Alexis

Du Frappeur de René Loire à l'Arsenal Ship de l'amiral Metcalf III

Recommended Posts

Petit joueur va ;)

On a dit du neuf

Donc au minimum une extension du programme Fremm

Mais je peux aussi la jouer petit joueur :

Besoin ASM 8

Besoin Freda 2

On utilise le budget de la FREMM 11, opportunément louée , vendue , découpée (en canapé... c'est réveillon) allée de faire voir chez les grecs et

Pour le prix on s'offre 2 frappeurs .

PAT

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question devrait être formulé comme suit : laquelle des deux solutions (à capacité égale)  reviens le moins cher entre la construction d’un/de frappeur(s) d’une part et l’ajout de silos sur des frégates ?

 

Et dans ce cout, qu’elle est la part dans ces deux solutions entre l’investissement en capital et les charges d’exploitations ?

 

 

Personnellement je soupçonne la solution frappeur d’être la moins cher…mais ce n’est qu’une estimation au doigt mouillé O0 .

Share this post


Link to post
Share on other sites

  Bon j'ai failli faire long, mais du coup je me suis dit autant faire court ...

 

  J'ai trouvé le cout/batiment de la transformation des Ohio class en SSGN : 700 millions de $

 

 Après un calcul au doigt mouillé prenant en compte la taille et couts en VLS dans les silos probablement moindre (16 silos a adapter au lieu de 22 sur les Ohios), le fait que le cout total trouvé sur le wiki anglais du type de batiment en question prend en compte le cout des missiles (issu d'un plan de défense sur 5 ans, donc les missiles sont forcément compris) et que ça soustrait alors 100 a 150 millions d'euros facile dans le calcul : Les BGM-109 de base certes ils sont moins chers que ça, mais je doute que la version a changement de milieu pour être tiré en silos coute le prix de base de 2004-2006 ... Probablement l'une des versions les + chère a 0,9 millions d'euro le missile, de la il faut compter large

 

   On va vers une transformation des SNLE-NG en SSGN vers 2030 a 350-400 millions d'euro/batiment

 

  Sachant que je ne compte pas :

 

    _ Une transformation pour acceuil et usage commando en plongée peu profonde comme les Ohios ont reçu et donc fait partie des couts a 700 millions de $, les Barracudas auront la capacité, réformer des SNLE-NG ne le nécessitera pas ...

 

    _ 2 Iper en + a prévoir mais les Ohios ne comptent pas non plus ce cout dans leur plan de défense qui les a financé

 

    _ Adaptations a de la capacité cotière, ou alors le minimum syndical car il est vrai si on est un frappeur sous marin, pouvoir tirer près des cotes = Toujours ça de gagné pour la profondeur de tir ... Mais on est pas a 2 km près non plus ... Le besoin au niveau cotier est donc vague et mineur

 

    _ Pas de couts en senseurs de renseignements cotiers ce qui revient au point au dessus mais je pense que c'est un point a lui seul, travail réservé aux Barracudas qui seront fait pour et suffisants a ce niveau

 

    _ Etudes, car c'est pas parce que les USA l'ont fait qu'on a pas des couts d'études a faire ... Le truc qui va de soit ... (combien ? 50 millions ?)

 

    _ Je ne compte pas une re-modernisation en équipements et systèmes d'armes car c'est déja inclus dans le prix au doigt mouillé tout ça

 

 

  Si on prend en compte l'inflation de l'euro jusqu'a 2030-35, transformer et re-moderniser 2 SNLE-NG a leur retrait en SSGN portant environ 100-110 Mdcn (7/silos fait 112) qui est un nombre respectable par rapport aux futurs besoins en comparaison de nos capacités prévisibles sur Fremms & Barracudas tel que les programmes le prévoit pour l'instant, au pire des cas ça couterait entre 800 et 900 millions d'euros en comptant large pour 2 SSGN "le Triomphant class"   (batiments concernés : Le Triomphant et le Téméraire)

 

   Pour la moitié du prix d'une Fremm, on a un SSGN garanti en 2035-37, 2 pour une Fremm environ en 2040 par la ...

 

  + certes 4 Iper a financer par la suite ... En sachant qu'en + ça ferait passer le parc de SNA a 8 batiments, en prenant en compte que les 2 SSGN ne ferait que de la mission on va dire "océanique" (escortes, frappes)  pas de travail cotier qui sera le taf des Barracudas + adaptés

Edited by alpacks

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit joueur va ;)

On a dit du neuf

Donc au minimum une extension du programme Fremm

Mais je peux aussi la jouer petit joueur :

Besoin ASM 8

Besoin Freda 2

On utilise le budget de la FREMM 11, opportunément louée , vendue , découpée (en canapé... c'est réveillon) allée de faire voir chez les grecs et

Pour le prix on s'offre 2 frappeurs .

PAT

Ce qui est marrant surtout c'est que tu choisis les règles qui t'arrangent ^^. Mais tu peux tourner longtemps tout ça, ça n'apporte rien dans le cas de la marine nationale et même l'US Navy va retirer ses sous-marin frappeur. Ton obsession pour les frappes saturantes te font également oublier que la marine doit faire de nombreuses missions a cote.

 

Si je reprends ta proposition :

- Tu perds 2 navires (pas 1) qui répondent aux besoin de la marine pour 2 navire qui répondent a 5% des missions de la marine. Pour 2 frappeur il faudra en effet relancer un programme complet de R&D pour de nouveau navire et on va faire encore augmenter le prix des FREMM en réduisant la série.

- Tu es oblige de les escorter systématiquement et donc mobiliser plus de navire tu réduit donc encore l’efficacité de la marine pour répondre a un spectre de mission extrêmement réduit.

- Et par rapport a une mise a jours des FREMM qui peut encore se faire car elles ne sont pas toute construites, un frappeur n'apporte aucun avantage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le SSGN  a le défaut de ses qualités il est (trop) discret, son effet dissuasif est amoindri même si ses capacités de frappes sont considérables

 

l'arsenal ship est un "capital ship" qui requiert des bâtiments pour assurer sa protection (AA ASM et MM) même s'il est conçu stealth il est dépourvu de capteurs il va requérir deux ou trois escorteurs en plus  du GAN cr il me semble bien improbable au vu des profils de missions respectifs sans parler des vitesses max qu'il opère avec le p-a.

 

pour l'effet dissuasif ne peut on pas faire comme avaient fait les US, en prenant une photo du Ohio passant le détroit de Gibraltar pour montré que la bete et en Méditerranée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'avantage du SSGN pour moi est assez important.

- avec sa puissance de frappe c'est en quelque sorte un bâtiment de dissuasion classique. Puisque ton adversaire ne sait pas ou il est il y a toujours la menace qui plane sur ton adversaire de se recevoir une salve de missile assez énorme a tout moment.

- Il n'a pas besoin d'escorte au delà de la sortie de la base

- Il est indépendant et peu opérer totalement seul

- Il est beaucoup moins vulnérable qu'un frappeur

Reste le cout d'une telle solution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'avantage du SSGN pour moi est assez important.

- avec sa puissance de frappe c'est en quelque sorte un bâtiment de dissuasion classique. Puisque ton adversaire ne sait pas ou il est il y a toujours la menace qui plane sur ton adversaire de se recevoir une salve de missile assez énorme a tout moment.

- Il n'a pas besoin d'escorte au delà de la sortie de la base

- Il est indépendant et peu opérer totalement seul

- Il est beaucoup moins vulnérable qu'un frappeur

Reste le cout d'une telle solution.

 

effectivement il faudrait pouvoir connaitre le prix d'un tel bâtiment (neuf), mais a moins que quelqu'un de chez DCNS passe sur le site et lâche l'info on ne le saura probablement jamais :lol:

Edited by Conan le Barbare

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'avantage du SSGN pour moi est assez important.

- avec sa puissance de frappe c'est en quelque sorte un bâtiment de dissuasion classique. Puisque ton adversaire ne sait pas ou il est il y a toujours la menace qui plane sur ton adversaire de se recevoir une salve de missile assez énorme a tout moment.

- Il n'a pas besoin d'escorte au delà de la sortie de la base

- Il est indépendant et peu opérer totalement seul

- Il est beaucoup moins vulnérable qu'un frappeur

Reste le cout d'une telle solution.

Au delà de ça un SSGN est ultra polyvalent.

- Il sert de SNA classique, meme s'il est plus encombrant il est probablement plus silencieux, et dispose de plus de volume pour les équipement aditionnelle pour des nageurs de combat, des drones, des personnel a débarquer etc.

- Il sert de missilier conventionnel avec autour d'une centaine d'engin a bord.

- Il peut être converti en missilier nucléaire, soit en changeant les têtes des missiles de croisière, soit en y collant un missile dédié de meme encombrement ... On peut imaginer un ASMP-sub auquel on fixe un gros booster a poudre avec un transit initial balistique pour faire des bornes rapidement et a énergie minimale, puis une phase terminal classique croisière. On peut meme envisager une conversion vers M51 au besoin, on peut meme rendre cette capacité nominal si elle est prise en compte a la conception.

Le probleme par rapport au navire missilier ... c'est que ici le SSGN coute deux bras.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'autre problème est que le SSGN se dévoile après la première bordée

 

mouai... il faut déjà que l'on repère de quel coin de l'océan les tirs venaient + envoyer un avion/hélico ASM (il faut le temps que l'équipage soit près, que l'avion/hélico décolle, qu'il soit sur zone, qu'il sonde l'eau, etc...),entre temps le sous marin se sera enfoncer/éloigner autant qu'il le peu, donc ma fois ça m'a quand meme l'air d'etre assez difficile à coincer ces SSGN.

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'autre problème est que le SSGN se dévoile après la première bordée

Se dévoile plus ou moins. encore faut il qu'un engin détecté les missiles au moment ou il sortent de l'eau ... c'est pas si évident de ça que de détecter des petits missile au raz de l'eau.

L'autre chose c'est la disponibilité de missile anti aérien tiré sous l'eau. Si un patmar vol bas, il s'entend au sonar, il marquera aussi sur le mat ESM qui sera forcément déployé au moment - au moins avant le tir - de la phase de tir missile. Donc normalement un SSGN qui est dans le champ radar d'un patmar doit le savoir s'il déploie son mat ESM, sinon si personne ne bombarde au radar, personne ne peut localiser le départ de coup. si le patmar est détecté, on peu changer de position, s'il est bas on peut le détruire, s'il est haut on attend qu'il s'en aille.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La notion de patmar trop bas ou trop haut risque de devenir bizantine avec les capacités de type Scaneagle compressed carriage sur P-8 par exemple...qui permettent de rester en haut tout en détectant en bas.

Edited by BPCs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je lisais dans le HS DSI sur l'US navy qu'il avait été envisagé d'équiper les 4 SSGN avec des sous munitions BAT (Brillant Anti Tank donc 16 par missiles). Un SSGN aurait donc été capable de détruire plus d'une division blindée.

 

Cependant ceci a été stoppé par l'US army qui verrait d'un mauvais œil ce qui pourrait rendre obsolète certaines de ses solutions propres. Il me semble que l'on a rencontré cette rivalité inter-service à de nombreuses reprises et que celle-ci restera prégnante tant qu'il n'y aura pas de nécessité impérieuse de prendre en priorité la réalité du terrain (nécessité d'une menace d'une grosse guerre conventionnelle ?).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le SSGN à son intérêt pour foutre en l'air l'infrastructure économico-civile et militaire d'un tiers en une salve mais ne permet pas de remporter un conflit. Comme ses moyens de reconnaissance sont très limités, il peut difficilement faire de la frappe à la marge, d'opportunité au contraire du GAE d'un PA. (sauf si inexistence de moyens ASM du tiers ennemi).

Par contre, j'aimerais bien savoir dans quelle mesure un SSGN blindé de missiles anti navires (ou de croisière avec fonction terminale anti navire) pourrait être dangereux pour un GAN (en détection, poursuite(?), tir de saturation(?), et revenir à Brest vivant).

Dans un rôle pur d'interdiction, il pourrait miner une zone maousse et/ou guetter avec masse de torpilles lourdes et/ou hardkill.

Ça reste un navire dans la veine de la dissuasion, puisque vecteur nucléaire supplémentaire possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au delà de ça un SSGN est ultra polyvalent.

- Il sert de SNA classique, meme s'il est plus encombrant il est probablement plus silencieux, et dispose de plus de volume pour les équipement aditionnelle pour des nageurs de combat, des drones, des personnel a débarquer etc.

- Il sert de missilier conventionnel avec autour d'une centaine d'engin a bord.

- Il peut être converti en missilier nucléaire, soit en changeant les têtes des missiles de croisière, soit en y collant un missile dédié de meme encombrement ... On peut imaginer un ASMP-sub auquel on fixe un gros booster a poudre avec un transit initial balistique pour faire des bornes rapidement et a énergie minimale, puis une phase terminal classique croisière. On peut meme envisager une conversion vers M51 au besoin, on peut meme rendre cette capacité nominal si elle est prise en compte a la conception.

Le probleme par rapport au navire missilier ... c'est que ici le SSGN coute deux bras.

 

 

   A environ 400 millions d'euros la transformation (tout compris) d'un SNLE-NG post 2030 (aucun moyen de les libérer de leur mission de dissuasion nuke avant, a moins que l'état désire construire les SNLE-NG2 a partir de 2025 alors qu'on aura pas terminé les 2 derniers Barracudas ... On peut rêver mais totalement improbable, au meilleur des cas DCNS mettra en chantier les SNLE-NG2 en 2030-32 environ, le meilleur scénario prévoit le retrait du Triomphant en 2035 si de l'avance était prise pour la réalisation des anneaux-modules en 2028 par la, vu que les derniers Barracudas seront en finition, voir mise en service)

 

   Je ne pense pas que ce soit si "cher" que ça ... On est dans un ordre de prix parfaitement accessible a la France loin du déraisonnable, un SNA neuf c'est 1 a 1,5 milliard d'euro, un SNLE 2 a 2,5 milliards (de grande chance que pour le SNLE-NG2 on copie + ou - la direction prise par les USA pour le successeur du Ohio : Un batiment + lourd pour + de capacité d'équipements en discrétion, bien que je pense qu'on conservera probablement le nombre de silos a 16) une Fremm 750 millions ... (voir +, probablement 1 milliard avec le passage a 8 Fremm du programme) ... 400 millions au doigt mouillé c'est accessible

 

   Faut il encore que l'état et l'état-major/DGA soit convaincus du "besoin" d'un frappeur en réalisant que la capacité de tir mdcn est trop faible sur environ 14 batiments disposant de 12 a 16 vecteurs maximum, si l'arc de crise se maintient pour l'orée 2020-25 il se peut que les grandes têtes commencent a admettre que oui il nous faudrait + du fait qu'on ne dispose pas de bombardiers furtifs lourds pouvant faire le ménage anti-aérien en quelques nuits épaulés de tir de mdcn en grande quantité, et la nécessité d'un compromis par le renforcement de la politique de vecteur de frappe longue portée par les mdcn, et la mise en évidence de l'utilité d'une telle capacité en Libye ou le ménage fut fait avec 200 vecteurs en 2 nuits a peine

 

   Faut il encore aussi, que ces mêmes têtes pensantes acceptent l'idée de la réforme d'un SNLE-NG a son retrait prévu ... Bien qu'on peu déja tabler dès aujourd'hui sur un probable état "impeccable" de l'engin a cette date au vu des budgets d'entretien et le fait que les USA n'ont pas hésité a le faire sur des batiments qui étaient aussi vieux que nos premiers SNLE classe "redoutable" et on peut être raisonnablement étendu a + de 50 ans de carrière ! Reste a savoir si la qualité de réalisation des réacteurs K15 peut être étendue a minimum 40-45 ans de carrière vers environ 50-55 ans ... Ce qui n'est pas gagné d'avance non plus

 

   On sait par habitude technique et budgétaire que l'état manifestement n'aime pas aller a au de la 35-40 ans de carrière avec ce type de navire ... (moins de 30 ans de carrière en moyenne pour les classes redoutables, 35-40 ans pour les Rubis en cour de remplacement bientot, 35-40 ans pour les SNLE-NG si la date de retrait de 2035 du premier "Le Triomphant" (mis en service en 93 par la) est respectée ... On sent clairement que la France n'a guère envie de courir de risque par une politique de vieillissement assumé ...

 

  Pourtant on peut clairement parier sur le fait que Le Triomphant sera dans un état globalement apte a un prolongement de carrière en SSGN pour au moins 15 ans, sans prendre grand risque ... Et il aura un niveau de silence qui restera clairement du haut niveau de discrétion même si les faits iront vers le fait qu'il existe des batiments récents encore + silencieux

 

   Le fait que les silos seront maintenant des VLS en silos, permettrait a l'état d'explorer d'autres possibilités que le Mdcn conventionnel ... Comme du Mdc nuke furtif (2 pays en sont équipés et comptent manifestement bien évoluer dans ce domaine comme Israel et le Pakistan, bien que pour l'instant ce n'est que du dérivé de Tomahawk, c'est un type de vecteur appelé a évoluer et d'intéresser la plupart des puissances nucléaires pour du pré-stratégique) mais aussi : Lanceur de drones aérien comme sous marins pour décupler la capacité de déploiement de moyens de collecte de renseignements ...

 

   Comme il serait peu intéressant (bien que possible) de faire évoluer le batiment pour du cotier de renseignement, des drones en silos de toute sorte pourraient largement aller faire le job a sa place sans faire prendre de risque a quiconque en allant exciter une PATMAR éventuellement dangereuse ... Chose que les barracudas ne pourra pas faire bien que c'est faisable en lancement horizontal ...

 

  Et comme vous l'avez noté, son autonomie global notamment sécuritaire est très clairement avantagée par rapport a un frappeur surfacier qui lui nécessiterait escorte ou groupe naval se complêtant entre eux selon scénario de la Fremm a capacité étendue ou un navire + classique portant beaucoup de VLS

 

   Et bien entendu, port d'attache a Toulon > Nécessité qu'ils soient + proche de l'arc de crise que sur la future base de SNA a Brest, ou alors un a Brest, un a Toulon ...

 

  Mais bon sincèrement 400 millions, c'est clairement dans les cordes pour la capacité budgétaire française a partir du moment qu'il y aurait conviction du besoin a la DGA/tête des états major convainquant sur un projet de libre blanc ou ils le feraient ressortir (livre blanc 2017-2022 le réclamant pour budgétiser en 2029-2036)

 

    Après c'est sur que si le format basé sur un SNLE-NG réformé est refusé et qu'un tel batiment devrait impérativement être sur la base d'un SNA neuf a silos, la c'est perdu d'avance au vu du prix qui sera similaire a 2 SNLE-NG2 supplémentaire : Ca ne sera pas possible ... C'est a notre portée mais uniquement sur la base d'un SNLE-NG réformé

 

   Le + triste dans tout ça, c'est que la France si elle y avait réfléchi ... Elle aurait pu le faire avec le retrait des 2 derniers "classe Redoutable" ... Mais bon on aurait probablement eu ni l'argent, et le fait est que c'était un concept nouveau avec les USA se lançant dans cette aventure après l'effet d'un traité, a l'époque ça a du apparaitre pour nos têtes pensantes que comme un gadget "faux semblant" des USA ne voulant pas retirer complêtement 4 batiments stratégiques pouvant rapidement être retoqués en porteur de SLBM a nouveau "au cas ou" et puis ... La France n'avait encore aucun plan d'acquisition avant 15 ans de missiles de croisière naval que se soit pour surfacier et soum' a la fois : On aurait pas eu les vecteurs a moins d'acheter du Tomahawk

 

   A l'époque l'engin était donc un OVNI probablement pour la DGA et l'état major

Edited by alpacks

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Classe triomphant auront probablement le même problème que les Classe Redoutable de l'epoque : MCO expansif du fait de l'âge.

Il vaut mieux partir sur de nouvelles coques, ou bien augmenter le nombre de barracudas, avec section ajoutée pour 2/4/6... puits type M51. Mais cela ne se fera jamais dans les contraintes budgétaires actuelles, en ayant déjà un PA.

Mais on s'égare du sujet.

Edited by Rémy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Classe triomphant auront probablement le même problème que les Classe Redoutable de l'epoque : MCO expansif du fait de l'âge.

Il vaut mieux partir sur de nouvelles coques, ou bien augmenter le nombre de barracudas, avec section ajoutée pour 2/4/6... puits type M51. Mais cela ne se fera jamais dans les contraintes budgétaires actuelles, en ayant déjà un PA.

Mais on s'égare du sujet.

Idéalement il faudrait une nouvelle classe polyvalente des la conception SSGN, SNLE, avec les deux premiers exemplaires configuré en variante SSGN pour évacuer les problème en douceur, et les 4 suivant en SNLE.

La question c'est surtout comment rendre les SSGN suffisament sexy pour en justifier le cout. Notamment dans l'action anti aérienne - au moins l'autodéfense locale - et amphibie. On pourrait imaginer des drone récupérable qui fasse l'ESM en altitude au dessus de la patrouille du SSGN et qui pourrait ainsi repéré les radar de veille qui s'approche. Le meme drone pourrait disposer d'une variante radar air surface pour faire du contrôle maritime. Il faudrait aussi que l'on développe des "petits" effecteurs polyvalent genre drone kamikaze qui puisse faire de la reco et de l'attaque.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le cout de la transformation est une chose, le cout d'utilisation en est une autre. Recycler des SNLE NG au bout de 30 ans ça veut dire probablement sortir de la durée de vie prévue des engins, recruter des équipages en plus avec leur lot d'ingénieurs atomiciens, tout ça pour un modèle dont on n'aura que 1 ou 2 exemplaires en service.

Ca va vite chiffrer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idéalement il faudrait une nouvelle classe polyvalente des la conception SSGN, SNLE, avec les deux premiers exemplaires configuré en variante SSGN pour évacuer les problème en douceur, et les 4 suivant en SNLE.La question c'est surtout comment rendre les SSGN suffisament sexy pour en justifier le cout. Notamment dans l'action anti aérienne - au moins l'autodéfense locale - et amphibie. On pourrait imaginer des drone récupérable qui fasse l'ESM en altitude au dessus de la patrouille du SSGN et qui pourrait ainsi repéré les radar de veille qui s'approche. Le meme drone pourrait disposer d'une variante radar air surface pour faire du contrôle maritime. Il faudrait aussi que l'on développe des "petits" effecteurs polyvalent genre drone kamikaze qui puisse faire de la reco et de l'attaque.

Je suis d'accord et il y aurait intérêt aussi avec cette nouvelle classe, de pouvoir empiler les barillets si on emploie des munitions plus petites. Un puit M51 embarque un missile de 12m sur 2.3m. Dans cette optique, avec une M31 ou une MGM-140 de 4m de haut, le silo pourrait acceuillir respectivement 2x12 ou 2x5 de ces engins, ce qui donnerait pour 16 puits, une capacité totale de 384 et 160 engins. Pour ces 160 MGM, si dotés de 13 BAT/unité, ça ferait 2000+ munitions contre une division blindée (scénario peu probable, juste pour l'exemple).

Il sera plus facile de faire des grosses munitions tirables depuis un vaste silo si le contexte incite à l'embonpoint (prolifération de moyens de DCA performants qui remettent de plus en plus en cause les armes subsoniques de croisière, voire la frappe en premier par des avions de chasse, prolifération de moyens ASM au moins côtiers, qui exigent de tirer de plus en plus loin).

Les 16 puits pourraient accueillir 16 drones électriques/AIP, recuperables, immergés, portant au choix une torpille dormante ou non, deux missiles dormants ou non pour une solution de tir soit ANL soit AA contre cibles peu dynamiques (hélicons Asw, avion patmar), des mines furtives en grappe qui se dispersent. L'armement pourrait s'activer automatiquement après détection passive du drone porte-munitions.

C'est sûrement un excellent moyen persistant d'interdiction de zone ou de saturation, ou de frappe anti-structures fixes civiles ou militaires.

C'est très sexy pour moi, vu que la taille et le nombre de silos, surtout si les armes sont empilables par barillets, permet un certain panachage. Dans une optique purement océanique, il peut miner massivement le terrain qu'il estime probable qu'un navire ennemi emprunte suivant la bathythermie qui peut l'avantager, et se préparer une fenêtre de tir avec encore ses 20 armes lourdes du genre torpilles ou exocet. Au pire, il pourrait toujours récupérer les œufs qu'il avait pondu ici et la.

Bon la, c'est devenu vraiment HS, desole :p

Edited by Rémy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens en parlant de M-31 et ATACMS, j'ai fait un rapide calcul de dimensionnement sur un coin de nappe (Raoul poste plus donc je m'y colle). En prenant comme concept une charge militaire de 100kg, on devrait arriver à faire rentrer un missile balistique de 1000km de portée dans un Sylver A43.

(ça demande à être vérifié au niveau du frottement de l'atmosphère en début de trajectoire, ça me semble un peu optimiste).

Au niveau du prix ça devrait se rapprocher d'une AASM avec un gros booster, donc plus proche de 200k€ que des 2M€ du MdCN.

Après ça a plein de désavantages, mais on comprend que des pays comme l'Iran trouvent la solution missile balisitque intéressante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et puis en dehors de l'avantage financier (qui est un paramètre d'attrition comme les autres a prendre en compte), on peut davantage faire du Time sensitive target et échapper aux systèmes de défense AA terminaux avec la vitesse très élevée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens en parlant de M-31 et ATACMS, j'ai fait un rapide calcul de dimensionnement sur un coin de nappe (Raoul poste plus donc je m'y colle). En prenant comme concept une charge militaire de 100kg, on devrait arriver à faire rentrer un missile balistique de 1000km de portée dans un Sylver A43.

(ça demande à être vérifié au niveau du frottement de l'atmosphère en début de trajectoire, ça me semble un peu optimiste).

Au niveau du prix ça devrait se rapprocher d'une AASM avec un gros booster, donc plus proche de 200k€ que des 2M€ du MdCN.

Après ça a plein de désavantages, mais on comprend que des pays comme l'Iran trouvent la solution missile balisitque intéressante.

Suffit de regarder du coté de Hades, 7.5m de long, 53cm diamètre, 1850kg, 500km de portée en vole quasi balistique donc tendu. La charge utile je ne sais pas trop mais si on compare a l'Iskander on doit avoir autour de la moitié pour l’Hadès soit dans les 250kg. Il y avait un projet de reconversion conventionnelle des Hades ... mais avec une portée tres réduite, donc probablement une charge utile lourde, a moins que ce soit juste pour passer en dessous des tres de non prolifération qu'on annonçât 250km?!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens en parlant de M-31 et ATACMS, j'ai fait un rapide calcul de dimensionnement sur un coin de nappe (Raoul poste plus donc je m'y colle). En prenant comme concept une charge militaire de 100kg, on devrait arriver à faire rentrer un missile balistique de 1000km de portée dans un Sylver A43.

(ça demande à être vérifié au niveau du frottement de l'atmosphère en début de trajectoire, ça me semble un peu optimiste).

Au niveau du prix ça devrait se rapprocher d'une AASM avec un gros booster, donc plus proche de 200k€ que des 2M€ du MdCN.

Après ça a plein de désavantages, mais on comprend que des pays comme l'Iran trouvent la solution missile balisitque intéressante.

Disposer de projectile low cost est un élément FONDAMENTAL du concept de Frappeur :

René Loire n'a pu marketer son Arsenal Ship au Pentagone que parce que le tomahawk était à 0,45 m$ pièce

Dans toutes les discussions des pages précédentes, utiliser des MdCN pour tous les types de frappe apparaît comme Too Much ...

Dans les concepts d'Arsenal Ship on voyait des atacm dans la panoplie des missiles possibles.

De surcroît un missile ballistique est plus rapidement sur zone pour faire du soutien au sol qu'un TacTom :

Or les Youesses avaient validé ce dernier pour les Time sensitive Target des SF.

Donc à fortiori avec un M31 amélioré .

D'ailleurs si on regarde bien, c'est la logique de l'Hoplite de MBDA qui pousse le concept un poil plus loin que ce M31 amelioré en passant au statoréacteur .

* voici l'exemple de l'armement d'un des 4 concept d'Arsenal Ship , celui sur base de tanker :

phuppimagedb.jpg

Personnellement, j'aurais volontiers opté pour une version de ce type basée sur une coque de BRAVE plutôt que sur un SSGN :

C'est le BRAVEHEART tel que dénommé par notre spécialiste en Acronyme Philippe ;)

La logique de cela est la même que celle du Frappeur de René Loire, l'emport de grande quantité de munitions pour pouvoir faire un soutien dans la durée et pouvoir reprendre un pourcentage significatif des missions d'un PA.

Edited by BPCs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un silo de SNLE fait 2.3m de diamètre et une M31 fait 22.7cm de diamètre donc en faisant le rapport des surfaces on peut mettre 100 M31 par silos soit 1600 M31 par SNLE, pas mal.

La M31 ayant en plus une hauteur bien plus faible qu'un M51 ça laisse beaucoup d'espace supplémentaire dans le SNLE.

 

 

Tiens en parlant de M-31 et ATACMS, j'ai fait un rapide calcul de dimensionnement sur un coin de nappe (Raoul poste plus donc je m'y colle). En prenant comme concept une charge militaire de 100kg, on devrait arriver à faire rentrer un missile balistique de 1000km de portée dans un Sylver A43.

(ça demande à être vérifié au niveau du frottement de l'atmosphère en début de trajectoire, ça me semble un peu optimiste).

 

Hadriel comment fait tu ces calculs ça m'interresse ?

 

L'Iskander est capable d'expédier une charge de 700-800kg a 500km pour un poids de 4.6t.
http://en.wikipedia.org/wiki/9K720_Iskander

Edited by stormshadow

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,387
    Total Members
    1,178
    Most Online
    SLT
    Newest Member
    SLT
    Joined
  • Forum Statistics

    20,665
    Total Topics
    1,237,231
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries