Sign in to follow this  
Akhilleus

Scénario XI : piège à ours

Recommended Posts

Je reprends le plan de gibbs a ma sauce (contrairement a lui, l'art operationnel n'est pas mon fort, c'est le moins que l'on puisse dire  :lol:), toute ressemblance n'est donc pas fortuite  ;)

- avec le brouillard ,je m'infiltre par l'ouest direction l'EST ,en passant dans la rangé d'arbres se trouvant au nord du découvert bordant le village . Tout le monde voit maintenant la fameuse rangee d'Arbre entre les + et - du curseur de zoom  =), celle qui passe entre les 2 groupes d'artillerie au nord-ouest.

je dispose mes MG 42 (7 bonhommes) de manière à prendre à parti les maxim au nord et au sud (on peu aussi allumé les servants de pièce ). Ca parait bien.

- les 3 panzer fausts  (7 bonhommes) se positionnent cote sud ouest afin de pouvoir allumer les 3 T-70 positionnés au sud du découvert près du village .  Pour le 4eme T-70, le plus au sud-est, je depeche une equipe habituee du travail discret, disons 2 binomes experimentes et se sentant capables d'operer un T-70. Une equipe panzerschreck avec ses munitions et 2-3 mines (7 bonhommes) accompagne ces 2 binomes, ils contourneront ensemble le village par le sud. Leur objectif est de s'emparer de ce vehicule un peu isole du reste du dispositif en profitant du brouillard. L'equipe panzerschreck reste en arriere pour interdire la sortie du village du T34 en attendant que les 2 binomes s'emparent du T-70 . Une fois la prise du T-70 assuree, l'equipe panzerschreck tachera de suivre sa progression sans trop s'exposer tant que le debroussaillage du secteur sud-est n'est pas suffisant.

le reste de la compagnie (25 bonhommes donc) se glisse en suivant la fameuse rangée d'arbres qui se trouve entre les 4 pièces d'artillerie du secteur nord-ouest. Une partie de la compagnie (7 bonhommes) prendra en compte les deux pièces au nord ,et l'autre (7 bonhommes) partie les deux pièces au sud .je dispatche les 6 stg 44 et 4-5 mines entre ses deux groupes commandé par chacun par un lieutenant (pour la porté de tir ), et j'envoie le lance-flamme et une dizaine de grenadiers emmené par un rotten furher  remonté la  rangé d'arbres remontant au nord et passant dans le dos des artilleurs .

C'est l'equipe qui doit s'emparer du T-70 au sud-est qui donnera le top en s'attaquant aux batteries situees de ce cote, meme avec peu d'experience de la conduite de blinde, j'estime que l'equipage improvise pourra tirer au moins un obus sur chacune des 4 pieces en arrosant a la DT (3 a 4 minutes avant que les soviets realisent ce qu'il se passe et commencent a reagir), a priori suffisant pour detruire cette position. Il faut que cette equipe soit prete a se sacrifier pour que l'operation reussisse, en continuant son chemin pour attaquer les blindes du secteur nord est, avec le concours de l'equipe panzerschreck en deuxieme temps.

Aux premieres explosions du cote de l'artillerie du secteur sud-est, premier temps:

- les 3 panzerfaust du secteur sud ouest tirent chacun sur leur T-70, puis rejoignent l'equipe panzerschreck au sud.

- les Mg 42 entrent en action pour dequiller leur nid de maxim respectif et ensuite appuyer chaque demi compagnie passant a l'attaque pour aller placer les mines magnetiques directement sur leurs pieces d'artillerie.

Deuxieme temps:

- Si les groupes d'assaut parviennent a prendre definitivement les nids de maxim, les equipes Mg-42 rejoignent l'equipe lance-flamme. Ces equipes attaquent alors les tracteurs a munitions s'il y en a, sinon ils retiendront tout renfort d'infanterie venant du nord ou du sud.

- Les equipes ex-panzerfaust et panzerschreck devront suivres les traces du T-70 pris aux soviets, en se positionnant dans le secteur sud-est, pour finir eventuellement le travail sur les pieces d'artillerie et detruire le maximum de blindes restant, en remontant vers les equipes MG42/lance-flamme/grenadiers.

Meme dans le meilleur des cas, face a autant de blindes, peu de survivants a envisager...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce scénario pourrait être bien modélisable dans Combat Mission barbarossa to berlin, l'échelle est bonne, ca pourrait être tenté pour voir la validité des scnéarii (seule petite difference les pièces seront modélisées par des antichars sans HE car les 152mm sont offboard uniquement).

Tout d'abord je ne voudrais pas paraitre rabat joie, mais il me semble impossible de donner une solution correcte sans connaitre le relief du terrain (même les micro creux, les talus éventuels des lignes d'arbres, une inclinaison du terrain, etc.). C'est la première chose que je regarde dans CMBB en manipulant la carte 3D. Google earth peut être notre ami dans notre cas, pour peu que le nom du lieu soit donné on peut voir le relief.

Vu rapidement la solution de gibbs m'a l'air pas mal à quelques differences près: tirer un coup de feu va prévenir l'adversaire qu'une infiltration est en cours, mieux vaut utiliser des grenades pour neutraliser ce qui est nécéssaire (ca va se confondre avec des tirs d'artillerie ou de harcèlement au mortier donc ne donnera pas l'alerte) et faire prisonnier le reste - passons sur le caractère très improbable d'un corps à corps. De toute manière il n'est pas question d'un assaut d'infanterie face à des chars (les mines et autres pzfaust sont utiles en défense dans un terrain couvert) en groupe donc se couvrant mutuellement qui plus est. Eventuellement prévoir une diversion avec les MGs pour couvrir le départ ou au cas où l'alerte serait donnée, sachant qu'à cette époque les radios ne sont pas disponibles au niveau en dessous de la compagnie. Je donnerai les détails plus tard.  :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le relief, il y a un mode sous Google Maps. Si Akhi veut vien nous donner les coordonnées de son plan...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le relief, il y a un mode sous Google Maps. Si Akhi veut vien nous donner les coordonnées de son plan...

Faut je retrouve, c'est quelque part en Bosnie centrale  :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense que le mode discrétion (on y va au couteau ) est valable si on choisit un autre point d'insertion que le village .

dans mon plan ou l'on passe par le village ,s'est l'effet de surprise qui joue ,une fois engagé et qu'on en profite pour prendre un des chars (il doit resté un ou deux gus ,les autres sont parti piller dans le village ) ,on fait du combat de rencontre dans le village et on peut y assurer un combat anti-char plus facile (on n'est pas au milieu d'un billard)

.

suis d'accord avec Berezech ,pour les civils .et puis on ne pourra pas forcément tué silencieusement tout les soviétiques ,et sa finira par faire du bruit à un moment .

les russes sont pas forcément en mode isolé (sont peut-être un ou deux ,voir plus en train de "visiter" le village ) donc sa sera difficile de faire sa au couteau .

arrivé dans le village semble facile grâce au Brouillard ,donc après une fois qu'on l'a atteint même si sa canarde ,effectivement sa va mettre tout le monde en alerte mais étant donné que sa se passe dans le village ,sa laisse supposer que les Russes penseront qu'on tente une action désespéré contre le village .

on reste perçu comme une force en train de faire du combat retardateur en pleine retraite ,et qui tente de "reprendre le village" pour s'en servir comme d'un point de fixation .

avec le coup du char "emprunté" (on a qu'un char ,car on doit pas avoir non plus une pléthore d'anciens étant capable de réutiliser un tank ennemi ),qui ira se balader sur les positions d'artillerie .

les Russes savent qu'on a pas de panzer dans le coin ,et que les unités allemande qu'ils talonnent sont plus occupé à faire du combat retardateur pour protéger le gros de la troupe qui se replie .un tank qui arrive et qu'on reconnait comme ami sa sera sa l'effet de surprise .avec le char un groupe d'une dizaine de personnels qui suit (on peu emmener le lance-flamme ) .

sinon la solution reste de se servir du village comme d'un point de focalisation ,les russes pensent qu'ont tentent de manières désespéré de reprendre le village afin de s'en servir comme point de fixation .

on y attire les blindés russes positionné au nord qui arrive à la rescousse ,et qui perdront de leurs capacité en mode combat urbain .

le groupe d'une trentaine d'homme ,avec les MG ,armes anti-char mené par un lieutenant sera sacrifié dans la prise du village .

la première phase pour accéder au village sera facilité par le brouillard et on attend la nuit ,et combattre des soldats russes en vadrouille dans le village sera aisé (certains se sauveront ) .l'alerte sera donné mais comme je le dis plus haut ,les russes penseront à une action désespéré de notre part de reprendre le village pour en faire un point de défense au profit de nos unités en train de retraité .

se groupe utilisera le village pour servir d'aimant à char .

pendant qu'un groupe d'une vingtaine de personnels s'infiltre par le nord et s'en prend aux artilleurs .on y met les STG44 ,le lance-flamme et le reste en MP 40 .

qui pourra au moins détruire et tué pas mal d'artilleur sur la position au nord .

je ne neutralise pas tout les canons mais permet au moins de mettre le boxon .de plus si l'attaque du village et perçut comme une petite contre offensive ,on poussera peut-être les pièces d'artillerie les plus au sud de disons se mettre en mode repli ,et ordre pour elle de quitter la zone ,car trop prêt du village .

si on peu ,on réutilise au moins un char dans le village pour participer au combat anti-char .

avec le sacrifice des trente panzergrenadiers dans le village (sa va être chaud ) ,j'attire les chars positionné au nord ,pendant que le groupe ayant pour mission de s'en prendre se glisse derrière eux pour allé s'en prendre aux artilleurs au nord neutralisé la maxim au nord sera pas compliqué pour des vétérans ,et en redescendant en ligne ils pourront nettoyer la position d'artillerie .

pour le repli ,les éléments au nord pourront profité de la nuit et du brouillard pour piquer à l'Ouest .idem pour le reste dans le village .

on profite du brouillard pour s'approcher et lorsque la nuit tombe on passe à l'action .sa permettra de mettre le boxon ,car pas évident pour les russes de se coordonner rapidement entre les différents éléments (fantassin ,char et artilleur ) .

voilà ma dernière mouture  =D.

s'est mon dernier plan  =) ,j'attend demain avec impatience  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Faut je retrouve, c'est quelque part en Bosnie centrale  :lol: :lol:

J'ai retrouvé

C'est au Kosovo

Un patelin appelé  Vllasol

A vos modélisations .......

Share this post


Link to post
Share on other sites

Holy shit ... c'est un sommet de crête, les canons sont à contrepente, la Maxim nord ne voit que le champ devant elle.

il nous reste le brouillard et la nuit  :lol:

sa sent le sapin là  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Holy shit ... c'est un sommet de crête, les canons sont à contrepente, la Maxim nord ne voit que le champ devant elle.

Hum c'est pas logique (mais bon j'avais pas pensé au relief)

Faut décaler la ligne d'artillerie sur la crète (se mettre en contre pente c'est stupide si on ne s'attend pas à un tir de contre batterie et si on veut etre un minimum efficace) et idem pour les positions defensives qui doivent dominer le terrain avec vision vers l'Ouest

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu nous refait une map avec les nouvelles positions ?

"Hauptsturmführer, l'ennemi est installé sur une ligne de crète avec des chars, vous devez vous taper 200 à 300 m sur une pente dénuée de tout couvert et il y a une paire de mitrailleuse et de canons AC légers en alerte là haut. Vous avez la bite et le couteau, pas de soutien, sauf l'officier japonais de notre programme d'échange qui c'est porté volontaire pour mener la charge banzaï, le Furher vous regarde. "

J'aime bien, ça corse le truc, je trouvais que la position russe était trop vulnérable  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hum c'est pas logique (mais bon j'avais pas pensé au relief)

Faut décaler la ligne d'artillerie sur la crète (se mettre en contre pente c'est stupide si on ne s'attend pas à un tir de contre batterie et si on veut etre un minimum efficace) et idem pour les positions defensives qui doivent dominer le terrain avec vision vers l'Ouest

Depuis la première guerre mondiale toutes les pièces sont à contre pente, ce sont les observateurs qui sont sur les hauteurs liés par téléphone aux batteries. A priori les chars devraient aussi se déplacer à contre pente pour ne pas offrir une cible très voyante à l'artillerie adverse au sommet de la colline sur fond de ciel (donc la position dans les villages est ok).

La position des pièces est logique mais il faudra s'attendre à ce que la ligne de crête commence à être occupée par des observateurs, équipes téléphoniques, etc.

En tout cas la ligne de crête rend un passage direct par l'ouest très difficile.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Depuis la première guerre mondiale toutes les pièces sont à contre pente

Contre pente léger (cad proche de la ligne de crete). Ici je les ais quasiment collé dans le talus en bas du plis de terrain  O0

C'est pas une bonne position pour des pièces d'artillerie, tu en conviendras

En fait faut les remonter un chouille

Et poser les postes de mitrailleuses et AC pour couvrir la route et le talweg en contre bas de la crète

Je m'en vais refaire le dispositif ce soir  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Image IPB

Voilà la nouvelle carte

Ca change un peu la dispo des forces puisque la batterie est en disposition alignée en légère contre pente couverte au nord par un pièce de 45 mm avancée pour avoir une vue sur le vallon en contre bas (figuré en bleu), un nid de mitrailleuse (figuré en rouge) qui n'a aucune vue dégagée mais fait de la protection rapprochée simple et les SU76 orientés pour surveiller au nord, nord ouest

au sud la batterie est couverte par la pièce de 45 avancée (en bleu), le nid de mitrailleuse (qui a une vue plongeante au sud et sud ouest) et 2 T70

Voili

Share this post


Link to post
Share on other sites

je garde plus ou moins le même scénario que celui de ma dernière mouture ,avec une mise place plus simple pour le groupe qui va se chargé des canons .il n'a plus qu'à se glisser dans le dos des artilleurs (protégé par le brouillard et la nuit qui tombe ) ,et attendre que les chars redescendent sur le village lorsqu'on aura lancé la mini "offensive" dans le village pour passé à l'action .

sinon la solution reste de se servir du village comme d'un point de focalisation ,les russes pensent qu'ont tentent de manières désespéré de reprendre le village afin de s'en servir comme point de fixation .

on y attire les blindés russes positionné au nord qui arrive à la rescousse ,et qui perdront de leurs capacité en mode combat urbain .

le groupe d'une trentaine d'homme ,avec les MG (une des MG sera mise au nord du village pour allumer les équipes de pièce et la maxim ) ,armes anti-char mené par un lieutenant sera sacrifié dans la prise du village .

la première phase pour accéder au village sera facilité par le brouillard et on attend la nuit ,et combattre des soldats russes en vadrouille dans le village sera aisé (certains se sauveront ) .l'alerte sera donné mais comme je le dis plus haut ,les russes penseront à une action désespéré de notre part de reprendre le village pour en faire un point de défense au profit de nos unités en train de retraité .

se groupe utilisera le village pour servir d'aimant à char .

pendant qu'un groupe d'une vingtaine de personnels s'infiltre par le nord et s'en prend aux artilleurs .on y met les STG44 ,le lance-flamme et le reste en MP 40 .

qui pourra au moins détruire et tué pas mal d'artilleur sur la position au nord .

je ne neutralise pas tout les canons mais permet au moins de mettre le boxon .de plus si l'attaque du village et perçut comme une petite contre offensive ,on poussera peut-être les pièces d'artillerie les plus au sud (les plus loin vers le nord ) de disons se mettre en mode repli ,et ordre pour elle de quitter la zone ,car trop prêt du village .

si on peu ,on réutilise au moins un char dans le village pour participer au combat anti-char .

avec le sacrifice des trente panzergrenadiers dans le village (sa va être chaud ) ,j'attire les chars positionné au nord ,pendant que le groupe ayant pour mission de s'en prendre se glisse derrière eux pour allé s'en prendre aux artilleurs au nord neutralisé la maxim au nord sera pas compliqué pour des vétérans ,et en redescendant en ligne ils pourront nettoyer la position d'artillerie .

pour le repli ,les éléments au nord pourront profité de la nuit et du brouillard pour piquer à l'Ouest .idem pour le reste dans le village .

on profite du brouillard pour s'approcher et lorsque la nuit tombe on passe à l'action .sa permettra de mettre le boxon ,car pas évident pour les russes de se coordonner rapidement entre les différents éléments (fantassin ,char et artilleur ) .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Grosso modo et sans trop enter dans le détail de l’opération, j’aurais tendance venir  par le nord-est et à profiter de la végétation et du brouillard pour m’approcher le plus prés possible du groupe de SU-76, l’effet de surprise est maximum, alors autant neutraliser cette importante menace anti-infanterie qui me semble être la plus dangereuse ; et bien entendu, dans la foulé réduire le 40 et le nid de mitrailleuses à la grenade/lance flamme.

De suite on met « la barre sur le T » : le groupe forme un front perpendiculaire à la ligne de crête qu’ils longent à toutes vitesses, avec option « slalom » d’un versant à l’autre. Ils prennent d’assaut les positions de mortiers. Ils liquident leurs servants, mais les disperser/repousser est suffisant ; le but est de casser un max de matérielles et de passer à la cible suivante des qu’une est détruite.

Une fois arrivé en bout de course réduire encore les nid de la même façon que la précédente…si c’est absolument nécessaire, sinon lâcher l’affaire et se contenter de poivrer pour faire baisser les têtes, éventuellement revenir un peu sur ses pas et direction vers les forets de l’Est – sauf mauvaise rencontre genre T-34 :lol:-, ou si le brouillard le permet, plein Ouest.

Dans mon plan je néglige la menace Sud. Je suppose que le temps qu’ils comprennent qu’ils sont attaqués, qu’est-ce qui est attaqué, de sonner le rassemblement et de rassembler effectivement – je parle de l’infanterie, qui est la plus menaçante -, d’orienter leur feu et de contre-attaquer…etc, la trotteuse à le temps de faire plusieurs tour de cadrans.

Les blindés me semblent plus gérable : dispersé dans le sud, voir entravé par le milieu urbain, pas très efficace/réactif/rapide –le principal présupposé de mon plan…- et surtout désorienté par une faible visibilité –et c’est qui, qui n’a pas de radio  O0?!-.

A la limite ils peuvent offrir un appuie à l’infanterie. Dans ce cas, éventuellement placer des hommes sur les haies qu’il me semble voir coté Ouest du versant et qui donne sur un vaste espace dégagé jusqu’au village, avec pour mission de fixer le/les T-34 avec les anti-chars et des mg 42 – contre les biffins-. Sans chars, ou du moins de chars qui avance/doute, ça devrait annihiler pour un temps l’initiative de l’infanterie.

Mais j’avoue être réticent à détacher des hommes à cause du même brouillard justement, qui rend difficile toutes coordinations et augmentes énormément les risques de tirs fratricides, en plus je préfère garder le plus de monde possible pour mon feu roulant ; à la limite et en désespoir de cause, laisser en arrière l’un des Lt et une dizaine d’homme contre le T-34 (celui laissé en premier) si il devenait trop harcelant : il fixe, manœuvre et décroche sans chercher à nous retrouver.

Voila pour moi. Casser la défense la plus dangereuse après c’être rapproché discrètement, débouler sur une artillerie mal installé, faire vite fait bien fait son boulot et se volatiliser.

Signé Shorr kan, l’amoureux de la simplicité. Les mauvaises langues diront du simplisme….et ben je les EM…. !!!!

Qu’est-ce que vous en pensez ? je mérite la croix de fer ou la chambre à gaz ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je vais faire un condensé de vos reponses et selon le resultat des opérations

Ceux qui meurent seront privés de forum pendant 1 mois  :lol: :lol: :lol: (je plaisante ................  ;))

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon j'aurais mis le temps mais je vais vous pondre le résultat (il risque de na pas etre brillant cela dit)

Bon vous proposez dans la majorité de faire une insertion Ouest-Est par le Nord donc on va partir la dessus (j'avais signalé que c'etait pas la meilleur solution vu que le village au Nord est celui avec les blindés les plus puissants mais bon .....)

Oubliez l'idée de piquer un char c'est que dans les films

Voilà comment ca se déroule :

En profitant du brouillard et de la nuit qui tombe votre groupe de fiers soldats teutons s'infiltrent par les bosquets Nord. Vous mettez en batterie de couverture les MG42 et assurez un bouchon antichar avec les Panzerschreck/PanzerFaust. Une partie de vos hommes lancent alors un assaut dynamique sur les positions d'artillerie rouge au Nord.

Dans un premier mouvement, la Maxim au nord est neutralisée assez vite car le groupe en infiltration a pu s'approcher d'assez pret pour balancer une poignée de grenade sur le nid (coup de bol mais c'est jouable dans ce cas, de toute façon si on la couvre bien à la MG42 et FG42 les servants de la Maxim n'ont plus qu'a baisser la tete). Dans la foulée la pièce de 45 est également neutralisée (après tout c'est une pièce AT, pas d'obus HE... et on est presque à régler le problème à la pelle de tranchée vu l'imbrication)

Dans un assaut dynamique certains de vos hommes mitraillent les servants des 3 batteries les plus au Nord. L'idée d'utiliser le lance flamme est bonne puisque ca fait paniquer les rouges, met le feu aux caisses à munitions et provoque la confusion à cause de la fumée et des flammes. Jusqe là ca roule sauf que les blindés rouges au Nord et au Sud se mettent en route à l'enclenchement des bruits d'explosion.

Un premier SU76 est cueilli en sortie de village par un panzerfaust et s'enflamme direct, bloquant la route des suivants qui doivent se deployer en crabe à sa gauche et à sa droite. Un second SU76 est bloqué par un coup direct dans une chenille; Un courageux sergent le termine en montant sur le chassis et en balancant un fagot de grenades dans la tourelle. Dans la confusion un 3e engin percute la carcasse du premier ce qui l'expose à un gentil dépot de mine magnétique par 2 soldats qui surgissent des buissons. De toute façon ces engins ne sont pas prévu pour le combat d'infanterie donc s'en approcher au corps à corps ne pose pas de problème. Le 4e Su76 resté en retrait lui, à le temps de vous ajuster au canon avant d'etre detruit au Panzerschreck. Ca fait deja un joli score (qui vous coute cependant un peu cher puisqu'un tir ajusté de de ZIS anéantit une position MG42 et ses servants) mais le gros problème qui se pose c'est le T34 de commandement qui arrive et qui découpe une partie de vos gars qui se sont exposés avec ses mitrailleuses de coque et de tourelle. Et derrière lui arrivent en desordre des groupes de fantassins soviétiques.

En quelques minutes vous venez de perdre une 10aine d'hommes (20% de votre effectif) et vous avez en face de vous un monstre d'acier de 30 tonnes. Vous arrivez à contenir le flux desordonné de fantassins debouchant du village en avoinant avec la MG42 survivante et les FG42 mais ceux ci sont rapidement mis hors service par le T34 qui finit quand même par etre detruit au PanzersFaust. Le délai à cependant permis aux blindés au Sud de venir vous couper votre retraite et ...................bah pas la peine que j'écrive la suite, 1 T34 et 4 T70 suffisent à anéantir la quasi totalité de votre effectif surtout après avoir epuisé la presque totalité de vos munitions antichar sur la première vague de blindés

Bilan : votre compagnie est anéantie mais vous avez detruit 1 Maxim, 1 pièce de 45, 4 SU76, 1 T34 1 pièce de 152 (soufflée par l'explosion de ses munitions) et une 40aine de soldats russes, servants et fantassins

Le Fuhrer est fier de votre sacrifice :P

Question : pourquoi avoir bloqué sur une action dans l'axe Ouest-Est alors que une infiltration tournante (pour vous amené dans le dos des servants, passer à travers leurs lignes pour plonger dans le Talweg puis disparaitre dans le brouillard) avait peut etre plus de chances de réussir ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon je m'y met aussi. Parce que j'ai lu ce scénario il y a quelques jours et que depuis il me trotte dans la tête.

Voila mes propositions: peu importe d’où j'arrive je divise mes hommes en trois groupes: un d'une quarantaine d'hommes (en fait tout le monde et  surtout les plus en formes, moins les autres groupes).

Second groupes: un lieutenant, deux hommes le panzerschreck et ses roquettes un stg 44, deux grenades par hommes.

Troisième groupes: les hommes les moins en formes, les meilleurs viseurs aux panzer faust et le sergent le plus compétent, divisé en trois pelotons: deux de deux hommes: un panzer faust et une FG42 (vue que c'est pas super pratique on les colles la), le dernier peloton: un panzer faust, un stg 44 et un sergent. Deux grenades par hommes.

Bon la on place nos hommes, on a du temps car l'opération est complexe.

Sur le troisième groupe (en fait les trois pelotons) leur but est de démolir les trois char au sud est exactement, pour ce faire le groupe du sergent s'occupe du char au centre, et les deux autres groupes des deux chars à proximités.

Le second groupe s'occupe lui du char le plus au sud ouest (celui qui est isolé).

Le premier groupe lui est placé de l'autre coté de la rangé d'arbre au nord ouest du char lourd du nord. (je viens de décider de mettre une image).

Image IPB

Au top (enfin a l'heure prévue), le groupe 3 lance l’attaque sur les tanks en vue, et les détruits les tanks  face à lui et ouvre le feu sur le village sud (avec comme consigne de faire un maximum de bruit), le groupe deux détruit le tank face à lui et se replie plus a l'est entame une manœuvre pour contourner la position du char lourd nord et rattraper le groupe 1.

Face au grabuge au sud, aux tirs et aux explosions, ben les russes du nord descendent en renfort. (en terme militaire je viens de créer une diversion, mais normalement vous l'aviez compris). Profitant que les chars russes du nord font mouvement pour rejoindre le sud (et que la route est de l'autre coté de la crête ^-^) le seule problème est le char lourd (qui doit lui aussi faire route plein sud ouest), ce qui facilite le mouvement du groupe deux.

Le groupe 1 commence à remonter en direction de l'ouest, trois éclaireurs devant, suivent les MG42 et le reste du groupe.

Une fois les chars passés et engagés dans le village le groupe 1 dont les mitrailleuses sont monté massacrent tous les russes à vue. Et se séparent en trois groupes (quoi encore), le groupe du centre : 10 hommes dont un lieutenant, le lance flamme, un stg 44, foncent démolir les trois obusiers du centre.

Le groupe sud : une mg 42, un stg 44, trois panzerhandminen, et douze hommes leur but démolir les trois obusiers au sud et empêcher d'éventuel russe du sud de faire demi tour.

Le groupe nord : une MG 42, deux stg 44, trois panzerhandminen et dix-huit hommes ils doivent démolir les deux obusiers au sud (au cas ou envoyer un homme avec la dernière panzerhandminen aider le groupe centre) et empêcher les russes du nord de venir titiller mes hommes.

Le groupe 2 si il arrive a temps renforce le groupe sud (les tanks russes sont la bas).

Au moment ou les obusiers sont exploser le groupe 3 se repli ventre à terre plein sud (et avec 6 tanks sur leurs talons ça va être simple ^^).

Le groupe 1 ne traverse SURTOUT PAS la route (les maxims et les 45 sont du mauvais coté de la crête inutile d'aller leur dire bonjour hein ^^), et rebrousse chemin, le groupe 2 suit ou attend le groupe 1 pour couvrir si d'éventuel  tank se ramène.

Estimation des pertes et dégâts :

4 chars légers ennemis détruits, un char lourd ou deux chars peut(vent) être endommagé lors de la retraite.

Environ vingt à cinquante russes mis hors de combat (ça dépend de ou se trouve l'infanterie ennemis lors de l’attaque du groupe 1, si le groupe 3 en dégomme ou non).

Six à huit obusiers sont détruits.

Pertes : groupes 3 de zéro à six morts ( 0% a 80% de effectifs), cela dépend de la précision des tanks russes, et des fantassins, du couvert …)

Groupe 2 : normalement 0 mort, (ils restent en arrière assez souvent)

Groupe 3 : de 7 a 25 morts (assaut sur les obusiers et les servants, russes du nord en transit, repli …).

voilà comment je procéderais, qu'en pensez vous ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas mal mais le groupe 3 m'a l'air un peu léger

Il est censé tenir le temps de la diversion

Là il risque de se faire rouler dessus avant même que les SU76 du Nord ne rappliquent auquel cas tout le plan tombe à l'eau

Share this post


Link to post
Share on other sites

Se faire rouler dessus avec quoi ? il reste juste un T34 (je sais ça fait mal quand même) puis faut le temps qu'il sorte du village, mais le but de ce groupe c'est juste d’attirer l’attention (on tire 20 balles on se déplace un peu, on recommence), ils vont pas vraiment se battre (juste foutre assez le bazar pour faire rappliquer tous les russes a 50 bornes a la ronde).

Il y a donc peu de chances qu'ils se fassent vraiment descendre en masse, et donc pas besoin d'y mettre la moitié de ma compagnie.

Puis si les russes avancent, ils reculent, ça m’éloigne les principaux problèmes (russes aux sud, blindés ...).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut donc prier que chaque coup de PzFaust fasse mouche sur un T40  ;)

Et effectivement il reste le T34 de commandement

Mais aussi les fantassins du village Sud en appui

je ne suis pas sur que la puissance de feu deployée en bas soit suffisante pour clouer une attaque combinée chars-infanterie

A la limite j'y collerais aussi une MG42 au minimum

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'y ais pas mis les MG42 car je les pensent plus utiles dans le groupe 1 ou ont risque d'avoir fort à faire au niveau fantassin, d’où le fait que les FG42 se retrouvent ici.

Après je maintiens que vue qu'il ne s'agit pas d'un groupe de combat stricto sensu je leur alloue peu de moyen en homme et en arme, puisque le but est d'attiré les blindés au sud pour permettre l'opération de destruction plus au nord.

L'important étant la destruction des blindés puis la diversion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,334
    Total Members
    1,132
    Most Online
    blubullo
    Newest Member
    blubullo
    Joined
  • Forum Statistics

    20,524
    Total Topics
    1,202,647
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries