Sign in to follow this  
Gibbs le Cajun

falklands 2030 ,la France suit les Brits .

Recommended Posts

Pour le blocus en l'état actuel des choses je ne vois pas comment ils peuvent lutter contre les SNA de deux excellentes marines très rodées.

C'est facile. Lors de l'invasion les argies emmène des milliers de colons, certain aillant des parenté brésilienne d'autre chilienne etc. C'est colons se revendique comme des civils voulant habiter la terre de leurs ancêtres bal bla bla.

Le blocus fait courrir un risque humanitaire a ces pauvre civil, et une union sudamericana organise un convoi de ravitaillement encadré par les flotte de combat du Brésil du Chili etc.

Soit tu coince le convoi et tu te canfres avec toute l’Amérique du sud ... soit tu laisse passer en négociant une fouille pour la forme et les argies on leur ravitaillement ;)

Il ne faut pas oublié que personne n'aime les anglais et que c'est pareil pour les français. En Europe les portugais, les espagnol, les italien soutiendront diplomatiquement les argentins, la plupart des autres pays anticolonialiste ne soutiendront pas les franco britannique. Les USA ... seront bien embêter, les chinois soutiendront les argies pour nous faire chier etc.

On peut imaginer aussi un pont aérien civil comme pour Berlin ... si les avions sont Chilien ou Brésilien tu fais quoi tu les abats?

Empecher les franco britaniique de mettre pried a terre a mon sens c'est capital, si les argies sont incapable de ca ... l'invasion ne sert a rien. Je ne vois pas comment il pourrait résister a un blocus meme partiel, et a une attaque a la fois terrestre aérienne et navale.

Imagine si la tete de pont sur west falklands arrive a remettre en état de l'aérodrome de west baie ... c'est plié l'histoire. Tout les renfort possible est imaginable pourrait etre mis a terre directement par avion depuis l'europe!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est où cet aérodrome de West Bay ? Sur Saunders Island ou à Fox Bay ? Les pistes ont l'air un peu courte non ? J'avais pensé à cet endroit déjà un peu aménagé comme base pour un aérodrome de campagne. De là à y poser un C-130 ou un A400M ?

J'avoue que je n'avais pas pensé à l'idée d'utiliser les civils comme "bouclier humanitaire" pour le ravitaillement. Ce serait effectivement la pire solution pour les franco-britanniques.

On contre en amenant nos propres civils escortés par une flotte européenne ?

Je vois mal comment contrer si ils sont escortés par la flotte brésilienne et chilienne. Le scénario écrit initialement par Gibbs laisse penser que c'est une possibilité.

On confie le commandement du blocus à Kotai ?

Il ne faut pas oublié que personne n'aime les anglais et que c'est pareil pour les français. En Europe les portugais, les espagnol, les italien soutiendront diplomatiquement les argentins

Nos "amis" les US ? Ceci dit c'est compliqué à prédire, comment seront les rapports de forces en Europe dans 20 ans  :P

J'avoue que c'est une question fortement pas conne à considérer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus le blocus est long, plus ce genre de trucs est possible: le temps dans les relations entre Etats, tout comme le temps médiatique, peut voir des changements radicaux se produire, mais une chose est sûre, la loi du pourrissement joue contre qui a la posture offensive et mène l'action, pas contre le plus passif (même si dans ce cas, ce sont les Argies qui ont commencé), et comme dit plus haut, possession vaut titre, surtout dans ce milieu là. Les Malouines deviendraient une nouvelle version de Chypre, avec une île brit et une Argie, et un partage des chèvres sous inspection internationale?

Ca pousse en faveur du débarquement sanglant opéré le plus vite possible, ou alors de la visite de courtoisie sur territoire continental argentin.... Sinon, il reste toujours l'armement de milices indépendantistes pingouines ou encore le coulage des îles malouines qui, j'en suis sûr, sont en fait gonflables (sinon les pieds s'enliseraient pas autant dedans), dans un grand trip "si on les a pas, personne les aura"....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il est où cet aérodrome de West Bay ? Sur Saunders Island ou à Fox Bay ? Les pistes ont l'air un peu courte non ? J'avais pensé à cet endroit déjà un peu aménagé comme base pour un aérodrome de campagne. De là à y poser un C-130 ou un A400M ?

Deux piste de 500m ... le génie de l'air peu tres bien arranger ca pour qu'elle dépasse 1000m si on leur laisse quelques jour et des engin de génie. Ca s'aménage assez bien un terrain, sauf si le sous sol c'est vraiment de la merde et qu'on a pas de matériaux de construction a coté. Mais la les matériaux y en a, il y a des plage pour du sable a quelques centaine de metre, et ont doit pouvoir trouver du gravier aussi. Au pire un cargo plein de gravier et de ciment c'est pas compliqué a envoyer la bas.

Je viens de regarder a Saunder elle a l'air bien aussi plus loin de Port Stanley c'est ferait bien aussi.

J'avoue que je n'avais pas pensé à l'idée d'utiliser les civils comme "bouclier humanitaire" pour le ravitaillement. Ce serait effectivement la pire solution pour les franco-britanniques. On contre en amenant nos propres civils escortés par une flotte européenne?

Trop tard! faudrait grignoter la terre des malouines a l'israelienne ... petit bout par petit bout en espérant qu'il nous laisse choper le premier bout. On peut meme remonter a Christophe Collombe pour justifier la terre de nos ancetre, peut etre meme a l'atlantide :lol:

Je vois mal comment contrer si ils sont escortés par la flotte brésilienne et chilienne. Le scénario écrit initialement par Gibbs laisse penser que c'est une possibilité.

On confie le commandement du blocus à Kotai ?

JE crois que la aussi c'est la bonne solution Kotai et sa flotte de cuirrassers assurera l'étanchéité du blocus par tous les moyen nécessaire ...

Nos "amis" les US ? Ceci dit c'est compliqué à prédire, comment seront les rapports de forces en Europe dans 20 ans  :P

J'avoue que c'est une question pas fortement pas conne à considérer.

Si Kotai ne bombarde pas Madrid a la bombe a neutron ... et ne vaporise pas Washington l'antimatiere, pour les chatier d'avoir laisser leur binationnaux servir de docker a la flottille humanitaire, on va etre obligé de considérer ce genre de rapport de force diplomatique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus le blocus est long, plus ce genre de trucs est possible: le temps dans les relations entre Etats, tout comme le temps médiatique, peut voir des changements radicaux se produire, mais une chose est sûre, la loi du pourrissement joue contre qui a la posture offensive et mène l'action, pas contre le plus passif (même si dans ce cas, ce sont les Argies qui ont commencé), et comme dit plus haut, possession vaut titre, surtout dans ce milieu là. Les Malouines deviendraient une nouvelle version de Chypre, avec une île brit et une Argie, et un partage des chèvres sous inspection internationale?

s'est se qui a poussé les Brits à "foncer" ,ils craignaient se genre de PB .

Ca pousse en faveur du débarquement sanglant opéré le plus vite possible

,

+1 ,et dans se genre de truc ,on n'a pas l'infanterie nécessaire pour subir se taux d'attrition ,et voir les Brits se relancer dans un système de conscription pour compenser les pertes ,sa risque de prolonger le conflit et de se retrouver dans une situation à la chypriote .

ou alors de la visite de courtoisie sur territoire continental argentin....

+1

quelque part ,au vu les différentes visions de scénario de réussite Argentines dans la défense des Malouines avec le risque de se retrouvé dans une situation à la "chypriote ",les options se limitent vite .

Sinon, il reste toujours l'armement de milices indépendantistes pingouines ou encore le coulage des îles malouines qui, j'en suis sûr, sont en fait gonflables (sinon les pieds s'enliseraient pas autant dedans), dans un grand trip "si on les a pas, personne les aura"....

pour la milice indépendantiste pingouines ,sa peu le faire ... mais elle devra cohabiter avec l'autre milice indépendantiste ,celle des moutons ,sa peu le faire aussi ...

sa sera juste le temps de cette guerre dans l'optique "les ennemis de mes ennemis sont mes amis" ,car faut pas oublié que les moutons sont venu aussi en colon ,sa pourrait se finir en guerre pingouino-moutons en 2040  :lol:

tenté de coulé l'île ,s'est risqué un retour de bâton venant des pingouins et des moutons ,trop dangereux ...

en tant que président (au putain ,s'est le pied quand même  =D ) ,il est tant que je tranche ...

discours officiel en directe de l'Elysée :

les conseils avisé des honorable membre du forum air défense montrent que dans  la situation actuelle ,les Argentins ont opté pour le pourrissement de la situation et joué la carte du temps .

en ses jours difficile ,nous ne pouvons tourner le dos à notre meilleur ennemi ,la GB  qui a su tranché ,et au travers du sang versé par ses soldats venu à notre aide face aux différentes agression que nous avions subi par le passé ,cette union qui permit au continent Européen de connaître une ère de paix et de stabilité jamais atteint dans l'histoire de la vieille Europe ne peux être oublié .

nous avons par le passé éteint beaucoup de conflit de par le monde ,actions honorable ,mais l'heure n'est plus à se type d'actions car se qui arrive à nos amis Brits ,et aussi un avertissement pour la France ,qui ne pourrait se permettre une tel situation ,subir l'invasion d'un de ses territoire outre-mer et resté l'arme au pied .

certes on me dira que s'est loin ,mais la France s'est aussi ses lointaines terres .

nous sommes en guerre ,car il en dépend de notre place dans le monde ,et s'est dans notre destiné que de continué à faire perduré cet état de fait ,avec notre meilleurs ennemi qu'est le peuple Britannique .

vive la France  =)

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=0u8muW3HpPI&feature=related

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=_8KveQdaNmA

bon s'est mon premier discours ,mais bon  :lol:

il ne reste que deux options ,payé un  prix très lourd en prenant de vive force les Malouines ou les renseignements signal une défense Argentine remarquablement organisé .

ou frappé l'Argentine sur son territoire .

nous devons posé le pour et le contre et je m'en remet à la sagesse des membres de cette honorable institution pour apporté la meilleur choix .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Lors de l'invasion les argies emmène des milliers de colons, certain aillant des parenté brésilienne d'autre chilienne etc. C'est colons se revendique comme des civils voulant habiter la terre de leurs ancêtres bal bla bla.

Crédibilité ?

Qui te dis que les autres pays sud-américains vont se laisser emmener dans une manipulation aussi grossière ?

Si cela fonctionne, ce n'est alors qu'un prétexte que chercherait les pays impliqués et donc cela ne change pas fondamentalement les choses.

Le problème des locaux devient encore plus grave pour les soldats argentins, avec un risque de "guerre civile" ( à voir selon l'âge et la motivation des malouins) entre  locaux et débarquants.

Il ne faut pas oublié que personne n'aime les anglais et que c'est pareil pour les français. En Europe les portugais, les espagnol, les italien soutiendront diplomatiquement les argentins, la plupart des autres pays anticolonialiste ne soutiendront pas les franco britannique. Les USA ... seront bien embêter, les chinois soutiendront les argies pour nous faire chier etc.

C'est ton opinion ça et les pays que tu cites sont particulièrement mal choisis. Y a pas beaucoup (euphémisme) de peuple que les français aiment plus que le peuple italien et vice-versa. C'est quoi un pays anti-colonialiste ?

Et puis bon, il y aura pas mal de pays aussi qui soutiendront les franco-brits comme l'Australie par exemple.

Les inhibitions/soutiens diplomatiques ça ne marche pas que dans un sens. Le soutien brésilien au point de se brouiller avec les français pour ces îles n'est en rien évident/acquis.

Il y a beaucoup plus à gagner pour le Brésil à rester en bon terme avec les gros de l'UE dont un est son voisin direct et avec qui on a un partenariat stratégique.

Un soutien, peu importe sa forme, des autres pays qui voudraient potentiellement s'impliquer, n'a de chance d'arriver que s'il y a signe réel et non fantasmé de britanniques près à lâcher du lest. Et d'ailleurs sous quelle forme vu que c'est typiquement le genre de cas où c'est tout ou rien.

On peut imaginer aussi un pont aérien civil comme pour Berlin ... si les avions sont Chilien ou Brésilien tu fais quoi tu les abats?

Avec quoi le pont aérien ?

Et puis, tu sais, quand on en est à penser nucléaire (comme Tatcher en 82 et vraisemblablement un Cameron au pied du mur), abattre un avion chilien est un détail.

Ensuite, violer un blocus, c'est un acte de guerre et les rapports de force entre le Chili/Brésil et la France/GB sont très différents de ceux en oeuvre à Berlin. Les USA étaient à l'apogée de leur puissance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Crédibilité ?

Qui te dis que les autres pays sud-américains vont se laisser emmener dans une manipulation aussi grossière ?

Les données du scénario telles que données par Gibbs au début. Les pays d'Am. du Sud veulent leur dose de pétrole Malouin et une place au soleil dans la géostratégie mondiale. C'est une hypothèse.

C'est quoi un pays anti-colonialiste ?

Les pays issus de la décolonisation en générale. A peu près les 3/4 des Etats, qui ont par exemple une voix chacun à l'AG de l'ONU.

Et puis, tu sais, quand on en est à penser nucléaire (comme Tatcher en 82 et vraisemblablement un Cameron au pied du mur), abattre un avion chilien est un détail.

Et si les Brésiliens ont l'arme nucléaire dans 20 ans ? On s'annihilent mutuellement ?

Si on commence à jouer à ce jeu là ça a des conséquences. Des conséquences plus graves que la perte même des Malouines.

God save the Queen and Vive la France !

Je suis pour une offensive limitée aux Malouines. Si il y a du civil on embarque quelques éléments de Gendarmerie Mobile et des bateaux pour procéder à leur expulsion vers un territoire neutre (la Terre Adélie par exemple, climat charmant en cette période de l'année !)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les données du scénario telles que données par Gibbs au début. Les pays d'Am. du Sud veulent leur dose de pétrole Malouin et une place au soleil dans la géostratégie mondiale. C'est une hypothèse.

Il y a une différence entre un soutien officiel et une manipulation. Le scénario de Gibbs parle d'un soutien officiel, celui de gally d'une manipulation maladroite afin de pousser les autres sud-am à s'en mêler ce qui traduit plusieurs choses notamment le fait que les argentins n'ont aucun espoir de réussir seul.

Les pays issus de la décolonisation en générale.

Ils ne sont pas légion en Europe et je ne vois pas en quoi les Malouines sont une colonie au sens entendu à l'heure actuelle.

Et si les Brésiliens ont l'arme nucléaire dans 20 ans ? On s'annihilent mutuellement ?

Je ne vois pas bien le rapport ni où tu veux en venir. Aucun état hors OTAN, et encore, n'utilisera l'arme atomique pour sauver les fesses d'un allié et encore moins de l'allié d'un allié.

Des conséquences plus graves que la perte même des Malouines.

Hors anéantissement systématique de sa population, il n'y a pas plus grave pour un état qu'une perte de territoire, surtout par la force. Je le répète, si cette annexion était de plus avalisée par la communauté internationale dans son ensemble, ce qui n'a aucune chance d'arriver, les conséquences sur les relations inter-étatiques seraient potentiellement explosives. La GB est un pays puissant, très exposé médiatiquement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voir Espagne, Italie et Portugal se mettre du côté argentin, ou adopter une position plus ou moins ambigue, est plus que douteux, même s'il ne faut pas compter sur un soutien complet, fut-il en paroles. L'attitude US sera déterminante, et dépendre en fait de ce qui se passe sur le demi-continent sud-américain: prendre fait et cause pour l'Argentine seule n'est pas à l'ordre du jour, mais se mettre à dos une Amsud soutenant à des degrés très divers l'Argentine (avec 1 ou 2 alliés pleinement "actifs") est une autre affaire pour eux (surtout qu'on sait pas à quoi ressemblera le monde alors, de quoi sera faite la carte de la puissance ou encore ce que seront devenus les USA super endettés et à la scène politique problématique).

Vu l'évolution des démocraties occidentales en général et de leurs dirigeants en particulier, un débarquement réalisé aussi tôt que possible semble une hypothèse propre à voir la volonté politique s'étioler face à des pertes rapidement importantes et surtout concentrées dans le temps, et encore plus face à un enlisement éventuel (à l'échelle de quelques mois) si l'opération se ramène vite à une guerre de positions à évolution lente.

S'il faut partir des principes de bases du scénar, alors l'Argentine ne peut qu'avoir une volonté politique forte étant donnés les risques de cette opération: motivation et préparation des troupes, réflexion sur la conduite du conflit et des opérations, préparation de la population (au moins tant que ça se passe sur les îles), acceptation d'un niveau de pertes certain, entente préalable avec plusieurs autres gouvernements sud-américains.... Sont des éléments considérés comme acquis étant donnés les adversaires auxquels l'Argentine a choisi de se confronter; il faut donc une optique qui est toute autre que le gambit désespéré d'une dictature militaire désespérée, fragile à l'extrême, à bouts d'expédients, isolée dans son voisinage immédiat et divisée.

Il y a une différence entre un soutien officiel et une manipulation. Le scénario de Gibbs parle d'un soutien officiel, celui de gally d'une manipulation maladroite afin de pousser les autres sud-am à s'en mêler ce qui traduit plusieurs choses notamment le fait que les argentins n'ont aucun espoir de réussir seul.

Déduire cela d'une proposition annexe de Gally, c'est quand même très différent d'analyser la réalité: c'est pas parce que dans un scénario hypothétique, les Argies font ça ou obtiennent ça de leurs voisins, qu'ils sont dans la réalité incapables de réussir l'opération, même par eux-mêmes. Et s'ils peuvent obtenir cela, qu'ils soient ou non en mesure de réussir, pourquoi s'en priveraient-ils? C'est aux francobrits que ça pourrirait la vie, pas à eux. Tout ce qui est utile est à prendre, surtout si ça fait gagner du temps, complique la politique et la tactique de l'adversaire, implique d'autres intervenants.... Regarde ce que la Turquie a fait avec ses quelques convois vers Gaza et ce que sont devenus ses relations avec Israël: ça ne doit rien au hasard, mais il faut orchestrer la chose publiquement, avec une crise qui est un révélateur.

Dans le même ordre d'idées, pourquoi le Vénézuéla, lui pour le coup facilement mis "dans le coup", n'organiserait pas une "Société Internationale Anticolonialiste Bolivarienne" rassemblant des individus de toute l'Amérique latine (Chavez ou son successeur finance l'orga, la bouffe et le voyage), avec objectif d'un effectif "visible" (1000, 2000?), plus une floppée de journalistes/communicants/personnalités, certains authentiques d'autres idéologisés (propagandistes, agitateurs, barbouzes, militants), qu'il envoie dans la foulée de l'invasion initiale? Tu peux voir la manipulation tant que tu veux, la clamer sur tous les toits, la faire constater comme une manipulation sans le moindre problème, mais à l'arrivée, ce truc sera toujours:

- un prétexte à prise de position, voire prétexte à action de n'importe quel type pour les Etats soutenant plus ou moins directement l'Argentine, voulant taper l'occidental, ou voulant "vendre" leur neutralité à l'un ou l'autre camp.... Dans tous les cas, du délai, du prétexte, de la matière à show médiatique

- un tas de civils, cons ou pas, qui complique tout, du niveau politique jusqu'au niveau tactique. Au premier qui se casse un ongle, tout devient plus cher, tout devient plus chiant, et même dire "ils ont pris leurs responsabilités et leurs risques", aussi juste que ce soit, ne suffira pas à compenser le coût politique induit. Ca n'arrêtera pas forcément une Gibi décidée, évidemment, mais la facture ne sera pas la même

Pour l'hypothèse d'invasion de l'Argentine, et surtout dans l'optique d'une prise de gage, je pense surtout en fait aux provinces du sud: pas la plus méridionale (sauf à envoyer Nicolas Hulot comme gouverneur militaire de la ville d'Ushuaïa :-[.... Désolé.... Ah non, c'est au Chili), mais le Chubut ou le Rio Negro. Il s'agit de provinces vastes et très peu peuplées, à la géographie vite difficile dès qu'il faut s'avancer à l'intérieur, et donc en fait facile à défendre contre des unités pros venant du nord. Leur population ne dépasse pas les 500 000 habitants, ce qui les rend "maîtrisables" par un corps de débarquement de 60 000h, du moins dans les parties urbanisées/développées, soit de quoi sécuriser une tête de pont avec un "hinterland" qui sert aussi de glacis défensif, offrant un "champ de vision" suffisant. Vu la géographie, en prendre une des deux, c'est couper l'Argentine de celles plus au sud, et s'offrir un bargaining chip à moindres frais (500 000 habitants, c'est un peu plus conséquent que la population des Malouines :lol:) et couper le pays en deux même si c'est pas la partie très "utile" qui est chopée. Et à partir de là, des groupes mobiles (plus réduits, donc soutenables) peuvent aller faire chier dans la pampa et asticoter les abords de la province de Buenos Aires, juste pour forcer les Argies à réagir, leur pourrir leur commerce et leurs récoltes sans tuer grand monde, juste histoire de dire "on est là, nananère"....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour l'hypothèse d'invasion de l'Argentine, et surtout dans l'optique d'une prise de gage, je pense surtout en fait aux provinces du sud: pas la plus méridionale (sauf à envoyer Nicolas Hulot comme gouverneur militaire de la ville d'Ushuaïa Embarrassed.... Désolé.... Ah non, c'est au Chili), mais le Chubut ou le Rio Negro. Il s'agit de provinces vastes et très peu peuplées, à la géographie vite difficile dès qu'il faut s'avancer à l'intérieur, et donc en fait facile à défendre contre des unités pros venant du nord. Leur population ne dépasse pas les 500 000 habitants, ce qui les rend "maîtrisables" par un corps de débarquement de 60 000h, du moins dans les parties urbanisées/développées, soit de quoi sécuriser une tête de pont avec un "hinterland" qui sert aussi de glacis défensif, offrant un "champ de vision" suffisant. Vu la géographie, en prendre une des deux, c'est couper l'Argentine de celles plus au sud, et s'offrir un bargaining chip à moindres frais (500 000 habitants, c'est un peu plus conséquent que la population des Malouines cheesy) et couper le pays en deux même si c'est pas la partie très "utile" qui est chopée. Et à partir de là, des groupes mobiles (plus réduits, donc soutenables) peuvent aller faire chier dans la pampa et asticoter les abords de la province de Buenos Aires, juste pour forcer les Argies à réagir, leur pourrir leur commerce et leurs récoltes sans tuer grand monde, juste histoire de dire "on est là, nananère"....

Ca ca sera faisable si on avait des politiques et des officiers d'EM (dont la carrière est inféodée aux choix des politiques ) qui reflechissent plus loin que "oh la belle rouge via caméra thermique qui permet de plier l'affaire pour le 20 heure"

On a plus de Turennes ou de Talleyrand aux commandes

Faut frapper vite, fort et rentrer chez soit dans la foulée

Cette solution, bien que séduisante, est donc inenvisageable à l'aune de la manière dont nous, occidentaux, concevons la guerre

Faudrait recruter des officiers chinois plutot que d'utiliser les notres si tu veux que quelqu'un propose cette solution

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déduire cela d'une proposition annexe de Gally, c'est quand même très différent d'analyser la réalité: c'est pas parce que dans un scénario hypothétique, les Argies font ça ou obtiennent ça de leurs voisins, qu'ils sont dans la réalité incapables de réussir l'opération, même par eux-mêmes.

Les risques sont tellement grands que les pays "utilisés" le prennent mal que ça n'en vaut pas la chandelle si tu n'en as pas besoin. On ne parle pas de photos truquées ou de rapport de la CIA biaisés façon Irak 2003 mais de milliers de civils amenaient sur une terre x pour servir de bouclier humain au titre que ce ne serait pas de vrai argentins et donc sous la protection d'autres pays. Sur ce coup là ce n'est pas une question d'analyse de la réalité mais de divergence d'opinion sur la façon dont nous prévoyions la réaction des Brésil & co et sur le pourquoi de cette "déportation". J'en rajoute un peu mais ça se passerait globalement comme ça; je ne vois pas bien en quoi un argentin d'origine brésilienne irait de son plein gré sur un bout de terre hostile vivre dans une tente en mangeant de la ration en attendant que les anglais balancent des bombes sur leur gueule.

Regarde ce que la Turquie a fait avec ses quelques convois vers Gaza et ce que sont devenus ses relations avec Israël:

La Turquie réagit de manière aussi épidermique pour des raisons qui n'ont fondamentalement rien à voir avec ces arraisonnements de flottille qui n'avaient d'autre intérêt que de permettre à Israël de rappeler qui c'est le patron.

Dans le cas qui nous intéresse, vis-à-vis des autres pays que l'Argentine, le sort de ces migrants est directement l'enjeu. Si tant est que le Brésil/Chili en ait quelque chose à faire de ces "déserteurs". A ce que je sache quand un mec d'origine étrangère tombe en Afghanistan, le pays d'origine (généralement des parents en plus, ce qui ne fait donc plus trop sens dit comme ça) n'en a strictement rien à battre.

Société Internationale Anticolonialiste Bolivarienne

A part la Bolivie où il reste encore quelques indiens, le coup de l'anticolonialisme est totalement ridicule. Les argentins sont une nation de colon, les gens y sont aussi blancs qu'en Europe, qui ont anéanti tous les indiens (pire que les US ou les canadiens). Paille/Poutre.

Alors qu'aux Malouines, terra incognita sans habitant, qu'est-ce qui justifie une souveraineté argentine ? Qua dalle.

Tu peux voir la manipulation tant que tu veux, la clamer sur tous les toits, la faire constater comme une manipulation sans le moindre problème, mais à l'arrivée, ce truc sera toujours:

C'est pas dit que le Brésil, surtout le Brésil accepte de se faire enfler de la sorte.

Argentine, voulant taper l'occidental

A bien des égards, le débat étant très large, argentine et occident sont synonymes.

Ca n'arrêtera pas forcément une Gibi décidée, évidemment, mais la facture ne sera pas la même

Exact. La question que je me pose est à peu près celle-là. Si je n'ai aucun doute sur le fait que les anglais ne lâcheront pas et qu'ils sont près à payer un prix très élevé, quid de nous ? Jusqu'où les dirigeants de 2030 seront-ils prêts à allers dans le cas où les anglais n'y arrivent pas seuls ? Ce qui implique des modifications de rapport de force qu'on ne peut pas prédire, une évolution politique hasardeuse, et un contexte international incertain.

ville d'Ushuaïa .... Désolé.... Ah non, c'est au Chili

Tu m'as fait douter, mais j'ai vérifié Ushuaïa est en Argentine.

L'attitude US sera déterminante

Pas sur. La crise actuelle peut entraîner un éclatement ou un rapprochement des nations d'Europe. En 2030, ce sera plutôt l'attitude de l'UE qui sera déterminante, sans négliger l'influence US bien sur, mais dans le cas d'un soutien brutal de l'UE et militaire de la France, les USA ne seraient déjà pas en position à l'heure actuelle de s'y opposer alors en 2030 encore moins. Dans leur intérêt comme d'une manière globale.

leur pourrir leur commerce et leurs récoltes sans tuer grand monde, juste histoire de dire "on est là, nananère"....

Mouais bof, on s'éloigne des buts de guerre et ça donnerait l'occasion aux argentins avec leurs arrières pénards de la jouer façon "la patrie est en danger" et de lever un certain nombre d'hommes capables alors d'anéantir le corps expéditionnaire. Et puis rien ne garantit que les argentins en zone occupée restent dociles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J’aime bien aussi le remake de la guerre en dentelle de Tancrède, si ce n’est que la menace que fait peser un raid (car c’est de ça qu’il s’agit) sur les anticipations de croissance de l’éco argentine peu être plus que compenser par le gain de grandes ressources pétrolières, si leurs existences est confirmées. C’est vrai qui faut tu temps pour mettre des champs de pétroles en activités, surtout sous-marins, mais le pouvoir politique peu faire  le choix d’un gain futur –peu probable dans une démocratie il est vrai…-.

Sans parler de la solidarité des autres états sud-américains, qui serait disposé à permettre au argentins de passer cette mauvaises passe ; solidarité d’autant plus forte qu’elle est aiguillonné par le refus d’un débarquement/ingérence militaire sur le continent. Bref, le risque de faire face un nationalisme latino-américain quoi.

Et puis Tancrède avoue……une chevauché pour des Challenger c’est d’office foireux……soyons un peu de sérieux !!

D’une manière général, je trouve dans la plupart des scénarii proposés  l’idée que les argentins ne pourrons pas supporter un certains degré de destruction/violence, et je vous le dis franco : c’est trop optimiste. L’idée qu’une guerre sera forcement courte et devra couter le moins possible en matos et en vies est le plus sur moyens de se battre les mains dans le dos. Il faudra certainement en passer par une phase d’intimidation/négociations préalable histoire d’éviter de copieusement se casser la gueule, mais ça va en toute probabilité saigner, je dirais même que sa DOIT saigner : une défaite ici est c’est un précédent dangereux qui est fait pour les Tom de tous les pays qui en ont…

Voila se que je propose :

Une première phase plutôt classiques, qui mixe l’option blocus et celle de la razzia –très spectaculaire et intimidantes-  avec priorité sur les points nodaux  de la logistique économiques et militaire argentine.

Mais, je pense qu’il arrivera un moment ou le commerce maritime argentins d’exportations /importations pourra contourner par des voies terrestres la gène ; ajouté au fait que la guerre économique et à la fois limité par les moyens des défenseurs qui sont forcé de faire un choix au profit du débarquement et dans la prises en compte de l’intérêts des neutres.

L’opération aura donc pour but de perturber/ briser les lignes de ravitaillement vers l’archipel, et  de resserrer toujours le  blocus de plus en plus. pour ce qui est des civils  surplaces ou amenés il y le choix de filtrer les arrivés de vivres soi même,  ou carrément de miner soi même des zones qui chevaucherais celles des mines argentines ! Pour les charters d’avions je sèche, mais bon une fois la supériorité aérienne acquise et qui est sensé solder cette partie de l’opération, à la fois le bombardement régulier des pistes, mais aussi de toutes infrastructures (carbu, électricité, etc.) devrait dissuader beaucoup de monde venir passer des vacances.

Phase deux : le débarquement.

Au commencement un M51 ou un ASMP-Nuke saute en altitude. C’est un tir de suppression EMP contre les matérielles un peu sophistiqué, surtout la com et  les SAM. La défense fixe est virtuellement désarmée, sans moyens de coordinations

Des FS sont débarqués au centre de l’Iles, puis prennent à revers les défenseurs de lieu de débarquement choisie. Ils font les observateurs d’artillerie autant qu’ils jouent du couteux et tranches des gorges. Ce sont les Sturmtruppens de l‘opération, en espérant que les défenses n’on pas trop de profondeurs….

Enfin, le débarquement proprement dit, mais avec des sortes de MOB, d’immenses barges de bétons construite pour l’occasion, remorqués surplace, mais autopropulsés sur la dernières ligne droite, capable d’encaisser les torpilles et les mines ; plateforme d’appuie feu direct et à distance ; et qu’on fait s’échouer.

Après c’est simple : une fois une tête-de-pont établi, retranchement, puis cloisonnement de  l’ile principal en secteur par l’artillerie côtière –elles aussi sur barge dispersé tout autour de l’ile-, et nettoyage des poches une à une. 

Point important du plan : réduire l’atout maitre de l’ennemie que sont sa défense fixe, et utiliser contre lui la supériorité stratégique de la marine et du nucléaires pour l’isoler, mobilité opérative et tactique supérieur, servie par une puissance de feu elle aussi mobile, mais massives et chape.

Alors les gars ! C’est qui le meilleur encore une fois !!  Et si Tancrède tu es intéressé on partage les pilules ? Copains ? Tient… glourp…

Je dédis ce poste à sa majesté impériale- généralisme génialissime- commandant suprême- président à vie adoré- maitre de l’univers Gibbs.

Moi je fais de la lèche ! Pensaient donc !!

Gibbs, tu veux que je te masse les pieds ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais, je pense qu’il arrivera un moment ou le commerce maritime argentins d’exportations /importations pourra contourner par des voies terrestres la gène ; ajouté au fait que la guerre économique et à la fois limité par les moyens des défenseurs qui sont forcé de faire un choix au profit du débarquement et dans la prises en compte de l’intérêts des neutres.

Ca dépend. Evidemment, les acheteurs de soja argentin vont hurler si le trafic maritime s'en trouve perturbé. Ceci dit, tout le monde a des stocks. De plus, les ventes se font souvent plusieurs mois voire années avant la livraison.

Des frappes ciblées sur les principales infrastructures de transport feraient en revanche de très gros dégâts dans l'économie argentine. L'essentiel du commerce maritime transite par les ports de Buenos Aires et de La Plata. Le réseau de chemins de fer peut être paralysé par quelques attaques ciblées sur des points nodaux. Les centrales électriques pourraient aussi être visées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca ca sera faisable si on avait des politiques et des officiers d'EM (dont la carrière est inféodée aux choix des politiques ) qui reflechissent plus loin que "oh la belle rouge via caméra thermique qui permet de plier l'affaire pour le 20 heure"

On a plus de Turennes ou de Talleyrand aux commandes

Faut frapper vite, fort et rentrer chez soit dans la foulée

Cette solution, bien que séduisante, est donc inenvisageable à l'aune de la manière dont nous, occidentaux, concevons la guerre

Faudrait recruter des officiers chinois plutot que d'utiliser les notres si tu veux que quelqu'un propose cette solution

en est il de même chez les Brits ?

les politiques Brits quitte à payer le prix en pertes humaines auront sûrement de quoi trouvé en généraux capable de faire le taffe .

car je le rappelle ,s'est eux qui sont en guerre ,nous on les aides car se sont nos meilleurs ennemis  ;)

et bien qu'étant un renfort ,on devra fournir des grands patrons qui tiennent la route ,histoire de déjà pas se taper la honte par rapport aux Brits .

J’aime bien aussi le remake de la guerre en dentelle de Tancrède, si ce n’est que la menace que fait peser un raid (car c’est de ça qu’il s’agit) sur les anticipations de croissance de l’éco argentine peu être plus que compenser par le gain de grandes ressources pétrolières, si leurs existences est confirmées. C’est vrai qui faut tu temps pour mettre des champs de pétroles en activités, surtout sous-marins, mais le pouvoir politique peu faire  le choix d’un gain futur –peu probable dans une démocratie il est vrai…-.

Sans parler de la solidarité des autres états sud-américains, qui serait disposé à permettre au argentins de passer cette mauvaises passe ; solidarité d’autant plus forte qu’elle est aiguillonné par le refus d’un débarquement/ingérence militaire sur le continent. Bref, le risque de faire face un nationalisme latino-américain quoi.

un nationalisme latino-américain ,mouerf ,un truc de façade pour épater la galerie ,mais sa n'ira pas très loin je pense ...

des actions indirecte oui ,mais pas de quoi poussé à un nationalisme généralisé ,juste avoir de quoi attiré les plus extrêmes comme le dit Tancrède .

Et puis Tancrède avoue……une chevauché pour des Challenger c’est d’office foireux……soyons un peu de sérieux !!

D’une manière général, je trouve dans la plupart des scénarii proposés  l’idée que les argentins ne pourrons pas supporter un certains degré de destruction/violence, et je vous le dis franco : c’est trop optimiste. L’idée qu’une guerre sera forcement courte et devra couter le moins possible en matos et en vies est le plus sur moyens de se battre les mains dans le dos. Il faudra certainement en passer par une phase d’intimidation/négociations préalable histoire d’éviter de copieusement se casser la gueule, mais ça va en toute probabilité saigner, je dirais même que sa DOIT saigner : une défaite ici est c’est un précédent dangereux qui est fait pour les Tom de tous les pays qui en ont…

Voila se que je propose :

Une première phase plutôt classiques, qui mixe l’option blocus et celle de la razzia –très spectaculaire et intimidantes-  avec priorité sur les points nodaux  de la logistique économiques et militaire argentine.

Mais, je pense qu’il arrivera un moment ou le commerce maritime argentins d’exportations /importations pourra contourner par des voies terrestres la gène ; ajouté au fait que la guerre économique et à la fois limité par les moyens des défenseurs qui sont forcé de faire un choix au profit du débarquement et dans la prises en compte de l’intérêts des neutres.

L’opération aura donc pour but de perturber/ briser les lignes de ravitaillement vers l’archipel, et  de resserrer toujours le  blocus de plus en plus. pour ce qui est des civils  surplaces ou amenés il y le choix de filtrer les arrivés de vivres soi même,  ou carrément de miner soi même des zones qui chevaucherais celles des mines argentines ! Pour les charters d’avions je sèche, mais bon une fois la supériorité aérienne acquise et qui est sensé solder cette partie de l’opération, à la fois le bombardement régulier des pistes, mais aussi de toutes infrastructures (carbu, électricité, etc.) devrait dissuader beaucoup de monde venir passer des vacances.

Phase deux : le débarquement.

Au commencement un M51 ou un ASMP-Nuke saute en altitude. C’est un tir de suppression EMP contre les matérielles un peu sophistiqué, surtout la com et  les SAM. La défense fixe est virtuellement désarmée, sans moyens de coordinations

Des FS sont débarqués au centre de l’Iles, puis prennent à revers les défenseurs de lieu de débarquement choisie. Ils font les observateurs d’artillerie autant qu’ils jouent du couteux et tranches des gorges. Ce sont les Sturmtruppens de l‘opération, en espérant que les défenses n’on pas trop de profondeurs….

Enfin, le débarquement proprement dit, mais avec des sortes de MOB, d’immenses barges de bétons construite pour l’occasion, remorqués surplace, mais autopropulsés sur la dernières ligne droite, capable d’encaisser les torpilles et les mines ; plateforme d’appuie feu direct et à distance ; et qu’on fait s’échouer.

Après c’est simple : une fois une tête-de-pont établi, retranchement, puis cloisonnement de  l’ile principal en secteur par l’artillerie côtière –elles aussi sur barge dispersé tout autour de l’ile-, et nettoyage des poches une à une. 

Point important du plan : réduire l’atout maitre de l’ennemie que sont sa défense fixe, et utiliser contre lui la supériorité stratégique de la marine et du nucléaires pour l’isoler, mobilité opérative et tactique supérieur, servie par une puissance de feu elle aussi mobile, mais massives et chape.

pas évident pour les FS ,en face ils auront des moyens bien différent de 1982 .

Alors les gars ! C’est qui le meilleur encore une fois !!  Et si Tancrède tu es intéressé on partage les pilules ? Copains ? Tient… glourp…

je veux les même pilules  =D

Je dédis ce poste à sa majesté impériale- généralisme génialissime- commandant suprême- président à vie adoré- maitre de l’univers Gibbs.

Moi je fais de la lèche ! Pensaient donc !!

Gibbs, tu veux que je te masse les pieds ?

hum ,il y a un ministère à pourvoir ,sa t'intéresse  =D

effectivement ,sa serait pas du luxe le massage des pieds  =D

A part la Bolivie où il reste encore quelques indiens, le coup de l'anticolonialisme est totalement ridicule. Les argentins sont une nation de colon, les gens y sont aussi blancs qu'en Europe, qui ont anéanti tous les indiens (pire que les US ou les canadiens). Paille/Poutre.

Alors qu'aux Malouines, terra incognita sans habitant, qu'est-ce qui justifie une souveraineté argentine ? Qua dalle.

l'anti-colonialisme n'est peut-être pas le bon terme ,mais l'anti-impérialisme pourrait faire l'affaire .

quelque part colonialisme et impérialisme sa se rejoint ,car pour bâtir un empire ,au bout d'un moment on colonise ceux qui ne veulent pas se soumettre ,donc soit il plie soit ils finissent exterminer .

le néo-colonialisme peut-être aussi un bon terme ,de quoi motiver des fans du Che à ressortir du bois ,ou des rejetons qui ont toujours baigner dans l'ambiance "Che".

tient dans le côté internationalisme d'ailleurs il en est revenu le Che après son expérience Africaine .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut aller dîner, donc délire humecté réponse exhaustive plus tard :-X.

Et puis Tancrède avoue……une chevauché pour des Challenger c’est d’office foireux……soyons un peu de sérieux !!

D'accord, c'était schématique.... Il leur restera leur véhicule de reco.... Bon, les Brits feront la charge légère de la brigade ;) (défense de la zone d'occupation et pas plus de 50-100 bornes pour se mettre les cheveux au vent) et les Leclercs feront la chevauchée fantastique :lol:. Et les EBRC iront encore plus loin: après tout, en 2030, ils seront tout djeunz.... Il n'y aura alors besoin de vampiriser que 15% du parc pour faire fonctionner les 35% restants.... Les 50 autres % étant perdus dans la comptabilité militaire: une partie commandée pas livrée, une partie en "transit", une en "stock stratégique" :rolleyes:, et une encore dans les arcanes mystérieuses des colonnes de chiffres du Mindef ("c'est comptabilité sur le papier, chef, donc c'est bon, ils sont là et chuis pas responsable, faut voir ailleurs si il y a problème").

Faudrait recruter des officiers chinois plutot que d'utiliser les notres si tu veux que quelqu'un propose cette solution

Le président Gibbs reçoit la proposition officielle du maréchalissime Tancrède de créer l'ESIEM (Ecole Spéciale Interarme d'Etat Major), incarnée sous la forme d'un régiment de Légion spécial pour recrutement d'officiers supérieurs étrangers: Afghans (ex-talibans) et Chinois sont recommandés, aux côtés d'officiers français restés étrangement longtemps à des grades bas ou moyens (ceux qui ont encore une colonne vertébrale).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le président Gibbs reçoit la proposition officielle du maréchalissime Tancrède de créer l'ESIEM (Ecole Spéciale Interarme d'Etat Major), incarnée sous la forme d'un régiment de Légion spécial pour recrutement d'officiers supérieurs étrangers: Afghans (ex-talibans) et Chinois sont recommandés, aux côtés d'officiers français restés étrangement longtemps à des grades bas ou moyens (ceux qui ont encore une colonne vertébrale).

sa ,s'est une riche idée  =D

chère Maréchal Tancrède ,le décret permettant la création de l'ESIEM peut-être déjà considéré comme adopter  =D  (tout de façon il y pas le choix s'est moi qui décide j'suis président quand même ,on fait comme sa maintenant sinon on va passer des plombes pour que les autre béni oui oui vote pour ) .

j'ai quelque capitaines "Conan" et autres qui ont été ignoré par mon prédécesseur  ,si sa vous intéresse  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

en est il de même chez les Brits ?

les politiques Brits quitte à payer le prix en pertes humaines auront sûrement de quoi trouvé en généraux capable de faire le taffe .

car je le rappelle ,s'est eux qui sont en guerre ,nous on les aides car se sont nos meilleurs ennemis  Wink

et bien qu'étant un renfort ,on devra fournir des grands patrons qui tiennent la route ,histoire de déjà pas se taper la honte par rapport aux Brits .

Le principe est le même

Faut taper vite, fort et rentrer pour Noel

Aucun politique donc aucun militaire ne prendra le risque de s'engager dans un campagne de loooongue durée en dehors du théatre d'opération principal en plus

On est plus pendant la IIe GM (IIe GM ou malgré le coté global des opérations, des engagements de diversion comme la Grece sont assez mal passés dans l'opinion publique GiBi alors que y'avait Malte et l'Egypte a defendre............)que veux tu, la société civile a été aussi nourrie à la façon clauzewitzienne de faire la guerre cad une rencontre de 2 armées sur le terrain disputé et le meilleur emporte le morceau.

Les diversions tactiques et stratégiques, c'est deja un cran au  dessus de ce que peux comprendre et donc accepter le péquin moyen

Share this post


Link to post
Share on other sites

D’une manière général, je trouve dans la plupart des scénarii proposés l’idée que les argentins ne pourrons pas supporter un certains degré de destruction/violence, et je vous le dis franco : c’est trop optimiste. L’idée qu’une guerre sera forcement courte et devra couter le moins possible en matos et en vies est le plus sur moyens de se battre les mains dans le dos. Il faudra certainement en passer par une phase d’intimidation/négociations préalable histoire d’éviter de copieusement se casser la gueule, mais ça va en toute probabilité saigner, je dirais même que sa DOIT saigner : une défaite ici est c’est un précédent dangereux qui est fait pour les Tom de tous les pays qui en ont…

Ouais, il faut une bonne grosse guerre conventionnelle entre 2 puissances modernes comme on les aime.  =) 

Le pire c'est que je suis plutôt d'accord avec toi. Il s’agira déjà de la deuxième guerre pour les Malouines donc il faudra vraiment punir les Argentins pour qu’ils n’osent plus recommencer. Même en supposant que ce soit suffisant, on ne doit pas se contenter d’envoyer une flotte dissuasive et obtenir la rédition de l’île sans véritables pertes coté argentin. Déjà lors de la première guerre, les Argentins s’en sont plutôt bien sortis avec seulement des pertes militaires (qui n’ont même pas été remplacés donc il s’agissait presque d’excédents) et de crédibilité (ce qui a été oublié avec le retour de la démocratie)

Les Malouines (comme tous les TOM peu peuplés) sont très vulnérable et si on ne démontre pas qu’une attaque coûtera très cher, on finira par tenter des voisins qui pourraient mieux exploiter nos îles (pour les Malouines, mais aussi pour la plupart des autres TOM, on parle de zones avec une densité de population très faible, le pays conquérant un peu autoritaire pourrait presque décupler la population civile locale et donc justifier son occupation)

Phase deux : le débarquement.

Au commencement un M51 ou un ASMP-Nuke saute en altitude. C’est un tir de suppression EMP contre les matérielles un peu sophistiqué, surtout la com et  les SAM. La défense fixe est virtuellement désarmée, sans moyens de coordinations

J’ai peur que ce soit une mauvaise idée. Déjà il faudrait que les Anglais en soient capables (techniquement et politiquement avec leur dissuasion sous contrôle américain) car on ne va pas utiliser du nucléaire pour défendre une puissance nucléaire qui devrait pouvoir le faire elle-même (ou alors les Anglais renoncent au nucléaire et se mettent ainsi que le reste de l’UE sous la protection de la France) Ensuite j’ai peur qu’une EMP ne soit pas si bien localisée et face des dommages collatéraux. Même si on sait que nos têtes nucléaires peuvent servir d’EMP, je ne suis pas sur qu’on sache exactement leur portée par rapport à nos moyens à proximité. On aurait pas l’air con si notre EMP grille la moitié de notre flotte (la rendant vulnérable à une attaque aérienne) et que nos forces spéciales n’arrivent plus à communiquer et se trouvent encore plus démunies que les Argentins.

Enfin, le débarquement proprement dit, mais avec des sortes de MOB, d’immenses barges de bétons construite pour l’occasion, remorqués surplace, mais autopropulsés sur la dernières ligne droite, capable d’encaisser les torpilles et les mines ; plateforme d’appuie feu direct et à distance ; et qu’on fait s’échouer.

ça ressemble aux barges du 6 juin. Mais là il faudra faire presque 12 000 km et non 200, même en partant de Guyane ça fait plus de 5000 km, j’ai peur que ce ne soit pas possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà pour les IEM, plus besoin de bombe nucléaire, les USA ont justement testé le mois dernier un missile de croisière à charge IEM (puissance inconnue); On peut supposer qu'en 2030, au moins les british en auront reçu de leurs cousins outre Atlantique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déjà pour les IEM, plus besoin de bombe nucléaire, les USA ont justement testé le mois dernier un missile de croisière à charge IEM (puissance inconnue); On peut supposer qu'en 2030, au moins les british en auront reçu de leurs cousins outre Atlantique.

Les armes a IEM conventionnelles existent depuis "toujours", 1950, mais leur effet est très localisé, de l'ordre de quelques centaines de metre, et les fréquences très différentes, très courtes, du modèle nucléaire haute altitude.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le décret permettant la création de l'ESIEM peut-être déjà considéré comme adopter    (tout de façon il y pas le choix s'est moi qui décide j'suis président quand même ,on fait comme sa maintenant sinon on va passer des plombes pour que les autre béni oui oui vote pour ) .

j'ai quelque capitaines "Conan" et autres qui ont été ignoré par mon prédécesseur  ,si sa vous intéresse

Tant qu'à faire, il faudrait rajouter des Russes, des Serbes et des Tchadiens aux Chinois et Afghans. Avec ça, y'a un EM avec des dents (et dans le cas des Russes, quelques foies qui manquent ou éviteront au contribuable d'avoir une pension de retraite à payer :-[). Evidemment, vu leur mode de commandement et leur rapport aux pertes, va falloir renforcer l'infanterie d'ici là histoire d'en avoir encore un peu après le conflit :-[. Et peut-être un Hongrois pour diriger le tout, puisque "ce n'est pas tout d'être fou, encore faut-il être hongrois" comme le dit l'adage ;)....

Putain, sinon ça cause déjà de bombes H (en atmosphère, mais H quand même) :O? Et après c'est moi qui délire avec mon opération "Club Med Pampa"?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'à faire, il faudrait rajouter des Russes, des Serbes et des Tchadiens aux Chinois et Afghans. Avec ça, y'a un EM avec des dents (et dans le cas des Russes, quelques foies qui manquent ou éviteront au contribuable d'avoir une pension de retraite à payer :-[). Evidemment, vu leur mode de commandement et leur rapport aux pertes, va falloir renforcer l'infanterie d'ici là histoire d'en avoir encore un peu après le conflit :-[. Et peut-être un Hongrois pour diriger le tout, puisque "ce n'est pas tout d'être fou, encore faut-il être hongrois" comme le dit l'adage ;)....

Putain, sinon ça cause déjà de bombes H (en atmosphère, mais H quand même) :O? Et après c'est moi qui délire avec mon opération "Club Med Pampa"?

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

...

J’ai peur que ce soit une mauvaise idée. Déjà il faudrait que les Anglais en soient capables (techniquement et politiquement avec leur dissuasion sous contrôle américain) car on ne va pas utiliser du nucléaire pour défendre une puissance nucléaire qui devrait pouvoir le faire elle-même (ou alors les Anglais renoncent au nucléaire et se mettent ainsi que le reste de l’UE sous la protection de la France) Ensuite j’ai peur qu’une EMP ne soit pas si bien localisée et face des dommages collatéraux. Même si on sait que nos têtes nucléaires peuvent servir d’EMP, je ne suis pas sur qu’on sache exactement leur portée par rapport à nos moyens à proximité. On aurait pas l’air con si notre EMP grille la moitié de notre flotte (la rendant vulnérable à une attaque aérienne) et que nos forces spéciales n’arrivent plus à communiquer et se trouvent encore plus démunies que les Argentins.

...

Et cette zone d’effet est aléatoire qui plus est, si on prend en compte les particularité/variabilité du champ magnétique. C’est pour ça que la flotte devrait être très excentré du point d’impact, mais un GAN c’est très rapide, complété par des vagues d’A400-M rapidement sur place pour exploiter l’effet.

...  

ça ressemble aux barges du 6 juin. Mais là il faudra faire presque 12 000 km et non 200, même en partant de Guyane ça fait plus de 5000 km, j’ai peur que ce ne soit pas possible.

...

Yep ! Je pensais à Over-lord, mais je ne vois pas trop la difficulté à remorquer de telles barges, la mer démonté peut être ? Une alternative : remorquer des plateformes pétrolières offshores venues de la Mer du Nord aux champs épuisés, reconditionné en Ecosse pour accueillir du matériel militaires, ou une centrale à béton carrément.  Autre possibilité, une flotte de supertankers et de portes containers de type panamax : leurs constructions modulaires les rend très résistant a tout ce qui est mines et missiles antinavires, voir la guerre Iran-Irak et ce qui en a découlé avec le concept du frappeur. On peut les faire s’échouer aussi.  

...

Putain, sinon ça cause déjà de bombes H (en atmosphère, mais H quand même) :O? Et après c'est moi qui délire avec mon opération "Club Med Pampa"?

Bah ! C’est justifié : c’est le territoire sacré de sa Majesté  Gibbs  qui est en cause-, et ses intérêts vitaux – après la Mer du Nord, la Mer Australe…-.

Pour ce qui est du plan général, une variante pourrait être de mettre sous blocus l’Ile par des SNA, mais aussi des SSK d’autre nations européenne, et l’idéal serait d’avoir une flopée de SMX-25, d’une part ; être d’autre part, l’artillerie navale qui pilonnerait sans cesse les positions ennemies, et on décrète le « siège perpétuelle ». Après tout, 30000 hommes c’est Iwo-Jima, mais ça peut se retourner contre les argentins : niveau logistiques ça doit être un cauchemar, des réserves précaires qui se réduisent vite et  bombardé systématiquement, de même que les concentrations de troupes très élevé tout aussi systématiquement cassé. Plus de mobilité, plus de vivres, des conditions de vie précaires, plus de mobilités, plus d’information – brouillage-, et une atroce attrition, plus le cannibalisme !  en tout cas au bout de 6 mois 1 an il restera plus grand monde.

...

je veux les même pilules  =D

...

Tiens, ouvre la bouche et fait Ahhhhhhh….

...

hum ,il y a un ministère à pourvoir ,sa t'intéresse  =D

effectivement ,sa serait pas du luxe le massage des pieds  =D

...

Je serais honoré Gibbs…..euh…..je veux dire votre Altesse Sérénissime.

Et en quoi consisterais ma fonction  aux seins de votre Auguste administration ?

Ah oui ! Le massage. C’est bon comme ça ?

sa ,s'est une riche idée  =D

chère Maréchal Tancrède ,le décret permettant la création de l'ESIEM peut-être déjà considéré comme adopter  =D  (tout de façon il y pas le choix s'est moi qui décide j'suis président quand même ,on fait comme sa maintenant sinon on va passer des plombes pour que les autre béni oui oui vote pour ) .

Et qui a dit qu’il fallait faire voter le bas peuple et tous les vulgaires ? Votre Grandeur n’a de compte à rendre à personne en tant qu’Autocrate de droit divins choisie par et sous la protection du Très haut. Et si ça ne le fait pas, Tancrède pondéra une nouvelle et subtile constitution adapté au meurs décadentes de nous autres moderne – tellement indigne de vous, Lumière du Monde…-, tout en préservant votre trône de Roi des Rois. Qu’il en soit ainsi.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yep ! Je pensais à Over-lord, mais je ne vois pas trop la difficulté à remorquer de telles barges, la mer démonté peut être ? Une alternative : remorquer des plateformes pétrolières offshores venues de la Mer du Nord aux champs épuisés, reconditionné en Ecosse pour accueillir du matériel militaires, ou une centrale à béton carrément.  Autre possibilité, une flotte de supertankers et de portes containers de type panamax : leurs constructions modulaires les rend très résistant a tout ce qui est mines et missiles antinavires, voir la guerre Iran-Irak et ce qui en a découlé avec le concept du frappeur. On peut les faire s’échouer aussi.

En fait je voyais plus un problème de temps que technologique. Les barges géantes construite en vitesse (enfin pas tant que ça surtout si on veut en construire plusieurs) n'iront pas à beaucoup plus de 10 km/h donc pour faire les 12 000 km entre l'Angleterre et les Malouines, il faudra entre un et deux mois de transit (et perdre tout effet de surprise) Si on prend en compte le temps de décider la construction de ses barges, le temps de les construire, puis enfin le temps de les amener sur place, les Argentins auront eu le temps de se préparer. En les faisant partir de Guyane, on gagne presque un mois de transit donc s'il s'agit d'une construction facile (qui n'a pas besoin de véritable chantier) ce serrait peut-être préférable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,335
    Total Members
    1,132
    Most Online
    tetz
    Newest Member
    tetz
    Joined
  • Forum Statistics

    20,526
    Total Topics
    1,203,060
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries