Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Projets d'améliorations des soldats


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

Le 28/12/2019 à 18:43, Patrick a dit :

La question c'est plutôt "comment tu imagines le futur des forces armées des Etats-Unis"?

Non parce que les Américains ne sont pas les seuls à essayer de créer des soldats augmentés. En fait, ils ont même accéléré la recherche dans ce domaine en réponse aux programmes russe et chinois.

Les régimes autoritaires ont des solutions toute trouvée au déploiement de tels soldats. Le fond du problème est qu'elles sont inapplicables par des démocraties ou particratie fondées sur le respect des droits individuels.

Si ces régimes-là n'arrivent pas à élaborer leurs propres solutions, compatibles avec leurs principes, ils seront contraint d'opter pour une des alternatives: endurer les fuites de secrets technologiques ou se muer en régimes autoritaires.

Link to comment
Share on other sites

Le 28/12/2019 à 18:43, Patrick a dit :

Mais c'est possible justement parce qu'elle est eudémonique! C'est l'autodétermination sans autocritique, entièrement fondée sur un narcissisme de masse, qui aboutit aux mouvements extrémistes qu'on observe aujourd'hui aux USA. On est au-delà du stade de "pursuit of happiness". On en est à la "pursuit of self-image".

Donc pour faire ce que tu veux de ces gens dont l'avènement a été permis par un système leur allouant une option à s'autodéterminer, tu les engraines dès le plus jeune âge en utilisant un contexte médiatique servant la narration que tu souhaites voir aboutir. Puis tu laisses faire le syndrome de surconfiance. Et c'est tout.

Bref une fois ce lavage de cerveau généralisé à toute une frange de la population, tu te sers simplement de la déculturation croissante que connaissent les USA où le citoyen est invité à consommer sans se poser de question, pour générer des vérités alternatives. 
Plus aucune pensée critique, plus aucune réflexion, et une vision politique axée sur la haine (de soi, d'autrui...) ainsi que sur le fait que la démocratie US n'est plus représentative depuis un bail et ne sert que les intérêts de différents groupes de pression avec à leur tête une kleptocratie pur jus.

Le secteur universitaire est d'ores et déjà en train de succomber alors que c'est supposé être l'élite de la nation. Comment veux-tu que le tout-venant résiste à ce genre de coups de boutoir?

:blink:

Mais de quoi parles-tu?

Je demandais comment un régime qui se pose en démocratie eudémonique peut gérer les cyborgs par l'esclavage. Car forcer des gens à se faire greffer des implants affreux et les condamner au service militaire à vie, c'est de l'esclavage. Or, de nos jours, il sera difficile de recourir ouvertement à l'esclavage sans provoquer tant de révoltes que le recours aux cyborgs causeraient plus de problèmes qu'il n'en résoud. Sachant que ne pas y recourir est une solution simpliste, puisque c'est aussi prendre le risque de devenir l'Indien d'Amérique d'un régime autoritaire doté de ce type de troupe.

Je ne doutes pas que le régime américain ne soit exemplaire ni du point de vue de la démocratie, ni du point de vue du traitement des populations. La question est justement, comment se doter d'un corps de cyborg sans sombrer dans les méthodes des régimes autoritaires.

Peu importe que le citoyen soit incité à consommer ou à économiser: comment faire pour se doter des cyborgs sans recourir aux méthodes chinoises?

Edited by Lame
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Lame a dit :

Les régimes autoritaires ont des solutions toute trouvée au déploiement de tels soldats. Le fond du problème est qu'elles sont inapplicables par des démocraties ou particratie fondées sur le respect des droits individuels.

...Et mon postulat étant que ce n'est plus le cas des USA. D'une part parce que les affaires niant les droits de l'individu au nom d'une forme de liberté abondent. Aussi paradoxal que ce soit.
Et que d'autre part, dans ce contexte, à l'aulne de mouvements d'ampleur niant la réalité biologique/historique au nom de la science et de la liberté, je pense qu'il ne faudra pas chercher bien loin pour trouver des candidats aux augmentations. Ils accepteront sans aucun problème.

Bien entendu ça n'empêchera pas les cas de suicides ou de crimes de masses une fois la pression retombée, mais les USA vivront avec sans problèmes. Comme ils vivent avec les tueries de masse, avec les suicides de vétérans, avec la crise des opioïdes, etc...

La SF a déjà traité abondamment du sujet, on sait à peu près à quoi s'en tenir.

 

Il y a 9 heures, Lame a dit :

Si ces régimes-là n'arrivent pas à élaborer leurs propres solutions, compatibles avec leurs principes, ils seront contraint d'opter pour une des alternatives: endurer les fuites de secrets technologiques ou se muer en régimes autoritaires.

Les fuites de secret ont d'ores et déjà lieu. Surtout vers la Chine.

D'autre part, il leur suffit aussi de surfer sur la dégénérescence du débat démocratique qui permet aujourd'hui de prendre des mesures autoritaires sous le paravent de la démocratie, et à des défenseurs des libertés de trouver ça très bien, pour être en mesure d'imposer des choses assez démentielles. Ça a déjà commencé là aussi.

 

Il y a 8 heures, Lame a dit :

:blink:

Mais de quoi parles-tu?

Je demandais comment un régime qui se pose en démocratie eudémonique peut gérer les cyborgs par l'esclavage. Car forcer des gens à se faire greffer des implants affreux et les condamner au service militaire à vie, c'est de l'esclavage.

Pas nécessairement. Pour les plus engrainés, ça peut être une libération. Et vu les zozos violents et frustrés qu'on croise désormais dans certains milieux, je ne parie pas sur un tarrissement de la source. Ils et elles sont plusieurs millions déjà. Peut-être 10% de la population adulte.

 

Il y a 8 heures, Lame a dit :

Or, de nos jours, il sera difficile de recourir ouvertement à l'esclavage sans provoquer tant de révoltes que le recours aux cyborgs causeraient plus de problèmes qu'il n'en résoud. Sachant que ne pas y recourir est une solution simpliste, puisque c'est aussi prendre le risque de devenir l'Indien d'Amérique d'un régime autoritaire doté

Vu que le cyborg sera dans cette hypothèse au sommet de la chaîne alimentaire, je ne vois pas le problème.
Est-ce qu'on parle de santé dans le milieu des athlètes US de football américain ou de catch par exemple? Des gars qui finissent en morceaux à l'âge de 45 ans à cause de tous les produits qu'ils ont pris, des blessures, à la tête notamment, et de leur vie dissolue? Est-ce que ça provoque des mouvements de masse? Non. Tout le monde s'en fout aux USA. Le deal est simple: une vie de rêve pendant quelques années, le succès, la célébrité, puis tu retombes dans l'oubli. Idem pour les acteurs/actrices. Idem pour les milieux de la jet-set accros à la drogue...

Tout ça, c'est déjà une lutte vers "l'augmentation", même si elle n'est pas cyber. Elle découle d'un contrat social tacite. Et il est accepté sans problèmes.
Les gens dotés de prothèses sont très nombreux et tout aussi acceptés. Les "monstres" empêchés de se déplacer ou de mener une vie normale aussi: ça s'appelle les personnes en obésité morbide.
Et que se passe-t-il? Au lieu de voir des programmes-types "perdons du poids c'est mauvais pour nous d'être gros", on a droit à la "fat-acceptance": "vous êtes bien comme vous êtes, vous en faites pas le diabète et les infarctus, c'est génial".
:laugh:

 

Il y a 8 heures, Lame a dit :

Je ne doutes pas que le régime américain ne soit exemplaire ni du point de vue de la démocratie, ni du point de vue du traitement des populations. La question est justement, comment se doter d'un corps de cyborg sans sombrer dans les méthodes des régimes autoritaires.

Peu importe que le citoyen soit incité à consommer ou à économiser: comment faire pour se doter des cyborgs sans recourir aux méthodes chinoises?

Mon postulat c'est que tu n'en as déjà plus besoin à l'heure actuelle et que les candidats abondent d'ores et déjà.
Et que pour contrôler ces gens-là, il te suffira de leur servir un discours allant dans le sens de l'idéologie extrémiste qu'ils se seront servis eux et elles-mêmes. Tout comme le font les régimes autoritaires.
La difficulté ce sera de faire cohabiter ces différentes idéologies, et c'est la raison pour laquelle à mon sens si les augmentations cyber sont très répandues, elles pourront faire éclater les USA en différentes entités désormais sûres de disposer de la force et de la légitimité nécessaire à la création de leur nation, par tous les moyens.
Mais si au contraire elles sont réservées à une "élite" préalablement choisie, sur des critères idéologiques, raciaux, économiques, sociétaux, alors les exclus se retrouveront, effectivement, dans le camp des futurs "indiens d'Amérique" et relégués dans des réserves.

Dans les deux cas il est probable que les forces armées US ne seront plus en mesure de mener les programmes d'augmentation au travers de leurs différents aspects, et que c'est le secteur-privé qui s'en chargera. Mais je parie aussi que les USA seront devenues un état-consortium d'ici-là. Donc qu'au fond, "big government" et "big business" seront devenus les deux facettes d'une même pièce.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 28/12/2019 à 18:43, Patrick a dit :

Voilà désolé pour le ton Orwellien de ce message mais c'est une réponse à l'hypothèse d'une dystopie portée par l'avènement des technologies Cyber.

C'est peut-être un peu exagéré vu que seul une partie de l'armée serait cybernétisée. Sans compter qu'une révolte, même de grande ampleur, n'engendre pas d'office un guerre civile ou un régime atroce. Plusieurs Etats occidentaux ont dû faire face à des soulèvements urbains ou à des mutineries d'une partie de l'armée et tout en rentré dans l'ordre.

Ce qui est plus ennuyeux, c'est le dépassement technologique par des Etats rivaux ou hostiles. Là, c'est plus dangereux. D'où mon idée qu'on ne peut pas juste se contenter de faire comme si de rien n'était. Reste à savoir quel est la meilleur stratégie: créer des supersoldats (d'une façon ou d'une autre) ou des contre-mesures?

 

Le 30/12/2019 à 10:49, Patrick a dit :

...Et mon postulat étant que ce n'est plus le cas des USA.

Oui, mais étant Français, je me soucie plus du sort de l'Europe que de celui des USA. Peu m'importe que les USA finissent par être les "Indiens d'Amérique" des Chinois ou des Russes; c'est le problème des Américains. Je veux surtout que l'Europe ne subisse pas ce sort. Et, oui, je sais que c'est mal parti.:sad:

Le 30/12/2019 à 10:49, Patrick a dit :

Vu que le cyborg sera dans cette hypothèse au sommet de la chaîne alimentaire, je ne vois pas le problème.

Disons que l'asservissement par les cyborgs n'est pas une perspective plus riante que la transformation d'esclaves en skitarii.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 06/01/2020 à 03:27, kotai a dit :

Et que pensez vous de la singularité technologique et du transhumanisne?

Que le transhumanisme est un courant de pensée qui ne traite pas spécifiquement de l'amélioration des soldats et que la singularité technologique est hors sujet.

Le 06/01/2020 à 03:27, kotai a dit :

Vous allez pas vous trouvez avec des cyborg dragoon de cyberpunk dans la rue, c'est un phantasme mais plus à des prothéses simili humain...

On aura pas des cyborgs intégraux façon cyberpunk. Comment peux-tu prétendre que cela n'existera jamais? Ce n'est de toute façon pas ce dont on parlait.

Pour ce qui est des "prothèses simili humain", je ne sais pas ce que c'est donc non comment.

Link to comment
Share on other sites

9 hours ago, zx said:

le dopage sportif permet de tester plein de choses pas très cool sur l'être humain. il doit y avoir des retombés du côté militaire

Le dopage sportif n'aide pas beaucoup le militaire.

Le sportif travail en connaissance de cause et d'objectif ... en gros les règles du jeu sont archi-connu la date de la compet' aussi. En résumé tout est parfaitement déterminé.

Chez le militaire c'est tout l'inverse ... tout par en couille tout le temps ...

Donc sauf a vouloir faire des militaires consommable ... et a les optimiser pour un seul truc une seul fois l'an ... je ne suis pas convaincu que le dopage sportif aide.

Souvent il est plus simple de recruter et former plus de militaire ... que de s'emmerder à injecter n'importe quoi a une poignée.

D'ailleurs dans la SF les projet d'amélioration biomécanique de l'humain sont en général si coûteux que leur corps ne leur appartiennent même plus ... et que les services les employant en use avec parcimonie.

De la même manière que tout un tas de médicaments sont aujourd'hui inaccessible financièrement au commun des mortel ... les améliorations ne seront probablement disponible qu'a quelques très fortunés, et peut être même seulement sous forme de location, un peu comme les medocs pour les maladie chronicisées.

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

19 hours ago, prof.566 said:

Transhumanismes peut avoir bcp de sens. Je travaillais récemment sur une startup visant à proposer aux athlètes et militaires des probiotiques individualisés... Chgt du métagénome intestinal = transhumain ou non?

On s'en sert pour soigner des maladie inflammatoire chronique notamment - les MICI maladie inflammatoire chronique intestinale - ... mais ça reste encore un peu la grande inconnu les interaction organisme et microbiote au niveau de l'intestin ... beaucoup de recherche dessus qui ouvrent autant de questions.

Link to comment
Share on other sites

Le 23/01/2020 à 08:49, prof.566 a dit :

Transhumanismes peut avoir bcp de sens. Je travaillais récemment sur une startup visant à proposer aux athlètes et militaires des probiotiques individualisés... Chgt du métagénome intestinal = transhumain ou non?

Oui il y a de nombreuses définitions du transhumanisme mais il est clair que le but de la très grande majorité des transhumanismes actuels est l'augmentation technologique de l'humain et pas du soldat en particulier. Plus souvent par la nanotechnologie et la transgénèse d'ailleurs: Il ne semble y avoir d'engouement pour  le cyborguisme que chez les transhumanistes africains.

Donc, parlons de l'augmentation des soldats dans ce sujet et ouvrons en éventuellement un autre pour parler du transhumanisme.

Le 23/01/2020 à 18:42, zx a dit :

le dopage sportif permet de tester plein de choses pas très cool sur l'être humain. il doit y avoir des retombés du côté militaire

Cela a déjà été testé par les différentes factions de la Deuxième Guerre mondiale. Je dirais que la dope est comme l'exosquelette. C'est utile pour donner un atout en plus aux troupes dans une situation de crise, en particulier une opération imposant une forte attrition. Mais c'est rédhibitoire sur le long terme.

Quant à l'idée de remplacer l'entraînement par le dopage ou un autre technologie, c'est absurde. Après tout, il y a un aspect intellectuel dans tout entraînement. On apprend à utiliser son corps et ses armes efficacement mais aussi à prendre des élaborer des tactiques, prendre des décisions, collaborer avec les autres...

Link to comment
Share on other sites

 j'ai trouvé intéressant, ca a donné un avantage majeur surtout contre la France et la Pologne lors de la deuxième guerre mondiale, quand les gens ne dorment pas et ne sont pas fatigué et qui leur fait ignorer la peur, pas étonnant qu'ils avancent deux fois plus vite. mais il y a un prix à payer plus tard.

replay, 55 minutes

39-45: LA DROGUE COMME ARME DE GUERRE

https://rmcdecouverte.bfmtv.com/39-45-la-drogue-comme-arme-de-guerre/program_171/

Edited by zx
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

https://www.thedefensepost.com/2021/05/05/us-space-chief-human-augmentation/

L'Occident devrait adopter l'augmentation humaine pour rester dans la course, a déclaré le Dr Joel Mozer, scientifique en chef de l'US Space Force, lors d'un événement organisé la semaine dernière au Airforce Research Laboratory.

Le scientifique en chef a ensuite expliqué que l'augmentation humaine se développera à terme dans des technologies telles que la réalité augmentée et la réalité virtuelle - y compris la "stimulation nerveuse" pour améliorer la simulation des sensations physiques.

"On pourrait mettre un individu dans un état de fluidité, où l'apprentissage est optimisé et la rétention est maximisée", a déclaré Mozer. "Cet individu pourrait être façonné en une personne au potentiel très performant".

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

C'est n'importe quoi cet article. Il ne parle pas d'augmentation humaine à proprement dit. La réalité augmentée et l'intelligence artificielle sont juste des outils à l'extérieur du corps, donc rien de révolutionnaire. L'augmentation humaine désigne elle des processus augmentant les capacités propres du corps humain comme une prothèse bionique, des hormones de croissance, ...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Le 23/01/2020 à 08:49, prof.566 a dit :

Transhumanismes peut avoir bcp de sens. Je travaillais récemment sur une startup visant à proposer aux athlètes et militaires des probiotiques individualisés... Chgt du métagénome intestinal = transhumain ou non?

Non. Il s'agit d'un traitement ou d'un régime alimentaire, pas d'une augmentation des capacités. A ce compte-là, toute personne qui prend des antibiotiques ou regarde sa montre est un transhumain.

C'est la position soutenue par certains transhumanistes pour tenter de faire accepter leur mouvance, très critiquée, mais le transhumain serait plutôt quelqu'un qui a définitivement dépassé certains limites des humains ordinaires: capacité de régénération naturelle des organes perdus, plus besoin de dormir, capacité de photosynthèse, mémoire photographique, ambidextrie, vision nocturne, etc...

Par extension, les soldats augmentés seraient ceux mis en scène dans le Cycle "Le Vieil Homme et la Guerre" ou "Lazare en guerre", pas un pauvre fantassin qui s'est enfilé un vaccin expérimental.

Le 24/05/2021 à 11:38, Deres a dit :

C'est n'importe quoi cet article. Il ne parle pas d'augmentation humaine à proprement dit. La réalité augmentée et l'intelligence artificielle sont juste des outils à l'extérieur du corps, donc rien de révolutionnaire. L'augmentation humaine désigne elle des processus augmentant les capacités propres du corps humain comme une prothèse bionique, des hormones de croissance, ...

Et bien, l'augmentation humaine c'est l'augmentation des capacités humaines propres par tous les moyens, qu'ils soient complètement embarqués sur le bénéficiaire ou non. Donc, il peut s'agir du raccordement de l'humain à un exocortex pour augmenter ses capacités intellectuelles ou son accès à l'information. 

Les futures augmentations humaines peut être permanente mais aussi temporaire: un fyborg (functionnal cyborg) à exocortex serait ainsi augmenté tant qu'il porte l'interface qui le lie avec son "IA centaure" mais redevient un humain ordinaire dès qu'il se déconnecte. C'est une augmentation humaine comme une autre et ce concept présente divers avantages pour l'utilisateur (pas de modification désocialisatante) et pour le fournisseur (pas de diffusion incontrôlée du produit/de l'arsenal).

Link to comment
Share on other sites

Le 26/06/2021 à 11:12, Lame a dit :

Et bien, l'augmentation humaine c'est l'augmentation des capacités humaines propres par tous les moyens, qu'ils soient complètement embarqués sur le bénéficiaire ou non. Donc, il peut s'agir du raccordement de l'humain à un exocortex pour augmenter ses capacités intellectuelles ou son accès à l'information. 

Les futures augmentations humaines peut être permanente mais aussi temporaire: un fyborg (functionnal cyborg) à exocortex serait ainsi augmenté tant qu'il porte l'interface qui le lie avec son "IA centaure" mais redevient un humain ordinaire dès qu'il se déconnecte. C'est une augmentation humaine comme une autre et ce concept présente divers avantages pour l'utilisateur (pas de modification désocialisatante) et pour le fournisseur (pas de diffusion incontrôlée du produit/de l'arsenal).

Si tu implantes une interface physique dans le corps humain pour te connecter, cela revient à un cyborg même si derrière tu mets les autres équipements à l'extérieur. Il y a eu modification du corps, c'est cela qui fait la différence pour moi. Sinon, l'homme est certes augmenté mais ce sont juste des outils très évolués. Sinon, cela revient à considérer qu'un humain avec un marteau dans la main est un humain augmenté. Il faut bien réaliser que les claviers, souris et même les systèmes de contrôle d'une voiture et d'un avion sont des formes de contrôle neurale indirect. Après apprentissage, l'interface devient complètement transparente car elle est géré par les réflexes (le cerveau reptilien inconscient).

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 28/06/2021 à 10:14, Deres a dit :

Si tu implantes une interface physique dans le corps humain pour te connecter, cela revient à un cyborg même si derrière tu mets les autres équipements à l'extérieur.

Si tu implante l'interface physique, oui. Si l'interface physique est un casque ou un serre-tête amovible, le type n'est un cyborg que le temps de l'usage: on parle alors de "functionnal cyborg" ou "fyborg".

Le 28/06/2021 à 10:14, Deres a dit :

Sinon, l'homme est certes augmenté mais ce sont juste des outils très évolués. Sinon, cela revient à considérer qu'un humain avec un marteau dans la main est un humain augmenté. Il faut bien réaliser que les claviers, souris et même les systèmes de contrôle d'une voiture et d'un avion sont des formes de contrôle neurale indirect. Après apprentissage, l'interface devient complètement transparente car elle est géré par les réflexes (le cerveau reptilien inconscient).

Cela se tient mais si l'on inverse ton raisonnement, un humain avec un chalumeau implanté dans le corps n'est pas plus augmenté que celui qui le manie.

Je pense qu'un hypothétique exocortex est une augmentation de l'utilisateur parce qu'il étend une capacité naturelle: QI, mémoire, etc... comme les exosquelettes de la SF. Le marteau confère la possibilité d'effectuer une action qui serait impossible sans lui... d'être un surhomme. Je pense donc qu'un exocortex avec un jeu de trodes que l'on peut retirer après utilisation est bien une augmentation non invasive.

Toutefois, les seuls transhumanistes réellement médiatisés sont les transhumanistes américains qui ont une préférence pour des augmentations embarqués sans être invasives: les augmentations nanotechnologiques. Cela influence la perception du transhumanisme dans l'opinion publique.

Link to comment
Share on other sites

Si il n'y a pas modification du corps, il n'y a pas transhumanisme. Après, c'est mon interprétation du terme, qui ne s'extasie pas sur les évolutions récentes et les place juste dans la lignée de milliers d'années d'utilisation d'outils et de machines pour multiplier les capacités humaines sans pour autant nous modifier réellement.

Après, il faut aussi voir que la chirurgie esthétique est une forme de transhumanisme ainsi que la chirurgie réparatrice. Avoir une plaque renforçant un os après un accident est un petit peu être comme Wolwerine. Se faire tatouer aussi car avec une vision technologique tu peux très bien te faire tatouer un QR code donnant une information utile. Mon chat est un transfélin avec sa puce intégré mais pas avec son collier de localisation qui le transforme juste en cyberminou connecté tout comme nous avec un portable.

 

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

https://www.wired.com/story/neurograins-could-be-the-next-brain-computer-interfaces/ (13 septembre 2021)

Une équipe de l'université Brown a mis au point un système qui utilise des dizaines de micropuces en silicium pour enregistrer et transmettre l'activité cérébrale à un ordinateur. Baptisées "neurograins", les puces - chacune de la taille d'un grain de sel - sont conçues pour être saupoudrées à la surface du cerveau ou dans l'ensemble de ses tissus afin de recueillir des signaux neuronaux dans un plus grand nombre de zones que ne le permettent actuellement les autres implants cérébraux.

Avec d'autres chercheurs de Brown, ainsi que des collaborateurs de l'université Baylor, de l'université de Californie à San Diego et de Qualcomm, Nurmikko a commencé à travailler sur les neurograins il y a quatre ans avec un financement initial de la Defense Advanced Research Projects Agency. Jusqu'à présent, les chercheurs n'ont testé les neurograins que sur des rongeurs, mais ils espèrent que leur prototype jettera les bases d'études sur l'homme.

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://www.irsem.fr/media/5-publications/breves-strategiques-strategic-briefs/bs-18-bourgois.pdf (24 février 2021)

En décembre 2020, le ministère des Armées a rendu public le premier avis du Comité d’éthique de la défense, portant sur le soldat augmenté. Celui-ci constitue une étape fondamentale dans la compréhension des enjeux ainsi que pour l’évolution même du phénomène d’augmentation du soldat.

Surtout, le soldat augmenté engendre des interrogations éthiques considérables. Il pourrait, entre autres, être questionné à travers le prisme de la théorie de la guerre juste, que ce soit sous l’angle de la conduite du conflit (jus in bello) avec un individu augmenté pouvant être dans l’incapacité de distinguer civils et combattants ou, dans les perspectives post-conflit (jus post bellum), avec un processus de paix difficile à atteindre dans le cas d’augmentations impactant par exemple la mémoire des soldats.

Sont considérées dans le cadre de l’avis les augmentations qui « franchissent la barrière corporelle », comme les dispositifs « invasifs » (implants, etc.), certaines pratiques sanitaires préventives (vaccins, etc.) ou les substances diverses (médicaments, etc.).

Ainsi, le comité souligne la nécessité d’un suivi médical particulier des soldats en vue d’une possible augmentation (étude des profils, tolérance au dispositif, etc.) ou dans l’accompagnement (médical et psychologique) de l’individu augmenté, de veiller à l’intégration et la place de ce dernier au sein du groupe, de fournir au soldat une information explicite, traçable et suivie sur les risques encourus et surtout, sauf exception justifiée et argumentée, d’obtenir son consentement systématique.

Enfin, certaines recommandations définissent les « lignes rouges » à ne jamais franchir. Le comité indique clairement les augmentations qui doivent faire l’objet d’un refus strict de la part des forces armées, à savoir celles nuisant à la maîtrise de l’emploi de la force, au sentiment d’humanité, au principe de dignité humaine, à la capacité de libre arbitre du militaire, à son respect des obligations disciplinaires, à son adaptation à la société civile (pendant ou après sa carrière) ainsi que celles reposant tout simplement sur l’ingénierie génétique ou n’ayant pas fait l’objet de recherche sur les impacts et effets indésirables.

Edited by Wallaby
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...