Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Marine espagnole


Guest Guest
 Share

Recommended Posts

Je suppose que ça sert si un hélico ou avion commence à sérieusement prendre feu sur le pont d'envol et qu'il faut dégager en vitesse tout ce qui pourrait exploser pour éviter qu'il puisse arriver ce qui est arrivé à l'USS Forrestal en 1967 (143 marins sont morts dans un incendie sur le pont d'envol)

http://en.wikipedia.org/wiki/1967_USS_Forrestal_fire

Link to comment
Share on other sites

g4lly en matière de via ferrata regarde le château du Jules Vernes c'était qq chose ...

Pour ce qui est des dessins de bombes et des glissières c'est effectivement pour balancer les munitions à la mer en cas de problème

pour revenir sur la discussion que nous avions eu à propos de la maquette du BPC 140 et de ses containers en pontée on remarquera que le JC 1 reprend la même éventualité mais que lui a priori dispose d'une grue hydraulique en conséquence.

Une chose me surprend l'étroitesse du pont d'envol 27,5 m contre 29 mètres au Principe et 32 au BPC

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

La construction de la deuxième phase des BAM devrait être approuvée au mois de mars, quiu inclut 4 navires supplémentaires.

Par ailleurs, demain la 5eme frégate norvégienne Thor Heyerdahl de la série F-310 sera livrée à la marine norvégienne. Celle-ci aurait déjà demandé à Navantia de lui construire un navire logistique, avec un budget de 150 millions d'euros.

Et pour finir, le premier LHD australien, le Canberra, sera mis à la mer le 17 février prochain.

http://www.infodefensa.com/?noticia=el-convenio-para-la-construccion-de-los-cuatro-nuevos-bam-de-navantia-se-firmara-en-marzo

Link to comment
Share on other sites

La construction de la deuxième phase des BAM devrait être approuvée au mois de mars, quiu inclut 4 navires supplémentaires.

Par ailleurs, demain la 5eme frégate norvégienne Thor Heyerdahl de la série F-310 sera livrée à la marine norvégienne. Celle-ci aurait déjà demandé à Navantia de lui construire un navire logistique, avec un budget de 150 millions d'euros.

Et pour finir, le premier LHD australien, le Canberra, sera mis à la mer le 17 février prochain.

http://www.infodefensa.com/?noticia=el-convenio-para-la-construccion-de-los-cuatro-nuevos-bam-de-navantia-se-firmara-en-marzo

Plusieurs occasions de mettre du baume au coeur des salariés de Navantia, inquiets pour leur avenir avec la réduction du budget militaire espagnol.

Digame compañero : le navire logistique pour la marine norvégienne serait dérivé du nouveau BAC "Cantabria" ?

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Ce n'est pas impossible, même si pour l'instant seul le budget a été approuvé par Oslo.

Sinon d'après un commandant de la flotte, le premier S-80 sera opérationnel en 2013.

2016 !!!!! vinzou !!! l 'Espagne chie des ronds de serviettes

Le programme des nouveaux sous-marins espagnols accuse du retard

Le président du groupe Navantia a confirmé que le programme S-80 accusait du retard. Ainsi, le premier sous-marin de ce type serait mis à l'eau en 2014 et ne devrait pas être remis à la marine espagnole avant 2016. Navantia justifie ce glissement par la complexité du bâtiment. Doté de technologies de pointe, le S-80 est le premier sous-marin conçu et réalisé en Espagne. Les précédents, des types Daphné et Agosta, avaient été construits avec l'aide technique française. Quant au Scorpène, apparu à la fin des années 90, il avait fait l'objet d'un développement commun avec DCNS, cet accord étant aujourd'hui caduc

Plus gros sous-marin conventionnel d'Europe

Afin de remplacer les sous-marins précédents, le programme S-80 a été lancé par l'Espagne en 2004. Quatre sous-marins ont alors été commandés. Tête de série, le S 81, construit à Carthagène, a été mis sur cale fin 2007. Conçu comme un bâtiment océanique, le S-80 est le plus gros sous-marin conventionnel développé en Europe. Long de 71.05 mètres, il affichera un déplacement de 2200 tonnes en surface et 2426 tonnes en plongée. Capable d'atteindre 19 noeuds, il sera équipé de trois moteurs diesels de 1200 kW et un moteur électrique de propulsion. A cela s'ajoutera un nouveau système de propulsion anaérobie spécialement conçu pour ce programme par Navantia, Hamilton Sundstrand et Hyndergreen. D'une puissance de 300 kW, cet AIP fonctionnera au bioéthanol. Le carburant sera transformé en hydrogène et en oxygène liquide dans un réservoir cryogénique fourni par Air Liquide. Permettant de s'affranchir momentanément d'une navigation au schnorchel pour recharger les batteries, ce système augmentera significativement l'autonomie du sous-marin en plongée. Celle-ci devrait être d'au moins 15 jours à la vitesse de 4 noeuds. Selon les sources, le sous-marin pourrait rester jusqu'à 20 à 30 jours immergé.

Alliance avec les Américains

Produit espagnol, le S-80 a été conçu dans le pur « esprit OTAN ». Il s'appuie notamment, au niveau de l'électronique et de l'armement, sur des équipements américains. Ainsi, le système de combat SUBICS est développé en partenariat avec Lockheed-Martin. Le sous-marin sera, en outre, doté de deux mâts optroniques et d'une suite sonar complète (EDO, Socilsub et Solarsub). Très automatisé, son équipage ne comprendra que 31 hommes. Pendant les périodes de transit, seul trois opérateurs, utilisant des consoles multifonctions, seront nécessaires à la conduite du bâtiment. En matière d'armement, le S-80 disposera de six tubes de 533mm, répartis en deux rangées superposées (4+2). Fournis par le Britannique Babcock, le système de lancement d'armes permettra de tirer des torpilles lourdes DM 2-A, des missiles antinavire Harpoon et, le cas échéant, des missiles de croisière Tomahawk. Si ce type d'armement est acquis auprès des Etats-Unis, l'Espagne deviendra la seconde nation d'Europe, après la Grande-Bretagne (et juste avant la France à partir de 2017 sur Barracuda), à pouvoir lancer des missiles de croisière depuis ses sous-marins. On notera que le S-80 sera aussi capable de mouiller des mines. Enfin, des logements supplémentaires sont prévus pour 8 commandos, permettant au bâtiment de servir aux opérations spéciales.

En dehors de la marine espagnole, qui devrait au total commander 6 sous-marins, Navantia espère, avec le S-80, remporter des succès à l'export. Ce produit a déjà été proposé à plusieurs pays mais le constructeur espagnol sera sans doute mieux placé pour le vendre une fois achevés les essais et la mise au point de la tête de série. On notera enfin que le constructeur espagnol travaille sur une version moins équipée du S-80, afin de proposer de meilleurs prix à l'international

M&M

Link to comment
Share on other sites

le S 80 représente un sacré pas en avant notamment avec le SUBICS, l'anaérobie, la capacité Tactom ...

çà en fait des choses à maîtriser

pour ce qui est du Barracuda en 2017 on verra où on en sera à ce moment là mais bon là encore même si le pas à franchir sera pour DCNS moins important que pour Navantia on aura peut-être des surprises

Link to comment
Share on other sites

Pas en avant, tout est relatif, les briques de base sont celles du système de combat des 688i (oui oui, 688i, pas virginia). Je pense qu'un accord avec DCNS leur aurait permis d'aller à ce niveau* avec moins de problème (ne serait-ce que les problèmes judiciaires avec DCNS).

@+, Arka

*Pas beaucoup plus, faut pas déconner, le 688i, même de nos jours, ça reste du très très haut niveau coté système de combat.

Link to comment
Share on other sites

Les dernières nouvelles S80 sous-marine ont parlé à flot en 2013 pour son premier essais en mer.

Entretien avec S80 gestionnaire de programme (17 -01- 2011)

http://www.infodefensa.com/?noticia=cf-nicolas-monereo-jefe-del-programa-s-80-%E2%80%9Cla-armada-tendra-en-2013-el-primero-de-la-serie-a-flote%E2%80%9D

Autres nouvelles:

Le premier BAM P41 Meteoro commence d'essais en mer:

Image IPB

Image IPB

Image IPB

(pacodime www.fotosdebarcos.com)

Link to comment
Share on other sites

Enfin! C'est etonnant que Navantia cumulent autant de retards en ce moment: BPE, S-80, BAM. Tous souffrent de plusieurs annees de retard. Ca doit rassurer DCNS...  ;)

Pour l'histoire, le BAM devait etre livre en Juin 2009 (soit 20 mois apres le debut de la construction). Annonce ensuite pour Septembre 2010, et donc au final ce sera plutot Fevrier 2011, voir Mars. 3 ans et des poussieres pour un vulgaire patrouilleur, alors que DCNS tablent sur 1 an pour l'Adroit. (Dans les 2 cas il faudra ensuite quelques mois pour le peaufinage et la prise en main)

Link to comment
Share on other sites

Il faut relativiser

Le S80 est quand même un produit complexe et c'est le premier sous-marin construit entièrement chez Navantia même si certaines des briques technologiques existent déjà.

Pour le BPE je vous rappelle les délais de mise en oeuvre du système de combat du BPC

nb: il est joli ce patrouilleur

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,825
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...