Sign in to follow this  
Akhilleus

Scénario XI : piège à ours

Recommended Posts

Bon on s'ennuie un peu là niveau reflexion des neurones.

Alors voilà un nouveau scénario

Hongrie, fin 1944. Vous êtes l'Hauptsturmführer Joachim Dreiss appartenant au 9e SS Panzezrgrenadier regiment Germania, 5e SS PzD Wiking. Vous commandez une compagnie de fiers soldats germaniques.

Enfin, disons plutot que vous commandiez une compagnie de l'élite des soldats allemands. Parceque là vos effectifs ont fondus comme neige au soleil sous les couts de boutoirs des hordes de sous hommes orientaux. Vous vous êtes battus comme des lions, comme des aigles, comme des loups mais vos soldats ne sont plus si fiers, votre equipement n'est plus si neuf, votre organisation de ravitaillement n'est plus aussi précise. Pour résumer vous êtes maintenant le capitaine d'un résidu de compagnie d'un régiment appartenant à d'une division d'élite qui c'est faite étriller et qui maintenant retraite dans la boue et sous les fusées de Staline tout en menant des combats d'arrière garde.

Et pourtant il va encore falloir vous donner corps et ame pour votre Reich et votre Fuhrer.

En effet les renseignements ont reperé qu'un groupe de combat rouge avait établi une base de feu dans un village hongrois et qu'il y était en train de déployer des obusiers de 152. Ces pièces peuvent menacer un axe  stratégique de raccourcissement de front (manière polie de dire retraite) pour certains éléments disparates (mélange de whermacht, luftwaffe et SS ukrainiens) en train de retraiter après avoir mangé le choc de 2 divisions blindées gardes.

Il est donc de votre devoir de gagner du temps à vos camarades et de détruire ou neutraliser cette base de feu même avec votre effectif réduit

Voici votre ordre de bataille : Vous disposez d'environ une 50aines d'hommes pour agir dont 2 Lt et 9 sergents et cap-chefs

Ils sont tous équipés de MP40, de grenades à main à manche (à raison de 2 à 3 grenades / homme). Vous disposez également de quelques Stg44 (une demi douzaine), de 2 FG42, de 2 MG 42, d'un panzerschreck avec 3 roquettes, de 3 panzer fausts, d'une demi douzaine de panzerhandminen et d'un lance flamme.

Vos alliés hongrois vous ont fournis un plan détaillé de situation de la position de l'Ours. L'adversaire est en court d'installation les positions defensives n'ont pas encore d'avoir été établies correctement et l'endroit parait assez moyennement defendu selon les critères d'engagement actuels. De plus un brouillard froid est en train de se lever en cette fin d'après midi hivernale. Vous avez environ entre 20 et 45 minutes pour vous préparez et partir au combat. A vous de jouer messieurs, votre fuhrer vous regarde.

Donc ici le but c'est de me monter un plan cohérent de l'avant opération (ce que vous faites pour améliorer vos proba de réussites) de l'opération elle même et de la retraite.

Le tout basé sur ce que je vous ai donné au dessus et la carte de situation ci dessous :

Bon je vais bouffer et je vous complète la carte après  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voici la carte

Image IPB

Comme vous pouvez le voir, le bourg est coupé en 2 par des champs ou les tracteurs d'artillerie (pas des automoteurs comme figuré par les silhouettes) sont en train de s'installer avec leurs pièces de 152 mm et les sections de protection rapprochées constituées de fantassins,  2 nids mitrailleuses Maxim (1 à chaque extremité Nord et Sud de la première ligne de canon située à l'Ouest) et 2 pièces antichars de 45 mm à peu pret sur la même position.

La portion du bourg au Nord est entourée par un peloton de SU76 et leur équipage ainsi que par des fantassins en nombre non  evalué en train de liberer de la nourriture et de la boisson dans cette partie du village

La portion du bourg au Sud est encadrée par un peloton de T 70, leur equipage et un nombre indéterminé de fantassins ayant la même activité qu'au Nord;

Cependant tous fantassins cumulés il ne doit pas y avoir plus d'une compagnie d'infanterie soviétiques sur place, peut etre moins car ce groupe de combat a avancé vite, trop vite pour une partie de ses soutiens

A noter cependant qu'il traine dans les parties Nord et Sud probablement un char lourd de commandement (Type T34/76 ou 85 voir KV-1S)

Bon courage, l'Hauptsturmführer

Share this post


Link to post
Share on other sites

Passer par le Sud et la ville est un peu chaud. Trop de maisons où l'on pourrait trouver des soviets ou des civils un peu trop effrayés par les communistes pour ne pas cafter par peur des représailles soviets en cas d'attaque réussie/ratée. De plus cette infanterie est peut-être en train de fourrager. Approcher de face en dépit du brouillard est franchement dangereux. En revanche en raison du brouillard froid et de la disposition des blindés et étant donné que l'infanterie est très avancée, cette dernière doit fourrager en ville.

Nous avons les canon à l'ouest qui sont avancés, les deux les plus au Nord sont entre deux lignes de végétation. Celle la plus à l'ouest n'est pas suffisamment couverte pour jouer avec aussi le préférable ne serait-il pas bon de pratiquer une insertion en franchissant la route au Nord, et rejoindre la végétation longeant l'artillerie pour gagner son arrière ?

Le brouillard répercute ou étouffe le bruit ici ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Approcher par le Nord est à mon avis plus discret mais arriver par l'Ouest, même si c'est dangereux, permettrait de tomber sur trois batteries en même temps et faciliterait une action musclée. Il y a donc deux méthodes. Approche discrète dans les deux cas. Le premier consisterait à enfiler les trois premières batteries Ouest en partant du Nord au couteau ou à tout le moins en silence (pelle de tranchée) afin de pouvoir traiter la seconde batterie (parce que quand les tanks vont se réveiller, attirail antichar ou pas ça va pas tenir). Il serait possible de retourner le canon anti-char léger placé au Nord pour se défendre des tanks ennemis et engager les batteries.

La seconde approche consisterait à longer la ligne de végétation d'ouest en est débutant à la route entre le + et le curseur de zoom pour débouler sur les trois batteries éventuellement à traiter à la grenade/lance flammes (même si bof vu le nombre de munitions) et avancer vers les quatre à l'est en laissant une partie du groupe avec du matos antichar et MG 42  pour garantir la retraite. On contournerait ainsi les canons anti-char et les Maxim en ignorant délibérément la batterie la plus au nord. Le Fürher accepterait qu'on se contente d'affaiblir durablement la position ou doit-il tuer tout le monde avec un cure dents ?

Les munitions pour les canons peuvent être considérées comme au centre du dispositif d'artillerie à proximité immédiate des pièces mais centralisé pour pouvoir surveiller avec moins de monde (tout le monde passe on est à cheval entre deux positions) ou plus loin derrière ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les munitions pour les canons peuvent être considérées comme au centre du dispositif d'artillerie à proximité immédiate des pièces mais centralisé pour pouvoir surveiller avec moins de monde (tout le monde passe on est à cheval entre deux positions) ou plus loin derrière ?

A priori c'est une position de feu en cours d'installation. Si ca se trouve les muns sont encore sur des tracteurs en bordel au milieu de tout le fatras. Sinon la doctrine c'est camion de mun a proximité de chaque pièce et non centralisé en tas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

avec le brouillard ,je m'infiltre par l'ouest direction l'EST ,en passant dans la rangé d'arbres se trouvant au nord du découvert bordant le village .

je dispose mes MG 42 de manière à prendre à parti les maxim au nord et au sud (on peu aussi allumé les servants de pièce ) .

le panzerschreck avec 3 roquettes et les 3 panzer fausts restent au niveau de la rangé d'arbres bordant le nord du découvert afin de pouvoir allumé les chars positionné au sud du découvert près du village . je fais posé les mines dans le découvert (en face de l'équipe anti-char ) .

le reste de la compagnie se glisse en suivant la rangée d'arbres qui se trouve entre les 4 pièces d'artillerie .une partie de la compagnie prendra en compte les deux pièces au nord ,et l'autre partie les deux pièces au sud .je dispatche les 6 stg 44 entre ses deux groupes commandé par chacun par un lieutenant (pour la porté de tir ) .

une fois en place ,j'envoie le lance-flamme et une dizaine de grenadiers emmené par un rotten furher  remonté la  rangé d'arbres remontant au nord et passant dans le dos des artilleurs .

au top ,ouverture du feu sur les servants de pièces .

le lance-flamme attaque les pièces (pour mettre le feu au charge propulsive ) .

on en profite pour faire avancer l'équipe MG et anti-char dans la rangée d'arbres ou est positionné le gros de la compagnie direction l'Est et se positionné dans les bosquet au nord de la deuxième position à attaqué (nord est du village ) .

le groupe lance-flamme redescend et rejoint les équipes MG et anti char .

le reste de la compagnie rejoint .

en gros je fais un tube avant ,axe ouest direction est en passant au milieu de la position d'artillerie séparé par une rangé d'arbres la plus au nord ,je tue un maximum de servant de pièce ,détruit quelque pièces et m'enfonce vers l'Est en direction de la forêt .

j'avance en attaquant la deuxième position d'artillerie la plus au sud ,(je ne détruits pas les pièces ) mais neutralise des servants de pièces ,puis m'enfonce dans la forêt plus à l'Est .

on attend la nuit dans la forêt ,puis on redescend au sud ,pour repassé à l'ouest .

je n'ai pas détruit toute les pièces ,mais en neutralisant un paquet de servants ,je réduit les capacités artillerie .

bon s'est bordélique mon plan au niveau explication ,mais bon  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu t'insères par le végétal de ma seconde solution ou c'est la rangée au dessus ?

Si je comprend bien tu déboules avec lance flammes et tout le bazar sur les trois pièces "ouest", les deux du dessus étant traitées au lance flammes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'vais attendre d'autres propositions pour donner le final du scénario (à peu pret dans une semaine); D'ici la vous pouvez tacher de me trouver d'autres solutions. Et pensez un peu out of the box parceque sinon vous risquer de finir comme essuie tout pour patin de char  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfffft, z'êtes tous des branleurs ;).

Etape 1: je m'infiltre vers l'est jusqu'à la route (en supposant qu'il y a un peu de couvert genre un petit fossé le long de la route) et observe les hordes asiatiques l'ennemi

Etape 2: reconnaissant le risque de l'opération et le coût potentiel en précieux übermensch soldats d'élite, j'appelle pour une frappe aérienne

Etape 3: voyant le bombardement aérien aussi massif qu'inefficace et les pertes en avions, j'appelle le tonton au ministère pour lui dire que l'aviation a foiré sa mission une fois de plus, soulignant la nécessité de présenter le rapport de cette façon

Etape 4: je rejoins les aviateurs surivants au mess pour leur casser la gueule avec mes troufions, histoire de dire qu'on se casse le cul pour eux (devant témoins) et qu'ils foirent tout, et qu'ils aient une vraie excuse pour mettre des Raybans en sortant du bar pour ramper vers leurs voitures de sport

Etape 5: on finit la tournée

Voilà, c'était outside the box, non? Ah merde, on n'est pas dans les forces US :-[....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu t'insères par le végétal de ma seconde solution ou c'est la rangée au dessus ?

Si je comprend bien tu déboules avec lance flammes et tout le bazar sur les trois pièces "ouest", les deux du dessus étant traitées au lance flammes ?

la rangé près du curseur + et - .

oui ,les deux pièces les plus au nord sont passé au lance-flamme .

mais le but s'est de se glissé dans les zones boisés vers l'est après avoir "neutralisé" les pièces les plus au nord ainsi que les deux pièces juste en dessous  ,puis en faisant avancé par bond les équipes MG et anti-char direction l'Est par les bosquets (toujours dans l'axe partant du curseur+- ).

en gros une colonne qui va allumé en déroulant .on neutralise pas tous les canons mais on flingue un paquet de servants .

et après ,on planque dans la forêt le plus à l'Est tel les loups qui attendent la nuit pour se replié vers le sud puis vers l'ouest .

vu que s'est mission sacrifice ,ben on se disperse et par petit groupe (enfin se qui en restera )retour à l'ouest .

sinon deuxième plan et passé par le nord ,le lance-flamme qui neutralise la Maxim au nord (à la rigueur ,si il y a du cadavre de soviet dans le coins ,j'équipe quelques gus en uniforme russe ,et on peu neutralisé "discrètement" la maxim nord ) ,la compagnie sur une ligne ,avec les anti-chars et MG des deux côtés ,FG 42 au milieu ,et on redescend vers le sud (on aura les rangés d'arbres comme main courant à droite et à gauche ) .

on arrive sur la ligne d'arbres bordant le sud de la première position ,on neutralise les deux autres canons et on pique vers l'ouest au niveau de l'axe ou il y a le curseur+- sans s'occupé de la position la plus à l'est .

s'est quand même pas simple ,hormis faire un gros détour par le nord ,contourné les chars au nord ,puis arrivé en ligne dans le dos des artilleurs ,et reprendre la direction de l'ouest .on garde le principe des antichars sur les extrémités avec les MG et les FG au centre .

mais va y avoir de la casse  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

hormis faire un gros détour par le nord

Pourquoi choisir spécialement le Nord

En plus c'est la zone ou les blindés ont le plus de puissance de feu (on a 4 SU76 et un T34 contre 4 T70 et un T34 en bas)

Etape 5: on finit la tournée

Sinon j'aime bien cette partie là. Mais bon, vu les feldgendarmes qui trainent dans les tavernes bavaroises (ou plutot hongroises ici) faut mieux tenter sa chance face aux russes ...............

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est délicieusement casse tête. On a quasi la bite et le couteau contre un gros machin puissant, mais à priori bordélique.

Bon, vu que l'infiltration frontale et la "chevauchée" ont été tenté je vais tenter un truc très risqué que j'appellerai "la pince" qui a un énorme défaut : le temps d'infiltration, la nécessité de butter discrètement et par surprise les premiers popovs. Je pars du principe qu'attaquer les chars en haut et en bas c'est du suicide pur et simple et qu'il faut donc frapper fort, vite, semer la confusion et se tailler en profitant du bordel.

Mon plan est complexe au niveau de la coordination et de l'enchainement mais après tout on est une unité d'élite rodé ?  :-[

Je forme deux groupes :

-un groupe "Ouest" qui embarque les MG et les stg44, environ une vingtaine d'hommes, les moins mobiles, les blessés, les estropiés, les jeunes. Sous le commandement de mon lieutenant le plus expérimenté. Ils ont le panzerschreck.

Un des membres du groupe "Ouest" garde des grenades en rab.

-un groupe "Est" environ 30 types donc, mes meilleures bidasses avec la bite, le couteau, des grenades, des pelles de tranchées et leur MP40 pour la fin. Ils emportent les panzerfaust pour faire du tir d'opportunité sur des blindés. Je prend le lieutenant le plus jeune pour me seconder.

Etape 1 : déploiement

- Le groupe "Ouest" s'infiltre à la faveur du brouillard de manière à atteindre le bois tout au nord ouest et à pouvoir rapidement attaquer la Maxim du nord. Si les russes sont en train de "libérer" le bled il doit pas y avoir masse de sentinelle déployée en dehors de celles dans le trou de la Maxim qui doivent être occupés à creuser d'ailleurs. Pendant ce positionnement le groupe "Ouest" pose des mines au nord du bois et sur la route ouest (au plus près possible du village mais sans trop s'approcher)

- Le groupe "Est" doit faire tout le tour par le nord (plus boisé) du bourg. C'est long. ça risque donc de nous rapprocher de la nuit ce qui a un avantage pour la retraite, on aura peut être le couvert du noir qui plus est dans le brouillard. Il se place dans le bois à coté de la batterie la plus à l'est.

Je prends un groupe (groupe 1) de 15 types avec moi et m'infiltre vers le Sud Ouest en restant à bonne distance des batteries. Puis m'approche de la 4e en partant de la droite en longeant le couvert à distance du village. Je m'arrête là et j'attends le "top" environ 1/2 avant l'heure estimée de la nuit pour laisser un max de temps aux popovs de s'ennivrer/bouffer/violer.  le groupe resté au nord est (groupe 2) avec le lieutenant attend le "top".

Etape 2 : top

- Le groupe "Est" se jette à l'assaut. Les groupes 1 et 2 nettoient les batterie aux extrémités puis convergent vers le centre et nettoie les deux batteries restantes.

Le taux de perte attendu est au moins de 30 % pour peu que les russkofs soient pas des manches. Si possible je fais mettre la hausse à zéro sur une des pièces et je balance un pruneau sur le nid de la Maxim au sud, fort improbable que j'ai le temps de le faire.

Etape 3 : la pince

- Le groupe "Ouest" prend la Maxim au nord dans le dos et peut lacher un maximum de pruneau sur le champ où sont les canons et les tracteurs. Normalement avec les deux MG, la Maxim, en base de feu dans le bois ya moyen de faire du vilain.

- Le groupe "Est" dès qu'il a fini de nettoyer les batteries fait tout péter avec les munitions sur place en utilisant ses grenades. Puis fonce à travers le bois pour écharper les servants des batteries ouest qui auraient eu la mauvaise idée de fuir vers ce couvert opportun.

On en profite pour se regrouper un peu et souffler une minute.

Etape 4 : Blitz à l'ouest

Normalement les russes au nord et au sud doivent commencer à se bouger, il est donc impératif de se tirer de ce guépier parce que je vois mal comment affronter les chars.

- à "Ouest" les mitrailleuses continuent d'arroser les batteries à découvert, le Pzschreck surveille le nord du bois, c'est le plus probable point d'arrivé des chars, un des équipages de MG vient le soutenir au cas où il y aurait de l'infanterie. Il faut faire baisser la tête aux survivants des batteries, et surtout au trou de la Maxim sud si il est toujours là.

- à "Est", le groupe 1 à gauche, le groupe 2 à droite, se replient au galop pour rejoindre "Ouest" et décrocher par le nord ouest. A priori les deux batteries nord seront certainement sans servants. Le groupe 1 (le mien) s'arrête pour faire sauter les canons avec des grenades. Si plus de grenades j'appelle le groupe "ouest" qui m'envoie la réserve prévue.

 

A priori les chars russes du sud déboulent sur la route ouest où le char de tête s'encastre sur une mine. ça devrait obligé les autres à réfléchir avant d'avancer, donc gagner un peu de temps. Vu le volume de feu sur l'espace découvert les fantassins ne pourront pas passer par là et devront faire le tour par la route (dangereux, donc lentement) ou par les bois (où ils trouveront leurs potes artilleurs en piteux état donc pareil ça devrait les ralentir).

Au nord idem avec en plus le Pzschreck qui représente une menace sérieuse pour les chars légers russes.

Tout le monde se taille à la faveur du brouillard et de la nuit par le nord ouest vers la position de départ. Le groupe "Ouest" ferme la marche avec les MG42 qui s'arrêtent chacune leur tour pour arroser.

Normalement la moitié des allemands sont au tapis. Mais 6 batteries détruites. Les deux au sud ouest ont du perdre quelques servants dans la confusion.

On peut faire une variante avec le groupe 1 du groupe "Est" qui fait un sweep par le champ sud ouest en retraitant mais ça me parait dangereux. Dans ce cas c'est le groupe 2 qui nettoie les batteries nord ouest.

Timing : Etape 1 (disons une heure)

Etape 2 (5 minutes) (en priant pour que les russes sachent pas tirer)

Etape 3 (10 minutes)

Etape 4 (5-10 minutes, trop d'incertitudes)

Repli (à fond la caisse)

Voilà ma proposition.

J'avoue qu'elle repose sur un présupposé d'infiltration très (trop ?) long et le risque que les canons puissent commencer à tirer avant que je ne sois arrivé en position  :-[.

De plus je fais le pari que le temps de réaction des russes au nord et au sud sera moisi, et que les artilleurs pris en sandwich dans un volume de feu important paniqueront.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'vais attendre d'autres propositions pour donner le final du scénario (à peu pret dans une semaine); D'ici la vous pouvez tacher de me trouver d'autres solutions. Et pensez un peu out of the box parceque sinon vous risquer de finir comme essuie tout pour patin de char  ;)

Eh Herr Oberst, tu serais pas en train de demander un assaut suicide ?  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh Herr Oberst, tu serais pas en train de demander un assaut suicide ?  :lol:

Un assaut n'est jamais suicide quand il est pour la gloire du Fuhrer.

J'aime bien le plan de Berezech mais effectivement il est aussi très risqué (plus risqué que les 2 autres ?? )

Et pour répondre à sa question les 50 bidasses que vous avez sont bien des vétérans d'élite

par contre je ne sais pas ou tu as vu des mines à dispo, Berezech ? Les panzehandminen sont des mines magnétiques à main. Après tu peux toujours demander à l'intendance du regiment  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un assaut n'est jamais suicide quand il est pour la gloire du Fuhrer.

J'aime bien le plan de Berezech mais effectivement il est aussi très risqué (plus risqué que les 2 autres ?? )

Et pour répondre à sa question les 50 bidasses que vous avez sont bien des vétérans d'élite

par contre je ne sais pas ou tu as vu des mines à dispo, Berezech ? Les panzehandminen sont des mines magnétiques à main. Après tu peux toujours demander à l'intendance du regiment  ;)

je me disais bien pour les mines ,j'était parti sur des mines à enterré  :P

tient je me disais aussi ,attaqué le village en mode toute la compagnie ensemble (pas bite à cul bien sûr  :lol: ) pendant que les gus ont les pantalons sur les chevilles ,en train de picolé et mangé ,vu que les équipages des chars sont pour certain parti en vadrouille ,on neutralise le peu de gus près des chars .les loups seront entré dans le village je dirais  :lol:

et vu que se sont des vétérans les gars de la compagnie il y a peut-être des gus qui connaissent le fonctionnement du canon et du pilotage ,au moins réutilisé un des chars qui ira se balader sur les positions d'artillerie avec un groupe qui protégera le tank de fantassin ou artilleur russe ,et on dégomme un maximum de pièces .

effet surprise ,vu que les Soviétiques savent qu'en face on a pas de tank ,et qu'un tank russe qui déboule ben sa surprendra pas .la maxim au sud ne pourra rien faire

on a l'avantage de surprendre dans le village les gus ,de pouvoir se planquer dans les baraques si il y a du tank qui déboule en renfort après les premiers tirs (et la les mine et les panzerfaust pourront être utile à courte distance et non sur un terrain genre billard ) .

on peu après se replié plus rapidement sans être rentré trop en direction de l'EST .

les soviétiques seront surpris par une action offensive sur le village ,alors qu'on est censé se replié en faisant du combat de retardement .

ma nouvelle mouture  =D

Share this post


Link to post
Share on other sites

par contre je ne sais pas ou tu as vu des mines à dispo, Berezech ? Les panzehandminen sont des mines magnétiques à main.

Ha merde  :lol:

Je connais mal les matos allemands faut dire. Non mais j'avoue que pour cette mission avoir quelques mines anti-chars bien vicieuses pour le moment où les russes déboulent des villages ça serait pas du luxe.

J'aime bien l'idée de Gibbs de piquer un char, personnellement je l'utiliserai plus pour foutre la merde contre un des autres escadrons de char plutôt que contre l'artillerie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je m'infiltre discrètement dans le village par le sud . Je tue discrètement tous les civils sur ma route .

Les équipes anti-char sont postés dans les maisons à côté des char pour allumer les chars sov à tout moment.

Le reste de mes troupes se postent dans la rangée d'arbre entre les deux pièces d'artillerie les plus au sud en planquant bien les MG 42 qui sauront utiliser pour couvrir la progression.

Au top , les équipes anti-char allume les chars au sud tandis que les MG 42 allume les pièces en essayant de tuer un maximum de servant . Les grenadier et les lance-flammes avancent sous la couverture des MG 42 . Les lances-flammes sont utilisée pour mettre feux au munitions tandis que les grenadier doivent éliminer le plus de sov possible.

Ainsi je neutralise pièce par pièce en faisant progresser mes troupes dans la rangée d’arbres au milieu des pièces  et en remontant vers le nord .

Pour la retraite je fais passer les troupes par le village en espérant  que mes équipes anti-char ont réussi à neutraliser les char sov au sud puis mes troupes reviennent sur leurs positions de départ.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vu comment les soviétiques se sont répandus en ville peut-on considérer qu'ils font du bruit ? Parce que leur élimination discrète va y avoir comme un silence quand ça sera fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense qu'il faut prendre un truc en compte ,s'est le brouillard qui masquera peut-être les pièces les plus éloignés dans les découvert (ils nous a bien masqué pour l'infiltration ) ,donc faut prendre en compte que les armes ayant une longue porté (MG ,STG 44 etc ... )auront leur porté réduite du fait de se brouillard .

donc faudra y allé au plus prés ,sinon sa sera des tirs en aveugle pour taper les pièces les plus éloignées .

si vous voyez se que je veux dire  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'échelle de la carte sur GMaps c'est 100m/200pieds ?

En effet si c'est le cas il y a une bonnes distances donc faut aller taper près. De toute façon je vois la plupart des vrais combats à très courtes portées.

Je serai un servant russe à découvert, pris dans le tir des MG, me déplacerais-je quand même pour me mettre à couvert même caché par le brouillard ? Surtout si je vois quelques copains en train de courir / se faire descendre ? ça dépend si ils ont eu le temps de creuser des trous ou non. Les russes prennent ils le temps de creuser vu la vitesse de leur progression ?

Je m'infiltre discrètement dans le village par le sud . Je tue discrètement tous les civils sur ma route.

Uéééééééé, on va se calmer et se concentrer sur le problème militaire non ? C'est pas parce qu'on joue des SS qu'on va passer tout le monde au lance-flamme / à la baïonette, surtout des civils d'une nation alliée qui pourraient potentiellement gueuler en creuvant et donc compromettre la mission.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Uéééééééé, on va se calmer et se concentrer sur le problème militaire non ? C'est pas parce qu'on joue des SS qu'on va passer tout le monde au lance-flamme / à la baïonette, surtout des civils d'une nation alliée qui pourraient potentiellement gueuler en creuvant et donc compromettre la mission.

C'est pour ça que mes hommes doivent tous les tuer discrètement pour être sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne saisis pas la pertinence de l'action et elle introduit un aléa supplémentaire. Tu vas déjà devoir tuer discrètement les soviets à côté des civils alors les hongrois eux-mêmes. Ya intérêt à être vite arrivé et reparti le plus vite possible amha.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais comment passer dans la ville inaperçu , en plus dans mon plan , il faut prendre position dans les maisons du village.

je pense que le mode discrétion (on y va au couteau ) est valable si on choisit un autre point d'insertion que le village .

dans mon plan ou l'on passe par le village ,s'est l'effet de surprise qui joue ,une fois engagé et qu'on en profite pour prendre un des chars (il doit resté un ou deux gus ,les autres sont parti piller dans le village ) ,on fait du combat de rencontre dans le village et on peut y assurer un combat anti-char plus facile (on n'est pas au milieu d'un billard)

.

suis d'accord avec Berezech ,pour les civils .et puis on ne pourra pas forcément tué silencieusement tout les soviétiques ,et sa finira par faire du bruit à un moment .

les russes sont pas forcément en mode isolé (sont peut-être un ou deux ,voir plus en train de "visiter" le village ) donc sa sera difficile de faire sa au couteau .

arrivé dans le village semble facile grâce au Brouillard ,donc après une fois qu'on l'a atteint même si sa canarde ,effectivement sa va mettre tout le monde en alerte mais étant donné que sa se passe dans le village ,sa laisse supposer que les Russes penseront qu'on tente une action désespéré contre le village .

on reste perçu comme une force en train de faire du combat retardateur en pleine retraite ,et qui tente de "reprendre le village" pour s'en servir comme d'un point de fixation .

avec le coup du char "emprunté" (on a qu'un char ,car on doit pas avoir non plus une pléthore d'anciens étant capable de réutiliser un tank ennemi ),qui ira se balader sur les positions d'artillerie .

les Russes savent qu'on a pas de panzer dans le coin ,et que les unités allemande qu'ils talonnent sont plus occupé à faire du combat retardateur pour protéger le gros de la troupe qui se replie .un tank qui arrive et qu'on reconnait comme ami sa sera sa l'effet de surprise .avec le char un groupe d'une dizaine de personnels qui suit (on peu emmener le lance-flamme ) .

sinon la solution reste de se servir du village comme d'un point de focalisation ,les russes pensent qu'ont tentent de manières désespéré de reprendre le village afin de s'en servir comme point de fixation .

on y attire les blindés russes positionné au nord qui arrive à la rescousse ,et qui perdront de leurs capacité en mode combat urbain .

le groupe d'une trentaine d'homme ,avec les MG ,armes anti-char mené par un lieutenant sera sacrifié dans la prise du village .

la première phase pour accéder au village sera facilité par le brouillard et on attend la nuit ,et combattre des soldats russes en vadrouille dans le village sera aisé (certains se sauveront ) .l'alerte sera donné mais comme je le dis plus haut ,les russes penseront à une action désespéré de notre part de reprendre le village pour en faire un point de défense au profit de nos unités en train de retraité .

se groupe utilisera le village pour servir d'aimant à char .

pendant qu'un groupe d'une vingtaine de personnels s'infiltre par le nord et s'en prend aux artilleurs .on y met les STG44 ,le lance-flamme et le reste en MP 40 .

qui pourra au moins détruire et tué pas mal d'artilleur sur la position au nord .

je ne neutralise pas tout les canons mais permet au moins de mettre le boxon .de plus si l'attaque du village et perçut comme une petite contre offensive ,on poussera peut-être les pièces d'artillerie les plus au sud de disons se mettre en mode repli ,et ordre pour elle de quitter la zone ,car trop prêt du village .

si on peu ,on réutilise au moins un char dans le village pour participer au combat anti-char .

avec le sacrifice des trente panzergrenadiers dans le village (sa va être chaud ) ,j'attire les chars positionné au nord ,pendant que le groupe ayant pour mission de s'en prendre se glisse derrière eux pour allé s'en prendre aux artilleurs au nord neutralisé la maxim au nord sera pas compliqué pour des vétérans ,et en redescendant en ligne ils pourront nettoyer la position d'artillerie .

pour le repli ,les éléments au nord pourront profité de la nuit et du brouillard pour piquer à l'Ouest .idem pour le reste dans le village .

on profite du brouillard pour s'approcher et lorsque la nuit tombe on passe à l'action .sa permettra de mettre le boxon ,car pas évident pour les russes de se coordonner rapidement entre les différents éléments (fantassin ,char et artilleur ) .

voilà ma dernière mouture  =D.

je me disais bien pour les mines ,j'était parti sur des mines à enterré  :P

tient je me disais aussi ,attaqué le village en mode toute la compagnie ensemble (pas bite à cul bien sûr  :lol: ) pendant que les gus ont les pantalons sur les chevilles ,en train de picolé et mangé ,vu que les équipages des chars sont pour certain parti en vadrouille ,on neutralise le peu de gus près des chars .les loups seront entré dans le village je dirais  :lol:

et vu que se sont des vétérans les gars de la compagnie il y a peut-être des gus qui connaissent le fonctionnement du canon et du pilotage ,au moins réutilisé un des chars qui ira se balader sur les positions d'artillerie avec un groupe qui protégera le tank de fantassin ou artilleur russe ,et on dégomme un maximum de pièces .

effet surprise ,vu que les Soviétiques savent qu'en face on a pas de tank ,et qu'un tank russe qui déboule ben sa surprendra pas .la maxim au sud ne pourra rien faire

on a l'avantage de surprendre dans le village les gus ,de pouvoir se planquer dans les baraques si il y a du tank qui déboule en renfort après les premiers tirs (et la les mine et les panzerfaust pourront être utile à courte distance et non sur un terrain genre billard ) .

on peu après se replié plus rapidement sans être rentré trop en direction de l'EST .

les soviétiques seront surpris par une action offensive sur le village ,alors qu'on est censé se replié en faisant du combat de retardement .

ma nouvelle mouture  =D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,356
    Total Members
    1,132
    Most Online
    web123_2
    Newest Member
    web123_2
    Joined
  • Forum Statistics

    20,580
    Total Topics
    1,217,575
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries