Alexis

Du Frappeur de René Loire à l'Arsenal Ship de l'amiral Metcalf III

Recommended Posts

Il y a 2 heures, Fenrir a dit :

...Avec (pour leur projet de PA) des silhouettes de Rafale sur le pont d'envol en guise de "F-35"??? :blink:

ROK-Navy-to-get-Aircraft-Carrier-Arsenal

Edited by Patrick
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Fenrir a dit :

EB_O_jfVAAA6AcD?format=jpg&name=900x900

Techniquement, ce projet est intéressant, car basé sur une coque de destroyer et non pas sur une coque de pétrolier ou sur une coque conçue de Novo.

Par ailleurs, il s'agit d'un "petit" frappeur de 5000t alors que les projets de René Loire étaient à 10kt voire plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, BPCs a dit :

Par ailleurs, il s'agit d'un "petit" frappeur de 5000t alors que les projets de René Loire étaient à 10kt voire plus.

Je sais pas si j'ai mal compris mais il n'y aurait qu'une centaine de missiles ou c'est plusieurs centaines?

Parce que j'en vois pas trop l'intérêt, peut-être le coût mais est-ce que cela justifie-t-il la fabrication d'une nouvelle plateforme? Ils ont déjà la classe Sejong (KDX-III) avec ses 144 missiles (SM-2, ASROC, missiles de croisière et missiles anti-navires), ils n'auraient qu'à modifier la dotation pour avoir un frappeur aux capacités (radars notamment) supérieures.

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 hours ago, Yamato said:

Je sais pas si j'ai mal compris mais il n'y aurait qu'une centaine de missiles ou c'est plusieurs centaines?

Arsenal ship armed with dozens of land attack missiles

...c'est plutôt moins de 100 ...

loaded with a large number of precision-guided weapons, including ship-to-ground missiles, for hitting ground targets

carrying and launching large numbers (in the hundred)

Donc une centaine

Rien d'exceptionnel si ce n'est niveau masse - les missile de croisiere pesent plus lourd que les missiles anti aérien souvent -  ... les Sejong on déjà 128 cellules ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Utiliser le terme d'Arsenal ship pour ce bâtiment est un abus de langage au regard de ce qu'était ce type de bâtiment dans la doctrine de la "revolution at sea" de l'Amiral Metcalf.

-c'est un petit bâtiment

-il n'est pas totalement furtif (il dispose par exemple de superstructures, là où l'Arsenal ship n'en avait pas)

-il emporte relativement peu de missiles a priori moins qu'un KDX-III

-il dispose de capteurs (l'Arsenal ship en était dépourvu et utilisait des capteurs déportés)

-il emporte des hélicoptères et dispose d'installations aéronautiques

 

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
24 minutes ago, pascal said:

il n'est pas totalement furtif (il dispose par exemple de superstructures, là où l'Arsenal ship n'en avait pas)

Exemple de proposition à 288 cellules ... sans forcer. Sur une coque de San Antonio.

On imagine qu'on peut facilement de coller 1000 cells sur un engin de cette taille.

BMD-ship-007-130408-SeaAirSpace-HII-Lisa

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tout cas, les Sud-Coréens sont décidés à posséder une flotte de premier plan et l'arsenalship à leur sauce est intéressant. L'impression qu'ils ont la volonté et le budget d'appliquer les concepts imaginés en Occident.

Share this post


Link to post
Share on other sites
34 minutes ago, Fenrir said:

En tout cas, les Sud-Coréens sont décidés à posséder une flotte de premier plan et l'arsenalship à leur sauce est intéressant. L'impression qu'ils ont la volonté et le budget d'appliquer les concepts imaginés en Occident. 

Ils sont surtout en premier ligne d'un conflit ... et n'ont pas d'autre choix que de montrer les dents.

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, pascal a dit :

Utiliser le terme d'Arsenal ship pour ce bâtiment est un abus de langage au regard de ce qu'était ce type de bâtiment dans la doctrine de la "revolution at sea" de l'Amiral Metcalf.

-c'est un petit bâtiment

-il n'est pas totalement furtif (il dispose par exemple de superstructures, là où l'Arsenal ship n'en avait pas)

-il emporte relativement peu de missiles a priori moins qu'un KDX-III

-il dispose de capteurs (l'Arsenal ship en était dépourvu et utilisait des capteurs déportés)

-il emporte des hélicoptères et dispose d'installations aéronautiques

La coque de destroyer était l'une des 4 options envisagée comme base d'arsenal ship avec le pétrolier à double coque, le SSBN reconverti et la coque spécifiquement dessinée.

Le Frappeur de René Loire lui était exempt de superstructures mais plusieurs des projets US en avait :

arsenalship.jpg

https://www.globalsecurity.org/military/systems/ship/arsenal_ship-schem.htm

Concernant l'emport de missiles, il s'agit à priori de module K-VLS de 32 missiles chacun.

08d9edc5feef3cbf23fd0618780e329218851a2c

On est ainsi devant un emport de 8 x32 soit 256 missiles.

- tant les projets US que ceux de René Loire prévoyaient le souvent un flightdeck pour évacuer l'équipage mais sans installation aéronautique.

arsenal2.jpg

La seule vraie rupture est celle des 4 plaques radar alors que le concept était (dejà) plus celui d'un Remote Carrier réseau-centré.

Mais René Loire était dans un concept de navire missilier et voyait l'apparition de navires dédiés à la BMD comme une incarnation de son concept, témoin ce mail qu'il m'avait adressé spontanément en Nov 2009 (on avait eu qq échanges par mail après qu'il se soit inscrit sur le Forum au plus fort de nos échanges sur ce fil vers 2008).

"Cher Monsieur

Ceci est pour vous signaler un article paru dans la revue brésilienne Revista do Clubo Naval.

De nombreux articles de presse et papiers de conférences ou symposia sur "Le Frappeur"- alias "Striker" ont paru depuis une vingtaine d'années en une variété de langues, y compris en arabe, russe, japonais, chinois-mandarin. Mais celui joint est le premier en portugais, ce qui me ravit.

On fait souvent ressortir que Striker n'est pas encore construit aux Etats-Unis, en raison d'une forte opposition des "aviateurs" USN et des lobbistes au Congrès de l'Industrie aéronautique américaine. Cette situation pourrait changer à la suite de la suppression par Obama du projet de boucliers anti-missiles dans les pays Est-européens qui fâchait tant les Russes. Cette défense sera transférée sur des plateformes flottantes déployées surtout en Méditerranée. Voir à ce sujet:

http://www.informationdissemination/2009/07/return-of-arsenal-ship.html

Je rappelle que "Arsenal Ship" est la version américaine de "Striker" inspiré par "Revolution at Sea" du VADM Joseph Metcalf III (1988). J'avais présenté mon idée au Pentagone, avec l'appui du même, en juillet 1995. J'y fis une nouvelle campagne en décembre 2005 qui me pemit de plancher notamment devant CNO Executive Panel (Etat-Major suprême de USN) et Net Assessment, le bureau de prospective fondé--dirigé par Andrw Marshall, conseiller de huit Présidents et d'autres bureaux de OSD (Office of the Secretary of Defense).

En France, en 1999,  "Arsenal Ship" a été cité comme substitut à ce PA2 qu'on ne savait pas financer  à la Commission des Affaires Etrangères et de la Défense du Sénat, alors présidée par Xavier de Villepin, dans les termes suivants: "Projet américain reposant sur les principes établis par l'ingénieur français René Loire". Récemment, le président actuel de cette commission, Jocelyn de Rohan, m'a suggéré de "ne pas me laisser voler l'idée". [De construire de 2 à 4 frappeurs si décidémment le PA2 était trop cher pour nous.] Voir http://site.voila.fr/frappeur-vs-pa2

Etc..      

Cordialement,

René Loire"

 

Edited by BPCs
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Non en effet, pour l'instant il ne faut pas trop se baser sur ces images...

Une source locale (DSME) m'a deja dit que c'etait qu'une bete illustration, et ne savent pas d'ou sort la rumeur que ça serait basé sur KDX II... et que eux (industriels) planchaient pour utiliser Cheonwangbong-class landing ship comme base

  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 48 minutes, xav a dit :

Bonjour,

Non en effet, pour l'instant il ne faut pas trop se baser sur ces images...

Une source locale (DSME) m'a deja dit que c'etait qu'une bete illustration, et ne savent pas d'ou sort la rumeur que ça serait basé sur KDX II... et que eux (industriels) planchaient pour utiliser Cheonwangbong-class landing ship comme base

oui vu le navire, c'est logique

rok-navy.jpg

Edited by LBP

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Savez vous si les ouvrages de René Loire seront réédités prochainement ? Car ces ouvrages sont assez connus dans le monde de la défense, mais en revanche, à part quelques occasions, impossible de les trouver....

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, Banzinou a dit :

Bonjour,

Savez vous si les ouvrages de René Loire seront réédités prochainement ? Car ces ouvrages sont assez connus dans le monde de la défense, mais en revanche, à part quelques occasions, impossible de les trouver....

Mon exemplaire de "la Mer pour vaincre" (dédicacé par René Loire après son passage sur le Forum) a la particularité d'avoir été publiée par un éditeur américain "du fait de son rejet par l'édition française"...

Cela augure mal d'une réédition, alors que René Loire est décédé déjà il y a qq années  (╥_╥)

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai fait mumuse avec un logiciel d'optimisation de fusée, pour voir ce qu'on pourrait mettre comme roquette dans un A70 à la place des MdCN.

En gros y'a deux options, le quadpack (dans des hypothétiques A70 à section carrée et non circulaire comme actuellement) et la roquette plein diamètre (22", 55cm). Le silo impose une longueur max de 6.6m

Pour le quackpack avec 100kg de charge utile on arrive à 850km de portée.

quadpack-100kg-cu.png

En marron c'est la charge utile, en rouge le carburant solide, et en gris en bas le volume pris par la tuyère.

2020-08-30-13_05_51-es200830-a70-quadpac

 

Pour une roquette plein diamètre, on peut mettre 200kg de charge utile à 1600km

2020-08-30-13_09_06-es200830-a70-full-bo

2020-08-30-13_09_31-es200830-a70-full-bo

Les performances sont basées sur les moteurs solides de la fusée Vega, c'est une barre haute vu que pour des roquettes on cherche à avoir un carburant qui se conserve très longtemps, et un prix réduit. Et j'ai pas mis de masse pour la case à équipement.

 

Je pense que les deux options peuvent être intéressantes, le quadpack pour avoir un emploi plus tactique que le MdCN, en permettant à une FREMM ASM d'engager 64 objectifs. Avec 8 minutes de temps de vol, et éventuellement la possibilité d'annuler la mission en faisant exploser la munition en l'air ou dans une zone sure, ça permet d'engager des cibles relativement fugaces. Par contre ça révèle la position du tireur, et l'expose à un tir de contre-batterie de missile anti-navire si il s'est approché de la cote.

La version plein diamètre avec 1600km de portée, permet de frapper plus loin que le MdCN et avec une charge comparable, pour un prix probablement moindre. Ca permet par exemple de frapper n'importe ou en Syrie en restant à 1200km des cotes, à coté de la Crête. D'ailleurs depuis cette position on peut frapper toute la Libye et quasiment toute la Turquie:

2020-08-30-14_25_11-google-earth-pro.png

Le lanceur devra rester discret et la zone de déploiement est pas si grande que ça, donc il faut une plateforme discrète, semi-submersible ou même un sous-marin. En fait il en faut 4 et trois jeux de missiles pour assurer la permanence, donc ça commence à chiffrer. D'autant plus que pour avoir un effet important, la salve doit avoir une taille conséquente (par exemple pour neutraliser la moitié des F-16 turcs il faut 100 munitions qui fassent but).

Quitte à avoir un lanceur discret on peut l'approcher des cotes et mettre des quadpacks, et ça permet quand même de couvrir le proche-orient. Ca laisse de coté la Lybie par contre:

2020-08-30-15_14_12-google-earth-pro.png

 

Mais ça fait plus que 4 A70 (32 silos) à mettre sur le lanceur, alors qu'il en faudrait 16 avec des munitions plein diamètre. 4 A70 ça fait 10 de longueur de coque en les mettant dans le sens de la longueur, ça rentre dans les cordes d'un scorpène modifié voir d'un submersible genre SMX-25. Une version dronisée ça permettrait aussi de pas se poser trop de questions sur la contre-batterie. Ca se marierait assez bien avec un drone furtif de reconnaissance comme le Neuron pour trouver des objectifs mobiles.

En bonus tirer à une portée plus courte ça laisse moins de temps pour réagir ou intercepter la munition. Et dans un contexte terrestre c'est plus adapté, même si 800km de portée c'est déjà trop. Mais une version dérivée avec une longueur de seulement 4.5m aurait une portée de 280km, ça ferait un bon candidat pour les roquettes du futur système CIFS.

 

Edited by hadriel
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 5 heures, hadriel a dit :

Pour le quackpack avec 100kg de charge utile on arrive à 850km de portée.

C'est intéressant cette option haute à 850 km, car  @Rescator  avait plutôt évoqué des roquettes quadpackées de plutôt 300 km de portée... mais à insérer dans du A43, ce qui nous ramène à ton calcul plus bas dans ton post de 280 km.

Or tirer à 300 km d'un objectif peut signifier actuellement rentrer dans la zone de tir des batteries côtières de missiles antinavires. 

Donc les Rockets de 280 km de portée ne seront envisageables qu'une fois cette menace sérieusement diminuée pour permettre aux navires de s'approcher des côtes.

C'est intéressant parce que cela permet un traitement différentiel des objectifs plutôt que de reposer sur un usage unique du MdCN qui reste très/trop couteux.

Or c'est le surcoût des MdC qui a permis à l'étude Rand TRI1230 de conclure à la supériorité de la campagne aérienne par rapport à l'usage de MdC

https://www.rand.org/content/dam/rand /pubs/technical_reports/2012/RAND_TR1230.pdf

Il y a 5 heures, hadriel a dit :

Le lanceur devra rester discret et la zone de déploiement est pas si grande que ça, donc il faut une plateforme discrète, semi-submersible ou même un sous-marin. En fait il en faut 4 et trois jeux de missiles pour assurer la permanence, donc ça commence à chiffrer. D'autant plus que pour avoir un effet important, la salve doit avoir une taille conséquente (par exemple pour neutraliser la moitié des F-16 turcs il faut 100 munitions qui fassent but).

SMX-25 ou Suffren en nombre serait l'idéal (comme les Youesses sont en train de le faire avec leur Virginia  Payload Module) .

GDEB_Virginia_class_payload_module_VPM.j

Le SMX-25  pourrait aussi avoir une fonction de navire de surface, comme le croiseur sous-marin Surcouf, qui escortait des convois au sein des FNFL.

Mais l'incendie du Perle montre aussi que plus de SNA serait raisonnable.

Mais à ces distances, on peut aussi avoir une solide dotation en missile AA des navires de surface permettant de faire face à une attaque du SAG (Surface Action Group).

En disposant d'A70 polyvalents, on peut utiliser la quinzaine de navire de premier rang sont on dispose.

Et sans tomber dans le problème du futur hypersonic global strike missile qui fera environ 34 pouces de diamètre...

A NOTER qu'il était envisagé de doter les rocket du MLRS de sous -munitions :

A ce moment, plus guère besoin d'une centaine de Rockets pour décimer des avions dans des hangars pas trop éloignés.
 

Citation

 

The MLRS Smart Tactical Rocket is the next step in the evolution of the MLRS Rocket. The MSTAR will be a Guided (MSTAR) rocket carrying terminally guided, smart submunitions to a maximum range of approximately 60 km. After dispense, these munitions will use onboard sensors to detect and engage stationary or moving targets. An Advanced Technology Demonstration (ATD) is scheduled to begin in FY98, followed by EMD beginning in FY02.

SYSTEM CHARACTERISTICS:
Four candidate submunitions, P3I BAT, SADARM, LOCAAS, and Damocles are being evaluated to determine which one best meets Army requirements. Each candidate carries a sensor suite to detect, classify and engage high value targets. They use either explosively formed penetrators or shaped charges to penetrate armor.

 

https://fas.org/man/dod-101/sys/land/mlrs-g.htm

Edited by BPCs
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 46 minutes, BPCs a dit :

SMX-25 ou Suffren en nombre serait l'idéal (comme les Youesses sont en train de le faire avec leur Virginia  Payload Module) .

C'est clair que des VLS sur les SNA ce serait frappé au coin du bon sens, et ça n'aurait pas couté bien cher si pris en compte dès la conception. Mais bon dans la marine on a parfois la vue courte. Après si il s'agit de rajouter des navires dédiés, il n'y a pas peut-être pas besoin de toute la complexité d'un SNA, on demande juste au porteur de faire des ronds dans l'eau sans être suivi, pas besoin de faire des transits à haute vitesse, ni de partir chasser des navires ennemis. Donc tant qu'à faire un SSG minimaliste avec une poignée de torpilles pour l'autodéfense ça peut suffire, mais la tentation va être forte de mettre une suite sonar au top pour voir ce qui se passe aux alentours, et ça va chiffrer.  Je pense que des Scorpène avec VPM ça pourrait se défendre, mais clairement rajouter des VLS aux Barracuda pendant leur MLU serait probablement le plus raisonnable financièrement: y'a pas besoin de bateau ni de personnel en plus, juste le coût de la tranche en plus et des missiles.

 

Faut noter que mêmes en rajoutant 32 MdCN en VLS par barracuda, ça fait jamais que 100 millions d'euros par jeu de missiles, le cout des munitions serait donc probablement pas majoritaire par rapport au rajout de tranche (études + production + essais à refaire). La tranche VPM rajoute quand même 20% au prix du navire chez les US. Ramené au coût de série de 1Md par Barracuda, ça nous fait 200 millions pour la tranche supplémentaire, c'est ça qui va dominer le coût et c'est pas si abordable que ça. Ça fait au minimum un coût total de 4 lots de missile + 6 tranches = 1.5 milliards d'euros.

J'avoue avoir du mal à comprendre comment une tranche qui fait 20% de la longueur du bâtiment mais qui est sans systèmes de propulsion et sans capteurs peut représenter 20% du coût du bâtiment. Ca me parait disproportionné.

 

il y a 46 minutes, BPCs a dit :

C'est intéressant cette option haute à 850 km, car  @Rescator  avait plutôt évoqué des roquettes quadpackées de plutôt 300 km de portée... mais à insérer dans du A43, ce qui nous ramène à ton calcul plus bas dans ton post de 280 km.

Or tirer à 300 km d'un objectif peut signifier actuellement rentrer dans la zone de tir des batteries côtières de missiles antinavires. 

Donc les Rockets de 280 km de portée ne seront envisageables qu'une fois cette menace sérieusement diminuée pour permettre aux navires de s'approcher des côtes.

Oui je pense qu'avoir exactement la même roquette pour le terrestre et le maritime ça n'a pas de sens vu qu'on cherche des portées très différentes (100-300km pour le terrestre, plutôt plus de 400km pour le maritime). Par contre développer une gamme ou la seule chose qui change c'est la longueur du booster, ça permet de payer les coûts fixes (infrastructure de production, et conception) qu'une seule fois et industriellement on doit s'y retrouver. On peut même creuser plus loin sur la modularité, avec une famille de roquettes où en plus de pouvoir choisir le booster, on peut choisir la charge militaire et l'autodirecteur. Ca permet d'avoir quelques munitions un peu plus chères avec un autodirecteur pour taper les cibles mobiles, avec éventuellement une charge plus légère vu que ce ne sont pas des cibles durcies, et donc un peu plus de portée. Et à l'autre bout du spectre il y a les roquettes guidées purement inertiel/GPS avec une grosse charge pour taper des points fixes.

Edited by hadriel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 19 heures, hadriel a dit :

C'est clair que des VLS sur les SNA ce serait frappé au coin du bon sens, et ça n'aurait pas couté bien cher si pris en compte dès la conception. Mais bon dans la marine on a parfois la vue courte.

La "vue courte" de la Marine est aussi due à la nécessité de remplir toute une série de missions courantes et donc de disposer de coques en nombre suffisant pour les remplir, en tenant compte de l'impondérable... type incendie du Perle voire une fortune de mer.

Il y a 19 heures, hadriel a dit :

Après si il s'agit de rajouter des navires dédiés, il n'y a pas peut-être pas besoin de toute la complexité d'un SNA, on demande juste au porteur de faire des ronds dans l'eau sans être suivi, pas besoin de faire des transits à haute vitesse

Dans ce registre, on pense aussi aux  UUV dont le modèle US le plus grand prévoit d'emporter des Missiles.

Le SMX-22 de DCNS prévoyait d'avoir 2 baby soums accrochés ses flans, qui pourraient être des UUV.

dcns-smx-22-image01.jpg

Une autre piste serait de développer un container lance-missile pour un lancement via le tube lance-torpille de tes rockets petits modèle dont le diamètre de 25 cm permettrait de les accoler au moins 2 par 2 dans un container du type du missilz IDAS

Missile+Container-launcher.jpg

A côté de SNA en nombre plus élevé (mais qu'on se rappelle que le nombre initial des Rubis était de 8, avant la fin de la guerre froide), la mise à contribution des frégates de premier rang va aussi permettre de soutenir l'entrée en premier des SNA.

Et inversement leur implication comme vecteurs de l'AVT permettant aussi de donner corps à l'autre besoin de la MN : avoir plus de coques vu les besoins actuels mal couverts par seulement 15 frégates.

Car le principal reproche fait à René Loire sur son Frappeur, c'était de n'être qu'une vulgaire batterie flottante.

Il y a 19 heures, hadriel a dit :

On peut même creuser plus loin sur la modularité, avec une famille de roquettes où en plus de pouvoir choisir le booster, on peut choisir la charge militaire et l'autodirecteur.

L'élément essentiel étant d'avoir un panel d'effecteurs variés souvent low-cost permettant de traiter un plus large panel de cible : l'autre reproche fait au Frappeur était de n'utiliser qu'un seul type de munitions d'un coût prohibitif.

On pourrait rajouter à ta suggestion d'avoir une version VLS ou TLT lançable des Remote Carrier de MBDA permettant d'en faire une munition elle-aussi quadpackable pour roder sur zone et dégommer les TEL

Edited by BPCs
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 30/08/2020 à 15:50, hadriel a dit :

Pour une roquette plein diamètre, on peut mettre 200kg de charge utile à 1600km

Je regardais les caractéristiques du missile HADES lui aussi de 1800 kg et de 7m sur 53cm environ :  il n'avait que 480 km de portée :  résultat de sa trajectoire "seulement" semi-ballistique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 8/30/2020 at 5:36 PM, BPCs said:

Le SMX-22 de DCNS prévoyait d'avoir 2 baby soums accrochés ses flans, qui pourraient être des UUV.

dcns-smx-22-image01.jpg

En effet, ça pourrait être intéressant d’avoir une paire de mini sous marins pour les opérations de blocus en temps de guerre (Medor, Mer de Chine etc). Ils pourraient servir pour la formation et de plastron en temps de paix.

Pour mémoire, voici les caractéristiques envisagées en 2004:

Dim: 36 x 5.3m

D: 480 tonnes

A: 6 torpilles ou 18 mines

V: 17 noeuds

M: Propulsion AIP, sans génération autonome

E: 10 hommes

DF: 1-2 jours d’autonomie sous l’eau, missions typiques de ~80 heures. Autonomie max de 25 jours.

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, HK a dit :

En effet, ça pourrait être intéressant d’avoir une paire de mini sous marins pour les opérations de blocus en temps de guerre (Medor, Mer de Chine etc). Ils pourraient servir pour la formation et de plastron en temps de paix.

Pour mémoire, voici les caractéristiques envisagées en 2004:

Dim: 36 x 5.3m

D: 480 tonnes

A: 6 torpilles ou 18 mines

V: 17 noeuds

M: Propulsion AIP, sans génération autonome

E: 10 hommes

DF: 1-2 jours d’autonomie sous l’eau, missions typiques de ~80 heures. Autonomie max de 25 jours.

 

Une idée comme ça: si tu veux vraiment un "frappeur" sous marin, c'est à dire bâtiment disposant d'une puissance de feu significative à coût maîtrisé (mais fragile en cas de ripostes et qui ne sert qu'à ça), il peut être envisagé de créer un baby soum "drone"  armée de 6 à 8 MdCN, sans arme d'autoprotection si ce n'est sa discrétion (mais sans doute avec un mode d'autodestruction).

Il se pose au fonds de l'eau en Méditerranée ou dans d'autres détroits sensibles où il peut rester pendant des mois, en attente d'instructions.

Pour plus de discrétions, il remonte juste de temps en temps pour recevoir des instructions, pourquoi pas comme ceci (concept AUSS de Thalès):

spacer.png

Tu n'as pas besoin qu'il soit gros : Juste de quoi placer un tube et des MdCN (les baby soum du projet SMX-22 sont déjà trop volumineux).

Tu as besoin d'une frappe massive sur un ou plusieurs objectifs, il frappe avec la puissance de feu de l'opération Hamilton.

Tu peux en faire intervenir 2 en même temps pour maximier la puissance de feu.

Une fois qu'il a frappé, soit il arrive à se dissimuler et retourne à sa base lentement, soit il est détruit. 

Dans cette hypothèse, tu es proches du concept du frappeur si tu arrives à le fabriquer pour un coût raisonable (moins de 100 millions d'euros?), ce qui te permet d'envisager sa perte.

 

On a pas mal de briques technologiques pour arriver à ce concept:

- un fabricant de soum de qualité

- les tubes et les missiles adaptés

- une propulsion AIP opérationelle

 

J'avoue que je ne sais pas où nous en sommes en matière d'IA de drone sous-marin. Il me semble quand même qu'il est plus facile d'évoluer un drone dans l'eau à 10 noeuds que de faire voler des Remote Carrier.

 

Soyons fou, quitte à continuer dans les bétises: tu fabrique un drone compatible de la taille d'un M51 (12 mètre de long, 2,3 m de diamètre et 54 tonnes) et tu peux le faire déposer par un SLNE sur une zone sensible. Du coup, il n'a qu'à revenir à sa base après uen certaine période et économise le trajet aller ( pas taper: de l'audace toujours de l'audace! :tongue:).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi l’idée du petit sous marin / UUV est  plutôt de bloquer une marine au port (ou du moins de couler les navires qui passent), de faire de la reconnaissance etc. En gros une mine mobile et intelligente.

Pour la mission frappeur, je suis de l’avis que la livraison par les airs est bien plus efficace. Nous tenons notre frappeur... c’est l’A400M.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Salverius a dit :

concept AUSS de Thalès

A Euronaval 2016, Thales et 19 PME françaises introduisent un concept unique : l'AUSS ('Autonomous Underwater & Surface System'), système de drone hybride à capacité de navigation sous-marine et au-dessus de la surface....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, HK a dit :

Pour moi l’idée du petit sous marin / UUV est  plutôt de bloquer une marine au port (ou du moins de couler les navires qui passent), de faire de la reconnaissance etc. En gros une mine mobile et intelligente.

Pour la mission frappeur, je suis de l’avis que la livraison par les airs est bien plus efficace. Nous tenons notre frappeur... c’est l’A400M.

 

L'emploi n'est pas le même.

L'A400 ne peut :

  • opérer seul
  • opérer loin d'une base
  • Ne pas risquer de pertes humaines

Le frappeur drone sous-marin à ces libertés. 

Néanmoins, on connaît le principal défaut du frappeur: son manque de versatilité.

Et puis, quand l'employer ? Contre qui ? :dry:

C'est quand même une arme de pute  "ninja": frapper vite et bien, sans être vu. Pas sûr que ce soit bien compatible avec notre régime démocratique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,531
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kmltt
    Newest Member
    kmltt
    Joined
  • Forum Statistics

    20,961
    Total Topics
    1,339,238
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries