Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'aprés Rafale (piloté)


xav
 Share

Recommended Posts

En faite des réservoirs conformes servent à apporter une amélioration sur un appareil ancien. Comme c'est le cas des F16 qui possèdent un design assez vieux.

 

Mais à partir du moment ou tu part d'une feuille blanche pour concevoir ton nouvel avion, il te suffit de faire des reversoirs plus gros. Pas la peine de rajouter des horreurs sur le dos de l'appareil.

Link to comment
Share on other sites

En 2040,50 les premiers rafales auront 40 ou 50 ans, je ne pense pas que les cellules des avions de chasse modernes puissent durer aussi longtemps, mais je me trompe peut-etre, et ses futurs adversaires  seront bien plus évolué, le 5ème génération est bien là et la 6éme est en réflexion, alors dans 10 ans ce sera quoi ?

 

quand je fais une recherche rapide sur la conception, il aura fallu près de 20 ans entre l'idée d'en concevoir le Rafale et son acceptation au service.

 

Alors pour son successeur, ce devrai être autant, voir plus. On est 2015, plus 20-25 ans, on arrive a 2040, le M01 aura 40 ans.....

Link to comment
Share on other sites

Oui derrière les études du FCAS et d'autres réflexions, c'est de définir de quoi sera fait le futur:

  • Drone plus Rafale FX
  • Avions en deux versions : Drone et avion piloté
  • Drone à 100%

C'est aussi voir ou on va pouvoir placer le Curseur: De quoi sera capable un drone d'ici 15 à 20 ans et de quoi il ne sera pas capable. Quel sera le rôle des avions pilotés dans ce cadre (simple gestionnaire de drone ou avion de combat à part entière)

Link to comment
Share on other sites

Je pense que le drone aura un jour une intelligence proche de l'insecte, capable d'analyser son environnement et de s'adapter au contexte, selon ses directives. si c'est un drone furtif bombardier pour commencer, il faudra qu'il reste sous protection lors de l'approche final de son objectif, les autres en face n'étant pas idiot, ils vont s'attendre à de la visite compte tenu de la valeur de la cible, il faut donc neutraliser la menace (AA/SA) ou faire diversion,voir annuler la mission à la dernière minute.

 

le F22 assurera la protection du F35 lors du strike, le rafale assurera la protection du drone ainsi que les directives sur l'action du strike.

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

Pour les réservoirs dorsaux, ils n'ont pas la possibilité d'intégrer à matériaux flexible voir élastique à mémoire de forme, plutot que les rendre fixe ou amovible? une fois que les réservoirs sont vide, il retrouverait sa ligne naturelle

Edited by zx
Link to comment
Share on other sites

ca me parait tres complexe le drone pilote depuis un chasseur. qui de l'escorte d'un furtif par un non furtif? le rafale ne risque t'il pas d'atirer l'attention sur le drone?

Si il reste derriere, a quoi bon un appareil de combat? pourquoi ne pas diriger le drone depuis un ravitailleur ou un awacs? le couple f-22 f-35 se comprend car les deux sont furtifs...

Je vois plutot un rafale amelioré, ou un successeur piloté, + un drone de combat pilote par satellite qu'on utiliserai de la meme facon que les missiles de croisiere aujourd'hui, pour les objectifs bien defendus...

Edited by Ben
Link to comment
Share on other sites

S'il y a des Rafales en 2050 dans l'AA, ils auront été produit en 2025.

et pourquoi pas aux delà de 2025 on peut aussi bien imaginé que la chaîne de production continu pour remplacer les plus vieux rafale  .

Link to comment
Share on other sites

En faite des réservoirs conformes servent à apporter une amélioration sur un appareil ancien. Comme c'est le cas des F16 qui possèdent un design assez vieux.

Mais à partir du moment ou tu part d'une feuille blanche pour concevoir ton nouvel avion, il te suffit de faire des reversoirs plus gros. Pas la peine de rajouter des horreurs sur le dos de l'appareil.

Les CFT peuvent aussi servir à améliorer la polivalence de l'avion. Pour le rafale, on a un chasseur avec 4 tonnes de carburant en interne (suffisant si on le compare aux gripen mig29 ou mirage), mais en configuration Bombardier (ou long rayon d'action), il pourrait avoir 6 tonnes en interne.

Cela permet d'avoir quasiment 2 avions différents.

Concernant l'après rafale, on parlera probablement d'un avion optionnellement piloté. Donc la version biplace me paraît absurde. Si on veut faire une mission particulièrement sensibles ou complexe, on rajoute déjà un pilote qui n'est pas très utile alors rajouter un second pilote ça me paraît vraiment riche. Ou alors on prévoit de s'en servir comme avion de liaison...

Je verrai aussi un avion assez petit presque mono mission. Avec l'avion drone, on va avoir moins besoin d'une charge utile importante vu que les bombes pourront être emporté par les drones d'escortes. Les chasseurs/drones pouvant finir par être utilisé comme de simples missiles de croisière on risque d'apprécier un avion économique donc relativement petit.

Le chasseur dont on remplace le pilote et son siège éjectable par 150 à 200 kg d'explosifs pourrais faire un parfait missile de croisière. On pourrait assez facilement demander à l'après Rafale de remplacer aussi les SCALP ou les ASMP (quoique pour l'ASMP, on pourrait plutôt faire le contraire pour avoir une petite flotte de chasseurs hypersonique voir spatiaux)

Link to comment
Share on other sites

si on fait de la prospective à moyen terme, je me demande ce que l'arrivée à moyen/long terme des arme à énergie dirigée va pouvoir changer dans le domaine des avions de combat ?

Eternel problème du glaive et du bouclier. L'évolution dans un camp implique une évolution dans l'autre camp pour y répondre.

La prospective doit prendre en compte cet aspect en considérant des évolutions quasi-parallèles de part et d'autre.

Ainsi, l'énergie dirigée appliquée contre les systèmes actuels peut donner des résultats, mais c'est moins évident contre des systèmes durcis, protégés, ou même insensibles. Par ailleurs, la "dangerosité" et l'importance (taille, mais aussi au plan tactique) de la source d'énergie dirigée en fait une cible de premier choix très motivante capable de susciter bien des innovations. Dans ces conditions il n'est pas acquit que sa durée de vie dépasse celle d'un AWACS (par exemple).

Link to comment
Share on other sites

Personnellement je ne crois pas en un "Après Rafale" piloté mais bien

à une évolution du Rafale comme ce fut le cas avec le F-16 avec ses :

 

Blocks 15, 20, 30, 32, 40, 42, 50, 52, 60 et le futur V.

 

On aura donc éventuellement des Rafale F4, F5, F6 etc.... et ce sur une

très longue période.

:cool:

SharkOwl

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

En 2040,50 les premiers rafales auront 40 ou 50 ans, je ne pense pas que les cellules des avions de chasse modernes puissent durer aussi longtemps, mais je me trompe peut-etre, et ses futurs adversaires  seront bien plus évolué, le 5ème génération est bien là et la 6éme est en réflexion, alors dans 10 ans ce sera quoi ?

 

quand je fais une recherche rapide sur la conception, il aura fallu près de 20 ans entre l'idée d'en concevoir le Rafale et son acceptation au service.

 

Alors pour son successeur, ce devrai être autant, voir plus. On est 2015, plus 20-25 ans, on arrive a 2040, le M01 aura 40 ans.....

 

 

Oui mais en 2040-2050 les derniers Rafale produits auront moins de 20-25 ans.

Le fait est que le Rafale va cohabiter avec son successeur un long moment. Je rajouterais même que, sauf évolution technologique drastique, les avions produits aujourd'hui auront une durée de vie bien supérieure à celle des avions produits hier, eux-même ayant une durée de vie supérieure à leurs prédécesseurs. 

 

On verra bien, mais je ne serais pas surpris que soit on prolonge la production du Rafale dans une sorte de version Mark II au-delà de 2020-2025, soit qu'on fasse un MLU des Rafale leur permettant de tenir bien plus longtemps qu'initiallement prévu (sachant que de base les cellules sont prévues pour une durée de vie assez conséquente).

 

Je n'ai pas les chiffres en tête, mais il me semble que les 2000-5 sont à la base des cellules de RDI et qu'à leur retrait de service ils auront bien 30-35 ans, voire beaucoup plus si on prolonge leur durée de vie cellule de 7000 à 9000h.

 

Enfin bon, on verra bien.

Link to comment
Share on other sites

Eternel problème du glaive et du bouclier. L'évolution dans un camp implique une évolution dans l'autre camp pour y répondre.

La prospective doit prendre en compte cet aspect en considérant des évolutions quasi-parallèles de part et d'autre.

Ainsi, l'énergie dirigée appliquée contre les systèmes actuels peut donner des résultats, mais c'est moins évident contre des systèmes durcis, protégés, ou même insensibles. Par ailleurs, la "dangerosité" et l'importance (taille, mais aussi au plan tactique) de la source d'énergie dirigée en fait une cible de premier choix très motivante capable de susciter bien des innovations. Dans ces conditions il n'est pas acquit que sa durée de vie dépasse celle d'un AWACS (par exemple).

 

 Effectivement, je voyais bien l’avènement des AED comme un changement de paradigme dans la traditionnelle lutte obus/cuirrasse, mais plutôt à l'avantage de la cuirasse en fait.

Telle que je comprend ce qui se prépare, ces armes seront très performantes à courte portée, y compris contre des cibles très manoeuvrante type chasseur/missile, mais perdent beaucoup en efficacité quand la distance augmente.

 

Du coup, je les vois plus comme un élément de survivabilité que réellement un outil pour aller faire du strike.

Si on a un gros vecteur, capable de voler très haut (hors de porté des AED adverse au sol, ou de la DCA canon), et de dégommer tout missile, ou tout chasseur s'approchant suffisamment près pour une passe canon, la question deviens, comment éliminer ce genre de cible ?

Est ce qu'il sera possible de saturer ce genre de défense, ou de créer des missile suffisamment furtif/rapide/manoeuvrant pour passer ?

 

Si ce n'est pas le cas, la seule solution pourrait consister à envoyer un appareil avec des armes du même type, mais plus puissante pour être capable de shooter l'adversaire de plus loin que lui. On pourrait alors assister à une espèce de course à la taille/puissance, un peu comme les cuirrasser du début de XXeme siecle, qui étaient de plus en plus imposant, avec des canons de plus en plus gros, avec des portée de plus en plus grande... jusqu'à que le changement de paradigme suivant (sous marin, porte avions, etc...) les rendent obsolète.

Link to comment
Share on other sites

​Euh au fait ce sont biens des réservoirs détachables ?

Je sais bien que le wiki n'est pas toujours complètement fiable mais des fois taper un petit "reservoir CFT" sur Google amène rapidement à :

"Leur inconvénient est d’être solidaire de l’aéronef et de ne pas pouvoir être largués en vol lorsque le carburant est consommé, leur dépose ne pouvant s’effectuer qu’au sol. Autre inconvénient, même vides, leur masse pénalise les performances de l’avion."

Ce qui n'est pas très étonnant au vu de leur forme. Sur les F16 notamment israéliens, je verrais bien les CFT risquer de percuter la dérive si d'aventure ils devaient être largables ;-)

Donc détachables oui, mais au sol avec une clef de douze. Pas en vol en appuyant sur un bouton

1419020434.jpg

Edited by Teenytoon
Link to comment
Share on other sites

Si on a un gros vecteur, capable de voler très haut (hors de porté des AED adverse au sol, ou de la DCA canon), et de dégommer tout missile, ou tout chasseur s'approchant suffisamment près pour une passe canon, la question deviens, comment éliminer ce genre de cible ?

L'idée qui me vient comme ça : une roquette inerte (un bout de ferraille auto-propulsé).

Ainsi le vecteur pourrait s'approcher suffisamment pour tirer sans être exposé, la roquette étant quasiment insensible (ni électronique à faire griller, ni charge militaire à faire détoner). On peut ensuite affiner en intercalant un missile à sous-munition auto-propulsée.

Link to comment
Share on other sites

L'idée qui me vient comme ça : une roquette inerte (un bout de ferraille auto-propulsé).

Ainsi le vecteur pourrait s'approcher suffisamment pour tirer sans être exposé, la roquette étant quasiment insensible (ni électronique à faire griller, ni charge militaire à faire détoner). On peut ensuite affiner en intercalant un missile à sous-munition auto-propulsée.

On peut même imaginer des obus inerte tiré par des railgun. Il faut juste un système de guidage déporté, avec teleguidage laser pour ne pouvoir être brouillé par la cible. Pour contrer ça il faudrait des brouilleur largement déporté qui attaque l'obus dans le dos.

Link to comment
Share on other sites

N'oubliez pas le Rafale NG qui doit intervenir vers 2030, j'ignore en revanche si il s'agira juste d'une "mise à niveau" ou d'une nouvelle production

 

Avec un peu de chance (= si la croissance économique remonte à ne serait-ce que 2% par an d'ici là) ce sera une nouvelle prod, sachant que Dassault aura pu maintenir sa chaîne d'ici là grâce à l'export. Pour ce Rafale-NG je verrais bien >

 

- Double dérives inclinées (oui je sais : j'ai bien compris que la dérive verticale actuelle en matériaux composites n'est pas un réflecteur radar, mais bon niveau marketing/image ça lui donnera un look plus moderne, par rapport à la concurrence américaine, russe, chinoise, japonaise, coréenne, ...)

- Entrées d'air légèrement agrandies pour alimenter des moteurs M88-3 Eco de 90KN de poussée, sans hausse de conso et avec la même durée de vie que les M88-2E4 "Pack Eco" livrés aujourd'hui (progrès accomplis en motorisation et matériaux obligent, si les ingénieurs de Safran sont bons, ils doivent arriver à augmenter la puissance sans aucun sacrifice d'ici 2030...)

 

- Radar RBE-3 (AESA bien sûr) 

 

- Spectra et DDM encore améliorés

 

- Réservoirs conformes de 1800-2000L chacuns

 

- OSF-NG, ou système d'aveuglement Laser en pointe avant (?)

Edited by Bruno
Link to comment
Share on other sites

je peux ajouter :

- un pod pack "The Brain" qui ajoute de la capacité de calcul au super calculateur qui seront embarqué sur le rafale 2030 (ELNIT, Brouillage, serveur, fusion de données inter-patrouilles en plus du intra)

- la peau intelligente à base de capteur aesa GaN

- des roquette multi Laser et un pod de désignation pouvant émettre plusieurs Laser en même temps  (et une colonne de pickup, une!)

- des conduite de tir automatisée pour les passe canon en CAS et pourquoi pas en combat aérien

avec pourquoi pas une petite aide sur le guidage

https://www.youtube.com/watch?v=vX8Z2MDYX3g&ab_channel=DARPAtv

- un laser embarqué qui éblouis le capteur ir des missiles se dirigeant vers l'avion 

- des antennes bande L dans les bords d'attaque et la dérive

- une pulse EM a énergie dirigée (arrivée des ultra condensateur) pour une défense de proximité contre les missiles EM 

- un revêtement dissipateur de chaleur pour retarder les laser-dca de 2030 

- un pod reco NG qui devient multispectral

- transmission Laser Intra-patrouilles

- allongement du fuselage 

- la liste de Bruno

- ... 

Un petit mind map avec les trucs entendus à droite à gauche.

uc?id=0B8-CdoOluBoecEU1UTh5UEpvU2s

Pour ceux que ça intéresse, on peut l'augmenter avec Freemind

le ficher est ici

et en fait c'est plus un rafale... 

 

bon maintenant, trouver le père Noël  =D

Edited by fox49
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...