Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

pour les 10 ans et quelques jours du Tsunami qui a frappé le Japon et nous a donné un petit Fukushima, je vous propose de redécouvrir l'arrivée de l'eau. Je ne dis pas qu'au niveau de la centrale ça a été aussi catastrophique, mais on comprend tout de suite pourquoi Mme Merkel a fermé ses centrales chez elle : si elles se prenaient ça, résisteraient elles à cette force de la nature ?

l'eau arrive vers 2'30 et monte jusqu'à 7'30 environ...

 

  • Haha 1
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, almanae a dit :

Effectivement un tsunami ravageant la centrale de brokdorf, ça a du sens. C'est bien connu que cette région est fortement sismique et les tsunamis y sont fréquents. Par principe de précaution, il devrait même raser Hambourg et le reconstruire plus loin. Partant bientôt vivre à tokyo, penser à me rappeler que l'achat d'une bouée est indispensable. on n'est jamais trop prudent.

 

sinon une voiture adaptée...

panther-watercar-xl.jpg

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Le 21/04/2021 à 21:03, rendbo a dit :

comprend tout de suite pourquoi Mme Merkel a fermé ses centrales chez elle : si elles se prenaient ça, résisteraient elles à cette force de la nature ?

Un tsunami en mer du nord? Ou en mer Baltique le long des côtes allemandes?
Un tsunami le long des fleuves allemands?

330px-Nuclear_power_plants_map_Germany-f

Edited by Patrick
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, almanae a dit :

Effectivement un tsunami ravageant la centrale de brokdorf, ça a du sens. C'est bien connu que cette région est fortement sismique et les tsunamis y sont fréquents. Par principe de précaution, il devrait même raser Hambourg et le reconstruire plus loin. Partant bientôt vivre à tokyo, penser à me rappeler que l'achat d'une bouée est indispensable. on n'est jamais trop prudent.

 

Aussi vivre et habiter en hauteur dans un grand immeuble...

Link to comment
Share on other sites

On 4/21/2021 at 9:03 PM, rendbo said:

pour les 10 ans et quelques jours du Tsunami qui a frappé le Japon et nous a donné un petit Fukushima, je vous propose de redécouvrir l'arrivée de l'eau. Je ne dis pas qu'au niveau de la centrale ça a été aussi catastrophique, mais on comprend tout de suite pourquoi Mme Merkel a fermé ses centrales chez elle : si elles se prenaient ça, résisteraient elles à cette force de la nature?

Elle avait peur de quoi? Que la centrale coule? Elle pas physicienne de métier à la base?

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Patrick a dit :

Un tsunami en mer du nord? Ou en mer Baltique le long des côtes allemandes?
Un tsunami le long des fleuves allemands?

330px-Nuclear_power_plants_map_Germany-f

au moins un tsunami électoral vert :bloblaugh:

Il y a 4 heures, g4lly a dit :

Elle avait peur de quoi? Que la centrale coule? Elle pas physicienne de métier à la base?

mon responsable a fait des études de conception mécanique. quant on écoute ses idées, on se dit (ou on comprend pourquoi) qu'heureusement qu'il est chef et pas à concevoir.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, Patrick a dit :

Un tsunami en mer du nord? Ou en mer Baltique le long des côtes allemandes?
Un tsunami le long des fleuves allemands?

330px-Nuclear_power_plants_map_Germany-f

Il n'y a en pas tous les quatre matins, mais un certain nombre d'occurrences historiques de submersions existent pour les côtes allemandes.

- Inventaire en allemand

https://de.wikipedia.org/wiki/Liste_von_Sturmfluten_an_der_Nordsee

- Les nombreuses "ondes de tempêtes" de la mer du Nord pour l'Allemagne (sélection à une par siècle) :

Raz-de-marée de la Sainte-Lucie en 1287

https://fr.wikipedia.org/wiki/Raz-de-marée_de_la_Sainte-Lucie_en_1287

" Grote Mandrenke", 15-16 janvier 1362,  25 000 à 40 000 victimes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Raz-de-marée_de_la_Saint-Marcel_en_1362

« Grote Mandrenke »,  11 octobre 1634,  8 000 à 15 000 morts

https://fr.wikipedia.org/wiki/Inondation_de_1634_au_Schleswig-Holstein

Première inondation de Cosmas et Damien, 1477

https://de.wikipedia.org/wiki/Erste_Cosmas-_und_Damianflut

Seconde inondation de Cosmas et Damien le 25/26. Septembre 1509

https://de.wikipedia.org/wiki/Zweite_Cosmas-_und_Damianflut

 Catastrophe naturelle du Holstein, 15 février 1648

https://de.wikipedia.org/wiki/Naturkatastrophe_von_Holstein

Inondation de Noël 1717, perçue comme la plus désastreuse , montée de 4 m des eaux à certains endroits

https://de.wikipedia.org/wiki/Weihnachtsflut_1717

"Große Halligflut", 3 au 5 février 1825

https://fr.wikipedia.org/wiki/Raz-de-marée_en_mer_du_Nord_en_1825

Onde de tempête 1962

https://de.wikipedia.org/wiki/Sturmflut_1962

- Raz de marée sur l'Allemagne.

Glissements de terrain de Storegga au large de la Norvège , vers - 8000 et -7000, raz de marée qui balaie le Doggerland et amène le trait côtier au niveau de l'Allemagne.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Glissements_de_terrain_de_Storegga

Restitution avant les raz de marée :

spacer.png

Illustration d'un article (The catastrophic final flooding of Doggerland by the Storegga Slide tsunami, 2008) sur les zones frappées en Mer du Nord :

Hypothetical regions with major impact by the Storegga Slide tsunami, fig 4

https://www.researchgate.net/figure/Hypothetical-regions-with-major-impact-by-the-Storegga-Slide-tsunami-Ocean-colour_fig4_228667700

Article: https://www.researchgate.net/publication/228667700_The_catastrophic_final_flooding_of_Doggerland_by_the_Storegga_Slide_tsunami

- En Belgique, Cécile Baeteman, du Service géologique belge :

21 mai 1382,  côtes anglaises, françaises et belges

6 avril 1580,tremblement de terre de 5,9 submersion de Calais et Boulogne et l'estuaire de l'Escaut.

7 avril 1580, un second tsunami de 15 mètres de haut touche le Mont-Saint-Michel (Bretagne) et Douvres

1931, tremblement de terre de 6,1 (Richter) en mer du Nord, submesrion d'une importante zone côtière située à l'est de la Grande-Bretagne.

https://www.lesoir.be/art/environnement-en-1580-un-raz-de-maree-avait-submerge-ca_t-20050426-Z0QJ6N.html
 

Edited by Benoitleg
  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il devrait faire attention à ne pas construire les éoliennes trop haut, elles pourraient tomber sur une vache en cas de fort séisme. Un végan passe part là et c'est clair on va devoir démonter toutes ces ventilateurs. La deutsche qualität n'existe plus. Idem pour les villages montagnards, je prône un rapatriement de toute la population en plaine mais pas trop près de la mer. Les glissements de terrain, c'est fréquent et ça a probablement tué plus de personne que le dernier raz de marée allemand.

sérieusement:

J'ai beaucoup plus peur des glissements de terrain que des tsunamis ou des tremblements de terre. A chaque saison des typhons au japon, ça ne loupe pas. Mes beaux-parents habitent prés du mont fuji et certain ouvrage d'art ne me rassure pas totalement.

Je ne dis pas non plus que je fais le fière quand je subis un tremblement de terre mais on finit par si faire en partie. Pour l'instant je n'ai subi qu'un force 5. ce n'est pas agréable mais ça passe. le seul problème est que la maison est vielle et n'est qualifiée que pour du 4.5. J'ai fait du simulateur pour tester un séisme de 6.5, la ça ne rigole pas. Très compliqué de tenir debout et ça vole un peu dans tous les sens. Les meubles ont tendances à vouloir vous écraser. Au japon vaut mieux du ikea que du louis XIII.

Les dernières normes au japon c'est souvent du 6. Ca dépend de la région. J'ai visité un home-expo une fois au japon et franchement ça m'a épaté. Si on est un peu stressé, il faut habiter dans des immeubles récents c'est tout.

 

 

Edited by almanae
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, Benoitleg said:

Il n'y a en pas tous les quatre matins, mais un certain nombre d'occurrences historiques de submersions existent pour les côtes allemandes.

A ce rythme la il n'y aurait pas de Japon ... et tu ne construit rien nulle part?! Tu ne peux pas vivre avec comme seul moteur la peur au ventre d'un événement ... tu construit juste pour que ça se passe aussi bien que possible. C'est pas comme si on savait pas faire ...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, g4lly a dit :

A ce rythme la il n'y aurait pas de Japon ... et tu ne construit rien nulle part?! Tu ne peux pas vivre avec comme seul moteur la peur au ventre d'un événement ... tu construit juste pour que ça se passe aussi bien que possible. C'est pas comme si on savait pas faire ...

Oui, ca s'appelle du dimensionnement par rapport aux risques reconnus et on peut le faire en enquêtant sur les événements passés. L'attitude est dictée par une approche rationnelle du danger et pas vraiment par la peur au ventre.

Par contre, quand on m'explique que les risques de submersion en Allemagne, c'est de la rigolade parce que le Japon est dans une situation pire, je trouve ca un peu léger. Et je l'illustre.

A titre d'exemple, la centrale de Brokdorf est implantée à 1 m d'altitude sur un littoral connu pour être balayé par des ondes de tempêtes qui font monter des lames d'eau à près de 3/4 m de hauteur. La situation a sans doute était prise en compte à la conception. Mais on ne peut exclure des erreurs d'évaluation dans la conception, des marges d'évolution trop courtes par rapport à l'évolution du niveau d'eau ou une réévaluation des hauteurs d'eau des ondes de tempêtes anciennes ("la science avance" comme on dit).

Pour la fermeture de cette centrale par Merkel, il y a probablement deux options, satisfaire une partie de l'opinion anti-nucléaire ou une prise de conscience d'une mauvaise évaluation initiale du risque d''inondation. Merkel y trouve peut-être d'ailleurs un double avantage, brosser les anti-nucléaire dans le sens du poil et fermer un site qui a été réévalué comme dangereux du fait de sa situation.

Après, en ce moment j'ai probablement l'humeur un peu humide comme je pars travailler dans le lit d'une rivière et qu'il va falloir pomper comme des furieux.

Put'... de Shadocks :blink:...

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2021/04/23/world/japan-declares-a-state-of-emergency-in-tokyo-and-osaka-as-cases-continue-to-rise.html

Les sondages indiquent que le public japonais est de plus en plus frustré par M. Suga, qui a pris ses fonctions en septembre, en raison de sa gestion de la pandémie et de l'insistance de son gouvernement à organiser les Jeux olympiques, qui ont été reportés de l'année dernière. Les organisateurs ont déclaré que l'événement se déroulerait sans spectateurs étrangers et ont empêché les foules d'assister à certaines parties du relais de la flamme olympique. Pourtant, dans les sondages, plus de 70 % des Japonais affirment que les jeux devraient être à nouveau reportés ou annulés.

https://www3.nhk.or.jp/kansai-news/20210424/2000044537.html

Kazunori Asano, président du groupe d'experts du gouvernement préfectoral et président de l'Institut de santé et de sécurité d'Osaka, a déclaré : "La situation de pénurie de lits d'hôpitaux s'aggrave de jour en jour. Il en résulte une augmentation du nombre de cas dans lesquels le transport d'urgence est devenu difficile et la suspension des services médicaux ordinaires tels que les opérations chirurgicales, ce qui entraîne une pénurie remarquable de soins médicaux", a-t-il déclaré.
En ce qui concerne les effets de la demande de déclaration d'urgence, il a déclaré : "Il est peu probable que nous soyons en mesure d'obtenir une diminution suffisante du nombre de personnes infectées ou du taux d'utilisation des lits d'hôpitaux dans la période limitée au 11 mai. Le scénario doit être clarifié dès que possible".

Le Dr Michinori Shirano, du Centre médical général de la ville d'Osaka, a déclaré : "Nous n'en sommes plus au stade de l'état d'urgence pour protéger les soins médicaux. D'autres urgences que le corona ont été touchées, et les vies qui peuvent être sauvées ne le sont plus", a-t-il déclaré.
Quant à l'avenir, il a déclaré : "Compte tenu du pouvoir infectieux des souches mutantes, il est probable que les cas d'infection dans les écoles seront plus fréquents à l'avenir. Si nous ne résistons pas maintenant, nos activités sociales seront encore plus restreintes qu'avant. Nous devons agir maintenant sans dire : "Nous devons nous habituer à déclarer l'état d'urgence".

Hiroshi Sasaki, président de l'Association des hôpitaux d'Osaka, un groupe d'hôpitaux de la préfecture d'Osaka, a déclaré : "Le courant principal de la quatrième vague est une souche mutée, dont on pense qu'elle est extrêmement puissante en termes d'infectivité. Il a déclaré : "Je pense que deux semaines ne sont pas suffisantes pour la déclaration d'état d'urgence".

Masaya Wawa, directeur du centre des maladies infectieuses du centre médical général de Rinku, a déclaré : "Le système médical de réponse au corona est en état d'urgence. Les lits de soins intensifs sont entièrement occupés et les lits destinés aux maladies légères et modérées sont utilisés pour traiter les patients atteints de maladies graves, ce qui rend extrêmement difficile l'hospitalisation des patients souffrant non seulement de maladies graves mais aussi de maladies modérées. Il a souligné que "nous devons surmonter cette situation d'urgence en réduisant autant que possible le flux de personnes et en demandant la plus grande coopération de chaque citoyen de la préfecture".

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

https://www.smithsonianmag.com/smart-news/century-old-warnings-against-tsunamis-dot-japans-coastline-180956448/

800px-%E5%A4%A7%E6%B4%A5%E6%B3%A2%E8%A8%

À l'extrémité d'Aneyoshi, un petit village de la côte nord-est du Japon, se dresse une stèle de pierre de 3 mètres de haut, sur laquelle est gravé un terrible avertissement aux habitants.

"Les hautes habitations sont la paix et l'harmonie de nos descendants", dit la dalle rocheuse. "Souvenez-vous de la calamité des grands tsunamis. Ne construisez pas de maisons en dessous de ce point."

https://de.wikipedia.org/wiki/Tsunamisteintafel

Certaines des stèles du tsunami éparpillées le long du littoral japonais ont 600 ans ou plus. Il y a des centaines de ces pierres dans le nord du Japon.

Les stèles ne servent pas seulement à commémorer les vies perdues, mais aussi à avertir les générations futures de chercher un terrain plus élevé. Les pierres de tsunami peuvent être considérées comme des cartes des risques de tsunami ou d'inondation intégrées dans le paysage, servant d'outil de mémoire pour des informations qui seraient autrement oubliées. Semblables aux marques de hautes eaux sur la plage, elles enregistrent une histoire dynamique.

Selon les recherches, les stèles commémorant le tsunami de Meiji-Sanriku (1896) revêtent une grande importance dans les commémorations religieuses. Beaucoup de ces monuments ont été érigés avant les sixième, douzième et trente-deuxième anniversaires de la catastrophe, pour lesquels un anniversaire bouddhiste était prévu.

En revanche, les stèles commémorant le tsunami de Shōwa-Sanriku (1933) ont pour la plupart été érigées immédiatement après la catastrophe - en moins de trois ans. Le quotidien japonais Asahi Shimbun avait lancé un appel aux dons et reversé les recettes aux trois préfectures d'Aomori, d'Iwate et de Miyagi pour la production de stèles destinées aux tsunamis. Ces tablettes devaient porter des inscriptions incitant les habitants à fuir rapidement en cas de tsunami dans leur région. On pense que la cause de cette action est que les sismologues avaient déjà reconnu à l'époque la valeur éducative des tablettes de pierre du tsunami pour la préparation aux catastrophes. En outre, on pense que le grand tremblement de terre de Kantō, qui s'était produit exactement 10 ans avant le tsunami du Shōwa-Sanriku et avait dévasté la capitale de Tokyo en 1923, avait sensibilisé le public à la nécessité de se préparer aux catastrophes.

Le folkloriste Shuichi Kawashima (川島秀一), qui a longtemps étudié la zone de la côte Pacifique de la région de Tōhoku, a divisé les monuments en deux groupes en fonction de leur fonction :

    Les stèles de tsunami qui "apportent le repos aux âmes". La plupart des stèles de ce type ont été créées après le tsunami de Meiji-Sanriku comme points de convergence des services commémoratifs religieux pour les victimes de la catastrophe (passée) du tsunami.
    Les stèles de tsunami comme "prières pour la sécurité". La plupart des stèles de ce type avaient été créées après le tsunami de Shōwa-Sanriku pour rappeler aux gens d'assurer leur sécurité en cas de survenue de tsunamis (futurs).

Les stèles représentant le repos des âmes sont donc destinées à servir les personnes tuées par les tsunamis passés, tandis que les stèles représentant la prière pour la sécurité délivrent un message aux futurs résidents. Cependant, les stèles pour les morts favorisent également la transmission aux générations futures de la connaissance du danger permanent des catastrophes dues aux tsunamis qui se sont répétées localement dans le passé, grâce aux commémorations récurrentes organisées sur ces sites.

Les deux types de stèles de tsunami reflètent que leur fonction a changé au cours de l'histoire dans le Tōhoku sur la côte Pacifique. Le but ou l'effet escompté de ces tablettes de pierre est visible dans les inscriptions. Ces inscriptions sont passées de sutras religieux à des récits détaillés de la catastrophe et enfin à de simples messages contenant des instructions. Ce changement peut être lié à la diffusion des connaissances scientifiques sur les dangers des forces naturelles telles que les tremblements de terre et les tsunamis .

Le village d'Aneyoshi à Miyako, quant à lui, est devenu célèbre pour le tsunami de 2011 qui s'est arrêté juste avant la stèle de tsunami. Le gouvernement préfectoral d'Iwate avait ordonné le placement de stèles de tsunami aux élévations des inondations du tsunami de Shōwa-Sanriku de 1933. Malgré l'installation délibérée des stèles de tsunami, les connaissances de la population sur l'existence des stèles et le contenu de leur message ont été progressivement oubliées au fil du temps, à quelques exceptions près, comme la stèle de tsunami d'Aneyoshi. Sur la stèle de tsunami d'Aneyoshi, il y a une inscription due à l'état de la sismologie à cette époque, selon laquelle il y a une vie heureuse et sûre sur un terrain plus élevé. Elle exhorte les gens à se souvenir du tsunami dévastateur et à ne jamais construire une maison en dessous de la plaque de pierre du tsunami. Elle se souvient que les tsunamis de Meiji-Sanriku et de Shōwa-Sanriku ont tous deux atteint la position d'élévation de la stèle de tsunami et ont complètement détruit le village - où il n'y avait que deux survivants. Après l'érection de la stèle à la suite du tsunami de Shōwa-Sanriku, les habitants n'avaient jamais construit de maison en dessous de cette hauteur, après quoi il n'y a pas eu de morts ou de blessés dans le village lors du tsunami de Tōhoku en 2011.

L'Association générale nationale des ateliers de pierre (Zenyuseki) a commencé à ériger plus de 500 monuments en pierre ressemblant à d'anciennes stèles avec des inscriptions de catastrophes et des messages éducatifs pour les générations futures.

Edited by Wallaby
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

 

Bon on y est. État d'urgence à Tokyo et Osaka.

https://www3.nhk.or.jp/nhkworld/en/news/20210425_12/

https://blog.gaijinpot.com/japans-covid-19-state-of-emergency-what-you-need-to-know/#What-does-the-state-of-emergency-mean

Les grands magasins (> 1000m²) sont fermées. Ils veulent que les gens restent chez eux et profitent des vacances qui arrivent.

Je ne comprends pas leurs courbes. Si je ne me suis pas trompé dans la traduction: en bleu les hospitalisations, en rouge les tests PCR, en noir les morts en cumulés.

Leur pic de janvier est très vite retombé. Je ne comprends pas comment ça se fait. Franchement si on compare à la France, on à beaucoup plus de restriction (confinement restriction de circulation) et nos courbes sont plates depuis un moment.

Est ce le fait d'être une île. la bouffe ??je n'arrive vraiment pas a comprendre la dynamique des courbes selon les pays. Ils ne font pas grand chose et ça baisse tout seul.

Franchement quand on voit le métro a Tokyo au heure de pointe le métro parisien c'est de la rigolade. Le télétravail au japon pas mieux. il est clair que je ne deviendrais jamais épidémiologiste.

 

spacer.png

 

https://www.stopcovid19.jp/mhlw-graph.html

Je viens juste de commencer les démarches pour le VISA (Glups !!! ). Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que je vais avoir du mal à partir. Je pense que le trou de souris que j'avais trouvé va se transformer en tapette à fromage.

Pendant ce temps la flamme olympique continue son petit bonhomme de chemin.

 

 

  • Sad 1
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

https://www.japantimes.co.jp/news/2021/05/18/national/suga-apology-asbestos/

[La cour suprême] a statué que l'État aurait dû avertir des dangers de l'amiante dès octobre 1975 par le biais d'étiquettes apposées sur les matériaux de construction ou sur les sites de construction et aurait dû donner des instructions aux travailleurs pour qu'ils portent des masques de protection contre les poussières.

Link to comment
Share on other sites

http://www.asahi.com/ajw/articles/14357907 (26 mai 2021)

Plus de 90 000 athlètes et personnels liés aux Jeux entreront au Japon. Et même s'il n'y aura pas de spectateurs aux Jeux, il y aura bien plus de cent mille personnes réunies, si l'on ajoute les volontaires à l'équation.

Toutes ces personnes rentreront chez elles une fois les Jeux terminés. Il n'est pas exclu qu'une fois que les porteurs du virus du monde entier auront convergé vers le Japon, le virus se dispersera dans le monde entier.

Cependant, les détails des règles qu'ils devront respecter doivent encore être précisés, ce qui signifie qu'il n'y aura pas de temps pour les répétitions avant les Jeux.

La situation qui les attend sera loin d'être facile, sans compter que les organisateurs doivent également faire face à la chaleur brutale de Tokyo en été, ce qui était déjà une préoccupation majeure avant même que la pandémie ne frappe.

Le comité d'organisation affirme avoir plus ou moins trouvé le moyen d'assurer le personnel de santé pour les Jeux olympiques.

Mais qu'en est-il des lits d'hôpitaux pour les urgences ?

Les gouverneurs des préfectures autour de Tokyo, où le système de soins de santé est déjà fortement sollicité, ont tous déclaré clairement qu'ils ne seront pas en mesure de fournir des "lits prioritaires" pour les patients liés aux Jeux olympiques.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 pécheurs japonais tués lors d'une collision avec un navire russe il y 3 jours et hier un navire de pêche nippon arraisonné après tir de semonce pour pêche illégale de crabe :

https://www.capital.fr/economie-politique/russie-tirs-de-semonce-et-arraisonnement-dun-bateau-du-japon-suspecte-de-peche-illegale-1404683

Edited by collectionneur
  • Sad 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Ce n'était pas une catastrophe complètement naturelle :

https://the-japan-news.com/news/article/0007552689 (5 juillet 2021)

Un énorme monticule artificiel situé sur une colline au-dessus d'Atami se serait effondré, aggravant les dégâts causés par une coulée de boue déclenchée samedi par des pluies torrentielles dans la ville de la préfecture de Shizuoka.

 Selon les autorités de la préfecture de Shizuoka et de la ville d'Atami, une société basée dans la préfecture de Kanagawa a soumis une demande à la ville en 2007 concernant le développement de la zone, conformément à une ordonnance de la préfecture de Shizuoka réglementant la collecte des sols.

La construction aurait été achevée vers 2011. Le monticule réalisé lors de cette construction se serait effondré samedi.

https://www.npr.org/2021/07/05/1013145932/80-people-missing-4-dead-as-huge-mudslide-wrecks-japanese-resort-town?t=1625520389631

Selon les médias, un projet de construction de logements dans la région a été abandonné après que son exploitant a rencontré des problèmes financiers.

  • Sad 2
Link to comment
Share on other sites

https://news.tv-asahi.co.jp/news_society/articles/000221563.html (6 juillet 2021)

Selon les fonctionnaires, il y a plus de dix ans, un promoteur propriétaire à l'époque a consulté la ville d'Atami pour créer un terrain résidentiel.

Cependant, il est dit que les entrepreneurs ont reçu des instructions parce qu'ils ont coupé des arbres sans autorisation et que des déchets industriels ont été trouvés dans la terre qu'ils ont apportée.

Selon la ville d'Atami, il n'y avait aucun avis de construction d'une maison ou d'une villa dans la zone où se trouvait le remblai. Quel était le but de ce remplissage ? La ville d'Atami n'est pas au courant de l'objectif du remplissage pour le moment.

Selon le gouvernement préfectoral et d'autres sources, il y avait environ 54 000 mètres cubes de remblai près du point de départ de la coulée de boue, et 100 000 mètres cubes de terre, y compris ce remblai, se sont écoulés. On pense que le remblai a été fait à partir de débris de construction, et un résident a témoigné que "des camions-bennes transportent fréquemment de la terre depuis plus de dix ans". Une installation de production d'énergie solaire était également en cours de développement à proximité.

https://www.yomiuri.co.jp/national/20210706-OYT1T50005/

Le site se trouve dans une zone désignée en vertu de la loi sur la réglementation des lots de construction et de l'aménagement du territoire, qui exige des mesures de sécurité plus strictes et des inspections de l'achèvement des travaux par les autorités locales, mais il n'était pas soumis à la loi car l'objectif de la construction n'était pas de construire un site d'habitation.

Les résidus de construction sont considérés comme une ressource pouvant être réutilisée et, contrairement aux déchets, il n'existe pas de lois régissant directement leur élimination. Dans certains cas, les sols excédentaires sont empilés dans les zones montagneuses ou enfouis dans des décharges. Selon le ministère du territoire, de l'infrastructure, des transports et du tourisme, 14 accidents impliquant l'effondrement de déblais se sont produits entre 2001 et 2014 dans 11 préfectures, dont celles d'Osaka et de Yamanashi.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://www.theguardian.com/sport/2021/jul/19/toyota-scraps-olympics-tv-ads-amid-lukewarm-support-in-japan

L'un des principaux sponsors des Jeux olympiques, Toyota, a annoncé qu'il ne diffuserait pas de publicités liées à Tokyo 2020 à la télévision pendant les Jeux en raison du manque de soutien du public au Japon. Le directeur général de Toyota, Akio Toyoda, et d'autres cadres supérieurs n'assisteront pas non plus à la cérémonie d'ouverture de vendredi, ce qui constitue un nouveau coup dur pour ces Jeux olympiques en difficulté.

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://asia.nikkei.com/Politics/Inside-Japanese-politics/Prime-ministers-in-Japan-stronger-than-ever-20-years-after-reforms (18 juillet 2021)

Deux décennies se sont écoulées depuis que les ministères et agences du gouvernement japonais ont été réorganisés selon leur structure actuelle. Depuis 2001, l'ancienne méthode ascendante d'élaboration des politiques a été remplacée par le bureau du premier ministre, avec une participation bien moindre des responsables du parti au pouvoir. Connu sous le nom de kantei, le bureau du premier ministre est désormais l'institution la plus puissante du pays.

Auparavant, la politique japonaise était représentée par le "triangle de fer", composé des politiciens, de la bureaucratie et de l'industrie. Les législateurs du parti libéral-démocrate au pouvoir se répartissaient en différentes "tribus politiques" par industrie ou secteur, comme l'agriculture et la sécurité sociale. Avec les ministères et les industries, ils exerçaient une influence considérable sur l'élaboration des politiques.

Mais après le scandale du délit d'initié de Recruit en 1988, le triangle s'est fracturé.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://www.sankei.com/article/20210809-EDINDWBB45LF5HYXIDVO4F22EQ/

Le Premier ministre Yoshihide Suga a eu une minute de retard à la cérémonie de commémoration des victimes du bombardement atomique de Nagasaki dans le parc de la paix de la ville, le 9 août. Il est arrivé à l'entrée du parc quatre minutes avant le début de la cérémonie, qui devait commencer à 10 h 45, mais n'a pris place sur les lieux qu'à 46, après l'annonce du début de la cérémonie. Certains groupes de survivants de la bombe A l'ont critiqué pour cela.

Le Premier ministre est arrivé à Nagasaki le matin du 9 août à bord d'un avion de Japan Airlines en provenance de l'aéroport de Haneda. Il a quitté sa résidence d'Akasaka, à Tokyo, à 6 h 50 comme prévu. Cependant, il a eu quelques minutes de retard en quittant l'aéroport de Nagasaki.

Lors du service commémoratif pour les victimes du bombardement atomique à Hiroshima le 6 août, le premier ministre s'est excusé d'avoir sauté une partie de son discours.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,665
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Godefroy de Bouillon
    Newest Member
    Godefroy de Bouillon
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...