Sign in to follow this  
alexandreVBCI

Découverte de pétrole au large de la Guyane française

Recommended Posts

Le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell a annoncé vendredi que du pétrole avait été découvert au large de la Guyane française, au cours de forages exploratoires en eaux profondes à environ 150 km au large des côtes.

Dans un communiqué, Shell indique qu'il est trop tôt à l'heure actuelle pour évaluer les réserves, mais que «les premiers résultats sont encourageants». Le puits de prospection est exploité par la compagnie britannique Tullow Oil, dans le cadre d'une coentreprise avec Shell (45% des parts) et Total (25%), a précisé le groupe anglo-néerlandais.

«Nous sommes satisfaits des résultats préliminaires du premier forage exploratoire jamais entrepris au large de la Guyane française», a affirmé un responsable du département Exploration de Shell, David Lawrence. «La coentreprise va poursuivre ses forages, évaluer les résultats et décider des prochaines étapes», a-t-il ajouté.

Le forage a lieu sous 2.000 mètres d'eau, a précisé Shell. La plate-forme pétrolière d'exploration avait été installée en mars dernier à 150 km au large de Cayenne. Le permis autorise un forage jusqu'à 6.000 mètres de profondeur (2.000 mètres d'eau puis 4.000 m dans le sous-sol océanique).

Share this post


Link to post
Share on other sites

La bourse s'enflamme pour Total.

TOTAL :  le titre de la compagnie pétrolière française, qui représente 12% de la capitalisation du CAC 40, bénéficie aujourd'hui de deux découvertes importantes. En mer Caspienne sur le bloc d'Absheron au large de l'Azerbaïdjan, le groupe a trouvé dans un puits de vastes de réserves de gaz.

"Les premiers résultats de ce puits confirment un potentiel de plusieurs trillions de pieds cubes de gaz et de condensats", a indiqué la major. Selon Marc Blaizot, directeur Exploration de Total, "cette découverte s'annonce très significative en terme de ressources". "Elle est le fruit de la nouvelle stratégie d'exploration plus audacieuse de Total visant notamment des prospects à fort enjeux, dans des bassins prolifiques et frontières, plus particulièrement dans des réservoirs très enfouis", a-t-il ajouté. Total est opérateur d'Absheron, avec une participation de 40%.

Par ailleurs, le groupe français a annoncé une découverte d'hydrocarbures sur le permis de Guyane Maritime, situé dans l'offshore profond guyanais. Total possède une participation de 25% dans ce permis opéré par Tullow. Localisé à environ 150 kilomètres au nord-est de Cayenne, le puits GM-ES-1 a été foré par un peu plus de 2 000 mètres de profondeur d'eau et atteint actuellement une profondeur de 5 711 mètres sous le niveau de la mer. Les mesures effectuées au cours du forage du puits ont montré l'existence de réservoirs gréseux imprégnés d'hydrocarbures liquides.

Cette découverte de pétrole au large de la Guyane est historique et riche de promesses. Outre le fait qu'elle soit la première effectuée au large cette cote, elle confirmerait la richesse de ce sous-sol.

La France, qui produit aujourd'hui seulement 0,5% de sa consommation de pétrole, soit environ 20 000 barils/jour, pourrait voir le niveau de ses ressources pétrolières bondir. Ce bassin pourrait, selon la société britannique Tullow Oil responsable du forage guyanais, être un miroir du champ "Jubilee" situé au large du Ghana, dont les réserves s'élèvent à...1,4 milliards de barils.

Youpi ! on va entrer dans l'OPEP ?  :lol:  :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin, attendont de voir plus precisement de quoi il en retourne. Des mauvaises nouvelles ont bien le temps d'arriver.

En cas de reponse positives par contre, c'est sympa  :oops:

Au fait, et les Espagnols et Francais qui avaient l'autorisation de prospecter le plateau continental entre les deux pays, il y a eu des retours ou pas encore ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Peux tu préciser stp?

C'est une grande première et un immense espoir pour la Guyane. La découverte de pétrole a été faite en eaux profondes à environ 150 kilomètres au nord-est de Cayenne. Le forage, mené par le consortium britannique Tullow Oil, y avait débuté en mars à la grande inquiétude des écologistes. Un porte-parole de Total, qui détient 25% du champ, a confirmé le caractère inédit de la découverte. "Ce forage est considéré comme à fort risque mais à fort enjeu", selon Total. En clair, les probabilités de découverte étaient jugées faibles mais avec un potentiel de production important. Selon Shell, qui a la part principale dans le projet d'exploration (45%), il est encore trop tôt pour évaluer les réserves, mais les premiers résultats sont "encourageants". La perspective de trouver du pétrole au large de la Guyane avait été renforcée par de récentes importantes découvertes au large des côtes sud-est du Brésil.

Vidéo

Du pétrole au large de la Guyane : Y en a-t-il beaucoup ? 2min 29s

Du pétrole au large de la Guyane : Y en a-t-il beaucoup ? - 2min 29s

    *

      Du pétrole au large de la Guyane : Y en a-t-il beaucoup ?

      Du pétrole a été découvert pour la première fois à 150 km des côtes de Guyane, ont annoncé vendredi les groupes Total et Shell, donnant corps aux espoirs d'un nouvel Eldorado. Explications avec Francis Perrin, expert pétrolier.

      Publié le 09/09/2011 Du pétrole au large de la Guyane : Y en a-t-il beaucoup ?

Plus d'infos

La France tient-elle enfin son or noir ? La Guyane, région et département d'outre-mer français dont le revenu par habitant est un des plus faibles de France, n'a jusque-là jamais produit de pétrole. La production française de pétrole, déjà infime, est tombée ces dernières années sous les 20.000 barils par jour, soit à peine 0,5% de la consommation hexagonale. Et Total, selon des informations de presse, souhaiterait s'en désengager...

Les analystes optimistes, les écologistes inquiets

Si Total et Shell se montrent prudents, les analystes pétroliers sont pleins d'espérance. La découverte "ouvre un bassin entièrement nouveau", salue Bank of America-Merrill Lynch. Pour la Royal Bank of Scotland, le résultat du forage "devrait probablement dépasser la plupart des attentes". Tullow, Total et Shell ont déjà identifiés six puits potentiels sur le champ Guyane Maritime, relève Bank of America.

L'espoir d'une nouvelle ressource guyanaise se heurte aux inquiétudes des écologistes, qui soulignent que le forage est très profond, à près de 6.000 mètres sous la surface (2.000 mètres d'eau puis 4.000 m dans le sous-sol océanique). La Guyane abrite un écosystème fragile avec notamment une partie de la plus grande barrière de mangroves au monde. Celle-ci serait un cauchemar à dépolluer en cas de marée noire similaire à celle provoquée par l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique en avril 2010, soulignent les défenseurs de l'environnement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

exactement

:lol: et puis un escadron de Rafale F3+ à Cayenne Rochambeau et un REI au complet au cas où ...

Sérieusement, c'est le genre de découverte qui si elle s'avère juteuse peut nécessiter un renforcement de nos moyens sur place

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est le genre de découverte qui si elle s'avère juteuse peut nécessiter un renforcement de nos moyens sur place

Autant je suis pour, autant je ne vois pas quelles menaces pourraient s'exercer.

Ce d'autant que les moyens disposés dans la zone antilles/guyane ne sont pas forcément déborder, quand on voit que le renforcement d'une deuxième Floréal l'année dernière n'a eu pour effet que de l'envoyer patrouiller dans le golfe de guinée.

Total, qui détient 25% du champ

Je ne trouve pas ça énorme pour du pétrole de chez nous. Ils n'y croient pas et font juste acte de présence ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sérieusement, c'est le genre de découverte qui si elle s'avère juteuse peut nécessiter un renforcement de nos moyens sur place

Clairement.

C'est toujours quant on découvre qu'une zone a de l'or / des hydrocarbures / des diamants que les emmerdes se pointent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est toujours quant on découvre qu'une zone a de l'or / des hydrocarbures / des diamants que les emmerdes se pointent.

Les emmerdes sont déjà présents. Et vu la surface du département, 3 RHC, 2 Awacs, quelques centaines de gendarmes/troupes de marines en plus ne seraient pas de trop pour traquer l'orpailleur.

Le pétrole étant situé en mer, et assez loin du rivage, la donne est différente.

Quels moyens sont consacrés par la Norvège, GB ou USA pour surveiller leurs installations pétrolières ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Menace de quoi de toute façon ? Ils vont pas venir pilonner notre plateforme non plus. Ni en construire une juste à coter.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut de suite envoyer des légionnaires grenouilles planter le drapeau !  :happy:    :lol:

Et vite commander 2 SNA Barracuda de + !

Qu'en dit l'émir sarkozy  =| ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

exactement

:lol: et puis un escadron de Rafale F3+ à Cayenne Rochambeau et un REI au complet au cas où ...

Sérieusement, c'est le genre de découverte qui si elle s'avère juteuse peut nécessiter un renforcement de nos moyens sur place

Il faut de suite envoyer des légionnaires grenouilles planter le drapeau !  :happy:    :lol:

Et vite commander 2 SNA Barracuda de + !

Qu'en dit l'émir sarkozy  =| ?

ben oui comme d'ab  alors si en plus on découvre du pétrole à Clipperton (pure supposition)

on va avoir de 3 GAN  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

PARIS - Le gouvernement français a estimé vendredi que la découverte de pétrole au large de la Guyane pourrait avoir d'importantes retombées économiques, si le potentiel du site était confirmé, mais a souligné que celles-ci ne profiteraient pas à la population locale avant des années.

La découverte dhydrocarbures au large de la Guyane annoncée aujourdhui par la société Tullow Oil pourrait à terme représenter un potentiel économique majeur, se sont félicités dans un communiqué commun les ministres Nathalie Kosciusko-Morizet (Ecologie et Développement durable), Eric Besson (Industrie et Energie) et Marie-Luce Penchard (Outre-Mer).

Les trois responsables gouvernementaux soulignent que de nouveaux forages sont nécessaires pour évaluer le potentiel du gisement. Si ces forages devaient s'averer positifs, il faudrait ensuite installer les équiments d'exploitation nécessaire ce qui ne pourra se faire avant plusieurs années.

Le gouvernement s'engage à ce que toutes les garanties possibles de sécurité, notamment en matière environnementale, entourent ce projet, déjà vivement contesté par certains mouvements écologiques.

Si une exploitation dhydrocarbures savère possible, lEtat veillera tout particulièrement à ce que les collectivités, les entreprises locales et plus généralement la population de la Guyane bénéficient des retombées économiques, promet-il, à l'égard d'un des départements les plus pauvres de France.

L'Etat s'engage ainsi à mener des discussions avec lensemble des parties prenantes dès que lexistence dun réservoir exploitable sera confirmée.

Cette découverte importante imposera également une évolution de la législation et de la réglementation, ajoute le communiqué, sans préciser la nature des changements nécessaires.

TULLOW OIL PLC

(©AFP / 09 septembre 2011 22h20)

pétrole au large du département français d'Amérique du Sud a jugé vendredi intéressante la qualité des hydrocarbures remontés.

Nous avons remonté hier (jeudi), des échantillons de fluide. Il s'agit d'hydrocarbures liquides, d'une viscosité intéressante, de prime abord suffisamment fluide pour penser que l'écoulement peut se faire, a déclaré à l'AFP le responsable régional de Tullow Oil en Guyane, Joachim Vogt.

Nous avons pénétré une zone de 72 mètres d'épaisseur dont on ne connaît pas encore l'étendue horizontale, a-t-il précisé.

Il faudra étudier et vérifier l'étendue, les caractéristiques voire les connexions éventuelles entre les différentes poches. Ce n'est qu'à partir de là qu'on pourra savoir si le pétrole découvert sera exploitable sur le plan commercial, a ajouté M. Vogt.

Tullow Oil espère que les eaux guyanaises renferment des milliards de barils de pétrole brut, et qu'elles sont le jumeau géologique de champs découverts en 2007 au Ghana, a expliqué vendredi à Londres son directeur exploration.

Il y a 100 millions d'années, Amérique du Sud et Afrique ne formaient qu'un, ce qui fait penser aux géologues qu'il y a du pétrole côté américain comme il y en a côté africain.

L'échantillon de pétrole guyanais est actuellement en analyse plus fine à Cayenne dans un laboratoire mis en place par Tullow et le forage va se poursuivre plus profondément, a précisé M. Vogt.

Tullow Oil (qui détient 27,5% du projet) est opérateur de l'exploration en partenariat avec l'anglo-néerlandais Shell (45%), Total (25%) et Northpet (2,5%).

TULLOW OIL PLC

ROYAL DUTCH SHELL

TOTAL

(©AFP / 09 septembre 2011 16h05)

Share this post


Link to post
Share on other sites

se sont félicités dans un communiqué commun les ministres Nathalie Kosciusko-Morizet (Ecologie et Développement durable)

Que le ministre de l'industrie s'en félicite, rien de + normal et logique ... Mais alors elle ... Elle en loupe pas une, d'occasion ou elle ferait mieux de se taire ...

Surtout quand on a coupé l'herbe sous le pied a toute croissance économique dans le solaire professionnel "parce que c'est des panneaux chinois" : ben oui ...

Et ça change quoi ? Enfin on va pas débattre de ça, mais qu'elle ferme sa gueule elle ! On aura rarement vu pire qu'elle (même voynet n'a pas fait pire ! Pourtant c'était un(e) sacré boulet(te) elle aussi)

Qu'elle vienne après se vanter de "grenelle" ou de "sarkoclimatique"  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si une exploitation dhydrocarbures savère possible, lEtat veillera tout particulièrement à ce que les collectivités, les entreprises locales et plus généralement la population de la Guyane bénéficient des retombées économiques, promet-il, à l'égard d'un des départements les plus pauvres de France.

Je pressens une vague d'immigration clandestine venant du Brésil qui restera dans les annales...  :lol:

En ce qui concerne le solaire. Le gros problème est le coût de revient du KW. Le solaire est aujourd'hui très très cher à l'exploitation. Les solutions sont plus dans l'éolien, le géothermique, l'hydroélectrique - surtout dans ses nouvelles turbines marines (hydroliennes) qui seront placées sur tout le fronton littoral français (y compris outremer). Elles seront posées au fond sur des passes de forts courants perpetuels. Le rendement sera excellent, permettra d'alimenter en électricité les Dom-Tom par exemple, mais pas seulement. D'autres projets existent.

Voir cet article sur M&M : http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=108387

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elles seront posées au fond sur des passes de forts courants perpetuels. Le rendement sera excellent, permettra d'alimenter en électricité les Dom-Tom par exemple, mais pas seulement. D'autres projets existent.

Perpétuel pas tout a fait ... mais pour le moment c'est réglé comme une horloge de marée et ce pour encore un bon moment :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Brésil qui à déjà par deux fois augmenter sa ZEE pour bénéficier, dans les années 60 de zones de pêches à l'écrevisse, et, dans les années 2000, de zones pétrolières serait tenté de mettre la main sur ce champ pétrolifère si il se révèle juteux.

Une ''aide'' aux indépendantistes Guyanais contre une part du gâteau et l'on retrouve avec un remake des ''guerres de décolonisations'' des années 1950...

Lire l'article suivant pour les détails :

http://zebrastationpolaire.over-blog.com/article-petrole-en-guyane-rendre-a-cesar-ce-qui-est-a-cesar-et-a-marcio-ce-qui-est-a-marcio-83787443.html

Et il faut remettre à jour le wargame France Brésil du forum :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas sur que ce "pétrole" soit une si bonne nouvelle pour la France et son département Guyannais.

S'il n'y a que peut de forage dans la ZEE Française, ce n'est peut être pas un hasard, et si Total ne se bouge pas plus que ça, ce n'est peut être pas un hasard non plus.

Maintenant si, prions, il y a grand réservoir d'hydrocarbure, exploitable, que les retombées économiques permettent de créer un réel bassin d'emploi en Guyane, tout ça sans nuire à l'écologie locale, ni trop faire pencher les équilibres politiques locaux, en y ajoutant que ce département Français évite une immigration lourde, alors...

M'enfin je me demande combien il faut d'années pour préparer ça. Exploiter jusqu'à cinq kilomètres sous terre, ma foi.

Et pour le Brésil, qui a ses propres champs, ses propres ennuis, et ses propres velléités politique, je vois mal l'intérêt de nous chercher des noises, surtout à nous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,511
    Total Members
    1,550
    Most Online
    nikesfeld13
    Newest Member
    nikesfeld13
    Joined
  • Forum Statistics

    20,895
    Total Topics
    1,318,412
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries