, utilisation du tir direct, puis tir indirect fixe planifié, puis tir indirect planifié mais mobile, puis tir indirect dynamique avec observateurs, puis augmentation de la réactivité et mobilité progressivement.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,771
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...