Recommended Posts

Les Tiger Forces auraient apparemment repris Rasm Al Nafal, la ville pivot au sud du lac Jaboul que l'EI avait prise par surprise avant de débouler sur la route d'apprivsionnement. J'ai quand même l'impression que cette offensive de l'EI a été assez heureuse de taper dans le mou du dispositif, s'est assez vite enfoncée dans le dispositif syrien peu solide, mais que telle une vague elle déferle vers l'avant sans vraiment occuper sérieusement les territoires conquis, parce qu'elle ne doit pas en avoir les moyens. Elle doit probablement laissé des arrières gardes retardatrices et miné les endroits mais pas plus. Et de l'autre cpôté, dès que sona vant garde rencontrera un vrai bouchon de résistance sérieuse (ce qui devrait arriver incessament sous peu) elle évitera le combat et se repliera vers l'est à travers le désert. Au final une belle pagaille sur les arrières de la SAA, une grosse frayeur pour Alep, quelques jours/semaines grapillés mais pas beaucoup plus. L'opération reste tout de même assez remarquable!

Edited by EOA
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, MakSime said:

Des cibles durant un cessez-le-feu? Étrange... :huh:

C'est un cessé le feu limité aux oppositions entre les loyalistes et les rebelles dits modérés, non inscrit a l'ONU pour terrorisme, non ci et non là. Ca va etre tres tres tres limité comme cessez le feu. En gros ca concernera essentiellement quelques enclaves.

A chaque nouvelle offensive les kurdes et les loyalistes exhibe les drapeau de Daesh qu'ils ont trouvé sur les positions prises ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah OK. Cessez-le-feu qui se limite aux signataires. Donc le but est surtout de redéfinir clairement qui fait partie de la coalition contre Daesh/Al Nosra.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@DahrMahmad 10 minil y a 10 minutes

الآن مسرحية حقيرة يتم تمثيلها في خناصر وطريق أثرياء طبعا المخرج روسي والكومبرس #داعش هدفهم إيصال داعش إلى ريف ادلب وريف حماه القادم أعظم

0 Retweet 0 j'aime

 

Intéressant le tweet d'un compte FSL,

Il dit que l'attaque de "khanasser" ne serait qu'une mise en scène des russes et leurs sbires les daechiens selon ses dires afin de permettre à l'Ei de mettre le pied pour la 1ére fois dans la province d'idlib et à moyen terme celle de hama, bon c'est une théorie comme une autre.

Edited by Yakovlev

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, MakSime said:

Ah OK. Cessez-le-feu qui se limite aux signataires. Donc le but est surtout de redéfinir clairement qui fait partie de la coalition contre Daesh/Al Nosra.

C'est exactement ça.

L'autre volet c'est de régler les problemes des enclaves en mettant en place des solutions d'aide aux civils, voire de déplacement des résistants vers d'autre zones. En dehors des combats c'est tout de suite plus facile de s'arranger.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Confirmation des Javelin chez les kurdes de l'est ... l'arme fatale anti VBIED visiblement.

Cb6DWmJXIAAJNkS.jpg:large

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, g4lly a dit :

Confirmation des Javelin chez les kurdes de l'est ... l'arme fatale anti VBIED visiblement.

Cb6DWmJXIAAJNkS.jpg:large

Cette photo apparaissant brutalement le lendemain d'une vidéo prouvant que des javelin sont employés dans les territoires kurdes sert surtout AMHA a nier le fait que ces missiles sont opérés par des forces spéciales américaines. Vrai ou faux, je n'en sais rien. En tout cas, ils veulent qu'officiellement, ce ne soit pas la cas.

Il y a 12 heures, Yakovlev a dit :

@DahrMahmad 10 minil y a 10 minutes

الآن مسرحية حقيرة يتم تمثيلها في خناصر وطريق أثرياء طبعا المخرج روسي والكومبرس #داعش هدفهم إيصال داعش إلى ريف ادلب وريف حماه القادم أعظم

0 Retweet 0 j'aime

 

Intéressant le tweet d'un compte FSL,

Il dit que l'attaque de "khanasser" ne serait qu'une mise en scène des russes et leurs sbires les daechiens selon ses dires afin de permettre à l'Ei de mettre le pied pour la 1ére fois dans la province d'idlib et à moyen terme celle de hama, bon c'est une théorie comme une autre.

Rien d'intéressant, c'est du pur complotisme.

Dans le complotisme, tout est "false flag" et même les ennemis sont de mêches.

Il y a 12 heures, EOA a dit :

L'opération reste tout de même assez remarquable!

Si tout le personnel de l'EI impliqué dans cette attaque se fait exterminer, ce mouvement n'aura vraiment rien de remarquable ...

Et c'est probable, car la zone étant entourée de désert, donc ils n'auront pas de ravitaillement si ils s'enterrent dans une ville ou un village et la fuite finale sera une sorte de chasse au lapin avec l'aviation russe.

Le mouvement ne peut être intelligent que si ils profitent du déplacement de la force Tiger pour contre-attaquer violemment sur ce qui est devenu une grande poche loyaliste autour d'Alep.

Sans une autre offensive, c'est juste un baroud d'honneur gaspillant leurs troupes.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
25 minutes ago, Deres said:

Et c'est probable, car la zone étant entourée de désert, donc ils n'auront pas de ravitaillement si ils s'enterrent dans une ville ou un village et la fuite finale sera une sorte de chasse au lapin avec l'aviation russe.

Le mouvement ne peut être intelligent que si ils profitent du déplacement de la force Tiger pour contre-attaquer violemment sur ce qui est devenu une grande poche loyaliste autour d'Alep.

Sans une autre offensive, c'est juste un baroud d'honneur gaspillant leurs troupes.

Il y a quand même pas mal de colline qui bordent la route c'est d'ailleurs ce qui permet a des guérilla de menacer le tronçon régulièrement. C'est d'ailleurs les abords vallonnée de cette axe qui ont limité l'emprise loyaliste sur la zone, notament la l'ouest.

Le siege de Zhara et Nubool raconté par The Independant.

http://www.independent.co.uk/news/world/middle-east/nubl-zahra-a6889921.html

Quote

This is the untold story of the three-and-a-half-year siege of two small Shia Muslim villages in northern Syria. Although their recapture by the Syrian army – and by Iranian Revolutionary Guards and Iraqi Shia militias – caught headlines for a few hours three weeks ago, the world paid no heed to the suffering of these people, their 1,000 “martyrs”, at least half of them civilians, and the 100 children who died of shellfire and starvation. 

For these were villages that remained loyal to the Syrian regime and paid the price – and were thus unworthy of our attention, which remained largely fixed on those civilians suffering under siege by government forces elsewhere. 

Nubl and Zahra should be an 18-minute drive off the motorway north-east of Aleppo but the war’s front lines in the sharp-winded north of Syria have cut so deeply into the landscape that to avoid the men of the Jabhat al-Nusra and Isis, you have to drive for two hours along fields and broken country roads and through villages smashed and groined by the Syrian offensive. 

Syrian and Iranian flags now hang from telegraph poles outside the damaged village mosques, a powerful symbol of an alliance that brought these people’s years of pain to an end. Among them were at least 100 Sunni Muslim families – perhaps 500 souls – who, way back in 2012 chose to take refuge with their Shia countrymen rather than live under the rules of the Islamists. 

The police commander, Rakan Wanous, kept meticulous records of the siege and deaths in Nubl and Zahra and recorded, with obviously bitter memories, the threatening phone calls he took from the Nusra forces surrounding his two villages. Wanous was also officially in charge of many other towns that had fallen to Nusra. Yes, he said bleakly, the calls came from the neighbouring Sunni village of Mayer. “Once, they told me they were going to come and slaughter us – and slaughter me – and I told them: ‘Well, let’s wait until you get here and see.’ On another occasion, they threatened to shower us with chemical weapons.” 

Syrian volunteers aged 50 to 70 in the northern towns of Nubl and Zahra are fighting against forces opposing the Syrian regime

Wanous was deeply upset in recalling this. Had some of the calls came from people he knew personally? I asked. “Yes”, he said. “The ones who threatened me often were from my own police force. They came from my own policemen – of course, they had my mobile number. Some calls came from sons of my own friends.” Of Wanous’s 15‑man police force, five stayed loyal to him. The other 10 defected to Nusra. 

From the start, Nubl and Zahra were defended by their own pro-regime militiamen, a force perhaps 5,000-strong who were armed with rifles, rocket launchers and a few mortars. Up to 25,000 of the original 100,000 civilian inhabitants managed to flee to Turkey in the early days of the fighting. The rest were trapped in their homes and in the narrow, shell-blasted streets. “We reached a period after a year when we were in despair,” one of the local civil administrators, Ali Balwi, said. “We never expected this to end. Many of the civilians died because their wounds could not be cared for. We ran out of petrol early on. They cut off all electricity.” 

The villages’ sole link with the outside world was the mobile phone system that operated throughout the siege so that civilians and militiamen could keep in touch with families and friends in Aleppo. Mohamed Nassif, a 61-year old civil servant, recalled how he had, in desperation, called the UN in New York to plead for help and humanitarian aid for the villages. “I spoke to someone – he was a Palestinian lawyer – at the UN Human Rights office in New York and I asked if there was any way the UN could lift this siege and help us. I asked for humanitarian aid. But they did nothing. I did not hear back from them.” 

When the siege began, Wanous said, the Syrian government resupplied the villagers with food, bread, flour and medicine. The helicopters also dropped ammunition. There were three or four flights every day during the first year. “Then at about five o’clock, at dawn, on 30 June 2013, a helicopter came to us with some returning villagers from Aleppo and a staff of seven teachers for our schools who were to hold the school exams here,” Wanous said. “Someone in Mayer fired a rocket at the helicopter and the pilot managed to steer it away from the village and it crashed on the hillside outside in a big explosion. There were 17 on board, including the pilot and extra crewman. Everyone died. The bodies were in bits and all were burnt. That was the last helicopter to fly to us.” The wreckage of the helicopter still lies on the hillside.

But there were Syrian Kurdish villages to the north of Nubl and Zahra and Kurdish fighters from Afrin tried to open a road to the besieged Shia; yet Nusra managed to block them. So the Kurds smuggled food to their Syrian compatriots by night. There are differing accounts of what happened next. Some in the village admitted that food prices became so high that poor people could not afford to eat. The authorities say that at least 50 civilians died of hunger. Fatima Abdullah Younis described how she could not find medicine for her sick mother – or for two wounded cousins who could not be cared for and died of their injuries. “God’s help was great for us and so we were patient,” she said. “But we suffered a lot and paid a heavy price in the blood of our martyrs.” During the siege, Ms Younis learned that her nephew, Mohamed Abdullah, had been killed in Aleppo. She and her husband have lost 38 members of their two families in the war. 

But the war around Nubl and Zahra is far from over. I drove along the route from Bashkoi, which the Syrian and Iranian forces took to reach the villages, and found every house, mosque and farm destroyed, the fields ploughed over, olive trees shredded by the roadside. Big Russian-made tanks and trucks carrying anti-aircraft guns blocked some of the roads – driven in one case by Iraqi Shia militiamen with “Kerbala” written on their vehicle – and just to the east of one laneway a Syrian helicopter appeared out of the clouds and dropped a bomb on the Nusra lines half a mile away with a thunderous explosion and a massive cloud of brown smoke. Ramparts of dark, fresh earth have been erected alongside many roads because snipers from Nusra and Isis still shoot at soldiers and civilians driving out to Aleppo. 

There seemed no animosity towards the Iranians – whose battledress is a lighter shade of camouflage than the Syrians and whose weapons and sniper rifles seem in many cases newer and more sophisticated that the old Syrian military Kalashnikovs – and you had to talk to the families in Nubl and Zahra to understand why. Many of them had visited the great Iranian shrines in Najaf and Kerbala and several women, including Fatima Younis, had sent their daughters to Tehran University. One of her daughters had – like other young women from the villages – married an Iranian. “One of my daughters studied English literature, the other Arabic literature. My Iranian son-in-law is a doctor,” Younis said. So, of course, when the Iranians arrived with the Syrians, they were greeted not as strangers but as the countrymen of the villagers’ own brothers-in-law. “The foreign forces came to us because they felt our suffering,” Younis said. “We appreciated their sacrifices. We are proud of them for helping us. But we are Syrian and we have loyalty for our country. We knew that God would help us.” But what of their Sunni neighbours? One old woman holding a grandchild in her arms said it would be “very difficult” to forgive them, but her younger companion was more generous. “Before the attacks, we were like one family,” she said. “We didn’t expect we would ever have a problem in the future. But we are simple people and we can forgive everybody.” 

A poster in Nubl featuring Vladimir Putin, Bashar al-Assad and the Hezbollah leader Sayed Hassan Nasrallah (Nelofer Pazira)

There was no sign of Hezbollah fighters in the villages, although everyone said they accompanied the Syrians and Iranians into the battle. But there was one imperishable sight on the walls: a newly minted poster showing the faces of Vladimir Putin, President Bashar al-Assad and Sayed Hassan Nasrallah, the Lebanese Hezbollah leader. Rarely, if ever, have the forces of Russian Orthodoxy, the Alawite sect and Shia Islam been brought so cogently together. 

The men who defended Nubl and Zahra – they also used a B-9 rocket launcher to shoot at Nusra – at first called themselves the “National Defence Force” and then just the “National Defence”. It remains unclear whether they were partly made up of pro-government militias – although such units scarcely existed in this region at the start of the war. The police commander, Rakan Wanous, is an Alawite – or, as journalists always remind readers, the Shia sect to which Assad belongs. Indeed, he is the only Alawite in the area.

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

Si tout le personnel de l'EI impliqué dans cette attaque se fait exterminer, ce mouvement n'aura vraiment rien de remarquable ...

Et c'est probable, car la zone étant entourée de désert, donc ils n'auront pas de ravitaillement si ils s'enterrent dans une ville ou un village et la fuite finale sera une sorte de chasse au lapin avec l'aviation russe.

Le mouvement ne peut être intelligent que si ils profitent du déplacement de la force Tiger pour contre-attaquer violemment sur ce qui est devenu une grande poche loyaliste autour d'Alep.

Sans une autre offensive, c'est juste un baroud d'honneur gaspillant leurs troupes.

Tu sous estimes leurs capacités évasives. Dès qu'ils rencontreront un point dur ils le fixeront gentiemmment quelques jours, pourriront la zone qu'ils controlent encore de pièges et de coupes de route, et au moment où la pression deviendra trop forte ils déguerpiront à travers le désert vers l'est discrètement en laissant une arrière garde de quelques trouffions se sacrifier. Ils ont bien démontré depuis le début du conflit leurs capacités de mobilité dans le désert et de discrétion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je grossis le trait, mais ils perdront probablement la moitié de leurs troupes même en la jouant "fine".

Un mouvement tactique, même intelligent, n'est utile que si il permet de gagner un avantage stratégique associé.

Pour le moment, ce n'est pas le cas de façon marqué car à priori, la poche va se dégager en quelques jours.

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, Deres said:

Je grossis le trait, mais ils perdront probablement la moitié de leurs troupes même en la jouant "fine".

Un mouvement tactique, même intelligent, n'est utile que si il permet de gagner un avantage stratégique associé.

Pour le moment, ce n'est pas le cas de façon marqué car à priori, la poche va se dégager en quelques jours.

Daesh engage rarement beaucoup de troupe... ils arrivent a faire beaucoup d'effet avec assez peu, ce qui rend leur lourde défaite relativement modeste finalement. D'autant plus que les force Daesh dans les région d'Al-Bab sont nombreuse - selon les russes -.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attendons de voir comment ca évolue. Mais l'EI est de toute facon acculé sur tous ses fronts et se trouve dans une impasse stratégique. Il ne possède aucune capacité de négociation à l'amiable, plus vraiment de soutien officieux des états du golf, les frappes et les combats provoquent une attrition importante de ses forces sans qu'il est la capacité de les remplacer en intégralité car le flux des combattants étrangers s'est en partie tari et les populations sous son controle ne sont pas numériquement importantes, ses capacités financières ont également été atteintes .. A moins d'un retournement stratégique l'EI est condamné à moyen terme.

Donc "en attendant" ils gagnent du temps comme ils peuvent. L'attrition qu'ils subissent lors des gros combats comme a l'est d'Alep avec un gros CAS russe et une puissance de feu de la SAA importante doit être largement plus importante que les pertes subies par un contingent mobile et éphémère comme celui qui mène le raid sur la route de Khanasser, pour un rendement plus efficace. D'un coté ils perdent beaucoup de monde et du territoire, de l'autre ils perdent un peu de monde, peu de territoires et foutent la pagaille en face.

Donc je maintiens que le rendement de l'opération est plutot remarquable sous peine qu'ils arrivent à extraire leur force dès que ca commencera à chauffer.

http://edmaps.com/html/khanasser.html

 

 

EDIT : Selon Almasdar news ca n'aurait pas trainé, la SAA avec les Tiger Forces en tête seraient déjà entrées dans Al Kabirah et seraient à quelques km de Khanasser. Si c'est vérifié et confirmé, l'EI n'aura vraiment pas défendu la zone conquise, et l'opération n'avait pour but que de gagner du temps et de désorganiser le dispositif arrière de la SAA.

https://www.almasdarnews.com/article/tiger-forces-enter-shillalah-al-kabeera-in-southeast-homs/

Une fois la route reconquise ca ne m'étonnerait pas que les forces du régime aèrent un peu le corridor vers l'est et l'ouest pour se donner une certaine profondeur et éviter les crises similaires dans le futur.

Edited by EOA

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait il n'y a pas eu tant d'attrition que ca dans la poche a l'est d'Alep. Les combattants de Daesh arrivent a tenir le terrain a peu de frais en inspirant la peur chez l'ennemi via les kamikaze et les VBIED. L'ennemi qui lui a des probleme de ressource en homme doit avancer très prudemment. Il y a donc un fort déséquilibre de tempo d'opération entre les loyalistes très soucieux de préserver leur hommes, et Daesh qui n'en a rien a foutre puisque justement les effectifs ils en ont a revendre.

L'offensive a Khanasser a été encore le fait de nombreux VBIED par exemple. Et a Deir Ezzor c'est par dizaine qu'ils ont envoyer des "kamikazes" ouvrir des brèches dans la défense adverse.

Accessoirement pour le moment on ne releve pas de bombardement dans la zone de Khanasser ... l'avion russe et syrienne s'occupe d'autre zone pas forcément plus urgentes.

Par contre Daesh a pris une douzaine de Toshka sur la tronche a Khanaser...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, g4lly a dit :

En fait il n'y a pas eu tant d'attrition que ca dans la poche a l'est d'Alep. Les combattants de Daesh arrivent a tenir le terrain a peu de frais en inspirant la peur chez l'ennemi via les kamikaze et les VBIED. L'ennemi qui lui a des probleme de ressource en homme doit avancer très prudemment. Il y a donc un fort déséquilibre de tempo d'opération entre les loyalistes très soucieux de préserver leur hommes, et Daesh qui n'en a rien a foutre puisque justement les effectifs ils en ont a revendre.

L'offensive a Khanasser a été encore le fait de nombreux VBIED par exemple. Et a Deir Ezzor c'est par dizaine qu'ils ont envoyer des "kamikazes" ouvrir des brèches dans la défense adverse.

Accessoirement pour le moment on ne releve pas de bombardement dans la zone de Khanasser ... l'avion russe et syrienne s'occupe d'autre zone pas forcément plus urgentes.

Par contre Daesh a pris une douzaine de Toshka sur la tronche a Khanaser...

Les VBIED sont-ils systématiquement synonymes de kamikazes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, MoX said:

Les VBIED sont-ils systématiquement synonymes de kamikazes ?

En général il y a un conducteur dedans ... et comme a la fin ca explose ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, g4lly a dit :

En général il y a un conducteur dedans ... et comme a la fin ca explose ...

Je suppose que Mox demande s il en existe des radiocommande.

Je repondrai oui, j ai vu un reportage ou un bricolage sur base de matos RC Fait par darsh permet de commander un vehiculr . Dans la pratique c est netement

C est plus simple et efficace de faire conduire un decerebré.... !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, 2020 a dit :

Je suppose que Mox demande s il en existe des radiocommande.

Je repondrai oui, j ai vu un reportage ou un bricolage sur base de matos RC Fait par darsh permet de commander un vehiculr . Dans la pratique c est netement

C est plus simple et efficace de faire conduire un decerebré.... !

simplement, ça se brouille facilement, le 27Mhz et ça n'a pas une grande portée..

et, accessoirement, le décérébré, il a des yeux qui lui permettent de diriger son véhicule et d'éviter les obstacles...

il faudrait rajouter une camera à l'installation RC...

rien d'impossible, mais une technologie rare sur place, avec peu de portée (600-800 m), qui se brouille facilement, bref, beaucoup d'aléas alors que tu as du personnel suicidaire en nombre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/2/2016à21:00, French Kiss a dit :

=>> la France fait partie de l'OTAN et d'une bulle politico-economique, drivee par les US, la France a-t-elle les moyens de jouer au con avec ce genre de partenaire dans la situation presente (vous trouvez vraiment qu'on a de la marge)?

On n'a pas la même conception de ce que signifie "jouer au con". :smile:

Pour prendre des exemples concrets, de mon point de vue, jouer au con c'est :

- Appuyer - politiquement dans notre cas - des tentatives internes et externes de renverser le gouvernement démocratiquement élu d'un pays qui ne nous avait fait aucun mal. Comme en Ukraine en février 2014

- Appuyer politiquement et même par des livraisons d'armes des mouvements islamistes et djihadistes cherchant à prendre le pouvoir - pour opprimer pire encore que son gouvernement actuel, voire épurer ou massacrer des minorités - dans un pays qui ne nous avait fait aucun mal. Comme en Syrie après 2012 - quand il était devenu absolument clair que la rébellion anti-Assad c'était avant tout islamiste et compagnie, c'est-à-dire nos ennemis jurés

Un indice, c'est que ces actions sont interdites par le droit international, et dans le deuxième cas se rapprochent assez dangereusement de ce qui est défini comme un "crime d'agression". En général, le droit international, surtout dans ses dispositions les plus basiques, est un bon critère pour déterminer ce qui effectivement est un "jeu de con". En plus, au moins pour le deuxième exemple, d'être d'une insigne stupidité d'un point de vue simplement pragmatique.

Et oui, il est arrivé dans le passé récent que la présidence américaine s'avère moins stupide que la présidence française. C'est-à-dire que lorsque Obama à l'été 2013 a senti deux roquets tirer sur leur laisse pour aller faire quelque imbécillité, il a eu le bon sens de ne pas se laisser entraîner. L'embarrassante réalité pour nous Français étant que ces roquets-là créchaient respectivement à l'Elysée et au Quai d'Orsay... :sad:

 

En revanche, coopérer avec un pays avec lequel on partage un ennemi dangereux de manière à plus efficacement porter des coups à cet ennemi, y compris si on n'est pas d'accord sur absolument tout avec ce pays, ça n'a rien d'un "jeu de con". C'est pragmatiquement utile. C'est d'ailleurs ce que nous faisons déjà avec les Etats-Unis contre l'E.I. en Irak, et sommes-nous d'accord avec Washington sur absolument tout, même alliés ? Non bien sûr, un accord parfait n'existe jamais.

Sans compter bien sûr l'intérêt, au-delà de l'affaire syrienne, à faire quelque chose concrètement pour modérer l'opposition croissante entre Etats-Unis et Europe d'un côté, Chine et Russie de l'autre, opposition dont la dynamique est franchement inquiétante peut-être pas à court terme, mais du moins à moyen-long terme. 

 

Le 20/2/2016à21:00, French Kiss a dit :

@AlexisMaintenant je crois que tu sais pourquoi cela ne s'est pas fait, rien n'est impossible evidemment, on aurait pu tenter un coup de panache (mais cela aurait eut lieu avant, l'occasion n'est pas nouvelle),  meme sans se placer sous commandement russe (cela dit, dans les faits c'est ce qu'on fait sans tambour ni trompette, non?), mais ce coup la aurait ete d'une rare stupidite et d'un cout exhorbitant hors des marges de manoeuvre francaises, vis a vis des US, de l'OTAN et des "allies" du Golfe, sans compter que nous n'aurions pas eut le moindre soutient meme en Europe.

- Sur l'occasion, je ne suis pas tout à fait d'accord, sans doute il aurait été possible d'en trouver une avant, mais enfin les attentats du 13 novembre étaient un facteur fort et nouveau entrait dans l'équation, et une remise en cause en était facilitée

- Concernant le "panache", ça n'aurait pas été l'objectif en soi - quoique pour commencer à rattraper les conséquences de nos fautes des dernières années un peu de panache aurait pu aider - mais l'expérience a prouvé qu'à condition d'avoir une position raisonnable et juste, les remous éventuels provoqués par tel partenaire restent de surface et n'empêchent pas la position en question d'être reconnue juste plus tard, même mezzo voce. L'exemple du refus de compromettre le Conseil de Sécurité de l'ONU en 2003 en approuvant l'invasion de l'Irak à la suite des mensonges américains est suffisamment clair.

En clair : au pire nous aurions eu droit à une campagne francophobe déclenchée par le pouvoir américain (et encore !). Au pire du pire de nouvelles tentatives pour nous évincer de nos partenariats avec certains pays africains auraient été mises en place (mais j'en doute, Washington a d'autres chats à fouetter) et nous les aurions de nouveau stoppées en prévenant de possibles ventes de technologies avancées à la Chine.

De toute façon il n'y aurait eu aucun dégât réel dans nos relations de long terme avec les pays qui nous sont les plus proches, comme les autres Européens ou les Etats-Unis.

Quant aux pays du Golfe qui soutiennent les djihadistes au Moyen-Orient et en Afrique (soyons clair : il ne s'agit pas des Emirats, et probablement pas du Koweït), tu as répondu toi-même en mettant les guillemets où il fallait :happy: c'est-à-dire au mot "allié".

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des éléments la Tiger force sont dans Khanasser ... a priori il y a encore des combats. Le derniers village au main des rebelle/Daesh semble etre AL-HAVAZ.

Un autre point de blocage semble toujours en place beaucoup plus au sud aux portes de SHEYH HILYAL.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Alexis a dit :

- Appuyer - politiquement dans notre cas - des tentatives internes et externes de renverser le gouvernement démocratiquement élu d'un pays qui ne nous avait fait aucun mal. Comme en Ukraine en février 2014

Je confirme, ca c'etait jouer au con avec les russes, traines par la laisse avec laquelle les US nous tiennent, mais permet moi de douter du gentil "gouvernement democratiquement elu", ca reste l'Ukraine, avec tous les doutes qu'on peut avoir sur l'applications des principes democratiques dans un environnement aussi corrompu...

 

Quant a savoir si on joue plus au con a soutenir l'arc chiite ou l'arc sunnite, on va dire que c'est une question de timing avec les informations qui nous parviennent pour determiner ou se situe l'equilibre entre ses 2 emetteurs de nuisance, et notre capacite a determiner ou se situe nos interets dans la situation globale en fonction des mouvements de balancier. Mais il faut toujours garder a l'esprit qu'en ce qui concerne les pays du Golfe ou l'Iran, il n'y a pas de gentils chiites, il n'y a pas de gentils sunnites, c'est peste ou cholera, quelque soit le cote ou se situe le beau rebelle romantique que nos medias cherchent tant a encenser (peut-etre un peu moins en ce moment).

La seule chose certaine dans le contexte actuelle, en etant un membre majeur de l'OTAN et de ses structures, meme en etant membre permanent du CS a l'ONU, comme tu le dis toi-meme, on ne peut pas ouvertement s'opposer a Washington, et meme jouer a contre-tempo discretement peut s'averer dangereux. L'evaluation du cout de la derniere campagne francophobe s'eleve a environ 5 milliards d'euros il me semble. L'alignement sur la politique d'embargo US envers l'Iran nous a coute assez cher, et pas que dans les cas de violation de l'embargo, les actionnaires de PSA pourraient t'en parler mieux que moi, au total, la aussi on doit tourner aux alentours des 5 milliards d'euros de pertes seches, si qqu'un a des chiffres plus precis. Les leviers US quant au "bon" fonctionnement de la construction/consolidation europeenne sont egalement multiples, pas qu'en Afrique ou en Chine.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, MoX a dit :

Les VBIED sont-ils systématiquement synonymes de kamikazes ?

Pour l'instant oui. Il n'y a pas eu de VBIED dronisés en Syrie.

Le cas ou ce ne serait pas le cas sont les drones kamikazes du Hezbollah

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, MoX a dit :

Les VBIED sont-ils systématiquement synonymes de kamikazes ?

 

il y a 18 minutes, Akhilleus a dit :

Pour l'instant oui. Il n'y a pas eu de VBIED dronisés en Syrie.

Le cas ou ce ne serait pas le cas sont les drones kamikazes du Hezbollah

 

Je sais pas si ça rentre totalement dans la catégorie "dronisé" comme ca doit rester assez rudimentaire mais quelques factions rebelles utilisent bien quelques fois des véhicules piégés qui sont contrôlés un minimum a distance, pour éviter d'avoir a sacrifié un homme, Ahrar l'a fait a plusieurs reprises, l'ASL en avait utilisé un sous la forme d'un BMP durant la dernière bataille de Deraa.

Quelques exemples : http://m.military.com/video/operations-and-strategy/terrorism/rebels-blast-checkpoint-rc-vbied/3226576099001

http://m.military.com/video/operations-and-strategy/attack/remote-controlled-bmp-vbied/4373386479001

Un article : http://www.miamiherald.com/latest-news/article1940505.html

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,531
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kmltt
    Newest Member
    kmltt
    Joined
  • Forum Statistics

    20,959
    Total Topics
    1,339,031
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries