Sign in to follow this  
Akhilleus

Scénario IX : "Moi vouloir planète à toi et moi avoir zapgun"

Recommended Posts

Le détroit de Malacca ? Vous voulez dire le port de Singapour, à moins que les aliens ne minent les principaux détroits  >:(

Des torpilles autonomes voguant des semaines en eau profondes avant de frapper les pétroliers et les cargos désigné spécifiquement comme cibles  :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

La remarque de Tancrede est bonne, quel est l'objectif des extra terrestres ? l'extermination pour s'emparer de la planète ou l'esclavage des humains pour servir sous leur domination, la stratégie n'est pas la même.

Ils veulent nos femmes ! :O

Image IPB

Range tes tentacules, pervers !  >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve que vos analyses sont trop "humaines", on parle d'ET venant de traverser l’espace avec une technologie clairement en avance. Ce ne sont pas des généraux RMA dont le but est de conquérir la planète, Warren et Boyd ils s'en contrefichent!

Ce sera sanglant et violent: ils tapent la ou il y a du monde et c'est pas des machins de 200 mètre balançant des trucs en métal lent et légérement explosif qui vont leurs faire peur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si ton mammifère (si c'est un mammifère...) est derrière un bon petit bouclier, il en a rien à faire (remember les B 2 dans Independance Day)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve que vos analyses sont trop "humaines", on parle d'ET venant de traverser l’espace avec une technologie clairement en avance. Ce ne sont pas des généraux RMA dont le but est de conquérir la planète, Warren et Boyd ils s'en contrefichent!

Ce sera sanglant et violent: ils tapent la ou il y a du monde et c'est pas des machins de 200 mètre balançant des trucs en métal lent et légérement explosif qui vont leurs faire peur.

Je suis d'accord avec Fenrir

Quelle serait la reflexion d'une espèce avancée en phase expansionniste (mais n'ayant qu'une info reco partielle de la planète à envahir) :

soit elle continue une phase d'observation jusqu'à comprendre toutes nos vulnérabilités (et y'en a un paquet)

soit elle se lance parcequ'elle estime pouvoir nous ecraser

Dans ce dernier cas si l'analyse alien est imparfaite, ils risquent de cibler nos concentrations urbaines (zones les plus peuplées, emettant le plus de signaux electroniques et consommant les plus d'energie) au risque de passer à coté des bases de defense de nos forces armées

Rien ne dit non plus qu'ils comprennent l'importance de nos navires voire de nos sous marins (toutes les exoplanètes n'etant pas aussi riches en eau) ou de nos bases de missiles en silos/bunkers/aérodromes enterrés

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les boucliers énergétiques sont ils une réelle possibilité, peuvent il vraiment encaisser une bombe H en pleine poire comme dans Star Trek ?

Que voit on de la technologie humaine en rentrant dans notre système solaire ?

La présence des quelques sondes types Voyager ne serait sans doute pas détecté, on ne s’apercevrait que les hommes sont capable d'envoyer des bibelot dans l'espace qu'en s'approchant assez prés et il possible que nos radars et télescopes nous donnent un certain délai, peut être même le temps de déclencher un début de mobilisation générale et de permettre aux gvt et aux États Majors de quitter les grandes villes, il doit être possible de réaménager les bunkers de la guerre froide.

Sinon Berzerker à de bonnes questions. Si on isole les continents en détruisant les grands ports, cela gèle considérablement le déploiement des forces humaines. Jouer sur les rivalités entre les quelques 200 pays de la planète, - je ne sait pas trop comment, comprennent ils notre mode de pensée ?, déjà qu'entre nous, on à du mal à s'entendre... -

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les boucliers énergétiques sont ils une réelle possibilité

théoriquement les boucliers magnétiques sont possibles (de quoi stopper un projectile solide ou dévier un faisceau d'energie cohérente type plasma)

mais la consommation d'energie pour les maintenir en permanence est faramineuse (à notre echelle en tout cas)

par ailleurs un écran magnétique semble incapable de stopper des neutrons lourds (par definition non ionisés/ionisables sans masse réelle mais avec une forte energie cinétique) donc une partie de l'effet d'une explosion nucléaire proche

Que voit on de la technologie humaine en rentrant dans notre système solaire ?

des émissions en onde radio datant des années 60-70  :lol:

des satellites artificiels et sondes spatiales (dont certaines, celles qui fonctionnent, sont emettrices d'ondes radio notamment)

télescopes

verront surement une flotte d'appareils en approche sauf si ceux ci ont une manière de disparaitre dans les différents spectres de nos telescopes (ce qui inclue tous les spectres d'observation de l'IR à l'UV à l'X en passant par le visuel, la magnétométrie etc etc ...)

En ce sens à moins de "poper" directement en orbite une flotte entrant dans notre système solaire sera detectée à plus ou moins court terme.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Toujours dans le rayon livre.

Je me souviens de ce roman qui décrit des trucs énergétiques qui détruit simplement les formes de technologie. Je crois que le titre est les machines de dieu.

Bon elle rase tout mais elle ne vise que les civilisations qui ont atteins un niveau de technologie visible. Elle est exotique car énergétique et ayant la taille d'une planète.

Pour les émissions radios, il y aura qu'un décalage de quelques dizaines d'heures au niveau des géantes gazeuses, juste de quoi consulter wiskeypedia.....

Les neutrons s’arrête qu'avec des matériaux massifs, devrait pas être dur pour une race spatial de faire un blindage anti neutron.

Personne n'a pensé à guerre bactériologique ou alors ils aiment une atmosphère chargée en carbone ou autre saloperie, je suis sûr qu'ils n'ont pas signé la convention de Genève....

Pensez différemment, genre skyline..... j'absorbe des  cerveaux humains et hop j'ai des vaisseaux....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je trouve que vos analyses sont trop "humaines", on parle d'ET venant de traverser l’espace avec une technologie clairement en avance. Ce ne sont pas des généraux RMA dont le but est de conquérir la planète, Warren et Boyd ils s'en contrefichent!

Ce sera sanglant et violent: ils tapent la ou il y a du monde et c'est pas des machins de 200 mètre balançant des trucs en métal lent et légérement explosif qui vont leurs faire peur.

Même ET a des limites. C'est tout l'intérêt du scénario. Une attaque frontale peut bien venir à bout de la plupart des moyens conventionnels de guerre humains mais elle ne peut aboutir à aucun résultat concret par elle même sur le plan politique et économique. L'occupation d'une zone implique d'en gérer la population (et ses éventuels moyens de résistances) et d'avoir un minimum de stabilité pour s'installer et en profiter.

De fait la dimension des forces aliens leur interdit de s'emparer de la planète en un seul et unique blitz. Ils ont besoins de recourir à la politique (et donc de s'ingérer dans la politique interne "humaine") ou de viser un faisceaux d'objectifs stratégiques limités qui leur permette d'atteindre un statu-quo (là je préfère le mot anglais "stalemate" en l'occurence) acceptable par eux et les gouvernements humains.

Sinon les forces terrestres aliens seront "attritionnés" avec un résultat probablement minime. ça coutera chers aux humains mais on s'en fout on est à domicile.

Qu'on soit un humain ou une crevette, je ne vois pas les règles du jeu politique changer. C'est "surhumain" à mon sens. Il peut y avoir des facteurs culturels qui l'influence (idéologie, croyance, religion ...) mais même les crustacés qui veulent régner doivent zigouiller leur prochain. Si on me sort les abeilles et les fourmis comme contre exemple (type "esprit ruche") je dirais que ces modes d'organisations de "sociétés" n'ont pas spécifiquement favorisés l'innovation technologique nécessaire au voyage intergalactique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bonne dizaine de croiseur de 1 ou 2 km équipée de plusieurs milliers de bombe à fusion (sans allumette à fission) avec du tritium à l'état solide possédant chacun une force de frappe de 100MT.

Avec une première frappe de touchant 25000 villes (5000 par continent ) devrait laminer une grande partie de l'humanité.... et réduire les chances de l'humanité de survivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et s'ils nous détruisaient par accident ?  genre : c'est la coutume sur leur planète pour leur ambassadeurs d'offrir une grosse dose de radiation en guise de cadeau de bienvenue et en constatant la présence d'un forme de vie sur terre, ils nous offrent l'équivalent de 1 million de Tchernobyl... ?

Et s'ils ne tenaient pas compte de notre présence ? genre : cette planète avec vue sur le soleil me plait mais j'ai détecté que son atmosphère est nocive pour moi, et hop ! une bombe à terraformation pour retrouver un bon air à base de mercure comme à la maison et en plus ça supprime les insectes qui semblaient grouiller dessus... ?

Si ça se trouve on peut se faire anéantir par des extra-terrestres sans même qu'ils s'en rendent compte ou par erreur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même ET a des limites. C'est tout l'intérêt du scénario. Une attaque frontale peut bien venir à bout de la plupart des moyens conventionnels de guerre humains mais elle ne peut aboutir à aucun résultat concret par elle même sur le plan politique et économique. L'occupation d'une zone implique d'en gérer la population (et ses éventuels moyens de résistances) et d'avoir un minimum de stabilité pour s'installer et en profiter.

De fait la dimension des forces aliens leur interdit de s'emparer de la planète en un seul et unique blitz. Ils ont besoins de recourir à la politique (et donc de s'ingérer dans la politique interne "humaine") ou de viser un faisceaux d'objectifs stratégiques limités qui leur permette d'atteindre un statu-quo (là je préfère le mot anglais "stalemate" en l'occurence) acceptable par eux et les gouvernements humains.

Non pas de limite , les croiseurs sont doté de canons laser à très grande cadence de tir , très précis et puissant de quoi détruire sans problème tout missile sol-espace terrien quel qu'il soit et de détruire plusieurs milliers/dizaines de milliers de cibles par heures . Les croiseurs sont invulnérables aux armes terriennes.

Donc si on refait le scénario , les croiseurs s'approche à grande vitesse de la terre par toute les directions afin de voir/bombarder la terre sous tous les angles .

1 - Ils détruisent d'abord tous les objets en orbite (satellites/ISS/vaisseaux spatiales/etc...)

2 - Ils détruisent toutes les cibles militaire et gouvernemental(base/dépôt/C4ISR/silos et lanceur de missile/bâtiment militaire et gouvernementaux officilels/caserne/navire/véhicules/etc...)

3 - Ils font de même avec les services de maintien de l'ordre(police/justice) et de secours(pompiers/samu/hôpitaux/urgences/sécurité civil) afin de diminuer au maximum la capacité des humains à contenir le chaos.

4 - Ils détruisent toute l'infrastructure de transport(port/aéroport/héliport/spatioport/pas de tir pour fusée/gare/parking/station de métro/train/bus/rails/autoroute/pont/tunnel/remontée mécanique/etc...)

5 - Ils détruisent toute l'infrastructure de production(centrale électrique/fermes/usines/dépôt/réservoir/etc...)

6 - Ils détruisent toute l'infrastructure informatique(câbles réseaux/bornes/antennes/serveurs/etc...)

7 - Ils interdisent le trafic aérien et maritime en détruisant tout ce qui se déplace sur l'eau et tout ce qui volent .

Les croiseurs peuvent utiliser des IEM pour détruire tous les système électronique/électrique non durcis

Après avoir fait l'étape 1, les croiseurs font les étapes 2 à 7 d'abord aux USA/RUSSIE/CHINE/FRANCE/R-U puis à l'INDE/JAPON/COREE/ALLEMAGNE/ITALIE/ESPAGNE/SUISSE/SUEDE/AFRIQUE DU SUD/TURQUIE/ISRAEL/PAKISTAN/IRAN/ARABIE SAOUDITE/EAU/QUATAR/MAROC/ALGERIE/TUNISIE/EGYPTE/CANADA/AUSTRALIE et BRESIL .

Les canons lasers sont principalement utilisés avec les canons à plasma , les chasseurs ne sont utilisé que pour détruire des cibles durcis ou cachés/abriter .

Une fois tout cela fait les force terrestre peuvent être débarquer dans les zone bombarder pour prendre le contrôle de la terre sous l'appui constant des croiseurs et des chasseurs .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le scénario de départ, leur sonde à envoyer des infos de 1947, donc pulvériser jusqu’à l'ensemble des postes de police du monde, c'est un peu gros >:(

Ils ont accés a Google Map/Street via liaison satellite ou quoi ? :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour contrôler la population humaine, les E.T. pourrait déployer un gaz ou un équivalent nanotechnologique qui induirait la mort sauf si ces braves E.T. ne nous donnent l'antidote 1 fois par semaine ou par mois. Solution parfaite pour garder le contrôle d'une population, pour motiver les esclaves qui travaillent a la collecte de matières premières nécessaires a l'envahisseur.

Du genre si vous n'arrivez pas a nous fournir les quotas exigées, la distribution d'antidote aura lieu avec du retard, pour vous faire comprendre qu'il n'est pas bon pour vous d'essayer de nous mécontenter.

Mais si une race nous envahit pour nos ressources un génocide totale de la population est plus réaliste qu'un esclavage, pour une race qui voyage dans l'espace, il ne doit pas être bien sorcier de construire des usines automatiques et nanotechnologique pour récupérer les ressources indispensable a l'effort alien, sauf si ils ont besoin des humains comme dans skyline ou la guerre des mondes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez ... je vous fais mon offensive à moi.

1- J'utilise une petite partie de mes croiseurs pour faire une approche visible, en guise de diversion :

3 croiseurs, approchant la terre depuis le même secteur de l'espace de manière à se faire bien repérer, viennent se mettre sur orbite terrestre avant de descendre en douceur dans l'atmosphère et se positionner en quelques points soigneusement choisis :

a- au dessus de l'Everest. C'est le point le plus haut du globe et de là, je domine deux des plus importants bassins de population du monde : Inde/Pakistan d'un côté, et Chine de l'autre.

b- au dessus de Mexico : une des plus grandes conurbations humaines, et celle-ci se trouve en altitude

c- au dessus de Moscou : une autre grande conurbations, en pleine zone continentale.

Je laisse ces trois croiseurs, en attente, immobiles, muets, silencieux, le temps que les espèces dominantes de cette petite planète acceptent leur présence. Je ne détruit rien activement, mais toute tentative d'intrusion sur mes trois vaisseaux sera bloquée et anéantie au contact. Je ne vise qu'une présence passive dans un premier temps, et j'accumule du renseignement (par écoute et par analyse des tentatives de contact ou d'assaut).

2- Quelques temps plus tard, j'approche, en toute discrétion, et depuis un autre secteur de l'espace, le gros de ma flotte (je garde 5 croiseurs en réserve pour l'exploitation ultérieure de mon offensive). L'approche doit être discrète, furtive, en progressant derrière des lentilles gravitationnelles, par exemple, afin de maximiser l'effet de surprise. Et j'attaque ...

3- L'offensive proprement dite est brutale et massive :

a- anéantissement systématique de toute la poussière orbitale, ce qui privera les terriens de communications planétaires (hors cables), d'informations (satellites reco/météo) et de positionnement (GPS/Glonass/Galiléo/Système Chinois).

b- frappes cinétiques en mer, à proximité des côtes, le long de toutes les concentrations côtières de population. Ainsi, avec les raz-de marées induit, on doit pouvoir neutraliser quasi instantanément 30% de 80% de la population mondiale. Les 70% restants seront extrêmement désorganisés et seront ainsi des cibles faciles pour les unités de chasse/nettoyage.

c- frappes d'anéantissement sur les concentration urbaines continentales ou en altitude. Mexico et Moscou, mais aussi Paris. Au choix, passage aux rayons thermiques/radiants/substitution atmosphérique ...

4- Nettoyage systématique de ce qui reste. On peut lâcher les unités de chasse, pour le sport, et pour ramener quelques trophées à la maison. Ou alors, on négocie la reddition humaine, ce qui nous donne accès à un vivier de : bétail sur pied/poupées sexuelles/réservoir génétique/esclaves de main d'oeuvre ... Quoi qu'il en soit, on n'en conserve que le minimum, et certainement pas à l'échelle de la planète. Une réserve humaine, ou éventuellement deux ou trois, mais pas plus. Un humain hors réserve est un humain mort.

5- On était venus pour quoi, déjà ? Ah, oui ... bah il n'y a qu'à se pencher pour ramasser.

Les croiseurs en réserve ne servent qu'en cas de mauvaise surprise, ou bien pour la phase 4, celle de contrôle, pouvant nécessiter une plus faible granularité de forces que la frappe initiale.

Sinon, quelqu'un a déjà lu la "Saga des Berserkers" de Fred Saberhagen ? Ca donne une bonne idée des capacités de destruction à l'échelle planétaire d'un vaisseau spécifiquement conçu pour éliminer la vie, sous toutes ses formes. Il y a parfois de échecs, mais bon ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben…les gars…à vous lire…

On sent bien que sous un verni de civilisation se trouve un abîme de barbaries :O :-[

Et il n’y en a pas un pour rattraper l’autre  :rolleyes:

Mais si ça vous fait du bien, ben…alors tant mieux :lol:. C’est une sorte de thérapie en somme  :oops:

C’était l’intervention inutile du jour ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'aime bien ton scénario Fatac mais

Je laisse ces trois croiseurs, en attente, immobiles, muets, silencieux, le temps que les espèces dominantes de cette petite planète acceptent leur présence. Je ne détruit rien activement, mais toute tentative d'intrusion sur mes trois vaisseaux sera bloquée et anéantie au contact. Je ne vise qu'une présence passive dans un premier temps, et j'accumule du renseignement (par écoute et par analyse des tentatives de contact ou d'assaut).

le fait d'anéantir (dans une debauche d'effet pyrotechnique avec série de loupiottes et faisceaux d'energie cohérente) ne serait ce qu'une patrouille de reco va te classifier immédiatement comme hostile donc avec comme conséquences  : dispersion des forces armées des pays ayant des plans opérationnels de ce type (à savoir tous les pays ayant un arsenal nucléaire avec eux ou contre eux, donc tous les pays qui comptent) et riposte avec tout ce qu'il sera possible d'utiliser pour faire tomber ces croiseurs

Y compris des nukes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Justement, c'est pour ça que je ne détruis rien activement. Je reste très passif. Je ne détruis pas la patrouille de reco, mais s'ils tirent un missile sur mon croiseur, je détruis les missiles, et rien qu'eux. Si un commando se pose sur mon vaisseau, ils ne seront électrocutés que s'ils tripotent la surface en vue d'une dégradation ou d'une pénétration. Un peu un croisement entre le vaisseau de District 9 (le film), côté posé au dessus de la ville, et celui de Spyder (la BD, posé au dessus de Hong-Kong et résistant passivement à toute intrusion).

Cette position passive et attentiste permet de fixer l'attention, et de collecter un max de renseignement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excusez moi je n'ai pas vu d'utilisation d'arme biologique....parce que entre la grippe espagnole et la variole en Am Sud du temps de Cortez, moi je réduit la race humaine à coup de virus....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excusez moi je n'ai pas vu d'utilisation d'arme biologique....parce que entre la grippe espagnole et la variole en Am Sud du temps de Cortez, moi je réduit la race humaine à coup de virus....

C’est le problème fondamental de ce scénario : entre l’attaque biologique à base d’un cocktail de virus multispectre/génétiquement modifié et précipiter une nuée d’astéroïdes/planétoïdes sur la Terre ; il a y une grande variété de choix possible  pour exterminer l’humanité sans trop se fouler.

Mais à condition de viser un anéantissement total et ne pas être trop désireux de récupérer la planète intacte.

Et moi, dans la position de commandant suprême de la flotte Zerg, je fais quoi ?

Ben, est en supposant que je cherche à anéantir ces satanés……quoi déjà ?.......humains dites vous ?.......beurk ! Ils sont si laids ?..........bref je veux récupérer  la  planète plus ou moins intact.

Premièrement : une phase de reconnaissance, j’envoie quelques patrouille discrètes et qui on ordre de ne pas tirer, voir même de ne pas se défendre si ils sont pris sur le fait (nos soldats sont disciplinés et on un respect absolu des règles, c’est ce qui fait que nous somme une espèces si supérieur à la votre !) ; mais l’essentielle de la phases de reconnaissance peut se faire en orbite ou il y a peu de chance de croiser qui que ce soit. Observation et écoute sur tout le spectre électromagnétique devrait me donner suffisamment d’information sur leur niveau technologique, leurs capacités industrielles, leurs ressources leur potentiel militaire et l’implantation approximative de leurs forces, et surtout leur situation géopolitique (vous comprendrais pourquoi plus loin)

Je me prépare logistiquement aussi : j’approche en ordre dispersé de la ceinture d’astéroïde. Réservoir idéalement proche de projectiles, mais un rassemblement de la flotte pourrait être repéré optiquement par l’un de ces terriens qui utilise l’un de appareille ces primitifs pour observer le ciel. Rendez vous compte, certain ne font que 10m de diamètres ! Ridicule…

Il est donc nécessaire de dispatcher de petites forces qui auront pour tache d’une part,  d’accumuler du ravitaillement pour une longue campagne et reconstituer nos réserves consécutives aux voyages, d’autre par envoyer sur des trajectoires différentes des astéroïdes de quelques dizaines de mètres et ce de façon à ce qu’ils entrent en orbite d'attente autour de la Terre de façon synchronisé, le jour de l’attaque.

Je m’explique : malgré notre technologie avancé nous sommes peu nombreux, et il est impératifs de nous préserver de l’attrition. Notre atout mettre est la puissance de feu, mais nos ressources énergétiques notamment ne sont pas illimitées aussi (nous arrivons a faire plier les lois de la physiques mais uniquement jusqu'à un certain point…) et elles le sont d’autant que le voyage à été long*. Qui plus est, si les humains se rendent compte de notre présence ou plus grave de nos inttentions hostiles ils pourraient se préparer au premiers chocs et se mobiliser, se disperser, trouver un moyen de coordination ou un modus opérandi qui les libères des moyens modernes de communication dans une grande union sacré, ou pire prendre en otage leur propre planète en menaçant de l’irradier/polluer (et le peu qu’on sait d’eux montre qu’ils sont salement dérangé…) ! 

Il est donc important de frapper fort, c’est la deuxième phase du plan…

Et là ça devient plus classique : comme tout le monde je nettoie le ciel de leur poubelles spatial, je lance une attaques stratégique généralisé sur leurs bases militaires, nœuds de communications, mégalopoles, centre industrielles grâce à des cailloux qui s’écrase tous en même temps. Et la simultanéité à un but : celui de créer un écran de poussières refroidissant le climat affectant la production agricoles mondial, mais pas plus de quelques mois pour ne pas irrémédiablement modifier le climat ; il est donc important de doser l’attaque quitte à l’espacer en trois ou quatre fois.

C’est la que je débarque ! J’anéantie touts les réseaux de communication et de ravitaillement qui permettes aux Etats de la Terre de tenir leur territoire sauf une poigné d’entre eux….

En fait je décide de la jouer à la Cortez au Nouveau Monde : je stationnent au-dessus de petit états dictatoriaux comme la Birmanie, ou la Corée du Nord. Suite au chaos planétaires qui s’en suivra, sans donner d’explication, Je négocie en secret avec les dites nations leur protection par un bouclier ABM les défendant des attaques nucléaires de leur semblable, et par les bases à l’installation négocié et qui servirons de retranchement pour mon armée.

Une fois un accord trouvé, ces affreux régimes à coup de propagande/brutalité rassemble de très nombreuses levées de troupes et en avant ! Leur objectif étant de s’accaparer les faibles réserves alimentaires qui subsiste sur toutes la planète et massacrer ceux qui les protéges (rappelez vous ; il n’y a plus un radie qui pousse, les océans sont décimé,…etc.), le reste est affamé. Je me charge du transport, de l’appuie feu, du renseignement et bien sur du choix des cibles. Mes fidèles supplétifs une fois leur taches accomplie sont exterminé à leur tour , précipité  dans des piéges ou abandonné à leur sort, trompé qu’ils ont été par leurs ignoble leaders en échanges de la promesse pour ceci d’être les élus qui auront la vie sauve.

A partir de là je me tâte : je manque à mon serment – qu’on me fasse un procès !...quoique cela risque de ne pas être du goût de la cour pénal intergalactique…- ou je joue sur les terme de l’accord pour effectivement les préserver mais dans des zoo, comme esclaves ou déportés sur une autre planète.

* je pars de la bases d’une société qui doit avoir deux- trois siècles d’avance sur nous, maîtrises le voyages interstellaires, mais qui reste laborieux, et se genre d'expedition trés consommateur de ressources ; que leur technologie est avancé mais reste vulnérable au plus puissantes armes terriennes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une bonne dizaine de croiseur de 1 ou 2 km équipée de plusieurs milliers de bombe à fusion (sans allumette à fission) avec du tritium à l'état solide possédant chacun une force de frappe de 100MT.

Avec une première frappe de touchant 25000 villes (5000 par continent ) devrait laminer une grande partie de l'humanité.... et réduire les chances de l'humanité de survivre.

Il y a bien mieux que les croiseurs et les bombes/canons/rayons: Les armes relativistes !!!

Si des aliens sont suffisamment avancés pour parvenir jusqu'à la Terre, c'est pour eux un jeu d'enfants que d'utiliser une partie de leurs vaisseaux comme projectiles relativistes:

http://www.projectrho.com/rocket/spacegunexotic.php#relativistic

The gamma-ray shine of the decelerating half was also detectable, but it made no difference. One of the iron rules of relativistic bombardment was that if you could see something approaching at 92 percent of light speed, it was never where you saw it when you saw it, but was practically upon you...

Then, looking east, she saw it coming -- at least her eyes began to register it -- but her optic nerves did not last long enough to transmit what the eyes had seen.

It was quite small for what it could do -- small enough to fit into an average-sized living room -- but it was moving at 92 percent of light speed when it touched Earth's atmosphere. A spear point of light appeared, so intense that the air below snapped away from it, creating a low-density tunnel through which the object descended. The walls of the tunnel were a plasma boundary layer, six and a half kilometers wide and more than 160 deep -- the flaming spear that Virginia's eyes began to register -- with every square foot of its surface radiating a trillion watts, and still its destructive potential was but fractionally spent.

Thirty-three kilometers above the Indian Ocean, the point began to encounter too much air. It tunneled down only eight kilometers more, then stalled and detonated, less than two-thousandths of a second after crossing the orbits of Earth's nearest artificial satellites.

Virginia was more than three hundred kilometers away when the light burst toward her. Every nerve ending in her body began to record a strange, prickling sensation -- the sheer pressure of photons trying to push her backward. No shadows were cast anywhere in the tower, so bright was the glare. It pierced walls, ceramic beams, notepads, and people -- four hundred thousand people. The maglev terminal connecting Sri Lanka Tower to London and Sydney, the waste treatment centers that sustained the lakes and farms, all the shops, theaters, and apartments liquefied instantly. The structure began to slip and crash like a giant waterfall, but gravity could not yank it down fast enough. The Tower became vapor before it could fall half a meter. At the vanished city's feet, the trees of the forest were no longer able to cast shadows; they had themselves become long shadows of carbonized dust on the ground...

The sobering truth is that relativistic civilizations are a potential nightmare to anyone living within range of them. The problem is that objects traveling at an appreciable fraction of light speed are never where you see them when you see them (i.e., light-speed lag). Relativistic rockets, if their owners turn out to be less than benevolent, are both totally unstoppable and totally destructive. A starship weighing in at 1,500 tons (approximately the weight of a fully fueled space shuttle sitting on the launchpad) impacting an earthlike planet at "only" 30 percent of lightspeed will release 1.5 million megatons of energy -- an explosive force equivalent to 150 times today's global nuclear arsenal... (ed note: this means the freaking thing has about nine hundred mega-Ricks of damage!)

Projectrho.com-Atomic Rockets http://www.projectrho.com/rocket/index.php est un site à la fois instructif et distrayant pour toute personne (pratiquant l'anglais) interressée par les bidules spatiaux et la SF.

La navigation sur ce site n'est pas pratique cependant: utiliser l'onglet "show topic list" en haut à droite.

Bonne lecture :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si des aliens sont suffisamment avancés pour parvenir jusqu'à la Terre, c'est pour eux un jeu d'enfants que d'utiliser une partie de leurs vaisseaux comme projectiles relativistes:

La dessus je ne suis pas franchement d'accord.

Supposons que l'on trouve une planète habitable pas trop loin (on a déjà trouvé des planètes presque de la taille de la Terre et en zone habitable, il suffit qu'on arrive à détecter la présence d'oxygène et d'eau dans l'atmosphère) et que l'on maîtrise la cryogénisation de longue durée (quelques siècles et entretennu uniquement par un ou des ordinateurs) il suffira de trouver le moyens d'envoyer un vaisseaux géant à une vitesse supérieur à 3/4 % de celle de la lumière. Dans les années 70 on avait le projet Orion qui pouvait répondre à ce cahier des charges, il suffit de trouver l'équivalent en un peu moins polluant (ou disposer d'un contexte politique nous permettant de mettre ces détails de coté) et surtout trouver des milliards pour une opération qui ne commencera à rapporter que bien après la mort des protagonistes.

On pourrait quasiment se trouver avec des envahisseurs dont le détachement a notre niveau technologique (même s'ils ont reçu une mise à jour logicielle, ils ne peuvent pas forcement l'adapter à leur équipement mais ça servira à leurs colons)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,380
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,633
    Total Topics
    1,231,504
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries