Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Le Japon est quand même le pays où quand un train arrive en avance, le conducteur s'excuse platement dans les hauts-parleurs. Ils sont hyper portés sur la ponctualité.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le fond est porté par le respect. Quand tu respectes réellement quelques choses, tu la respectes dans son intégralité, y compris le "quand elle devrait se passer". Le variable t fait parti intégrant de la fonction f(t).

La ponctualité est une conséquence naturelle qui en découle de cette philosophie, mais pas le but recherché in fine, à mon humble avis.

Henri K.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

https://www3.nhk.or.jp/news/html/20210824/k10013219881000.html

Le tribunal de district de Fukuoka a condamné le chef du gang Kudo-kai, qui est accusé de meurtre et d'autres crimes dans l'attaque de quatre citoyens avec des armes à feu et des couteaux. Le juge a admis l'implication du chef dans les quatre cas.

La Kudo-kai, un gang désigné comme un groupe à danger spécifique, a abattu l'ancien chef d'une coopérative de pêche à Kitakyushu et dans les environs entre 1998 et 2014, et a attaqué trois personnes, dont un ancien policier et une infirmière, avec des armes à feu et des couteaux lors d'une série d'incidents.

La police s'est lancée dans une vaste opération de répression, baptisée "Opération Destruction", et a arrêté Satoru Nomura, 74 ans, le chef et président de l'organisation, et les procureurs l'ont inculpé de meurtre et d'autres crimes.

Au cours du procès, la question était de savoir si l'accusé avait reçu des instructions du chef de la Kudo-kai, et bien qu'il n'y ait pas eu de preuve directe d'instructions aux exécuteurs, le procureur a souligné que l'accusé était le chef absolu de la Kudo-kai et a requis la peine de mort au motif qu'il était le meneur d'un crime systématique visant des citoyens ordinaires.

En réponse, le défendeur a nié toute implication et a plaidé non coupable, et la défense a fait valoir qu'il s'agissait d'une conjecture sans fondement qui ignorait les preuves.

https://en.wikipedia.org/wiki/Kudo-kai

La Kudo-kai (工藤會, Kudō-kai) est un groupe de yakuzas dont le siège se trouve à Kitakyushu, Fukuoka sur l'île de Kyushu au Japon[1], et qui compte environ 220 membres actifs. La Kudo-kai est un syndicat purement indépendant depuis sa fondation, et a provoqué de nombreux conflits avec le Yamaguchi-gumi (au moins à huit occasions distinctes en 2000 ; au moins un patron affilié au Yamaguchi-gumi a été abattu par la Kudo-kai en 2000[4]).

La Kudo-kai est le plus grand groupe de yakuzas de la région de Kitakyushu[5] et, comme d'autres groupes de yakuzas basés dans le nord de la région de Kyushu, elle est connue pour son attitude extrêmement militante, utilisant notamment des mitrailleuses et des grenades dans ses activités[6]. La Kudo-kai est considérée comme le meilleur exemple des yakuzas de Kyushu qui s'opposent fermement à la police, se mettent facilement en colère et "se battent avec fierté"[7].

Un incident notable s'est produit en mars 1988 : alors qu'ils étaient en conflit avec un syndicat de la mafia chinoise qui tentait de pénétrer dans la région de Kitakyushu, les Kudo-kai ont attaqué le bureau du consulat général de la République populaire de Chine à Fukuoka, qui n'avait rien à voir avec la mafia, avec des fusils de chasse et un camion à benne.

Edited by Wallaby
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/08/23/la-victoire-de-l-opposition-a-yokohama-hypotheque-l-avenir-de-yoshihide-suga-a-la-tete-du-gouvernement-japonais_6092108_3210.html

Le scrutin [élection du maire de Yokohama] a été remporté par Takeharu Yamanaka, 48 ans, ancien professeur à l’université de Yokohama, sans la moindre expérience politique. Le statisticien, spécialisé dans les questions médicales, a gagné avec le soutien de l’opposition, le Parti démocrate constitutionnel, le Parti communiste japonais et le Parti social-démocrate, pour une fois unis, en obtenant 33,59 % des voix.

M. Yamanaka a mené campagne en critiquant le gouvernement pour sa gestion désastreuse de l’épidémie de Covid-19.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN2FR0OH/japon-plusieurs-adversaires-face-a-suga-pour-la-direction-du-parti-au-pouvoir.html (26 août 2021)

L'ancien ministre des Affaires étrangères japonais Fumio Kishida a annoncé jeudi qu'il serait candidat le mois prochain à la direction du LDP, le parti au pouvoir.

L'ex-ministre des Affaires intérieures Sanae Takaichi, membre de l'aile conservatrice du parti, est elle aussi candidate.

https://asia.nikkei.com/Politics/Inside-Japanese-politics/Gloves-off-Kishida-vows-to-replace-Japan-kingmaker-Nikai-if-elected (27 août 2021)

Les responsables du parti autres que le président devraient être limités à "un mandat d'un an, [et seulement] jusqu'à trois mandats consécutifs", a déclaré Kishida.

Il a ajouté que cela permettrait "d'éviter une concentration du pouvoir et que des personnes restent en poste par habitude". Il a également déclaré qu'il remplacerait le secrétaire général du LDP, Toshihiro Nikai, l'un des législateurs les plus puissants du parti, qui a été le moteur de l'ascension du Premier ministre Yoshihide Suga.

De nombreux membres de la faction de Kishida s'attendent à ce que ce dernier donne la priorité à l'économie sur les questions de sécurité. C'est un contraste frappant avec Abe, un faucon majeur qui a poursuivi de manière agressive les réformes constitutionnelles pour reconfigurer le dispositif militaire du Japon.

https://www.euronews.com/2021/08/30/us-japan-politics-kishida (30 août 2021)

Le Japon doit lancer dès que possible un nouveau plan de relance économique de "plusieurs dizaines de milliers de milliards de yens", a déclaré Fumio Kishida, candidat au poste de Premier ministre lors des prochaines élections, cité par le journal Nikkei dimanche.

Link to comment
Share on other sites

Kim Jong-un intéresse la justice japonaise.

Le dirigeant nord-coréen est convoqué jeudi 14 octobre à 10 heures à la salle d’audience 103 du tribunal de Tokyo. Selon l’injonction placardée devant le massif bâtiment du cœur de la capitale nippone, le « président de la commission des affaires d’Etat de la République populaire démocratique de Corée » (RPDC, nom officiel de la Corée du Nord) doit comparaître dans le cadre d’un procès intenté contre son pays. Cinq personnes réclament 500 millions de yens (3,8 millions d’euros) de dommages et intérêts à la Corée du Nord pour les avoir trompées en leur promettant une vie qu’ils n’ont jamais eue :bloblaugh:....

Les plaignants, quatre femmes et un homme, font partie des 93 000 Coréens du Japon et Japonais partis s’installer en Corée du Nord entre 1959 et 1984. Ils s’étaient laissés convaincre par une opération de propagande menée par l’intermédiaire de l’Association générale des Coréens du Japon (Chosen Soren), représentante de facto de la Corée du Nord dans l’Archipel – vantant la vie dans le nord de la péninsule, un « paradis sur terre » où « tout ce qui est nécessaire, y compris le logement, l’éducation, la nourriture et les vêtements, est entièrement garanti ».

 

 

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/08/31/le-leader-nord-coreen-kim-jong-un-convoque-par-la-justice-japonaise_6092929_3210.html

 

Edited by collectionneur
Link to comment
Share on other sites

Etant donnée la période concernée (entre 1959 et 1984), la décision de vivre en Corée du Nord n'était pas absurde étant donné que durant les années 50 aux années 70 le pays était bien plus développé que sa soeur. Et effectivement comme dit dans l'article, et selon la CIA de l'époque, le pays fournissait bien des soins médicaux gratuit, école gratuit, un logement gratuit et un statut des femmes plus avantageuse que chez ses voisins sud-coréen et japonais (car rien n'est gratuit au Japon, même l'école publique est payant). Tout à commencé à partir en sucette qu'au cours des années 90, ou le pays s'est retrouvé seul avec l'effondrement des aides des régimes communistes frères, une industrie lourde vieillissante et un isolement diplomatique (surtoutl' embargo des états-uniens). 

Par contre je trouve cette plainte et la somme bizarre, je demande bien ce que cela cache ... peut-être une arnaque sur frais d'avocats ? Au Japon il n'est pas impossible d'être confronté à des arnaques aussi "élaboré". 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Rochambeau a dit :

Etant donnée la période concernée (entre 1959 et 1984), la décision de vivre en Corée du Nord n'était pas absurde étant donné que durant les années 50 aux années 70 le pays était bien plus développé que sa soeur. Et effectivement comme dit dans l'article, et selon la CIA de l'époque, le pays fournissait bien des soins médicaux gratuit, école gratuit, un logement gratuit et un statut des femmes plus avantageuse que chez ses voisins sud-coréen et japonais (car rien n'est gratuit au Japon, même l'école publique est payant). Tout à commencé à partir en sucette qu'au cours des années 90, ou le pays s'est retrouvé seul avec l'effondrement des aides des régimes communistes frères, une industrie lourde vieillissante et un isolement diplomatique (surtoutl' embargo des états-uniens). 

Par contre je trouve cette plainte et la somme bizarre, je demande bien ce que cela cache ... peut-être une arnaque sur frais d'avocats ? Au Japon il n'est pas impossible d'être confronté à des arnaques aussi "élaboré".

La plainte est foireuse à mon sens.

Mais il y a de nombreux témoignages attestant que les arrivants en Corée du Nord ont été horrifiés de la misère de la population et de leurs conditions de vie. D'autant qu'ils ont très vite été mal considérés de par leur qualité de "Japonais". Seuls les cadres de Chosen Soren s'en sont bien sortis (et encore, un certain nombre a été purgé ensuite).

Pour l'écart avec la Corée du Sud, il est comblé au début des années 1970. Ensuite, il ne fait que s'aggraver, au détriment du Nord.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, Ciders a dit :

Mais il y a de nombreux témoignages attestant que les arrivants en Corée du Nord ont été horrifiés de la misère de la population et de leurs conditions de vie. D'autant qu'ils ont très vite été mal considérés de par leur qualité de "Japonais". Seuls les cadres de Chosen Soren s'en sont bien sortis (et encore, un certain nombre a été purgé ensuite).

Oui, j'aurais du préciser que selon ton classement dans le Songbun, un équivalent de la nomenklatura soviétique, qu'on pouvait ne pas être le chanceux qui bénéficie des avantages du régime. Par contre, je suis surpris de savoir que même les personnes venant de leur plein gré soient mal classé.

il y a 15 minutes, Ciders a dit :

Pour l'écart avec la Corée du Sud, il est comblé au début des années 1970. Ensuite, il ne fait que s'aggraver, au détriment du Nord.

En effet, le décollage de la Corée du Sud est au début des année 1970, mais les conditions de vie et travail étaient en rien enviable avec la dictature de Park Chung-hee. (exploitation de masse et camps de travail)

Il faut attendre les années 80 pour vraiment voir une amélioration du cadre de vie en Corée du Sud.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Rochambeau a dit :

Oui, j'aurais du préciser que selon ton classement dans le Songbun, un équivalent de la nomenklatura soviétique, qu'on pouvait ne pas être le chanceux qui bénéficie des avantages du régime. Par contre, je suis surpris de savoir que même les personnes venant de leur plein gré soient mal classé.

A confirmer parce que je n'ai pas mes sources sous la main mais le classement de la population a été initié par le frère de Kim Il Sung à peu près au même moment où les Coréens du Japon ont été invités à partir. Non pas que cela dérangeait véritablement les autorités japonaises d'ailleurs, qui n'avaient aucune confiance dans ces gens. Leur départ s'est fait souvent de façon assez joyeuse, les partants étant ravis par les promesses des envoyés nord-coréens et désireux de se sortir de la misère et de rentrer au pays.

Mais leur arrivée a été terrible pour beaucoup. Certains ont refusé de débarquer et ont été arrêtés, la plupart des autres ont eu énormément de mal à s'intégrer à la société nord-coréenne. D'autres ont réussi par leurs liens avec Chosen Soren ou parce qu'ils avaient des capacités utiles, mais ont été pris dans des querelles au sein du parti. Mais je suis assez léger en sources, je n'ai pas mon Pons sous la main.

il y a 15 minutes, Rochambeau a dit :

En effet, le décollage de la Corée du Sud est au début des année 1970, mais les conditions de vie et travail étaient en rien enviable avec la dictature de Park Chung-hee. (exploitation de masse et camps de travail)

Il faut attendre les années 80 pour vraiment voir une amélioration du cadre de vie en Corée du Sud.

De témoignages de réfugiés, les Nord-Coréens étaient satisfaits de l'amélioration des conditions de vie depuis la fin de l'occupation japonaise et d'une vie... frustre mais où ils ne souffraient ni de la faim ni de l'insécurité. Mais ce n'était pas la richesse. Ceci dit, il y a aussi un point commun avec la Corée du Sud de la même époque : ils étaient aussi exploités que leurs voisins, notamment par le biais des campagnes de mobilisation.

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Effectivement l'impopularité des jeux olympiques fait quasi consensus au Japon, au point que les japonais ne cachaient même plus leur désapprobation envers ces jeux .... Au delà des circonstances particulière dans le lesquelles ont été organisé les jeux. C'est aussi à cause des difficultés rencontrée par sa préparation avec en continu nombreux scandales (corruption, diplomatique, démission en cascade, wokisme etc...) qui ont terni l'images des jeux au Japon. En plus le comportement d'une partie de la délégation australienne à leur départ n'a fait que jeter d'avantage de napalm sur le cadavre en brûlant, comportement que les japonais réprouvaient/redoutaient déjà avant les jeux.

  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Dans les faits depuis la chute de Abe, le PLD n'a plus de figure de proue pour s'imposer aux élections (Suga était déjà un choix de commodité). Toutefois deux noms circulent, Taro Kono et Shigeru Ishiba qui ont une bonne cote de popularité mais aucuns ne fait consensus dans le parti ... certains on peur du caractère autoritaire de Kono, tandis que d'autre n'ont pas pardonné les critiques et accusations de Ishiba envers Abe. Les plus jeunes membres du parti poussent à une nouvelle figure, mais peu de chance que cela se produit car le Japon est pire que la France pour ce qui concerne le renouvellement de sa classe politique.

Edit : Deux nouveaux candidat au poste tant convoité font surface, Sanae Takaichi (une favorite de Abe) et Fumio Kishida (qui a l'avantage d'avoir sa propre faction).

La course pour la direction du PLD va être folklorique !

Edited by Rochambeau
Link to comment
Share on other sites

Un sondage publier par Kyodo News annonce sans surprise que Taro Kono est le candidat le plus populaire, avec 32% d'opinion favorable. Il est suivi de Shigure Ishiba avec 27% d'opinion et Fumio Kishida avec 19%. Tandis que Sanae Takaichi et Saeko Noda ont chacune une opinion favorable flottant entre 3-4%. Le sondage a été effectué sur 1071 personne par téléphone, la marge d'erreur est de 3 point.

Le journal Yomiuri et la chaine TBS confirment ce classement via leur propre enquête d'opinion.

Description des politiques envisagés pour prendre la tête du PLD et devenir le prochain premier ministre (à noter que certains d'entre eux n'ont pas annoncé leur candidature officielle)

Taro Kono

Shigure Ishiba

Fumio Kishida

- Sanae Takaichi

Seiko Noda

Dans un autre registre :

Le porte-aéronefs britannique le HMS Queen Elizabeth est actuellement en escale au Japon, après avoir participé aux exercices dans les océans Indien et Pacifique. De part cette visite les britanniques affichent dans l'opinion japonaise leur volonté de s'impliquer d'avantage dans la lutte géostratégique de ces régions, notamment dans la lutte contre le braconnage des bateaux Nord-Coréen et une marine chinoise de plus en plus présente. 

Source :

https://news.usni.org/2021/02/03/carrier-hms-queen-elizabeth-will-drill-with-japanese-in-pacific-during-deployment

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Actuellement les principaux partis de l'opposition ont formé une alliance pour les élections d'Automne, cela veut dire que les partis démocrate constitutionnel, communiste japonais, social-démocrate et le Reiwa Shinsengumi se sont entendus sur un programme commun qui peut se résumer par pacifisme, anti-nucléaire, décarbonisation de l'économie, social-démocratie et anti-Abe. Les cibles majeurs semblent être les lois sur la sécurité nationale et les changements constitutionnel sur les questions militaires.

 

  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Rochambeau a dit :

anti-nucléaire, décarbonisation de l'économie

Bonne chance à eux la dernière fois qu'ils ont fermé les centrales nucléaires ils ont tourné au charbon chinois et aux hydrocarbures du moyen-orient.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Les candidats pour prendre la direction du PLD précise leurs programmes (ou plutôt promesses) :

Taro Kono qui se lance enfin dans la course, après un discours assez consensuel ou seul sa position sur le nucléaire retient l'attention. Dans le cadre du respects des accords pour les baisses d'émissions de CO2, il se prononce en faveur d'une réouverture des centrales nucléaires et une fermetures des centrales aux charbons/pétroles. Cette position est une nouveauté chez ce politique qui avait jusqu'à présent une réputation d'être un anti-nucléaire.

Fumio Kishida frappe fort lors de son discours car il pousse à une critique du néo-libéralisme de Junichiro Koizumi, et à une refonte du capitalisme japonais qui doit s'assurer une meilleur redistribution des richesses. Pour lutter contre la crise du COVID qui touche le Japon, il promet une aide de plus d'une dizaine de milliards de yens. Il annonce aussi 10 000 milliards de yens d'aides aux universités pour encourager les sciences et le développement technologique. Il se prononce aussi en faveur du maintient du nucléaire.

Sanae Takaichi dévoile son programme qui se résume à suivre le programme de son mentor Abe, elle se montre favorable au changement constitutionnel sur les questions militaire et au développement d'une capacité de frappe préventive contre tout pays/organisation qui planifierait une attaque contre le Japon.

 

 

Edited by Rochambeau
  • Like 1
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On 9/11/2021 at 7:45 AM, Rochambeau said:

d'une capacité de frappe préventive contre tout pays/organisation qui planifierait une attaque contre le Japon.

Wouah !

Ça c'est une position qui changerait beaucoup la société Japonaise... Je trouve même que c'est très prématuré de le mentionner (d'un point de vue acceptation par la population, pas d'un point de vue technologique ou doctrinal, ni même du besoin stratégique, vu la situation globale)
Mais en imaginant qu'elle ne parle pas encore totalement d'une frappe nucléaire (des quelques Japonais avec qui j'ai pu échanger, ça me parait un sujet complètement inabordable et le refus de développer ce genre d'armement serait massif et véhément) rien que l'idée d'agir en dehors de leurs frontières, c'est déjà compliqué à faire accepter. La question que je me pose est : est-ce que des frappes (via vecteur types missiles ou roquettes par exemple) serait plus accepté qu'une intervention de la JDF, le coût humain étant moindre (nul ou quasi nul en théorie) ou est-ce que justement ce sera perçu comme encore moins respectable et une violation de leur espèce de neutralité affichée et perçue ?

C'est un bon cran au-dessus des modifications qu'Abe avait réussi à apporter (très difficilement) même si de mon point de vue (personnel, pas objectif, de gaïjin... Tous les avertissements sur le côté personnel et non local qui vont bien) c'est nécessaire pour le futur du pays. Le Japon aurait besoin de se réarmer et réentrainer, au moins pour montrer qu'il n'est pas qu'une proie potentiel pour les ogres affamés du coin (et tant pis pour les garnisons US sur place, malgré ce qu'a annoncé Biden, les USA ne semblent plus forcément l'allié fiable et absolu sur lequel les îles comptaient... (trop?) ), mais ils ont aussi besoin d'alliés et de montrer qu'ils jouent avec les autres. (La Corée (du Sud hein) et l'Australie/NZ seraient de bons prétendants dans ce rôle, car leurs objectifs peuvent coincider sur plusieurs points, et une coopération pourrait être bénéfique pour tous. Même si ce serait compliqué avec leur histoire respective. La France et le Royaume-Uni (pour le moment) aussi, avec les territoires d'outre-mer et anciennes colonies du coin, mais là, c'est la distance qui va poser le plus de problèmes)

Et je ne dis pas que le Japon a besoin de têtes nucélaires et de développer l'équivalent d'ASMP-A pour les envoyer (je serais plus pour qu'ils passent une commande pour quelques Rafale et des missiles qui vont bien avec et qui font de jolies photos à bien mettre en avant sur les réseaux sociaux, mais c'est pas bien de rêver au boulot il parait) mais qu'avec cette capacité, la proie paraitrait moins inoffensive et plus douloureuse à aller taquiner... Par contre, cela déclencherait forcément une agitation en face, et des gesticulations sur les réseaux de communication. Dont les effets qui suivront pourraient devenir problématiques (embargo de la Chine sur les terres rares à destination du Japon ? Taxes supplémentaires sur certains produits bien choisis ? .....)

Edited by SLT
rajout du dernier paragraphe
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@SLT

Sanae Takaichi est loin d'être une favorite, c'est le fait d'être la disciple de Abe qui lui a garanti sa candidature, son taux d'opinion favorable tourne autour de 3 à 4%. Mais Fumio Kishida vient lui aussi d'annoncer qu'il est faveur de déploiement ou développement de capacité de frappe préventive, au dernières nouvelles il est à environ 14% d'opinions favorable. Je doute que ces déclarations tournent à leurs faveur ... la population est hostile à l'idée de renforcer les capacités militaires et les révisions constitutionnelles, et il ne faut pas oublier que c'est cette dernière qui est à l'origine de la chute de popularité Abe. 

Ajoutons à cela que les partis d'oppositions tendance pacifiste font front commun pour les prochaines élections et veulent revenir sur les lois et révisions constitutionnelles. 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/2021-09-08/japon/l-ultraconservatrice-sanae-takaichi-brigue-la-tete-du-parti-au-pouvoir.php

En 2016, elle avait menacé de révoquer les droits de diffusion des chaînes de télévision en cas de reportage jugé politiquement biaisé. Le Rapporteur spécial des Nations unies sur la liberté d’opinion avait ensuite évoqué « des préoccupations importantes sur le sort des médias indépendants au Japon ».

Photographiée en 2011 à côté du chef d’un parti néonazi japonais, elle avait plus tard affirmé avoir été piégée, niant tout lien politique avec l’extrême droite.

https://en.wikipedia.org/wiki/Sanae_Takaichi

On l'a également vue promouvoir un livre controversé faisant l'éloge des talents électoraux d'Adolf Hitler en 1994

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://ja.wikipedia.org/wiki/高市早苗

De nombreux membres du Parti libéral démocrate (PLD), et du Nippon Kaigi dont Takaichi se sont opposés, se sont abstenus de voter ou se sont retirés de la Diète en 2011 pour commémorer le 150e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Japon et l'Allemagne, parce que la résolution " condamne à la fois le Japon et l'Allemagne comme des "pays agresseurs" " et " déforme les perceptions historiques ".

Link to comment
Share on other sites

16 hours ago, Rochambeau said:

Je doute que ces déclarations tournent à leurs faveur ... la population est hostile à l'idée de renforcer les capacités militaires et les révisions constitutionnelles, et il ne faut pas oublier que c'est cette dernière qui est à l'origine de la chute de popularité Abe.

C'était en effet bien le sens de mon message justement. C'est très impopulaire auprès de la société japonnaise et de la popuplation. Mais de mon point de vue, la question de l'intervention hors du territoire nippon (ni mauvais) mériterait d'être posée et réfléchie sur place. Et pas que d'un point de vue du ressenti et du poids historique, mais bien en terme de capacités et de stratégie et doctrine... Je ne dis pas que ça va aboutir à un Japon capable de renverser la tendance et d'un coup conquérir l'Asie, ni même que ça changera quelque chose dans leur capacité actuelle, mais rien que le fait que la question existe fera que certains oseront peut être lever le tabou sur cette question et oseront y réfléchir (mais encore une fois, je connais le poid des tabous dans la société japonnaise actuelle, et je doute sincèrement que cela ne se fasse.)

16 hours ago, Rochambeau said:

Sanae Takaichi est loin d'être une favorite, c'est le fait d'être la disciple de Abe qui lui a garanti sa candidature, son taux d'opinion favorable tourne autour de 3 à 4%

Je ne m'en était pas rendu compte, merci de l'information du coup.

16 hours ago, Rochambeau said:

Mais Fumio Kishida vient lui aussi d'annoncer qu'il est faveur de déploiement ou développement de capacité de frappe préventive [...]

Intéressant ça. 2 candidats qui osent mentionner ce sujet dans leur campagne, ça représente peut être plus qu'une simple question pour faire parler d'eux. Début de prise de conscience dans (certaines) hautes sphères ? Doutes sur la capacité et la volonté de l'allié états-unien de venir les protéger ? Ou justement un sujet polémique pour faire de la pub ?

J'aimerais bien être sur place pour avoir certaines réactions de la population. (en dehors de simplement les chiffres des sondages)

 

En tous cas, merci à toi et à @Wallaby d'avoir partagé ces informations et nouvelles. Je suis assez curieux de voir quelle tendance le pays va suivre dans les prochaines années. (depuis la crise Covid, j'ai peur d'un retour à l'isolationnisme et un repli nationaliste au contraire de la (lente) ouverture au reste du monde)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...