Sign in to follow this  
Scarabé

La France coordonne une action de l’OTAN dans le détroit d’ Ormuz.

Recommended Posts

La France coordonne une action de l’OTAN dans le détroit d’ Ormuz.

Puisque l’actualité en ce moment est un peu tiède avec l’Iran. Je vous propose un nouveau scénario ou la France serait en première ligne. :oops: 

Mars 2013

Des fanatiques religieux musulmans ont mouillé en pleine nuit depuis plusieurs Cargos des mines dans le détroit Ormuz. Le gouvernement iranien nie toute responsabilité dans cette histoire en accusant des extrémistes sunnites Saoudiens d’avoir commis cet acte terroriste afin de provoquer un conflit dans la région.  :happy:

La France dans le cadre de ses missions OTAN est chargée de déminer le détroit d’Ormuz. (Nation cadre pour ce type d'intervention)

Pour accomplir cette mission elle doit déployer et commander une force de guerre des mines importante depuis la mer d’Oman.

Le groupe de chasseurs de mines est composé de : 

4 chasseurs de mines français

2 chasseurs Belge

2 Chasseurs Italien

2 chasseurs Suédois 

2 chasseurs Britannique 

1 chasseur Singapourien

1 chasseur Hollandais

2 Bâtiments base de plongeurs démineurs Français plus un autre Italien.

Le BSP Alizé.

Pour soutenir ses navires 3 PR les accompagne l’Amsterdam de la marine Hollandaise. Le PR Somme qui a été équipée en navire de soutien Guerre des Mines ainsi qu'un PR anglais.

Le poste de commandement internationale de cette force est embarqué sur le BPC Mistral. 

Il embarque également 8 Hélicoptères de soutien qui feront des navettes entre le BPC, les chasseurs, et les PR.

Un Groupement de fusiliers marins ainsi qu’un GPD seront en réserve sur le BPC.

L’Hôpital du bord assurera un soutient santé à l’ensemble de la flotte anti mines.

L’escorte rapprochée du BPC est assurée par un SNA Britannique et 2 Frégates Horizon; Une Française et une Italienne.

Comme le BPC devra rester au plus près des Chasseurs afin de cordonner leur action un Chasseur de mine français lui ouvrira la route .

La seule mission de cette force est bien sur de déminer le détroit et d’ouvrir la voie aux flottes de commerce mondiales.

Afin que cette force puis faire sont travaille en toute sécurité 1 Porte Avions US assure la couverture aérienne de la zone depuis la mer d’Arabie. Des Hélico de combat US sont également positionnée en Oman prés à intervenir si nécessaire sur toute menace asymétrique.

Le US Centercom lui recevra les demandes d’assistance du BPC afin de coordonner les actions de protections de l’ensemble de la flotte guerre des mines.

La concentration de tout ces moyen aura lieu à Djibouti Le 10 avril soit un Mois après le mouillage des premières mines. Le 15 Avril les Chasseurs de mines rentrent dans le détroit D’Ormuz. 

En un mois bien sur de nombreux pétroliers ont été endommagés. Une immense marrée noire recouvre le Golf Persique rendant le travaille encore plus dur. Le prix du brute lui bien sur a fortement augmenté.   

Dans le même temps à Toulon d’autres chasseurs de mines européens se concentrent afin de former avec un autre BPC une relève au premier groupe de guerre des mines. 

Maintenant à vous d’imaginez la suite combien de temps il faudra aux chasseurs de mines pour nettoyer Les DST du détroit D’Ormuz afin que le trafic reprenne normalement ? Comment pensez vous que les Chasseurs vont travailler? etc..

 

 

           

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que les doubles coques des pétroliers sont utiles contre les mines iraniennes ou est-ce que ces doubles coques ne changeront rien ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que les doubles coques des pétroliers sont utiles contre les mines iraniennes ou est-ce que ces doubles coques ne changeront rien ?

Je pense que oui, car les doubles coques ont souvent un vide de plus de 1m, question de maintenance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le probleme de tanker c'est l'incendie, pas tant la fuite ... un trou dans un tanker c'est juste une trou, y en a qui on continuer a voguer avec toute la prou arracher par une freak wave ... mais les grosse mine on tendance a déclencher des incendie en plus de faire des trou. On parle de mine de 1500kg pas de bombinette. Une fois l'incendie déclaré sur un tanker c'est la croix et la banniere pour le contenir meme avec de gros moyen.

Le petit souci c'est de savoir de quel type de mine dispose les iraniens.

Il y a plusieurs style de mine.

- les mine a contact, qui flotte plus ou moins entre deux eaux selon le systeme d'ancrage, ou qu'on laisse dériver. Elle pete quand un bateau la touche ou touche une de ses antennes, qui peuvent etre longue. Ca toute le monde en a, c'est pas cher, vraiment pas cher, ca marche pas mal si c'est bien mis en oeuvre. On peut par exemple les lié deux a deux par un cable ou un filet, quand le navire se prend dans le filet les deux mine se rapproche et viennent frapper immanquablement la coque a la fin, boum boum.

- les mine a influence, ou mine de fond. En général on les pose au fond pour les cacher, elle détecte le bruit, le magnétisme ou la surpression de la vague d'un navire et pete en dessous. Ca marche par petit fond selon la taille du pétard et la sensibilité, en gros 100m pour les gros pétard destiné au gros bateau, 30m pour les petit pétard destiné au petit bateau. Ici on est dans le plus compliqué, c'est discret, ca se détecte difficilement surtout sur fond sablonneux ou vaseux, et ca menance aussi bien les navire de surface que les sous marin qui taquinerait le fond pour se dissimuler. En général elle sont programmable pour tel type de bruit, tel type de surpression, tel type de magnétisme, telle durée, etc. Un navire de déminage peut passer 4 fois dessus sans rien y voir, la frégate qui passe apres elle pete.

- les "rising mine" ... en fait ce sont des torpille dormante, qu'on laisse au fond avec un dispositif du même type que les mine a influence. Lors de la mise a feu la torpille est libéré et utilise un autodirecteur pour filer vers sa cible. Il y a tout un tas de modèle, certaine toute bete qui remonte par le propre flottabilité vaguement piloté, et d'autre des vraies torpilles propulsées presque aussi performante que les torpille classique. Cette catégorie est une vrai plaie ... c'est presque aussi discret que la précédente mais bien plus smart, et avec un volume de létalité extrêmement large, et ce genre d'engin protege le poseur. En pratique le sous marin qui les pose ne se dévoile jamais, il lache sont bidule au passage discrètement surtout si c'est un sous marin électrique, et le machin fonctionne tranquillement plusieurs heure ou jour plus tard le poseur étant déjà tres tres loin. On peut même téléguider la pose des mine le conteneur pouvant etre motorisé pour poser des mine en zone ennemi sans s'exposer. Ce téléguidage de la pose est aussi valable pour les modele précédent de mine de fond, voir meme pour certaine mine a contact, ou semi-flottante a influence. Le petit souci c'est que ces rising mine sont plus cher bien plus cher que les modèle simple précédent, mais il permettent d'interdire durablement une zone sans avoir a y patrouiller régulièrement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A Al Dahfra je verrais bien le 15 avril

-15/20 Rafale Air

-3 C 135 FR

-1 C 160 Gabriel

-3 ATL 2 plus 1 Falcon 50 Surmar

Au cas où

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a plusieurs style de mine.

Merci pour ton résumé sur les mines. Je rajouterai juste que nos chasseurs de mines viennent de subir une modernisation à mi vie pour être capable de lutter contre tout type de mine.

http://www.netmarine.net/bat/cm/modernisation.htm

Nous avons aussi un programme à l'étude pour le remplacement de nos chasseurs et de nos BBPD par 5 gros navires porte drones anti mine. Ses navires pourraient être construit sur la base des future PR. 

Un seule navire par exemple pourrai emporter 4 gros drone qui eux même pourrait à leur tour larguer 4 mini drones qui détecteraient les mines et déposeraient des charges explosifs à cotée. Le tout bien sur seraient téléopére depuis le navire porteur.

Une seule chose est sur pour l'instant en 2030 nous n'auront plus de chasseurs de mines en service dans la marine nationale. Par contre la fonction plongeur démineur sera conserver. Chaque GPD embarquera sur les futures navires. Par contre le nombre de plongeur démineur sera réduit de 50%. Les drones prenant la suite des hommes.

       

     

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ton résumé sur les mines. Je rajouterai juste que nos chasseurs de mines viennent de subir une modernisation à mi vie pour être capable de lutter contre tout type de mine.

http://www.netmarine.net/bat/cm/modernisation.htm

Oui oui bien sur qu'on sait lutté contre tout type de mine ... sauf que c'est pas tout a fait le meme boulot. Pour nettoyer un champ de mine contact a orin, c'est rapide. Pour "nettoyer" tout un couloir de navigation des mine dérivantes ... c'est déjà plus compliqué et il faut repasser plusieurs fois pendant longtemps parfois. Pour faire le ménage dans des mines de fond c'est long, et si le client est malin ca peut etre long et délicat. Et si enfin le client dispose de mini sous marin pour poser ses mines derriere nos chasseur de mines, voire de mines rising ou torpedo élaborées ca peut devenir un travail digne des écurie d'augias.

On peut imaginer que malgré le fait que l'iran rejete le minage sur le voisin il ne nous facilite pas la tache pour autant, et trouve n'importe quel prétexte pour s'en prendre a nos CMT, a leur poisson ... aux plongeurs dans les RHIB etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, bah c'est le moment de le ressortir des tiroirs celui là ( je devrais ptet me proposer comme archiviste aux admins, j'aime bien fouiller dans les vieux dox...).

Je viens de lire en détail les moyens envisagés ci-dessus, je doute que la France ( et ses alliés) envoie toute cette armada dans l'immédiat ( déjà parce que le scénario prévoit des mouillages de mines effectifs, ce qui n'est pas encore le cas).

Mais admettons qu'on en arrive là, j'ai une question: ce serait pas un peu risqué d'envoyer un BPC ( enfin un PHA comme on dit maintenant) patrouiller pour une période longue dans des eaux aussi resserrées?

En cherchant un peu, y a ce précédent là:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Attaque_de_la_corvette_Hanit

J'imagine que si y a 13 ans, le Hezh pouvait faire ça, de nos jours, l'Iran lui même doit pouvoir faire un peu mieux... deux petites questions:

1) Quel est l'arsenal surface/mer de l'Iran?

2) Quels sont les moyens de protection anti-missiles ( voir anti-torpilles) d'un BPC protégé comme indiqué ci dessus par 2 frégates, un SNA et éventuellement des Rafale... quels sont ils et qu'est ce qu'ils valent surtout face aux armes dont dispose l'Iran?

 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Niafron a dit :

1) Quel est l'arsenal surface/mer de l'Iran? 

Toute la gamme chinoise C-700 et C-800 en gros ... plus du quasi balistique ... et des vieux truc russes qui marchent peut être encore.

Vu la longue façade maritime du pays ... et le fais que le gros de ces ennemi soit de ce coté ... on peut supposer qu'il s'y prépare soigneusement.

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, g4lly a dit :

Toute la gamme chinoise C-700 et C-800 en gros ... plus du quasi balistique ... et des vieux truc russes qui marchent peut être encore.

Vu la longue façade maritime du pays ... et le fais que le gros de ces ennemi soit de ce coté ... on peut supposer qu'il s'y prépare soigneusement.

Du coup j'ai cherché... et j'ai trouvé un truc qui m'a fait tomber de ma chaise sur wikipédia:

"The C-802 is the export version of the YJ-83;[4] It is powered by the French TRI 60-2 turbojet[1] and has a range of 65 nautical miles (120 km)"

"Aside from the known uses listed below, it is widely speculated that Iran illegally purchased many TRI-60 engines from Microturbo to assemble C-802 cruise missiles purchased from China."

C'est une blague? Et si c'en est pas une, quelqu'un sait comment nos foutus réacteurs ont pu se retrouver "illégalement" sur des des missiles iraniens qui seront ptet bientôt pointés sur NOS navires?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Niafron a dit :

C'est une blague? Et si c'en est pas une, quelqu'un sait comment nos foutus réacteurs ont pu se retrouver "illégalement" sur des des missiles iraniens qui seront ptet bientôt pointés sur NOS navires? 

On en vend un peu partout ...

https://web.archive.org/web/20110617102346/http://ncseonline.org/NLE/CRSreports/international/inter-73.cfm?&CFID=594#_1_15

Citation

U.S. intelligence reportedly believes that China already delivered perhaps 150 C-802 missiles to Iran, which has made additional C-802s, using suspected French TRI-60 engines manufactured and sold by Microturbo SA to China beginning in 1987 and perhaps also to Iran in 1998 (Washington Post, April 3, 1999). Responding to U.S. diplomatic protests, Paris said that the French firm sold generators, not missile engines. The DCI reported in July 1999 that "China also was an important supplier of [advanced conventional munitions] to Iran through the second half of 1998, but President Jiang Zemin pledged to cease supply of cruise missiles" [in January 1998]. The report did not say whether that pledge was holding. The Washington Times (August 19, 1999) cited intelligence reports that said China signed an $11 million agreement to improve Iran's FL-10 anti-ship cruise missiles. North Korea reportedly has helped Iran to improve the over-the-horizon accuracy of the C-802 cruise missiles, according to the London Times (January 11, 2000). The DCI's August 2000 report, on the second half of 1999, said that China (and others) helped Iran to develop its capability to produce conventional weapons, including PRC-designed anti-ship cruise missiles.

https://web.archive.org/web/20090110071943/http://www.ndu.edu/inss/books/books_2002/Globalization_and_Maritime_Power_Dec_02/27_ch26.htm#ch26_14a

Citation

Similar to many Western jet-powered antiship missiles, C–802 is powered by a Microturbo engine—export of which to China is banned. Reportedly, the Chinese managed to obtain a lot of 50 such engines, which powered the first 50 C–802s. Efforts to obtain more missile-suitable engines failed. Reports vary as to whether the Chinese tried a domestic engine (which was too heavy) or a less suitable version of the Microturbo engine. In either case, it would seem that further C–802 production was difficult at best. Exports have been limited. [BACK]

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'imagine, mais si c'était illégal... il se sont débrouillés comment?

Sans déconner, si un de ces engins est utilisé contre un de nos bateaux alors que la vente était interdite, c'est un petit peu grave quand même... enfin, désolé de faire le naïf du village, mais bon...

EDIT " Responding to U.S. diplomatic protests, Paris said that the French firm sold generators, not missile engines."

Mouais... donc, les autorités étaient au courant ( pour un domaine aussi sensible, je vois pas comment il aurait pu en être autrement). C'était qui le mindef à l'époque?

Edited by Niafron
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,513
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Verkus
    Newest Member
    Verkus
    Joined
  • Forum Statistics

    20,897
    Total Topics
    1,319,200
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries